Pourquoi donc me lever ?

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par lmx » mer. 03 août 2011, 18:42

C.-J. a écrit :
cracboum a écrit : La nuit passive s'adresse aux gens qui sont dévorés du désir d'aimer Dieu vraiment, en Esprit et Vérité, d'un amour spirituel, alors Dieu les envahit, ce qui a pour effet de les ramener à leur néant. Ces âme comprennent qu'on ne peut aimer Dieu qu'avec son propre amour et qu'elles n'ont même pas encore commencé à l'aimer. Alors progressivement elles vont le laisser faire, toute leur action sera désormais de le laisser faire et leur seul souci d'entraver son action, c'est la fameuse crainte de Dieu, une attention amoureuse à l'action transformante de Dieu dans l'âme.

Vous ne pouvez imaginer l'amour que je porte à Dieu et ce n'est pas pour autant que j'en suis amenée à souffrir la nuit.
C'est justement le contraire, plus je l'aime, plus je lui fais confiance, plus je le suis, plus je suis heureuse.
C'est un peu n'importe quoi ce que je lis là. C'est trop confus, pas clair pour moi et pire encore, totalement à l'opposé de ce que Dieu est. Il est amour et uniquement amour.

C'est notre bonheur qu'il veut, rien d'autre.
Plus je réfléchis et plus je me dis que rien n'est crédible dans vos réflexions, que je respecte.
Cracboum ne dit pas n'importe quoi.
Dans le chemin de l'union à Dieu, qui consiste à passer du charnel au spirituel, il est nécessaire de passer par une phase de purification intérieure. Il faut prendre sa croix et mourir au monde comme le Christ nous y invite.
C'est cela que vise la nuit passive de St Jean de la croix où l'âme se voit purifiée et nettoyée par le St Esprit.

St Jean de la Croix est en parfait accord avec la mystique chrétienne authentique tant occidentale qu'orientale qui distingue trois phases que sont la purgation, illumination et l'union (praxis, theoria, theologia chez les grecs)

L'ascèse intérieure fait partie du véritable christianisme, peut être pas du christianisme moderniste, mais en tout cas ce n'est pas une option.

Voici la catéchèse de Benoit XVI sur St Jean de la Croix

http://eucharistiemisericor.free.fr/ind ... _catechese
Dans les « Cantiques spirituels », saint Jean présente le chemin de purification de l'âme, c'est-à-dire la possession progressive et joyeuse de Dieu, jusqu'à ce que l'âme parvienne à sentir qu'elle aime Dieu avec le même amour dont Il l'aime. La vive flamme d'amour poursuit dans cette perspective, en décrivant plus en détail l'état de l'union transformante avec Dieu. Le parallèle utilisé par Jean est toujours celui du feu : de même que le feu, plus il brûle et consume le bois, plus il devient incandescent jusqu'à devenir flamme, ainsi l'Esprit Saint, qui au cours de la nuit obscure purifie et « nettoie » l'âme, avec le temps l'illumine et la réchauffe comme si elle était une flamme. La vie de l'âme est une incessante fête de l'Esprit Saint, qui laisse entrevoir la gloire de l'union avec Dieu dans l'éternité.

« La montée du Mont Carmel » présente l'itinéraire spirituel du point de vue de la purification progressive de l'âme, nécessaire pour gravir le sommet de la perfection chrétienne, symbolisée par le sommet du Mont Carmel. Cette purification est proposée comme un chemin que l'homme entreprend, en collaborant avec l'action divine, pour libérer l'âme de tout attachement ou lien d'affection contraire à la volonté de Dieu. La purification, qui pour parvenir à l'union d'amour avec Dieu doit être totale, commence par celle de la vie des sens et se poursuit par celle que l'on obtient au moyen des trois vertus théologales : la foi, l'espérance et la charité, qui purifient l'intention, la mémoire et la volonté. « La nuit obscure » décrit l'aspect « passif », c'est-à-dire l'intervention de Dieu dans ce processus de « purification » de l'âme. L'effort humain, en effet, est incapable tout seul d'arriver jusqu'aux racines profondes des inclinations et des mauvaises habitudes de la personne : il peut seulement les freiner, mais non les déraciner complètement. Pour cela, l'action spéciale de Dieu est nécessaire, qui purifie radicalement l'esprit et le dispose à l'union d'amour avec Lui. Saint Jean définit cette purification comme « passive », précisément parce que, bien qu'acceptée par l'âme, elle est réalisée par l'action mystérieuse de l'Esprit Saint qui, comme la flamme du feu, consume toute impureté. Dans cet état, l'âme est soumise à tous types d'épreuves, comme si elle se trouvait dans une nuit obscure.

C'est de là que découle l'insistance de saint Jean de la Croix sur la nécessité de la purification et de la libération intérieure pour se transformer en Dieu, qui est l'objectif unique de la perfection. Cette « purification » ne consiste pas dans la simple absence physique des choses ou de leur utilisation ; ce qui rend l'âme pure et libre, en revanche, est éliminer toute dépendance désordonnée des choses. Tout doit être placé en Dieu comme centre et fin de la vie. Le processus long et fatigant de purification exige certainement un effort personnel, mais le véritable protagoniste est Dieu : tout ce que l'homme peut faire est « être disposé », être ouvert à l'action divine et ne pas lui opposer d'obstacle.

C.-J.
Quæstor
Quæstor
Messages : 287
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 15:15
Localisation : Ardennes

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par C.-J. » mer. 03 août 2011, 23:02

lmx a écrit : Il faut prendre sa croix
Ok !
lmx a écrit : et mourir au monde comme le Christ nous y invite.
Ce qui se traduit dans votre vie par ?
Merci de bien vouloir être précis.
Depuis un certain temps, sur ce fil, je lis un certain nombre d'écrits, je les lis attentivement. Mais le problème, c'est que vous ne faites que rapporter des écrits. Ce que j'attends moi, c'est bien autre chose que : St Jean de la Croix l'a vécu, nous le dit etc...
J'attends vos commentaires à vous, ce que cela signifie pour vous ? Comment (puisque vous semblez dire que vous vivez des situations identiques, ce que je crois d'ailleurs car je n'ai aucune raison de ne pas vous croire) vous le vivez, faits précis s'il vous plaît.

C.-J.
Quæstor
Quæstor
Messages : 287
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 15:15
Localisation : Ardennes

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par C.-J. » mer. 03 août 2011, 23:24

stephlorant a écrit :... et particulièrement, hélas, des prêtres et des religieux dans l'Eglise, qui visiblement se disaient, en écoutant mon récit: "Cet homme n'est-il pas un peu 'dérangé' ? Ils m'ont renvoyé en me conseillant de consulter un psy, ce que je n'ai jamais fait.
Stephlorant,

Etre perturbé psychologiquement durant un temps, n'a strictement rien à voir avec la folie.
Pourquoi n'avez-vous jamais suivi le conseil qui vous a été donné !

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par Anne » jeu. 04 août 2011, 5:06

C.-J. a écrit : Ce que j'attends moi, c'est bien autre chose que : St Jean de la Croix l'a vécu, nous le dit etc...
J'attends vos commentaires à vous, ce que cela signifie pour vous ? Comment (puisque vous semblez dire que vous vivez des situations identiques, ce que je crois d'ailleurs car je n'ai aucune raison de ne pas vous croire) vous le vivez, faits précis s'il vous plaît.
[/color]
Les intervenants sont libres de partager ou non des éléments de leur vie spirituelle. Plusieurs considèrent ce domaine comme étant de l'ordre privé...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

C.-J.
Quæstor
Quæstor
Messages : 287
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 15:15
Localisation : Ardennes

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par C.-J. » jeu. 04 août 2011, 10:21

Anne,

Bien sûr que oui que chaque intervenant est libre et j'ajouterais : heureusement d'ailleurs.
Il y a un gros problème Anne.
Je suis stupéfaite du mal être que je peux lire. C'en est effrayant.
A partir du moment où l'un de mes frères, où l'une de mes soeurs, me dit, très clairement, je ne me sens pas bien, qu'au fil de ces écrits, cela se confirme, je vous pose alors une question.
Où est mon devoir, où se situe le vôtre, quant à ce que Dieu attend de nous ?
Je trouve un peu facile de nous réfugier derrière ce paravent qu'est la vie privée.
C'est le genre d'argument (je vous respecte Anne et vous le savez, j'apprécie d'ailleurs l'engagement qui est le vôtre sur ce forum, le soutien que vous apportez, votre rôle de médiatrice parfois...) qui fait que nous en arrivons à regarder couler un frère ou une soeur.
Je m'interdis ce type de réaction. Je dis bien, je me l'interdis.
Je suis incapable d'être témoin de la descente d'un de mes frères ou soeurs, déjà d'y rester insensible et qui plus est, de ne rien faire.
Notre devoir est d'agir.
Libre à vous Anne, de considérer comme Vérité votre opinion, que je respecte d'ailleurs, en ce qui me concerne, ça m'est impossible.
Alors que faire !

C.-J.
Quæstor
Quæstor
Messages : 287
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 15:15
Localisation : Ardennes

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par C.-J. » jeu. 04 août 2011, 10:31

AnneT a écrit :Les intervenants sont libres de partager ou non des éléments de leur vie spirituelle. Plusieurs considèrent ce domaine comme étant de l'ordre privé...

Anne,

Non seulement, un grand nombre d'intervenants partagent plus que des éléments de leur vie spirituelle, mais qui plus est, crient au secours souvent.

Dieu m'a fait des yeux pour voir et des oreilles pour entendre.
Bien à vous Anne,

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par stephlorant » jeu. 04 août 2011, 11:24

Ce que j'ai lu de plus clair jusqu'ici, qui se rapporte aux changements que je commence d'éprouver très régulièrement, c'est ceci, à propos des écrits de saint Jean de la Croix:

"C'est de là que découle l'insistance de saint Jean de la Croix sur la nécessité de la purification et de la libération intérieure pour se transformer en Dieu, qui est l'objectif unique de la perfection. Cette « purification » ne consiste pas dans la simple absence physique des choses ou de leur utilisation ; ce qui rend l'âme pure et libre, en revanche, est éliminer toute dépendance désordonnée des choses. Tout doit être placé en Dieu comme centre et fin de la vie. Le processus long et fatigant de purification exige certainement un effort personnel, mais le véritable protagoniste est Dieu : tout ce que l'homme peut faire est « être disposé », être ouvert à l'action divine et ne pas lui opposer d'obstacle.

J'ai demandé au Seigneur qu'il m'en soit fait comme Il veut, et Il a décidé que c'est le bon moment. Je vais fermer ce fil et en ouvrir un autre qui se nommera plus simplement: "Au jour le jour".
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par lmx » jeu. 04 août 2011, 20:29

C.-J. a écrit :
lmx a écrit : Il faut prendre sa croix
Ok !
lmx a écrit : et mourir au monde comme le Christ nous y invite.
Ce qui se traduit dans votre vie par ?
Merci de bien vouloir être précis.
Depuis un certain temps, sur ce fil, je lis un certain nombre d'écrits, je les lis attentivement. Mais le problème, c'est que vous ne faites que rapporter des écrits. Ce que j'attends moi, c'est bien autre chose que : St Jean de la Croix l'a vécu, nous le dit etc...
J'attends vos commentaires à vous, ce que cela signifie pour vous ? Comment (puisque vous semblez dire que vous vivez des situations identiques, ce que je crois d'ailleurs car je n'ai aucune raison de ne pas vous croire) vous le vivez, faits précis s'il vous plaît.
Je n'ai jamais dit que je vivais des situations identiques.
St Jean de la Croix qui est un docteur de l'Eglise ne fait qu'exprimer à sa manière la théologie de l'Eglise qui a sa source dans l'Evangile, donc on peut quand même le citer et se référer à lui.

Pour répondre à votre question, un membre de ce forum "Theophane" qui fait partie de l'Opus Dei a écrit que les membres étaient encouragés à pratiquer la "mortification", et comme exemple concret que j'aime bien il donnait le fait de sortir du lit dès que le réveil sonne. Voilà un acte de mortification (laquelle n'est pas exclusivement corporelle) qui incite à combattre ses éventuelles tendances paresseuses. C'est un acte anodin mais pas toujours facile quand on a tendance à bien aimer rester sous la couette à ne rien faire.
On peut donner d'autres exemple comme : s'efforcer d'être aimable (sans hypocrisie évidemment), patient ; essayer d'acquérir un certain détachement par rapport à ce qu'il se passe, se forcer à prier même quand on a pas envie etc.
Vaincre ses passions par des petits actes quotidiens, mettre Dieu au centre de sa vie et s'efforcer de rapporter ses actes à Lui, c'est ça aussi renoncer à soi.

Ce que j'ai lu de plus clair jusqu'ici, qui se rapporte aux changements que je commence d'éprouver très régulièrement, c'est ceci, à propos des écrits de saint Jean de la Croix
les catéchèses de Benoit XVI sont des trésors
http://eucharistiemisericor.free.fr/ind ... chese_2011

C.-J.
Quæstor
Quæstor
Messages : 287
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 15:15
Localisation : Ardennes

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par C.-J. » jeu. 04 août 2011, 20:50

Bonne continuation à chacun.

Merci pour ce fil qui m'a appris.


Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par Anne » ven. 05 août 2011, 4:27

C.-J. a écrit : Libre à vous Anne, de considérer comme Vérité votre opinion, que je respecte d'ailleurs, en ce qui me concerne, ça m'est impossible.
Alors que faire !
Votre capacité à lire dans l'intervention des autres ce qui ne s'y trouve pas est assez intéressante en soi...

Mon intervention avait pour but de rappeler que vous n'avez pas à exiger que les gens partagent ce qu'ils n'ont pas envie de partager, qu'ils livrent ce qu'ils ne sont pas à l'aise de livrer. Le ton de votre message, je suis désolée de vous le dire, ressemblait plus à un ordre qu'à une invitation...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par Théophane » ven. 05 août 2011, 12:23

Vaincre ses passions par des petits actes quotidiens, mettre Dieu au centre de sa vie et s'efforcer de rapporter ses actes à Lui, c'est ça aussi renoncer à soi.
C'est vrai. Un jour dans une méditation prêchée, un prêtre de l'Opus Dei nous disait que faire un acte extraordinaire une fois dans sa vie était à la portée de tout le monde : on se concentre, on serre les dents... et on fonce ! En revanche, se lever tous les matins à l'heure, soigner les petits détails de la vie, être toujours souriant et disponible pour les autres, voilà qui est vraiment héroïque.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1793
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par cracboum » ven. 05 août 2011, 15:09

Théophane a écrit :
Vaincre ses passions par des petits actes quotidiens, mettre Dieu au centre de sa vie et s'efforcer de rapporter ses actes à Lui, c'est ça aussi renoncer à soi.
C'est vrai. Un jour dans une méditation prêchée, un prêtre de l'Opus Dei nous disait que faire un acte extraordinaire une fois dans sa vie était à la portée de tout le monde : on se concentre, on serre les dents... et on fonce ! En revanche, se lever tous les matins à l'heure, soigner les petits détails de la vie, être toujours souriant et disponible pour les autres, voilà qui est vraiment héroïque.
Exact :oui: , néamoins, cet acte héroïque exceptionnel il est bon de l'avoir fait et de serrer les dents pendant qu'on a encore de bonnes dents, parce que aller au bout de soi est utile, sinon nécessaire, pour connaître ses limites, se connaître, et connaître l'orgasme spirituel qui en résulte (pardon pour la crudité, c'est pour les vitamines), ainsi que le long vol plané, d'autant plus long qu'on est monté plus haut, pour redescendre sur terre. Mais plus tout à fait comme avant.
Et finalement, l'héroïsme quotidien en est une bonne préparation. :)
De toute façon, l'acte héroïque exceptionnel, personne n'y échappe à la fin !

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Pourquoi donc me lever ?

Message non lu par stephlorant » ven. 05 août 2011, 17:00

C.-J. a écrit :
stephlorant a écrit :... et particulièrement, hélas, des prêtres et des religieux dans l'Eglise, qui visiblement se disaient, en écoutant mon récit: "Cet homme n'est-il pas un peu 'dérangé' ? Ils m'ont renvoyé en me conseillant de consulter un psy, ce que je n'ai jamais fait.
Stephlorant,

Etre perturbé psychologiquement durant un temps, n'a strictement rien à voir avec la folie.
Pourquoi n'avez-vous jamais suivi le conseil qui vous a été donné !
Je n'avais certes pas à suivre ce conseil ! Au moment de ma conversion, je n'ai jamais été plus lucide de toute mon existence ! En réalité, c'est simple: je sortais vainqueur de près de quinze années de désarroi moral et de recherche de vérité. La Vérité est venue à moi, elle ne regardait que les prêtres - qui devaient me proposer la confession, cela c'est sûr. Or, si ces prêtres m'ont renvoyé comme ils l'ont fait, c'est, pour le moins, qu'ils manquaient de foi, qu'ils vivaient eux-mêmes un grand doute et une forme de repli sur eux-mêmes. (Mais il existe aujourd'hui des Jésuites psychothérapeutes utilisant des méthodes inspirées de Jung, ainsi que des théologiens Dominicains "d'avant-garde" orientés vers un 'syncrétisme' religieux... dès lors je ne suis plus surpris de rien).

Ce qu'ils auraient pu faire encore, après le sacrement de réconciliation, c'est me proposer une retraite de discernement - à l'époque je ne savais pas que cela existait, mais eux, oui, ils le savaient ! Pourquoi ne pas agir en tant que prêtre lorsque l'on reçoit un converti ? Par peur pour soi-même ?
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités