Saint Jude

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
pajaro
Quæstor
Quæstor
Messages : 291
Inscription : dim. 20 sept. 2009, 19:33
Localisation : Dioecesis Massiliensis

Saint Jude

Message non lu par pajaro » jeu. 14 oct. 2010, 22:58

Bonsoir, je ne sais pas si c'est la bonne section pour poster ce message, il sera peut-être déplacé dans la section Christianisme pour les nuls. J'aimerai parler de Saint Jude car je suis tombé sur un bouquin aux éditions Le jardin des livres. Le livre en question traite de Saint Jude mais il me semble assez éloigné du catholicisme. Saint Jude Thaddée est le patron des causes perdues. Je sais que sur le continent sud-américain, Saint Jude est un saint particulièrement populaire notamment au Panama, Mexique et Pérou. Mais ici en tout cas je n'ai jamais entendu parler de ce saint a priori très populaire.

Pouvez m'en dire plus ? Certains d'entre vous ont-ils l'habitude de confier leurs prières à Saint Jude ?

Cordialement
A quien Dios quiere hacer muy santo, lo hace muy devoto de la Virgen María.
San Luis de Monfort

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: Saint Jude

Message non lu par Sofia » sam. 16 oct. 2010, 12:57

pajaro a écrit :Mais ici en tout cas je n'ai jamais entendu parler de ce saint a priori très populaire.
C'était quand même l'un des apôtres de Jésus :> ! Il est vrai que dans notre pays, ce n'est pas le plus connu (en France, les catholiques qui prient pour une cause perdue se tournent sans doute davantage vers sainte Rita), et il me semble qu'on ne sait pas grand chose de sa vie... Son nom ne le sert pas non plus : quand j'étais petite, je le confondais souvent avec Judas Iscariote.

En revanche, je n'ai jamais compris pourquoi on l'appelle Jude (ou Judas) dans un évangile (Lc 6:16) et Thaddée dans deux autres (Mt 10:3, Mc 3:18)... Est-on d'ailleurs sûr qu'il s'agit bien de la même personne ?

Cordialement,

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: Saint Jude

Message non lu par Sofia » mer. 03 nov. 2010, 21:43

Ça n'intéresse sans doute que moi :cali:, mais j'ai repensé à cette question en lisant un article du National Geographic France de mai 2010 sur les "saints idolâtres" du Mexique.
L'article affirme que la dévotion à saint Jude est de plus en plus forte, et que le fait qu'il est le patron des causes perdues n'est pas étranger au phénomène (les morts violentes et la violence tout court ne sont pas rares dans le pays). Il se fête généralement le 28 octobre, mais dans certaines villes, sa popularité est telle que les habitants le fêtent tous les 28 de chaque mois. Dans une ville (dont j'ai oublié le nom), on célèbre jusqu'à seize messes ce jour-là (!) dans une des paroisses et la police est obligée de bloquer les rues trop proches de l'église à cause de l'affluence. Lors de certaines romerías (fêtes religieuses), des gens promènent des statues du saint dans la ville.
Certains font un lien entre la dévotion à saint Jude et... les narcotrafiquants. L'article émet l'hypothèse que sa popularité a pu augmenter il y a environ 30 ans, quand des narcotrafiquants colombiens de Medellín, connus pour leur dévotion pour saint Jude, ont pris contact avec leurs homologues mexicains. Une sorte "d'échange culturel", qui en poussent quelques-uns à affirmer que lorsque le saint tient son bâton dans la main gauche, il est favorable aux trafiquants... Selon le père Jesus Garcia, il y a parmi ses fidèles des catholiques pieux, et d'autres qui ont une démarche beaucoup plus "idolâtre" : ils marchandent (je fais bruler un cierge, tu me fais gagner de l'argent/revenir ma femme/obtenir un boulot).

Saint Jude a cependant deux "concurrents", la Santa Muerte (Sainte Mort) et Jesus Malverde.
La Santa Muerte, dont le culte est désapprouvé par les églises chrétiennes et même par l'État, est représentée sous la forme d'un squelette (à ne pas confondre avec les squelettes du jour des morts). Tant qu'on l'honore, elle se moque de la bonne ou mauvaise "moralité" de ce que vous lui demandez, elle n'émet aucun jugement. En revanche, si on ne tient pas ses promesses, elle "se venge" (un détenu disait pus sympathiquement qu'elle était triste et qu'il ne voulait pas la faire pleurer).
Jesus Malverde, c'est un Robin des bois mexicain. Personne n'est en mesure de distinguer, dans sa biographie, ce qui est légendaire de ce qui est réel (ni même de savoir s'il ne s'agit pas d'une pure invention). Il aurait vécu au XIXe siècle ; hors-la-loi, il a été pendu et aurait ensuite accompli des miracles. Le culte de ce "narco-saint" se développe depuis les années 70.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Saint Jude

Message non lu par Raistlin » jeu. 04 nov. 2010, 10:25

Sofia a écrit :les "saints idolâtres" du Mexique.
Pardon ? Le National Geographic a-t-il réellement écrit cela ? Car telle qu'elle est construite - "saint idolâtres" -, l'expression utilisée par le National Geographic tend à suggérer que les saints vénérés au Mexique furent idolâtres ce qui serait une ignoble insulte envers les catholiques...

Sofia a écrit :Selon le père Jesus Garcia, il y a parmi ses fidèles des catholiques pieux, et d'autres qui ont une démarche beaucoup plus "idolâtre" : ils marchandent (je fais bruler un cierge, tu me fais gagner de l'argent/revenir ma femme/obtenir un boulot).

Ce n'est pas de l'idolâtrie, c'est de la superstition. L'idolâtrie, c'est prendre pour Dieu ce qui n'est pas Dieu. La superstition, c'est croire que la bénédiction (ou la malédiction) peut être "déclenchée" sur commande par certains gestes, paroles, etc.

La superstition est malheureusement "consubstantielle" au phénomène religieux. L'Église se bat contre la superstition depuis 2000 ans, mais elle revient toujours.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4968
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Saint Jude

Message non lu par gerardh » jeu. 04 nov. 2010, 12:30

_______

Bonjour,

N'est ce pas ce Jude qui a écrit l'épître de Jude, laquelle traite de l'apostasie ?


__________

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Saint Jude

Message non lu par coeurderoy » jeu. 04 nov. 2010, 17:02

J'ai dû trouver un jour effectivement une "neuvaine à Saint-Jude" (dans une église)...bizarre que certains apôtres soient beaucoup moins connus ou vénérés selon les pays et continents : Barthélémy par ex... à part la fameuse nuit du 24 août 1572 et quelques églises à lui consacrées, on n'en parle guère...D'après la tradition il est, avec saint Jude, à l'origine de l'Eglise Apostolique arménienne...
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Saint Jude

Message non lu par coeurderoy » jeu. 04 nov. 2010, 17:09

gerardh a écrit :_______

Bonjour,

N'est ce pas ce Jude qui a écrit l'épître de Jude, laquelle traite de l'apostasie ?


__________
Oui, je pense qu'il s'agit de lui. Je connais une église Saint-Simon-Saint-Jude à Metz (il y en a une à Montréal aussi) mais très peu d'édifices lui sont consacrés en France...
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: Saint Jude

Message non lu par Sofia » jeu. 04 nov. 2010, 20:56

Bonsoir Raistlin.

Je cite la phrase exacte : "Au Mexique, les rudes réalités du quotidien favorisent l'émergence de saints idolâtres, vénérés aux côtés de figures traditionnelles".
Je n'y vois pas une insulte (et si ça avait été le cas je ne serais pas venue l'écrire ici, quoique vous en pensiez), sachant que l'article parle essentiellement de la Santa Muerte. Sur une des photos, on voit un homme la prier devant un petit autel et d'autres lui font des offrandes : ça m'évoque un peu le veau d'or.
Saint Jude (et les autres saints chrétiens) n'est pas dénigré, ce qui est analysé c'est le comportement des fidèles envers lui : d'un côté, des catholiques assez fervents, de l'autre, des fidèles qui vont en faire un "totem" voire une idole, le tout étant assez déconnecté de la foi catholique.

Bien à vous,

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Saint Jude

Message non lu par Raistlin » ven. 05 nov. 2010, 10:26

Bonjour Sofia,

La formulation de "saint idolâtre" pour parler de saint Jude est effectivement insultante. Car saint Jude ne fut point idolâtre or c'est ce que suggère cette formulation (en français, l'adjectif se rapporte au nom auquel il est accolé or ici l'adjectif c'est "idolâtre" et le nom "saint"... à moins de dire qu'idolâtre est le nom auquel se rapport l'adjectif saint mais alors ça ne veut strictement rien dire) ainsi que le texte. Si le but est de dénoncer l'idolâtrie de certains fidèles (et encore, il faudrait peut-être faire la différence entre superstition et idolâtrie qui ne sont pas du tout synonymes), alors l'expression de "saints idolâtres" est totalement inadaptée.

Pour ce qui est de la santa muerte, l'expression n'est certes pas insultante (puisque ce n'est pas un saint de l'Église) mais néanmoins complètement inappropriée pour décrire le phénomène. En quoi la santa muerte peut-elle être qualifiée d'idolâtre ??? Ca n'a aucun sens.

Vous me direz que ce n'est pas très grave et j'en conviens. J'étais simplement choqué par le manque de rigueur dans les formulations employées (qui tournent alors à l'insulte même si c'est involontaire). Bref, ça n'a pas plus d'intérêt que ça, fermons la parenthèse.

Sofia a écrit :Je n'y vois pas une insulte (et si ça avait été le cas je ne serais pas venue l'écrire ici, quoique vous en pensiez)
Je ne pense rien de vos motivations personnelles, je me contente de réagir sur des erreurs de formulation assez grossières dont, au passage, je n'ai jamais prétendu qu'elles étaient de votre fait. Sauf erreur de ma part, c'est le National Geographic que j'ai pointé du doigt.

Bien à vous,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: Saint Jude

Message non lu par Sofia » ven. 05 nov. 2010, 11:07

Bonjour,
Pour prolonger un peu la parenthèse sur la formulation, mon dico donne cet exemple :
Jusque sur notre autel votre injuste marâtre / Veut offrir à Baal un encens idolâtre. Racine, Athalie, I, 2
Et pourtant, on se doute bien que l'encens n'adore pas de dieux. On dit aussi "culte idolâtre", "sacrifice idolâtre" etc.

C'est délicat un croyant, ça se choque vite. :fleur:

Cordialement,

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10707
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Saint Jude

Message non lu par Fée Violine » ven. 05 nov. 2010, 12:48

Oui Sofia mais ici "encens l'idolâtre" est une figure de style (un hypallage, si je ne m'abuse), qui désigne en réalité la personne qui fait brûler cet encens. Tandis que dans l'expression "saints idolâtres", on dirait que c'est le saint lui-même qui est idolâtre! Au lieu de cette expression malheureuse, il fallait mettre "saints sujets à l'idolâtrie", par exemple.
Ou bien il manque peut-être juste un accent : "saints idolâtrés".

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Saint Jude

Message non lu par Théophane » ven. 05 nov. 2010, 13:22

Sans doute est-ce un hypallage dit double dans la mesure où il faut comprendre "votre idolâtre marâtre" et "un encens injuste", c'est-à-dire qui n'est pas dû à un faux dieu.

On trouve un exemple d'hypallage dans l'Énéide, au moment de la catabase :

Ibant obscuri sola sub nocte, ils allaient obscurs dans la nuit solitaire (on eût attendu : "ibant soli obscura sub nocte", "ils allaient solitaires dans la nuit obscure").
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10707
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Saint Jude

Message non lu par Fée Violine » ven. 05 nov. 2010, 16:52

C'est un des plus beaux vers de Virgile ! :coeur: J'adore ce passage !

Avatar de l’utilisateur
coyotine
Barbarus
Barbarus

Re: Saint Jude

Message non lu par coyotine » mar. 21 janv. 2020, 13:02

J'ai terminé une neuvaine, avec foi et confiance, à Saint Jude depuis plusieurs jours, mais depuis la fin de cette neuvaine, le problème s'est aggravé et risque de devenir dramatique. Je voulais simplement témoigner sur la neuvaine à Saint Jude.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités