Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par Toto » dim. 07 oct. 2012, 19:22

Fée Violine a écrit :
Pardon, j'arrive après la bataille, mais je trouve que tu exagères un peu, Étienne! C'est quand même normal que les gens soient informés de ce qui se passe. D'ailleurs effectivement, les motifs ont été donnés après. S'informer, c'est quand même autre chose que "demander des comptes"!
Je ne sache pas que Jésus ait informé systématiquement les apôtres de tout ce qu'il faisait et de pourquoi il le faisait, et de ce qui arriverait.
Et puis pourquoi les prêtres auraient le droti de connaître les motifs de renvoi? L'Eglise devrait-elle tout communiquer? C'est au Pape de destituer et de nommer les évêques, quels que soient les sentiments des fidèles.
Supposons que le motif avancé n'ait pas semblé suffisant aux prêtres et aux fidèles ; ils auraient fait quoi, ensuite? un vote pour demander s'il faut rétablir l'évêque, pendant qu'on y est?
L'Eglise n'a jamais été la démocratie, ou le dialogue pour le dialogue.

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par Relief » jeu. 04 oct. 2012, 23:15

françois67 a écrit :Bonsoir,
cela me permet de glisser sur un sujet qui me frappe: l'incessante obstination des médias à s'attaquer à tout ce qui est catholique, à toujours faire de l'anticléricalisme, et ce même dans des pays où les gens sont pour un grande partie pratiquants, et ce quelque soit l'orientation politique (ou pas) du média?
Merci bien.
Bien à vous toutes et à tous.
Ahoj François !

Djekujem pekno pour ces informations en provenance de Slovaquie. L'acharnement médiatique contre le catholicisme est également présent dans d'autres pays d'Europe centrale où pourtant les catholiques sont très pratiquants. Visiblement un mot d'ordre supra-national a été lancé...

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par Fée Violine » jeu. 04 oct. 2012, 22:10

etienne lorant a écrit :
françois67 a écrit :Certains n'ont pas hésité lancer en quelques heures une pétition sur internet pour demander au Saint-Siège au moins de donner la raison de la déposition.
Somme toute, le Saint-Siège doit rendre des comptes aux fidèles. Un peu comme dans les études de marché. (...)Le Saint-Siège n'a pas à se justifier. Se justifier ? On demande des comptes à Rome, et l'on finit par demander des comptes à Dieu...
Pardon, j'arrive après la bataille, mais je trouve que tu exagères un peu, Étienne! C'est quand même normal que les gens soient informés de ce qui se passe. D'ailleurs effectivement, les motifs ont été donnés après. S'informer, c'est quand même autre chose que "demander des comptes"!

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par françois67 » mar. 14 août 2012, 1:58

Bonsoir,
cela me permet de glisser sur un sujet qui me frappe: l'incessante obstination des médias à s'attaquer à tout ce qui est catholique, à toujours faire de l'anticléricalisme, et ce même dans des pays où les gens sont pour un grande partie pratiquants, et ce quelque soit l'orientation politique (ou pas) du média?
Merci bien.
Bien à vous toutes et à tous.

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par proflycee » jeu. 09 août 2012, 19:21

14 juillet 2012 - Slovaquie
APAISEMENT AUTOUR DU DÉPART DE Mgr BEZAK

La révocation de Mgr Bezak, évêque de Tmava en Slovaquie a soulevé un profond malaise. Tout en préférant garder le silence sur l'ensemble des griefs, par respect des personnes, les évêques en ont donné quelques précisions.

Dans une déclaration publiée dans la soirée du 10 juillet, la conférence épiscopale a apporté néanmoins quelques précisions sur le processus qui a conduit à cette décision. Mgr Bezak connaissait les raisons de son renvoi.

Tout d'abord, il y eut une visite apostolique menée dans le diocèse de Trnava, expliquent les évêques. Cette enquête a été conduite du 22 janvier au 1er février 2012, par l´évêque tchèque Mgr Jan Baxant, du diocèse de Litomerice, sur mandat de la Congrégation romaine pour le clergé. Elle a porté sur l´administration des biens de l´Eglise et sur des questions de personnel.

De nombreuses plaintes de prêtres et de fidèles étaient parvenues au Saint Siège sur la situation pastorale dans le diocèse.L´enquête aurait révélé, entre autres, des cas d´ordinations problématiques. Mgr Bezak aurait conféré l´ordination sacerdotale à des candidats qui n´avaient pas obtenu la recommandation nécessaire de leur évêque diocésain ou de leur supérieur religieux, sans se préoccuper des points de vue de ses collègues.

La décision du pape a été prise sur la base de ses résultats et d´autres informations apparues au jour, en respectant le droit à la confidentialité des personnes concernées, relève la Conférence épiscopale. C'est pourquoi es évêques indiquent accueillir "la décision du Saint Père avec un profond respect et dans l´obéissance de fils". (source : AP)

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par antioche » jeu. 09 août 2012, 9:41

PaxetBonum a écrit : Ne pensez-vous pas qu'un chant de louange à son honneur n'aurait pas été mieux venu ? Plus adéquat ? Plus utile ?
Bonjour
Personnellement je suis toujours un peu agacé lorsqu'on applaudit dans une église.
Au delà, la question est de savoir s'il faut, ou non, donner des spectacles dans des églises (concerts en particulier), car inévitablement, le public applaudit. Sachez que j'ai été choqué l'autre jour, au JT de 20 h, de voir que Laurent Voulzy avait chanté à la cathédrale de (Reims ?), bref dans une cathédrale, et le public applaudissait, bien sûr, comme il l'aurait fait à l'Olympia !

Alors concert ou pas concert, dans l'esprit des gens ......
C'est bien dommage.

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par PaxetBonum » jeu. 09 août 2012, 8:12

Maxou a écrit :La dernière fois que j'ai entendu des applaudissements à la fin de la messe, c'était pour saluer l'annonce de l'ordination le matin même du diacre qui avait officié au côté du prêtre pendant la messe. A la toute fin de la cérémonie, en marge de celle-ci, cela ne m'a pas dérangé au contraire.
Ne pensez-vous pas qu'un chant de louange à son honneur n'aurait pas été mieux venu ? Plus adéquat ? Plus utile ?

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par Maxou » mer. 08 août 2012, 22:17

La dernière fois que j'ai entendu des applaudissements à la fin de la messe, c'était pour saluer l'annonce de l'ordination le matin même du diacre qui avait officié au côté du prêtre pendant la messe. A la toute fin de la cérémonie, en marge de celle-ci, cela ne m'a pas dérangé au contraire.

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par PaxetBonum » mer. 08 août 2012, 16:30

etienne lorant a écrit :
françois67 a écrit : A la fin de la messe, que se passe-t'il? Un tonnerre d'applaudissements salue et remercie Mgr. Bezàk.
Ce n'est pas tellement le lieu ni le moment, à la fin d'une messe, d'applaudir un serviteur de Jésus.
Bien d'accord avec vous, une prière aurait été bienvenue.
J'ai horreur de cette habitude actuelle d'applaudir les enfants qui vont être baptisés à la fin de la messe dominicale

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par Raistlin » mer. 08 août 2012, 15:33

Merci François pour ces informations.

Je prierai pour l'église slovaque.

Fraternellement,

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par etienne lorant » mer. 08 août 2012, 15:30

françois67 a écrit : A la fin de la messe, que se passe-t'il? Un tonnerre d'applaudissements salue et remercie Mgr. Bezàk.
Ce n'est pas tellement le lieu ni le moment, à la fin d'une messe, d'applaudir un serviteur de Jésus.
françois67 a écrit :Certains n'ont pas hésité lancer en quelques heures une pétition sur internet pour demander au Saint-Siège au moins de donner la raison de la déposition.
Somme toute, le Saint-Siège doit rendre des comptes aux fidèles. Un peu comme dans les études de marché.
françois67 a écrit :Des manifestations ont été organisées, où participaient même des prêtres.
Ah, la démocratie dans l’Église, est-ce que le Seigneur a voulu ? Ou bien l'obéissance dans l'humilité ?
françois67 a écrit :Mais pourquoi le Saint-Siège se refuse-t-il à cela? J'avoue que cela me trouble grandement même-moi.
Le Saint-Siège n'a pas à se justifier. Se justifier ? On demande des comptes à Rome, et l'on finit par demander des comptes à Dieu...

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par françois67 » mer. 08 août 2012, 15:00

PaxetBonum a écrit :Etonnant effectivement que les fidèles ne puissent connaître la raison de cette destitution.
La raison qui semble généralement invoquée est une mauvaise gestion…

http://plus.lefigaro.fr/article/un-arch ... s/10692861
Et encore, "mauvaise gestion" est incroyablement vague! La mauvaise gestion peut aller des ressources humaines, à celles financières en passant par celles immobiliaires ou que sais-je... Y-a-t'il d'autres cas d'évêques déposés ces dernières années? Et la raison de la déposition était-elle divulguée?
Sincérement, c'est vraiment frustrant pour les chrétiens de Slovaquie, pour une fois qu'ils avient un évêque proche d'eux et bien moins âgé que d'ordinaire de se le voir enlever sans même savoir pourquoi... Sans divulguation officielle de raison, cela laisse un terreau pour toutes les rumeurs et fables, sans oublier le battage médiatique...

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par PaxetBonum » mer. 08 août 2012, 9:16

Etonnant effectivement que les fidèles ne puissent connaître la raison de cette destitution.
La raison qui semble généralement invoquée est une mauvaise gestion…

http://plus.lefigaro.fr/article/un-arch ... s/10692861

Re: Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par françois67 » mer. 08 août 2012, 3:21

400px-Coat_of_Arms_of_Slovakia.svg.png
bezak.gif
Mgr. Robert Bezàk, ancien archevêque de Trnava
bezak.gif (25.61 Kio) Consulté 687 fois
280px-Trnava_john_the_baptist_02.jpg
Cathédrale saint Jean-Baptiste de Trnava

Grosse tempête sur l'Eglise slovaque...

par françois67 » mer. 08 août 2012, 3:04

Bonjour,
je reviens de vacances en République slovaque et j'ai assisté pendant tout le mois de juillet à une immense affaire qui secoue l'Eglise dans ce pays où au moins 40% voire plus de la population est chrétienne catholique pratiquante (voire très pratiquante). Ainsi, aujourd'hui encore, ce sont plus de 500 prètres qui sont ordonnés par an, à comparer à la petite centaine dans toute la France en 2011...
Sauf que depuis les années 2000, les médias ont trouvé une excellente cible à bien passer à tabac lorsqu'il n'y a rien d'autre à dire: l'Eglise. Ainsi, comme des charognards ils se jettent sur tout ce qui la concerne.
Et c'est justement, en pleine saison basse d'information, en juillet, que l'archevêque du plus grand diocèse, celui de Trnava, primat de l'Eglise en Slovaquie, Mgr. Robert Bezàk, après seulement 3 années en fonction, lit lors de la messe son acte de déposition par le pape. Aucun motif n'est donné, et il lui est interdit désormais de communiquer avec les médias.
A la fin de la messe, que se passe-t'il? Un tonnerre d'applaudissements salue et remercie Mgr. Bezàk. Il faut en effet dire que ce prélat-là avait acquis une popularité peu commune. Plus jeune notamment que son prédécesseur, il était dit de lui qu'il savait combiner rigueur morale et modernité (pas modernisme, attention). Au point qu'une hausse non négligeable de pratique dans le diocèse, surtout chez les jeunes, avait été remarquée.
http://spectator.sme.sk/articles/view/4 ... ation.html
Ainsi, certains n'ont pas hésité lancer en quelques heures une pétition sur internet pour demander au Saint-Siège au moins de donner la raison de la déposition. De même, des manifestations ont été organisées, où participaient même des prêtres. De ce côté-là, la "répression", si j'ose dire, car l'Eglise n'est pas une secte, a été assez dure; par exemple, un prêtre dans une paroisse que je connais a été rappelé au monastère, surement pour s'être trop montré lors d'un manifestation à Bratislava.
Puis est venu de la part d'une chaîne de télévision un certain document d'origine inconnue. Onze questions y sont posées, qui sont en réalité des points de reproche. TA3, le média qui aurat déniché ce document, possèderait également les réponses de Mgr. Bezàk.
Les accusations y vont du futile à l'énorme; ainsi, il y est mis en cause de ne pas porter suffisamment le clergyman ou tout autre habit d'ecclésiastique lorsqu'il se déplace en civil. Cependant, cela devient assez hallucinant quand il lui est demandé s'il fréquente des "douches publiques, saunas, salles d'entraînement fréquentées par des personnes de mauvaise réputation"... Le sous-entendu est bien clair...
La défense de Mgr. Bezàk est bien vigoureuse: il reccuse tout cela, protestant parfois contre de si lourdes attaques. Cepedant, d'après moi -et cela n'engage que moi- ce question-réponse est un faux bien travaillé: il utilise le langage de droit canon, citant des articles de ce dernier. Mais les accusations sont si facilement démontées que cela en devient suspect à mes yeux...
Puis, une semaine environ après arrivent de nouveaux éléments en lien avec le précèdent archevêque, parti en retraite en 2009 après une prise de fonction en 1988. Mgr. Bezàk avait en effet donné l'impression de passer une grande part de son temps à "réparer" des "erreurs" de Mgr. Sokol. Du mitigement de l'attitude vis-à-vis de la Ière République slovaque à l'utilisation de certains bâtiments, les plus déterminantes ont sans doute été ceux sur les contrats. Mgr. Sokol, qui aurait été collaborateur avec la Sécurité d'Etat de République socialiste Tchéquoslovaque, aurait passé une affaire avec un cabinet d'avocat afin de recevoir au diocèse des biens confisqués sous le communisme. 10% de la somme acquise ainsi devait être cédée au cabinet, ce qui, à mon goût aussi est un peu trop. Mgr. Bezàk avait pareillement critiqué la vente de certains terrains, à des prix trop bas ou encore cet argent que Mgr. Sokol aurait envoyé de fonds diocésaux à son neveu. En gros, cela était tout le manque de transparence. Afin de règler ce problème, le déposé prélat avait engagé une femme catholique, autrefois directrice d'Allianz Slovaquie, qui devait aider à résoudre ces difficultés.
En bref, Mgr. Bezàk aurait trop critiqué son prédécesseur. Mais cela est-il selon vous un motif de destitution? Je vous le demande.
Une autre théorie voudrait qu'il avait été trop pointilleux ou exigeant envers ses collaborateurs, et que ceux-ci avaient du mal à le supporter. Mais cela est-il un motif suffisant?
Certes, déjà en début d'année une visitation apostolique présidée par l'archevêque de Prague avait été chargée d'analyser la situation. Mais selon Mgr. Bezàk, il n'en aurait jamais connu les conclusions.
Depuis l'éclatement de l'affaire, les médias se déchaînent contre l'Eglise, n'hésitant pas à l'accuser d'obscurantisme, "d'anti-progressisme", de monocratisme, d'hypocrisie et d'opacité. De nombreuses théories comme quoi Mgr. Bezàk aurait touché à des intérêts dans sa ruée à plus de transparence fleurissent dans les médias, poussant certains libéraux à demander même un séparation Eglise-Etat, sachant qu'actuellement les diocèses sont financés par la République.
Et tout cela a une raison, avant même la simple déposition, le refus de fournir quelque motif pour celle-ci. Si une raison avait été donnée, cela aurait coupé l'herbe sous le pied à tous ces infectes coureurs de scoops. Mais pourquoi le Saint-Siège se refuse-t'il à cela? J'avoue que cela me trouble grandement même-moi.
J'ai bien peur que cette affaire ne nuise grandement aux catholiques en République Slovaque. Dans les villages et petites et moyennes villes, la pratique est encore grande, mais déjà à Bratislava et à Kosice, le libéralisme des moeurs, avec divorces à répétition et autres n'a jamais été tellement à la mode.
Je vous demande ainsi de prier vous aussi pour l'Eglise catholique slovaque, afin qu'elle ne cesse d'amener des âmes à Dieu, qu'elle ne perde de sa puissance et grandeur, pour les Slovaques, afin qu'ils ne se laissent pas aller à tout ce modernisme, peut-être encore plus grand poison pour les coeurs, la foi et la morale que le communisme car mieux masqué, et également pour tous les responsables religieux, afin qu'ils sachent faire les choix bons et nécessaires pour ne pas perdre l'héritage d'une nation si empreinte de christianisme et d'ouvrir les yeux au plus de monde possible pour leur montrer où est la vraie Vérité.


sedembolestna_panna_maria.jpg
sedembolestna_panna_maria.jpg (10.05 Kio) Consulté 690 fois
panna-maria-trnavska-hadrian-radvani-marcel-kubinec.jpg
Pièces jointes
cyril_a_metod22.jpg
cyril_a_metod22.jpg (50.82 Kio) Consulté 690 fois

Haut