Mariage religieux et mariage civil

Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté sur la doctrine sociale, politique, économique et écologique de l'Église

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Mariage religieux et mariage civil

Re: Mariage civil et religieux

par Fée Violine » sam. 09 mars 2019, 11:32

le verbe "aliéner" a plusieurs sens , dont celui, ancien, d' avoir des troubles mentaux
Plus exactement, on dit "être aliéné", ou "souffrir d'aliénation mentale". C'est-à-dire, ne plus s'appartenir, puis "alienus" en latin signifie "qui appartient à autrui". C'est pourquoi "aliéner un bien" signifie "le vendre à un autre". Vous voyez que c'est le même sens, le sens psychiatrique étant une image. Et le cinéma a popularisé le mot "alien", désignant celui qui vient d'ailleurs, qui est radicalement "autre" que nous.
Cela dit, je ne sais pas s'il y a entre le mariage civil et le mariage religieux la différence que vous y voyez. Certes, le mariage religieux engage davantage, mais je ne pense pas qu'on puisse ainsi les opposer.
Je laisse à de plus compétents que moi le soin d'y réfléchir !

Mariage civil et religieux

par pierrot2 » sam. 09 mars 2019, 3:06

J' avoue que je cherche à être rassuré:
Je discutais avec quelqu'un hier, qui me disais qu'il ne fallait rien cacher à son conjoint par mariage, que c'était "illégal". Ces femmes qui manifestent pour leurs droits ces jours-ci auraient-elles autant de difficulté avec un mariage chrétien bien compris. A moins que je ne comprenne pas.. Si quelqu'un peut me rassurer… :
N'y aurait-il pas une nuance de conséquence dans le mariage civil, marqué du sceau de la loi, et qui contraint, permet de posséder en aliénant (le verbe "aliéner" a plusieurs sens , dont celui, ancien, d' avoir des troubles mentaux qui rende difficile la vie en société , et celui de "renoncer à" (un droit naturel), avec pour exemple l'expression : "aliéner son indépendance" . L' adjectif "aliénant" signifie qui soumet à des contraintes, qui rend esclave.) et le mariage religieux chrétien, marqué du sceau de l'amour, qui me semble au contraire devoir libérer, par la confiance instaurée, d'abord par des fiançailles, ensuite par l'engagement. C'est du moins ce que j'ai toujours entendu par la lettre de saint Paul aux corinthiens, servant de texte aux cérémonies de noces.

Je remarque qu'avec le mot "lien", il y a une ambiguïté analogue, puisqu'il désigne aussi bien ce qui sert à ligoter( aliénant) que ce qui permet de rester uni, au sens de garder contact (libérant, (de l'exclusion par exemple)).

Re: Mariage religieux, mariage civil

par Scratchy » sam. 09 avr. 2016, 14:31

Bonjour,

Je me permets de faire remonter ce post au sujet du mariage civil. Comme je vous l'avais dit, mon petit cousin s'est marié civilement avec une non baptisée et j'étais le témoin de leur mariage.

A l'époque, j'en avais parlé à mon père spirituel mais il m'avait conseillé de ne pas me désister. Cela dit, aujourd'hui, je me pose toujours la question de savoir si j'ai bien fait d'être le témoin.

J'ai pensé plusieurs fois à m'en confesser depuis mais vu ce que m'avait dit mon père spirituel je ne l'ai finalement pas fait. Pensez-vous que je devrais tout de même le faire?
Si oui, pensez vous du coup que mes dernières confessions sont sacrilèges?

Vous en remerciant,

Re: Mariage religieux, mariage civil

par Scratchy » mer. 08 juil. 2015, 20:34

Je vous remercie de vos réponses.

Jérémy43, je suis d’accord avec vous mais voyez-vous, si la mariée n’est pas chrétienne et le marié est un chrétien culturel (baptisé et ayant communié mais jamais rien depuis), j’ai bien peur que mon témoignage à la vérité soit totalement inaudible pour eux. Ils ne sont pas dans un paradigme chrétien, je le déplore mais c’est ainsi.

Evidemment je pourrais aller au « clash » mais le résultat, loin de rapprocher ces personnes de l’Eglise, les en éloigneraient davantage. Car étant, à ma connaissance, le seul pratiquant catholique de leur entourage (avec ma femme et ma mère), ils seraient vite tentés de généraliser mon action comme représentative des catholiques.

Re: Mariage religieux, mariage civil

par Jeremy43 » ven. 26 juin 2015, 21:47

Bonsoir,

Un mariage civil entre païens n'est pas nul effectivement puisqu'il découle de la Loi naturelle inscrite par Dieu dans l'homme mais pour un chrétien, ne pas se marier Sacramentellement c'est un péché et l'y encourager alors que l'on sait que c'est mal, c'est prendre part à ce péché.

Il ne faut pas juger mais rendre témoignage à la Vérité, c'est à dire annoncer le droit Divin qui régit les mœurs de l'homme (comme les lois Divines régissent la physique etc..., la Création est ordonnée et l'homme aussi est ordonné à obéir à son Créateur, c'est son bonheur de les suivre, son malheur de ne pas les suivre).

Un excellent catéchisme sur le mariage : https://www.youtube.com/watch?v=g_sEgC8Lb4M

Re: Mariage religieux, mariage civil

par axou » ven. 26 juin 2015, 19:34

Bonjour,

je suis d'accord avec Fée Violine. J'ajoute que le mariage civil n'est pas nul spirituellement parlant ! Il révèle le désir de ces deux jeunes de s'engager dans la fidélité l'un vis à vis de l'autre et devant la société. C'est un pas très important, ils quittent le concubinage pour un engagement, même si ce n'est pas encore l'engagement total devant Dieu. C'est un premier pas sur leur chemin de vie, nous n'avons pas à juger ni à moraliser les choix des uns et des autres mais au contraire à encourager les pas vers le Bien.

Bien à vous ,

Axou

Re: Mariage religieux, mariage civil

par Fée Violine » ven. 26 juin 2015, 16:33

Bonjour Scratchy,
cela ne risque t il pas de mettre le futur marié dans l’embarras et du coup être bien peu charitable de ma part
il me semble en effet que la charité prime. Et puis, ce n'est pas en leur faisant la morale que vous les convaincrez. Mais vous pouvez prier pour la conversion de la jeune femme.
Peut-être feront-ils baptiser leurs enfants, puisque votre cousin est chrétien, et ce sera l'occasion pour son épouse de réfléchir à tout ça.

Re: Mariage religieux, mariage civil

par Scratchy » ven. 26 juin 2015, 12:31

Bonjour à tous,
Je me permets de faire remonter ce fil car une question me taraude un peu concernant le mariage.
Voilà, mon petit cousin avec qui j’ai de très bons liens pour être de la même génération et avoir habité dans la même commune (il est même le parrain de mon fils) va se marier au mois de septembre prochain.

Ceci dit, sa future femme n’étant pas baptisée, ils ne se marieront pas à l’Eglise. Il m’a proposé d’être son témoin, chose à laquelle je m’attendais un peu, et j’ai accepté par plaisir.

Mais voilà, si sur le moment je n’ai pas réfléchi vraiment à la question, étant content qu’il me sollicite pour être son témoin, je me pose depuis quelques semaines des questions.

Un catholique peut il être témoin d’un mariage civil dont il y a peu de chances dans l’immédiat qu’il soit suivi un jour d’un mariage religieux. N’est-ce pas cautionner de fait une situation contraire à notre religion ? En effet, ils seront considérés pour l’Eglise comme étant en concubinage et dans un état de fornication. S’il est vrai qu’ils ne m’attendent pas pour cela, n’est-ce pas quand même cautionner quelque part cet état de fait en acceptant d’être témoin ?

J’avoue que j’ai songé à revenir sur ma décision mais maintenant que tous les papiers ont été envoyés cela ne risque t il pas de mettre le futur marié dans l’embarras et du coup être bien peu charitable de ma part ? Surtout que je serai quand même présent à ce mariage…

Je vous remercie de vos réponses.

En Christ

Re: Le mariage

par papounet » sam. 23 mai 2015, 18:31

Non, ce n'est pas mon avis du tout. Le mariage civil n'a aucune légitimité pour l'Eglise catholique. Les mariés seulement civils sont considérés par cette Eglise comme des concubins et sont en état de péché mortel permanent s'ils ont une activité sexuelle.

S'ils divorcent et se remarient avec d'autres personnes, n'étant considérés comme jamais mariés par l'Eglise, celle-ci les accueillent tout à fait normalement et les marie devant l'autel.

Pour l'Eglise, seul le mariage religieux est valable et considéré comme tel.

Désolé d'avoir un avis différent du vôtre et de ne pas avoir celui d'un prêtre dans le forum.

Re: Le mariage

par PaxetBonum » lun. 18 mai 2015, 8:12

papounet a écrit : Il faut faire un distinguo entre ces deux sortes de mariage. Pour l'Eglise, seul le mariage religieux compte, est valable, et est indissoluble car c'est Dieu par son intermédiaire qui a uni les époux...
Justement non, le mariage est un sacrement que les époux se donnent l'un à l'autre devant Dieu.
Ils en reçoivent les grâces mais sont la source de ce sacrement.
Ainsi un mariage civil a une légitimité pour l'Eglise en tant qu'engagement devant témoins.

Re: Le mariage

par Milla » dim. 17 mai 2015, 19:28

La doctrine catholique sur le sacrement du mariage (1977) a écrit :3.7. Le mariage civil

Dans une société pluraliste, l’autorité de l’État peut imposer aux fiancés une formalité officielle qui rende publique devant la société politique leur condition d’époux. Elle peut aussi porter des lois qui règlent d’une manière certaine et correcte les effets civils qui découlent du mariage, ainsi que les droits et les devoirs familiaux. Il faut cependant en instruire d’une manière adéquate les fidèles catholiques, cette formalité officielle que l’on appelle couramment mariage civil ne constitue pas pour eux un mariage véritable. Il n’y a d’exception à cette règle que dans le cas où il y a eu dispense de la forme canonique ordinaire ou encore si, par l’absence prolongée du témoin qualifié de l’Église, la cérémonie civile peut servir de forme canonique extraordinaire dans la célébration du mariage sacramentel (cf. can. 1098 de 1917; Code de droit canonique de 1983, can. 1116). En ce qui concerne les non-chrétiens et souvent aussi les non-catholiques, cette cérémonie civile peut avoir une valeur constitutive soit pour le mariage légitime soit pour le mariage sacramentel.
Je vous laisse expliquer ce que recouvre cette "valeur constitutive" !

Re: Le mariage

par Héraclius » dim. 17 mai 2015, 13:44

L'institution du mariage est divine, même en dehors du sacrement. Les non-chrétiens sont véritablement mariés, à partir du moment où ils donnent une certaine valeur au mariage, je suppose.

Mais un mariage civil n'est pas un concubinage sauf, peut-être, si les mariés sont catholiques et qu'ils refusent le sacrement.

J'ai cherché dans le CEC sans trouver confirmation de mes dires, mais je suis à peu près certain que PaxetBonum a raison.

Re: Le mariage

par papounet » dim. 17 mai 2015, 11:12

A mon avis le seul mariage civil n'est pas valable pour l'Eglise. celle-ci les considèrent comme des concubins.

Des mariés civils, divorcés, qui se marient pour la 1ère fois à l'Eglise ne posent à celle-ci aucun problème car ils sont considérés comme des "célibataires".

Il faut faire un distinguo entre ces deux sortes de mariage. Pour l'Eglise, seul le mariage religieux compte, est valable, et est indissoluble car c'est Dieu par son intermédiaire qui a uni les époux...

Il est regrettable qu'aucun prêtre n'intervienne dans ce forum - comme dans aucun autre, d'ailleurs - car il serait une sorte de "juge de paix" pour trancher les divers avis.

Re: Le mariage

par PaxetBonum » dim. 17 mai 2015, 10:01

Kerniou a écrit :Vous avez raison Paxetbonum
Mais, aux yeux de l'Eglise, qu'en est-il exactement de l'indissolubilité du mariage civil pour les non baptisés ?
Je pense qu'ils ne font pas exception.
Les lois divines s'appliquent à tous, comme le Seigneur fait pleuvoir sur les justes comme sur les méchants.

Re: Le mariage

par Kerniou » ven. 15 mai 2015, 16:16

Vous avez raison Paxetbonum
Mais, aux yeux de l'Eglise, qu'en est-il exactement de l'indissolubilité du mariage civil pour les non baptisés ?

Haut