Tout quitter pour entrer en religion

« Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte » (2Tm 1.9)
Règles du forum
Forum d'aide pour le discernement des vocations sacerdotales et religieuses
Avatar de l’utilisateur
papounet
Barbarus
Barbarus

Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par papounet » dim. 14 déc. 2014, 16:30

Cinci a écrit :Papounet,
Votre petit mot :
C'est ce qui est demandé à ceux qui entrent dans les ordres religieux, de tout quitter.
Faites gaffe "quand même" avec votre commentaire. Je vais vous expliquer pourquoi je dis ça....
Je ne vous comprends pas ! Pourquoi assimilez-vous ma réflexion qui vise, notamment, les ordres monachistes (et même les prêtres paroissiaux), car il leur est fortement conseillé de quitter leur famille pour entrer en religion, aux témoins de Jéhovah ?

C'est complètement aberrant. Vous êtes hanté à ce point par cette secte ?

Williekem
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : lun. 30 mars 2015, 12:10

Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Williekem » mar. 31 mars 2015, 4:48

Bonsoir Capucine. Valider vos voeux signifie juste que ce n'est pas une erreur, que vous avez réellement fait ce choix. Pour cela, c'est-à-dire l'inscription de vos voeux, vous avez jusqu'au 20 mars. Puis, du 20 mars au 10 juin, viendra la phase de hiérarchisation. Vous ne pourrez plus rajouter des voeux, vous pourrez juste choisir leur ordre d'importance, une tape décisive donc. Ai-je répondu à votre question ? Julie Mleczko

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Belin » mar. 31 mars 2015, 13:40

On doit tout quitter si on veut être disciple du Christ (c'est une exigence de Jésus lui même); cette recommandation n'est pas seulement faite pour les religieux. Seulement, les contraintes de la vie séculière font que les séculiers gardent "extérieurement" certains biens, mais intérieurement le séculier, comme le moine, devrait avoir le même degré de détachement par rapport aux biens du monde.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Christophe67 » mar. 28 avr. 2015, 11:08

kisito a écrit :On doit tout quitter si on veut être disciple du Christ (c'est une exigence de Jésus lui même)
Bonjour kisito,

Le Christ a bien raison, aussi faut-il être certain également de faire Sa volonté, aussi j'y mets un bémol et je m'en explique.

Je vais hélas devoir faire un témoignage personnel (encore?), afin d'éviter à des personnes dans cette même situation de faire des choix qui ne sont pas forcément ceux attendus.

J'ai, lors de Pâques 2013, reçu et vécu une expérience personnelle de l'Amour du Christ.
Je pense que ce n'était qu'une partie car je suis conscient que je ne pouvais recevoir cet Amour en entier.
Je passe les détails mais cette expérience m'a tellement bouleversé que j'ai cru que je devais tout abandonner pour répondre à cet appel, et croyez bien que j'y étais prêt.

J'ai consulté mon confesseur, un frère dominicain maître des novices (ordre qui pouvait me correspondre), un chanoine de l'évêché, et tous m'ont conseillé de faire une retraite spirituelle de discernement avec les exercices ignatiens. Ce que j'ai fais.

Je passe encore les détails, mais il s'avère qu'ayant choisi la voie maritale à une époque où j'étais très éloigné de la foi, Le Seigneur m'a fait comprendre qu'il n'exigeait pas de moi de revenir sur le sacrement du mariage (et c'est logique), mais au contraire de Le servir dans cette voie. C'est ce que j'appelle communément ma dernière conversion. Je passe encore, pour essayer de rester humble, en n'énumérant pas tout ce qui en a découlé.

Tout cela pour dire qu'il faut bien discerner que l'appel ressenti peut, parfois, correspondre à une envie propre, et pas forcément à la voie qui nous est montrée par Dieu.

Etre prêt à tout abandonner, oui. Mais comme me l'a fait remarquer mon accompagnateur spirituel jésuite lors de cette retraite, il n'est pas mentionné épouse/époux dans l'Évangile selon St Marc, chapitre 10.
De même pour les Apôtres, dont l'attachement au célibat nous montrerait que le Christ n'est pas venu les choisir parmi des hommes mariés.
Et qu'ainsi suivre le Christ n'implique pas de rendre l'autre malheureux, Il n'exige pas qu'on abandonne, au sens primaire du terme, une épouse sans son accord et qu'on tourne le dos au sacrement du mariage.

On peut ne pas être d'accord, je ne fais que restituer ce qui m'a été inspiré.

En bref, on peut se sentir appelé vers la vie monacale (j'excluais la prêtrise étant marié) mais ce n'est pas forcément ce que le Seigneur attend de nous.
Un véritable discernement nous aide à Le comprendre et voir que sacrifier une ambition monastique, par amour de Lui, pouvait être tout aussi beau.
Mais cela nécessite une totale conversion, en Le servant mieux, en L'aimant plus, en devenant un témoin de cette voie (hélas le diaconat n'est pas réalisable pour le moment).
Je n'ai pas honte de l'avouer, en voulant aimer le Seigneur, j'ai appris à aimer plus mon épouse, ma fille et même les autres.

Je conclus par un avis personnel : si on regarde le fruit qui découlerait de certains abandons on n'est pas certain que ce soit Sa volonté, mais probablement la nôtre.

Que celui qui veut être juste dans sa démarche cherche avant tout à discerner.



Cordialement.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Belin » mar. 28 avr. 2015, 12:10

Je ne sais pas pourquoi il y a cette confusion toujours et toujours: Tout quitter ne signifie pas forcement être ermite ou moine! En désir et en esprit on doit tout quitter pour Jésus! mais il n'est pas donné à tout le monde de quitter effectivement et extérieurement tout, car on n'a pas les mêmes capacités, ni les mêmes vocations. Pour cela il faut un discernement, mais tout le monde devrait en avoir le désir car c'est ainsi qu'on a l'assurance d'avoir éternellement "le centuple" en Christ.
Ainsi st Paul demande à ceux qui ont les femmes de vivre "comme s'il n'en avait pas", car nous sommes dans "les derniers temps" et "l'époux véritable est proche".

En fait le seul choix raisonnable à la lumière de la Foi est le renoncement, je vais reprendre un raisonnement que j'ai déjà eu à présenter dans un autre fil:
Lorsqu'on désire trouver son bonheur dans une relation conjugale et auprès de la famille qu'on aura:
- On n'a aucune garantie qu'on trouvera effectivement un(e) compagnon (compagne). J'ai beaucoup de cousines qui ont cherché sans succès un époux durant leur vie, aujourd'hui elles tendent vers la soixantaine...célibataire malgré elle.
- Si on en trouve, on n'a aucune garantie que effectivement notre compagnon (compagne) ou notre famille feront effectivement notre bonheur: Il y a souvent des désillusions, et notre foyer devient pratiquement pour nous l'enfer sur terre.
- Même si on y trouve le bonheur il est éphémère et précaire: un jour on peut vous apprendre que votre épouse et tous vos enfant sont mort dans un accident, un jour votre compagnon peut vous dire qu'il veut le divorce et vous forcer à vivre célibataire malgré vous.
- Enfin même si au final vous trouvez du bonheur auprès de votre épouse, vos enfants, les enfants de vos enfants, ce bonheur n'est pas un motif d'Espérance pour un bonheur éternel auprès de Dieu.

Par contre lorsqu'on renonce par amour pour Dieu à ce bonheur ( et à tout autre bonheur selon le monde la précision est importante):
- On a la certitude d'avoir auprès du Christ et dès ce monde un bonheur qui sera le centuple du bonheur qu'on a sacrifié
- On a la certitude d'avoir dans l'éternité auprès de Dieu ce bonheur sacrifié, mais dans sa perfection

Alors entre choisir un bonheur incertain, précaire, illusoire, et sans motif d'Espérance d'une part et d'autre part choisir un bonheur qui est le centuple du premier bonheur, qui est certain et éternel. je pense que le choix s'impose de lui même pour peu qu'on regarde les choses sous la perspective de la Foi.

SergeA
Senator
Senator
Messages : 920
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par SergeA » mar. 28 avr. 2015, 12:31

kisito a écrit :je ne sais pas pourquoi il y a cette confusion toujours et toujours: Tout quitter ne signifie pas forcement être ermite ou moine! En désir et en esprit on doit tout quitter pour Jésus! mais il n'est pas donné à tout le monde de quitter effectivement et extérieurement tout, car on n'a pas les mêmes capacités, ni les mêmes vocations. ...
Je suis d'accord avec vous Kisito.
Tout quitter pour Dieu, ce n'est pas forcement partir vivre dans une caverne, mais plutôt, se rendre disponible, prêt à tout pour Le servir, devenir un outil dans Ses mains pour Sa gloire, être à l'écoute, se donner totalement à Lui corps et âme, et cela peut se faire même en continuant sa vie de tous les jours. Il faut être certain qu'en se rendant disponible, des "missions", même modestes à nos yeux, pourront se présenter.
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Christophe67 » mar. 28 avr. 2015, 12:52

je ne sais pas pourquoi il y a cette confusion toujours et toujours: Tout quitter ne signifie pas forcement être ermite ou moine! En désir et en esprit on doit tout quitter pour Jésus! mais il n'est pas donné à tout le monde de quitter effectivement et extérieurement tout, car on n'a pas les mêmes capacités, ni les mêmes vocations.
Bonjour kisito,


Je témoignais en ce sens aussi, nulle confusion de ma part, mais simplement le désir de témoigner qu'abandonner ne veut pas dire tout laisser en plan. Je rebondissais sur votre post pour indiquer, à un éventuel lecteur, qu'il fallait ne pas prendre le terme abandonner au sens littéral, au pied de la lettre.
Et que cette envie pouvait être mal interprétée à la seule force du jugement personnel.

Il est important aussi de se projeter dans la situation probable d'autres lecteurs pouvant rencontrer ce cas de figure, et ne pas tout prendre pour soi-même.

Ai-je été maladroit ? Avez-vous pris la chose personnellement ? Les deux sont possibles mais là n'était pas l'intention première :
... afin d'éviter à des personnes dans cette même situation de faire des choix qui ne sont pas forcément ceux attendus

Cordialement.
Dernière modification par Christophe67 le mar. 28 avr. 2015, 12:55, modifié 1 fois.

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Jeremy43 » mar. 28 avr. 2015, 12:53

Bonjour,
Alors entre choisir un bonheur incertain, précaire, illusoire, et sans motif d'Espérance d'une part et d'autre part choisir un bonheur qui est le centuple du premier bonheur, qui est certain et éternel. je pense que le choix s'impose de lui même pour peu qu'on regarde les choses sous la perspective de la Foi.
Mais nous n'avons pas le choix : Dieu a une vocation unique pour chacun d'entre nous, certains au monastère, d'autres en célibat consacré, d'autres encore dans des missions apostoliques, dans le Sacerdoce, dans le mariage... bref, chaque vocation est unique et répond pleinement à l'individu.

Le souci c'est les personnes qui ratent leur vocation en faisant le mauvais choix, d'où l'importance de prendre du temps pour discerner quelle est sa vocation. Des personnes ont fait des essais au monastère (ou même au séminaire), pensant avoir sincèrement la vocation religieuse, finalement au bout de quelques mois ce n'était pas le cas : leur vocation c'était le mariage. L'important c'est de faire ce que Dieu veut, donc de renoncer à sa volonté propre pour Le laisser agir, diriger notre vie en Lui faisant totalement confiance.
- Si on en trouve, on n'a aucune garantie que effectivement notre compagnon (compagne) ou notre famille feront effectivement notre bonheur: Il y a souvent des désillusions, et notre foyer devient pratiquement pour nous l'enfer sur terre.
Mais ça ce n'est pas le mariage chrétien ; le but du mariage chrétien c'est de rendre heureux l'autre, de se livrer à l'autre par amour pour le Christ. Ce n'est donc pas chercher son bonheur dans sa famille mais créer le bonheur de sa famille grâce à l'amour du Christ répandu dans les coeurs : c'est très différent.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Belin » mar. 28 avr. 2015, 13:13

Jeremy43 a écrit :Bonjour,
Alors entre choisir un bonheur incertain, précaire, illusoire, et sans motif d'Espérance d'une part et d'autre part choisir un bonheur qui est le centuple du premier bonheur, qui est certain et éternel. je pense que le choix s'impose de lui même pour peu qu'on regarde les choses sous la perspective de la Foi.
Mais nous n'avons pas le choix, Dieu a une vocation unique pour chacun d'entre nous, certains au monastère, d'autres en célibat consacré, d'autres encore dans des missions apostoliques, dans le Sacerdoce, dans le mariage... bref, chaque vocation est unique et répond pleinement à l'individu.
j'ai juste fait une présentation de bon sens, dites moi plutôt ce qui est incohérent dans ma présentation. Et j'ai dis bien avant qu'on n'a pas tous les mêmes capacité ni la même vocation. Mais il est clair que au regard de la Foi, le choix du renoncement effectif est bien "la meilleur part" et seul des contraintes ou une vocation différente peut nous faire prendre un choix autre. Mais tout en prenant un choix autre, notre Foi nous dit d'une façon claire que le détachement effectif est le meilleur des choix, c'est pour cela que même si on ne renonce pas effectivement et extérieurement au monde, en désir et en esprit on soupir toujours derrière cette possibilité, car elle est objectivement au regard de la Foi, le meilleur des choix.

. L'important c'est de faire ce que Dieu veut, donc de renoncer à sa volonté propre pour Le laisser agir, diriger notre vie en Lui faisant totalement confiance.
Ce que Dieu veut n'est pas un mystère c'est écrit dans le livre comme le dit le psalmiste. Et Jésus nous a demandé de tout renoncer pour lui, donc renoncer à tout ses biens est la volonté de Dieu! seulement cela ne se fait pas au même rythme pour tout le monde
-
Mais ça ce n'est pas le mariage chrétien, le but du mariage chrétien c'est de rendre heureux l'autre, de se livrer à l'autre par amour pour le Christ. Ce n'est donc pas chercher son bonheur dans sa famille mais créer le bonheur de sa famille grâce à l'amour du Christ répandu dans les coeurs, c'est très différent.
Vous ne pouvez pas rendre l'autre heureux, et l'autre ne peut pas vous rendre heureux, ce serait une illusion. Seul Dieu peut nous rendre heureux ( le véritable bonheur, pas des illusions de bonheur)! le don total à l'autre par amour pour le Christ doit se faire envers tout le monde en particulier le nécessiteux cela n'est pas seulement réservé à son épouse et enfin l'union à notre conjoint n'est pas quelque chose d'absolue! il peut arriver que notre conjoint devienne un obstacle pour notre sanctification voir un danger pour notre vie et dans ce cas on doit s'en séparer. la séparation civile des corps et même le divorce civil ne sont pas toujours des péchés, c'est la séparation sacramentelle qui est impossible, et c'est le remariage qui est un péché.
Dernière modification par Belin le mar. 28 avr. 2015, 14:44, modifié 2 fois.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Belin » mar. 28 avr. 2015, 13:18

Christophe67 a écrit :
je ne sais pas pourquoi il y a cette confusion toujours et toujours: Tout quitter ne signifie pas forcement être ermite ou moine! En désir et en esprit on doit tout quitter pour Jésus! mais il n'est pas donné à tout le monde de quitter effectivement et extérieurement tout, car on n'a pas les mêmes capacités, ni les mêmes vocations.
Bonjour kisito,


Je témoignais en ce sens aussi, nulle confusion de ma part, mais simplement le désir de témoigner qu'abandonner ne veut pas dire tout laisser en plan. Je rebondissais sur votre post pour indiquer, à un éventuel lecteur, qu'il fallait ne pas prendre le terme abandonner au sens littéral, au pied de la lettre.
.
Ok , merci pour cette remarque

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Christophe67 » mar. 28 avr. 2015, 14:10

D'ailleurs à la relecture, je viens de m'apercevoir que je remplaçais le mot "quitter" par "abandonner".

C'est involontaire mais exprime bien mon ressenti en s'appliquant à l'homme marié qui envisagerait de tout "abandonner" en croyant servir ... et cela sans un discernement réel et indispensable, j'insiste sur ce fait.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Anne » mer. 29 avr. 2015, 5:25

Christophe67 a écrit : De même pour les Apôtres, dont l'attachement au célibat nous montrerait que le Christ n'est pas venu les choisir parmi des hommes mariés.
J'avais cru comprendre que Saint Pierre avait tout de même une belle-mère... (Saint Luc, 4-38) ;)
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par papounet » mer. 29 avr. 2015, 9:28

Tout à fait et d'autres disciples de Jésus étaient mariés également. Ce n'est quand même pas une tare !

Dieu n'a-t-il pas dit dans la Genèse : "multipliez-vous ?

Dans d'autres religions aussi respectables que la nôtre, les religieux peuvent être mariés sans aucun problème pour l'exercice de leur sacerdoce...

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Christophe67 » mer. 29 avr. 2015, 11:52

Anne a écrit :
Christophe67 a écrit : De même pour les Apôtres, dont l'attachement au célibat nous montrerait que le Christ n'est pas venu les choisir parmi des hommes mariés.
J'avais cru comprendre que Saint Pierre avait tout de même une belle-mère... (Saint Luc, 4-38) ;)

Bonjour Anne,

Je vais me pencher sur ce passage qui n'avait pas attiré mon attention.
En premier jet, ce qui me vient à l'esprit sans avoir relu, serait : une épouse décédée ?

Je vais étudier cela et vous remercie pour ce point à revoir.


Cordialement.

Ciryl
Censor
Censor
Messages : 75
Inscription : mar. 12 mai 2015, 15:16
Conviction : en recherche

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Ciryl » mer. 27 mai 2015, 0:11

Christophe67 a écrit :
Tout cela pour dire qu'il faut bien discerner que l'appel ressenti peut, parfois, correspondre à une envie propre, et pas forcément à la voie qui nous est montrée par Dieu.
Merci pour ce témoignage lucide et circonstancié de cette expérience spirituelle.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités