Protestantisme et « mariage » gay

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Frédo MB38
Quæstor
Quæstor
Messages : 379
Inscription : sam. 01 mai 2010, 23:10
Conviction : Protestant « évangélique historique »
Localisation : Roybon, Isère, France.
Contact :

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Frédo MB38 » lun. 25 mai 2015, 18:01

le fureteur a écrit :Catholique romaine mais œcuménique, je rappelle que pour nos frères issus de la réforme il n'y a que deux sacrements : le Baptême et l'Eucharistie - j'espère Frère Frédo que je ne me trompe pas - donc lorsqu'un couple se présente au temple, après une préparation avec le ou la pasteur(e) qui bénira son union, pour nous cathos il ne s'agit pas d'un sacrement. Cependant il s'agit d'un engagement devant Dieu donc...
En effet, les médias répètent à l'envi que le mariage n'est pas, pour les Protestants, un sacrement, en sous-entendant que cela expliquerait la reconnaissance du « mariage homosexuel » (quel oxymore !!) par l'ÉPUF en particulier et par le « Protestantisme » libéral en général. Cependant, et je vais dans le même sens que vous, le mariage est une institution divine, inscrite dans la Loi divine, nul ne peut amender à sa guise les institutions divines et tout manquement à la Loi divine est un péché. Et là, rien de plus protestant.
C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus (Apocalypse 14:12)

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Toto » lun. 25 mai 2015, 20:09

le fureteur a écrit :Pourquoi ne pas proposer une bénédiction sans que cela ressemble à un mariage -?
Non mais n'importe quoi. Et pourquoi pas une bénédiction pour les polygames et pour les incestueux, pendant qu'on y est? Non parce qu'à reprendre la phraséologie habituelle (ils s'aiment, ils ont le droit de se marier), alors je ne vois pas au nom de quoi on empêcherait un père de se marier avec sa fille ou son fils s'ils s'aiment.
Sans compter qu'une bénédiction ne sera considérée que comme une première étape vers le mariage et ne satisfera pas les autres.

Tiens, allez, rêvons un peu.
Discussion du concile Vatican III : faut-il accorder le droit à communier au conjoint homosexuel protestant divorcé remarié?

Avatar de l’utilisateur
le fureteur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : lun. 18 janv. 2010, 1:37
Conviction : Catholique Romaine mais oecuménique
Localisation : dans les mains de Dieu

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par le fureteur » mar. 26 mai 2015, 0:09

Une petite précision : Quand j'évoque la possibilité d'une bénédiction pour des couples homosexuels loin de moi l'idée d'une célébration officielle au temple. Le ou la pasteur(e) qui reçoit un tel couple doit leur dire "Dieu vous aime tels que vous êtes Il ne vous condamne pas, moi non plus je ne vous condamne pas". "Vivez en chrétiens dans la joie de l'Evangile". La bénédiction pour moi c'est une parole d'accueil.
"Ce qui te préoccupe, Dieu s'en occupe" Fr. Roger de Taizé

Avatar de l’utilisateur
Frédo MB38
Quæstor
Quæstor
Messages : 379
Inscription : sam. 01 mai 2010, 23:10
Conviction : Protestant « évangélique historique »
Localisation : Roybon, Isère, France.
Contact :

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Frédo MB38 » mar. 26 mai 2015, 6:00

le fureteur a écrit :Une petite précision : Quand j'évoque la possibilité d'une bénédiction pour des couples homosexuels loin de moi l'idée d'une célébration officielle au temple. Le ou la pasteur(e) qui reçoit un tel couple doit leur dire "Dieu vous aime tels que vous êtes Il ne vous condamne pas, moi non plus je ne vous condamne pas". "Vivez en chrétiens dans la joie de l'Evangile". La bénédiction pour moi c'est une parole d'accueil.
Le rôle d'un pasteur n'est pas de conforter les gens dans leur péché mais de les en détourner et de leur prêcher l'Évangile, exigences morales comprises. Aimer les gens ne signifie pas appeler la bénédiction divine sur ce que Dieu réprouve, ni prétendre que Dieu ne condamne pas ce qu'en réalité, il condamne, sous prétexte de faire plaisir.
Dernière modification par Frédo MB38 le jeu. 28 mai 2015, 15:28, modifié 1 fois.
C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus (Apocalypse 14:12)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11099
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Fée Violine » mar. 26 mai 2015, 11:47

Bien sûr que non, mais bénir une personne, ce n'est pas bénir ses actions. (en passant: Frédo, je crois que vous n'avez pas vu qu'on vous a souhaité votre anniversaire hier sur le fil dédié :) )

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2966
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Suliko » mar. 26 mai 2015, 12:19

Fée Violine a écrit :Bien sûr que non, mais bénir une personne, ce n'est pas bénir ses actions. (en passant: Frédo, je crois que vous n'avez pas vu qu'on vous a souhaité votre anniversaire hier sur le fil dédié :) )
Mais enfin Fée Violine, bénir un couple homosexuel, ce n'est évidemment pas anodin et cela signifie clairement bénir et accepter leur relation peccamineuse. Un catholique ne peut accepter la bénédiction de telles unions. C'est contraire à notre religion.

Suliko
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Belin » mar. 26 mai 2015, 12:49

Fée Violine a écrit :Bien sûr que non, mais bénir une personne, ce n'est pas bénir ses actions. (en passant: Frédo, je crois que vous n'avez pas vu qu'on vous a souhaité votre anniversaire hier sur le fil dédié :) )
Dans sa bénédiction a t'il demandé solennellement à Dieu de les délivrer de l'homosexualité? si c'est le cas alors oui il bénissait seulement des personnes, sinon c'est leur acte qu'il bénissait aussi

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Christophe67 » mar. 26 mai 2015, 12:57

Bonjour à tous,


Accorder aux couples homosexuels les mêmes avantages fiscaux, administratifs ... que les couples hétérosexuels ne me cause aucun problème.

Mais quant à accorder la bénédiction, qui mènera forcément une fois l'étape franchie à celle du mariage religieux, il y a une limite.
Personnellement je vois, dans la décision de l'EPUF, plus un acte clientéliste qu'autre chose. De même qu'une logique, dans la société, de destruction de tout ce qui touche au sacré, au divin.

De toute façon un prêtre avait dit en parlant du mariage religieux : "les couples viennent chercher une cérémonie alors que je ne peux leur offrir qu'un sacrement". Je comprends donc qu'un couple homosexuel veuille cette cérémonie, mais de là à lui accorder ... qui plus est dans l'église, aux pieds de la Croix ...
L' Église devrait elle accorder la bénédiction, ou l'union, d'un couple homosexuel qui va à l'encontre de sa doctrine ?
Et pourquoi ? Pour avoir l'air moderne en répondant aux désirs bien mondains ?
Comme beaucoup de choses l'homme se met au centre et oublie bien souvent son Créateur.

J'espère bien qu'un couple homosexuel qui a le désir de se marier s'aime réellement, mais est ce que ca en fait un acte juste aux yeux de Dieu ?

Sans compter sur la fausse vertu de ces gens, comme ceux qui crient au racisme et qui s'offusquent de la présence des Roms en centre ville.
Pire encore, qui refusent de les aider sous prétexte qu'un reportage a montré de bien belles maisons construites en Roumanie ( surtout par ceux qui les exploitent).

La boite de Pandore a déjà été ouverte, je trouve donc tout çà tellement logique que je me contente de dire : "Viens Seigneur !" (mais rapidement s'il te plaît).


Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par axou » mar. 26 mai 2015, 17:10

le fureteur a écrit : . Le ou la pasteur(e) qui reçoit un tel couple doit leur dire "Dieu vous aime tels que vous êtes Il ne vous condamne pas, moi non plus je ne vous condamne pas". "Vivez en chrétiens dans la joie de l'Evangile". La bénédiction pour moi c'est une parole d'accueil.
Bonsoir à tous !

certains prêtres bénissent (discrètement) des couples homosexuels dans cet esprit. Sur son site, le père Guy Gilbert précise qu'il bénit certains couples lorsqu'il sont engagés dans la fidélité.

Bien à vous,

Axou

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Belin » mar. 26 mai 2015, 17:40

le fureteur a écrit :Une petite précision : Quand j'évoque la possibilité d'une bénédiction pour des couples homosexuels loin de moi l'idée d'une célébration officielle au temple. Le ou la pasteur(e) qui reçoit un tel couple doit leur dire "Dieu vous aime tels que vous êtes Il ne vous condamne pas, moi non plus je ne vous condamne pas".
Hélas Non! là il se trompe et il les trompe, Dieu ne condamne pas les pécheurs qui se convertissent, qui reviennent à Lui. Par contre si un pécheur persévère dans son péché, Dieu ne va pas le condamner tout de suite, il va patienter mais pas longtemps, une fois que la ligne rouge sera franchie, c'est la juste colère de Dieu qui va s'abattre sur lui, et sa colère est redoutable, éternel et sans remède. Non ne nous fourvoyons pas, il y a un très gros risque à persévérer dans le péché.
"Vivez en chrétiens dans la joie de l'Evangile". La bénédiction pour moi c'est une parole d'accueil
La joie de l’évangile est incompatible avec les jouissances du monde. Pour avoir l'un on doit renoncer à l'autre, ne nous fourvoyons plus! Dieu accueille et béni celui qui se repend et reviens à Lui, quant à celui qui persévère dans les "réalités d'en bas" il dira "allez vous en loin de moi maudit dans le feu éternel..." ces paroles ne sont pas de moi, mais bel et bien de Jésus. Oui il maudira ceux qui auront persévéré dans le péché

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Belin » mar. 26 mai 2015, 18:38

Christophe67 a écrit : J'espère bien qu'un couple homosexuel qui a le désir de se marier s'aime réellement, mais est ce que ca en fait un acte juste aux yeux de Dieu ?
.
Et est ce que c'est juste que Dieu permette à certain de rencontrer "l'âme sœur" et le refuserait à d'autres? est ce que c'est juste que Dieu permette à certaines personnes qui "s'aiment" de vivre leur amour, et le refuserait à d'autre?

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2966
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Suliko » mar. 26 mai 2015, 18:50

Et est ce que c'est juste que Dieu permette à certain de rencontrer "l'âme sœur" et le refuserait à d'autres? est ce que c'est juste que Dieu permette à certaines personnes qui "s'aiment" de vivre leur amour, et le refuserait à d'autre?
Mais Belin, vous n'avez pas, - nous n'avons pas -, à juger des desseins de Dieu. Tout ce que dont nous pouvons être sûrs, c'est qu'avec la grâce divine, nous pouvons supporter les épreuves et les tentations. A chacun sa croix...Et puis, vivre un amour sincère aide-t-il forcément à sauver son âme plus facilement? Cela dépend des situations: cela peut aider, ne pas aider ou même être un obstacle au salut.
Il faut méditer sur l'exemple de Job, qui a préféré l'obéissance et la soumission à Dieu plutôt que la révolte. Il a placé Dieu avant tous les bonheurs terrestres et nous devons essayer de faire de même.

Suliko
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Belin » mar. 26 mai 2015, 19:06

Suliko a écrit :
Et est ce que c'est juste que Dieu permette à certain de rencontrer "l'âme sœur" et le refuserait à d'autres? est ce que c'est juste que Dieu permette à certaines personnes qui "s'aiment" de vivre leur amour, et le refuserait à d'autre?
Mais Belin, vous n'avez pas, - nous n'avons pas -, à juger des desseins de Dieu.
C'est juste des réflexions que je propose justement pour être certain qu'on a affaire aux desseins de Dieu et dans quelle mesure cela reste dans ses intentions. Notre Foi doit être raisonnable, si quelque chose cloche on doit chercher à approfondir et non à s'enfermer sur des "axiomes".
Tout ce que dont nous pouvons être sûrs, c'est qu'avec la grâce divine, nous pouvons supporter les épreuves et les tentations. A chacun sa croix...Et puis, vivre un amour sincère aide-t-il forcément à sauver son âme plus facilement? Cela dépend des situations: cela peut aider, ne pas aider ou même être un obstacle au salut.
Donc "l'amour" n'est pas quelque chose de bien en lui même si je vous comprend bien, puisqu'il peut être un obstacle selon vous au salut de certaine personne. Dans ce cas quel mécanisme l'Eglise propose pour éviter que certaine personne ne choisissent "l'amour" alors que ce serait peut être un obstacle pour leur salut?

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2966
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Suliko » mar. 26 mai 2015, 19:19

Notre Foi doit être raisonnable, si quelque chose cloche on doit chercher à approfondir et non à s'enfermer sur des "axiomes".
Je considère qu'être fidèle à ce qu'a toujours enseigné l'Eglise est très raisonnable et cela me convient.
Donc "l'amour" n'est pas quelque chose de bien en lui même si je vous comprend bien, puisqu'il peut être un obstacle selon vous au salut de certaine personne. Dans ce cas quel mécanisme l'Eglise propose pour éviter que certaine personne ne choisissent "l'amour" alors que ce serait peut être un obstacle pour leur salut?
Non, ce n'est pas ce que je dis. On peut aimer quelqu'un sans se marier et avoir des relations sexuelles avec cette personne. Et en l'occurrence, dans le cas qui nous intéresse, c'est un péché. Vraiment, je ne comprends pas cette manie actuelle de tourner autour du pot alors que la Loi divine est très claire.

Suliko
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Protestantisme et « mariage » gay

Message non lu par Belin » mar. 26 mai 2015, 20:12

Suliko a écrit :
Donc "l'amour" n'est pas quelque chose de bien en lui même si je vous comprend bien, puisqu'il peut être un obstacle selon vous au salut de certaine personne. Dans ce cas quel mécanisme l'Eglise propose pour éviter que certaine personne ne choisissent "l'amour" alors que ce serait peut être un obstacle pour leur salut?
Non, ce n'est pas ce que je dis. On peut aimer quelqu'un sans se marier et avoir des relations sexuelles avec cette personne. Et en l'occurrence, dans le cas qui nous intéresse, c'est un péché. Vraiment, je ne comprends pas cette manie actuelle de tourner autour du pot alors que la Loi divine est très claire.

Suliko
On doit chercher à comprendre l'esprit de toute Loi et suivre davantage l'esprit plus que la loi elle même et non faire comme les pharisiens qui en appliquant la Loi offensaient plutôt Dieu.
A mon humble avis proposer un acte délicieux à certaine personne pour le salut, et imposer un chemin de croix à d'autres pour ce même salut non seulement c'est injuste mais en plus c'est contraire à l'esprit des enseignements du Christ.
Le message de l'Eglise devrait être tel que, ceux qui sont "lésés" par la nature ou par les circonstances de la vie ne devraient pas se sentir victime d'une situation injuste, au contraire, ils devraient se sentir plus privilégiés jusqu'à ne plus désirer changer leur état de vie. C'est dans ce sens que Jésus a donné ces béatitudes.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités