Comment gérer chrétiennement la frustration?

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
pierrot2
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Comment gérer chrétiennement la frustration?

Message non lu par pierrot2 » mer. 13 nov. 2019, 6:00

Bonjour ,
je me suis toujours dit que ce que l'on perdait en frustration volontaire était récupéré en autosatisfaction. Peut-être m'égare-je
En effet, autant la frustration involontaire peut nous rapprocher de Jésus, par ses souffrances, autant la quête de frustration nous rendrait davantage disciple de Jean-Baptiste, qui n'est pas Christ. Remarquez que Jésus fut conduit au désert par l'esprit.De lui-même, il n'a pas cherché l'épreuve pour l'épreuve. Je me plais à penser qu'il a rejoint son peuple sur le lieu de sa souffrance, que là était sa motivation.
Par ailleurs, la frustration érigée en vertu poserait le problème de faire perdre du sens à la valeur "travail", dont le bien-fondé passe par son appréciation. Si la frustration devenait une vertu, la paresse aurait sa justification morale également.
Sauriez vous m'éclairer sur la meilleure manière de gérer la frustration, et/ou sur ce en quoi mon raisonnement pourrait être faussé, svp?

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4278
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: comment gérer chrétiennement la frustration?

Message non lu par Kerniou » mer. 13 nov. 2019, 11:47

Cher Pierrot,
Je dirais que la frustration est imposée de l'extérieur et/ou ressentie; elle ne dépend pas de la volonté de celui qui l'éprouve. A mon sens, elle ne dépend pas de soi . .
Ce dont vous parlez me semblerait relever,davantage, de la "Privation" que l'on peut choisir et s'imposer dans un esprit de pénitence..
Bien fraternellement.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Sam D.
Quæstor
Quæstor
Messages : 228
Inscription : mer. 04 juil. 2018, 13:11
Conviction : Catholique romain

Re: comment gérer chrétiennement la frustration?

Message non lu par Sam D. » mer. 13 nov. 2019, 12:56

Bonjour ,
je me suis toujours dit que ce que l'on perdait en frustration volontaire était récupéré en autosatisfaction.
Excellente intuition, déjà formulée et exemplifiée de longue date (1664) par la Rochefoucauld. https://fr.wikisource.org/wiki/Maximes#450

Il observe par exemple :

" Les philosophes, et Sénèque surtout, n’ont point ôté les crimes par leurs préceptes : ils n’ont fait que les employer au bâtiment de l’orgueil. "
ou

"L’orgueil se dédommage toujours et ne perd rien lors même qu’il renonce à la vanité".

Au sujet de Sénèque encore :

"Regardez un peu de près ce faux brave : vous verrez qu’en faisant de beaux raisonnements sur l’immortalité de l’âme, il cherche à s’étourdir sur la crainte de la mort ; il ramasse toutes ses forces pour faire bonne mine ; il se mord la langue de peur de dire que la douleur est un mal ; il prétend que la raison peut rendre l’homme impassible, et au lieu d’abaisser son orgueil il le relève au-dessus de la divinité. Il nous aurait bien plus obligés de nous avouer franchement les faiblesses et la corruption du cœur humain, que de prendre tant de peine à nous tromper."

Puis, au contraire :

"L’auteur des Réflexions (=lui-même, La Rochefoucauld) n’en fait pas de même : il expose au jour toutes les misères de l’homme. Mais c’est de l’homme abandonné à sa conduite qu’il parle, et non pas du chrétien. Il fait voir que, malgré tous les efforts de sa raison, l’orgueil et l’amour-propre ne laissent pas de se cacher dans les replis de son cœur, d’y vivre et d’y conserver assez de forces pour répandre leur venin sans qu’il s’en aperçoive dans la plupart de ses mouvements."

L'auteur a malheureusement très peu développé sur le comment, ou en quoi, le fait d'être chrétien nous mettrait à l'abri de ces travers. Tout au plus fait-il référence à des Pères de l'Eglise (il ne dit pas lesquels),

"qui ont assuré que toutes nos vertus, sans le secours de la foi, n’étaient que des imperfections ; que notre volonté était née aveugle ; que ses désirs étaient aveugles, sa conduite encore plus aveugle, et qu’il ne fallait pas s’étonner si, parmi tant d’aveuglement, l’homme était dans un égarement continuel"

Convenons qu'il y a une façon un peu simpliste de séparer non-croyants et croyants, ces derniers devenant, à l'en croire, automatiquement vertueux.

Pour ma modeste part, en dehors de la charité, je ne vois pas trop quel sens donner à la frustration. Prenez l'exercice général de sainte Faustine http://www.spiritualite-chretienne.com/ ... de-08.html, qui, bien loin en effet de chercher l'épreuve pour l'épreuve, cite plus qu'abondamment le prochain comme finalité des efforts, au nom et en application de la miséricorde divine. Ce n'est pas la frustration qui est un but, mais, bien plus sainement, l'espérance, la foi et la charité, dont l'accroissement peut, voire doit, trouver des applications toujours plus larges, réduisant toujours plus les causes de frustration, implicitement qualifiée de mal dès lors qu'un palliatif (le palliatif par excellence, devrait-on dire) y est cité:

"Je fréquenterai sincèrement même ceux qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m'enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus."
"Ne crains pas, crois seulement"
"Je veux la miséricorde, non le sacrifice"

pierrot2
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: comment gérer chrétiennement la frustration?

Message non lu par pierrot2 » mer. 13 nov. 2019, 19:27

Kerniou a écrit :
mer. 13 nov. 2019, 11:47
Je dirais que la frustration est imposée de l'extérieur et/ou ressentie; elle ne dépend pas de la volonté de celui qui l'éprouve
Bonjour chère Kerniou,
vous avez raison de faire la distinction: ce que j'appelais la frustration délibérément vécue est mieux défini par le vocable de pénitence, et elle devrait s'accomplir en réparation d'une faute commise, pour permettre à celui qui en est conscient d'éviter toute velléité de s'enorgueillir. A charge à celui qui veut éviter ce dernier travers de bien établir dans son esprit le lien de réparation entre sa faute et la pénitence.
Merci Kerniou, je n'avais pas vu les choses sous cet angle, et s'imposer une pénitence, si on ne prend pas la peine de la trouver ajustée à sa faute pourrait bien conduire à se recueillir comme ce pharisien qui rendait grâce de ne pas être un pécheur, comme il pensait que le publicain l'était.

Il y a cependant cette privation recherchée (le jeûne) que Jésus valorise en demandant de se parfumer, et de faire bonne mine en le pratiquant. Je présume que nous devons jeûner sans nous enorgueillir à l'intérieur de nous même, ni chercher la considération d'autrui par des signes ostentatoires à l'extérieur de nous-même. Et viser de surcroît à nous associer à l'épreuve endurée par le prochain, non dans l'intention de nous appauvrir (si il ne peut bénéficier des fruits de notre effort:exemple: se raser le crâne ne fait pas disparaître la calvitie du chauve) , mais plutôt pour qu'il se sente accompagné dans son épreuve (pas besoin de se raser le crâne pour accompagner le chauve dans son épreuve, qui pourrait d'ailleurs trouver humiliant de se voir "singé"

pierrot2
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: comment gérer chrétiennement la frustration?

Message non lu par pierrot2 » mer. 13 nov. 2019, 19:37

Sam D. a écrit :
mer. 13 nov. 2019, 12:56
"Je fréquenterai sincèrement même ceux qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m'enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus."
Merci de votre concours, Sam
Je suis sensible à ce passage qui reprend sans doute la parabole de celui auquel le créancier remet le plus de dette. On ne peut que se réjouir de l'âme qui trouve miséricorde auprès du Seigneur, surtout celles qui en ont le plus besoin, comme dans la prière de Fatima, car elles lui seront d'autant plus attachées. C'est beau!

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4278
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Comment gérer chrétiennement la frustration?

Message non lu par Kerniou » sam. 16 nov. 2019, 11:19

Nous sommes d'accord sur le fond, cher Pierrot ... C'est l'essentiel ...
Merci d'excuser mon côté pointilleux ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

pierrot2
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Comment gérer chrétiennement la frustration?

Message non lu par pierrot2 » sam. 16 nov. 2019, 16:15

Kerniou a écrit :
sam. 16 nov. 2019, 11:19
Nous sommes d'accord sur le fond, cher Pierrot ... C'est l'essentiel ...
Merci d'excuser mon côté pointilleux ...
J'en suis ravi. Je ne saurais vous reprocher ce que j'ai en commun avec vous de l'avis de mes proches.

Merci encore

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités