Évangile : Qui était le prophète attendu ?

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Fernand Poisson
Censor
Censor
Messages : 74
Inscription : jeu. 11 avr. 2019, 23:03
Conviction : Catholique romain

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par Fernand Poisson » mar. 15 oct. 2019, 7:22

Bonjour,
LaurentVan a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 6:16
Dans la bataille que nous impose la synagogue de Satan il y a beaucoup de victimes et cela depuis des siècles. Celles-ci furent majoritairement récupérées par l’église de la Science, qui, bien que non vérifiable, propose un dogme raisonné est acceptable à l’apparition de l’homme sur la terre (Darwinisme). L’apparition de l’Islam dans l’Europe déchristianisé a changé la donne. Les européens ont désormais une nouvelle option pour continuer à croire en Dieu. C'est, certes, très loin d'être l’idéal mais c'est toujours mieux que l'église de la Science qui conduit les hommes à la perte du Salut.
Je n'en suis pas certain. À mon avis, l'Islam ne représente que le corollaire du matérialisme, avec son rejet de la raison au profit d'une fausse révélation. Le combat n'est pas entre la science et la religion, mais entre la Vérité et le mensonge. Et dans ce combat, la science est du côté de la Vérité.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9316
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par PaxetBonum » mar. 15 oct. 2019, 8:37

LaurentVan a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 5:36

Chez l’olivier sauvage elles doivent alors exister dans leur forme inferieur, c’est à dire de valeurs (ex : Le 3éme pilier de l’islam est la charité). L’olivier sauvage, je pense, est une coquille vide où Dieu n’est pas actif parmi les croyants pour les « transformer » à son image. Cependant, l’olivier sauvage doit conserver/entretenir ces valeurs essentielles à cette transformation au cas où le Saint Esprit viendrait pour guider des hommes possédants ces valeurs vers le Christ, l’Emmanuel.
Tout à fait d'accord avec vous.
Le coran œuvre des ténèbres ne peut occulter totalement la Lumière : "la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée." prologue de Jean
Ceux qui suivent humblement et en vérité les filets de lumières qui percent le coran peuvent découvrir le Christ Sauveur.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

aldebaran
Quæstor
Quæstor
Messages : 354
Inscription : ven. 16 févr. 2018, 16:50

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par aldebaran » mar. 15 oct. 2019, 9:07

Vous en avez des exemples concrets actuellement dans le silence de l'Eglise de France face à la loi bioéthique actuelle (PMA en particulier).
Il fût un temps où l'on aurait vu pourpre, soutanes et bures défiler dans la rue pour affirmer la position de l'Eglise.
Bonjour PaxetBonum,
Je comprends un peu votre réflexion générale, et je suis le premier à critiquer l'enfouissement, la tiédeur peu importe comment on l'appelle de certains catholiques. Ceci dit c'est une attitude typiquement de l'occident, je crois voir que dans le reste du monde il en va autrement.
Mais j'ai toujours une gêne dès que l'on associe la religion avec une fierté extérieure, je dis bien extérieure. Et même en soi ne dit-on pas que la foi est une grâce? Il faut par conséquent rester très humble même si cette foi est très précieuse. Mais ce qui serait une attitude de fierté extérieure est à mon sens néfaste et peccamineux : la religion n'est pas un instrument de pouvoir ou de domination quelconque, même des idées. Notre religion en particulier place la liberté au centre. La Parole de Dieu se propose, et elle fait son chemin par des voies humbles.
Se montrer oui, montrer notre foi partout y compris dans le métro (sortir un livre de prières discrètement par exemple) pourquoi pas. Des processions calmes à certaines grandes fêtes oui. Mais jamais avec une fierté ostentatoire. La joie suffit.
Addendum : je vous trouve un peu sévère concernant les lois bioéthiques : la position de l'Eglise en générale et de l'Eglise de France est très clairement leur condamnation. Après les citoyens agissent en tant que citoyens, catholiques ou non. Et dans un même ordre d'idée, j'ai lu des déclarations d’évêques bénissant les participants à certaines manifestations pro-vie par exemple.
Vous n’êtes certainement pas sans savoir l’existence de l’église de la Science qui emprisonne l’homme dans le peu de connaissances que l’homme possède de notre univers visible.

Dans la bataille que nous impose la synagogue de Satan il y a beaucoup de victimes et cela depuis des siècles. Celles-ci furent majoritairement récupérées par l’église de la Science, qui, bien que non vérifiable, propose un dogme raisonné est acceptable à l’apparition de l’homme sur la terre (Darwinisme). L’apparition de l’Islam dans l’Europe déchristianisé a changé la donne. Les européens ont désormais une nouvelle option pour continuer à croire en Dieu. C'est, certes, très loin d'être l’idéal mais c'est toujours mieux que l'église de la Science qui conduit les hommes à la perte du Salut.
Bonjour LaurentVan,
Je partage tout à fait l'avis de Ferdinand Poisson plus haut que la science est un instrument de vérité avec un petit v. J'ajoute même que la science pure est neutre, elle se contente de constater des phénomènes réels et d'établir des lois les décrivant. Que beaucoup de matérialistes utilisent des résultats de science pour combattre la transcendance ne retire rien à la force de l'approche scientifique qui se base avant tout sur des observations, des expérimentations et des déductions vérifiables. Sachant bien sûr qu'une déduction observée ne fait qu'augmenter la vraisemblance, et non pas établir la théorie comme Vrai ; en effet une autre hypothèse non considérée pourrait obtenir un même résultat.
Dieu nous a créé avec une intelligence et un discernement ; pour cette raison la science est naturelle de mon point de vue, et pas à combattre mais à utiliser à bon escient.
Je trouve toujours dommage d'opposer science et religion, surtout que ce sont surtout les chrétiens qui le font. Observez les sites de prosélytisme islamique, enfin ceux en français ou en anglais, ils font tous de grandes références à la science. A méditer.

Avatar de l’utilisateur
Recouvrance
Barbarus
Barbarus

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par Recouvrance » mar. 15 oct. 2019, 13:55

A ma connaissance il n'y a pas de prophète attendu dans les évangiles, il y a juste Jésus fils de Dieu et Dieu lui même entouré de ses apôtres et de ses disciples.

Tout le reste n'est que littérature sans aucun intérêt.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9316
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par PaxetBonum » mar. 15 oct. 2019, 20:45

aldebaran a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 9:07
Dieu nous a créé avec une intelligence et un discernement ; pour cette raison la science est naturelle de mon point de vue, et pas à combattre mais à utiliser à bon escient.
Je trouve toujours dommage d'opposer science et religion, surtout que ce sont surtout les chrétiens qui le font. Observez les sites de prosélytisme islamique, enfin ceux en français ou en anglais, ils font tous de grandes références à la science. A méditer.
Tout à fait, d'autant plus que la science nous fait découvrir les lois d'un monde organisé et non chaotique.
Le principe même de ces lois tend à penser qu'il existe un organisateur de tout cela.
La science a conduit bien des scientifiques à se convertir, et nombre de religieux furent de grands chercheurs.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 198
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par LaurentVan » mer. 16 oct. 2019, 5:39

Bonjour aldebaran,

Il nous arrive de faire, ce que l'on appelle en psychologie, des projections, parce que nous ne faisons pas attention au contexte ou à ce qui est dit. Nous sommes étrangement nombreux à faire ainsi. Cependant, « Au commencement » est le Verbe, le Logos, ayant été créé à l’image de Dieu et dans l’objectif de recouvrer cette image, ce qui sort de notre bouche doit être prononcé avec prudence.

C’est de religions dont il est question, présenter la science en tant que discipline n’est pas cohérent. Cependant, le mot « église » se trouve avant le mot « Science » et « Science » est avec un S majuscule. En conséquence de cette inattention, un problème qui n’a pas lieu d’exister dans ce contexte a été créé.
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 198
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par LaurentVan » mer. 16 oct. 2019, 6:24

Bonjour Fernand Poisson,
Fernand Poisson a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 7:22

À mon avis, l'Islam ne représente que le corollaire du matérialisme, avec son rejet de la raison au profit d'une fausse révélation.
Cela semble correcte, les lois dans le Coran sont effectivement focalisées sur ce qui est matière. Le fait que lors du Hadj les musulmans tournent autour de la pierre de Kaba est aussi un symbole fort d’emprisonnement de l’homme dans la matière. En aparté, il y a une cohérence biblique à cela, puisqu’ils se considèrent descendants d’Ismaël, fils d’Abraham par sa femme esclave Hagar. Cependant, ce qui nous intéresse, comme le fait remarquer PaxetBonum, c'est la lumière.
Le combat n'est pas entre la science et la religion, mais entre la Vérité et le mensonge. Et dans ce combat, la science est du côté de la Vérité.


Ma réponse sera identique à celle faite pour aldebaran.
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

aldebaran
Quæstor
Quæstor
Messages : 354
Inscription : ven. 16 févr. 2018, 16:50

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par aldebaran » mer. 16 oct. 2019, 8:04

C’est de religions dont il est question, présenter la science en tant que discipline n’est pas cohérent. Cependant, le mot « église » se trouve avant le mot « Science » et « Science » est avec un S majuscule. En conséquence de cette inattention, un problème qui n’a pas lieu d’exister dans ce contexte a été créé.
Autant pour moi :)
Ceci dit, n'ayant jamais rencontré ni entendu parlé de telles églises, le glissement était d'autant plus facile.
Je doute d'ailleurs que des églises de Science existent, ou alors en cas extrêmement particuliers, réduits et rares, et par conséquent pourquoi avoir fait un commentaire si appuyé et véhément prêtant à confusion? :-D

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 198
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par LaurentVan » jeu. 17 oct. 2019, 7:47

Bonjour aldebaran,
aldebaran a écrit :
mer. 16 oct. 2019, 8:04
Ceci dit, n'ayant jamais rencontré ni entendu parlé de telles églises, le glissement était d'autant plus facile.
Je doute d'ailleurs que des églises de Science existent, ou alors en cas extrêmement particuliers, réduits et rares, et par conséquent pourquoi avoir fait un commentaire si appuyé et véhément prêtant à confusion? :-D
C’est un commentaire mesquin est inutile,

Trouver le mal dans notre cœur et le bien dans celui des autres, c’est faire preuve d’humilité et de sagesse. L’inverse est du diable.

Vous avez pris l’habitude de faire la tortue pour vous protéger des coups et vous ne savez pas qui sont vos alliés et qui vous met des coups. Il est temps de vous relever et de regarder qui est à votre droite et qui est en face de vous.

Posez-vous des questions :
[+] Texte masqué
pourquoi votre esprit a ce réflexe d’opposer science et religion ? Pourquoi cette surprise de constater que sur les sites musulmans ce n’est pas le cas ? Pourquoi la génétique est elle au cœur d’une révolution culturelle, pour des familles nouvelles ? Pourquoi tant d’indifférence face à 200,000 avortements en France ? …
S’il s’agit d'une religion, il doit y avoir un culte (pas nécessairement à un Dieu), des dogmes, des "grands prêtres", une vision de l'avenir, etc.

Certes, nul n’est prophète en son pays, mais seul le diable nous empêche de chercher les lumières de la Vérité ailleurs que dans la prison dans laquelle il souhaite nous enfermer.
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9316
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par PaxetBonum » ven. 18 oct. 2019, 8:19

Cher Aldebaran je vous livre les paroles de Mgr Rey qui éclairent très bien ce qu'évoquait LaurentVan :

«La montée de l’islam et son succès chez les plus jeunes viennent pointer du doigt les faiblesses d’un christianisme dévirilisé, édulcoré», soutient Mgr Dominique Rey dans un ouvrage à paraître. « L’islam, fait mine de s’interroger l’évêque de Fréjus-Toulon, peut-il être la piqûre de rappel venue réveiller l’Occident de sa léthargie spirituelle ? » Une piqûre bien douloureuse lorsqu’elle envoie des hommes répandre le sang. Sans céder à la tentation du repli, à nous de veiller à l’annonce explicite du Christ et de son message. Veillons-y.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Levergero
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : dim. 08 sept. 2019, 15:00
Conviction : Catholique

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par Levergero » dim. 20 oct. 2019, 10:45

Qui était le prophète attendu ?

On doit exclure que ce put être Jésus qui est le fils de Dieu, Dieu lui-même et fils de l'Homme, vrai Dieu et vrai Homme.

En effet, le prophète, pour les chrétiens c'est celui qui "parle pour" Dieu (c'est le sens du mot pro-phêtès en grec).

Alors ? Qui ? Dans la religion chrétienne aucun prophète, à ma connaissance, n'est attendu contrairement aux religions juive et musulmane..

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par Carolus » dim. 20 oct. 2019, 14:18

Levergero a écrit :
dim. 20 oct. 2019, 10:45
Levergero :
Qui était le prophète attendu ?

On doit exclure que ce put être Jésus […]
Pourquoi, cher Levergero :?:
Levergero a écrit :
dim. 20 oct. 2019, 10:45
Levergero :
En effet, le prophète, pour les chrétiens c'est celui qui "parle pour" Dieu (c'est le sens du mot pro-phêtès en grec).
Le prophète, c’est celui qui prophétise, c’est-à-dire, qui annonce à l'avance les événements futurs par inspiration de Dieu, n’est-ce pas ? :oui:
Jn 14, 29 Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez.
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est le Prophète par excellence :!:

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1362
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par Altior » dim. 20 oct. 2019, 23:23

Carolus a écrit :
dim. 20 oct. 2019, 14:18
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est le Prophète par excellence :!:
Je crois en Jésus Christ, Prêtre, Prophète et Roi !

Au sujet: lire Acta apostolorum, cap 3 : 18 sqq.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9881
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par Cinci » dim. 20 oct. 2019, 23:44

Jésus c'est bien l'autre prophète "semblable à Moïse" et que les Juifs pouvaient attendre. Avec Jésus, les Juifs obtiennent en fin de compte autrement plus que ce que le client demande. Mais Jésus résumerait bien à lui seul toute la fonction prophétique. Il est "semblable à Moïse" en ce que fondateur d'une nouvelle alliance. C'est le récit de l'institution de la nouvelle alliance qui est répété à chaque messe, qui fait écho à la Pâque de Moïse (la libération d'Égypte) tout en portant l'affaire autrement plus loin et dans une toute nouvelle dimension. Il ne s'agit plus d'entrer sur une terre promise dans le bout du royaume de Canaan, mais d'accéder à la vraie terre promise par excellence et qui est le royaume des cieux.

Après ça, il est clair que les chrétiens n'attendent plus personne d'autre.

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par Carolus » lun. 21 oct. 2019, 20:37

Altior a écrit :
dim. 20 oct. 2019, 23:23
Altior :

Je crois en Jésus Christ, Prêtre, Prophète et Roi !

Au sujet: lire Acta apostolorum, cap 3 : 18 sqq.
Merci de citer ce passage des Écritures, cher Altior. :)

Pierre interpella le peuple en citant Moïse :
Ac 3, 22 Moïse a déclaré : Le Seigneur votre Dieu suscitera pour vous, du milieu de vos frères, un prophète comme moi : vous l’écouterez en tout ce qu’il vous dira.
Pour S. Pierre, notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est le prophète mentionné par Moïse.
CEC 557 A trois reprises [notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ] avait annoncé sa passion et sa Résurrection (cf. Mc 8, 31-33 ; 9, 31-32 ; 10, 32-34). En se dirigeant vers Jérusalem, il dit : " Il ne convient pas qu’un prophète périsse hors de Jérusalem " (Lc 13, 33).
En annonçant sa propre mort, notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ a dit : Il ne convient pas qu’un prophète périsse hors de Jérusalem (CEC 557).

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ s’identifie lui-même comme PROPHÈTE :!:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités