Que signifie vraiment le blasphème contre l'Esprit ?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: La notion de blasphème

Message non lu par Sofia » lun. 19 oct. 2009, 22:06

Vous voulez-dire que même si la personne a une contrition parfaite juste avant de mourir, comme elle est excommuniée, elle va quand même en enfer ?
<:

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: La notion de blasphème

Message non lu par Invité » mar. 20 oct. 2009, 13:12

Si elle a une contrition parfaite, même si elle meurt en étant excommuniée, elle sera sauvée. Elle lui manquera que le signe visible de son retour.
"Dieu est plus grand que notre coeur et il connaît toute chose" dit Saint Jean

Pierre75
Ædilis
Ædilis
Messages : 35
Inscription : lun. 28 sept. 2009, 21:47

Question sur le blasphème contre l'Esprit Saint

Message non lu par Pierre75 » sam. 23 oct. 2010, 12:41

Bonjour,

lorsqu'on lit de façon littérale (en français) les passages des Evangiles qui se réfèrent au blasphème contre l'Esprit saint, on lit en Matthieu 12:32 "Quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir."
De même il est question dans d'autres passages du "blasphème contre l'Esprit Saint", or le mot "blasphème" en français désigne des paroles offensantes.
Ceci pourrait laisser croire que de "simples paroles" contre l'Esprit Saint constituent ce péché irrémissible ; une telle interprétation élargirait énormément les occasions de commettre ce péché gravissime, par exemple par des injures envers lui, mais aussi les déclarations de gens qui disent que Jésus n'a pas été conçu par l'opération de l'Esprit saint mais de faon naturelle, ce qui pourrait déjà constituer une négation et une offense envers l'Esprit Saint... Vu de cette façon, la plupart des gens qui ne croient pas en l'Incarnation et le disent commettraient donc ce blasphème - puisqu'ils parlent contre l'Esprit ou nient son Action.
Mais quand on lit l'enseignement du Magistère à ce sujet, il est très différent ; le péché contre l'ESprit saint n'est pas identifié à "de vaines paroles" mais est vu comme un refus obstiné du pardon de nos péchés, proposé par le sacrifice du Christ (cf. Encyclique de Jean-Paul II consacrée à l'Esprit Saint).

Néanmoins je ne comprends pas bien comment le Magistère a pu passer d'un texte qui utilise les mots "quiconque PARLERA contre le Saint-Esprit" ou "blasphémé", qui désignent des PAROLES, à un péché, qui désigne une attitude intérieure. Mais je ne lis pas le grec.

Y a-t-il dans les Ecritures elles-mêmes des termes grecs qui permettent cette interprétation? Qu'est-ce qui autorise à interpréter "blasphémer contre le Saint-Esprit", ou encore "parler contre le Saint-Esprit" comme une attitude intérieure et non de simples déclarations impies ou contraires aux dogmes ?

Epsilon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1191
Inscription : ven. 02 juil. 2010, 19:27

Re: Question sur le blasphème contre l'Esprit Saint

Message non lu par Epsilon » sam. 23 oct. 2010, 13:09

Bonjour Pierre75

C'est pas simple ...

Nous avons, ici, un jugement redoutable ou « tout péché » … voire même le « blasphème » qui est la forme la plus « haute » du péché car directement fait à/contre Dieu … sera « remis/pardonné » ... sauf le péché/blasphème contre l’Esprit-Saint qui lui est irrémissible.

Aussi nous devons nous poser la question c’est quoi exactement un : « blasphème contre l’Esprit » … pourquoi Jésus introduit une différence entre le blasphème contre lui « le fils de l’homme » et le blasphème contre « l’Esprit-Saint » ???

Cette différence tient à notre, pour chacun de nous, connaissance des choses divines.

Or ici il s’agit des pharisiens (Mt 12,24) qui d’une part ont méconnu le Fils de l’Homme donc Jésus … ont blasphémé contre lui cherchant le moyen de le faire périr … mais ceci, peut-être, pardonnable dans la mesure ou ces péchés sont (peuvent être), éventuellement, attribués à leur ignorance (voir Luc 23,34).

Mais ici, comme en Matt (9,32-34), un pas supplémentaire est franchi dans le blasphème … pas qui consiste à attribuer au diable les œuvres accomplies par l’Esprit (V28) … et là les pharisiens pèchent contre leur propre conviction et contre la manifestation même de Dieu … ceci étant encore plus vrai que la seule présence de Jésus, qu’ils ne pouvaient saisir, ils atteignent par leurs agissements la limite même de la possibilité du salut.

C’est en qcq sorte un « suicide » moral rendant impossible toute action de Dieu … c’est : « le péché de la mort » en I Jean (5,16-17) … dont le pardon est rendu impossible non pas par une détermination de la volonté divine mais par la volonté/enracinement de l’homme.

Le péché/blasphème contre l’Esprit-Saint est donc irrémissible … c’est le refus volontaire de l’homme du salut offert par Dieu car c’est l’Esprit-Saint qui est la « rémission des péchés » … et ce refus du pardon est impardonnable ... refus d’être pardonné par Dieu et refus de pardonner nos semblables en Matt (6,14-15).


Cordialement, Epsilon

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5032
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Question sur le blasphème contre l'Esprit Saint

Message non lu par gerardh » sam. 23 oct. 2010, 14:42

________

Bonjour,

La question du blasphème contre le Saint Esprit a troublé et trouble de nombreuses âmes sincères. Lorsqu'on lit les évangiles, sa définition ne fait pas de doute et est bien délimitée : elle consistait à attribuer à Satan les miracles, guérisions et exorcismes effectués par Jésus.

Cela s'appliquait (et s'appliquera) dans des époques qui ne correspondent pas à l'ère chrétienne. Dans le temps de la grâce qui est le nôtre, Dieu nous "a pardonné toutes nos fautes", et cela en Jésus Christ. Pour le croyant chrétien, il n'y a donc pas lieu de s'inquiéter et au contraire de se réjouir dans la paix du Christ.


_________

Avatar de l’utilisateur
Miss Alice
Censor
Censor
Messages : 178
Inscription : mer. 19 mai 2010, 20:45

Le blasphème contre le Saint Esprit

Message non lu par Miss Alice » lun. 19 sept. 2011, 22:30

Bonjour à tous!
Déjà je voulais m'excuser de ne pas avoir encore répondu à mon post sur la sévérité de Jésus! Je citerai dès que possible des extraits de la Sainte Ecriture pour m'expliquer ! :)
Volà ma nouvelle question (et oui, encore une :-D ): il est question -toujours dans l'Evagile- de blasphème contre l'Esprit de Dieu qui n'est point pardonné. Je ne comprends pas réellement cette parole.... à vrai dire je me pose beaucoup de questions. Je me rappelle avoir dit plus jeune avant ma conversion de pas croire en Dieu et toutes ces choses là. Cependant, le résultat est là. Doit-on considérer ceci comme un blasphème? Je dois avouer que cela me tourmente beaucoup, j'en suis très inquiète. Pardonnez moi car ma question doit sembler puérile mais cela m'en rendrait presque malade.
Merci d'avance pour vos éclaircissements :)
Miss Alice, inquiète :incertain:
"Elle serait bien belle et bien utile à faire, la part du coeur, dans le progrès des sciences." Louis Pasteur.
"Ce n'est pas en étant moins scientifique que nous serons plus humains, mais en étant plus et autrement scientifiques." Alvan Feinstein.

Avatar de l’utilisateur
Estel
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 449
Inscription : ven. 05 nov. 2010, 16:57
Localisation : France

Re: Le blasphème contre le Saint Esprit

Message non lu par Estel » mar. 20 sept. 2011, 15:50

Pas spécialiste de l'Ecriture, mais la citation du contexte du verset (Mat12,31) peut éclairer votre lanterne . Pour l'interprétation.. je me joins à la question de Miss Alice car ce passage m'a fait très peur quand j'étais enfant.
On lui amena alors un possédé aveugle et muet, et il le guérit, de sorte que le meut parlait et voyait.
23 Et toutes les foules, saisies d'étonnement, disaient: " N'est-ce pas là le fils de David? "
24 Mais les Pharisiens, entendant cela, dirent: " Il ne chasse les démons que par Béelzéboul, chef des démons. "
25 Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit: " Tout royaume divisé contre lui-même va à la ruine, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne pourra subsister.
26 Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même: comment donc son royaume pourra-t-il subsister?
27 Et si moi je chasse les démons par Béelzéboul, par qui vos fils les chassent-ils? C'est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.
28 Mais si c'est par l'Esprit de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc arrivé à vous.
29 Ou bien, comment quelqu'un peut-il entrer dans la maison de l'homme fort et enlever ses meubles, sans avoir auparavant lié l'homme fort? Alors seulement il pillera sa maison.
30 Qui n'est pas avec moi est contre moi, et qui n'amasse pas avec moi disperse.
31 C'est pourquoi je vous dis: Tout péché, tout blasphème sera remis aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera pas remis.
32 Et pour qui aura parlé contre le Fils de l'homme, il y aura rémission; mais pour qui aura parlé contre l'Esprit-Saint, il n'y aura de rémission ni dans ce siècle, ni dans le siècle à venir.
33 Ou admettez que l'arbre est bon, et que son fruit est bon; ou admettez que l'arbre est mauvais, et que son fruit est mauvais: car c'est au fruit qu'on connaît l'arbre.
34 Race de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes paroles, étant mauvais? Car la bouche parle de l'abondance du cœur.
35 L'homme bon tire de son trésor de bonté des choses bonnes, et l'homme mauvais, de son trésor de malice, tire des choses mauvaises.
36 Je vous le dis: au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu'ils auront dite.
"Qui cherche trouve"
Luc 11,10

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Le blasphème contre le Saint Esprit

Message non lu par Griffon » mar. 20 sept. 2011, 18:37

Bonjour les filles,

Je n'ai pas de réponse toute faite.
En fait, sur ce sujet, on a beaucoup écrit.
Or, ce n'est pas vraiment nécessaire de tout lire. On n'y comprendrait sans doute pas plus.
Il suffit de comprendre cette parole avec le coeur.
Et laisser aux théologiens la joie d'analyser et de décortiquer.

Tout d'abord, Miss Alice, les incroyants qui ne croient honnêtement pas, ne peuvent pas blasphémer.
Le blasphème suppose qu'on s'adresse à Dieu.
Donc pour ce qui concerne votre passé d'incroyante,... cool.
De plus, comme Jésus vous a fait la grâce de vous choisir et de vous appeler, c'est pour vous sauver et vous faire entrer dans son Royaume (pas pour vous enfoncer).

Je puis vous donner 2 pistes pour mieux comprendre.

1)
Pour le dire avec des mots simples, blasphémer, c'est rejeter (Dieu) avec mépris.
C'est donc une fermeture orgueilleuse.
Or, l'Esprit Saint étant la source de la communion, son rejet rend son action impossible.

2)
Comme beaucoup de péché, on y entre par la petite porte, et on s'y enfonce pour finir par s'y noyer.
Le début de ce péché s'appelle la mauvaise foi.
C'est à dire que je sais que c'est faux, mais je prétends le contraire car cela m'arrange.

C'était une des attitudes fondamentales des juifs qui se sont opposés à Jésus pour finir par ourdir sa mort.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Stephane74
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : mer. 17 nov. 2010, 23:39

Re: Le blasphème contre le Saint Esprit

Message non lu par Stephane74 » mar. 20 sept. 2011, 19:21

Miss Alice a écrit : Je me rappelle avoir dit plus jeune avant ma conversion de pas croire en Dieu et toutes ces choses là. Cependant, le résultat est là. Doit-on considérer ceci comme un blasphème?
Bonjour,

la réponse est "non" : ce type de déclaration alors qu'en vous même (dans votre propre intérieur) ne croyez pas en Dieu n'était que l'expression de votre non croyance.
Maintenant que vous avez foi en Dieu (Alléluia!), vos propos vis à vis de l'Esprit vous engagerai beaucoup plus.

Fraternellement.
Jérémie 24:7 Je leur donnerai un coeur pour qu'ils connaissent que je suis l'Éternel ; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu, s'ils reviennent à moi de tout leur coeur.

Avatar de l’utilisateur
SacréNomdeDieu
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : lun. 26 sept. 2011, 20:39

Re: Le blasphème contre le Saint Esprit

Message non lu par SacréNomdeDieu » mar. 27 sept. 2011, 14:15

Le blaspheme du Saint Esprit ne fait il pas référence au blasphème de son fruit? C'est à dire la critique de la charité, de la patience, de la Foi, la bienveillance etc. bref de l'Amour donné à l'Homme pour accomplir la Parole de Dieu?

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Le blasphème contre le Saint Esprit

Message non lu par Anaisunivers » mar. 27 sept. 2011, 18:51

Quelqu'un qui refuse Dieu et Son salut ne sera pas sauvé, car Dieu ne peut pas pardonner quelqu'un qui refuse d'être pardonné. En vérité, c'est plutôt la persévérance dans le péché contre l'Esprit qui mène à l'Enfer.

Epsilon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1191
Inscription : ven. 02 juil. 2010, 19:27

Re: Le blasphème contre le Saint Esprit

Message non lu par Epsilon » mar. 27 sept. 2011, 20:27


Pierre75
Ædilis
Ædilis
Messages : 35
Inscription : lun. 28 sept. 2009, 21:47

Re: Le blasphème contre le Saint Esprit

Message non lu par Pierre75 » ven. 30 sept. 2011, 0:58

Bonsoir,
je me pose aussi des questions sur le sens de ce blasphème. Déjà, dans le texte original, quel est le sens du terme "blasphème" ?
On dirait en lisant littéralement le passage qu'il suffirait d'une parole injurieuse ou dénégatrice envers l'Esprit pour être damné... Ce qui suggère cette interprétation ce sont les termes utilisés par Jésus : "Celui qui aura parlé contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné, mais celui qui aura parlé contre le Saint Esprit ..."
Peut-être qu'en Grec ancien, "parler contre" signifie une forme d'action plutôt que de simples mots? Quelqu'un connaissant le grec sur ce Forum pourrait-il nous éclairer ?

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5032
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Le blasphème contre le Saint Esprit

Message non lu par gerardh » ven. 30 sept. 2011, 11:25

_______

Bonjour,

Je vous soumets deux définitions :

BLASPHÈME (blasphèmia ; parole inconvenante, offensante)
Mot désignant le mal qui est dit contre Dieu. Le blasphème contre l’Esprit Saint (Matthieu 12:31) selon le contexte (v. 22-32) consistait à attribuer à Satan la puissance de l’Esprit Saint manifestée en Jésus.

[Petit Dictionnaire NT R.Pigeon]


BLASPHÈME
Atteinte en paroles ou en faits aux paroles de Dieu contre sa Personne même.

[Glossaire du Nouveau Testament - A.Espic]


__________________

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Le blasphème contre le Saint Esprit

Message non lu par Olivier C » ven. 30 sept. 2011, 14:48

Miss Alice a écrit :Il est question -toujours dans l'Evagile- de blasphème contre l'Esprit de Dieu qui n'est point pardonné. Je ne comprends pas réellement cette parole.... à vrai dire je me pose beaucoup de questions.
Voici un mot de notre bienheureux pape Jean-Paul II à ce sujet : Le péché contre l’Esprit – Jean-Paul II
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités