Psy chrétien

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Psy chrétien

Re: Psy chrétien

par la Samaritaine » mar. 22 janv. 2019, 22:35

Alexandre-Invité a écrit :
mar. 22 janv. 2019, 20:13
Je pense pour ma part que les Évangiles peuvent servir de thérapie pour ceux qui sont dans la détresse. Et le curé peut être un support même si effectivement sa fonction première n'est pas d'assurer le rôle d'un psy. Côtoyer des Chrétiens via des fraternités ou par la participation aux événements de sa paroisse me semble également bénéfique.

Aujourd'hui, dans une société decristianisée qui va toujours plus vite sans savoir où aller, la tendance est d'aller voir un psy. C'est triste car la parole de Jésus et l'Eglise peuvent aider.
C'est vrai Alexandre, d'autant plus que la Parole de Dieu est vivante. Vivre ma foi en groupe de prière et lire la Bible ont été une puissante lumière sur mon chemine de guérison et éclairaient le travail que je faisais par ailleurs chez la psy. Je pense que les deux à la foi sont bon à consulter pour un chrétien en souffrance et ne se font pas concurrence, au contraire.


En Christ,

Samaritaine

Re: Psy chrétien

par Alexandre-Invité » mar. 22 janv. 2019, 20:13

Je pense pour ma part que les Évangiles peuvent servir de thérapie pour ceux qui sont dans la détresse. Et le curé peut être un support même si effectivement sa fonction première n'est pas d'assurer le rôle d'un psy. Côtoyer des Chrétiens via des fraternités ou par la participation aux événements de sa paroisse me semble également bénéfique.

Aujourd'hui, dans une société decristianisée qui va toujours plus vite sans savoir où aller, la tendance est d'aller voir un psy. C'est triste car la parole de Jésus et l'Eglise peuvent aider.

Re: Psy chrétien

par Kerniou » mar. 22 janv. 2019, 19:42

D'accord avec vous, Cinci !
Au confessionnal, on vient exprimer ses fautes, chez le/la psy, on vient exprimer sa souffrance affective et/ou son malêtre.
ce n'est pas du tout la même chose.
Françoise Dolto n'a pas "inventé" le règne de l'enfant -roi. Elle prône, pour l'enfant, une place de personne, personne en devenir, certes, mais elle nous rappelle que l'enfant est une personne : pas un tyran familial, pas un enfant-roi !
Laisser une place à l'enfant ne veut pas dire qu'il peut prendre toute la place et lui donner la parole ne signifie pas qu'il doive décider de tout !

Re: Psy chrétien

par Cinci » mar. 22 janv. 2019, 17:11

( pour réagir au post de notre invité)

Désolé ...

Le rôle du prêtre n'est pas celui du philosophe, ni celui du docteur qui soigne la grippe avec un sirop ou bien celui de l'intervenant psycho-sociale dont la mission serait spécialement celle d'aider un patient à démêler sa propre histoire personnelle, et voir plus clair dans l'univers de ses complexes psychiques, ses conflits intérieurs et tout.

Le prêtre est là pour prier d'abord, pour présider la messe, offrir le sacrifice. Il est là pour témoigner de la foi de l'Église, instruire en matière de foi les fidèles, aider ceux ou celles risquant de s'égarer dans les marais vaseux du doute ou de l'erreur théologique, etc. Il faut ajouter qu'il est là pour offrir le pardon de Dieu. Le prêtre est là pour officier à des actes proprement sur-na-tu-rels. Rien à voir avec le psy ! Le curé d'Ars ne s'appelle pas Sigmund Freud. L'instrument de travail du prêtre c'est le confessionnal ...

Et donc ...

Une idée très commune voudrait que "bon monde" en Occident ait décidé d'échanger le confessionnal pour le divan du psychanalyste ou pour une heure tarifée d'entretient avec un psychologue patenté. Quelle erreur ! L'abandon du confessionnal n'a été remplacé. par rien. Les deux choses (psy et prêtre en paroisse) ne nous renvoient pas au même type de réalité.

Re: Psy chrétien

par Alexandre-Invité » mar. 22 janv. 2019, 9:23

Un psy chrétien ? un curé !
Du latin curatus, « celui qui a la charge des âmes »

La meilleure thérapie ? Les Évangiles.

Le meilleur coach ? Jésus !

Re: Psy chrétien

par Carhaix » lun. 21 janv. 2019, 10:33

Fée Violine a écrit :
dim. 20 janv. 2019, 18:02
Kerniou affirmait, au début de ce fil, que Françoise Dolto était la seule psychanalyste ouvertement chrétienne. En fait, il y en a beaucoup d'autres. Sont-ils meilleurs que ceux qui ne sont pas chrétiens, je n'en sais rien. Ce qui est certain, c'est qu'il vaut mieux éviter ceux qui sont antichrétiens, et qui considèrent la foi comme une névrose !
Françoise Dolto ? Celle qui a intronisé l'Enfant-Roi ? Alors en effet, mieux vaut se tenir éloigné de ce genre de psy "chrétien" totalement destructeur.

Mais il est vrai que la Foi peut être vécue de façon névrotique. Freud établit un parallèle entre la Sainte Trinité, et l'architecture Surmoi-Moi-ça. Le Père (Surmoi) sacrifie le Fils (Moi) pour l'expiation des péchés (ça). Une vie de Foi trop axée sur l'anéantissement de soi-même, mêle la névrose à la croyance, se sert de la Foi pour nourrir la névrose, et un bon psy devrait aider le patient à travailler sur cet aspect. Mais un patient retranché dans sa névrose derrière les murailles d'une fausse Foi est puissamment inexpugnable.

Re: Psy chrétien

par Fée Violine » dim. 20 janv. 2019, 18:02

Kerniou affirmait, au début de ce fil, que Françoise Dolto était la seule psychanalyste ouvertement chrétienne. En fait, il y en a beaucoup d'autres. Sont-ils meilleurs que ceux qui ne sont pas chrétiens, je n'en sais rien. Ce qui est certain, c'est qu'il vaut mieux éviter ceux qui sont antichrétiens, et qui considèrent la foi comme une névrose !

Re: Psy chrétien

par Foxy » sam. 19 janv. 2019, 12:34

Totustuus a écrit :
ven. 18 janv. 2019, 23:34
Vous avez raison. Mais je repartais du propos du psy de mon amie qui mettait en cause sa foi, et non une éducation.

Il y a quand même une différence entre une vertu théologale et son mode de transmission humain.
Vous avez raison. A mon avis, ce n'est pas du domaine du psy, à moins que ce soit un religieux.

Re: Psy chrétien

par Totustuus » ven. 18 janv. 2019, 23:34

Vous avez raison. Mais je repartais du propos du psy de mon amie qui mettait en cause sa foi, et non une éducation.

Il y a quand même une différence entre une vertu théologale et son mode de transmission humain.

Re: Psy chrétien

par Kerniou » ven. 18 janv. 2019, 17:44

La foi n'est pas l'éducation, certes; la foi se transmet, aussi par l'éducation, dans la famille, dans les écoles et les groupes religieux ...
la foi se vit en partage et se vit au sein d' un ensemble … On ne peut pas vivre sa foi tout seul dan son coin ...

Re: Psy chrétien

par Totustuus » ven. 18 janv. 2019, 16:28

Je vous souhaite bon courage dans vos démarches, Carhaix, quelles qu'elles soient.

Je crois voir ce que vous voulez dire Kerniou, mais sans doute faut-il éviter de confondre une foi et une éducation.

Re: Psy chrétien

par Kerniou » ven. 18 janv. 2019, 13:15

A Totus tuus,
Par rapport à la culpabilité: Il est vrai que la religion a pu influencer l'éducation et favoriser de forts sentiments de culpabilité chez les enfants qui deviennent des adultes mal dans leur peau. La rigidité, et l'obsession du péché peuvent prendre des aspects tout à fait malsains voire susceptibles de favoriser des névroses graves ... Eprouver des sentiments de culpabilité peut devenir une pathologie quand la culpabilité est un frein à l'affirmation de soi et la l'épanouissement de la personnalité. Un grave manque de confiance en soi peut provenir d'une éducation religieuse rigide et culpabilisante.
Ce genre de situation se produit moins qu'auparavant mais elle a existé pendant des décénies.
Fort heureusement, les méthodes et pratiques éducatives ont bien évolué ...

Re: Psy chrétien

par Carhaix » ven. 18 janv. 2019, 2:28

Totustuus a écrit :
ven. 18 janv. 2019, 2:17
Merci beaucoup, mais ne vous inquiétez pas, je n'ai pas l'impression d'avoir peur de faire face à ce genre d'objection. Je passe déjà mon temps à me les faire moi même, le pauvre psy arriverait un peu tard! Et je suis d'accord avec vous, il est bien connu que le Christ rentre dans nos vies par nos manques et nos faiblesses.

Vous avez raison, il comprendrait sans doute, encore que ce n'est pas sûr, mais une sorte de pudeur me retiendrait de lui dire. Je trouve que c'est difficile de parler de sa foi sur un mode si intime à un incroyant.

C'est un exemple parmi d'autres, mais j'ai un certain nombre de nœuds de cette sorte, qui lient expérience de foi et état psychologique. Mais bon, vous avez raison, un psy catho n'est pas nécessaire. Ce serait peut être juste mieux.

Et vous-même, avez vous réussi à sortir de cet état?
Non. Par manque de temps, je n'ai pas pu faire ce travail. Mais à présent, cela me semble moins nécessaire. Je pense avoir compris dans les grandes lignes de quoi était fait ce mal être. Je ne crois pas qu'il soit possible de le résoudre réellement.
Je pense que la vraie psychothérapie est celle qui agit sur l'inconscient. C'est une façon de procéder très déroutante. J'ai encore le projet de m'y atteler un jour, mais je guette le moment favorable, en temps à y consacrer. Et je suis très convaincu que l'absence de foi chrétienne du praticien n'est en rien un obstacle. La preuve, c'est qu'on peut être bien dans sa tête sans être chrétien.

Re: Psy chrétien

par Totustuus » ven. 18 janv. 2019, 2:17

Merci beaucoup, mais ne vous inquiétez pas, je n'ai pas l'impression d'avoir peur de faire face à ce genre d'objection. Je passe déjà mon temps à me les faire moi même, le pauvre psy arriverait un peu tard! Et je suis d'accord avec vous, le Christ rentre dans nos vies par nos manques et nos faiblesses, il faut dire que chez moi ça ne manquait pas!

Vous avez raison, il comprendrait sans doute, encore que ce n'est pas sûr, mais une sorte de pudeur me retiendrait de lui dire. Je trouve que c'est difficile de parler de sa foi sur un mode si intime à un incroyant.

C'est un exemple parmi d'autres, mais j'ai un certain nombre de nœuds de cette sorte, qui lient expérience de foi et état psychologique. Mais bon, vous avez raison, un psy catho n'est pas nécessaire. Ce serait peut être juste mieux.

Et vous-même, avez vous réussi à sortir de cet état?

Re: Psy chrétien

par Carhaix » ven. 18 janv. 2019, 2:10

Totustuus a écrit :
ven. 18 janv. 2019, 1:55
Alors, en fait, il me semble que cette dépression est très ancienne, qu'elle a 5 - 6 ans, mais que je ne me la suis jamais avouée. Eh bien par exemple, depuis ma conversion, certains symptômes de ma dépression ont disparu: je n'ai plus d'idée noire, beaucoup moins, je ne désespère plus de moi et de la vie, je me sens plus joyeux. Mais il me semble en avoir conservé certains symptômes: une sorte de fatigue générale, un manque d'enthousiasme, une difficulté anormale à faire des petites choses. Du coup, j'ai du mal à discerner les niveaux (spirituel/ psychologique) et à savoir où j'en suis.
Moi aussi, j'ai connu ça.
Le Christ nous fait vivre. Il nous donne l'espérance. Le mal-être est donc plus aisé à supporter.
Et un psy est parfaitement en mesure de le comprendre.

Vous avez peur, en fait, qu'il détruise tout cela, en vous amenant à penser que votre foi n'est qu'un expédient destiné à masquer votre dépression ? Et quand bien même ce serait vrai, qu'est-ce que ça change ? Effectivement, une intervention extérieure : fréquenter un ami, bénéficier d'un réconfort, peut être très bénéfique. C'est effectivement ce qui arrive avec la foi dans le Christ : elle vous aide à surmonter la dépression. Cela ne veut pas dire pour autant que votre foi est vaine. Au contraire, cela peut au contraire renforcer chez vous votre reconnaissance envers le Christ, votre sentiment d'humilité et de fragilité.

Vous pouvez lire L'imitation de Jésus-Christ, ça peut vous réconforter par rapport à toutes ces questions.

Haut