Courrier pour la confirmation

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Courrier pour la confirmation

Message non lu par Adesias » mer. 01 juil. 2020, 11:38

Bonjour,

Il y a quelques mois, je vous avez écrit pour vous demander si le courrier que l’on faisait à l’Évêque pour la confirmation était confidentiel. Vous m’avez répondu qu’en règle générale, il reste confidentiel.

J’ai donc fait ce courrier pour l’Archevêque de Toulouse dans lequel je lui raconte mon parcours de jeunesse en lui faisant part des grandes lignes de ce que j’avais fait. J’ai remis la lettre à mon Curé, sous plis cacheté avec la mention, Archevêque de Toulouse, le Curé prend mon enveloppe l’ouvre devant moi et en sort le courrier pour le lire. Je n’ai rien dit, mais je vous prie de croire que je n’ai pas apprécié le geste.

Plus tard, lors d’une réunion des catéchumènes, un des animateurs me fait une remarque sur mon passé en me parlant de certaines choses que j’avais fait dans ma jeunesse. J'en ai déduit que le Curé à fait lire mon courrier. Je l’ai très mal pris, je me suis levé et je suis parti en colère.

J’ai donc pris la décision d’ajourner ma première communion et par la même ma confirmation. Depuis, j’ai changé d’Église et de Paroisse, pour être sûr de ne plus rencontrer le Prêtre et les animateurs. Je n’ai pas été à la rencontre du Prêtre, qui semble bien connaître ses fidèles, quand il a dit, je serais ravi de discuter avec les nouveaux Paroissiens à la fin de la messe sur le parvis de l’Église. Depuis, j’ai changé d’Église et de Paroisse, pour être sûr de ne plus rencontrer le Prêtre et les animateurs.

Je ne comprends pas comment un homme de Dieu peut avoir un tel comportement. J’ignore s'il a fait la même chose pour les autres catéchumènes ou s'il a déjà fait, mais son geste me pousse à croire que ce n’est pas la première fois qu’il fait ça. Le Prêtre m’aurait demandé s'il pouvait lire le courrier, je lui aurais dit oui en lui précisant que je voulais que cela reste entre nous et qu’il fasse preuve de discrétion.

Rassurez-moi est-ce que tous les Prêtres agissent de la sorte ? J’ose espérer que non parce que cela voudrait dire que je me suis trompé sur la valeur de la fonction de servant de Dieu.

Je suis en colère suite à cette attitude. L’animateur est sans reproche pour se permettre de me faire une remarque sur mon passé ? Remarque qui sonnait comme un reproche.

Je vous remercie de m’avoir lu même si j’écris sur le coup de la colère. Je vous rassure, je n’abandonne pas mon désir de faire ma première communion et ma confirmation, mais pour le moment, j’ajourne le temps de trouver une autre Paroisse avec une équipe de préparation des catéchumènes. J’ignore si dans ma nouvelle Paroisse il y a une équipe de catéchuménat.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 869
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Kerygme » mer. 01 juil. 2020, 16:06

Bonjour,


Cette lettre est personnelle et pour l'évêque, vous ne le saviez peut être pas mais vous auriez pu lui envoyer directement à l'évêché ou à son secrétariat.

Deux possibilités :
- soit votre curé voulait s'assurer que vous ne portiez pas un témoignage qui aurait pu vous desservir dans votre parcours catéchumènal
- soit vous avez fait l'objet de la curiosité mal placée de la part de votre Curé.

Je le dis, à titre personnel, cela me choque mais c'est basé sur une ignorance de ma part sur la situation.

Alors il n'est pas lié par le sacrement de la confession pour cet acte mais en avoir parlé aux animateurs sans votre autorisation serait très indélicat. Maintenant il faut savoir que dans un presbytère il y a du monde qui gravite, pour le ménage, pour le secrétariat, pour un tas d'activités etc... il est aussi possible qu'une autre personne que votre Curé ait été indiscrète en ayant été en présence de ce courrier entre son ouverture et son envoi. Mais sans une discussion directe avec lui, difficile de le savoir.
Je ne comprends pas comment un homme de Dieu peut avoir un tel comportement
Il reste un homme, avec des qualités et des défauts.

Je comprends votre colère mais ne la laissez pas prendre le dessus. Vous avez changé de paroisse et c'est votre droit, mais la situation n'est pas éclaircie et pourrait vous poursuivre en projetant ce sentiment de trahison sur d'autres qui ne le méritent pas.

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs mais voici ce que je ferais à votre place.
Si vous n'avez pas envie de le voir vous pouvez lui écrire en expliquant la situation, en indiquant à quel point cela vous a blessé et probablement aurait pu vous détourner de votre conversion. Ce n'est pas manquer de respect que de rappeler à leur responsabilité nos clercs.
Il ne s'agit pas de l'accabler mais d'éclaircir la situation, et s'il est fautif de voir cela comme une correction fraternelle. Il y sera peut être plus attentif une prochaine fois pour d'autres. Au moins aura t'il l'occasion de s'expliquer et de ne pas vous laisser avec ce doute qui pourrait vous impacter dans votre relation aux clercs pour l'avenir.
Et si vous ne vous en sentez pas capable, vous pouvez toujours en parler discrètement au doyen de votre doyenné qui pourra être médiateur.

Après à vous de voir si dans votre cœur vous décidez de lui pardonner, cela vous appartient.
Concernant le catéchuménat il y aura des solutions, avec votre nouvelle paroisse ou au niveau diocésain. Parlez en à votre nouveau curé.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Adesias » mer. 01 juil. 2020, 22:31

Bonjour,
Bonsoir Kerygme,
Cette lettre est personnelle et pour l'évêque, vous ne le saviez peut être pas mais vous auriez pu lui envoyer directement à l'évêché ou à son secrétariat.
Je savais très bien que cette lettre était confidentielle, c’est pour ça que j’ai pris soin de la mettre dans une enveloppe cachetée avec la mention Mgr Robert Le Gall, Archevêque de Toulouse, avec cette mention ce courrier n’aurait jamais dû être ouvert. Et j’étais très loin de penser qu’il aurait ouvert. Et non je ne savais pas que je pouvais lui envoyer directement
Deux possibilités :
- soit votre curé voulait s'assurer que vous ne portiez pas un témoignage qui aurait pu vous desservir dans votre parcours catéchumènal
- soit vous avez fait l'objet de la curiosité mal placée de la part de votre Curé.
Vous pensez vraiment qu’il voulait s’assurer que je ne portais pas un témoignage qui puisse me desservir pour mon parcours ? Possible, mais dans ce cas, il aurait pu avoir la délicatesse de me demander s’il pouvait prendre connaissance du courrier. Je lui aurais dit oui en lui demandant la plus grande discrétion et de n’en parler à personne.
Je le dis, à titre personnel, cela me choque mais c'est basé sur une ignorance de ma part sur la situation.

Alors il n'est pas lié par le sacrement de la confession pour cet acte mais en avoir parlé aux animateurs sans votre autorisation serait très indélicat. Maintenant il faut savoir que dans un presbytère il y a du monde qui gravite, pour le ménage, pour le secrétariat, pour un tas d'activités etc... il est aussi possible qu'une autre personne que votre Curé ait été indiscrète en ayant été en présence de ce courrier entre son ouverture et son envoi. Mais sans une discussion directe avec lui, difficile de le savoir.
Certes, il n’est pas lié par le secret de la confession, mais cela ne justifie pas qu’il en parle à un ou aux membres de l’équipe de catéchuménat. Je me pose la question de savoir s’il en a parlé à une personne ou aux autres animateurs aussi.

Le bureau du Curé fait partie de ces appartements et vous pensez réellement qu’il aurait laissé le courrier à la vue de tout le monde ? J’ai du mal à y croire. Cette remarque à était faite en présence du Curé qui n’a rien dit. D’où mon énervement et mon départ.
Je ne comprends pas comment un homme de Dieu peut avoir un tel comportement


Je le conçois mais il a quand même un code de déontologie, du moins je le pense. Mais en écrivant ces mots je ne suis plus sûr de rien.
Je comprends votre colère mais ne la laissez pas prendre le dessus. Vous avez changé de paroisse et c'est votre droit, mais la situation n'est pas éclaircie et pourrait vous poursuivre en projetant ce sentiment de trahison sur d'autres qui ne le méritent pas.
Je suis en colère, c’est vrai, mais elle ne me domine pas. J’ai effectivement changé de Paroisse le temps que je fasse le point et faire retomber la colère. Je compte bien éclaircir cette situation en parlant avec le Curé de la Paroisse et l’animateur qui m’a fait cette remarque sur mon passé. Je n’ai pas l’intention de projeter ce sentiment de trahison sur quelqu’un d’autre.
Les conseilleurs ne sont pas les payeurs mais voici ce que je ferais à votre place.
Si vous n'avez pas envie de le voir vous pouvez lui écrire en expliquant la situation, en indiquant à quel point cela vous a blessé et probablement aurait pu vous détourner de votre conversion. Ce n'est pas manquer de respect que de rappeler à leur responsabilité nos clercs.
Il ne s'agit pas de l'accabler mais d'éclaircir la situation, et s'il est fautif de voir cela comme une correction fraternelle. Il y sera peut être plus attentif une prochaine fois pour d'autres. Au moins aura t'il l'occasion de s'expliquer et de ne pas vous laisser avec ce doute qui pourrait vous impacter dans votre relation aux clercs pour l'avenir.
Et si vous ne vous en sentez pas capable, vous pouvez toujours en parler discrètement au doyen de votre doyenné qui pourra être médiateur.
Pour le moment, je me sens trahi et je n’ai pas envie de voir le Curé ou un de ces animateurs. Pour le moment, je laisse faire les choses le temps que je me calme, après je prendrais contact avec le Curé pour un rendez-vous pour un entretien entre toutes les parties pour savoir ce qu’il s’est passé. Mais une chose est certaine, je ne compte pas poursuivre avec eux. Je veux terminer mon cheminement. Comme dit le proverbe, chat échaudé craint l’eau froide. J’ai compris la leçon, je ne commettrais pas deux fois la même erreur.
Après à vous de voir si dans votre cœur vous décidez de lui pardonner, cela vous appartient.
Concernant le catéchuménat il y aura des solutions, avec votre nouvelle paroisse ou au niveau diocésain. Parlez en à votre nouveau curé.
Je compte bien le faire, mais maintenant, je suppose que pour cette année s'est terminé je verrais courant juillet au niveau du Diocèse où il y a des sessions de catéchuménat pour la rentrée septembre.

Je vous remercie de m'avoir lu et des réponses que vous m'avez apporté

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1687
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Altior » jeu. 02 juil. 2020, 8:25

Adesias,

Je souscris (pour une fois!) au message de Kerygme. Ne laissez pas les choses comme ça. Pour le bien de cette paroisse et d'autres paroissiens qui pourraient se trouver dans la même situation que la vôtre. Et encore pour le bien de l'âme de ce pauvre prêtre, dont je ne sais pas s'il est homme de Dieu comme vous dites, mais apparemment il est le fonctionnaire dU diocèse, ne laissez pas tomber. Parlez-lui soit face-à-face en exprimant votre contrariété. Soit, pour éviter de vous énerver encore une fois, par courrier.

Bon courage!

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 869
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Kerygme » jeu. 02 juil. 2020, 12:00

Bonjour Adesias,


( Je n'en ai pas parlé car la situation ne s'y prêtait pas mais j'aime ce mot de la langue Provençale ,et peut être même Occitane, qui me renvoie à Dieu par les garrigues de Pagnol).
Adesias a écrit :
mer. 01 juil. 2020, 22:31
... j’ai pris soin de la mettre dans une enveloppe cachetée avec la mention Mgr Robert Le Gall, Archevêque de Toulouse, avec cette mention ce courrier n’aurait jamais dû être ouvert. Et j’étais très loin de penser qu’il aurait ouvert.
[...]
Possible, mais dans ce cas, il aurait pu avoir la délicatesse de me demander s’il pouvait prendre connaissance du courrier. Je lui aurais dit oui en lui demandant la plus grande discrétion et de n’en parler à personne.
Nous sommes bien d'accord.

Au delà de cet incident ce qui me préoccupait c'était la possible réaction de rejet que vous auriez pu adopter concernant votre cheminement. Ce n'est pas le cas et j'en suis rassuré.

Je vous souhaite de le vivre avec toute la joie dont il est accompagné au sein de votre nouvelle paroisse.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Adesias » jeu. 02 juil. 2020, 12:47

Bonjour Altior et Kerygme,

Je vous rassure, je ne souhaite pas laisser cette situation en l’état. Je compte bien en discuter avec le Curé de la Paroisse. Cela aurait été une autre personne qu’un Prêtre ma réaction n’aurait pas été la même. Je me sens trahi au plus profond de moi parce que c’est un Prêtre donc pas une personne lambda avec qui j’aurais eu un tout autre comportement. Je vais lui téléphoner pour prendre rendez-vous avec lui pour en discuter de vive voix et calmement.

Suivant ce qu’il me dira, je demanderais un autre entretien avec lui et les animateurs des catéchumènes avec un petit rappel à la loi notamment l’article 226-15 du Code pénal. Je ne vais pas aller en justice, mais juste faire un rappel sur ce que cela implique au niveau délit, mais avant tout ce que cela peut avoir comme conséquence mentale sur la personne et que cela ne se reproduise pas.

Je suis sûr que le Prêtre ne pensait pas à mal quand il a ouvert le courrier, ce n’est pas ce que je lui reproche, ce que je lui reproche, c’est qu’il a fait lire ou en avoir parlé aux animateurs de catéchumènes. J’ai fait beaucoup d’erreurs dans ma vie, mais ce n’est pas une raison pour qu’un animateur m’en fasse le reproche. Aujourd’hui, je me suis « acheté » une conduite et je mène une vie honnête.

Je vais vous écouter à tous et parler avec le Curé, mais je ne reviendrai pas en catéchuménat avec son équipe. Vendredi, c'est repos pour moi, je vais en profiter pour aller à l’Archevêché de Toulouse pour connaître les Paroisses avec des équipes de formations des catéchumènes.

Je vous rassure, je n’ai pas envisagé de mettre fin à mon cheminement, bien au contraire, j’ai mis longtemps a trouver Dieu ce n’est pas pour tout arrêter. Je vous remercie pour vos conseils qui sont judicieux.

Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Adesias » ven. 03 juil. 2020, 23:44

Bonsoir Kerygme et Altior,

Pour commencer, je tiens à vous remercier de m’avoir poussé à parler avec le Curé de la Paroisse. J’ai téléphoné au Curé de mon ancienne Paroisse pour lui demander quand il pouvait me recevoir afin de faire le point avec lui pour ne pas laisser cette situation se détériorer.
Sans aucune hésitation, il m’a donné rendez-vous à 14 h ce vendredi.

Avant de me rendre au rendez-vous, je suis allé à l’Église, celle ou j’allais avant cet incident, pour prier. Et demander à Dieu qu’il me donne la sagesse pour trouver les bons mots pour parler au Prêtre afin de ne pas l’offenser.

Après avoir échangé des politesses, il me dit : je ne comprends pas ta réaction de mercredi, tu es parti en colère sans que je sache pourquoi.
Sur ce, je lui réponds, excusez-moi Monsieur le Curé, mais je n’ai vraiment pas apprécié votre indiscrétion concernant le courrier adressé a Monseigneur. Il y a 15 jours, je vous ai donné une lettre à l’intention de Monseigneur Robert Le Gall, Archevêque de Toulouse sans me demander si vous pouviez l’ouvrir vous l’avez ouverte. Je n’ai pas apprécié, mais eu égard à votre personne et ce que vous représentiez, je n’ai rien dit, mais le fait que vous la fassiez lire ou en parliez aux animateurs du catéchuménat je l’ai très mal pris, j’ai ressenti comme une trahison.

Il me répond qu’effectivement, il avait fait lire aux animateurs, mais sans penser a mal. Il m’a dit qu’il avait trouvé ma lettre très émouvante et pleine de sincérité ce qui était extrêmement rare. Il m’a raconté que beaucoup de catéchumènes venaient juste pour être baptisés pour pouvoir se marier à l’Église quand ce n’est pas un phénomène de mode et qu’il avait vu beaucoup de sincérité dans ma démarche.

Je lui ai dit que je comprenais ce qu’il me disait, mais que je l’avais quand même très mal pris et que j’étais très en colère. Il a reconnu qu’il n’aurait jamais dû faire ça, mais qu’il ne l’avait pas fait avec de mauvaises intentions.

Nous avons encore discuté de choses qui n’ont rien à voir avec ce qui me préoccupe. À l’issue de notre entretien, j’ai demandé au Curé de me donner la lettre que j’avais écrite. Il m’a demandé pourquoi je la voulais et je lui ai répondu que je quittais sa Paroisse et son équipe. Il m’a dit qu’il était dommage que je mette fin à mon cheminement. Je lui ai répondu que je ne mettais pas fin à mon cheminement, mais que je reprenais depuis le début avec un autre Prêtre, une autre équipe dans une autre Paroisse. Il m’a dit qu’il comprenait, mais m'a demandé de réfléchir avant de partir sur un coup de tête. C’est d’autant plus dommage parce que j’avais bien accroché avec ce Prêtre et que j’avais mis du temps à me sentir en confiance avec lui.

Je vais devoir apprendre à faire confiance aux Prêtres de ma nouvelle Paroisse et faire connaissance avec les Paroissiens.
Merci pour vos conseils.

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1108
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Nouvelle-Aquitaine
Contact :

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par katolik » sam. 04 juil. 2020, 8:54

Adesias a écrit :
ven. 03 juil. 2020, 23:44
Je lui ai répondu que je ne mettais pas fin à mon cheminement, mais que je reprenais depuis le début avec un autre Prêtre, une autre équipe dans une autre Paroisse. Il m’a dit qu’il comprenait, mais m'a demandé de réfléchir avant de partir sur un coup de tête. C’est d’autant plus dommage parce que j’avais bien accroché avec ce Prêtre et que j’avais mis du temps à me sentir en confiance avec lui.
Bonjour Adesias,

je viens de lire votre message d'hier soir et je voudrai juste vous partager mon ressenti...

Vous avez eu raison de mettre les choses au clair avec votre prêtre. En réalité, il n'y avait pas de mauvaises intentions de sa part, au contraire il a été touché par votre lettre.
Il reconnait son erreur et s'en excuse ...
En fait, lui et vous, vous me faites penser à un couple : il y a eu une "crise" dans le couple, des reproches, un mal-être, vous avez avancé en partageant ce que vous ressentiez, les choses sont plus claires,....et là, cher adesias, vous voulez le/la quitter !

Vous ne savez rien, ou peu, de la nouvelle équipe...alors que votre prêtre a reconnu son erreur et , je suis sûr, est plein de bonnes intentions pour avancer avec vous et vous accompagner ...
Rebondissez à cette "crise" pour continuer avec ce prêtre avec qui vous aviez "accroché"....
Pardonnez cher Adesias...
Ne laissez pas le malin crier "victoire" ...
Il n'y a rien de plus beau que de "pardonner" ....

Quelle que sera votre décision, Adesias, bravo pour cette préparation à la Confirmation et longue vie sur le Chemin du Seigneur ! :D
katolik, Votre frère en Jésus-Christ
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11055
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Fée Violine » sam. 04 juil. 2020, 13:51

Certes, il a reconnu son tort, mais quand la confiance est brisée, peut-elle être restaurée ?...

Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Adesias » sam. 04 juil. 2020, 14:56

Katolik,

Je suis désolé, mais quand quelqu'un trahit votre confiance, que voulez-vous faire ? Cette personne n'est pas une personne lambda, mais un Prêtre en qui j'avais mis ma confiance. Je ne suis pas d'un naturel confiant envers les gens, bien au contraire, je suis plutôt sur la réserve et la défensive. J'ai mis longtemps à faire confiance à ce Prêtre et c’est pour ça que je le prends très mal. Vous ne pouvez pas ressentir ce que j'éprouve. En ce qui concerne la nouvelle équipe de catéchuménat, j'ignore tout d'elle, et même s'il y a une équipe dans ma nouvelle Paroisse.

Je vais me rapprocher du Diocèse de Toulouse pour savoir quelles Paroisse a des équipes de catéchuménat.

J'ai des principes, à tort ou à raison, quand on trahit ma confiance, je ne laisse jamais une seconde chance. J'ai pour principe de ne jamais trahir la confiance que l'on place en mois, je ne fais pas aux autres ce que je ne veux pas qu'on me fasse.

À la question de Fée Violine "mais quand la confiance est brisée, peut-elle être restaurée ?"

Je réponds que non. Ce Prêtre n'est pas né d'hier, il connaît la vie, du moins je le suppose. Il ne le perçoit pas comme une trahison, mais moi oui. Avec le nouveau Prêtre de ma nouvelle Paroisse, je garderai mes distances comme un élève face à son Prof et cela évitera beaucoup de désagréments. Comme je n’ai pas achevé mon cheminement, je repartirai pour deux ans de catéchuménat. Je ne ferai pas part de cette indiscrétion à l’Archevêque afin de ne pas mettre dans l’embarras le Curé de mon ancienne Paroisse.

Vous me dites : rebondissez à cette "crise" pour continuer avec ce prêtre avec qui vous aviez "accroché".... Je vous réponds qu’il n’est pas possible, pour moi, de continuer avec lui, car il me sera difficile de travailler avec lui après ce qu’il s’est passé. Je ne pourrai pas oublier et faire comme si rien ne s’était passé. Non, c’est impossible, même si je décidais de pardonner.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 869
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Kerygme » sam. 04 juil. 2020, 21:03

Bonsoir à tous,


Effet secondaire des élections municipales ? je suis d'accord avec les deux parties.

Je comprends le propos de Katolik basé sur le pardon et de redonner une chance à cette relation, et en même temps je comprends la position d'Adesias qui se sent trahi.

Au mieux il y aura un statu quo, mais je ne pense pas que la relation sera restaurée même si le pardon est là. Il y aura forcément des méfiances, des retenues, ne serait ce que dans la liberté de la parole d'Adesias devant ce curé, les animateurs et peut être même le groupe des catéchumènes.
Je pense que quand on porte haut des valeurs comme la confiance, celle-ci est encore plus longue à regagner qu'à donner.

Son Curé a manqué de discernement en pensant peut être que sa fonction lui donnait le droit de dépasser, même involontairement, ce qui est à la base une règle de savoir vivre, et également manqué de respect en ouvrant un courrier qui ne lui était pas destiné; envers Adesias mais aussi son Archevêque. Je trouve que son geste était plus un acte autoritaire (auto attribué) qu'autre chose d'autant qu'un prêtre en charge d'une curie n'est que collaborateur de l'Archevêque, et non son suppléant comme le serait un Évêque auxiliaire ou un vicaire général.

En continuant contre sa volonté pour ne pas blesser plus son ancien curé, c'est probablement sa propre liberté dans ce cheminement qu'Adésias risquerait de compromettre. Or, cette liberté est chère à l'Eglise concernant son choix en "pleine liberté et conscience". Cela lui appartient et nous ne pouvons que le respecter.

Mais tout cela ne reste que mon avis.

Par contre, je tenais à vous dire, Adesias, que votre année de catéchuménat n'est pas perdue. Suite à la Covid-19 je comprendrais la nécessité de refaire les deux ans à cause de la coupure, mais ce n'est pas obligatoire. Vous pouvez reprendre avec un autre groupe en deuxième année, cela reste à voir avec la future équipe ou le service du catéchuménat de votre diocèse.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1687
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Altior » dim. 05 juil. 2020, 13:25

Bonjour, Adesias!
Adesias a écrit :
ven. 03 juil. 2020, 23:44

Avant de me rendre au rendez-vous, je suis allé à l’Église, celle ou j’allais avant cet incident, pour prier. Et demander à Dieu qu’il me donne la sagesse pour trouver les bons mots pour parler au Prêtre afin de ne pas l’offenser.
Vous avez bien fait de prier avant et, apparemment, cela a porté des fruits, car, à ce que je vois, le rendez-vous s'est passé plutôt calmement.

J'aurais aimé d'apprendre que ce prêtre s'est excusé. Ce n'est pas évident de votre message. Malheureusement, le plus on parle d'humilité, le plus on a du mal a demander pardon dans la vie courante. Les choses se passent comme si demander pardon serait de se mettre en position de faiblesse, quelque chose de presque honteux.


Adesias a écrit :
sam. 04 juil. 2020, 14:56
J'ai des principes, à tort ou à raison, quand on trahit ma confiance, je ne laisse jamais une seconde chance.
C'est très bien d'avoir des principes. Pourtant, je me permettrais de mettre deux bémols à votre message:

- il est bien que la grille soit haut placée en ce qui nous concerne nous-même. L'intransigeance est une bonne chose surtout envers nous-mêmes. En ce qui concerne l'autrui, l'intransigeance doit laisser un peu de place à la bienveillance. Les gens ne sont pas parfaits. Le blé et l'ivraie sont mélangés, souvent dans la même personne. Les prêtres ne font pas exception.

- Dieu nous donne facilement une deuxième chance. Même une troisième et ainsi de suite. Il pardonne vite. Il n'oublie pas, mais il ne va pas nous rappeler nos offenses si nous les regrettons et s'il voit chez nous la volonté de ne pas reprendre nos mauvaises habitudes. Priez pour que le Christ doux et humble de coeur fasse votre coeur pareil au sien.

Pour le reste, je vous ai envoyé un message privé.

Que le bon Dieu vous bénisse et qu'il vous munisse des grâces nécessaires pour bien continuer votre cheminement vers Lui!

Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Adesias » dim. 05 juil. 2020, 22:23

Kerygme,
Vous avez très bien résumé la situation quand vous dites :
Au mieux il y aura un statu quo, mais je ne pense pas que la relation sera restaurée même si le pardon est là. Il y aura forcément des méfiances, des retenues, ne serait-ce que dans la liberté de la parole d'Adesias devant ce curé, les animateurs et peut être même le groupe des catéchumènes. Je pense que quand on porte haut des valeurs comme la confiance, celle-ci est encore plus longue à regagner qu'à donner.
Vous avez raison quand vous dites qu’il y aura forcément de la méfiance et des retenues dans ma liberté de parole. Si on ne peut pas faire confiance à un Prêtre à qui faire confiance ?

Altior,
Si une personne trahit votre confiance, vous lui pardonnez ? Si c’est le cas, vous faites preuve d’une grandeur d’âme que je n’ai pas. S'il n’y plus de valeurs dans ce monde ou va-t-on ? Et cet animateur qui se permet de me reprocher un aspect de mon passé. De quel droit le fait-il ? Je devais lui rendre des comptes sur mes erreurs ? Non, je n’ai pas de compte à lui rendre.

Oui, je suis intransigeant envers moi, mais aussi envers ceux de mon entourage. Je sais pardonner et je l’ai déjà fait sur beaucoup de choses. Comme l'a résumé Kerygme même si je pardonne au Prêtre, il y aura toujours un sentiment de méfiance et je ne le verrais plus de la même façon.

J’envisage une tout autre orientation dans mon cheminement. Il faut juste que je prenne contact avec les bonnes personnes. Ne vous inquiétez pas, je continue mon cheminement.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4453
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Kerniou » lun. 06 juil. 2020, 12:01

je trouve choquant que le prêtre ait décacheté votre courrier et à fortiori qu'il ait transmis son contenu qui ne lui était pas destiné à un autre,un laïc ... qui avait encore moins le droit de vous en parler... succession d'indiscrétions qui n'ont pas lieu d'être ! à fortiori dans un cadre où le secret doit être respecté . Face à ces manquements, à votre place, j'en informerais l"évêque qui pourrait "repréciser les fondamentaux" à ses ouailles indiscrètes !
La confiance avec le prêtre est rompue ... pourquoi ne pas demander à préparer votre baptême avec une autre équipe ?
Il arrive que des catéchumènes demandent qu'on les aide à rédiger leur courrier ...
Mais il s'agit d'une toute autre situation où les accompagnants se font discrets et respectueux du catéchumène ...Les prêtres restent des hommes avec, hélas, tous leurs travers ...
Dernière modification par Kerniou le mar. 07 juil. 2020, 10:56, modifié 1 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Re: Courrier pour la confirmation

Message non lu par Adesias » lun. 06 juil. 2020, 13:41

Kerniou,
Que ce soit choquant qu’il ouvre mon courrier, je vous le confirme, mais qu’il le fasse devant vous sans vous en demandez la permission ça l’est tout autant. Mais qu’il le fasse lire à des laïcs qui vous font le reproche ça l’est encore plus.
Comme je l’ai dit, il m’aurait demandé s'il pouvait en prendre connaissance, je lui aurais répondu que oui, mais en lui demandant d’observer la plus grande discrétion et de n’en parler à personne. Normalement, je ne devrais même pas le dire parce que cela coule de source surtout quand c’est un courrier dont on n'est pas destinataire. Soit j’ai des valeurs morales dépassées, soit je n’ai rien compris au genre humain ou que ce monde à perdu toute valeurs morales et de savoir vivre.

Dans la Paroisse de ce Curé, il n’y a qu’une seule équipe d’animateurs Catéchuménat. Le Curé étant chargé de la cure donc de la Paroisse et tout ce qui gravite autour cela n’aurait rien changé. J’ai changé de Paroisse et, malheureusement, dans cette Paroisse il n’y pas d’équipe de Catéchuménat, mais des équipes de Néophyte qui, selon le Diocèse, s’occupent des nouveaux Baptisés. Je ne suis pas un nouveau baptisé puisque je l’ai été quand je n’étais qu’un bébé.
Je pense pouvoir intégrer cette équipe. Le seul problème maintenant, c’est que je ne verrais pas le nouveau Curé et son équipe de la même façon. Il y aura toujours un sentiment de méfiance et un manque de confiance. Naturellement, je vais me censurer dans mes propos.

Je me suis même dit : heureusement que je ne me suis pas confessé auprès de lui parce que quelle aurait été son attitude. Suis-je le seul à qui il a fait ça ? Je ne pense pas surtout quand il me dit : certains se font baptiser pour pouvoir se marier à l’Église quand ce n’est pas un phénomène de mode. Se faire Baptiser pour ce marier à l’Église, je peux le concevoir, mais se faire Baptiser par phénomène de mode, je ne comprends pas ce qu’il a voulu dire.

En mon sens, on se fait Baptiser, du moins les adultes, par une démarche volontaire et en sachant ce que cela implique.

En parler à l’Archevêque de Toulouse ? J’y ai songé, mais après avoir réfléchi, je ne le ferai pas pour ne pas mettre ce Prêtre en porte-à-faux face à l’Archevêque. Et qu’est-ce que l’Archevêque fera si ce n’est de lui dire de ne plus le faire ?

Katolik, le Prêtre ne s’est pas excusé il a juste reconnu qu’il n’aurait pas dû agir ainsi. Il reconnaît sa faute, mais ne s’en excuse pas.

Comme Kerygme le dit :
au-delà de cet incident ce qui me préoccupait, c'était la possible réaction de rejet que vous auriez pu adopter concernant votre cheminement. Ce n'est pas le cas et j'en suis rassuré.
Il est vrai que c’est une réaction que j’aurais pu avoir, mais par la Providence, cette idée ne m'a pas traversé l’esprit. J'envisage une tout autre orientation dans ma préparation à la première Communion et à la Confirmation pour le moment, je prends des contacts et des renseignements pour voir la faisabilité de mon projet. Je ne manquerai pas de vous tenir informer de ce que je veux faire quand ce dernier sera fait. Je ne vous en parle pas encore, car je risque de me heurter à des réfractaires au sein du Diocèse.


Je remercie tout le monde, pour vos conseils et d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre. Bonne continuation et continuez à bien renseigner et guider les nouveaux convertis, et les catholiques de toujours parce qu'eux aussi peuvent avoir besoin de vous.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités