Vos questions sur le baptême

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Psyczak
Barbarus
Barbarus

Baptême et viol

Message non lu par Psyczak » dim. 30 déc. 2012, 2:38

Bonjour,

Quelle est la position de l Église à l égard du viol ? Un prêtre peut-il refuser le baptême d'un enfant de viol?

Cordialement,

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10955
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Baptême et viol

Message non lu par Fée Violine » dim. 30 déc. 2012, 20:35

L'Église est évidemment opposée au meurtre, au viol et à toute forme de violence et de manque de respect envers autrui.
Mais l'enfant issu d'un viol n'est pas responsable, pourquoi faudrait-il le punir, le pauvre petit ? Je n'ai jamais entendu dire qu'un prêtre ait refusé le baptême dans cette situation!

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Baptême et viol

Message non lu par Isabelle47 » lun. 31 déc. 2012, 0:37

Pourquoi un prêtre pourrait-il refuser le baptême à un enfant issu d'un viol? Quel pourrait bien être son argument pour refuser le baptême à un innocent? Cela semble totalement impossible. Je me demande même comment on peut poser une telle question :s .
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Baptême et viol

Message non lu par Olivier C » mer. 02 janv. 2013, 18:16

Isabelle47 a écrit :Pourquoi un prêtre pourrait-il refuser le baptême à un enfant issu d'un viol? Quel pourrait bien être son argument pour refuser le baptême à un innocent? Cela semble totalement impossible. Je me demande même comment on peut poser une telle question :s .
Effectivement, la question est assez étrange...

Mais bon : nous sommes sur un topic approprié. Tout le monde - petits et grands - peut poser ses questions...
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Baptême et viol

Message non lu par françois67 » mer. 02 janv. 2013, 19:07

Bonjour,
pourquoi cher Psyczak une telle violente haine vis-à-vis de l'Eglise? L'Eglise du Christ donne une valeur inestimable à toute vie humaine et ce dès la conception, quel que soit le contexte de la procréation. Cela lui vaut par ailleurs la haine et toutes formes de monstrueuses abominations et insultes de la part des féministes, matérialistes etc. car elle ose se porter à la rescousse des enfants conçus dans de pareilles horribles circonstances mais n'y pouvant pourtant rien. Remarquez un peu votre hypocrisie: vous auriez sauté sur l'Eglise si nous avions répondu positivement à votre question, car elle aurait alors considéré cesdits enfants inférieurement, les discriminant sur le seul critère de la procréation; or maintenant lorsqu'elle défend ces enfants d'être avortés et traités comme du vulgaire déchet médical elle devient abominable et obscurantiste. Cherchez l'erreur.

Néanmoins, bien que ne comprenant votre mépris de cette grande institution fondée par le Christ, je vous souhaite mes meilleurs voeux pour la nouvelle année qui s'ouvre.
Bien à vous.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
Psyczak
Barbarus
Barbarus

Re: Baptême et viol

Message non lu par Psyczak » jeu. 03 janv. 2013, 11:38

Cette haine n'existe pas en moi, je ne comprends pas pourquoi vous êtes sur la défensive alors que je ne faisais que de poser une question de manière totalement banale et dénuée de sens implicite.

Néanmoins, j'aimerais vous expliquer le sens de ma question.

Mon grand-père est né vers la fin de la Guerre, dans un petit village occidental de Pologne (Wlodarczyk). Sa mère, abusée durant la grande retraite allemande (par un communiste ou un nazi, on se gardera de savoir, car seule elle l'a su), dû survivre aux attaques et à la honte des autres villageois durant toute sa grossesse. Elle était la "putain" des lieux. Un soir, au sortir de la guerre, la malheureuse accouche de jumeaux. Seule, elle accoure chez le prêtre du village pour baptiser les jumeaux indésirables. Mais la porte de l'Eglise lui resta à jamais close. Pour une raison qui m'échappe, et qui a longuement échappée à mon père aussi, le prêtre ne voulut pas baptiser ces enfants, comme maudits par un passé bien trop tragique que pour pouvoir vivre un avenir gai. Alors, elle se résigna à abandonner l'un d'eux, le "donnant" à une famille juive ayant échappé aux pogromes. Les sémites adoptèrent l'enfant et s'exilèrent par la suite en Occident (préférant, sans doute, oublier le sang versé sur cette terre désolée) - je n'ai jamais eu de nouvelles de cette famille.

En contrepartie, le second enfant fut gardé par la mère, qui - elle - s'exila dans un village voisin afin de pouvoir faire une nouvelle vie - loin des préjugés des villageois. Elle n'a jamais perdu sa foi, du moins, sa foi en le Christ. Car sa foi en l'Eglise fut à jamais perdue.

Toute sa vie, mon père a tenté en vain de retrouver le jumeau de son propre père (et donc, son oncle), en vain. L'un était né sémite et l'autre catholique. Aujourd'hui, nous vivons en Belgique.

Je demande (et repose) alors ma question ; quelle est la position de l'Eglise à l'égard du viol ? Je ne parle pas de l'Eglise des écrits, mais de l'Eglise des institutions, et de son côté pragmatique. (En effet, même si je suis chrétien pratiquant, je ne reconnais pas les croisades et les inquisitions - qui ne sont pas dans les Ecrits).

Aujourd'hui, même si cette histoire renvoie presque de la littérature, je vous assure qu'elle fait partie intégrante de ma vie. Et aujourd'hui, je cherche des réponses.

Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Baptême et viol

Message non lu par Raistlin » jeu. 03 janv. 2013, 11:57

Bonjour Psyczak,

Vous savez, des choses idiotes, tout le monde en fait, ça peut même arriver aux prêtres.

La réponse catholique vous a été donnée : il n'y a aucune raison de refuser le Baptême à un enfant issu d'un viol. Pour tout vous dire, il n'y a même aucune raison de refuser le Baptême à un violeur qui se repent. Le Salut de Dieu est pour tous.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
michel1504
Ædilis
Ædilis
Messages : 22
Inscription : dim. 17 avr. 2011, 14:30
Conviction : Jésus est mon Sauveur
Localisation : Quebec

Re: Baptême et viol

Message non lu par michel1504 » ven. 04 janv. 2013, 20:27

Elle est chrétienne votre réponse, pas catholique, les protestants sont du même avis, les catholiques n'ont pas le monopole de la spiritualité.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10955
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Baptême et viol

Message non lu par Fée Violine » ven. 04 janv. 2013, 20:52

Certes.
Mais comme nous sommes sur un forum catholique, nous parlons de la foi catholique, c'est un peu logique !

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 748
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: Baptême et viol

Message non lu par Anonymus » ven. 04 janv. 2013, 21:40

Bonjour Psyczak,

les périodes de guerre font malheureusement apparaître des comportements condamnables ; sûrement ce prêtre a-t-il pris en considération des éléments circonstanciels qui n'avaient rien à voir avec ces jumeaux ou avec leur mère.

D'après ce que vous nous dîtes (car peut-être ne savez-vous pas tout), la décision de ce prêtre me semble bien peu charitable et un contre-témoignage.

La reconnaissance de cette faute est un début, mais même si le cheminement sera long, l'aboutissement doit être de pardonner à ce prêtre et à ces villageois qui vous ont offensé, vous et votre famille.

Je prie pour vous.
michel1504 a écrit :Elle est chrétienne votre réponse, pas catholique, les protestants sont du même avis, les catholiques n'ont pas le monopole de la spiritualité.
Relisez le premier message, il est demandé la position de l'Eglise.

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Baptême et viol

Message non lu par Isabelle47 » ven. 04 janv. 2013, 23:48

Psyczak a écrit :Cette haine n'existe pas en moi, je ne comprends pas pourquoi vous êtes sur la défensive alors que je ne faisais que de poser une question de manière totalement banale et dénuée de sens implicite.

Néanmoins, j'aimerais vous expliquer le sens de ma question.

Mon grand-père est né vers la fin de la Guerre, dans un petit village occidental de Pologne (Wlodarczyk). Sa mère, abusée durant la grande retraite allemande (par un communiste ou un nazi, on se gardera de savoir, car seule elle l'a su), dû survivre aux attaques et à la honte des autres villageois durant toute sa grossesse. Elle était la "putain" des lieux. Un soir, au sortir de la guerre, la malheureuse accouche de jumeaux. Seule, elle accoure chez le prêtre du village pour baptiser les jumeaux indésirables. Mais la porte de l'Eglise lui resta à jamais close. Pour une raison qui m'échappe, et qui a longuement échappée à mon père aussi, le prêtre ne voulut pas baptiser ces enfants, comme maudits par un passé bien trop tragique que pour pouvoir vivre un avenir gai. Alors, elle se résigna à abandonner l'un d'eux, le "donnant" à une famille juive ayant échappé aux pogromes. Les sémites adoptèrent l'enfant et s'exilèrent par la suite en Occident (préférant, sans doute, oublier le sang versé sur cette terre désolée) - je n'ai jamais eu de nouvelles de cette famille.

En contrepartie, le second enfant fut gardé par la mère, qui - elle - s'exila dans un village voisin afin de pouvoir faire une nouvelle vie - loin des préjugés des villageois. Elle n'a jamais perdu sa foi, du moins, sa foi en le Christ. Car sa foi en l'Eglise fut à jamais perdue.

Toute sa vie, mon père a tenté en vain de retrouver le jumeau de son propre père (et donc, son oncle), en vain. L'un était né sémite et l'autre catholique. Aujourd'hui, nous vivons en Belgique.

Je demande (et repose) alors ma question ; quelle est la position de l'Eglise à l'égard du viol ? Je ne parle pas de l'Eglise des écrits, mais de l'Eglise des institutions, et de son côté pragmatique. (En effet, même si je suis chrétien pratiquant, je ne reconnais pas les croisades et les inquisitions - qui ne sont pas dans les Ecrits).

Aujourd'hui, même si cette histoire renvoie presque de la littérature, je vous assure qu'elle fait partie intégrante de ma vie. Et aujourd'hui, je cherche des réponses.

Cordialement.
Bonjour,

L'histoire vécue par votre famille, telle que vous la racontez, est particulièrement dramatique et l'attitude du prêtre dont vous parlez n'a apporté ni soulagement ni aide, au contraire.
On peut admettre qu'il ait fait une erreur grave car, comme on vous l'a déjà expliqué, l'église ne préconise pas ce genre d'attitude.

Cordialement
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4411
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Baptême et viol

Message non lu par Kerniou » sam. 05 janv. 2013, 12:12

Ce que vous racontez est pathétique et reflète la mentalité d'une époque (heureusement) révolue. L'église ne peut que condamner le viol. Dans la réalité, les choses se passeraient différemment de nos jours.Pendant longtemps les femmes sont restées filles d'Eve avant de devenir filles de Marie ... Les prêtres, hélas, étaient pris dans les mêmes préjugés que la société.
" Seule la mort efface la souillure ", disait-on, ce qui sous-entendait que celles qui survivaient au viol ne s'étaient défendues à en mourir; ne se seraient-elles pas assez défendues ? De là à penser qu'elles avaient été consentantes ou qu'elles l'avaient cherché ! Il n'y avait qu'un pas à franchir. Les femmes intériorisaient ces idées, ce qui alimentait leur culpabilité, cultivait le silence et expliquait parfois les noyades.
Les nouvelles de Maupassant sont très instructives sur les moeurs dans les campagnes à ce sujet.

Ce qui est arrivé à votre grand-mère est inadmissible. Maintenant, les choses se passeraient autrement. Votre grand-mère est une femme courageuse qui a osé parler. Elle mérite respect et affection.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Baptême et viol

Message non lu par françois67 » dim. 06 janv. 2013, 2:07

Bonjour,
je suis désolé pour vous avoir pris pour un provocateur anticlérical comme on en voit assez souvent. En fait, la situation me paraissait si improbable et inimaginable que j'ai privilégié l'hyposthèse où vous étiez quelqu'un étant venu faire de la polémique et vomir son venin contre l'Eglise. J'avais espéré couper l'herbe sous le pied à un telle personne en répondant très fermement (pas violemment, vous aurez remarqué), afin de la faire cesser son petit jeu. Du coup, comme vous n'êtes pas le moins du monde un tel individu, le message est totalement hors-sujet. En même temps, on ne pouvait pas le deviner ni imaginer puisque qu'une telle question sortie comme cela il faut avouer que la première chose à laquelle on pense, c'est que cette personne veut faire du trollisme. Enfin, je suis infiniment désolé. Je vous exprime une très grande compassion. L'attitude de ce prêtre est celle d'un homme de ce monde, pas d'un chrétien qui se doit de vivre en ce monde sans être de ce monde. En tout cas, ce prêtre a déshonoré sa tâche très gravement.
Cependant, bien que très loin de moi de lui jeter la pierre ou de l'accuser, pourquoi votre grand-mère n'a-t'elle pas demandé au curé de sa nouvelle ville ou à tout autre de baptiser ses enfants? C'est vrai, elle était plus que dans son droit. En fait, si elle avait voulu, son droit le plus légitime aurait même été d'alerter l'évêque pour faire condamner l'attitude et le comportement ignoble et étant à des années lumières de celui d'un disciple du Christ et de successeur des apôtres de cet homme. Son devoir (pas droit, devoir inconditionnel devant Dieu) aurait dû être de soutenir et de réconforter, d'aider votre pauvre grand-mère. Alors son attitude est un véritable crime contre la charité. Idem pour les vilageois.
Vous savez, la guerre ne cause pas que la violence des affrontements, s'il n'y avait que cela ce ne serait pas si affreux; le pire est la décadence morale affreuse que cela engendre. Vous savez, moi aussi je me sens proche de vous car toute ma famille vient de Slovaquie, ma mère de Trnava et mon père de Partizanske, je ne sais pas si vous connaissez. Mon arrière grand-mère a faillit se faire arracher le doigt par un soldat soviètique juste pour prendre son anneau de mariage qui était coincé. Avant la guerre, en Tchécoslovaquie, nul ne pensait ne serait-ce qu'à fermer sa porte d'entrée à clé en sortant. Il n'y avait presque pas de cambriolage et chaque fait divers était terriblement choquant et retentissant. Après la "Libération" et la venue de ces ordures de communiste, rien n'a plus été le même, ils ont engagé ce pays sur la voie de la décadence, avant tout et c'est le pire morale. Mon arrière-grand-père était même constamment sur écoute de la police politique (STB, Statna Bespecnost) et suivi dans la rue. Ma mère était dans le classe b de son école, ce qui est un signe qui n'était un secret pour personne que la famille était classée comme ennemie de l'état. Les raisons? Elle allait à l'église, n'était pas issue du milieu ouvrier, la famille avait été connue pour des avoir émise des critiques contre le régime...
Vous voyez, ce n'est pas une raison de condamner toute l'Eglise et tous les prêtres pour la faute d'un ou deux. Dans les apôtres, Jésus avait très consciemment choisi Judas en sachant quel genre d'apôtre il allait être. Est-ce une raison pour condamner les 11 autres, qui ont mené une vie d'exemple et de témoignage formidable de sainteté et d'amour en Jésus? Dans ce cas, est-ce car il se trouve l'un ou l'autre médecin qui est malhonnête et fait du profit injuste sur ses patients et les trompe que tous les médecins doivent être considérés pareillement? Que l'on doit perdre foi en l'Ordre des médecins? Que la médecine est à rejeter?
La réponse de bon sens est non. De même, vous dites que votre grand-mère a perdu foi en l'Eglise. Pourtant, cette institution fondée par Jésus et dont les piliers sont les apôtres comme le dit saint Paul est une organisation qui doit mener à la sainteté les chrétiens en Jésus Christ. D'ailleurs, le Christ Lui-même a dit que les portes de l'enfer ne l'emporteraient pas sur elle.
Donc malgré les brebis galeuses, elle reste l'intermédiaire inévitable pour entrer en relation avec Dieu parfaitement. Et finalement, si vous comptabilisiez tout le bien depuis sa fondation qu'elle a apporté à l'Humanité et aux hommes, et le compariez à la somme des bêtises que quelques idiots du genre du prêtre qui a causé un terrible tort à votre grand-mère ont malencontresement fait en se réclamant d'elle alors qu'en faisant cela ils abusaient de son nom, la balance pencherait clairement d'un côté. Et finalement, chaque fois que nous ne nous comportons pas en une vie digne de l'évangile du Christ, c'est nous qui la souillons et qui lui causons tort. En effet, l'Eglise n'est pas parfaite, comment voulez-vous cela, elle est composée d'hommes? Mais elle est comparable à un grand vitrail: si de près l'on regarde chaque petit bout en détail, on y remarque des imperfections; mais vue d'ensemble elle est une oeuvre splendide: comme le dit l'Apocalypse, l'Epouse de Jésus le Sauveur. Car nous avons la ferme assurance que cette organisation incomparable, cette création qui nous dépasse largement nous petits individus petits objets au beau milieu de l'Histoire a été voulue par Dieu, fondée par le Christ et qu'elle est restée, reste et restera gardée par l'Esprit Saint, et cela par la grâce éternelle de notre Seigneur, pour les siècles des siècles.

Que Dieu vous bénisse et garde, cher ami issu de l'autre côté du rideau, et je vous en prie, si cela ne vous dérange pas, ayez une pensée pour moi si vous priez Dieu.

Bien à vous.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
Boanerges
Ædilis
Ædilis
Messages : 11
Inscription : jeu. 24 janv. 2013, 13:00

Quel Baptême ?

Message non lu par Boanerges » jeu. 24 janv. 2013, 16:12

Bonjour et Salut à Tous

Je me posais une Question à savoir quelle est la bonne façon de baptisé , L'église Catholique
pense que , c'est au Nom du Père fils et Saint-esprit , Certaines églises issues de la
reformes , certains pentecôtistes au Nom du Seigneur Jésus-Christ , certains au Nom de Dieu .....

Bref , j'aimerais avec verset biblique que l'on me parle du baptême et la façon de procéder .


Si ce sujet est déjà sur ce forum , veuillez me rediriger , Merci à Vous :ciao:
Dernière modification par Cgs le jeu. 24 janv. 2013, 18:28, modifié 1 fois.
Raison : Accent dans le titre
« Jésus Christ est le même, hier, et aujourd'hui, et éternellement. » (Hébreux 13:8)

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Quel Bapteme ?

Message non lu par Raistlin » jeu. 24 janv. 2013, 17:56

Boanerges a écrit :Je me posais une Question à savoir quelle est la bonne façon de baptisé
La réponse est simple. Il suffit d'écouter le Seigneur : Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit (Matthieu 28, 19)

L'Église, pour reconnaître qu'un Baptême est valide (et de fait, elle reconnaît que certains baptêmes protestants sont tout à fait valides) doit comporter l'immersion dans l'eau ou le versement d'eau sur la tête en disant ces paroles : "Je te baptise au nom du Père, du Fil et du Saint-Esprit". La mention des trois personnes de la Trinité est indispensable à la validité du Batpême.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités