Protestantisme et « mariage » gay

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Frédo MB38
Quæstor
Quæstor
Messages : 379
Inscription : sam. 01 mai 2010, 23:10
Conviction : Protestant « évangélique historique »
Localisation : Roybon, Isère, France.
Contact :

Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Frédo MB38 » jeu. 21 mai 2015, 17:02

Bonjour à toutes et tous !

Suite à la décision de l'Église Protestante Unie de France de reconnaître le « mariage » des couples homosexuels et à la litanie médiatique comme quoi «les» Protestants de France auraient pris cette décision, je me permets de vous proposer la lecture d'un article que je viens de publier sur le blog de ma paroisse...

http://egliselibre38160.blogspot.fr/201 ... -none.html
C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus (Apocalypse 14:12)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11106
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Fée Violine » jeu. 21 mai 2015, 17:12

Merci Frédo.
En effet, on ne peut pas dire "les protestants" puisqu'il y en a une grande diversité.
Enfin, les Protestants confessants et évangéliques ne peuvent que s’étonner de lire dans le communiqué de l’ÉPUF que la reconnaissance du « mariage » des couples homosexuels s’appuie sur un « processus de réflexion » et dans le texte intégral de la décision synodale une référence au « témoignage de l’Écriture » (§ :4.2.1). Sur le principe, on devrait se réjouir : le fondement de la théologie protestante est le principe Sola Scriptura, « l’Écriture seule ». Une théologie à proprement parler protestante ne peut que proclamer la souveraineté de l’Écriture, laquelle définit très clairement le mariage comme une institution divine unissant un homme et une femme. Mais ici, de quelle théologie parle-t-on ? La théologie consiste à tenir sur Dieu et sur sa parole un discours cohérent et fidèle, pas à s’adapter à l’air du temps en légitimant les évolutions sociales même les plus contraires à l’éthique chrétienne.
Votre réflexion est pleine de bon sens.

J'aime bien aussi ce §:
Les Églises fidèles aux principes bibliques de l’éthique chrétienne doivent elles aussi, bien sûr, faire face à l’évolution de la société ; non pas en s’adaptant au laxisme généralisé et au rejet de plus en plus spectaculaire de l’éthique biblique, mais en restant attachées à ces principes tout en accueillant le pécheur comme un frère ou une sœur en humanité, dans un souci constant d’amour du prochain et d’annonce du Salut et de la Vérité. Plus que jamais, cette parole apostolique doit nous accompagner :
C'est aussi ce que nous disons, nous les catholiques.

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Toto » jeu. 21 mai 2015, 22:20

Beau papier, Frédo! Le communiqué du CNEF est pas mal dans son genre : http://lecnef.org/images/CNEF_communiqu ... 150518.pdf intitulé "Bénédiction des couples de même sexe, une
décision consternante pour les protestants évangéliques". J'aime bien le titre.

Et je cite deux passages importants :
"L’Église Catholique romaine, quant à elle, se posera sans doute la question de savoir à quelle mouvance du Protestantisme elle devra s’adresser dorénavant dans le cadre du dialogue œcuménique, de plus en plus difficile avec un Protestantisme institutionnel dominé par un libéralisme de plus en plus débridé. " (message de Fredo)

"Nul doute que la décision de l’Église Protestante Unie marquera de façon négative les relations qu’elle entretient avec les protestants évangéliques et compliquera aussi les relations avec les autres Églises. " (communiqué officiel)

Ce sont des remarques très justes.

Après, les "églises" luthéro-calvinistes anciennes (par opposition aux nouvelles mouvances conservatrices) sont des plus mal en point question fidèles et passeront bientôt en état de liquidation.

Avatar de l’utilisateur
michel88
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : lun. 25 août 2014, 11:08
Conviction : Catholique du XXI siècle

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par michel88 » ven. 22 mai 2015, 17:09

J'ai lu votre article avec intérêt.
Je l'ai trouvé plutôt mal écrit et d'une argumentation faible.
La décision de bénir les couples homosexuels a été annoncée lors d'un synode et 94 délégués ont voté oui. Seuls 3 l'ont refusée. Dans ce cas c'est la majorité qui l'emporte et c'est normal. Cette décision ne prétend pas représenter tous les protestants.
Chez les protestants d'ailleurs, pas grand monde rejette le fait que des femmes soient pasteures. On peut imaginer que dans quelques années, il soit de même concernant ce sujet-là.
Soyez fier de ce que vous êtes !

Ciryl
Censor
Censor
Messages : 75
Inscription : mar. 12 mai 2015, 15:16
Conviction : en recherche

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Ciryl » ven. 22 mai 2015, 17:09

Frédo MB38 a écrit :Bonjour à toutes et tous !

Suite à la décision de l'Église Protestante Unie de France de reconnaître le « mariage » des couples homosexuels et à la litanie médiatique comme quoi «les» Protestants de France auraient pris cette décision, je me permets de vous proposer la lecture d'un article que je viens de publier sur le blog de ma paroisse...

http://egliselibre38160.blogspot.fr/201 ... -none.html
Je trouve rassurant que ce ne sont pas tous les Protestants qui partagent l'opinion de l'EPUF et sa décision de bénir les parodies de mariage homosexuel (voilà bien deux proposition antinomiques) et qui ne choisissent pas la solution de facilité qui consiste à adopter les façons de penser de son époque.

D'après l'article sur le lien, l'EPUF ne représenterait que 25% des Protestants de France, il est possible qu'il finisse par ne plus représenter que lui-même à trop vouloir passer pour avoir l'esprit "ouvert".

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Belin » sam. 23 mai 2015, 15:20

Et "paf": l'Irlande, pays ultra catholique, vient de dire oui au mariage homosexuel!

A mon avis, à partir du moment où on dit que "l'amour" ou encore "l'union" pour utiliser une expression "canonique", en soi-même est un bien, voir est sanctifiant, eh ben logiquement les homos devrait avoir droit au sacrement du mariage, sinon Dieu serait tout simplement injuste d'accorder une telle grâce agréable et sanctifiante à certaines personnes, et en priver d'autres; il y a quelque chose de pas clair du tout, là. Et les arguments du genre : "c'est contre la volonté de Dieu, Dieu l'a voulu ainsi, etc" ne peuvent tenir, car Dieu ne peut pas vouloir ce qui est injuste.

Avatar de l’utilisateur
Frédo MB38
Quæstor
Quæstor
Messages : 379
Inscription : sam. 01 mai 2010, 23:10
Conviction : Protestant « évangélique historique »
Localisation : Roybon, Isère, France.
Contact :

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Frédo MB38 » sam. 23 mai 2015, 16:23

Merci à tous d'avoir répondu.
Belin a écrit :A mon avis, à partir du moment où on dit que "l'amour" ou encore "l'union" pour utiliser une expression "canonique", en soi-même est un bien, voir est sanctifiant, eh ben logiquement les homos devrait avoir droit au sacrement du mariage, sinon Dieu serait tout simplement injuste d'accorder une telle grâce agréable et sanctifiante à certaines personnes, et en priver d'autres; il y a quelque chose de pas clair du tout, là. Et les arguments du genre : "c'est contre la volonté de Dieu, Dieu l'a voulu ainsi, etc" ne peuvent tenir, car Dieu ne peut pas vouloir ce qui est injuste.
On entend dire à longueur de temps que le mariage doit être accordé aux couples homosexuels parce que l'on a le droit à toutes les formes d'amour, mais si le mariage n'était qu'une question d'amour, l'accorder aux couples homosexuels ne poserait aucun problème. En fait le véritable problème, c'est la sexualité. D'un point de vue chrétien il est inacceptable d'accorder le mariage aux couples homosexuels, et jusqu'en l'an 2000 toutes les législations du monde rejetaient le mariage homosexuel, parce que la sexualité entre personnes du même sexe n'a pas la même fonction normative que l'hétérosexualité quant à la fondation d'une famille et à l'identité sociale du couple. C'est aussi la raison pour laquelle la Loi divine qualifie l'homosexualité de péché : c'est une contrefaçon du plan de Dieu manifesté dans les lois de la nature.
C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus (Apocalypse 14:12)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5060
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par gerardh » sam. 23 mai 2015, 16:31

______

Bonjour,

Le "mariage gay" est une abomination. Il en est de même de l'homosexualité consommée. En ce qui concerne l'adultère,la fornication et la pédophilie ce n'est guère mieux. Par contre je pense que la contraception relève d'une question de conscience individuelle.

________

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Belin » sam. 23 mai 2015, 16:47

Ok
Mais le fond du problème que je pose est celui-ci. Si "l'amour" ou "l'union" d'un homme et d'une femme dans le mariage est un bien en lui-même, alors à mon avis Dieu serait injuste en privant d'autres de ce bien.

Je tiens à rappeler que lorsque Dieu nous donne une grâce, un bien, en retour il nous demande plus d'obligation ce qui fait qu'au final il n'est pas injuste lorsqu'il ne donne pas cette même grâce à d'autres personnes. Ainsi nous, qui avons connu Jésus dans les sacrements d'initiations, en retour Jésus nous demande d'aimer plus que les "païens" si on veut entrer au Ciel : ainsi il nous demande d'aimer nos ennemis, de tendre l'autre joue, de renoncer à tous nos biens, etc. Or l'union des époux, à mon avis, ne donne aucune obligation particulière à ceux qui en jouissent, et du coup cela ferait que Dieu est injuste lorsqu'il prive d'autres personnes de ce bien...

Cette exigence en retour de l'Amour de Dieu est relativement méconnue, et l'abstinence des biens non-nécessaires à la charité trouve une de ses raisons dans cette obligation qu'on a de produire des fruits pour tout bien qu'on reçoit de Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Frédo MB38
Quæstor
Quæstor
Messages : 379
Inscription : sam. 01 mai 2010, 23:10
Conviction : Protestant « évangélique historique »
Localisation : Roybon, Isère, France.
Contact :

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Frédo MB38 » sam. 23 mai 2015, 17:52

Belin a écrit : ...Si "l'amour" ou "l'union" d'un homme et d'une femme dans le mariage est un bien en lui même, alors à mon avis Dieu serait injuste en privant d'autres de ce bien...
Je suis entièrement d'accord avec vous : Si l'union (concept très vague) ou l'amour (presque aussi vague) étaient les fondements du mariage, il serait injuste d'en priver les couples de même sexe. On pourrait unir des binômes de tous ordres et les désunir à l'envi. Seulement voilà, la raison d'être du mariage est de rendre licite la sexualité dans le but d'établir la famille naturelle. Donc, le « mariage» homosexuel n'en est pas un au regard de l'institution divine du mariage.
C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus (Apocalypse 14:12)

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3416
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Héraclius » sam. 23 mai 2015, 21:17

Belin, le problème de la construction du couple homosexuel n'est pas uniquement lié à sa stérilité naturelle. L'union du corps et de l'âme qui ne forme plus qu'une chair est fondé sur la complémentarité physique, spirituelle et psychologique de l'homme et de la femme. D'autre part, le don du mariage ne s'entend que comme totalité, et implique donc l'union de finalité inséparable, procréation et amour mutuel.

Le problème de l'union homosexuelle est qu'elle est désordonnée, c'est-à-dire qu'elle ne cadre pas avec le plan de Dieu annoncé dès la Genèse avec la création de l'homme et de la femme. Elle ne cadre pas car elle manque à cette complémentarité essentielle. Deux hommes ou deux femmes ne sauraient s'aimer a l'image de la relation du Christ à l'Eglise. Et la relation maritale doit être totale, chose dès lors impossible.


Dieu vous bénisse.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Belin » sam. 23 mai 2015, 21:39

Héraclius a écrit : Le problème de l'union homosexuelle est qu'elle est désordonnée, c'est-à-dire qu'elle ne cadre pas avec le plan de Dieu annoncé dès la Genèse avec la création de l'homme et de la femme. Elle ne cadre pas car elle manque à cette complémentarité essentielle. Deux hommes ou deux femmes ne sauraient s'aimer a l'image de la relation du Christ à l'Eglise. Et la relation maritale doit être totale, chose dès lors impossible.
D'abord l'image de l'union du Christ et de l'Eglise n'est pas du tout dans le sens d'une complémentarité des sexes; à mon avis, par rapport au mariage, elle nous rappelle la fidélité, l'amour unique exclusif et sans partage, et l' unité qui devrait exister entre Christ et l'Eglise.

Mais le problème n'est pas là si Dieu a voulu un cadre tel que vous le décrivez où "l'amour" serait un bien sanctifiant, c'est qu'il a créé un cadre injuste car il exclut certaines personnes de ce bien, c'est ça le problème.

Et je rappelle encore que même si Dieu aime certaines personnes plus que d'autres, en retour il est plus exigeant envers ceux qu'il aime le plus, il leur demande aussi plus d'amour en retour. Donc si Dieu exclut certaines personnes de ce "bien", pour rester juste, en retour Il devrait montrer en quoi Il est plus exigent par rapport à ceux qui en bénéficient.

Ciryl
Censor
Censor
Messages : 75
Inscription : mar. 12 mai 2015, 15:16
Conviction : en recherche

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Ciryl » dim. 24 mai 2015, 1:07

Héraclius a écrit :Belin, le problème de la construction du couple homosexuel n'est pas uniquement lié à sa stérilité naturelle. L'union du corps et de l'âme qui ne forme plus qu'une chair est fondé sur la complémentarité physique, spirituelle et psychologique de l'homme et de la femme.
Cette union de l'homme et de la femme est conforme au dessein de Dieu en même temps qu'elle trouve son épanouissement dans la nature de la femme.

C'est l"empereur Néron qui s'est "marié" avec un de ses esclaves ( castré au préalable), ce n'est pas vraiment une référence.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Anne » dim. 24 mai 2015, 7:24

Belin a écrit : Mais le problème n'est pas là si Dieu a voulu un cadre tel que vous le décrivez où "l'amour" serait un bien sanctifiant, c'est qu'il a créé un cadre injuste car il exclut certaines personnes de ce bien, c'est ça le problème.
Et que faites-vous des divers versets bibliques condamnant l'homosexualité ?
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Belin » dim. 24 mai 2015, 8:18

Anne a écrit :
Belin a écrit : Mais le problème n'est pas là si Dieu a voulu un cadre tel que vous le décrivez où "l'amour" serait un bien sanctifiant, c'est qu'il a créé un cadre injuste car il exclut certaines personnes de ce bien, c'est ça le problème.
Et que faites-vous des divers versets bibliques condamnant l'homosexualité ?
Le problème n'est pas la condamnation de l'homosexualité qu'on ne doute pas, le problème est que si on dit que "l'amour" ou "l'union" des époux en eux même comme fin est un bien dans le mariage alors Dieu serait injuste

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Hieronymus et 3 invités