J'ai insulté Dieu. Dieu s'est-il vengé de moi ?

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Lancinant
Civis
Civis
Messages : 9
Inscription : ven. 05 juin 2020, 9:03

Re: J'ai insulté Dieu. Dieu s'est-il vengé de moi ?

Message non lu par Lancinant » sam. 20 juin 2020, 20:39

Merci pour votre message plein de bon sens, Zelie. Il est vrai que Dieu n'est pas responsable de mes maux, Dieu m'a au contraire donné la force de me dépasser à chaque instant de ma vie, et dire que je croyais que je pouvais me passer de lui... Quelle honte ! Tout simplement parce que je me sentais seul et sans but, après des mois et mois d'errements à tourner dans le vide, sans perspective d'avenir... Et Dieu m'a envoyé récemment une femme charmante et exceptionnelle en tous points, alors que j'étais au plus bas de ma vie. Merci Seigneur ! J'espère pouvoir aller mieux pour ne pas la perdre et la rendre la plus heureuse possible.
Je ne souffre hélas pas seulement d'acouphènes, Zélie, mais aussi d'un syndrome rare qui touche 150 personnes dans le monde, ce syndrome est très difficile à vivre, je vous l'accorde, mais on peut apprendre à vivre avec, au prix de beaucoup d'efforts. Récemment, j'ai découvert des choses sur moi, dans mon épreuve actuelle, je suis même allé voir une psychologue pour la première fois de ma vie, j'ai même découvert des gens qui souffraient du même mal que moi et qui me portent vers le haut.
Zélie, je crois que le plus dur pour moi a été de combattre ma phobie sociale, avant le regard me faisait peur, je n'osais même pas me confier aux autres, j'avais un blocage, mais ce blocage est en train de partir en miettes. J'avais même peur de me confier à mes proches et à mon meilleur ami, alors que ceux sont des personnes extraordinaires. Il est vrai que je n'ai pas eu une adolescence rose, j'ai été toujours exclu de chaque groupe social. J'espère que mon cerveau se réhabituera au bruit de mon acouphène.
Je peux même vous avouer que mes plus beaux moments de bohneur, ce fut lorsque je vivais en fusion avec la parole du Seigneur, et j'ai envie de revivre cela, d'être à la hauteur de sa parole, parce que j'ai commis des pêchés qui m'ont rendu malheureux et je me complaisais même à comettres ses péchés.
Merci, Zélie, mes acouphènes sont toujours forts, mais je me bas, contraiement à il y a quelques mois, où je voulais jeter l'éponge et je m'adonnais à des actes d'auto-mutilation.

Que Dieu vous bénisse !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Google [Bot], Mariegs et 4 invités