Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une greffe

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
renè
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 17 nov. 2013, 5:17

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar renè » mar. 19 nov. 2013, 18:24

Bonsoir à tous tous et à toutes.

Wisdom Spirit
merci, un grand merci pour votre soutien.
Je prierai pour vous; unique façon de vous dire ma gratitude.

Kerniou
l'union de l'âme et du corps, c'est un beau programme
Merci

Petite Fleur
Vos patients ont bien de la chance si j'ose ainsi m'exprimer !!
Mais quitte à être hospitalisé, autant l'être avec des gens de cœur comme soignants ; s'il vous plait, au nom des patients qui auront l'honneur de vous rencontrer, "ne changez pas""!! mais je suis pas inquiet !

Mille tendresses pour vous même et tous ceux qui vous sont chers.

Nad,
vous êtes là ,c'est tout, c'est bien...


Juste pour tous et toute;
ho, c'est pas un scoop.
Ma greffe s'est merveilleusement passé à tout égard.L'intervention a duré autour de6 heures, je ne suis resté que 3 (trois) jours en Réa,bref, cela étonne beaucoup de monde.
Mais il faut garder une petite fenêtre ouverte que l'on peut nommer lucidité.
J'ai une maladie génétique donc, on n'en guérit pas, mais j'ai des perspectives de survie , de vie qui ne sont pas comparables avec celles que j'avais avant l'opération.
Par ailleurs, je suis immuno-déprimé, et c'est l'époque de tous les dangers en matière d'infectiologie.J'ai les lymphocytes qui sont bas (460 /mm3, la normale étant entre 1500 et 4000).
Par ailleurs , je suis infecté par le CMV (cytomégalovirus, traité et très étroitement surveillé) et le virus d'Epstein-Barr.Classique en post-greffe.(Petite Fleur,j ' ai un doute sur l'orthographe.
Voila, bon, on va pas y passer la soirée.
Tout cela pour dire que c'est pas gagné ; il y a autour de 50% de survie à cinq ans et la première année est meurtrière..!!
Je vous dis de suite que cela n’altère en aucune façon mon moral et ma joie de vivre !!!!
Mais,je dis aux gens que j' aime "attention", ne considérez pas que je suis guéri complétement, que c'en est fini avec les CHU et autres..c'est de la patience dont il faut user et un bon équilibre moral !!
J'ai la chance extraordinaire d'être chrétien et d'avoir simplement confiance en mon Dieu !!
C'est simple quand la foi est là.
La route sera longue et l'effort continu, mais c'est tellement bon de vivre en pouvant respirer normalement, humer une odeur, gouter un bon plat, se laver sans s'étouffer, et tant et tant...alors que je doive rencontrer quelques petits soucis, j'y suis prêt !!
Par ailleurs, j'ai réalisé un travail intérieur, suis familiarisé avec l'idée de mot, de souffrance tant et tant...
La motivation est par ailleurs portée par l'intensité de l'amour que je vis..que je reçois...que je veux donner !
La vie est belle, mais il faut rester lucide et serein...
Mille tendresse à tous les chrétiens qui possèdent un merveilleux trésor; la foi !!!!

René

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2246
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar poche » ven. 22 nov. 2013, 9:28

Dans un sens, nous ne sommes pas propriétaire de nos vies. Dieu est l'auteur de notre vie et nous avons le devoir de prendre soin de notre corps. Nous devons voir les médecins et prendre des médicaments quand nous sommes malades.
Cependant cela s'applique aux soins médicaux ordinaires. Si l'opération est coûteuse, dangereuse, et non susceptibles d'améliorer votre santé par beaucoup, alors vous n'êtes pas obligé de subir cette procédure.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar Peccator » ven. 22 nov. 2013, 12:05

Bonjour René,

mon père est greffé du rein depuis 14 ans, 14 années de vie et de joie, mais qui n'ont pas été sans épreuves. Il ne faut pas refuser de les voir, mais pas non plus les laisser prendre le dessus. Comme vous le dites, il faut simplement être lucide.
Ma greffe s'est merveilleusement passé à tout égard.L'intervention a duré autour de6 heures, je ne suis resté que 3 (trois) jours en Réa,bref, cela étonne beaucoup de monde.
Si l'intervention se passe bien, que la greffe "prend" bien, alors c'est déjà beaucoup.

Nous n'avons tous que des perspectives de survie, de toute façon. Votre vie à présent sera différente dans une certaine mesure de celle que vous aviez avant. Mais vous avez bien plus que des "perspectives de survie" : vous avez une belle vie à venir devant vous.

L'immuno-dépression a un certain nombre de conséquences sur la santé et sur la manière de vivre. Vous devez prendre un soin particulier à éviter les risques infectieux, ce qui demande quelques adaptations dans les rapports sociaux, notamment dans les saisons où il y a des épidémies (à commencer par le rhume).

Ce qui est très important, que les médecins disent, mais que beaucoup de greffés ne suivent pas avec assez d'attention, c'est la régularité de la prise de vos médicament. Sur tout un groupe de personnes ayant été greffées à la même époque que mon père, nous avons bien vu la différence entre ceux qui avaient une régularité d'horloge, et ceux qui considéraient qu'on n'est pas à une ou deux heures près.

Le CMV est généralement bien maîtrisé, on a de bons traitements. Je ne me rappelle plus si mon père a eu Epstein-Barr (probablement, mais il a eu tellement de trucs que je ne me rappelle plus tout). L'immuno-dépression rend aussi le terrain favorable aux maladies opportunistes. Mais les médecins aujourd'hui sont loin d'être démunis, et 14 ans plus tard, mon père est toujours là. Faible en ce moment, puisqu'il est à l'hôpital justement, mais toujours là. Bientôt, nous pourrons fêter ensemble un Noël de plus.


Ce qui compte, ce n'est pas le nombre d'années que nous avons à vivre, mais ce que nous faisons du temps qui nous est donné. Vos messages d'amour et de joie me donnent du bonheur. La greffe est une façon toute particulière d'approfondir l'esprit de pauvreté, d'avoir en son corps une présence qui nous rappelle que nous n'avons rien qui ne nous ait été donné. Je prie pour vous, pour votre santé mais aussi pour que la foi reste aussi vive en vous qu'elle semble l'être aujourd'hui. Et je vous remercie pour votre témoignage de foi, d'amour et d'espoir. Il m'aide beaucoup en ce moment.


Milles tendresses à vous qui partagez avec nous votre trésor,
Peccator.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

renè
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 17 nov. 2013, 5:17

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar renè » ven. 22 nov. 2013, 22:32

Bonsoir Peccator
je voulais vous faire un petit mot un peu plus tard, mais je résiste à tout sauf à la tentation; enfin, je suis sélectif..quant aux tentations !
Vous avez acquis de façon évidente un savoir quant aux greffes , c'est bien !
Mille fois oui quant à la régularité des prises de médicaments....mais savoir rester lucide, oui, quant à une potentielle évolution...
Savoir aussi, peut-être, garder de la distance ; il y a quelques temps , je ne sais,je rentre du CHU avec une prescription sur six mois ; et mon fils ainé de me dire "je ne pensais pas que tu puisses avoir une ordonnance à titre posthume..."
et encore; je parle avec mes deux fils de la mort et dis que c'était la première fois qui comptait vu mon côté félin .. Il paraît que les félins ont sept vies...humour caustique, particulier; mais la maladie n'a pas empêche mes enfants de grandir à peu prés normalement !!!
Pour en revenir aux traitements, il y a quelques soucis à ce sujet avec mes petits mucos récemment greffés.J'en gronde quelques uns quand ils me tombent sous la main ! main il parait que mon regard n'inspire pas la crainte !avec ça , allez vous faire respecter !!
Mais, je les comprends tellement.. voila que je ne suis pas rentré à mon domicile depuis le 4 juin, imaginez un gamin de vingt ans ....comme cela peut bouillir !
Mais j'ai 61 ans et pas toutes mes dents !!
Oui, tout dépend de ce que l'on fait de sa vie pour en déterminer la qualité.
Je suis en train de vous dire, mais j'ai pas fini, tout l'amour que j'ai en moi , toute la foi qui me remplit et que je désire partager.J'entends témoigner de ma foi, du fait que l'on puisse être greffé à 60 ans passé avec succès, du fait que les mucos vivent au-delà de 27 ans et de biens d'autres choses.
Mais je veux dire aussi que la souffrance et les diverses joyeusetés qu'un greffé, et pas seulement eux , peut vivre n’altère pas la vivacité d'une foi sincère.
J'ai été humilié avili, j'ai eu mal et pas seulement pour la greffe, et ma foi est plus forte.
Peccator, je pense que la souffrance peut vous renforcer, vous prouver qu'il y a d'autres choses en nous que ce que nous voyons.
Nous pouvons sortir grandi de la souffrance et plus proche de l'autre parce que nous comprenons à quel pont nous lui ressemblons.La notion de fraternité m'apparaît comme lumineuse dans le cadre des souffrance de l'homme.
On me dit souvent qu'on espère que ma foi restera vive: mais bien sur qu'elle reste vive et forte et ardente et porteuse de joie et d'espoirs !
Une greffe, aventure personnelle et collective, se prépare, se vit de façon physique et morale. C'est essentiel !
Le moral de façon personnel est assuré par ma foi, ma confiance, ma confiance pleine et entière; ma confiance en Dieu, bien sur !
IL y a le bonhomme bien sur, sa force de caractère, ses ambitions, son entourage etc....mais il y eu pour moi et d'autres, la volonté de survivre , de se battre parce qu'il y a des choses à faire dans le domaine de la foi et de l'humain.
Ce soir, je vous réponds avec joie Peccator et ce matin , je tentais de rassurer un voisin de CHU qui est mort d'angoisse à l'idée d'être greffer.
C'est une journée bien modeste ce jour, mais c'est le fil conducteur, ma façon d'être chrétien.Et quand je dis que c'est une façon d'être qui est gratifiante, vous en êtes la preuve.
Quant il y a quelques temps un infirmière et un ASH ont fait 1H30 de route pour venir me dire bonjour, c'était aussi merveilleux.
Je dis et je le vis, soyez chrétien ,c'est une vie, une façon d'être au quotidien, qui est pleine de joies diverses.
Il y a encore peu de temps , je taisais ma chrétienté, par pudeur, par timidité; et je vois aujourd'hui que les gens sont encore plus sensibles quand je dis que c'est ma foi qui engendre mon comportement.
Si mes pensées vous touchent Peccator, j'en suis vraiment heureux !!!
Quelles puissent toucher beaucoup de monde !J'ai le plaisir de prier pour les membres de la cité catholique, je prierai pour vous avec plaisir.

Bien à vous Peccator et tous mes encouragements pour vous aider à passer un cap..rien qu'un cap ! Écrivez moi .

Renè

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar Peccator » sam. 23 nov. 2013, 1:18

Bonsoir Renè,

je suis moi aussi très faible face à la tentation de répondre.

Merci de votre message, si rayonnant d'amour et de joie chrétienne.

Vous nous dites "bien sûr que ma foi est forte !". Alors je prierai le Seigneur en action de grâce de vous avoir donné une telle foi ;)


Fraternellement,
Peccator.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6985
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar Cinci » mer. 27 nov. 2013, 18:56

Bonjour René,

Il me fait plaisir d'avoir de vos nouvelles. Puis c'est gentil de votre part de trouver le temps pour une petite communication.

Oui, c'est sûrement réjouissant pour tous d'apprendre comment vous aurez droit à une prolongation avec les vôtres, ceux qui vous connaissent, qui vous aiment. J'ai pensé à vous à quelques reprises au cours des derniers mois, ne sachant comment interpréter ce silence qui se prolongeait. Connaissant vos sérieux ennuis de santé : il était difficile d'être très optimiste.

Maintenant, j'imagine que vous devez vous sentir un peu comme Lazare tiré de son tombeau, les membres déliés, pouvant retrouver le parfum locale des fleurs à travers la petite brise, avec des éclats de voix joyeux d'enfants à côté; Ulysse pouvant retrouver ses petites choses, jusqu'à sa peau de sanglier au pied du lit que lui-même avait fabriqué jadis, avec son fidèle toutou maintenant vieux, qui ne pouvait se résoudre lui-même à mourir, avant que d'avoir pu retrouver une dernière fois son maître adoré.

«Bienvenue de nouveau chez vous !»

:fleur:

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 502
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar MariaMagdala » jeu. 28 nov. 2013, 16:24

Je ne vous connais pas René, mais vos message m'ont fait pleurer.

Vous etes un exemple par votre courage et cette force de vie qui est en vous!

Portez vous bien!
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)
[/color]

renè
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 17 nov. 2013, 5:17

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar renè » sam. 30 nov. 2013, 14:45

Bonjour Cinci
je vous remercie pour votre propos qui est toujours aimable et serein.
Lazare, en effet, il y a de cela !! Aujourd'hui , premier jour de ce retour à mon domicile depuis des mois ...bon sang, que j'aime mes bouquins, la musique, ma femme et nos enfants...!!
J'ai une vision que je vous livre parce qu'elle est pleine d'amour et complétement authentique...Je pars au bloc sur le lit avec les perfusions, l’oxygène..en étant conscient que je ne reverrai peut-être pas mes enfants et leur maman...mais j'ai une telle confiance dans mon Dieu que je suis serein jusqu'au bout !
ils sont ensemble, dans le couloir, les larmes aux yeux, ma femme tient nos deux filles, chacune d'un coté, par la taille et mes fils sont de chaque côté de mes filles..émus, calmes et totalement lucides...
Une famille, une vraie et belle famille...je remercie le Seigneur de m'avoir permis de conserver cette vision,, cette réalité qui ne m'a jamais quitté.
Seigneur, que l'on arrête de massacrer une si belle chose ...
Je me souviens de cette histoire où Jésus disait à son compagnon que lorsqu'il y avait qu'une trace de pas sur le sable, cela venait du fait qu'il portait ce même compagnon..
Cette nuit là, Christ nous a tous pris dans ses bras.....
A bientôt Cinci,
avec toute mes amitiés
René

renè
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 17 nov. 2013, 5:17

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar renè » sam. 30 nov. 2013, 14:59

MariaMagdala,

je ne vous connais pas non plus, mais devrais ajouter que je reconnais une chrétienne , ce qui, à mon sens, est beaucoup plus important que le fait de faire connaissance lors d'une soirée ou autre...
Dites donc, je dois vous gronder du fait de pleurer ?? non, mais alors; quelle abomination pour mon orgueil qui voudrait que je donne de la joie et pas des larmes..non, soyez joyeuse, je plaisante !
Ceci dit, je pense avoir et en toute humilité (l'humilité est source de joie), devoir donner une sorte de témoignage quant à la foi, sa réalité, sa puissance, son pouvoir.
Je rentre chez moi aujourd'hui après plusieurs mois d'absence et je rentre plus fort, plus joyeux, plus plein du Seigneur.
J'ai appris un grand nombre de choses sur moi même; sur les autres, la relation à l'autre et au Seigneur.
J'ai découvert , je découvre encore la puissance et la beauté de la prière.
Je prie pour des gens anonymes et merveilleux que j'ai rencontré en réa, en chirurgie thoracique et tant...
MariaMagdala, si je puis me permettre, croyez fort en notre Seigneur, et priez le....priez pour vous si cela est nécessaire, et priez pour les autres parce que cela lui plait , et nous apporte de grandes joies.
Merci pour votre commentaire!!
Comme bien d'autres, je ne peux que vous aimer...alors, je prierai pour vous avec joie et foi.

René

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6985
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar Cinci » jeu. 02 janv. 2014, 15:56

René,

Je vous souhaite une bonne année.

:fleur:

renè
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 17 nov. 2013, 5:17

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar renè » jeu. 09 janv. 2014, 13:14

Bonjour à tous et à Cinci !!

Un grand merci pour vos bons vœux !
Que pour vous aussi ; la nouvelle année soit bonne et sereine; pour vous et ceux qui vous sont chers.
Le démarrage de cette année se passe mal pour moi, ce qui explique le retard avec lequel je vous répond.
Je suis sorti du CHU le 31 et je dois retourner cet après midi, je pense.
Problème de rejet aigu, classiques et maitrisés en principe et surtout, infection avec encore une bactérie multi résistante. C'est plus problématique.
Je n'ai pas d'état d'âme, je m'en remet complétement au Seigneur !!
La foi, la foi est omniprésente dans ma lutte et me donne la rage de vivre et de me battre.
C'est à la fois un élément plein de sérénité et de force.
Mon désir de vivre est comme une force tranquille, puissante, gagnante !
Ma confiance est là , avec ma foi et les autres !
Je suis beaucoup plus inquièt pour certains de mes jeunes compagnons que pour moi même.
Je connais une toute jeune infirmière qui a une foi magnifique et qui a été élevée dans un milieu athée !! Vous vous rendez compte de la force de cette enfant !?
Chaque jour, comme par un retour d'amour de don, je découvre la richesse de l'autre !!!
La foi et l'amour de l'autre....

Je ne sais quand....c'est sans grand intérêt.
Portez vous bien , soyez chrétiens, le Seigneur a besoin de nous et nous avons besoin les uns des autres !
René

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8363
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar PaxetBonum » ven. 10 janv. 2014, 22:09

Cher René,

Vous voilà encore éprouvé, c'est la marque de la tendresse du Seigneur qui demande toujours beaucoup à ceux auxquels Il a accordé toute sa confiance.
Votre témoignage salutaire ne devait semble-t-il pas quitter trop vite le CHU… trop de personnes ont besoins du Seigneur là-bas et le Très-Haut à fait de vous son héraut.
Deo Gratias pour notre frère René.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

renè
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 17 nov. 2013, 5:17

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar renè » mer. 05 mars 2014, 9:55

Bonjour à tous

absent depuis quelques temps déjà, pardon mais ma greffe a posé quelques soucis; mais je vais de l'avant, c'est viscéral !!
Un premier rejet, deux infections et deux longues hospitalisations.Peu importe.
Ce jour, ça va !
Ce que je retiens, c'est la présence de ma foi, l'omniprésence de celle ci.Je crois que la foi, comme beaucoup d'autres choses, demande à être murie, pensée réfléchie.
C'est comme les grands crus, il faut laisser vieillir ! Humour un peu discutable qui va m'attirer quelques foudres....
Avec le temps, je commence à ressentir, à vivre ma foi, particulièrement dans la souffrance mais aussi, quand tout va bien.Je dis cela dans la mesure où j'observe souvent un recherche plus forte de la présence du Seigneur, quand tout va mal.
Or, Christ est partout et à tout moment de notre vie.
Cette foi,c'est comme un état de bien être, de sérénité, qui fait que la vie, ses joies, ses épreuves la relation à l'autre, tout cela est abordé avec calme et confiance.
Demain est un autre jour ai je l'habitude de dire mais bien sur , puisque le Seigneur est là !!!
Il me semble que nous manquons parfois de simple confiance dans la parole de Jésus.
Les évangiles sont la plus belle histoire d'amour que je connaisse !! Adieu Manon Lescaut et l'abbé Prévost !
La foi est vivante, forte, réconfortante; fabuleuse espérance !!
Dans les pires moments, je prie et cela agit comme un antalgique, un relaxant; mais entendons nous, je demande au Seigneur de soulager mon corps, bien sur; mais je lui demande surtout de soulager Alexandre, Timotéé (petite fleur), Bérengère, Morgane, Henrique...... c'est ma joie et mon honneur de chrétien que de solliciter pour l'autre; mais c'est bon !
Je découvre par la foi , le plaisir de découvrir, d'aimer, de prier pour......l'autre.
Je commence à demander au Seigneur , non de souffrir à la place de l'autre, mais simplement de me faire partager la souffrance de l'autre, si Dieu le juge utile, souhaitable ; que sais je, encore la confiance !
Je n'osais pas vraiment demander cela de front, directement, par peur ! Et, puis, au fur et à mesure de la réflexion j'ai compris que cela ne pouvait que m'aider, m'aider , par obéissance, m'aider par motivation, m'aider parce que qu'est ce que la durée de ma vie par rapport à l'éternité ??
Je relativise ma souffrance, je l'offre, je participe à la souffrance de Christ. Quel honneur !!
Je m'affirme et le dis aux autres; ces autres qui me regardent parfois avec curiosité et puis au fur et à mesure, avec envie !
Ces mêmes autres dont les richesses sont parfois enfouies très profondément !
Quel dommage que ces murs, ces tours, ces donjons, tout cela pour se protéger !! Et, si au lieu d'avoir peur de l'autre,en premier lieu, si on l'aimait cet autre !!
Dans le service qui me reçoit fréquemment, il y a une salle des familles et patients.Il y a toujours quelqu'un. Cette pièce est ma préférée parce qu’on y trouve de l'amour en barre !!! Échanges sur les traitements, l'alimentation, le sommeil et... le moral; et, là, c'est magnifique ce que l'on entend parce que c'est vrai, c'est authentique.C'est ce même autre qui se dévoile qui se confie, qui dit sa peine, qui avoue son angoisse...et, là , je vis ma foi avec une joie intérieure absolument merveilleuse.Je veux bien souffrir tout le mal du monde pour ressentir cette profondeur de l'être.
Je vis ma foi par et pour l'autre.Quand je regagne ma chambre, je me mets souvent à prier de suite pour ne pas oublier si j'ose dire.
La , les confidences de mon frère sont bouleversantes de vérité. Je ne sais pourquoi j'attire ces mêmes propos mais je les accueille avec une grande satisfaction.
Je crois que ma grande leçon de toutes ces années de maladie consiste à simplement me permettre d'être moi même, en moi, en l'autre et en Dieu.
Voila, donc juste ces quelques mots pour dire que je vis encore (hé !!!) et que ma foi continue de cheminer pour ma plus grande joie.
Passez une bonne journée
René

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar salésienne05 » jeu. 06 mars 2014, 8:31

Merci mon Cher René ! Tu décris avec justesse ces lieux de souffrance où la vérité nue est un grand soulagement. J'avais remarqué cela lors de la leucémie de Clovis, et finalement, ces leçons d'humanité de l'hôpital m'ont longtemps manqué...

EN te lisant, je ne retiens qu'une seule chose : Dieu seul suffit. Et quand on l'expérimente dans son âme, dans son coeur, et dans sa chair, Dieu est tout en nous, tout en tous, et nous-mêmes tout en tous et en Dieu. Grand Mystère que cet Amour qui se donne sans partage.

Bien à toi, en Jésus et par Marie.

Cécile

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8363
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une gre

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 06 mars 2014, 9:26

Cher René,

Pas de doute, votre Foi est un grand cru et elle se bonifie pour notre Joie !
A Canaa le bon vin est arrivé en dernier.
Je loue le Seigneur d'avoir placé une si belle lumière dans un lieu de peines et de souffrances.
Il n'est pas étonnant que vous attiriez du monde et des confidences, vous apportez le Chemin, la Vérité et la Vie avec vous.
Je prierai pour vous et vos compagnons d'infortune, n'oubliez pas vos frères mieux portant physiquement mais pas spirituellement !
Deo Gratias !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités