La chasteté

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
xzork
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : ven. 27 mars 2009, 17:53

Re: Sexualité: attendre le mariage, est-ce que ça existe enc

Message non lu par xzork » lun. 14 nov. 2011, 15:26

Bonjour Frédérique,

Un petit mot pour vous dire que ma femme et moi avons attendu d'être mariés pour commencer notre vie de couple. Donc oui cela existe et nous ne sommes qu'un exemple parmi d'autres.
Bonne journée,

Bertrand

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Sexualité: attendre le mariage, est-ce que ça existe enc

Message non lu par etienne lorant » lun. 14 nov. 2011, 15:37

J'ai vu un reportage américain à propos de jeunes filles évangéliques qui déclaraient fièrement : "J'arriverai vierge au mariage !"... et de prendre l'exemple de la bouteille d'alcool qui circule d'une bouche à l'autre avec cette conclusion : "Vous aussi vous aimez boire à la suite d'un autre qui était déjà le suivant ?" Mais j'ai réalisé:

- qu'il n'y avait aucun adolescent masculin à dire que lui aussi s'engageait à n'avoir aucune relation sexuelle avant le mariage;

- le fait, chez ses jeunes femmes, d'arriver "intacte" à la nuit de noces, ne signifie en rien qu'il n'y ait pas eu de rapports sexuels...

Bref, le titre du fil pourrait être corrigé, car la sexualité et son développement n'attendent évidemment pas le mariage.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Lylïéflorèncé!
Censor
Censor
Messages : 122
Inscription : mar. 11 oct. 2011, 14:44
Localisation : En Francoprovence

Re: Sexualité: attendre le mariage, est-ce que ça existe enc

Message non lu par Lylïéflorèncé! » mer. 16 nov. 2011, 17:18

Fredprod a écrit : Alors pouvez-vous m'expliquer quelles sont les raisons qui vous amènent à faire ce choix de vie? Ne vous sentez vous pas 'privés' de quelque chose?
Je suis un homme célibataire catholique d'une trentaine d'années. Je n'ai jamais couché avec une femme par choix, parce que je ne suis pas marié. Lors de mon adolescence, ma mère a cru bon de m'éloigner de tout ce qui a trait à la sexualité, de me tenir dans l'ignorance de ce qu'est le péché de chair, tandis que mon père a cru bon de me faire regarder des films licencieux. Des fréquentations ont fait le reste : j'ai été initié à des pratiques peu catholique. J'ai été pris dans une spirale, favorisée par le contexte d'un certain isolement. Sans savoir que c'était un péché, je me rendais toutefois compte que les pratiques auxquelles j'avais été initiées n'étaient pas bonnes : c'était un engrenage, un esclavage. Après avoir eu la certitude que c'était un péché, j'ai donc porté mes efforts pour m'en corriger avec plus ou moins de succès : j'avais acquis la certitude qu'une sexualité vécue en dehors du mariage est un désordre car elle n'apporte rien sinon un besoin pulsionnel selon que les sens sont excités ou non, une frustration dans le cas où il n'est pas possible de satisfaire sa pulsion, un regard consommateur du corps de la femme, une autosatisfaction qui n'a aucun sens puisqu'elle est tournée sur soi-même. J'avais acquis la certitude qu'il n'en irait pas autrement avec un partenaire en dehors d'un engagement qui implique toute la personne, c'est à dire la personne dans toute sa vie future. Or la finalité de la personne humaine n'est pas elle-même, elle est un être de relation. Une sexualité désordonnée empêche donc la réalisation de l'homme en le rendant aveugle vis à vis de la personne de sexe opposée qu'il a en face de lui, fixé qu'il est sur son corps et la possibilité d'assouvir par lui son désir de jouissance. Dans mon cas, le choix de vivre la chasteté est le refus de ce que je considère comme une addiction. Il me permets de me sentir libre et en vérité avec une personne de l'autre sexe en considérant sa personne dans son intégralité. Et j'ai remarqué qu'il permet aux femmes de se sentir dans une confiance particulière avec moi. Mes amis (hommes et femmes) qui n'ont pas fait le choix de la chasteté mais vivent des aventures diverses et variées, ont pu me confier qu'ils se sentaient éparpillés, qu'ils ressentaient durement l'inanité des couples qu'ils formaient, qu'ils avaient l'impression que tout ce qu'ils mettaient en place étaient toujours à recommencer d'où un sentiment de désespoir, de fatalisme. Il suffit d'ailleurs de voir les dépressions suite aux ruptures, de voir comme un divorce atteint tous les membres d'une famille (je suis moi-même fils de divorcés) pour comprendre la gravité de l'enjeu. Attendre le mariage pour une relation sexuelle prend donc pour moi la signification de me préserver pour être plus solide dans l'avenir.
Bien sûr, je me sens privé de quelque chose, mais ce n'est pas la relation sexuelle qui l'apporte. Je me sens privé d'une relation particulière avec une femme dans laquelle je serais investi avec toute ma personne. Je suis privé avant tout d'Amour conjugal et de la paternité.

Fredprod a écrit : Est-ce que c'est parce que vous êtes dans l'attente du sacrement du mariage à tout prix? Et si vous n'aviez pas la chance de rencontrer une personne avec qui partager et construire une famille, avez vous d'ores et déjà accepté le risque de ne jamais connaître cet amour charnel?
Que veux dire "attente du sacrement du mariage à tout prix" ? Je ne tiens pas à avoir une relation sexuelle avec une femme en dehors du mariage, après on est toujours à la merci d'un dérapage, d'un laisser aller. J'espère que ça ne se produira pas mais je sais très bien que je ne suis pas immunisé contre cela.
Aussi important qu'il soit, l'amour charnel n'est pas une fin, mais un moyen, le moyen de communication le plus intime et sans doute le plus beau que peut connaître un couple mais un moyen. S'il est une fin, alors tout perd son sens et la vie n'en a plus aucun pour les raisons que j'ai évoquées plus haut. Ainsi, pour moi, votre deuxième question prend ce sens : avez-vous acceptez le risque de ne jamais rencontrer un personne avec qui partager et construire une famille ? A cela je répondrais oui. Oui parce que c'est la vie, parce que je crois que Dieu à un plan sur chaque personne dans le but de sa réalisation, parce que je m'efforce de m'abandonner à Dieu et donc d'accepter mon état de vie. Ce n'est pas évident en l'absence de vocation au célibat consacré mais c'est encore ce que je trouve de plus sage à faire.

Selon moi vous vous consacrez trop à l'amour charnel sans voir qu'elle implique la Vie, qu'elle implique des vies d'au moins deux personnes. Le mariage fait l'objet d'une préparation : les fiançailles. Il s'agit d'attendre, de préparer, de prendre conscience des faiblesses réciproques, de construire le nid en se réservant avant de l'habiter. L'amour charnel est largement dépassé par la Vie et même l'Amour (tout court) !

Avatar de l’utilisateur
Amour&Responsabilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 03 nov. 2011, 12:46
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Sexualité: attendre le mariage, est-ce que ça existe enc

Message non lu par Amour&Responsabilité » mer. 16 nov. 2011, 19:00

Merci Lylïéflorèncé pour votre témoignage, vous dites des choses si justes !

Mon mari et moi étions dans le même état d'esprit avant notre mariage (il y a deux ans).
Amour et Responsabilité

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: Sexualité: attendre le mariage, est-ce que ça existe enc

Message non lu par Alleluia » dim. 11 déc. 2011, 23:35

Fredprod a écrit :Bonjour à tous,

Je me permets de vous envoyer un petit mot pour vous demander vos lumières, voire peut-être votre aide.

Je suis réalisatrice de documentaire et mon prochain sujet se porte sur les mille et un visages des relations amoureuses, mais sans exercice/pratique de la sexualité. L'idée est de recueillir des témoignages, de dresser des portraits de personnes qui vivent ou abordent la relation amoureuse de façon différente, et de les mettre ainsi en parallèle.

Dans ce cadre, je souhaiterais pouvoir suivre un jeune couple capable de m'expliquer simplement et avec conviction les raisons pour lesquelles ils ont décidé d'attendre l'union sacrée pour partager un second pallier d'intimité: la vie sexuelle. Pensent-ils par exemple que ce choix de chasteté exigeant les mènera vers une sexualité plus épanouie?

Les personnes qui ont fait ce choix passent souvent pour des ringards aux yeux de leurs proches, et sont régulièrement montrés du doigt dans notre société hypersexualisée: Il faut vivre avec son temps, être plus moderne, apprendre à se connaître vraiment avant de s'engager...
On entend donc de tout sur le sujet, mais la parole est peu donnée aux principaux intéressés!

J'espère pouvoir rétablir ce déséquilibre.

Mais existe-il encore des jeunes gens dans cette situation? En connaissez-vous?

J'entreprends également de recueillir le témoignage de personnes, en couple ou non d'ailleurs, qui défendent une autre position par rapport à la sexualité, celle du renoncement. Ils semblent être de plus en plus nombreux à avoir abandonné toute vie sexuelle, considérant qu'elle est superflue et peu utile...

Mais trouverais-je?

Je vous remercie d'avoir prit le temps de me lire,
Peut-être aurez-vous quelques outils de réponse à m'apporter!

Merci d'avance.

Frédérique Lassagne.
Bonsoir Frédéric,

Oui, il existe des personnes dans cette situation, moi par exemple :)

Je suis une jeune femme de 27 ans, célibataire, et j'ai choisis de me préserver pour mon futur époux, car je refuse de partager mon corps avec un autre homme que mon mari. Alors effectivement cette vision des choses peut paraitre vieillotte dans le monde dans lequel nous vivons, il faut voir ce que j'entendais dans mon lieu de travail concernant les femmes qui souhaitaient attendre le mariage... Des coincées, des mémères, des frustrées qui ne savent pas profiter de la vie, et des "ce ne sont pas des femmes", autant de mots blessants qui parfois vous font sentir encore fille et non femme.
Le plus difficile n'est pas le fait de s'abstenir de relations sexuels, c'est de parfois, ne pas se sentir femme à cause de ses choix. Néanmoins je ne changerais pour rien au monde :>

Avec les hommes, ce n'est pas mieux, ceux que j'ai rencontré m'ont tous quitté car je refusais d'avoir des rapports intimes avec eux! Un que j'ai beaucoup aimé m'a trompé, je l'ai appris une fois que nous étions séparé.

La sexualité ne me manque pas car je ne l'envisage pas hors mariage, ainsi je n'y pense même pas. Lorsque je me suis convertie au Christiannisme, j'ai lu dans la Bible "vous êtes le corps du Christ". J'ai pris conscience que je ne pouvais pas faire n'importe quoi de ce corps, que je devais le préserver, en prendre soin, et mon désir d'attendre le mariage s'est intensifié. Je crois que la sexualité est une véritable don de Dieu, une chose magnifique qui ne peut atteindre un degré de beauté maximal qu'entre un homme et une femme mariée. Le mariage dure tout une vie, c'est un sacrement, si j'ai des rapports hors mariage, sans sacrement, je peux être quitté du jour au lendemain et ainsi, perdre mon honneur, ma dignité, me sentir salie. J'y vais peut être un peu fort mais je le pense vraiment, je me sentirais salie. Et puis je trouve que d'offrir son corps à son époux ou son épouse est un cadeau merveilleux, une grande marque de respect et la preuve d'un amour profond. :)

Lucas415
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : mer. 28 déc. 2011, 23:29

Re: Sexualité: attendre le mariage, est-ce que ça existe enc

Message non lu par Lucas415 » jeu. 29 déc. 2011, 21:20

etienne lorant a écrit : - qu'il n'y avait aucun adolescent masculin à dire que lui aussi s'engageait à n'avoir aucune relation sexuelle avant le mariage;
Bonsoir, j'avais vu un documentaire avec un adolescent pratiquant qui voulait rester vierge jusqu'au mariage. Plusieurs personnes ont réussi à attendre, donc ça existe encore.

Avatar de l’utilisateur
Yves54
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1163
Inscription : lun. 16 avr. 2007, 19:48
Localisation : Paris

Re: Sexualité: attendre le mariage, est-ce que ça existe enc

Message non lu par Yves54 » mar. 03 janv. 2012, 13:05

Soyez patient, vous aurez tout le reste de la vie pour vous aimer.

Ceux qui me connaissent savent que ne suis pas fan des témoignages. Mais dans ce cas il me semble utile de donner le mien.

Je me suis marié en août cette année. Nous vivons en région parisienne ce qui ne facilite pas les choses. En effet, avoir deux logements avec parfois un seul salaire (ma femme va de CDD en CDD) est impossible quand vous travaillez à Paris. Donc nous avons été contraint de prendre un appartement commun pendant nos fiançailles. Nous avons établis des règles de vie pour préserver une part de notre intimité jusqu'au jour de notre mariage. Ce n'est pas facile car l'un ou l'autre à toujours des tentations (souvent l'homme d'ailleurs), mais le/la fiancé(e) est là aussi pour lui dire "non" avec amour et délicatesse.

Maintenant nous sommes mariés et je ne regrette pas d'avoir préservé une part de notre intimité avant le mariage. Cela nous a permit de mieux nous connaitre et d'approfondir notre amour conjugal.

En quelques mots, si vous ne le faites pas par foi, faites le pour le bien de votre couple :oui:


In Xto

Yves
« Commettre des erreurs est le propre de l'humain, mais il est diabolique d'insister dans l'erreur par orgueil »
Saint Augustin
(sermon 164, 14)

Avatar de l’utilisateur
quadrimaman
Barbarus
Barbarus

Re: Sexualité: attendre le mariage, est-ce que ça existe enc

Message non lu par quadrimaman » ven. 27 janv. 2012, 19:34

Cette décision n'a bien sûr de sens que si l'on veut consacrer son amour dans le mariage.
Dans ce cas, si l'on veut se marier, on désire bien bâtir une relation exclusive avec celui/celle que l'on aime pour donner un beau cadre à notre amour.
Alors que signifierait faire l'amour avant le mariage ?
Celà indiquerait : je suis prêt(e) à avoir des relations sexuelles avec quelqu'un qui n'est pas (encore) mon époux(se)
Et donc, pourquoi pas, un jour avoir une relation adultère ? :oui:

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Sexualité: attendre le mariage, est-ce que ça existe enc

Message non lu par Géraldine » ven. 27 janv. 2012, 19:54

Je vois que nous avons tous eu le souci d'
rriver au mariage avec
le respect mutuel.Bravo Yves.
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

Avatar de l’utilisateur
mondestin
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : jeu. 21 juin 2012, 4:21
Localisation : France, yvelines

Chasteté

Message non lu par mondestin » jeu. 21 juin 2012, 20:40

Bonsoir, jeune étudiante catholique de 21ans, et n'étant plus vierge depuis mes 18ans , j'aimerai vraiment retourner sur le chemin que le seigneur nous a invté à prendre, c'est vrai que je ne peut pas revenir en arrière malheureusement , mais j'ai grandis de mes erreurs,et j'aimerai aujourd'hui me préserver pour celui avec qui je partagerai ma vie. Je ne sais pas si cela est possible, c'est pour cela que je solicite votre aide et vos conseils.

Merci
Je veux suivre la bonne voie

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5032
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Chasteté

Message non lu par gerardh » jeu. 21 juin 2012, 22:52

________

Bonjour,

A tout péché miséricorde.


________

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2993
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Chasteté

Message non lu par Jean-Mic » ven. 22 juin 2012, 0:00

Vous n'êtes plus vierge ? Et alors ?
Augustin n'était pas vierge avant de se convertir puis de devenir évêque, saint et même docteur de l'Eglise,
Marie-Madeleine l'était-elle avant de se jeter au pied du Christ ?
La liste serait sans doute longue et le Ciel bien dépeuplé si on en retirait ceux qui avaient perdu leur pucelage avant de rencontrer VRAIMENT Dieu.

Seule compte cette rencontre avec Dieu (lisez donc le fil lancé par Teano : "une vie dissolue").

Je suppose que vous avez déjà demandé le pardon du Seigneur dans le sacrement de la Réconciliation. Sinon, dépêchez-vous de le faire.

Et lorsque vous rencontrerez celui avec qui vous voudrez partager l'éternité, vous serez surprise de vous sentir neuve pour lui, parce qu'entretemps, vous aurez grandie dans l'Amour de Dieu en vous nourrissant des sacrements.

En toute fraternité
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
eternia15
Censor
Censor
Messages : 73
Inscription : ven. 22 mai 2009, 21:38

Re: Chasteté

Message non lu par eternia15 » ven. 22 juin 2012, 23:08

Ne vous sentez pas coupable, car quand on est jeune on commet des erreurs, mais avec une bonne confession on peut être pardonné.

Là seule chose est de ne pas recommencer, faut prendre des bonnes résolutions dans le Seigneur sans oublier notre maman du ciel, et de vivre dans la chasteté jusqu'au mariage (désolée je suis de la vieille école). :amoureux:
NOTRE DAME DE LOURDES ET DE FATIMA PRIEZ POUR NOUS - PÈRE ÉTERNEL ACCUEIL NOUS DANS TON ROYAUME

Avatar de l’utilisateur
mondestin
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : jeu. 21 juin 2012, 4:21
Localisation : France, yvelines

Re: Chasteté

Message non lu par mondestin » sam. 23 juin 2012, 5:08

Bonsoir, merci pour vos conseils, rester chaste jusqu'au mariage, est un parcours difficile, mais je pense qu'il faut juste savoir prendre les bonnes décisions.
Je veux suivre la bonne voie

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Chasteté

Message non lu par PaxetBonum » sam. 23 juin 2012, 13:47

mondestin a écrit :Bonsoir, merci pour vos conseils, rester chaste jusqu'au mariage, est un parcours difficile, mais je pense qu'il faut juste savoir prendre les bonnes décisions.
On ne garde pas sa chasteté pour et par soi-même.
C'est un don de Dieu que l'on offre à son conjoint.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités