Quelle conduite adopter face à l'islam?

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Etmisericordia
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 20 avr. 2011, 19:38

Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par Etmisericordia » lun. 25 avr. 2011, 21:09

Bonsoir à tous,
L'homme qui cherche a écrit :Bonjour a vous tous ,
Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi les bonne sœurs étaient elles aussi voilé et portaient une longue tunique qui dissimule les formes ?
Pourquoi leur tenue vestimentaire ne pose problème a personne ?
Il me semble que là, il y a une différence de fond.
- Le voile chez les religieuses catholiques est un signe de consécration totale au Seigneur. il n'est pas fait, a priori pour dissimuler quoique ce soit. Evidemment, il dissimule les cheveux, le cou s'il est associé à une guimpe ou un col, et masque le profil en cas de grand habit. Mais là je pense qu'il faut directement chercher dans ce qui fait l'objet de la vocation : l'oblation de tout son être au Seigneur, et la nécessité de signifier les voeux extérieurement : pauvreté (l'habit est aussi une façon d'être un parmi d'autres, et d'être vêtu simplement), chasteté, obéissance.
Le scapulaire et la robe ample permettent aussi ce respect des voeux, et le port, sur soi, du signe de la consécration qui marque la vie entière du sujet religieux.

- Or, en Islam, le voile peut être porté par toute femme : il n'est donc plus le signe d'une vocation particulière et de l'effet d'un appel dans une vie, mais la marque de la pratique d'une religion, pour la moitié d'une communauté.

- Une remarque à ce propos : le fait que la "disparition derrière le voile" d'une part de la communauté, la part féminine, et donc également le renforcement de son image fantasmée (adorée ou haïe, selon les cas), pose certaines questions, et parfois des problèmes à nous, chrétiens, ne me choque pas, et je suis au contraire tout à fait volontaire pour aborder ces questions. D'autre part, je ne suis certes pas naïve au point d'ignorer que le voile peut être une façon de nier une part de l'être féminin, de le soustraire à la vie publique, de le faire taire. Mais je ne suis pas non plus naïve au point d'ignorer que de telles volontés ne sont ni le fait de quelque religion que ce soit, ni le fait de quelque tradition arabe ou orientale, mais une expression assumée (et c'est peut-être là tout le problème) du sentiment de détestation particulière le plus largement répandu dans l'ensemble des populations (la nôtre y compris), qu'est le sentiment misogyne. Et je ne parle ici que des volontés collatérales qui peuvent s'exprimer dans l'imposition du voile, pas dans le port du voile lui-même. Encore une fois, le fait que nous puissions, nous, chrétiens, discuter ces tendances qui nous heurtent est une excellente chose.

- Néanmoins, je suis surprise de l'intolérance radicale et un peu brutale dont certains d'entre nous font preuve. Le voile est une prescription islamique. Il y en a d'autres, mais le voile en est une. (Ici je parle du Hidjab puisque le Niqab et la Burqa ne semblent pas être des prescriptions religieuses, au vu des débats actuels). Et le fait que certaines femmes musulmanes, librement, choisissent d'honorer leur Dieu et leurs traditions de cette façon ne semble aucunement faire une opposition outrageuse à mon Dieu, à mes pratiques et à mes traditions.
- Et concernant le symbole : Hidjab veut dire dissimuler, soustraire. Il peut donc signifier aux hommes que le regard qu'ils doivent porter sur une femme sera circonstancié : il y a le regard de l'intimité, auprès de leur femme, leurs filles, etc, et il y a le regard que l'on porte aux autres femmes, rencontrées dans un autre espace, l'espace public. Sur elles, une seule possibilité : un regard de courtoisie et de discrétion. Cela me semble être un point intéressant.

Nous pourrions peut-être faire preuve de plus de tolérance et de calme ?

Je demande pardon à ceux ou celles d'entre vous qui se sentiraient choqués par ce que j'avance.
Et à chacun, joyeuse octave de Pâques.

En Christ, fidèlement,
Etmisericordia.
" Ensevelissez-Vous en moi pour que je m'ensevelisse en Vous" (Bienheureuse Elisabeth de la Trinité)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5005
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par gerardh » lun. 25 avr. 2011, 23:39

_______

Bonjour Etmisericordia,

Je suis d'accord avec la tolérance que vous affichez vis à vis du voile. On devrait laisser les croyantes musulmanes tranquilles. le seul problème me semblerait être que certaines d'entre elles sont contraintes de le porter par leurs maris ou leurs frères.



___________

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par Raistlin » mar. 26 avr. 2011, 10:05

L'homme qui cherche a écrit :Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi les bonne sœurs étaient elles aussi voilé et portaient une longue tunique qui dissimule les formes ?
Pourquoi leur tenue vestimentaire ne pose problème a personne ?
Vous savez l'islam n'a rien inventé à ce sujet. Seulement, le catholicisme n'exige qu'en seule chose de ses fidèles : une tenue décente. Pour les religieuses, cette tenue va plus loin car elles font voeu de célibat. Ce n'est donc pas pareil : pour elles, il s'agit d'une tenue (d'ailleurs, certaines consacrées ne sont pas voilées).

Et puis, les religieuses font un voeu libre. Les musulmanes sont obligées (même si certaines choisissent, il est indéniable que le coran et les hadiths obligent la musulmane à se voiler).

Entre nous, le voile ne me pose pas plus de problème que ça dans l'absolu : je trouve même que c'est un moyen efficace de préserver sa chasteté. Seulement, ce qui me gêne beaucoup plus, c'est que dans l'islam, il va de pair avec une conception dégradante de la femme : celle-ci est une éternelle mineure, et donc incapable de gérer seule sa chasteté, il faut l'obliger à porter un voile. Et c'est encore pire lorsque le voile se tranforme en toile de tente enfermant la femme dans une conception étriquée de la chasteté.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1323
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par mike.adoo » mar. 26 avr. 2011, 10:19

VeritoFR a écrit :Bonjour à tous :ciao:

Dans notre pays il y a plusieurs réligions, certes c'est un fait. On doit les respecter toutes, je n'ai rien contre.
Cette phrase montre bien que vous n'avez jamais lu le coran !
Autrefois , comme vous , je pensais que toutes les religions étaient respectables ... j'ai changé d'avis .
Et je me méfie plus particulièrement de ceux qui se disent " modérés " !
Par ailleurs , nos lois , nos coutumes et notre culture sont sous-tendues et imprégnées par le christianisme , et l'islam est intrinsèquement incompatible avec tout ce qui fait notre identité nationale .
Nous n'avons pas fini d'être harcelés , attaqués ...
Prenons le temps de nous renseigner ... et rendez-vous sur le forum .

Avatar de l’utilisateur
breizhjoker
Censor
Censor
Messages : 64
Inscription : dim. 28 juin 2009, 13:26

Re: Quelle conduite adopter face à l'Islam?

Message non lu par breizhjoker » mar. 26 avr. 2011, 10:44

ruggero a écrit :Je m'interroge...en effet prendre du temps pour vos enfants est ce qu'il y a de plus précieux...!

Mais en "rejetant" cette personne, ne renforce-t-on pas l'intolérance que les musulmans peuvent avoir envers nous !

Attention loin de moi l'idée de dire que ce que vous avez fait est mal...au contraire...mais je m'interroge à haute voix !! :incertain:
L'intolérance est inscrite dans le Coran !
Mahomet appelle au meurtre des dé-négateurs, il a d'ailleurs tué de sa propre main !
Je pense que nous devons combattre l'Islam de toutes nos forces !


Dernieres paroles de Mahomet dans son lit : Sunna, Hadith Sahih Boukhari, Volume 1, Book 8, Number 427 Aisha et 'Abdullah bin 'Abbas rapportent qu'aux derniers moments de sa vie, l'Apôtre d'Allah couvrit son visage de sa 'khamisa', puis quand il eut chaud et manqua d'air, il l'ota de son visage et dit : "Qu'Allah maudisse les juifs et les chrétiens ; ils ont construit des lieux de prière sur la tombe de leurs Prophètes."

Dernieres paroles de Jesus sur la croix : Evangile de Luc 23:34 - Et Jésus disait : " Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu'ils font. "
Memento finis

Avatar de l’utilisateur
Etmisericordia
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 20 avr. 2011, 19:38

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par Etmisericordia » mar. 26 avr. 2011, 11:34

Bonjour à tous,

Encore une fois, je me permets de dire ma réserve sur certains avis que nous lisons ici.
Si, à la lumière de nos hypothétiques lectures coraniques, nous sommes en mesure de dire que l'Islam ne prône pas exactement l'amour du prochain et la charité tel que le font les Evangiles, essayons de considérer ce qui suit :
- AUCUNE autre religion ou philosophie ne pousse ces deux principes fondamentaux d'un être au monde particulier, autant que ne le fait Jésus, comme impératif absolu et deuxième commandement. Donc nous trouverons forcément dans les autres écrits sacrés une part que nous pourrions penser violente, intolérante, meurtrière. Et puis soyons lucides : ce qui fonde véritablement ces principes et vertus d'amour, de douceur, de tolérance, c'est JESUS, rien ni personne d'autre.

- Mais nous, nous sommes chrétiens, n'est-ce pas ? A quoi bon réagir de façon violente et prosélyte ? Le Seigneur, il me semble, nous demande de réagir autrement. Je dis bien réagir autrement, et non ne rien dire. Encore une fois, le soulèvement de ces questions par des catholiques me semble plus que souhaitable. Encore une fois, le voile, les principes islamiques, peuvent poser des questions, des problèmes parfois. Mais l'amalgame de sentiments racistes enkystés et les avis sur des pratiques religieuses que nous connaissons mal ne me semble pas le mélange adéquat pour faire avancer le débat.
- Je souligne ici que les attitudes de certains musulmans nous poussent parfois, à tort, à considérer que leurs appels à la violence ou à l'intolérance sont un fait de leur religion, mêlée à un autre de leur culture arabe, le plus souvent. Et ce terrain est dangereux car il est une voie certaine au racisme et à la xénophobie, et je ne pense pas que ce soit un chemin digne pour un chrétien.
- Les musulmans ont des textes, qu'ils ne prennent pas la légère, puisque ce sont des textes sacrés ou relatifs au sacré. Gardons-nous de les décrier trop vivement. Le changement des mentalités violentes ou discriminatoires en Islam ne peut se faire (comme ailleurs) que par une pédagogie, et l'élaboration de la réflexion des communautés autour des savants en Islamologie, pas en criant au loup sur des forums.

Je redis toute mon humilité pour les propos que je tiens, et je prie ceux qu'ils heurteraient de me pardonner,
En Christ, fidèlement,
Etmisericordia.
" Ensevelissez-Vous en moi pour que je m'ensevelisse en Vous" (Bienheureuse Elisabeth de la Trinité)

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par Raistlin » mar. 26 avr. 2011, 12:10

Etmisericordia a écrit :Donc nous trouverons forcément dans les autres écrits sacrés une part que nous pourrions penser violente, intolérante, meurtrière.
Oui mais cela ne signifie pas qu'entre les fausses religions, il n'existe pas des gradations. Par exemple, le bouddhisme ne prône pas véritablement la conversion par la force des mécréants si nécessaire, le meurtre des polythéistes et des apostats, la réduction des "gens du Livre" au statut inférieur de dhimmi (même si cela signifie "protégé"). L'islam, si (même s'il existe des nuances, j'en conviens).

L'islam, en tant que système religieux est étudiable par la raison. On peut dégager ses grands enseignements, même s'il existe plusieurs courants. On peut savoir qu'elle fût la vie de Mahomet selon la sîra (biographie) officielle, on peut prendre connaissance des enseignements du coran et des hadiths authentiques tels qu'ils ont été compris par les musulmans, etc.

Donc oui, toutes les religions pâlissent en comparaison du Christ. Mais pour autant, cela ne signifie pas qu'elles ont toutes la même valeur.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
GuilhemMaurice
Quæstor
Quæstor
Messages : 324
Inscription : dim. 20 mars 2011, 18:19
Localisation : France
Contact :

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par GuilhemMaurice » mar. 26 avr. 2011, 12:24

Il y a des choses que je n'arrive pas à comprendre:

1) Pourquoi toujours lier la critique de l'islam avec le racisme? Pourquoi toujours glisser sur cet amalgame alors que cela n'a rien à voir? Est-ce qu'on vous traite de raciste lorsque vous critiquer le nazisme? Non, alors ne le faîtes pas lorsqu'on critique l'islam. Les musulmans ne sont pas une race que je sache et encore moins l'idéologie politico-religieuse de l'islam.

2) Pourquoi toujours regarder une religion selon ses propres fantasmes? Qui sont les mieux placés pour parler de l'islam que les docteurs islamiques eux-mêmes et notamment les écoles qui sont reconnues par des états et dont les interprétations servent de base à la loi de ces pays? J'en ai franchement marre des personnes qui ne sont pas musulmanes et qui disent que l'islam est ci ou çà... Peut-être que votre fantasme veut que l'islam ne soit pas une religion violente et inégalitaire, c'est tout à votre honneur mais il n'empêche qu'entre vos fantasmes et la réalité il y a un fossé. Pour ma part je me contente de juger cette religion par ces textes tels qu'ils sont et comment ils sont considérés par les docteurs islamiques (et non pas par quelques hurluberlus...), comment ils sont interprétés par ces derniers et quelles en sont les conséquences au niveau législatif des pays islamiques.
La loi sur le blasphème au Pakistan n'existe que par une interprétation largement reconnue de la religion islamique et par sa reconnaissance par l'état lui même (ce n'est pas rien). Idem en Egypte...

3) Pourquoi toujours considérer l'interprétation des "hérétiques" pour juger la religion islamique? Vous trouverez toujours des "modérés" quelle que soit la religion considérée. Mais ce n'est pas parce qu'il y a des modérés que les fondamentaux de la religion ne sont pas mauvais. Par exemple, ce n'est pas parce qu'il y a des nazi modérés que le nazisme est une bonne idéologie! Alors, arrêtez de considérer l'islam sous le spectre de quelques unes de ses hérésies. C'est comme juger le christianisme à partir de l'idéologie des églises évangéliques. Cela n'a pas de sens: seule l'Eglise Catholique Apostolique est garante du dogme.
Vous me direz qu'il y a deux grandes branches chiisme et sunnisme. Je vous répondrai que le christianisme aussi a deux grandes branches: catholicisme et orthodoxie. Mais vous pourrez remarquer qu'il n'y a que très peu de différences entre ces branches au point de vue dogmatique. Il est sidérant de noter que le chiisme a les mêmes interprétations (en tout cas pour ce qui est du plus fâcheux, comme l'adultère...) que le sunnisme...

Voila, c'était mon petit coup de gueule!
Bonum est confidere in Domino, bonum sperare in Domino

Avatar de l’utilisateur
Etmisericordia
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 20 avr. 2011, 19:38

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par Etmisericordia » mar. 26 avr. 2011, 13:44

Bonjour,
Pour vous répondre :

-Raistlin, je suis tout à fait d'accord avec vous, on ne peut pas établir d'équivalence entre les différentes religions sur ce point de l'appel à la violence, et vos arguments sont parfaitement valides. Je n'ai rien à dire là-dessus, je vous suis complètement.

- GuilhemMaurice, permettez-moi de vous répondre en commençant par ceci : je vous demande pardon pour l'énervement que mes réflexions semblent avoir provoqué chez vous. Je cherchais précisément à sortir de ce genre de débat agité où l'on se contredit les uns les autres.
Mais vous m'avez lue de façon partiale, pardonnez-moi encore : je n'ai cessé de redire que les principes de l'Islam et ses pratiques me semblent discutables et que je trouve important que nous catholiques puissions les aborder.
Pour reprendre votre découpe :

1) Ici, précisément, vous ne m'avez pas comprise : je dis ceci : " l'amalgame de sentiments racistes enkystés et les avis sur des pratiques religieuses que nous connaissons mal ne me semble pas le mélange adéquat pour faire avancer le débat. " Autrement dit : je sais bien que la critique de l'Islam n'est pas l'expression ni une forme de racisme, mais je soutiens que la discrimination et la sectarisation sont des pentes dangereuses pour un débat ouvert, et qu'elles, peuvent mener à des torts plus importants. Je n'ai souhaité insulter personne.

2) Concernant mes références et mes "fantasmes" (je ne vous charge pas de vous en préoccuper, cher GuilhemMaurice...) Je reconnais effectivement ne pas être docteur en Islamologie ni Imam, ni historien de l'Islam, etc. Mais je pense avoir une écoute assez large de tels savants pour me fonder une opinion. Et je redis que vous me comprenez à contresens : vous supposez que je ne pense pas que l'Islam puisse être une religion qui incite parfois à la violence. Relisez-moi, si vous voulez. Je soutiens que l'Islam et ses pratiques peuvent contenir des appels à une certaine intolérance mais que ceux-ci précisément sont une pente mauvaise pour nous si nous ne savons pas les dépasser vis-à-vis des musulmans, et les traiter non pas par une intolérance de surenchère mais par un débat ferme sur ce qui fonde chez nous les principes fondamentaux de respect, de tolérance, de partage... Pour vous éclairer sur mes propos, j'ajoute ceci : je considère humblement que pour un membre du Corps du Christ, l'abord de questions aussi délicates sur une pente de rejet brutal ne me semble pas raisonnable.

3) A propos des hérésies islamiques, évidemment, je ne saurais vous répondre en susbstance. Pour le coup, cela est un point de débat très intéressant que vous soulevez (et je regrette que cela se fasse à mes dépends et sur un ton aussi virulent). Peut-être, effectivement, l'hérésie islamique est-elle concernée par les modérations, et non, comme je le crois, par les pratiques les plus rigoristes et intégristes. Sur ce point, je suis tout à fait prête à réviser mon jugement s'il m'est démontré que l'Islam orthodoxe est l'Islam le plus radical.
Concernant votre réflexion sur les églises évangéliques et le sous-entendu que je crois percevoir à propos de mes propres convictions de la foi en Jésus Christ, est-il nécessaire que j'y réponde ?

Je vous redis mon sentiment d'échec sur ce que j'ai voulu exprimer, et je vous redemande pardon sur le fait que j'ai paru insulter une volonté d'affirmer des principes primordiaux auxquels je souscris totalement,
En Christ,
Etmisericordia.
Dernière modification par Etmisericordia le mar. 26 avr. 2011, 22:55, modifié 4 fois.
" Ensevelissez-Vous en moi pour que je m'ensevelisse en Vous" (Bienheureuse Elisabeth de la Trinité)

Avatar de l’utilisateur
Etmisericordia
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 20 avr. 2011, 19:38

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par Etmisericordia » mar. 26 avr. 2011, 13:56

Je rajoute une petite chose, pour être vraiment claire sur ma pensée :
Il y a EVIDEMMENT des points qui ne pourront pas faire débat avec les musulmans intégristes : le moratoire et les lois sur la lapidation, les injustices faites aux femmes, par exemple. Les femmes "chez nous", dans notre société chrétienne, ne sont pas traitées de cette façon. Il est bon que cela continue.
Mais la question initiale de veritoFR portait sur le voile, et j'y ai répondu avec cette ferme mention d'un discours tempéré car le Hidjab ne me semble pas me signifier une agression envers mon Dieu et la Tradition.

En Christ,
Etmisericordia.
" Ensevelissez-Vous en moi pour que je m'ensevelisse en Vous" (Bienheureuse Elisabeth de la Trinité)

Avatar de l’utilisateur
GuilhemMaurice
Quæstor
Quæstor
Messages : 324
Inscription : dim. 20 mars 2011, 18:19
Localisation : France
Contact :

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par GuilhemMaurice » mar. 26 avr. 2011, 14:09

@ Etmisericordia,
Mon coup de gueule ne vous attaquait pas en particulier bien que c'est votre message qui l'a provoqué. Il m'a semblé voir dans votre discours une pensée rabâchée sans relâche par les médias et autres (lavage de cerveau?) concernant l'islam. La pire de toute est celle consistant à faire "un islam de France" comme s'il s'agissait de créer une nouvelle religion... ce qui démontre en plus que l'islam "normal" n'est donc pas fréquentable...
Bref, ne prenez pas l'attaque sur vous en particulier, c'était un coup de gueule général, d'autant plus qu'effectivement sur certains points il est évident que j'ai survolé vos propos.
En ce qui concerne "les fantasmes", là aussi il ne faut pas y voir une attaque personnelle mais générale: combien de personnes qui ne connaissent rien (sinon leurs désirs) disent ce qu'est l'islam à la place des musulmans eux-mêmes! C'est comme si des musulmans disaient au pape ce qu'est le catholicisme! Comme s'il ne le savait pas lui-même et mieux qu'eux! Et à ce propos je pense que les docteurs religieux d'Arabie Saoudite savent mieux que l'intelligentsia française ce qu'est l'islam...

Enfin voilà, je peux paraître virulent comme çà et maladroit mais il ne faut pas y voir une attaque purement personnelle mais bien plutôt une attaque contre un système de pensée que je trouve biaisé.
Bonum est confidere in Domino, bonum sperare in Domino

Avatar de l’utilisateur
Etmisericordia
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 20 avr. 2011, 19:38

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par Etmisericordia » mar. 26 avr. 2011, 14:21

GuilhemMaurice : merci de votre explication, je vous entends bien à propos de ce discours nivelé par le bas dont vous parlez. A vrai dire, l'ensemble de mes réflexions ne soutiennent pas tant ce discours que la nécessité pour nous, qui nous questionnons ou nous opposons aux pratiques de l'Islam, selon les cas, d'aborder les choses avec calme et tempérence. Pour faire changer les moeurs, la pédagogie est la meilleure arme, et la sectarisation et le rejet me semblent être les pires atouts. C'est mon point de vue, je comprends tout à fait qu'il ne soit pas partagé.

Par contre, concernant votre petit 3), auquel je réponds par une autre question, que pouvez-vous m'en dire ? C'est je pense un des points les plus intéressants du débat, et c'est ce que semble souligner aussi breizhjoker. L'Islam orthodoxe prêché, quel est-il ?

En Christ, fidèlement,
Etmisericordia.
" Ensevelissez-Vous en moi pour que je m'ensevelisse en Vous" (Bienheureuse Elisabeth de la Trinité)

Avatar de l’utilisateur
breizhjoker
Censor
Censor
Messages : 64
Inscription : dim. 28 juin 2009, 13:26

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par breizhjoker » mar. 26 avr. 2011, 15:21

Etmisericordia a écrit : Par contre, concernant votre petit 3), auquel je réponds par une autre question, que pouvez-vous m'en dire ? C'est je pense un des points les plus intéressants du débat, et c'est ce que semble souligner aussi breizhjoker. L'Islam orthodoxe prêché, quel est-il ?

En Christ, fidèlement,
Etmisericordia.
Etmisericordia : J'ai lu le Coran histoire d'en avoir le coeur net !
Le fait est que l'on y trouve des contradictions car à un moment il faut être ami avec les Juifs et les Chrétiens et à un autre il faut les massacrer !
En fait le Coran fonctionne avec un système d'abrogation : les sourates les plus récentes abrogeant les plus anciennes.
Et c'est là que l'on comprend mieux les choses car si Mahomet a eu une certaine tolérance vis à vis des Chrétiens et Juifs il s'est radicalisé au fil du temps, et ses propos sont sans ambiguïté sur le sujet : nous devons être tués si nous ne nous convertissons pas à l'Islam !
Pour le reste infériorité de la femme est sans cesse rappelée avec le droit de la battre, l'esclavage est reconnu etc ...
Ça c'est l'Islam brut !

Ensuite il y a des Imams qui ne veulent retenir que la bonté que recelle le Coran, car il y en a quand même, mais les textes sont là et les tenants de la ligne dure n'ont aucun mal à convaincre, les écrits leur donnant raison.
En fait les Musulmans modérés sont des gens connaissant peu ou pas leur propre religion.
Voyez plus haut les actions de Mahomet : guerres, condamnations à mort, assassinat politiques, massacres en masse, haine du Juif et du Chrétien ... même en étant aussi large d'esprit qu'il est possible, un tel prophète ne peut engendrer qu'une religion de destruction, de haine et de mort ...
Memento finis

Avatar de l’utilisateur
GuilhemMaurice
Quæstor
Quæstor
Messages : 324
Inscription : dim. 20 mars 2011, 18:19
Localisation : France
Contact :

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par GuilhemMaurice » mar. 26 avr. 2011, 15:35

Pour vous répondre je vous dirais d'abord que beaucoup de textes juridiques et législatifs de pays arabes ou musulmans se réfèrent à la sharia, exemple:
- l'ancienne contitution égyptienne: article 2 "les principes de la jurisprudence islamique (sharia) sont la source principale de la législation". Apparemment cet article a été repris dans la nouvelle constitution.
- Déclaration sur les droits de l'homme en Islam adoptée le 5 août 1990, au Caire (Egypte), lors de la 19e Conférence islamique des ministres des Affaires étrangères. Tout est subordonné à la sharia
- il en existe une multitude d'autres mais il faut pouvoir parler et lire l'arabe pour être au courant de tout çà: les médias occidentaux sont bizarrement très silencieux à ce sujet...

Mais cette sharia, qu'elle est-elle? et s'il y en a plusieurs à laquelle il est fait plus communément référence?
Apparemment ce qui fait le plus autorité dans le monde islamique est l'université al-Azhar du Caire. C'est sur ses avis que sont décidés par exemple les actes de justice en Egypte: et quand on les regarde de près, au nom de la sharia, tous ces actes sont horriblement discriminatoires envers les coptes.

C'est dommage que l'on ne soit pas arabophone car l'étude des textes serait très enrichissante sur bien des aspects. En ce qui me cencerne, mes lectures m'ont bien fait comprendre le rôle de cette université (allez sur les forums musulmans et vous verrez qu'elle est souvent citée pour justifier tel ou tel acte...).
Un livre qui m'a très intéressé entre autre est celui-ci "Conversions religieuses et mutations politiques en Egypte" dirigé par Laure Guirguis et édité aux éditions du Non Lieu. C'est une conpilation de textes analytiques d'une situation particulière égyptienne où les filles (en majorité) chrétiennes sont converties de force par des musulmans. Les auteurs sont ou pas du tout partie prenante mais à travers leur exposé on peut aperçevoir le rôle de cette université dans la justice égyptienne et cela au nom de l'article 2 de la constitution.

Je me suis beaucoup intéressé sur le cas égyptien mais les cas pakistanais et afghan sont aussi très intéressants car ils interdisent la conversion et le blasphème, les deux étant sanctionnés par la mise à mort! L'Afghanistan... qu'on a soit disant libéré des talibans... un cas unique et hallucinant...
Bref, et je ne parle pas de l'Iran dont la jurisprudence est très similaire au sunnisme (lapidation des femmes adultère...) et cela montre bien que les germes du mal islamique sont dans les fondamentaux même de cette religion.

Evidemment cela demande beaucoup de travail de recherche et on se confronte d'une part au problème de la langue et d'autre part à l'aveuglement des médias occidentaux qui font comme si rien ne se passait...on a que très peu de traductions et d'articles...

Vous parlez de dialogue et de ne pas surenréchir dans la bataille, je suis de principe d'accord avec vous, mais j'ai l'impression que vous ne réalisez pas qui vous avez en face. Le pape en a d'ailleurs fait les frais:
CITE DU VATICAN, 21 jan 2011 (AFP) - Egypte/Al-Azhar: "personne n'empêchera le pape de s'exprimer" (Vatican)
"Personne n'empêchera le pape de s'exprimer", a déclaré vendredi le cardinal Peter Turkson, président du conseil pontifical Justice et paix après la décision de l'institution sunnite Al-Azhar de suspendre ses réunions avec le Vatican pour des propos du pape.
"Chaque pays a le droit de réagir comme il veut mais personne ne peut empêcher le pape de s'exprimer sur ce qui arrive à ses enfants", a déclaré le prélat à l'agence italienne Ansa.
Jeudi, la plus haute institution de l'islam sunnite avait annoncé qu'elle suspendait ses réunions avec le Vatican, à la suite des "attaques répétées contre l'islam du pape Benoît XVI". "Le pape a répété que les musulmans opprimaient les non-musulmans vivant avec eux au Moyen-Orient", avait affirmé dans un communiqué l'institution, proche du pouvoir égyptien.
"Le dialogue avec l'islam ne s'arrêtera pas", a ajouté le cardinal Turkson, soulignant qu'il "n'est pas limité à l'Egypte" et citant notamment l'Iran.
Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi avait déjà réagi jeudi: "quoi qu'il arrive, la ligne d'ouverture et de désir de dialogue du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux reste inchangée", avait-il déclaré à la presse.
Le pape a condamné à plusieurs reprises l'attentat commis dans la nuit du Nouvel an, devant une église copte orthodoxe Alexandrie (nord), qui a fait 21 morts. Le 1er janvier, il avait demandé aux dirigeants du monde de défendre les chrétiens contre les abus et l'intolérance.
Dès le lendemain, ces propos avaient été qualifiés "d'ingérence" par le grand imam d'Al-Azhar, Ahmed al-Tayyeb, ce que le Vatican avait récusé.

Quelques jours plus tard, Benoît XVI avait souligné l'"urgente nécessité" pour les gouvernements du Moyen-Orient d'adopter, "malgré les difficultés et les menaces, des mesures efficaces pour la protection des minorités religieuses".
Le lendemain, le gouvernement égyptien avait rappelé pour consultations son ambassadeur auprès du Vatican, jugeant que ces propos constituaient une "ingérence inacceptable".
Juste un constat: on ne peut pas dialoguer avec l'hypocrisie.
Bonum est confidere in Domino, bonum sperare in Domino

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Quelle conduite adopter face à l'islam?

Message non lu par Raistlin » mar. 26 avr. 2011, 15:46

GuilhemMaurice a écrit :Je me suis beaucoup intéressé sur le cas égyptien mais les cas pakistanais et afghan sont aussi très intéressants car ils interdisent la conversion et le blasphème, les deux étant sanctionnés par la mise à mort!
La Mauritanie également. Et je ne serais pas étonné qu'il en soit de même pour l'Arabie Saoudite.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 4 invités