Rite byzantin catholique

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
Socrate d'Aquin
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 587
Inscription : mar. 27 déc. 2016, 21:00
Conviction : Catholique romain, "philosophe"
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rite byzantin catholique

Message non lu par Socrate d'Aquin » mar. 21 avr. 2020, 21:45

Et bien cela me semble fort juste. Mais pour ne pas laisser de prise à l'opinion professée par certains orthodoxes, Rome a demandé de s'incliner avant l'épiclèse, pour bien montrer par ce geste que la transsubstantiation a déjà été opérée.
Merci.
Le P. Korolevskij ajoutait encore ceci :
On donne diverses explications de ce rite [l'épiclèse], qui a son analogie dans d'autres sacrements, la formule latine de l'absolution, par exemple, où le prêtre, après avoir dit Ego te absolvo continue sous forme deprecative : Dominus noster Jesus Christus te absolvat. Dans l'un et l'autre cas, l'Eglise demande à Dieu d'opérer une chose déjà faite elle le demande après, ne pouvant le demander au moment même ou la chose se fait.
Pour ce qu'il en est de ce décret de la CCD, je ne suis pas tout à fait certain qu'elle soit encore d'actualité ; d'ailleurs, la majorité des grec-catholiques semblent suivre la pratique orthodoxe. On pourrait s'en scandaliser ; pas moi. La pratique orthodoxe, en effet, peut être interprétée comme un double signe de révérence envers les Saintes Espèces (un peu à la manière de la génuflexion du prêtre latin durant le Per ipsum).
Sauf que si ce que je lis sur ce forum est exact, les orthodoxes de rite latin ont ajouté une épiclèse en plus du Supplices te rogamus. N'est-ce pas le signe d'une incompréhension ou du moins d'une imprécision théologique de leur part ?
C'est le signe d'une certaine incapacité à sortir d'un schéma néo-palamite. C'est pour cela, à mon avis, que ces expériences orthodoxes de rite latin feront long feu.
Ἐν ἀρχῇ ἦν ὁ λόγος, καὶ ὁ λόγος ἦν πρὸς τὸν θεόν, καὶ θεὸς ἦν ὁ λόγος. Οὗτος ἦν ἐν ἀρχῇ πρὸς τὸν θεόν. Πάντα δι’ αὐτοῦ ἐγένετο, καὶ χωρὶς αὐτοῦ ἐγένετο οὐδὲ ἓν ὃ γέγονεν. Ἐν αὐτῷ ζωὴ ἦν, καὶ ἡ ζωὴ ἦν τὸ φῶς τῶν ἀνθρώπων, καὶ τὸ φῶς ἐν τῇ σκοτίᾳ φαίνει, καὶ ἡ σκοτία αὐτὸ οὐ κατέλαβεν.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2920
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Rite byzantin catholique

Message non lu par Suliko » mer. 22 avr. 2020, 16:00

Juste une dernière petite remarque sur le sac de Constantinople, pour bien souligner que les catholiques n'ont pas attendu le XXe siècle pour le condamner sévèrement :

Lettre du pape Innocent III :
A Baudouin comte de Flandres et du Hainaut. Tu as accepté d’assumer la tâche de délivrer la Terre Sainte de la main des infidèles. Vous aviez interdiction, sous peine d’excommunication, d’attaquer des terres chrétiennes, à moins qu’ils aient refusé de vous laisser passer ou qu’ils aient refusé de vous aider, et même dans ce cas-là, vous aviez ordre de ne rien faire contre les ordres de mes légats. Vous n’aviez aucun droit ni aucune prétention sur les terres grecques. Vous étiez tenus par un serment solennel devant Notre Seigneur et pourtant, vous avez totalement méprisé ce serment. Ce n’est pas contre les infidèles, mais contre les chrétiens que vous avez élevé l’épée. Ce n’est pas Jérusalem, mais Constantinople que vous avez prise. Vos esprits ne désiraient pas des richesses célestes, mais les richesses du monde. Mais par-dessus tout cela, rien à vos yeux n’a trouvé grâce, ni l’âge, ni le sexe. Sous les yeux du monde entier, vous vous êtes abandonnés à la débauche, à l’adultère et à la prostitution. Nous seulement vous avez violé des femmes mariées et des veuves, mais aussi des jeunes femmes et des vierges dont les vies étaient consacrées à Dieu. Non seulement vous avez pillé les trésors de l’Empereur et des citoyens, riches et pauvres, mais vous avez même dépouillé les sanctuaires de l’Eglise de Dieu. Vous vous êtes introduits dans des lieux saints, y avez volé les objets sacrés sur les autels, même les croix, et pillé d’innombrables images et reliques de saints. Il ne faut pas être alors surpris de ce que l’église grecque, ainsi violentée, rejette ensuite toute obéissance au siège apostolique. Il ne faut pas s’étonner qu’elle ne voie chez les latins rien d’autre que traitrise et œuvres du diable, et les regardent comme maudits.

Au Doge, Enrico Dandola de Venise. C’est toi qui as délibérément détourné une armée croisée, dont la destination était de faire la guerre aux Saracènes. Tu as méprisé mon légat et méprisé l’excommunication que j’ai lancée sur toi. Tu as rompu tes vœux de chrétien, et tu as dépouillé les églises et leurs trésors. Dis-moi, si tu le peux, comment pourras-tu trouver la Rédemption, toi qui as détourné une armée chrétienne destinée à la Terre Sainte ? Avec cette grande et puissante armée, non seulement Jérusalem, mais aussi une partie de la Mésopotamie aurait pu être prise. La preuve en est qu’une armée qui a pu si aisément prendre la Grèce et Constantinople, aurait également pu capturer Alexandrie et la Terre Sainte de la main des infidèles.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
Nebularis
Barbarus
Barbarus

Re: Rite byzantin catholique

Message non lu par Nebularis » jeu. 23 avr. 2020, 10:39

Suliko a écrit :
mer. 22 avr. 2020, 16:00
Il ne faut pas être alors surpris de ce que l’église grecque, ainsi violentée, rejette ensuite toute obéissance au siège apostolique. Il ne faut pas s’étonner qu’elle ne voie chez les latins rien d’autre que traitrise et œuvres du diable, et les regardent comme maudits.
En effet. Une fois n’est pas coutume, je suis entièrement d’accord avec Innocent III sur ce point (l’un des pires papes de l’histoire cependant, des plus sanguinaires – croisade des Albigeois – et surtout, bien plus préoccupé de son pouvoir temporel que de l’établissement du règne de Notre Seigneur...)
Remarquez aussi Suliko que lorsque c’est le pape qui dit cela, vous l’acceptez, mais quand c’est moi qui dis exactement la même chose, vous le contestez de mille façons. C’est compréhensible jusqu’à un certain point (puisque vous êtes catholique) mais enfin c’est aussi un peu frustrant...

[ Fin définitive du hors-sujet :-D ]

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2920
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Rite byzantin catholique

Message non lu par Suliko » jeu. 23 avr. 2020, 11:34

Remarquez aussi Suliko que lorsque c’est le pape qui dit cela, vous l’acceptez, mais quand c’est moi qui dis exactement la même chose, vous le contestez de mille façons. C’est compréhensible jusqu’à un certain point (puisque vous êtes catholique) mais enfin c’est aussi un peu frustrant...
Sauf qu'Innocent III ne dit pas que d'un point de vue théologique, les Grecs ont raison. Il souligne simplement un fait psychologique, à savoir les inimitiés qui résulteraient presque inévitablement du sac de Constantinople. Et il écrivait cela très peu de temps après les faits : rien ne nous dit qu'il pensait que les Grecs auraient raison de ressasser les mêmes reproches près d'un millénaire plus tard et de justifier ainsi leur schisme !
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
Socrate d'Aquin
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 587
Inscription : mar. 27 déc. 2016, 21:00
Conviction : Catholique romain, "philosophe"
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rite byzantin catholique

Message non lu par Socrate d'Aquin » mer. 06 mai 2020, 14:32

Bonjour à tous,

Hier, je relisais ce livre :
Image

Il s'agit du hiératikon publié par le P. Denis Guillaume, publié à la diaconie apostolique (à vérifier) puis à Chevetogne. Ce livre contient une description succinte, mais précise, des offices vespéraux et nocturnes ainsi que de la Messe selon le rite byzantin, en langue française.
Or, dans la description de la liturgie de saint Jean Chrysostome, les rubriques précisent que le prêtre et le diacre doivent s'incliner après la consécration du pain et du vin (donc faire une grande métanie) ; mais pour ce qui est des gestes à l'épiclèse, le livre ne dit rien. En d'autres termes, il ne prévoit aucun geste particulier de vénération à l'épiclèse.
C'est d'autant plus surprenant que ce livre était prévu tant pour les catholiques que pour les orthodoxes (plus encore d'ailleurs, puisque les orthodoxes francophones sont plus nombreux que les grec-catholiques de même langue). Son auteur était d'ailleurs moine de Chevetogne avant de passer, hélas, à l'Eglise orthodoxe grecque. Il est donc certain qu'il ne s'agit pas d'une latinisation.
Ἐν ἀρχῇ ἦν ὁ λόγος, καὶ ὁ λόγος ἦν πρὸς τὸν θεόν, καὶ θεὸς ἦν ὁ λόγος. Οὗτος ἦν ἐν ἀρχῇ πρὸς τὸν θεόν. Πάντα δι’ αὐτοῦ ἐγένετο, καὶ χωρὶς αὐτοῦ ἐγένετο οὐδὲ ἓν ὃ γέγονεν. Ἐν αὐτῷ ζωὴ ἦν, καὶ ἡ ζωὴ ἦν τὸ φῶς τῶν ἀνθρώπων, καὶ τὸ φῶς ἐν τῇ σκοτίᾳ φαίνει, καὶ ἡ σκοτία αὐτὸ οὐ κατέλαβεν.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités