Manifeste des chrétiens indignés

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Pneumatis » ven. 20 janv. 2012, 17:08

Re,

Je ne comprends plus grand chose à ce fil de discussion... des posts ont disparu, et il y en a d'autres que je découvre tout juste :

- Celui-ci http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 13#p204213 de Charles, qui à mon avis est très ambigüe puisqu'il mélange des citations des textes du parti politique Solidarité - Liberté, Justice et Paix et du manifeste des chrétiens indignés, alors qu'ils n'ont rien à voir entre eux (en dehors du fait que je suis membre du premier et que j'ai signé le second - mais si j'ai bien compris, on ne parle pas de moi, ici, mais d'une publication particulière). Pour ne pas faire de hors sujet, je ne me relancerai donc pas dans un débat ici sur les textes de Solidarité, qui n'ont rien à faire dans ce fil de discussion.

- Celui-ci http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 70#p204270 dans lequel Charles critique l'encyclique Caritas in Veritate, et qui, il me semble, devrait donc en tant que tel se situer dans la section apologétique du forum, Charles y défendant clairement une position en contradiction avec l'enseignement de l'Eglise.

Voilà... désolé de ne découvrir ces deux posts que maintenant.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Pneumatis » ven. 20 janv. 2012, 17:11

:arrow: Le théologien Jean Bastaire répond aux chrétiens indignés
Cher Ami,

Je me sens en grande consonance avec votre mouvement. J’aime votre maxime : « Bienheureux les sobres. En christ ils révolutionneront le monde ». Attention pourtant à ne pas tomber dans le piège d’une opposition « croissance-décroissance ». Opposition factuelle évidente bien que trompeuse, car elle ne touche pas à la racine du mal. Je pense que l’homme et la nature sont fait pour croître et se multiplier. La création est une histoire dont l’homme a la gérance. Mais cette histoire peut déraper, prendre une mauvaise voie jusqu’à devenir une contre-croissance qui détruit ce qu’elle développe. Nous y sommes. II faut revenir en arrière, redresser le cap.

II faut surtout revenir à l’inspiration première du créateur en ressaisissant le sens de notre vocation. Nous sommes fait pour créer avec Lui et par Lui, pour consommer dans le premier sens du terme, saint et non diabolique : épanouir, accomplir et non dévorer, anéantir.

Voila la racine du mal et le changement drastique, la conversion radicale à quoi nous appelle le christ. II ne s’agit pas d’être pour ou contre la croissance, mais de la réaliser d’une manière sainte, biblique, évangélique et non à la manière de satan.

Le consumérisme est le grand péché du siècle. Comme un cancer, il a envahi tous les domaines. En même temps qu’il gave et comble, il étouffe et pourrit. La sobriété en est le grand remède, nullement dans le sens quantitatif d’une diminution, d’une restriction permanente, indispensable seulement comme diète préalable permettant de rétablir la santé. La sobriété vise un objectif beaucoup plus fondamental : un retournement intérieur de l’être, une autre attitude de vie.

Votre groupe l’a très bien compris, et je suis dans l’admiration devant le bouquet de modestes et merveilleux témoignages annexés à votre manifeste. « Small is beautiful », à commencer par les naissances. Mais c’est pour donner d’immenses arbres où nichent les oiseaux.

Ma contribution personnelle est, depuis un quart de siècle, la publication d’une douzaine d’ouvrages où je suis passé de l’élaboration d’une écologie chrétienne à un renouveau d’une théologie de la création et du salut de l’univers. Parmi mes derniers ouvrages, j’en signerai trois édités par la maison Salvator : Pour un Christ vert (2008), La Création pour quoi faire ? (2009) et l’ultime qui sortira le mois prochain : L’Insurrection pascale, qui répond à la fameuse déclaration de Nietzsche : » Pour que j’apprenne à croire à leur sauveur, il faudrait que les chrétiens nous aient l’air plus sauvés « .

Bien cordialement,

Jean Bastaire
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Pneumatis » mer. 08 févr. 2012, 23:35

Bonsoir à tous,

Je fais juste remonter le message pour informer que le mouvement des chrétiens indignés s'enracine de plus en plus dans l'Eglise. Il reçoit beaucoup d'encouragement des paroisses et diocèses, dont un en particulier pour lequel il a reçu l'autorisation de le rendre public :
Monseigneur André Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles a écrit : Cher ami,

J’ai lu votre manifeste et vous en félicite de tout coeur. Je me sens en profonde sympathie avec votre action et vous souhaite bon succès. Que Dieu bénisse votre projet au seuil de cette année nouvelle !

Mgr Léonard
:arrow: http://www.chretiensindignonsnous.org/actualite/

Le manifeste est désormais relayé, en plus de la presse, par nombre de paroisses ou services d'Eglise, comme le service national de l'apostolat de la prière http://www.apostolat-priere.org/defi/ed ... droit.html

Bientôt beaucoup d'autres nouvelles à venir, des vidéos, des articles et des prises de paroles qui remontent de plus en plus haut. Vous serez tenus au courant. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous abonner à la newsletter en signant le manifeste, si ce n'est pas encore fait.

Ah si, un détail encore : en dehors des critiques virulentes reçues sur ce forum, le mouvement n'a reçu qu'un seul autre retour véritablement négatif, dans un dossier spécial consacré à le démolir : c'est dans le dernier numéro de Golias Hebdo, qui s'est notamment adjoint les services d'Yves Cochet pour informer son lectorat que les chrétiens indignés étaient sans doute des néofascistes déguisés, au moins de dangereux réactionnaires, faisant de la récup de l'écologie pour tromper son monde. C'est donc la deuxième critique du mouvement à ce jour, et j'avoue à titre purement personnel, que je la trouve assez savoureuse.

Bonne soirée à tous.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1133
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Virgile » jeu. 09 févr. 2012, 1:31

Pneumatis a écrit :le dernier numéro de Golias Hebdo... les chrétiens indignés... néofascistes déguisés... dangereux réactionnaires...
Toute une série d'appréciations qui valent pour la meilleure des recommandations, en quelque sorte... :)

V.

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Pneumatis » jeu. 09 févr. 2012, 3:06

Oui, et quelles recommandations ! C'est du lourd (je cite) :
Golias a écrit :Depuis le mois de décembre, un groupe anonyme d’internautes se revendiquant de l’écologie s’est regroupé sous la bannière des « chrétiens indignés ». Derrière un jargon aux accents contestataires se cache en réalité des chrétiens réactionnaires. Mais qui sont ces « Chrétiens indignés » ?

Leur mentor s’appelle Patrice de Plunkett. Ancien codirecteur du Figaro Magazine, monarchiste durant sa jeunesse, puis rédacteur pour la revue d’extrême droite Éléments, Patrice de Plunkett est la tête de proue des « Chrétiens indignés ». Fidèle soutien de l’Opus Dei, ce chevalier pontifical a non seulement écrit un livre totalement favorable à l’Opus Dei, mais également pris positon récemment contre Catherine Tissier, la numéraire auxiliaire victime de la sainte mafia (lire Golias Hebdo n° 204). Depuis quelques années, ce chroniqueur de Radio Notre-Dame se revendique de l’écologie et de la décroissance.

Une « écologie » à propos de laquelle il donnait, en 2009, une conférence au Collège des Bernardins à Paris. En 2008, c’était aux côtés des prélats ultra-conservateurs Mgr Cattenoz (Avignon) et Mgr Rey (Toulon) qu’il défendait sa vision fondamentaliste de l’écologie. Plus largement, c’est désormais le cardinal Barbarin (Lyon) qui se fait régulièrement l’écho de la « théologie de la Création », une écologie fondamentaliste devenue nouvelle terre de mission pour nombre d’évêques aujourd’hui dans l’hexagone.

Cette récupération, en vérité, n’est pas nouvelle. En 2007, la revue traditionaliste La Nef, dont le directeur délégué de l’époque était Jacques de Guillebon - rédacteur pour L’Action Française 2000, ex-collaborateur au Figaro Magazine et à Famille chrétienne, et aujourd’hui chroniqueur pour... Témoignage Chrétien [note de moi : et qui aujourd'hui collabore avec le mouvement des chrétiens indignés] - avait déjà réalisé un dossier sur la décroissance.« Les concepts très larges qui brassent beaucoup d’idées peuvent toujours être récupérés par les uns ou par les autres, explique Yves Cochet, député européen Europe Ecologie – Les Verts et défenseur des idées de la décroissance. Ce fut le cas du socialisme. Il y a bien eu le « nationalsocialisme », si je peux me permettre la comparaison audacieuse et historique. À chaque fois qu’il y a des idées nouvelles et larges, comme l’écologie et la décroissance, vous avez des mouvements de pensées traditionnelles qui peuvent s’en emparer et les détourner à leur profit. Cela ne me surprend pas que différentes chapelles, d’extrême droite ou de chrétiens réactionnaires, récupèrent une partie du discours et le mettent à leur sauce. C’est normal et cela prouve la fécondité de notre réflexion. »
J'arrête là, mais tout le dossier est du même acabit. Je trouve quand même que d'essayer de faire passer Patrice de Plunkett pour quelqu'un de l'extrême-droite, il fallait oser. Et donner un point Godwin au malthusien Yves Cochet, ça mérite franchement une palme. D'autant plus qu'Yves Cochet ne défend pas les idées de la décroissance, mais tout au contraire, il défend la dénatalité qui s'oppose, dans son principe même, à la décroissance. La décroissance c'est : "moins de biens, plus de liens". Yves Cochet c'est "moins d'humains, plus de biens".
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Geronimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 342
Inscription : mer. 05 mai 2004, 1:58
Localisation : europe chrétienne

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Geronimo » jeu. 09 févr. 2012, 3:35

Merci pour ce passionnant débat.

Hélène a écrit :"Charles, tu dérapes... et je n'apprécie pas que tu te serves de mon nom (ni celui du père Joseph-Marie, mais il peut se défendre tout seul comme un grand) pour te conforter dans tes positions."
Charles fait certainement référence à cette conférence : http://www.final-age.net/Une-nouvelle-ideologie.html
qui a été cité sur ce forum lors du débat sur le sommet de Copenhague : http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... de#p106540
A réécouter cette conférence, on se rend compte qu'on est quand même très très proche du sujet.

Pneumatis a écrit :Voilà... désolé de ne découvrir ces deux posts que maintenant
Pneumatis, Vous devriez vous réjouir de cette censure qui vous est si favorable et qui a crée ce décalage de parution et cet imbroglio.
[...]

Un manifeste dénonçant le libéralisme devrait emporter l'adhésion de Charles qui a toujours depuis la création de ce forum dénoncé le naufrage intellectuel des catholiques adeptes de l'idéologie libérale.
Pourquoi votre manifeste ne le convainc-t-il pas alors ?
Il n'est pas convaincu à cause de la confusion intellectuelle évidente qui y règne et l'usage systématique que vous faites des écrits du magistère pour leur faire dire des choses qui n'ont pas de sens.
Charles est assez insensible à votre discours aussi car connaissant très bien la nature (aimer c'est connaître) il n'a pas de propension à fantasmer sur l'écologie (aimer n'est pas fantasmer).

Rappelons-nous ce qu'est l'écologie : Science qui étudie les écosystèmes. Elle regroupe donc biologie, zoologie, botanique, minéralogie etc...

Donc l'écologie n'est pas une doctrine, une attitude, une posture morale ou mondaine, c'est une science.

Ce qui existe c'est la Nature création de Dieu et les sciences qui portent sur elle. Une écologie sans connaissance de cette nature est un fantasme mensonger.
Et effectivement, ces fantasmes se rapprochent du religieux. Ce qui n'est absolument pas normal. Les sciences et les connaissances liées à la nature sont très pratiques.
Ceux qui se prétendent écologistes et qui ne savent pas au premier coup d'oeil faire la différence entre un chevreuil et une biche, entre une barge et un courlis, entre un gardon et un goujon ... qui ne connaissent pas la durée de gestation et de croissance des vaches et des chevaux etc... sont des escrocs qui ne s'intéressent même pas à ce qu'ils mangent. La nature ne les intéresse pas, ce qui les intéresse, c'est l'idéologie et le fantasme.

Charles n'est pas contre l'écologie je pense qu'il en remonterait à beaucoup ici par sa connaissance de la nature : en zoologie, ornithologie, ichtyologie, climatologie, ethologie, botanique. Je le sais pour avoir effectué avec lui des recherches ornithologiques et ichtyologiques dans différents biotopes sauvages d'eau douce, saumatres ou intertidaux.
Pourquoi ne fait-il pas étalage ici de ses connaissances très précises de la nature et de différents écosystèmes ? Parce que ça n'est pas le lieu de ce forum. Ce n'est pas un forum de zoologie ou de botanique, c'est un forum de réflexion chrétienne.
Du coup , Charles sur ce forum s'intéresse à la rigueur de la réflexion des Chrétiens et la seule chose qu'il fait ici c'est souligner le distinguo entre le raisonnement et le fantasme.

Et il est évident que toute personne sensée doit prendre soin de la nature et plus encore les chrétiens. Néanmoins on ne peut pas fantasmer là-dessus.
L'Eglise surfe sur cette évidence à la mode pour nous parler de Dieu : auteur de la création et de la nature.
Effectivement l'Eglise cherche à convertir la mode de l'écologisme vers un retour à Dieu et ne risque pas de proposer aux chrétiens de se convertir à une religiosité écologique.

Sinon le manifeste de notre ami Pneumatis est motivé par une dénonciation du libéralisme. Son écologisme puisqu'il n'est pas appuyé sur une connaissance de la nature, n'est qu'une dénonciation tout à fait justifiée du libéralisme.
De même que la dénonciation du libéralisme par son maître Plunkett est tout à fait justifiée.

Mais s'arrêter au fantasme écologique pour dénoncer le libéralisme c'est vraiment très très court.

Le libéralisme est d'abord une catastrophe intellectuelle. Ici aussi il s'agit de fantasme autour cette fois d'une autre création de Dieu qui est la liberté. Les libéraux ne savent pas définir la liberté qu'ils fantasment.
Ils définissent la liberté en disant : "la liberté des uns s'arrête ou commence celle des autres".
Ca n'est pas une définition. Un terme ne peut pas être défini en utilisant ce même terme.
Bêtise que l'on retrouve ce matin encore chez les libéraux du salonbeige : "la loi n'a pas à se prononcer sur les comportements individuels, tant qu'ils ne portent pas atteinte aux droits d'autrui. La loi a une fonction exclusive : assurer le respect des droits individuels et punir les atteintes à ces mêmes droits. "
Seule l'anthropologie chrétienne sait définir la liberté : "la liberté est la capacité de la volonté à choisir le bien" POINT Si on choisit le mal ou le péché la liberté disparaît (c'est évident avec l'exemple des drogues).

Le libéralisme est ensuite une catastrophe morale. Affirmant que l'état ou la loi ne doivent pas interférer avec le libre choix de l'individu, c'est le libéralisme qui est responsable de la "libéralisation" du divorce (répudiation), de la libéralisation de l'avortement, de la libéralisation de la consommation de drogue, de la libéralisation de la diffusion de la pornographie (sur tous supports : télé, papier, internet...) et de sa soeur prostitution etc...

Le libéralisme est enfin très nocif pour la prospérité des peuples et donc l'économie. Croire que l'économie se régulera par elle-même par la seule vertu du marché est d'une stupidité inouïe et résulte fatalement en ce que le plus fort bouffe le plus faible ce qui est l'opposé du politique. Le plus fort peut être la Chine comme c'est actuellement le cas. C'est les libéraux du monde entier qui dans leur stupidité collective ont offert le monde entier à la Chine par leurs dérégulations.

Dans cette dénonciation intégrale du libéralisme, Charles me semble avoir beaucoup plus oeuvré que Pneumatis et ce depuis la création de ce forum car il ne s'est pas cantonné au fantasme écologique.

encore récemment :
Charles a écrit :"Mais elle a condamné, par exemple, le libéralisme de façon répétée : encycliques « Qui pluribus », « Nostis et Nobiscum », « Quadragesimo anno », « Rerum Novarum», allocutions « Quibus quantisque », « Quanto conficiamur moerore », etc."
Maintenant, j'aimerais que ceux qui prétendent être capables d'indignation se prononcent sur les points suivants, du concret et pas des fantasmes :


. Indignation face à l'eugénisme évident de L'ONU que nous avons cité ici : suscitant l'indifférence des nouveaux indignés : https://www.unfpa.org/public/News/pid/4259

. Que les villes libyennes aient été rasées par les libéraux avec l'accord de l'ONU : Indignation ou pas ?

. Que l'irak ait été rasé et ramené à la préhistoire par les libéraux : indignation ou pas ?

. Que la Serbie ait été rasée par les libéraux avec l'accord de l'ONU : indignation ou pas ?

. Que l'Otan utilise des armes prohibées (uranium appauvri, phosphore) contre des populations de pauvres et de paysans (Serbie, Irak, Ossetie, Libye) : Indignation ou pas ?

. Que les chrétiens "occidentaux" refusent catégoriquement de voir la moindre image de ces corps déchiquetés ou brûlés par ces armes illégales financées par leurs impôts gérés par les gens pour qui ils ont voté et continuent de voter : Indignation ou pas ?

. Que les chrétiens votent pour des criminels de guerre : Bush, Sarkozy, Blair, Cameron, Aznar : Indignation ou pas ?

. Que Hillary Clinton soit une adepte de Margaret Sanger et que la fondation des époux Clinton soit elle aussi clairement eugéniste : Indignation ou pas ?

. Que Christine Boutin soit payée par Sarkozy 9500 E/mois pour une mission bidon sur la mondialisation (fatalisme libéral) : Indignation ou pas ?

. Indignation vis-à-vis du travail le dimanche voté par les députés du PCD de Christine Boutin

. Indignation face à la volonté eugéniste de dépistage des supposés gènes de la délinquance chez les enfants en classe primaire par Sarkozy

Voilà j'ai bien l'impression que ces sujets d'indignation concrets nécessitent pas mal plus de courage que des manifestes fantasmant sur l'écologie.

L'attitude chrétienne est-elle de s'indigner face au monde ?

Dans toute cette longue litanie de maux que nous avons énumérés, quel est le plus grave ? L'écologie ou le meurtre des innocents par l'avortement ou par les guerres ?

Si vous vivez dans une communauté (famille, village, petite ville) qu'est-ce qui aura le plus d'impact ? Que certains membres soient infidèles, avortent, deviennent homosexuels ... ou que la présence des voitures génère un peu de pollution ?

Votre manifeste se trompe gravement à croire que les problèmes écologiques sont plus importants que les problèmes humains.

Votre indignation face au problème du mal doit-elle se concrétiser par une conscience écologique ou par la défense des faibles ?

Est-ce que cette indignation convient à votre devoir d'état ?
L'agir et l'action chrétienne.

Le comportement chrétien face au mystère du mal ne s'est jamais arrêté à l'indignation.
C'est le même questionnement depuis la création. Adam & Eve sont confrontés au mystère du mal.
Dieu leur dit : "Soyez fécond et mulipliez vous, emplissez la Terre et soumettez la"

Le langage de votre communiqué montre aussi que vous avez du mal à vous distancier de l'hostilité gnostique par rapport à la hiérarchie de la création exposée par Le Créateur dans la Genèse.
La mode du fantasme écologique ou de la religion écologique est grave car elle pousse les chrétiens dans les bras de la Gnose qui est essentiellement un rejet de la hiérarchie de la création telle que voulue par Dieu, c'est à dire une création entièrement tournée vers l'homme seul appelé à être fils de Dieu au milieu des autres créatures.
C'est sans doute les restes de votre formation dans les cénacles ésotéristes et gnostiques que vous nous avez avoués précédemment.
Non, les chrétiens ne sont pas héritiers de 2000 ans d'humanisme, sinon merci de nous citer qui sont les fameux humanistes inspirateurs de la civilisation chrétienne.

Est-ce qu'on peut se contenter de s'indigner.
Alors est-ce qu'il faut rester les bras croisés. Non certainement pas, il faut agir sur quoi on a un quelconque pouvoir.
Tout est question de priorité, de devoir d'état et de vocation.
Est-ce votre vocation d'être enseignant dans l'Eglise ? Non, l'Eglise vous interdit même de monter en chaire.
Votre vocation puisque vous êtes marié est de prendre soin de votre famille.

Priorité : nous devons hiérarchiser les maux et le bien que nous pouvons faire.

La libéralisation de la prostitution est aussi par exemple beaucoup plus grave que les problèmes écologiques.
Dernière modification par Geronimo le mer. 15 févr. 2012, 21:13, modifié 5 fois.
"Tant la concurrence au sens du LIBERALISME économique que la lutte des classes dans le sens marxiste sont contre nature et opposées à la conception chrétienne de la vie." Bienheureux Jean XXIII, encyclique Mater et Magistra n. 24

"Si les élections changeaient vraiment les choses, le vote serait interdit" Coluche
vive les sacrifices humains !
la droite a des idées
la droite sait aussi manifester

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Pneumatis » jeu. 09 févr. 2012, 3:46

Geronimo a écrit :Pneumatis, Vous devriez vous réjouir de cette censure qui vous est si favorable et qui a crée ce décalage de parution et cet imbroglio.
Merci de ne pas raviver un problème que vous n'avez manifestement pas suivi et que la modération a géré.
Quant à l'écologie, par pitié, j'y ai déjà répondu : relisez le manifeste, il n'a rien d'un manifeste "écologique" (ou écologiste).
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Pneumatis » jeu. 09 févr. 2012, 4:00

Geronimo a écrit :Le libéralisme est d'abord une catastrophe intellectuelle. Ici aussi il s'agit de fantasme autour cette fois d'une autre création de Dieu qui est la liberté. Les libéraux ne savent pas définir la liberté qu'ils fantasment.
Ils définissent la liberté en disant : "la liberté des uns s'arrête ou commence celle des autres".
Ca n'est pas une définition. Un terme ne peut pas être défini en utilisant ce même terme.
Bêtise que l'on retrouve ce matin encore chez les libéraux du salonbeige : "la loi n'a pas à se prononcer sur les comportements individuels, tant qu'ils ne portent pas atteinte aux droits d'autrui. La loi a une fonction exclusive : assurer le respect des droits individuels et punir les atteintes à ces mêmes droits. "
Seul l'anthropologie chrétienne sait définir la liberté : "la liberté est la capacité de la volonté à choisir le bien" POINT Si on choisi le mal ou le péché la liberté disparait (c'est évident avec l'exemple des drogues).

Le libéralisme est ensuite une catastrophe morale. Affirmant que l'état ou la loi ne doivent pas interférer avec le libre choix de l'individu, c'est le libéralisme qui est responsable de la "libéralisation" du divorce (répudiation), de la libéralisation de l'avortement, de la libéralisation de la consommation de drogue, de la libéralisation de la diffusion de la pornographie (sur tous supports : télé, papier, internet...) et de sa soeur prostitution etc...

Le libéralisme est enfin très nocif pour la prospérité des peuples et donc l'économie. Croire que l'économie se régulera par elle-même par la seule vertu du marché est d'une stupidité inouïe et résulte fatalement en ce que le plus fort bouffe le plus faible ce qui est l'opposé du politique. Le plus fort peut être la Chine comme c'est actuellement le cas. C'est les libéraux du monde entier qui dans leur stupidité collective ont offert le monde entier à la Chine par leurs dérégulations.

Dans cette dénonciation intégrale du libéralisme, Charles me semble avoir beaucoup plus oeuvré que Pneumatis et ce depuis la création de ce forum car il ne s'est pas cantonné au fantasme écologique.
Je suis content que nous soyons au moins d'accord sur le libéralisme. Après, si vous avez bien lu le manifeste et que vous avez autre chose à faire valoir que des fantasmes sur les chrétiens qui l'ont écrit (comme le fait qu'ils ne font que fantasmer), vous devriez vous rendre compte qu'il font autre chose que dénoncer le libéralisme sur des forums. Ils font le choix dans leur vie quotidienne de ne pas se soumettre à ses tendances et ses effets. Un choix emprunt d'humilité, mais aussi d'une réelle volonté, compte tenu des difficultés qu'il peut y avoir à vivre en dissidence d'une réelle structure de péché.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Ren' » jeu. 09 févr. 2012, 16:03

Virgile a écrit :
Pneumatis a écrit :le dernier numéro de Golias Hebdo... les chrétiens indignés... néofascistes déguisés... dangereux réactionnaires...
Toute une série d'appréciations qui valent pour la meilleure des recommandations, en quelque sorte... :)
C'est en tout cas ainsi que l'a vu mon curé à qui j'avais auparavant fait lire notre Manifeste ;)
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par salésienne05 » jeu. 09 févr. 2012, 16:59

Pour répondre à Geronimo, et à Charles par son entremise...
Dans ma petite communauté villageaoise, je peux vous dire que les voitures sont bien plus un problème que les infidèles. L'amour de l'argent et le goût du profit également.
De toutes les mères qui ont des enfants à l'école, seules deux se trouvent parfois avec à l'église le matin pour "prier", pour faire "oraison" ou contempler : deux mamans musulmanes qui n'ont d'autre lieux que celui-là pour bien prier. Ce sont d'ailleurs les seules qui comprennent aussi ma "sobriété". Je m'entends très bien avec elles, elles sont voilées légèrement (juste la tête), ce ne sont pas des intégristes, mais elles prient très profondément, élèvent bien leurs enfants, essayent de vivre en harmonie avec leur foi, ont des maris très "dignes", s'investissent beaucoup à l'école... Bien entendu, je pense qu'elles sont dans l'erreur sur le plan théologique mais sincèrement, je me sens bien plus proches d'elles que de nombreux catholiques. Dans leur manière de prier et de vivre, je pense que le Seigneur les récompensera le jour de leur mort. Par ailleurs, puisque nous sommes souvent ensemble à l'église, et que nous communiquons lorsque nous sortons de l'église, je prie pour leur conversion, et discute avec elles de nos points de désaccord. Mais, comme elles ne sont pas "françaises de souche", il est très difficile je pense pour elles, d'imaginer changer de religion qui est le seul point de repère qu'elles ont avec leur pays d'origine.

Bien fraternellement.

Cécile

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par coeurderoy » jeu. 09 févr. 2012, 18:24

[quote="salésienne05"Bien entendu, je pense qu'elles sont dans l'erreur sur le plan théologique mais sincèrement, je me sens bien plus proches d'elles que de nombreux catholiques. Dans leur manière de prier et de vivre, je pense que le Seigneur les récompensera le jour de leur mort.

Cécile[/quote]

Et comme je me sentais proche des "priants" juifs et musulmans que je côtoyais dans le RER D...le matin dans la crasse et les remugles désagréables de ces prisons roulantes...Nous partions au boulot en priant, chacun dans nos livres de prières respectifs... et le dimanche, dans une paroisse proche du XIIème je subissais, sur le parvis, les niaiseries mondaines du "happy few" catho résidant près du bois de Vincennes...et là je me sentais loin, si loin...parce que sociologiquement différent, pas "normé" (standing, fringues, etc) et surtout à des années lumières de leurs préoccupations (prochaines vacances, carrière des aînés, achat de biens...).
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Pneumatis » ven. 10 févr. 2012, 10:34

Bonjour à tous,

L'Association pour la Fondation de Service Politique consacre un dossier aux Chrétiens Indignés. Vous pouvez retrouver :
:arrow: L'édito de Therry Boutet : Indignons-nous
:arrow: à la une, la présentation du mouvement des Chrétiens Indignés par François-Xavier Huart
:arrow: un article de fond, L'écologie humaine dans ses implications ultimes, par moi

Bonne journée à tous.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par salésienne05 » ven. 10 févr. 2012, 11:26

Merci Pneumatis pour ce bel article ! Je souscris tout à fait.
Par contre, je ne connaissais pas l'Association pour la Fondation de Service Politique... et j'avoue avoir été déstabilisée par leur "manifeste" sur la question présidentielle. Je ne m'y reconnais pas beaucoup, voire carrément pas, sauf pour l'économie au service de l'homme, et le respect de la vie... Pour le reste, ma foi, cela me semble particulièrement "rigide".

Et j'avoue en avoir marre de ces catholiques qui conspuent sans cesse 1968 comme si un évènement isolé dans l'histoire pouvait être la cause de tous les maux. Sans que jamais personne ne s'interroge sur l'étouffement qui réganait aussi avant 1968... Il est arre qu'une "révolution" ne naisse de rien...

Enfin, moi je m'indigne chrétiennement... Des hommes sont morts de froid cette nuit, dont un homme de 83 ans. Dans quelle société vivons-nous qui puisse laisser un homme de 83 ans mourir de froid dehors ? Nous vivons dans une société qui n'est ni pire ni meilleure que les siècles passés : le coeur de l'homme reste endurci, en 2012 comme au Moyen-Âge et avant, par la cupidité, l'orgueil, la suffisance, et le manque de compassion. La sobriété volontaire et évangélique apprend à rester humble. Merci Pneumatis.

Fraternellement.

Cécile

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par Pneumatis » ven. 17 févr. 2012, 17:10

Bonjour à tous,

Désolé, je ne snobe pas votre riche conversation, mais je ne la suis que de loin.

Je repasse pour porter à votre connaissance un nouvel article que je signe sur Liberté Politique pour le compte de la fraternité des Chrétiens Indignés, à propos d'une nouvelle voie qui s'ouvrent aux chrétiens en politique, providentielle et prophétique... :arrow: L'objection de croissance, nouvel horizon des chrétiens en politique.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Manifeste des chrétiens indignés

Message non lu par salésienne05 » ven. 17 févr. 2012, 17:17

Merci Pneumatis ! Encore un article dévoré et qui a du sens pour moi :oui: Mais le chemin de la sobriété et du don de nous-mêmes est long et pas forcément facile... Les sirènes du monde sont si puissantes, n'est-ce pas (et quand on a des enfants, c'est pire !) ?

Fraternellement.

Cécile

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités