Féminisme chrétien et non féminisme

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
pierrot2
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Féminisme chrétien et non féminisme

Message non lu par pierrot2 » mar. 19 nov. 2019, 23:59

mikesss a écrit :
mar. 19 nov. 2019, 20:30
Je ne dis pas qu'il faut tenir les enfants pour responsables des actes de leurs parents, mais de considérer les rôles et responsabilités de chacun dans la famille. Et comme le rôle des parents consiste à s'occuper de leur enfants, on ne peut pas sortir ceux-ci de l'équation.
certes!
mikesss a écrit :
mar. 19 nov. 2019, 20:30
Certes, mais pas au sens catholique du terme (enfin, pour la plupart): ils ne conçoivent pas leurs devoirs de la même façon. Et c'est d'ailleurs pour cela qu'ils en arrivent à dire que les familles homosexuelles sont des familles à part entière.
Je crois commencer à comprendre. Cela se tiendrait, en effet, mais j'imagine qu'il y a des exceptions. En tout cas, j'aurais du mal à appeler cela une élite..
mikesss a écrit :
mar. 19 nov. 2019, 20:30
Le divorce, par nature, est la rupture du mariage; or, le mariage est un engagement à vie; donc divorcer consiste à rompre une promesse faite à son conjoint: il s'agit bien d'une infidélité. Après, pour se protéger des violences, comme je le disais précédemment, il y a la séparation des corps, qui permet à 2 conjoints de vivre séparés physiquement, mais ce n'est pas un divorce, le mariage reste entier.
Je l'ignorais. Quel dommage que l'on informe pas davantage. Cela éviterait sans doute ces morts de femmes sous les coups du conjoint violent, dont par contre la radio informe régulièrement!

mikesss
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 406
Inscription : lun. 19 août 2019, 13:04
Conviction : Catholique

Re: Féminisme chrétien et non féminisme

Message non lu par mikesss » mer. 20 nov. 2019, 7:57

pierrot2 a écrit :
mar. 19 nov. 2019, 23:59
Je crois commencer à comprendre. Cela se tiendrait, en effet, mais j'imagine qu'il y a des exceptions. En tout cas, j'aurais du mal à appeler cela une élite..
j'imagine aussi que tous les grands de se mondes ne sont pas identiques sur ce point. En revanche, j'ai utilisé le terme "élite" dans le sens "gens qui dirigent (d'une façon ou d'une autre) notre pays, mais dans le sens ou ils sont supérieurs moralement au reste de la population.
Cependant, il est une certaine partie de cette "élite" qui est clairement anti catholique, et eux, je les vois mal avoir des familles catholiques alors qu'ils essaient depuis 2 siècles de détruire tout ce qui a trait au catholicisme.
pierrot2 a écrit :
mar. 19 nov. 2019, 23:59
Je l'ignorais. Quel dommage que l'on informe pas davantage. Cela éviterait sans doute ces morts de femmes sous les coups du conjoint violent, dont par contre la radio informe régulièrement!
C'est malheureusement le mal du siècle (là encore, je pense, programmé par nos chères "élites"). On nous rabat les oreilles avec des informations inutiles, on nous gave de "scoops", mais les informations essentielles à la réflexion, on les cache soigneusement.
Cela dit, je vois mal dans une vraie famille catholique, un homme battre sa femme. cette famille n'aurait de catholique que le nom.

pierrot2
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Féminisme chrétien et non féminisme

Message non lu par pierrot2 » mer. 20 nov. 2019, 20:07

mikesss a écrit :
mer. 20 nov. 2019, 7:57
j'imagine aussi que tous les grands de se mondes ne sont pas identiques sur ce point. En revanche, j'ai utilisé le terme "élite" dans le sens "gens qui dirigent (d'une façon ou d'une autre) notre pays, mais dans le sens ou ils sont supérieurs moralement au reste de la population.
Cependant, il est une certaine partie de cette "élite" qui est clairement anti catholique, et eux, je les vois mal avoir des familles catholiques alors qu'ils essaient depuis 2 siècles de détruire tout ce qui a trait au catholicisme.
Je vois vraiment avec difficulté de qui il pourrait être question. Mais je dois reconnaître que si de telles intentions ont eu cours en haut lieu, il semblerait qu'elles aient plutôt atteint leur objectif. Je ne vois en effet plus grand chose subsister de ce qu'à pu être la famille catholique de naguère. Quoiqu'il en soit, vous me semblez d'un avis proche du mien pour ce qui est de déplorer la situation..

J'en reviens donc au sujet du fil pour déplorer également que les avis des personnes visées par notre préoccupation à leur souhaiter de s'émanciper dans cette liberté qui libère vraiment ne sont évidement pas lectrices de ce site. Les absentes pourraient bien voir leur mode de fonctionnement encore promu en grâce au simple motif que cette vision de leur égarement leur serait imputée sans l'élégance de leur donner pouvoir de répondre.
mikesss a écrit :
mer. 20 nov. 2019, 7:57
C'est malheureusement le mal du siècle (là encore, je pense, programmé par nos chères "élites"). On nous rabat les oreilles avec des informations inutiles, on nous gave de "scoops", mais les informations essentielles à la réflexion, on les cache soigneusement.
Cela dit, je vois mal dans une vraie famille catholique, un homme battre sa femme. cette famille n'aurait de catholique que le nom.
C'est surtout celui qui userait de violence qui n'aurait de catholique que le nom. Il n'est pas exclu qu' elle apprécie la soumission, mais dans la majorité des cas, on peut supposer que non, et dans tous les cas, cette soumission ne fait pas d'elle une non-catholique

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités