Vos questions sur la Vierge Marie

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
pacman1897
Ædilis
Ædilis
Messages : 19
Inscription : mer. 27 juil. 2016, 11:22
Conviction : Catholique

La virginité perpétuelle de Marie est un dogme

Message non lu par pacman1897 » jeu. 26 déc. 2019, 15:36

Merci pour ces réponses.

Après recherches, j'ai découvert que la virginité perpétuelle de Marie (y compris pendant et après la naissance de Jésus) est un dogme de l'Église catholique. Je l'ignorais jusqu'à aujourd'hui.

Dans le texte de l'Audience Générale du 28 août 1996, on voit que Jean-Paul II est très clair là-dessus :
« 1. L'Eglise a toujours manifesté Sa Foi dans la virginité permanente de Marie. Les textes les plus anciens, lorsqu'ils se réfèrent à la Conception de Jésus, la nomment tout simplement "Vierge", laissant toutefois entendre qu'ils considéraient cette qualité comme un fait permanent, se rapportant à son existence tout entière. »
« 2. […] La virginité "au cours de la naissance" et "après la naissance", bien qu'elle soit implicitement contenue dans le titre de vierge, qui était déjà attribué à Marie à l'aube de l'Église, devint l'objet d'un approfondissement doctrinal lorsque certains commencèrent explicitement à la mettre en doute. Le Pape Hormisdas précise que "le Fils de Dieu est devenu Fils de l'homme, né dans le temps à la façon d'un homme, ouvrant le sein de sa mère à sa naissance (cf. Lc 2, 23) et, par la puissance de Dieu, n'ôtant pas la virginité de sa mère" (DS 368). La doctrine est confirmée par le Concile Vatican II ou l'on affirme que le Fils premier-né de Marie a eu pour effet "non la perte mais la consécration de son intégrité virginale" (Lumen Gentium N°57). »

Je trouve que ce passage est assez éclairant :
« La Très Sainte Vierge est donc la "toujours vierge". Cette prérogative est la conséquence de la Maternité Divine, qui l'a totalement consacrée à la Mission Rédemptrice du Christ. »

Vous l'avez compris : c'est surtout l'intérêt, le pourquoi de cette virginité physique perpétuelle qui me posait question.
L'idée que cette virginité physique fasse partie d'une consécration à la mission du Christ est quelque chose de bien plus précis qu'une « consécration à Dieu ». Je suis content de cet éclaircissement.

Merci pour vos contributions à tous.
« Quand tu romps pour moi le pain de la sainte Écriture, tu m'es connu dans cette fraction du pain. Et plus je te connais, plus je désire te connaître, non seulement dans l'écorce de la lettre mais dans la saveur de l'expérience. » Guigues prieur de la Grande Chartreuse v. 1188

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Adesias et 4 invités