La Sola Scriptura et ses conséquences

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par Mac » mar. 01 déc. 2015, 20:11

gerardh a écrit :Je vous ai écrit que je voulais bien croire à l'existence d'un vœu de virginité perpétuelle. Je ne cherche donc pas à nier la réalité.
Je veux bien envisager, malgré les autres versets qui disent le contraire, que Marie ait fait ce vœu. En fait cela ne me semble pas décisif, contrairement au dogme catholique qui le considère comme essentiel.

Enfin les autres versets quand on les mets en relations et qu'on les examine ne disent pas le contraire, et oui il est bon que vous l'envisagiez car il me semble peu probable que Marie n'ai pas pu comprendre ce que disait Son Fils.
La faculté de faire ce vœu est certes réservé à certains, comme cela est développé dans 1 Cor 7 (bien plus que dans Matthieu). Mais cela ne veut pas dire que quelqu'un qui n'aurait pas cette faculté n'est pas quelqu'un de pieux et de fidèle au Seigneur.
Bien sûr gerardh, Saint Paul le dit celui-ci agit bien, l'autre agit mieux. Mais les apôtres et Marie n'ont pu choisir que le mieux. Une famille qui suit l'Eglise agit bien oui tout à fait si on se réfère à Saint Paul.

A+ :coeur:

Fraternellement.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par Christophe67 » mer. 02 déc. 2015, 10:32

Il est terrible de voir que l'amour de la loi se superpose à celui de l'Amour.

Par le simple fait de la raison ce sujet est aisément compréhensible.

Il suffit de se placer avec le cœur aimant d'un fils envers sa mère, pour comprendre que le fils souhaite le meilleur pour sa mère, et que le Père souhaite la meilleure mère.
Et quand ce fils est Dieu, dans toute Sa Perfection et Son Amour, Il ne peut que sublimer la relation fils<->mère et vouloir le mieux pour eux.
Comme si au final la Vierge n'avait été que le réceptacle pour cette "mission" et qu'après elle fût abandonnée à sa condition humaine en retournant au péché originel, elle qui a été le tabernacle vivant.

Bien que je ne vois que partiellement et involontairement les messages de Gerardh, par les "quote" dans les réponses, je peux aisément les imaginer du fait de leur redondance, et je ne peux m'empêcher de penser à cette phrase de Padre Pio :

"Le péché est-il la transgression de la Loi ? Le péché c'est la trahison de l'Amour."

On comprend donc différemment les choses selon que l'on se positionne par rapport à l'un ou l'autre.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par Mac » mer. 02 déc. 2015, 14:41

Bonjour Christophe, :)
Christophe67 a écrit :...Comme si au final la Vierge n'avait été que le réceptacle pour cette "mission" et qu'après elle fût abandonnée à sa condition humaine en retournant au péché originel, elle qui a été le tabernacle vivant....
Oui,
et on peut se rappeller aussi la recommandation de la Très Sainte Vierge aux serviteurs à cana : 'faites tout ce qu'il vous dira'. Cela laisse entendre qu'elle même aura fait tout ce que recommande Son Fils.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
des jardins
Barbarus
Barbarus

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par des jardins » lun. 07 déc. 2015, 17:18

Le concept de sola scriptura me semble être un très grand obstacle à la compréhension de Dieu.

C'est comme si celui qui est à l'origine de ce concept avait voulu faire taire Dieu Lui-même, en indiquant que Dieu a parlé il y a deux mille ans et est désormais incapable de le faire.

Or, Dieu communique quand Il veut avec Qui Il veut de la façon qu'Il veut.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par gerardh » lun. 07 déc. 2015, 21:02

________

Bonjour des jardins,

Vous n'avez pas tort mais la Bible est un livre inspiré par l'Esprit de Dieu. C'est une place très spéciale et unique. Recherchez ne serait-ce que comment la qualifie la doctrine catholique.


___________

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3405
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par Héraclius » mar. 08 déc. 2015, 14:04

Quid de la pratique de l’immense majorité des laïcs ?
Beaucoup de laïcs ont une pratique qui ne place pas le Christ au centre de leur vie. Mais ce n'est pas pour autant ce que l'Eglise leur recommande de faire.

Vous savez bien qu'en France, l'Eglise catholique est déclinante, assez comparable en matière de pratiques aux églises protestantes traditionnelles et libérales. Mais il existe aussi en son sein des catholiques très actifs, qui font de la Sainte Religion le centre de leur vie. Tant du côté progressiste que du côté plus conservateur, d'ailleurs.
Certes, mais alors il ne pourrait plus être prêtre : c’est là que le bât blesse
Dans le rite latin, on s'est justement dit que si une personne n'était pas prête à tout laisser tomber pour le service sacerdotal, c'était qu'elle n'était peut-être pas prête à embrasser pleinement cette fonction. C'est une façon de s'assurer que seuls des gens vraiment prêts à servir jusqu'au bout soient ordonnés.

Saint Paul recommande de choisir les clercs en fonction de leur stabilité. L'Eglise a décidé, dans l'un de ses rites, d'augmenter la qualité de l'accompagnement sacerdotal en demandant aux clercs une plus grande sainteté, dans le célibat exalté par le même saint Paul, dans le but de se dédier plus entièrement à la tâche, comme avait pu le faire l'Apôtre lui-même.

De la même manière, Saint Paul ne demande pas que les clercs aient fait 6 ans d'étude ; mais l'Eglise a choisi de faire des prêtres savants, toujours dans la même optique d'avoir des ministres plus dédiés aux âmes dont ils ont la charge et mieux entraînés pour mieux servir.

Il ne faut pas lire les conseils de Saint Paul comme des commandements légalistes ("il faut absolument que les ministres soient mariés"), mais comprendre "l'esprit" de cette "loi" ; c'est-à-dire qu'il faut que les ministres soient des gens stables, aptes à exercer une autorité, ayant déjà fait preuve d'une certaine sainteté dans leur vie.



Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par gerardh » mar. 08 déc. 2015, 15:01

________

Bonjour Héraclius

L'esprit de la Loi, comme vous dites, ou plutôt la Loi de l'Esprit (Romains 8) est précisément de ne rien imposer ou d'ordonner au-delà de l'évangile (Galates 1), mais de laisser s'exercer la liberté chrétienne.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par Christophe67 » mar. 08 déc. 2015, 16:13

Héraclius a écrit :Dans le rite latin, on s'est justemment dit que si une personne n'était pas prête à tout laisser tomber pour le service sacerdotal, c'était qu'elle n'était peut-être pas prête à embrasser pleinement cette fonction. C'est une façon de s'assurer que seuls des gens vraiment prêts à servir jusqu'au bout soient ordonnés.
Il n'y a même pas que cela, il faut aussi accepter que notre désir personnel ne corresponde pas à ce que le Seigneur attend. Ce n'est pas parce que nous choisissons de faire quelque chose, même pour servir, que c'est forcément ce qu'il faut faire.
Ainsi une personne désirant accéder à la prêtrise ne se verra pas forcément proposé cette voie par son évêque. De même que pendant ses années d'études, le séminariste peut y mettre fin (je pense notamment au séminariste vietnamien du groupe de chant "Les prêtres"), mais aussi son évêque.

Situation difficilement compréhensible pour des protestants, puisqu'il suffit de suivre son envie, ainsi qu'une formation, pour devenir pasteur. Et même après de créer sa propre église dissidente selon ses envies personnelles, ses raisonnements propres etc...
Il est vrai qu'il est tellement plus aisé de sautiller d'un rite à un autre, selon ses passions, que d'ordonner les choses en les soumettant à l'intelligence, par la raison.

Il n'y a pas à dire, plus j'avance en compréhension dans la Tradition et la Révélation, et plus je m'émerveille devant la constance de l'Église catholique.



Cordialement.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par gerardh » mer. 09 déc. 2015, 0:00

_______

Bonjour Prodigal,

"Un seul est votre conducteur, le Christ, et vous, vous êtes tous frères" est-il écrit dans l'évangile de Jean.

Non : pour moi il n'y a pas de différences entre un prêtre et un "simple fidèle". Les deux sont des esclaves du Christ et devraient également être esclaves de leurs frères.

Je vous suggère de relire 1 Pierre 2, qui indique que nous sommes tous prêtres (ou : sacrificateurs), nous les chrétiens : c'est ce que l'on appelle parfois le sacerdoce universel.


__________

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1745
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par prodigal » mer. 09 déc. 2015, 12:17

gerardh a écrit : Non : pour moi il n'y a pas de différences entre un prêtre et un "simple fidèle". Les deux sont des esclaves du Christ et devraient également être esclaves de leurs frères.
Je vous suggère de relire 1 Pierre 2, qui indique que nous sommes tous prêtres (ou : sacrificateurs), nous les chrétiens : c'est ce que l'on appelle parfois le sacerdoce universel
Cher Gerardh,
j'ai bien compris que telle est votre opinion concernant le sacerdoce, puisque vous n'êtes pas catholique.
Il va de soi que la différence entre un prêtre et un simple fidèle n'est pas une différence de mérite, mais de fonction. Certains actes rituels ne peuvent être accomplis que par un prêtre, figure du Christ. D'autres en revanche peuvent être accomplis par tout fidèle. En ce sens, il y a bien un sacerdoce universel chez les catholiques aussi.
Ce n'est qu'un exemple parmi la multitude de ceux qui prouvent que l'Ecriture se prête à plusieurs interprétations, ce qui, me semble-t-il, va contre le principe de la "Sola Scriptura".
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par Mac » mer. 09 déc. 2015, 22:13

Bonjour Prodigal :)
prodigal a écrit :Il va de soi que la différence entre un prêtre et un simple fidèle n'est pas une différence de mérite, mais de fonction.
Il y a peut être aussi une différence de mérite( céleste):

Personnellement je ne sais pas, mais le texte ci-dessous semble le suggérer :

27Pierre, prenant alors la parole, lui dit: Voici, nous avons tout quitté, et nous t'avons suivi; qu'en sera-t-il pour nous? 28Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l'homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m'avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël. 29Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses soeurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle. 30Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers.
http://saintebible.com/lsg/matthew/19.htm

A+ :coeur:

Fraternellement.

Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par Bénédictions » ven. 11 déc. 2015, 22:01

Le principe de Sola Scriptura a-t-il du sens sachant qu'il existe de nombreux canons différents et qu'il y a des livres où le texte est incertain ? D'autre part, comme l'a dit un prêtre que j'ai rencontré une fois : avec un verset on a 36 interprétations différentes.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par gerardh » ven. 11 déc. 2015, 22:34

_______

Bonjour Bénédictions,

Les différentes versions, tant catholiques que protestantes ou autres, sont recevables sauf la version des Témoins de Jéhovah, qui est frelatée. Je parle des 66 livres qui sont communs à tous, sachant que les catholiques incorporent à leur canon quelques autres livres, dits deutérocanoniques ou apocryphes, que les protestants ne considèrent pas comme inspirés.

[Supprimé. Vous êtes sur un forum catholique qui exige le respect des clercs et votre humilité envers l'Église. La Modération]
________

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par Cinci » sam. 12 déc. 2015, 2:39

Sur l'engagement ...
«... sont-ils vraiment enchaînés ceux que le Seigneur appelle à le suivre de façon radicale ? Notre siècle si avide de liberté se méprend gravement sur sa nature même. Est-elle la satisfaction indifférente de tous nos besoins, de tous nos désirs, de toutes nos passions? Comprise ainsi, elle n'est que servitude et désordre : l'homme pécheur ne le sait que trop. Au contraire, Dieu nous a donné une liberté pour nous construire. Elle est ce pouvoir - limité, car nous sommes des créatures - de se déterminer soi-même vers le bien. Pas n'importe lequel, mais celui que notre intelligence reconnaît bon pour nous, personnellement.

Le suivre, L'imiter, ne rien Lui préférer : voilà le bien que le Christ propose à certains en les appelant par amour. Après l'indispensable période de probation - de longues années très vite passées - les voeux forment la réponse de ces «appelés». Avec le secour de la grâce divine, ces derniers se fixent dans le bien qui permettra, au long des jours, leur plein épanouissement humain et spirituel. La profession des conseils évangéliques - obéissance, pauvreté, chasteté - garantit ainsi la liberté entière de leur ascension vers Dieu. En obéissant, ils sont libres, car ils adhèrent de manière décidée à la volonté de Dieu; en vivant pauvres, ils se détachent des richesses passagères du monde; en demeurant chastes, ils acquièrent une plus totale liberté pour s'unir à Dieu.

Quant aux religieux cloîtrés, ils entendent souvent cette question : «Vous ne pouvez plus sortir?» Si, puisqu'ils ont la clé, mais ils ne le veulent pas! La liberté ne consiste pas à s'échapper de Dieu, mais à ne s'en séparer jamais, dit le troisième abbé de Solesmes, dom Paul Delatte.

Ainsi, la vie consacrée n'est composée que de bénévoles, au sens noble du terme, ceux qui veulent répondre à cet appel plein de tendresse : «Si tu veux être parfait ... suis-moi!» (Mt 19,21) Il y a là un grand mystère dont le seul motif est l'Amour divin révélé par Jésus-Christ.»

Signé : un moine de Solesmes

Source : «Les voeux religieux : captivité ou liberté?», Chemin d'Éternité, mai-juin 2015, no 268

Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Re: La Sola Scriptura et ses conséquences

Message non lu par Bénédictions » dim. 13 déc. 2015, 1:17

Bonjour,

Je suis contre la sola scriptura. J'accepte toutes les sources qui vont dans le sens de mes quelques doctrines auxquelles j'ai cru.
Ce qui dans la Bible va contre les doctrines auxquelles je crois je les contextualise. Pour moi un conte ou une citation d'un philosophe non chrétien peut me faire voir le Christ et les doctrines auxquelles je crois. Des sources extrabibliques peuvent nourrir ma vie spirituelle. Et la Bible comporte pour moi plein de récits mauvais. Tout cela pour que jaillisse la beauté du Christ.

[Le Christ prend la majuscule.]

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités