Vos questions sur l'absolution

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
apatride
Censor
Censor
Messages : 197
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24

Re: Vos questions sur l'absolution

Message non lu par apatride » jeu. 11 avr. 2019, 2:21

Hier j'ai fait ma première confession en préparation de la veillée pascale et de ma première communion. Je ne savais pas sur quel pied danser, entre rester vague ou réciter une longue liste à la Prévert des péchés commis en 35 années de vie.

Après avoir marmonné quelques vagues paroles (pratiques occultes et ésotériques, masturbation, égoïsme, usage de drogues) j'ai expliqué au prêtre ma situation, il m'a alors répondu que ce qui comptait le plus c'était la disposition intérieure d'avoir conscience de ses péchés, de les regretter sincèrement et de reconnaître que Dieu les pardonne.

Il m'a alors donné l'absolution. Selon vous, est-elle valable pour tous mes péchés passés ? Faut-il que je continue de les exprimer lors des prochaines confessions, au gré de ma mémoire et du temps disponible ? Ou bien puis-je les considérer comme absous et n'exprimer que les péchés à venir lors des prochaines confessions ?

Merci pour vos lumières.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9104
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Vos questions sur l'absolution

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 11 avr. 2019, 9:22

Bassmeg a écrit :
mer. 10 avr. 2019, 10:48
Bonjour.
L' absolution couvre-t-elle tous les crimes? Ou bien y a t-il certaines exceptions?

Deuxième question, peut-elle être accordée sans que l' intéressé soit informé?
Bonjour Bassmeg

Il n'y a aucune limite à la Miséricorde divine, la seule limite est la disposition du pénitent.

La condition de réception du pardon étant la contrition du pénitent et son propos de ne plus pécher à l'avenir, non il ne peut recevoir le pardon sans le savoir, sa démarche personnelle est indispensable.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Vos questions sur l'absolution

Message non lu par Cgs » jeu. 11 avr. 2019, 9:36

apatride a écrit :
jeu. 11 avr. 2019, 2:21
Hier j'ai fait ma première confession en préparation de la veillée pascale et de ma première communion. Je ne savais pas sur quel pied danser, entre rester vague ou réciter une longue liste à la Prévert des péchés commis en 35 années de vie.

Après avoir marmonné quelques vagues paroles (pratiques occultes et ésotériques, masturbation, égoïsme, usage de drogues) j'ai expliqué au prêtre ma situation, il m'a alors répondu que ce qui comptait le plus c'était la disposition intérieure d'avoir conscience de ses péchés, de les regretter sincèrement et de reconnaître que Dieu les pardonne.

Il m'a alors donné l'absolution. Selon vous, est-elle valable pour tous mes péchés passés ? Faut-il que je continue de les exprimer lors des prochaines confessions, au gré de ma mémoire et du temps disponible ? Ou bien puis-je les considérer comme absous et n'exprimer que les péchés à venir lors des prochaines confessions ?

Merci pour vos lumières.
Bonjour apatride,

Bravo pour votre démarche !

L'absolution que vous avez reçue vous lave de tous vos péchés passés. Inutile d'y revenir dans les confessions ultérieures. Lorsque vous allez vous confesser à nouveau, c'est pour nommer les nouveaux péchés commis depuis.

En Christ,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9104
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Vos questions sur l'absolution

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 11 avr. 2019, 14:54

apatride a écrit :
jeu. 11 avr. 2019, 2:21
Il m'a alors donné l'absolution. Selon vous, est-elle valable pour tous mes péchés passés ? Faut-il que je continue de les exprimer lors des prochaines confessions, au gré de ma mémoire et du temps disponible ? Ou bien puis-je les considérer comme absous et n'exprimer que les péchés à venir lors des prochaines confessions ?
Bonjour apatrdide,

La réponse est normande : p'tête ben qu'oui, p'tête ben qu'non…

En effet s'il y a un péché dont vous avez eu du mal à vous extraire il peut être bon de demander à nouveau des grâces divines par cette formule communément utilisée : "Mon Père, je m’accuse de tous ces péchés, de tous ceux dont je ne me souviens pas, de tous ceux de ma vie passée, en particulier de ceux que j’ai commis contre (tel commandement ou telle vertu). J’en demande pardon à Dieu et à vous, mon Père, pénitence et absolution, si vous m’en jugez digne."

Donc si vous n'avez omis aucun péché mortel volontairement, vous voilà comme un sou neuf donc pas besoin d'y revenir. Mais le Seigneur nous met en garde :
"Lorsque l'esprit impur est sorti d'un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos, et il n'en trouve point. Alors il dit: Je retournerai dans ma maison d'où je suis sorti; et, quand il arrive, il la trouve vide, balayée et ornée. Il s'en va, et il prend avec lui sept autres esprits plus méchants que lui; ils entrent dans la maison, s'y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Il en sera de même pour cette génération méchante."

Donc se rappeler au bon souvenir du Seigneur pour des péchés de faiblesse récurrents peut ne pas être inutile (mais pas obligatoire).

Comme vous voilà plus blanc que neige, ayez une petite prière pour moi, pauvre pécheur, quand vous recevrez le Seigneur pour la première fois dans la Sainte nuit de Pâques !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2570
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Vos questions sur l'absolution

Message non lu par Trinité » jeu. 11 avr. 2019, 22:20

apatride a écrit :
jeu. 11 avr. 2019, 2:21
Il m'a alors donné l'absolution. Selon vous, est-elle valable pour tous mes péchés passés ? Faut-il que je continue de les exprimer lors des prochaines confessions, au gré de ma mémoire et du temps disponible ? Ou bien puis-je les considérer comme absous et n'exprimer que les péchés à venir lors des prochaines confessions ?
Bonsoir Apatride,

J'ai eu exactement le même problème que vous! Je suis revenu vers l'Eglise il y a 5 ans, lorsque je suis allé me confesser après de nombreuses années de vie de misères, débauches, j'avais un passif si important de péchés mortels qu'il m'était impossible de tout mémoriser la première fois!

Je me souviens qu'à ma première confession, je suis sorti du confessionnal et je suis revenu 5 minutes après en me disant que, malgré avoir reçu l'absolution, il ne m'était pas possible d'aller communier, car je m'étais souvenu d'un péché mortel très grave que j'avais oublié! Mais cela à durer pendant 2 ou 3 ans ou je me souvenais de choses graves omises! A la fin mon confesseur en a eu" marre" il m'a dit :" écoutez il faut aller de l'avant maintenant et passer à autre chose"

Une fois, j'ai dit à mon confesseur "mon père,j'ai beau me confesser, je suis envahi par le remords de ma vie antérieure et je ne sens pas la miséricorde de Dieu". Il m'avait répondu une chose comme cela qui m'avait choqué" Nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne, les remords d'Hitler, (s'il en a eu), sont sans doute plus importants que ceux du commun des mortels" J'avoue que j'ai accusé le coup! Je ne pense pas cependant qu'il me comparait à Hitler, mais la phrase m'avait secoué.

Maintenant, grâce à Dieu, je ressens ENFIN SA MISERICORDE! C'est une grande joie pour moi!

Avatar de l’utilisateur
apatride
Censor
Censor
Messages : 197
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24

Re: Vos questions sur l'absolution

Message non lu par apatride » ven. 12 avr. 2019, 4:32

Bonjour Trinité,

Je me retrouve dans vos paroles. J'ai moi aussi ce sentiment que tout n'a pas pu être pardonné, j'ai omis tellement de choses, ou plutôt : je n'ai presque rien dit.

Je reste aussi tracassé par ma situation de vie pécheresse sur les aspects dont je n'ai pas la maîtrise à moi tout seul. Mon épouse n'a pas la même démarche que la mienne, bien qu'elle respecte mon cheminement. Néanmoins ma conversion a des conséquences qu'elle doit (sup)porter avec moi. Sur ces sujets nous dialoguons dans la transparence pour trouver des compromis qui nous conviennent à tous les deux, parfois imparfaitement. Nous ne sommes mariés que civilement. Nous utilisons parfois des moyens de contraception. Il y a eu des évolutions sur certaines choses, il y en aura sûrement d'autres à l'avenir car je la sais respectueuse et soucieuse de mon engagement, mais elle doit aussi faire les choses à son rythme et je dois -- je crois -- l'accepter tout en priant pour qu'il y ait d'autres étapes. Je ne me vois pas imposer mes règles, cela ne ferait que crisper la situation.

De fait j'ai un gros doute sur ma capacité à communier, si je suis en péché grave de concubinage et d'usage de la contraception par exemple, malgré la volonté qui est la mienne de ne plus l'être un jour. Autant de questions que je me pose par moi-même car le diacre qui nous forme n'a jamais abordé ces points préliminaires à la communion. Pour dire les choses clairement, je crains de faire ma première communion sans réellement savoir si je peux y prétendre, et je ne pense pas que ce soit une solution d'aller me confesser avant chaque messe juste pour être "purifié" avant la communion.

Désolé je me retrouve en partie HS par rapport au sujet.

Avatar de l’utilisateur
invité0
Barbarus
Barbarus

Re: Vos questions sur l'absolution

Message non lu par invité0 » ven. 12 avr. 2019, 23:46

Bonsoir Trinité et Apatride.

Apatride a écrit :
apatride a écrit :
ven. 12 avr. 2019, 4:32
J'ai moi aussi ce sentiment que tout n'a pas pu être pardonné, j'ai omis tellement de choses, ou plutôt : je n'ai presque rien dit.
Trinité a écrit :
Trinité a écrit :
jeu. 11 avr. 2019, 22:20
Une fois, j'ai dit à mon confesseur "mon père,j'ai beau me confesser, je suis envahi par le remords de ma vie antérieure et je ne sens pas la miséricorde de Dieu".
De nombreux prêtres disent que tout sentiment de culpabilité que l'on ressent au sortir du confessionnal (après avoir reçu l’absolution, donc) vient du diable. Sentiment de culpabilité du genre : Je me suis mal confessé, j’ai mal expliqué le péché, j’ai trop atténué le péché, mon regret n'était pas suffisamment sincère, mon péché est trop grave pour être pardonné en une seule "séance" de confession, la pénitence donnée par le prêtre est insuffisante, etc. Car une fois reçue l’absolution, le pénitent doit avoir l'âme en paix et ressentir de la joie car les péchés qu'il vient de confesser ont été entièrement pardonnés par le Seigneur. Les compteurs sont remis à zéro.

Trinité a écrit :
Trinité a écrit :
jeu. 11 avr. 2019, 22:20
Je suis revenu vers l'Eglise il y a 5 ans, lorsque je suis allé me confesser après de nombreuses années de vie de misères, débauches, j'avais un passif si important de péchés mortels qu'il m'était impossible de tout mémoriser la première fois!
Les (bons) prêtres appellent souvent les fidèles à confesser le plus rapidement possible tout péché mortel que l'on aurait oublié, dès que celui-ci nous revient en mémoire.

Pour ma part, j'ai remarqué que chaque fois que je fais une neuvaine à la Verge Marie, je me rappelle soudainement et sans aucun effort de ma part (souvent au moment du coucher ou au réveil) un péché mortel de mon passé qui m'était complètement sorti de l'esprit et que je n’avais jamais confessé (je le confesse par la suite le dernier jour de la neuvaine). Pour moi ce n’est pas un signe du hasard. D'ailleurs, un des exercices spirituels préconisés par saint Ignace de Loyola - exercices qui lui furent dictés par la sainte Vierge, ne l'oublions pas - est de confesser les péchés commis durant toute notre vie.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2570
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Vos questions sur l'absolution

Message non lu par Trinité » sam. 13 avr. 2019, 14:55

invité0 a écrit :
ven. 12 avr. 2019, 23:46
De nombreux prêtres disent que tout sentiment de culpabilité que l'on ressent au sortir du confessionnal (après avoir reçu l’absolution, donc) vient du diable. Sentiment de culpabilité du genre : Je me suis mal confessé, j’ai mal expliqué le péché, j’ai trop atténué le péché, mon regret n'était pas suffisamment sincère, mon péché est trop grave pour être pardonné en une seule "séance" de confession, la pénitence donnée par le prêtre est insuffisante, etc. Car une fois reçue l’absolution, le pénitent doit avoir l'âme en paix et ressentir de la joie car les péchés qu'il vient de confesser ont été entièrement pardonnés par le Seigneur. Les compteurs sont remis à zéro.

Pour ma part, j'ai remarqué que chaque fois que je fais une neuvaine à la Verge Marie, je me rappelle soudainement et sans aucun effort de ma part (souvent au moment du coucher ou au réveil) un péché mortel de mon passé qui m'était complètement sorti de l'esprit et que je n’avais jamais confessé (je le confesse par la suite le dernier jour de la neuvaine). Pour moi ce n’est pas un signe du hasard. D'ailleurs, un des exercices spirituels préconisés par saint Ignace de Loyola - exercices qui lui furent dictés par la sainte Vierge, ne l'oublions pas - est de confesser les péchés commis durant toute notre vie.
Merci pour votre intervention!

Il est vrai comme vous le dites, que les doutes relatifs à une mauvaise confession peuvent très bien émanés du" malin"! En ce qui concerne la mémorisation d'un péché mortel, le problème pour moi c'est que je ne sais plus trop si je l'ai confessé ou pas! C'est pour cela que mon confesseur m'a dit la dernière fois "Bon, maintenant on va passer à autre chose" même s'il s'agissait d'un péché mortel !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités