Ma fille veut se marier avec un juif

Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Ma fille veut se marier avec un juif

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par Yosef ben Israel » lun. 09 oct. 2017, 8:43

J'ai lu ce fil 5 ans après. Je suis juif et j'ai du mal à croire à cette histoire d'un Shlomo religieux, talmid racham, amoureux d'une jeune fille catholique qui veut la convertir et se marier avec. J'ai du mal à croire qu'en quelques jours, la maman de cette jeune fille soit si au faîte des termes religieux du judaïsme, et des éléments de pilpoul (arguments théologiques) au point qu'elle les utilise sans fautes. Tout ça me fait penser à un canular de jeunes étudiants juifs. Cela dit, j'ai beaucoup appris en lisant ce fil à propos de l'image des catholiques sur les juifs (si j'en avais encore besoin. J'ai bien des amis catholiques et une partie de ma famille l'est, alors...) J'ai en tous les cas été 100% d'accord avec Teano qui m'a semblé la plus lucide dans cette histoire rocambolesque.

Je ne vais pas commenter tous les jugements portés sur les juifs que j'ai lu, mais à propos du "père". Nous juifs ne considérons pas dieu comme notre père, bien évidemment mais il existe dans la Kabale (juive bien entendu) la théorie du Tzim-Tzum de la création qui explique qu'à la création du monde dieu s'est ouvert pour faire de l'espace au monde qu'il créait. Il s'est extrait du monde et s'est réfugié dans un ailleurs transcendant. Et ça c'est la métaphore du père : le père devant se rétracter pour laisser à l'enfant l'espace pour se développer. Dans un certain sens nous avons aussi notre père :-)

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par Jessica » mar. 22 mai 2012, 14:23

Merci beaucoup Amandine, votre message est un enrichissement, et vos conseils sont excellents.

En union de prière

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par catholique03 » dim. 20 mai 2012, 22:13

Bonjour Jessica,

1. votre histoire m'a particulièrement intéressée et touchée, d'autant plus que j'ai toujours été intéressée par le monde du Judaïsme. J'ai d'ailleurs eu un petit ami juif que j'aimais follement, et Dieu merci, il m'a quittée.

2. vous avez le droit d'être triste que votre fille quitte Jésus pour rejoindre le judaïsme. J'entends votre douleur de la voir quitter un chemin que vous lui avez transmis, et votre inquiétude pour le salut de son âme. Je suis en union de coeur avec vous dans cette épreuve.

3. Si je n'avais qu'une chose à vous écrire, ce serait: n'insistez pas trop pour qu'elle quitte Shlomo, ou pour qu'elle ne se convertisse pas. :!:
Pourquoi? parce qu'imaginons que demain, à force de vous entendre, elle quitte Shlomo, ou que Shlomo la quitte; si un jour elle se marie avec un catholique, à la première difficulté dans son couple, elle sera tentée de se dire: " je n'aurais pas dû écouter ma mère. J'ai quitté l'homme de ma vie, et maintenant, je suis empêtrée dans la mauvaise voie, par sa faute à elle." :!:
La vie est complexe, et si après s'être séparée de Shlomo, elle ne trouve pas d'autre homme, ou quoi que ce soit d'autre, elle aura d'immenses regrets, et vous tiendra (à tort) comme responsable.

4. Il est vrai que c'est triste que votre fille quitte Notre Seigneur, mais Shlomo n'est ni junkie, ni violent, ni en mauvaise santé,...

5.Il est vrai que parmi les Juifs, un converti garde toujours son étiquette de converti. Toutefois, dans le Judaïsme, on dit qu'on ne doit pas rappeler ses origines à un converti, qu'on ne doit pas faire de différences entre lui et les Juifs de souche. Les rabins intelligents sont d'ailleurs respectueux des convertis.
De toutes façons, je pense que la vie difficile de convertie n'est pas un argument en soi. Car la difficulté n'est pas en soi un argument pour renoncer, c'est plutôt le but qui détermine le choix de prendre un chemin ou pas.

6. Vous êtes une bonne Maman avec un bon coeur. Vous avez fait tout ce que vous avez pu pour essayer de la convaincre intellectuellement. Cette voie n'a pas marché.
Il ne vous reste la prière et une porte toujours ouverte. :coeur:
Vous avez fait votre travail de Maman, le reste appartient à votre fille et à Dieu.

7. Votre fille a eu une enfance et une adolescence bercée dans le catholicisme. En général, on revient tôt ou tard à la foi de son enfance.

8. Votre fille va un temps vers le judaïsme. C'est une religion très belle, mais hélàs, qui n'a pas reconnu Jésus-Christ comme le Messie. C'est une sacré carence que les Juifs ont, toutefois, cette religion reste quand même très très intéressante.
Intellectuellement, le Judaïsme est très riche, très complet. Pour la vie de famille, ils ont le "Shalom Bait" (équivalent des équipes Notre-Dame) qui permet la paix et l'amour dans le foyer et le couple.
Et puis, il y a toutes ces choses que j'ai apprises dans le Judaïsme, qui me permettent de comprendre dix fois mieux qu'avant la vie de Jésus, ses enseignements,...
Je ne dis pas que c'est bien qu'elle se convertisse. C'est objectivement mal. Mais elle n'en sortira pas appauvrie. Si elle garde un coeur ouvert à la Grâce, alors elle reviendra un jour à l'Eglise, d'autant plus fortifiée par ce passage dans le Judaïsme, cet écart sur son chemin.

9. Il y a des situations de vie qui sont un mystère, et on ne sait jamais ce qui se passe dans le coeur des gens.

10. Je suis d'accord avec Tanea, Shlomo me semble tout à fait sincère.
Effectivement, ils n'ont pas le droit de se toucher, même de se donner la main pour deux raisons: A. votre fille est Nidah, c'est à dire qu'elle n'a jamais fait de bain rituel; elle est donc "impure". B. quand deux corps se touche, même par une simple poignée de main, les âmes communiquent entre elles. Or, cela n'est tolérable que dans le cas du mariage.

En union de prière, Jessica.

Amandine.

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par zelie » ven. 18 mai 2012, 16:58

Ah, quand même, y a rien à faire, à relire le fil, je le vois compliqué le chemin du bonheur de cette enfant... sans parler du chemin spirituel... encore que pour celui-là, il y a la prière de sa maman et la détermination de Jésus.
Je ne sais plus dans quel bouquin de la vie d'un saint j'ai lu ça, mais une fois Jésus ou Marie expliquait à une âme sainte mais très simple, une âme d'enfant, que les prières les plus puissantes étaient souvent celles des mères parce que la force de la prière réside dans deux choses : l'amour et le désintéressement.
J'espère de tout coeur que quel que soit le détour didactique, votre fille Jessica ne reniera pas Jésus et Lui reviendra libre, forte et solidement ancrée dans la foi, un peu comme pour Salésienne...

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par Gaudeamus » ven. 18 mai 2012, 10:25

Bonjour Jessica,
Mais qu'en est-il en définitive de la famille de Shlomo ?
S'agit-il de juifs orthodoxes tout comme lui ? Ou Shlomo est-il issu d'un terreau plus libéral et se serait-il radicalisé ?
Bien à vous,
Gaudeamus

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par zelie » ven. 18 mai 2012, 8:22

Chère Jessica,
j'ai beaucoup apprécié votre dernier message, enfin un qui me rassure.
Vous vous êtes positionnée. Enfin.

Vous avez dit ce que vous pensez du garçon, en évacuant tous les propos de complexe d'infériorité (je me sens pauvre, il est puissant, je suis bouleversée, c'est perturbant et autres). Vous avez admis avec simplicité qu'il vous agace. vous avez été sincère avec vous-même sans y ajouter quoi que ce soit d'autre.

Vous avez compris que face à quelqu'un de puissant il faut asseoir sa position. Pas nécessairement pour le contrer et le diaboliser, mais pour ne pas se laisser déstabiliser, même malgré lui. ET ça, vous le devez à votre fille.

Tout ça c'est très bien pour vous. Votre position va évoluer dans le temps, mais au moins vous repartez sur une base, en sachant quoi défendre, et sur quoi vous appuyer.

Sinon, c'est tout à fait possible que j'ai vu ce jeune homme pire qu'il n'est. Mais votre position d'alors étant d'une fragilité flagrante, l'effet qu'il vous faisait était tellement fort, qu'au moins avec mes excès que je vous ai fait bouger (contre ma position et c'est très bien, parce que vous avez posé de la réflexion là où il y avait de l'angoisse et de la confusion).

Vous voyez, ce que tous ici nous avons suscité chez vous, c'est ce que j'aimerais que votre fille puisse avoir pour le restant de ses jours : la liberté de penser comme bon lui semble en exerçant sa réflexion en pleine conscience et sans oeillères, même amoureuses.

Aussi, et encore une fois, je ne peux qu'applaudir Teano pour son dernier message, auquel je plussoie totalement: c'est par là qu'il faut commencer avec lui. Ensuite chacun son terrain religieux, qu'il respecte le vôtre en arrêtant de vous le présenter comme inférieur au sien.

Bon courage, et que Jésus vous accompagne, vous et votre famille, dans ce chemin si particulier.
Zélie

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par Teano » jeu. 17 mai 2012, 21:19

Jessica a écrit :Teano, vous avez encore une fois bien résumé la situation, vous me semblez d'une grande sagesse !
Merci à vous.

Mais pour tout le reste, je suis largement d'accord avec vous et je vais suivre vos conseils.

Merci à tous, et je vous tiendrai au courant de l'avancement de la situation.
Non Jessica, je suis une femme qui a aimé et qui a fait un certain nombre d'erreurs pour l'amour des hommes qui ont su trouver mon coeur. Il se trouve aussi que j'ai vécu toute une année "à la juive" et que je connais bien les juifs orthodoxes, qui sont accueillants et chaleureux, toujours prêt à partager l'amour de la Torah, y compris avec des non-juifs car cela participe au chalom. Schlomo partagera toujours volontiers la Torah avec vous, il est sincèrement heureux de vous parler de sa foi et de sa pratique.

Ecoutez, je n'ai pas d'enfant et je n'ai vraiment pas de conseil à vous donner mais si j'étais la mère de cette jeune fille, je la prendrai entre quat'z'yeux pour lui parler franchement, en femme avisée et expérimentée.
Je lui parlerai de SON choix, de SA liberté et de SON coeur.
Je prendrai ensuite l'ami Schlomo (avec votre mari) entre les mêmes quat'z'yeux pour lui conseiller VIVEMENT de clarifier la situation de MA fille vis-à-vis de SA famille, de SA communauté et de SA halakha et de LUI dire en toute vérité ce que sera le parcours à suivre avant leur mariage et ensuite leur vie commune et qu'il n'est pas question qu'il embarque MA gamine dans un chemin si long et difficile si c'est pour la planter là en cours de route parce que sa famille ou son rabbin lui aura rappelé ses obligations en tant que juif d'épouser une jeune fille de bonne famille juive car je n'ai pas l'intention de passer avec la pelle et la balayette pour ramasser les débris du coeur de ma petite.
Son engagement doit être clair et définitif et il doit tenir sa parole, même s'il faut attendre des années, ou débarrasser le plancher.

Avez-vous jeté un oeil sur le site que je vous ai conseillé en mp ?

Je vous garde ainsi que Schlomo et votre fille dans mes prières.

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par zelie » jeu. 17 mai 2012, 21:04

Teano a écrit : ses correligionnaires ont du se demander ce que 2 goyim venaient faire chez lui.
lol !!

Bon, au moins Jessica aura plusieurs sons de cloche et pourra se faire son idée !
Bonne soirée à tous,
Zélie

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par Teano » jeu. 17 mai 2012, 20:58

zelie a écrit :
Que pensez-vous de la mise en scène de la prière en groupe alors qu'il attendait ses beaux-parents chez lui?
C'est de la manipulation, de la part d'un être conditionné qui ne se voit exister que par et pour son conditionnement, et qui estime légitime de donner à voir son conditionnement comme caution de vérité, d'ultimité religieuse. C'est une tentative feutrée de récupération, d'adhésion de personnes autres à son projet de croyances.


Mais tout ça ne m'empêche d'apprécier infiniment vos interventions, sur ce fil ou un autre! :fleur:
Bonne soirée,
Zélie
Merci Zélie ! :oops: ;)

Sur le point précis de la prière, je pense que c'est un hasard : Jessica indiquait qu'avec son mari, elle était en avance d'une bonne demi-heure. Les prières se faisant à heure fixe dans le judaïsme (et durant quelques minutes : je le sais, un jour un de mes élèves avait "loupé" sa prière, il l'a alors rattrapé dans la salle de classe pendant que je commençais ma leçon !), le timing pouvait être serré : Schlomo avait manifestement prévu de recevoir Jessica après la prière. Au contraire, je pense même que cela a pu déranger Schlomo : ses correligionnaires ont du se demander ce que 2 goyim venaient faire chez lui.

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par Invité » jeu. 17 mai 2012, 20:46

PaxetBonum a écrit :
Jessica a écrit : Elle m'a même, tenez vous bien, cité des passages des évangiles pour justifier son comportement !!! :furieux:
C'est très bien, sa référence reste les Evangiles de Notre Seigneur !
Mais c'est aussi étonnant quand on dit vouloir devenir juive.
A-t-elle vraiment conscience qu'elle doit rejeter les Evangiles pour ce faire ?
"Quote "C'est vrai que son fiancé est beau, intelligent, doué en tout, qu'il parle bien, qu'il a une bonne situation ... "Quote

Ses références semblent surtout être l'ARGENT et LE PARAÎTRE. L'argent fait naître toutes les motivations possibles, mais il est certain qu'une non juive d'origine ne sera JAMAIS considérée comme une vraie juive. Un homme magnifique, intelligent, riche et doué plaît à toutes les femmes. Elle sera son esclave, et la concurrence de vraies juives, même s'il est marié avec ELLE, va bien vite s'installer dans son couple. Elle saura apprécier, à ce moment-là, le goût amer de la trahison de son mari envers elle et surtout de sa trahison envers le Christ et envers sa famille d'origine.

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par zelie » jeu. 17 mai 2012, 20:36

Teano a écrit :
C'est en cela qu'il y a quelque chose de faussé dans cette relation : l'ordre des priorités n'est pas le même. C'est là que se trouve le germe de la souffrance pour cette jeune fille. Si elle prend conscience de sa place réelle dans la vie de ce jeune homme, elle va avoir mal.
tout à fait d'accord. Et demander à quelqu'un de changer de religion, de culture, de tenue vestimentaire, de projet professionnel, de pays et de culture (dixit Jessica) pour quelqu'un d'autre, on peut appeler ça comme on veut, mais en clair ça veut dire adapter l'autre à ses mesures, sans aucunement prendre le temps de réfléchir si ça va le construire ou le déconstuire. Et admettre qu'on ne lui rendra pas la pareille.

Le terme de manipulation vous gêne parce que ce jeune fait ça sans en mesurer les contours?
En êtes-vous sure, qu'il ne les mesure pas au moins en partie?
Que pensez-vous de la mise en scène de la prière en groupe alors qu'il attendait ses beaux-parents chez lui?
C'est de la manipulation, de la part d'un être conditionné qui ne se voit exister que par et pour son conditionnement, et qui estime légitime de donner à voir son conditionnement comme caution de vérité, d'ultimité religieuse. C'est une tentative feutrée de récupération, d'adhésion de personnes autres à son projet de croyances.

Teano, je comprends que vous vouliez amener, ou m'amener, à une attitude nuancée envers un jeune homme dont vous connaissez la culture. Soit, et ça a une part louable.
Mais je suis ainsi faite que si je vois un chat, pour rien au monde vous ne me ferez dire que je vois un lapin, même si je ne connais rien à la biologie ni de l'un, ni de l'autre. Et pour l'instant, j'ai encore bonne vue.

Mais tout ça ne m'empêche d'apprécier infiniment vos interventions, sur ce fil ou un autre! :fleur:
Bonne soirée,
Zélie

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par Jessica » jeu. 17 mai 2012, 20:30

Teano, vous avez encore une fois bien résumé la situation, vous me semblez d'une grande sagesse !
Merci à vous.

Zelie, vos conseils m'aident beaucoup et je me renforce par la prière, la foi et les sacrements pour peser plus lourd pour ma fille. Je ne peux reprendre une à une toutes les choses dont vous avez parlées, mais je vous remercie pour tout ça.

Mais par rapport à la vision que vous avez du jeune homme, je ne suis pas tout à fait d'accord. Comme Teano, je pense qu'entant que juif orthodoxe c'est un grand religieux, mais pas un menteur ni un manipulateur. Il manipule peut-être malgré lui : cela s'appelle avoir de l'influence sur les gens, pas être un manipulateur psychorigide pervers ...

Je crois que vous le diabolisez : je ne l'aime pas, mais en toute objectivité, je ne crois pas que le fait d'arriver 30 mn en avance, et d'assister aux 5 dernières minutes de sa prière était un coup monté par un esprit génialement sournois pour nous manipuler.
Un garçon normal, pas manipulateur, qui se la joue pas, qui a 25 ans, que fait-il le jour où ses futurs beaux-parents risquent de débarquer d'un instant à l'autre? Il prie en public ou il range vite fait ses cannettes de coca sous son lit, idem les chaussettes, et il va vite chercher au traiteur du coin une assiette de tapas?
Certes ce n'est pas un "garçon normal", c'est un juif pratiquant. Et leur vie est bien remplie. Au point qu'il leur est apparemment interdit de négliger l'étude de Torah. S'il n'a aucune urgence, aucune priorité nécessaire pour vivre, il ne peut pas "vaquer" à ses occupations, regarder la télé, discuter "pour rien", ou lire un magazine ; se détendre, etc. Il va, et étudie, sinon il prend sur lui un péché de "négligence de la Torah". Il fait quatre prières par jour, dont trois se déroulent en publique, et dans ce programme, aucun jour ne fait exception. Je crois que compte tenu la religiosité des juifs, ce n'est pas si étonnant.

Mais pour tout le reste, je suis largement d'accord avec vous et je vais suivre vos conseils.

Merci à tous, et je vous tiendrai au courant de l'avancement de la situation.

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par Teano » jeu. 17 mai 2012, 20:17

Excusez-moi, zélie, mais je ne crois pas que ce garçon soit un manipulateur : c'est un juif orthodoxe.
Cela signifie qu'il y a, dans sa vie, un certain nombre de priorités

1 - Hachem
2- la Torah
3- la fille de Jessica (c'est pour respecter cet ordre de priorités qu'il l'oriente vers la conversion)

Pour la fille de Jessica, l'ordre de priorités semble être le suivant (sous réserve) :

1- Schlomo
2 - Dieu
3- l'Evangile

C'est en cela qu'il y a quelque chose de faussé dans cette relation : l'ordre des priorités n'est pas le même. C'est là que se trouve le germe de la souffrance pour cette jeune fille. Si elle prend conscience de sa place réelle dans la vie de ce jeune homme, elle va avoir mal.

In Christo

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par zelie » jeu. 17 mai 2012, 19:28

Jessica a écrit :Comment faire après ça, pour "montrer l'exemple" ? Il est lui même un très puissant exemple...

Je me suis sentie "pauvre" à coté.
Je reviens encore sur un aspect de la notion de vide religieux. Si vous êtes perdue, votre fille n'aura aucun élément de comparaison en face d'un être puissamment religieux. C'est ça le "vide", c'est ça l'exemple qu'elle ne veut pas, c'est ça que vous ne pouvez pas laisser perdurer.
Il faut que vous vous renforciez d'abord vous avant de pouvoir prétendre la renforcer elle. Je vous renvoie pour cela à tous les messages vous appelant à la prière, au discernement, à la prudence, et aux paragraphes 5 et 8 de mon message en vert.
Essayez... vous verrez bien le changement...

Mais essayez tranquillement. Dans la prière, la méditation, l'oraison, la contemplation, ne recherchez pas la quantité, cherchez la qualité. Parlez à Jésus, pleurez sur Son Coeur, dites-lui tout comme ça vous vient maladroitement peu importe. Confiez-vous à Lui comme à votre plus proche ami, demandez-Lui d'intervenir pour vous, mais toujours dans la Volonté du Père.
Soyez assidue à la Messe et offrez les fruits de votre communion pour l'âme de votre fille.
Jeûnez, mais seulement si pour vous la pénitence a un sens, sinon, laissez tomber.
Lisez la vie et les écrits des saints passés et modernes, comme Mère Térésa, Jean-Paul II, qui ont vécu des situations de notre époque. Internet en regorge.
Pensez à faire une retraite spirituelle de discernement où vous pourrez parler de votre souci à quelqu'un d'extérieur mais de consacré et de clairvoyant.
D'autres forumeurs peuvent aussi vous conseiller en lectures, bien mieux que moi. Personnellement je cours derrière Padre Pio et Saint Benoît (mais tellement loin derrière que ça fait bien rigoler), mais ce n'est peut être pas cette spiritualité-là qui vous parlerait le plus. Mère Térésa est édifiante et simple à lire, et à vous lire, c'est toujours elle qui me revient en mémoire.

Courage, et sachez que nos prières vous accompagnent.
Pensez à nous donner des nouvelles un jour!


NB: le laïcisme maçonnique est un mouvement volontaire (à l'oeuvre depuis le 19 ème siècle en France, mais bien plus ancien) qui promeut une horizontalisation de la morale, particulièrement au sein de l'école, dans un but avoué de déchristianisation du peuple; l'idée à véhiculer étant que tout se vaut. Le but étant de faire perdre ses repères au public pour mieux le récupérer à des fins manipulatoires. Nan c'est pas beau. Jules Ferry, anti-catholique féroce issu du protestantisme, en est une grande figure. Tout ça pour une histoire d'influence religieuse sur fond de revanche.

Re: Ma fille veut se marier avec un juif

par zelie » jeu. 17 mai 2012, 18:55

Jessica a écrit : Cet amour qu'il a pour son Seigneur, quand il parle... Pour son peuple, son prochain, etc ... C'est stupéfiant. Quand il parle du Seigneur, il met toujours un pronom personnel devant. Et ça donne une telle impression de proximité que oui, c'est déstabilisant. Et la crainte du ciel aussi, je n'avais jamais vu ça. Et biensur, cette passion brûlante pour la Torah, qu'il connait sur le bout des doigts à l'endroit et à l'envers ...

Vraiment mes amis, c'est perturbant. Je me suis senti "pauvre", à côté. Et les réponses que je connais, les interprétations théologies que j'ai entendues ou lues me paraissaient fades. Je ne sais trop comment remédier à ça. Je pense que le temps dissipera les mauvais effets de ce garçon.

Et quand nous avons vu le visage de Shlomo, vraiment, il rayonnait, il ressemblait à un ange du Seigneur.

Alors si moi, à mon âge, je me suis laissé bouleverser par ces gens, j'imagine combien ma fille, fragile et jeune, a pu être retournée...
Vous voulez mon avis? La nature a horreur du vide, tout le monde sait ça. Mais l'esprit des jeunes aussi cherche désespérément à se remplir. Devant de tels tableaux, votre fille, qui est peut-être quelqu'un en grande soif spirituelle, a soudain l'impression d'être enfin comblée à la mesure de sa soif, soif qui n'a peut-être jamais été comblée dans le catholicisme (enfin, je ne sais pas comment ça se passe dans votre paroisse, je ne fais que supposer), ou soif dont personne jusqu'ici n'a vraiment pris la pleine mesure...?

Vous êtes éblouie, elle est éblouie, c'est manifeste. Ce qui continue de me gêner, c'est le fait que sans ce jeune homme, Schlomo, elle ne serait pas allée seule au judaïsme. Là y a un truc qu'il ne faut pas occulter, c'est sa liberté qui est en jeu.
Il n'a pas essayé de me déstabiliser ou de me convaincre, mais il l'a fait.

Vraiment mes amis, c'est perturbant. Je me suis senti "pauvre", à côté. Et les réponses que je connais, les interprétations théologies que j'ai entendues ou lues me paraissaient fades. Je ne sais trop comment remédier à ça. Je pense que le temps dissipera les mauvais effets de ce garçon.
Quand je lis ça, je comprends que vous êtes perturbée face à quelqu'un, qui donc vous perturbe, et auquel ça ne fait ni chaud ni froid. Il vous a déstabilisée tellement facilement qu'il l'a fait sans même paraître la faire.
Et après ça vous voulez que je vous dise qu'il ne vous a pas royalement manipulée? -sans peut-être même en être conscient lui-même si vous voulez, mais pour moi ça ne fait aucune différence- Vous êtes face à un être prévu pour conditionner les autres, point.

Il y a un moment où il faut se décentrer et appeler un chat un chat. Vous êtes face à quelqu'un qui trouve tout à fait normal d'engager quelqu'un à renier sa foi, sa culture, et à quitter sa famille et son pays, mais que lui ne ferait certainement pas en retour.
Si on ne parlait pas de votre fille, que penseriez-vous d'un tel être?
Il y a un problème dans cette situation, c'est celui de considérer l'autre comme son égal ou comme son inférieur.
Une fois le vernis d'une telle personne parti, une fois la réalité de cette personne établie, qu'en sera-t-il?
Mais malgré le fait que ce soit son choix, c'est un choix hérétique. Même si elle semble le vouloir, en a-t-elle le droit ??
déjà ça ne peut être son choix; on est bien d'accord, avant de le croiser, elle se fichait bien du judaïsme? Donc ce n'est pas son choix, c'est un aveuglement amoureux, devant quelqu'un de brillantissime. Mais brillantissime ne signifie pas forcément capable de la rendre heureuse pour le restant de ses jours, oh non! Si vous connaissiez les brillantissimes que j'ai croisé, vous en auriez les cheveux qui se dresseraient sur la tête: les brillantissimes par devant sont souvent hélas des sombres par derrière, tout simplement parce que ces gens ne sont pas des saints, et qu'il faut bien qu'il y ait un moment où l'armure tombe. Alors par devant ils brillent de mille feux pour cacher leurs misères, et par derrière ils font payer leur misère psychique aux autres.
Réfléchissez un instant... pour quelle raison a-t-on besoin de briller? Et de briller d'autant plus fort qu'on a l'air de ne pas y toucher?
Un matin il nous avait proposé de nous rendre chez lui, car il se dit "soucieux" du bien être de ma fille. Nous sommes arrivés une petite demi heure en avance, et nous avons trouvé chez lui un groupe de jeunes hommes comme lui, en pleine prière. Debout, tous dans la même direction, ils se balançaient avec une espèce de châle blanc qui leur recouvrait la tête. Et quand nous avons vu le visage de Shlomo, vraiment, il rayonnait, il ressemblait à un ange du Seigneur.
Une magnifique mise en scène, minutée à la perfection!!
Et comment se fait-il que quelqu'un qui brille si fort, qui semble un ange couvert de grâce selon votre description, ne soit pas un saint authentique, pénétré de vérité sur Jésus? Et si sa magnificence ne lui vient pas de Jésus, d'où vient-elle?
Dans votre entourage, les meilleurs pères, les meilleurs maris sont-ils des gens qui se mettent en scène?

J'en fais trop, je ne suis pas dans le juste?
Admettons.
Je prends les choses sous un autre angle: Un garçon normal, pas manipulateur, qui se la joue pas, qui a 25 ans, que fait-il le jour où ses futurs beaux-parents risquent de débarquer d'un instant à l'autre? Il prie en public ou il range vite fait ses cannettes de coca sous son lit, idem les chaussettes, et il va vite chercher au traiteur du coin une assiette de tapas?
Là, vous étiez face à quelqu'un averti de votre venue, qui vous a donné à voir lui en prière et en public. Réfléchissez.

Pour le moment, j'ai beaucoup parlé avec ma fille, et je continuerai. Je vais me servir de vos conseils, et me renforcer pour la renforcer. Je vais faire en sorte de passer le plus de temps possible avec elle, et peut-être qu'en tissant un lien solide toutes les deux, je pourrai la mettre sous une autre influence que celle de ce jeune homme.

Si j'arrive à devenir très complice avec elle, très proche, j'aurais sûrement une plus grande influence et je pourrais la conduire plus facilement. J'ai du temps devant moi pour ça, et je vais en profiter. J'essaierai de l'amener avec moi à la messe, de partager des temps conviviaux comme des temps de prière, et pourquoi pas lui payer un voyage à Taizé ... Tout en restant "humainement" très proche d'elle.
Engagez Dieu dans la bataille; priez pour avoir les réponses, les attitudes, les bons réflexes, les bonnes pensées au bon moment.
Ne faites pas ce chemin seule en comptant sur vos propres forces, vous avez affaire à bien plus fort que vous. Mais enfin ne comprenez-vous pas que vous êtes face à une bataille spirituelle?
Aucune emprise ne se gagne sur ses propres et seules forces, il vous faut une aide céleste pour arriver à ouvrir les yeux de votre enfant.
Si un jour elle choisit le judaïsme, mais en toute conscience, en toute volonté propre et en toute liberté, hors de toute influence, alors vous aurez gagné la bataille parce que le judaïsme était vraiment sa voie. Et c'est pour cela qu'il vous faut vous mobiliser, pour que ce qui finalement lui arrive relève de son choix, et uniquement de son choix, plein et conscient. Aujourd'hui ces conditions ne sont pas remplies.

Haut