Demande de conseil

Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Demande de conseil

Re: Demande de conseil

Message par Kerniou » mer. 31 oct. 2018, 12:20

Tout à ait d'accord avec ce qui vient de être dit. Vous pourriez peut -être vous engager dans des groupes de jeunes au sein de votre paroisse ou de l'évêché; vous pourriez, ainsi rencontrer de gens qui partagent vos intérêts ...
Bon courage à vous.

Re: Demande de conseil

Message par Bassmeg » mer. 31 oct. 2018, 1:45

Bassmeg,

Merci pour votre témoignage touchant. Je m'y reconnais, mais pas complètement. En tout cas votre témoignage peut aider les autres catholiques célibataires et timides de ce forum. D'ailleurs je pense que ce serait bien de changer le titre de mon premier message, d’écrire par exemple, COMMENT ABORDER UNE FEMME A L EGLISE QUAND ON EST TIMIDE. Tous les conseils que vous et laSamaritaine vous avez donné sur la façon d'aborder une jeune fille peuvent vraiment aider d'autres gars qui sont dans la même situation que moi.

J'avais promis de vous donner des nouvelles de ce qui s’est passé avec ma demoiselle du soir. J'étais trop fatigué la semaine dernière pour aller à la messe, j'y suis retourné seulement lundi soir. Je suis sorti de l’église un peu avant la jeune fille et je l'ai attendue sur le parvis comme vous me l'avez conseillé. J'étais vraiment stressé! Quand je l’ai vue sortir j'avais le cœur qui cognait comme si j'avais couru le maraton. La jeune fille avait l'air surprise de me voir, je lui ai dit, Excusez-moi mademoiselle, ça fait plusieurs mois qu'on se connait de vue et je me demandais si nous pouvions faite connaissance. Elle a souri et m'a dit, Merci mais je ne suis plus libre. Mais si vous m'aviez demandé ça il y a quelques mois j'aurais dit oui. Puis elle m'a fait un grand sourire et m'a dit bonsoir.

J'étais déçu, c'est sur, mais plus que déçu j’étais surtout vraiment en colère contre moi parce qu'à cause de mon stupide manque de courage, ça se trouve, je suis passé à coté de celle qui aurait pu être la femme de ma vie. Je n'ai eu que ce que je méritais et c 'est bien fait pour moi! Les gars qui lisez ces messages, ne faites pas la mème erreur que moi. Allez-y franco et abordez la jeune femme, peu importe sa réponse. Qui risque rien n'a rien, on ne dit pas ça pour rien. Bassmeg et la Samaritaine, encore merci pour votre aide et pour votre gentillesse et vos prières.

Bien amicalement,
Gregory
Mon de plus en plus cher Gregory...
Je suis à la fois contente et pas contente pour vous.

Pas contente parce que tout n' a pas marché au mieux, comme dans le plus doré des reves.
Mais contente parce que vous venez d' administrer au Monde plusieurs leçons magistrales.

(avant de lire le reste, je tiens à rappeller que comme vous, je suis une timide qui se soigne, on est donc dans la même équipe, alors si je suis un peu dure ou ironique, ne le prenez pas en mauvaise part, s' il vous plait.)

Voila ce que vous nous avez démontré:
- Vous plaisez.
-Vous êtes capable de repérer les personnes à qui vous plaisez
-Vous êtes capable d' aborder une personne qui vous plait sans mourir d' arret cardiaque.

Rien que ça, je suis terriblement fiere de vous et fiere que vous ne me reniez pas en tant que Soeur Coup-de-Pied-dans-le-Train.
De plus, vous prouvez que vous êtes capable de vous juger a posteriori.
Jusqu' ici, vous vous jugiiez a priori (genre, je suis trop nul pour lui plaire, alors autant ne meme pas essayer...)
Et laissez moi vous le dire, vous vous jugiez bien mal. La preuve? La réaction de la donzelle... Vous lui plaisez.

Maintenant, vous jugez vos actions. C' EST TROP BIEN.
Continuez comme ça. Faites des trucs, osez des trucs, payez en les conséquences, jugez ces conséquences...
Jugez vous a posteriori. Et corrigez vous eternellement.
Ne vous méjugez pas a priori.

ET ne vous jugez pas trop durement. Arretez (s' il vous plait) de vous sous estimer, de vous en vouloir, limite de vous insulter et de vous trainer dans la boue.
Parce que ça m' enerve, j' ai l' impression de me voir dans mes mauvais jours.
Avez vous vu le film de spielberg sur Tintin?
A un moment, tintin et haddock sont en pleine panne.
Tintin s' accuse d' etre responsable du fiasco. Et LA, Haddock se met dans une grosse colere.

Il lui explique que:[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=tJOT0kl ... freload=10[/youtube]


Je vous le redis, Gregory, je suis fiere de vous. Vous plaisez, vous le savez et maintenant, en plus, vous savez que vous êtes capable d' aborder les gens qui vous plaisent.

ET MAINTENANT EN PLUS, vous savez que vous pouvez le faire en ayant le coeur qui bat la chamade, ce qui est ce que j' adore.
Je veux dire je conais des gens qui ne sont pas timides et qui abordent d' autres gens comme moi je demanderais du feu à un inconnu...
Manifestement, ni vous, Greg, ni moi ne sommes capables de faire ça.
Moi aussi je tremble avant. Moi aussi mon coeur bat à tout rompre.
Et c' est ça qui est bon, non? C' est des moments ou on se sent vraiment vivant, non?

Je veux dire, je me souviens pas de ce que j' ai mangé hier midi... Mais la premiere fois que j' ai proposé un rendez vous, je m' en souviens comme si c' etait hier.
Greg, ne changez rien. Vous êtes une personne agréable (du peu que je vous connais), et vous avez montré que vous êtes courageux et bon juge des opinions des autres.
Je ne doute pas que vous tirerez la leçon de cette expérience et qu' une autre fois, ce sera à cause de vous qu' une donzelle répondra à un inconnu: "Arrf, désolée, je ne suis plus libre, je suis avec un Ex-Timide-qui-se-soigne".

Re: Demande de conseil

Message par la Samaritaine » dim. 28 oct. 2018, 23:37

Je voulais vous dire Grégory, qu'il y a quand même deux bonnes nouvelles dans ce que vous nous dites :

La première c'est que vous avez osé et une fois le premier pas fait, vous saurez le faire la première fois. Vous pouvez être fier de vous.
La deuxième, c'est que vous plaisez, vous lui avez plu. Cela doit vous donner confiance en vous pour la prochaine fois.

Ne soyez pas trop dur avec vous-même, vous apprenez et avancez à votre rythme et vous allez de l'avant.

Je vous dsouhaite le meilleur,

Samaritaine

Re: Demande de conseil

Message par zelie » dim. 28 oct. 2018, 20:15

Bonsoir Grégory,
comme on vous l'a dit vous pouvez prier et demander que l'Esprit-Saint vous aide dans votre timidité, et vous pouvez aussi confier à Dieu la recherche de votre douce moitié, en lui confiant tout, le moment, la personne, les circonstances.
Un vieux prêtre nous disait toujours : "ce qui te préoccupe, Dieu s'en occupe!" et c'est finalement tellement vrai... Demandez humblement, avec confiance, et renouvelez votre prière de temps en temps, et vous verrez des choses arriver comme Dieu les voudra...

Pour l'instant vous avez appris une leçon de vie: "après l'heure, ce n'est plus l'heure"... et vous avez la chance de l'avoir appris avec une jeune fille gentille, et c'est bien ainsi; ce n'était pas elle l'épouse que Dieu vous destinait, ne regrettez rien... Vous bâtirez une relation avec une autre jeune femme, et la prochaine fois, vous oserez aller vers les jeunes femmes justement parce que vous aurez appris qu'il est bon et bien d'aller vers les autres. Peut-être que si vous n'aviez pas fait cet apprentissage cette année, vous seriez resté bloqué devant la femme qui vous est réellement destinée, et du coup, là vous auriez raté quelque chose...

Restez persuadé que Dieu regarde chacun de vos pas et ne vous perd jamais de vue... Courage!

Re: Demande de conseil

Message par célibataire » sam. 27 oct. 2018, 20:15

Bassmeg,

Merci pour votre témoignage touchant. Je m'y reconnais, mais pas complètement. En tout cas votre témoignage peut aider les autres catholiques célibataires et timides de ce forum. D'ailleurs je pense que ce serait bien de changer le titre de mon premier message, d’écrire par exemple, COMMENT ABORDER UNE FEMME A L EGLISE QUAND ON EST TIMIDE. Tous les conseils que vous et laSamaritaine vous avez donné sur la façon d'aborder une jeune fille peuvent vraiment aider d'autres gars qui sont dans la même situation que moi.

J'avais promis de vous donner des nouvelles de ce qui s’est passé avec ma demoiselle du soir. J'étais trop fatigué la semaine dernière pour aller à la messe, j'y suis retourné seulement lundi soir. Je suis sorti de l’église un peu avant la jeune fille et je l'ai attendue sur le parvis comme vous me l'avez conseillé. J'étais vraiment stressé! Quand je l’ai vue sortir j'avais le cœur qui cognait comme si j'avais couru le maraton. La jeune fille avait l'air surprise de me voir, je lui ai dit, Excusez-moi mademoiselle, ça fait plusieurs mois qu'on se connait de vue et je me demandais si nous pouvions faite connaissance. Elle a souri et m'a dit, Merci mais je ne suis plus libre. Mais si vous m'aviez demandé ça il y a quelques mois j'aurais dit oui. Puis elle m'a fait un grand sourire et m'a dit bonsoir.

J'étais déçu, c'est sur, mais plus que déçu j’étais surtout vraiment en colère contre moi parce qu'à cause de mon stupide manque de courage, ça se trouve, je suis passé à coté de celle qui aurait pu être la femme de ma vie. Je n'ai eu que ce que je méritais et c 'est bien fait pour moi! Les gars qui lisez ces messages, ne faites pas la mème erreur que moi. Allez-y franco et abordez la jeune femme, peu importe sa réponse. Qui risque rien n'a rien, on ne dit pas ça pour rien. Bassmeg et la Samaritaine, encore merci pour votre aide et pour votre gentillesse et vos prières.

Bien amicalement,

Gregory

Re: Demande de conseil

Message par Bassmeg » jeu. 18 oct. 2018, 20:29

ET si c'est permis, j' aimerais completer ma réponse, sur la timidité. J'étais timide parce que je me voyais comme moche et idiote. Ca me bloquait profondément.

Je n' osais pas parler avec des gens que j' estimais intelligents et je n' osais pas non plus parler avec des gens que je trouvais beaux. Comprenez vous? Une moche idiote comme moi, elle ferait mieux de se terrer chez elle, plutot que d' aller à la rencontre du vaste monde...
C' est ce que je pensais vraiment. J' étais un peu idiote, en ce temps.

Et puis bon, un jour, j' en ai eu marre. D' abord, en vrai, les gens ne me trouvent pas aussi moche que ce que je pensais moi meme. Ensuite, je suis pas la bécasse que je m' obstinais à croire que je suis (et vous imaginez pas le plaisir que vous m' avez fait en me disant que vous ne vous seriez pas douté que je suis moi aussi une timide maladive).

Je me suis aperçu du fait que je peux réagir. Je peux me remanier, m' augmenter, me diminuer et me modifier. Je me suis aperçue que l'image super négative que j' avais de moi meme venait de mon enfance et surtout, DE MOI MEME. En gros, je ne me mettais meme pas des batons dans les roues toute seule, je me démontais mes roues pour les jeter à la benne...

C'était confortable, parce que quand on ne roule pas, on peut pas avoir d' accident. Super chouette...Mais un peu barbant. Mais un jour, j' ai compris que non seulement, on peut avoir des accidents et survivre (un peu de tole froissée, et un bleu au coude...) Mais qu' en plus, si on ne roule pas, ben, on reste chez soi, on se désseche, on s' aigrit, et puis un jour les voisins appellent les pompiers parce qu' un odeur bizarre émane de la porte de la petite dame solitaire qu' on a pas vu depuis deux semaines. Je ne veux pas finir comme ça, et vous non plus.

Et le vrai point important, c' est ça: (attention, je vais un peu me vanter) je ne suis pas si moche que ce que je me faisais croire. Je ne suis pas si idiote et nulle que ce que je me faisais croire. Cà, ce sont les gens qui me l' ont fait comprendre et qui me l' ont dit. Et sans rire, je crois qu' ils avaient pas completement tort. La personne avec qui je suis actuellement me trouve belle. Je pense que c' est à cause d' un probleme ophtalmologique, mais force est de reconnaitre que ses yeux sont parfaitement parfaits (si vous saviez...). Donc, peut etre qu 'en fait, je suis pas si moche que ça.

Question idiotie, quand j' étais jeune, je me sentais si bête que j' osais jamais prendre la parole, même si vous m' aviez dit que la lune est une étoile. Aujourd' hui, quand je peux le faire, je prends la parole. Des fois, je dis des trucs pas idiots (je le sais grace aux réactions de l'auditoire). Ca me montre déja que je suis pas la nulle que je croyais. Des fois , je dis des trucs idiots et l' auditoire s' empresse de me corriger, ce qui me permet de m' améliorer, (ce qui ne serait pas arrivé si je m' étais simplement tue)...

Pour finir sur la timidité, je peux paraphraser un proverbe: La timidité a frappé à la porte, le courage est allé ouvrir, mais il n' y avait personne.

FuturExCelib, sans rire, j' aimerai vraiment vous faire comprendre ça. On peut TROQUER notre timidité contre un truc bizarre. Le truc en question est fait de jmenfoutisme , d' assurance feinte, et d' auto dérision. Je vous jure que c' est faisable, facile et qu' une fois cela fait, la vie apparait differente.

Je me fiche de passer pour idiote. Mais je sais que je passe souvent pour une idiote. ET ALORS? Je m ' en fiche, les gens qui pensent que je suis idiote, de toute maniere, eux et moi on va pas se fréquenter, alors, a tout prendre, je vais pas perdre mon temps à essayer de leur plaire. Tant qu' à faire, autant rester moi meme.

Vous, c' est pareil. Restez vous meme. Si la fille n' apprecie pas qui vous etes, bah, c' est du temps de gagné. A moi, vous m' avez l' air d' une personne délicate, charmante et intelligente. Je connais pas votre physique, mais je m' en fiche et plein de gens sont comme moi se fichent completement de savoir si vous êtes roux, boiteux ou ressemblez a sean Connery. (ou meme à Sean Connery en roux avec un pied bot).

Le fond du probleme, c' est la Theorie de l' Esprit. Je crois que Nous, timides, nous sommes des empathiques maladifs et dysfonctionnels.
On sait se mettre dans la tete des gens et savoir ce qu' ils pensent. Je suis sûre que vous aussi vous savez le faire. Le probleme apparait quand on se demande ce que les gens pensent de NOUS. La, ça interfere et nous plaquons avant tout l' image que NOUS avons de NOUS sur l' image que nous pensons que les gens se font de nous (je sais pas si je suis claire).

Les timides comme vous et moi, on a un gros avantage dans notre jeu. On sait ce que telle action, parole ou geste va déclencher chez l'autre. Enfin, on CROIT savoir. C' est un avantage. Mais il ne faut pas que cet avantage soit coulé par une auto dépréciation. Bref.

A moi, vous me paraissez jusqu' ici charmant. Vous parlez bien, etes tres respectueux, savez enchainer les idées avec logique, vous etes attentif aux réactions de vos interlocutrices… Il ne vous manque qu' un truc, l' assurance. La bonne nouvelle, c' est que non seulement, l'assurance peut se feindre, mais qu 'en plus, l' assurance feinte produit l' assurance vraie. Elle est pas belle notre vie, FuturExTimide?

Re: Demande de conseil

Message par Bassmeg » jeu. 18 oct. 2018, 15:25

Bassmeg, on ne peut vraiment pas deviner que vous étiez une ancienne timide vous aussi. C’est encourageant de voir qu'on peut s’améliorer même de ce côté là. Je crois que c'est votre grand humour qui vous a permis de combattre la timidité. Moi je suis plus sérieux, plus pessimiste. Ça n'améliore pas les choses ! Je ne suis pas retourné à la messe du soir depuis mon premier message mais je pense y aller demain. Je sens que je vais mal dormir cette nuit à force de penser à ce que je vais dire à ma jolie inconnue du soir. A bientôt et encore merci à mes deux soeurs!
Merci pour le compliment. Mais je pense plutôt que c'est une espèce de ras-le-bol d'être seule et de louper des histoires, couplé à un certain j'm'enfoutisme des répercussions sociales qui m'ont fait changer et jeter ma timidité par dessus les moulins.

Depuis, ca un peu changé ma vie. A un point que j'imaginais pas. Par exemple, gamine, je ne pouvais pas faire un expposé au tableau devant la classe, sans me liquéfier. Aujourd'hui, je peux parler en public. Et avec le sourire en plus. Parce que les gaffes que je ferais inmanquablement, elles me feront pas passer pour une nullarde. Mais pour une personne humaine et rigolote. Donc, je n' ai plus peur de gaffer, au contraire, ça m' amuse à l' avance.

Pour le pessismisme, c' est pareil, ça se travaille. Moi aussi je l' étais avant. Toujours à envisager la pire situation, pour etre prete et blindée à l' avance. Et puis un jour, j' ai compris que ça ne valait pas la peine, parce que tout le temps que je passais à envisager le pire, je ne le passais pas à envisager le meilleur ni les chemins pour y arriver. Alors, bon, je me suis refaite.

Un grand homme du nom de françois Cavanna (le fondateur d' harakiri et de charlie hebdo, modestement...) a eu une vie compliquée. Très compliquée. Mais il a eu cette forte pensée (accrochez-vous, ça va peut-être changer votre vie) :

"Un optimiste, c' est un imbécile heureux.
Et un pessimiste, c' est un imbécile malheureux.
Alors, bon, tant qu' à faire...."

Re: Demande de conseil

Message par célibataire » mer. 17 oct. 2018, 21:55

Bassmeg et la Samaritaine, vous m'avez fait rire quand vous avez écrit Futur ex-célibataire. Je ne savais pas que j'avais deux sœurs cachées! Merci pour vos encouragements et pour vos prières. Merci aussi à Carolus. Vos conseils sont tellement détaillés qu'on dirait des scenario de films. Vous avez l'air d'avoir une grande expérience dans ce domaine. Vous analysez vraiment très bien toutes les situations qui peuvent se produire. Maintenant je sais exactement quoi faire et quoi dire. Ou plutôt quoi ne pas dire et quoi ne pas faire! Ça m'aide beaucoup et je me sens moins stressé du coup. La Samaritaine, non vous ne m'avez pas blessé. Je voulais juste décrire ce que les hommes timides ressentent. Je suis moins timide dans d’autres domaines mais avec les jeunes femmes je manque de confiance en moi, c'est vrai. Bassmeg, on ne peut vraiment pas deviner que vous étiez une ancienne timide vous aussi. C’est encourageant de voir qu'on peut s’améliorer même de ce côté là. Je crois que c'est votre grand humour qui vous a permis de combattre la timidité. Moi je suis plus sérieux, plus pessimiste. Ça n'améliore pas les choses ! Je ne suis pas retourné à la messe du soir depuis mon premier message mais je pense y aller demain. Je sens que je vais mal dormir cette nuit à force de penser à ce que je vais dire à ma jolie inconnue du soir. A bientôt et encore merci à mes deux soeurs!

Re: Demande de conseil

Message par Bassmeg » mer. 17 oct. 2018, 0:15

FuturEx-Celibataire, essayez de prendre ça comme un jeu.
C' est un jeu (bon ce n' est pas que ça, loin de la...).

Dédramatisons. Elle vous plait et vous pensez lui plaire. On part déja sur des bonnes bases , non?
Pour ce qui est de savoir si elle vous plait, vous êtes juge.

Mais ensuite, peut etre que pour juger si vous lui plaisez réellement, vous pouvez vous tromper.
N' oubliez pas d' envisager ce cas. Peut être que ca va rater.
Surement que NON, mais il ne faut pas croire que tout est acquis.

Votre affaire me parait quand meme pas trop mal partie, mais il faut garder le tête froide et se préparer à toutes les éventualités.
Si vous n' etes pas d' humeur à tirer des plans pessimistes, lisez ce message plus tard.


Vous devez envisager et vous préparer à ce qu':
-elle vous snobe dès l' entrée de la messe (moi, comme une débile, je prendrais ça pour un défi, donc un bon signe, mais un signe que je dois vraiment marcher sur des oeufs.)

-elle vous snobe à la sortie de la messe. Dans ce cas là, n' insistez surtout pas, même si vous étiez piqué par une vipere et qu' elle avait le seul sérum disponible. N' INSISTEZ PAS.

-elle vous snobe pas, vous laisse engager conversation , mais vous donne rapidement un prétexte crédible ou non pour filer.
La encore, N' insistez pas. Mais débrouillez vous pour lui faire entendre clairement que vous seriez content de la revoir une prochaine fois, à l' occasion, en passant, comme ça.
Peut etre aurez vous eu le temps de lui proposer un café. Peut etre pas.
Ne précipitez rien. Jamais.

Préparez vous à des épreuves. Préparez vous à ne pas insister mais à perséverer (deux choses differentes). Préparez vous à être snobé. Si c' est le cas, regardez vos chaussures tout en N' INSISTANT PAS.
N' insistez pas, ne faites rien sur un coup de tete,. Peut être que vous serez effectivement snobé. MAIS PEUT ETRE QUE PAS.
Mais sans rire, qu' importe? Ca vous fera des histoires à raconter, non?
Je veux pas minimiser, je suis en couple, je sais ce que c' est que d' etre en couple. Et d' etre amoureuse. Et d' avoir le béguin.

FuturExCélib, je suis heureuse pour vous. Une fille vous plait. Vous ne me paraissez pas precisément être un idiot, ce dont je déduis que la demoiselle en question ne doit pas être une idiote non plus.
Vous avez tout la vie, la semaine , le mois et l' espérance de vie moyenne de vie d' un francais devant vous. Perso, je vous connais à peine, mais j' ai confiance en vous.

PS Je le répete. Préparez vous à une défaite. Mais si jamais vous rencontrez vraiment l' ame soeur, ben vous n' y couperez pas. Il y aura au moins une invitée en rab (et surement deux si Samaritaine suit)...) le jour du Sacrement.

Re: Demande de conseil

Message par la Samaritaine » mar. 16 oct. 2018, 15:46

La Samaritaine, vous parlez des hommes coincés que l'on retrouve à 30, 40, 50 ans dans les rencontres de célibataires catho. Vous savez, les hommes timides comme moi ont du mal à aller parler aux femmes parce que quand elles refusent notre invitation, on se sent blessé profondément et longtemps, beaucoup plus que les non timides. On se sent complètement nuls et on se dit que la prochaine jeune femme qu'on va aborder nous dira non elle aussi puisque la précédente a refusé. C'est très démoralisant
Veuillez m'excuser si mes propos sur le manque de courage ont été blessants pour vous cher jeune célibataire.

Prenons le temps de nous pencher sur ce ressenti de blessure lié à un refus d'invitation. Je pense qu'il est très important pour vous de comprendre que vous n'êtes pas blessé par un refus féminin mais que le refus féminin vient réveiller une blessure préalable et préexistante. En effet notre valeur n'a pas de lien avec le simple fait qu'une personne accepte une relation amoureuse ou pas. Cela ne dépend pas de moi de plaire ou non à quelqu'un d'autre et ma valeur est indépendante de ce que l'autre pense de moi, surtout une personne inconnue avec laquelle il n'y a encore aucun lien !!!
Si vous vous sentez nul rien que parce qu'une inconnue ne vous reconnait pas comme attirant, imaginez le pouvoir démesuré que vous donnez aux autres !
Il faut sortir de là, de ce mensonge là sur votre valeur : reprendre, reconstruire une saine estime de vous même indépendante de ce que les autres pensent de vous et tout à fait dépendante de l'amour de Dieu pour vous. Et si ce sentiment de nullité est persistant, cela se travaille avec un psychothérapeute, et/ou en accompagnement spirituel et dans des groupes de développement personnel.

Et pour commencer, vous pouvez demander à l'Esprit Saint de venir visiter cette blessure car si elle vient handicaper votre vie amoureuse, c'est grave, c'est à prendre au sérieux. Si déjà vous comprenez que l'attitude féminine ne vous blesse pas mais que vous êtes déjà blessé, cela peut vous aider à avancer et à aller de l'avant, en laissant le Seigneur donner sa Force dans votre faiblesse. Car dans la vie en Dieu, on n'attend pas d'être guéri pour avancer, on avance avec sa blessure en bandoulière (porter sa croix ?) en Lui, avec Lui et par Lui.

Vous avez ici deux grandes soeurs qui s'intéressent cher Célibataire !

En Christ

Samaritaine

Re: Demande de conseil

Message par Bassmeg » lun. 15 oct. 2018, 22:15

La Samaritaine, vous parlez des hommes coincés que l'on retrouve à 30, 40, 50 ans dans les rencontres de célibataires cartho. Vous savez, les hommes timides comme moi ont du mal à aller parler aux femmes parce que quand elles refusent notre invitation, on se sent blessé profondément et longtemps, beaucoup plus que les non timides. On se sent complètement nuls et on se dit que la prochaine jeune femme qu'on va aborder nous dira non elle aussi puisque la précédente a refusé. C'est très démoralisant. Bassmeg, vous m'avez fait rire. Je n’ai pas de sœur, donc personne pour me botter les fesses! Je suis fils unique. Je vais suivre le conseil de La Samaritaine, je vais suivre cette jeune femme à la fin de la messe et je vais l'inviter à boire un verre. Bassmeg a raison, j’ai trop attendu pour le faire, c'est peut-être pour ça qu'elle est devenue plus froide avec moi. Merci à tous pour vos conseils.
Merci pour la réponse, Futur-Ex-Célibataire.
Confidence pour confidence, j' LONGTEMPS été une grande timide et je pense comprendre parfaitement la situation.
Si je peux me permettre, voici comment j 'ai arreté d' etre timide. Je me suis tout simplement rendue compte que c' est barbant, alors que moi, j' aime bien rire.
Je me suis aussi rendue compte que j' avais raté de jolies histoires qui me semblent a posteriori avoir eues toutes chances de reussir, si il n' y avait pas eu la timidité. Et que c' est bien dommage pour moi...
Je me suis aussi rendue compte que la peur paralysante de me prendre une veste, ben la seule chose que ça m' apportait, c' était le confort relatif de ne pas prendre une veste... ET que CA c' est nul.

Autant vous le dire, des vestes et des portes, depuis, j' en ai vu, des vertes et des bien mures.
Mais qu 'importe? Ca n' a jamais voulu dire que j' étais nulle, ni rien. Ca signifie juste que je ne suis pas au gout de tout le monde, comme tout un chacun.
Ce n' est pas grave. Et ça ne veut pas dire que nous sommes nuls vous et moi
. Et le mieux, c' est qu ' avec le temps, je n' ai plus la moindre peur. Au contraire, j' en ris interieurement à l' avance (je suis portée sur l' autodérision) et çà contribue à me donner l'oeil pétillant et le sourire malicieux, ce qui n' a jamais enlaidi personne...
Que çà marche ou pas, je garderais le sourire. Soit parce que j' aurais gaffé (ce qui me fera rire et me fera apprendre de mes erreurs) et saboter l' affaire...
Soit parce qu' il m' aura souri et que le contact sera passé... Bref.

Si je peux me permettre, à votre place, je ferais quand meme doucement (pas immobile, mais pas cavalier, hein).
Essayez déja de lui faire un discret et sobre petit bonjour avec le discret mais sobre sourire auquel vous avez habitué le monde. AVANT LA MESSE.
Si elle est polie, elle vous renverra votre bonjour. Si elle vous coupe en deux avec un sourire en réponse, alors mieux vaudrait à ce moment la oublier la messe pour cette fois (vous ne penseriez pas à quoi que ce soit ayant le moindre rapport avec la messe), et allez faire un tour pour attendre la fin de la messe au calme. Et ça vous évitera de lui courir derriere apres la messe , ce qui pourrait paraitre un peu bizarre voire flippant.
DIx minutes avant la fin de la messe, apparaissez sur le parvis. Prenez votre air le plus détendu genre lalala, oh, comme ces pavés sont beaux, et regardez moi ce ciel...(je sais, ce ne sera pas facile).
Il faut que quand elle sorte la premiere, qu' elle vous voie et qu' elle aie le choix de vous éviter ou pas... Ce point est important.
Si elle esquive votre regard et se carapate, laissez tomber pour cette fois.

Si elle vous regarde et marche moins rapidement, alors foncez et trouvez n' importe quoi pour engager la conversation meme le truc le plus idiot du monde (surtout le truc le plus idiot du monde, tant que c' est drole) pour expliquer votre absence à cette messe, alors que vous l' aviez saluée avant d' entrer.
Genre "Ohlala, je n ' ai pas pu assister à l' office, j' ai du sauver des enfants attaqués par des ours enragés. Mais dites moi, est ce que c'était bien, ce dimanche?"
Ou "Arff, dites moi mademoiselle, j' ai du partir en urgence pour me calmer les nerfs après vous avoir dit bonjour, mais dites moi, c' était bien aujourd'hui?"
(cette derniere phrase, c' est ma préférée, parce que ce n' est pas un mensonge, que c' est drole, franc et que si vous arrivez à dire ça,
ben non seulement elle n' aura plus de doute sur le fond de l' affaire, mais qu' en plus, comme il est impératif de la dévider d' une seule traite,
et bien la demoiselle va se retrouver avec un défi cérébral à gérer. Analyser la premiere phrase, mais répondre à la deuxieme qui était une question.).

Si çà fonctionne, alors parlez et faites la parler le plus longtemps possible. SI le contact s' établit, osez lui demander si elle a le temps de prendre un café ou un rafraichissement avec vous (et evidemment, vous saurez à l' avance dans quel endroit proche mais sympathique).
Soyez souriant. Soyez spirituel. Ne vous posez meme pas la question de savoir si ça va marcher ou pas. Ne vous mettez pas la pression.

Pas de soeur, peut-etre... Mais j' ai l' impression que si vous cherchiez deux volontaires pour vous poussez à vous jeter à l' eau (la seule vrai méthode pour savoir ce qu' on vaut question natation), vous les avez trouvées.
Je prie pour votre succès. Et n' oubliez pas. Si ça ne se passe pas comme dans vos plus beaux reves, mais que ça rate ou que ca rate à moitié, ce n' est pas que vous etes nul.

Re: Demande de conseil

Message par Carolus » lun. 15 oct. 2018, 21:26

Je prie pour que l’Esprit Saint vous guide, cher célibataire. :oui:

Re: Demande de conseil

Message par célibataire » lun. 15 oct. 2018, 20:26

La Samaritaine, vous parlez des hommes coincés que l'on retrouve à 30, 40, 50 ans dans les rencontres de célibataires cartho. Vous savez, les hommes timides comme moi ont du mal à aller parler aux femmes parce que quand elles refusent notre invitation, on se sent blessé profondément et longtemps, beaucoup plus que les non timides. On se sent complètement nuls et on se dit que la prochaine jeune femme qu'on va aborder nous dira non elle aussi puisque la précédente a refusé. C'est très démoralisant. Bassmeg, vous m'avez fait rire. Je n’ai pas de sœur, donc personne pour me botter les fesses! Je suis fils unique. Je vais suivre le conseil de La Samaritaine, je vais suivre cette jeune femme à la fin de la messe et je vais l'inviter à boire un verre. Bassmeg a raison, j’ai trop attendu pour le faire, c'est peut-être pour ça qu'elle est devenue plus froide avec moi. Merci à tous pour vos conseils.

Re: Demande de conseil

Message par Bassmeg » lun. 15 oct. 2018, 16:10

Je suis parfaitement d' accord, Samaritaine.
Pas un mot à enlever.

Jean Rochefort disait que l' "on ne prend jamais de risque à prendre un risque". Et je pense qu' il avait raison.

Re: Demande de conseil

Message par la Samaritaine » lun. 15 oct. 2018, 11:39

Mais ne restez pas les bras ballants. La vie souvent, c' est bientot fini. (oui, cette derniere phrase est d'une autre chanteuse française... bon... camille hardouin, si tu nous lis....)
Et je me permets d'ajouter : la vie, c'est la prise de risque ! Pas de bonheur sans prise de risque ! Vous croyez que les choses se font toutes seules ? Par miracle ? Mais non, demandez à ceux autour de vous qui se seont mariés. Comment cela a t-il débuté ? L'un des deux a pris des risques ! (En général l'homme mais pas toujours).

Je peux vous dire qu'en tant que femme, un homme qui vous regarde et à qui vous sentez que vous plaisez et qui ne tente rien, de semaine en semaine et de mois en mois, c'est .....EXASPERANT ! De deux choses l'une alors : soit la femme prend son courage à deux mains et fait le premier pas, soir elle se ferme à force d'exaspération et juge le monsieur "peu viril" et s'en détourne, ou comme on vous l'a dit, quelqun d'autre est venu entre temps...

En tout cas, on ne sait pas et rien n'est perdu car il n'est jamais trop pour bien faire et donner une autre image de vous. Je vous conseille de sortir à la fin de la messe aussi hâtivement qu'elle, de la suivre, de l'arrêter, et de lui demander directement d'aller prendre un verre pour faire connaissance. Il n'est plus temps de sortir des banalités pour faire connaissance peu à peu, elle a visiblement pris ombrage de votre manque d'initiative. Donc, il faut y aller franchement et vous donner les moyens de la rencontrer vraiment Allez courage jeune homme ! Que risquez vous, une veste ? Et alors, vous croyez qu'il existe sur la planète des gens qui ne se sont pas pris de veste dans leur vie ?

Oui : tous ces hommes coincés que l'on retrouve à 30, 40, 50 ans dans les rencontre de célibataires Cathos, incapables d'entreprendre la moindre rencontre avec une femmes, attendant que cela leur tombe tout cuit dans le bec et ressassant leur tristesse d'être encore célibataires et se demandant pourquoi ils le sont encore : leur point commun ? Ils n'ont jamais osé, cachant derrière leur timidité leur manque de courage. Ah c'est certain, ils ne se sont jamais pris de veste ! Vous voulez rester là dedans ? Vous enfermer dans ce piège ?

Vous êtes un homme, Conduisez-vous en homme ! Demandez à l'Esprit Saint du courage et lancez-vous.

En Christ,

Samaritaine

Haut