Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

« Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre » (Sg 1.1)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté sur la doctrine sociale, politique, économique et écologique de l'Église
Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par Toto » lun. 18 août 2014, 21:41

Interview signalée par Le Salon Beige, ici.

Extraits (choisis par Le Salon Beige, reproduction de la mise en gras de LSB) :


"L’homosexualité est un fait, ce n’est pas un choix. Le choix est dans la manière de vivre cet état de fait et particulièrement lorsqu’on est chrétien Ce n’est pas parce qu’on est homosexuel qu’on n’a pas le droit d’aimer et d’être aimé. En revanche, je crois que l’erreur de ceux qui ont réclamé le mariage, c’est d’avoir voulu employé le terme mariage. Le mariage c’est l’union d’un homme et d’une femme. Pour les autres situations, pourquoi pas un contrat d’union civile qui donne les mêmes droits qu’à un couple hétérosexuel. C’est déjà le cas du Pacs. Quant aux manifestations, plutôt bon enfant au début elles ont été récupérées par la suite. Je pense aussi que les enfants n’avaient pas à être dans ces manifestations. Ce n’était pas leur place. Parmi ces enfants, de 7, 8, 10 ans, quand ils auront 18 ou 19 ans, l’un ou l’autre se découvrira peut-être homosexuel. Vers qui vont-ils se tourner pour parler de ce qu’ils découvrent en eux et de ce qu’ils vivent quand ils se souviendront que leurs parents les ont emmenés dans des manifestations dans lesquelles se sont exprimés des gens de manière agressive et violente à l’égard des homosexuels ?"

Un peu plus loin :

"On parle du droit à l’enfant mais pas du droit de l’enfant. Son droit, dans la mesure du possible, c’est d’avoir une maman et un papa. Ça ne veut pas dire que deux papas ou deux mamans ne s’occuperont pas bien d’un enfant, ce n’est pas la question".

Pour finir :

"quand je vois la fatigue des prêtres qui se donnent sans compter, je souhaiterais que l’Eglise étudie la possibilité d’ordonner prêtre des hommes mariés qui pourraient, comme les diacres, continuer à exercer leur activité professionnelle. Qu’est-ce qui est important, permettre aux communautés chrétiennes d’avoir un prêtre proche et surtout l’Eucharistie, ou de se crisper sur la question du célibat ? Sans pour autant, bien sur remettre en cause le célibat (...)

Peut-être des femmes diacres, ce serait une première étape. L’essentiel, c’est d’avancer".

Texte intégral .

D'habitude, j'aime bien poster un commentaire quand je fais un copier-coller. Mais les propos de Mgr Falco sont tellement délirants qu'ils se suffisent à eux-mêmes, je crois qu'il n'y a pas besoin d'enfoncer le clou.

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par elenos » lun. 18 août 2014, 22:26

Toto a écrit :Interview signalée par Le Salon Beige, ici
Un peu plus loin :
"On parle du droit à l’enfant mais pas du droit de l’enfant. Son droit, dans la mesure du possible, c’est d’avoir une maman et un papa. Ça ne veut pas dire que deux papas ou deux mamans ne s’occuperont pas bien d’un enfant, ce n’est pas la question".
Pour finir :
"quand je vois la fatigue des prêtres qui se donnent sans compter, je souhaiterais que l’Eglise étudie la possibilité d’ordonner prêtre des hommes mariés qui pourraient, comme les diacres, continuer à exercer leur activité professionnelle. Qu’est-ce qui est important, permettre aux communautés chrétiennes d’avoir un prêtre proche et surtout l’Eucharistie, ou de se crisper sur la question du célibat ? Sans pour autant, bien sur remettre en cause le célibat (...)
Peut-être des femmes diacres, ce serait une première étape. L’essentiel, c’est d’avancer".
Texte intégral .
La première partie de l'article est l'opinion générale de l'Eglise.
La seconde (le mariage des prêtres ) démontre qu'il y a des évêques intelligents et courageux ! Ce qui est navrant c'est de parler de courage sur un fait si évident.
Ce sont eux qui feront avancer ^l'Eglise l'évangélisation.
Il ne souhaite que la situation où était l'église pendant les premiers siècles. (Saint Paul disait que l'évêque -episcopos, surveillant- ne devait être le mari que d'une seule femme !)
Ce n'est qu'au XIe siècle que le célibat, qui était jusque là une règle uniquement monastique, fera partie explicite de la règle de vie du prêtre séculier en Occident.
Mgr di Falco ne prophétise pas il ne fait que dire ce que sera l'Eglise..... bientôt (je l'espère) !
Dernière modification par elenos le lun. 18 août 2014, 23:19, modifié 2 fois.

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par elenos » lun. 18 août 2014, 22:35

Chroniques de Mgr di Falco
Ecoutez les Chroniques de Mgr di Falco
et surtout cette messe (une des plus belles jamais entendue)
lien ci-dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=KwKM5E03syE

de même que celle-ci
https://www.youtube.com/watch?v=63dQBC_ZS2o

Les petits chanteurs Notons aussi les chanteuses. Je n'y voit pas d'inconvénient. (C'est vrai que j'aime voir et entendre des filles et des femmes). Qu'il y ait de"s femmes-diacres (des diaconesses ! et je n'y voit que le bonheur que Dieu a voulu en créant hommes et femmes. (Des papas et des mamans...)
(Messe de clôture du Congrès international Pueri Cantores. Elle rassemblera l'ensemble des congressistes (5200 personnes environ) qui seront répartis à l'intérieur et sur le parvis de Notre-Dame. La délégation des 68 choeurs allemands sera rassemblée sur le parvis. C'est là que débutera la messe et que se déroulera toute la liturgie de la Parole. La liturgie eucharistique se déroulera ensuite à l'intérieur de la Cathédrale occupée par l'ensemble des autres choeurs, les invités et des fidèles. La messe sera présidée par le Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris. Il sera entouré de plusieurs évêques et d'une cinquantaine de prêtres accompagnant les divers chœurs.
Dernière modification par elenos le lun. 18 août 2014, 22:50, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Unsimplehomme
Quæstor
Quæstor
Messages : 266
Inscription : dim. 25 juil. 2010, 17:41

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par Unsimplehomme » lun. 18 août 2014, 23:36

:-[
J'ose espérer que c'est une nouvelle ânerie débitée pas le site douteux "le Salon Beige".
Mais si les propos rapportés par le site sont véridiques il faut que le Pape prenne immédiatement les sanctions qui s'imposent!
-Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi.
-Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux : c'est bien ainsi qu'on a persécuté les prophètes, vos devanciers.
(Mt 5:11et12)

Avatar de l’utilisateur
Sam
Censor
Censor
Messages : 123
Inscription : dim. 12 sept. 2010, 16:38

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par Sam » mar. 19 août 2014, 10:54

Il me semble que tout ce qui n'est pas l'objet d'un dogme peut-être discuté à l'intérieur de l'Église, notamment par ceux qui en ont la charge, à commencer par le Pape et les évêques. En revanche, ce qui me désole lorsque l'on aborde de tels sujets, c'est qu'en fait c'est la société non-catholique qui cherche à imposer à l'Église sa conception du monde ; une conception qui, faut-il le rappeler, s'éloigne chaque jour un peu plus d'une vision chrétienne de la société.

La grande question est donc toujours la même : l'Église doit-elle plier face à ce chantage et s'adapter au diktat de l'époque. Bref, doit-elle s'éloigner du Christ pour plaire au monde, tourner le dos à l'Esprit Saint pour plaire à l'esprit du temps ? À ce sujet, il me semble que l'évangile de Jean nous dit tout.
« Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! »

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par Toto » mar. 19 août 2014, 20:51

Unsimplehomme a écrit ::-[
J'ose espérer que c'est une nouvelle ânerie débitée pas le site douteux "le Salon Beige".
Mais si les propos rapportés par le site sont véridiques il faut que le Pape prenne immédiatement les sanctions qui s'imposent!
LSB n'est pas un site douteux, et vous trouverez en fin de mon premier message l'interview intégrale de Mgr Falco par le journal Le Dauphiné. Il n'y a donc aucune invention de la part de LSB qui se contente de reproduire la substantifique moelle du discours de Mgr Falco, en mettant en gras les passages qu'il juge importants.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par jean_droit » mer. 20 août 2014, 10:06

1-
J'ose espérer que c'est une nouvelle ânerie débitée pas le site douteux "le Salon Beige".
Mais si les propos rapportés par le site sont véridiques il faut que le Pape prenne immédiatement les sanctions qui s'imposent!
Je ne crois vraiment pas que le Salon Beige soit un site "douteux".

En général les informations qu'il donne sont assez fiables.

D'autre part un certain nombre de positions qu'il prend avec courage sont les miennes :

- La lutte pour la Vie et contre l'avortement : Y aurait-il des chrétiens et des catholiques qui ne soutiendraient pas cet objectif ? Cela existe ?

- Le soutien aux écoles hors-contrat : Un des moyens de lutter contre le laïcisme anti-catholique ...

- Le soutien aux évêques qui se démènent pour faire grandir la foi dans leurs diocèses.

- Le soutien à tout ce qui concerne l'Evangélisation et, Dieu sait, si nous sommes timides sur le sujet ....

Ce qui ne veut pas dire qu'il faut adhérer à tout ce que dit le Salon Beige.

2- Avez vous remarqué que beaucoup de prêtres et de prélats libèrent leur parole avant que de partir de leurs fonctions.
C'est valable pour toutes les sensibilités de l'Eglise.

3- L'objectif principal que nous devons poursuivre c'est le redressement de l'Eglise de France.
En qualité et en quantité.
Et Dieu sait s'il y a beaucoup à faire.
L'intervention de monseigneur Falco va-t-elle dans ce sens ?

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par elenos » mer. 20 août 2014, 10:30

A jean-droit
Très beau message que le votre.
Je souhaite qu'il soit relu.
Et notamment :
L'objectif principal que nous devons poursuivre c'est le redressement de l'Eglise de France.
En qualité et en quantité.
Et Dieu sait s'il y a beaucoup à faire.

Avatar de l’utilisateur
Unsimplehomme
Quæstor
Quæstor
Messages : 266
Inscription : dim. 25 juil. 2010, 17:41

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par Unsimplehomme » mer. 20 août 2014, 19:55

Je ne crois vraiment pas que le Salon Beige soit un site "douteux".
J'affirme cela car j'ai vu certains de leurs articles très orientés pro-russes dans le conflit en Ukraine... Exemple ce genre d'âneries:
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog ... isien.html
L'objectif principal que nous devons poursuivre c'est le redressement de l'Eglise de France.
En qualité et en quantité.
Et Dieu sait s'il y a beaucoup à faire.
L'intervention de monseigneur Falco va-t-elle dans ce sens ?
L'intervention de monseigneur Falco est insensée. J'espère que le Pape va agir.

Concernant les déclarations d'évêques, en voici une très courageuse et intelligente qui me redonne confiance envers le clergé:
http://www.rts.ch/info/suisse/6075752-l ... rerod.html
-Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi.
-Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux : c'est bien ainsi qu'on a persécuté les prophètes, vos devanciers.
(Mt 5:11et12)

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4353
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par Kerniou » mer. 20 août 2014, 20:08

Les propos de Mgr Di Falco ne me paraissent pas insensés et j'y souscris
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2808
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par Jean-Mic » jeu. 21 août 2014, 12:30

Tout comme Kerniou, je partage les déclarations de Mgr di Falco.

Fraternellement
Jean-Mic

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par jean_droit » jeu. 21 août 2014, 15:58

Monseigneur Di Falco parle du mariage des prêtres.

Cela me fait penser aux homosexuels et au mariage pour tous.

Pour les homosexuels on a proposé le PACS. Mais cela ne leur suffit pas. Il faut le mariage ou sinon rien !

Il en est de même, un peu, dans l'Eglise.

Au lieu de faire des bouleversements difficiles on pourrait élargir les fonctions des diacres permanents, lesquels peuvent être mariés ou se marier.

A nous de les utiliser au mieux.

Ils pourraient se voir confier des actes liturgiques non réservés aux prêtres. Je pense aux baptêmes, aux enterrements et aux mariages.

Ils pourraient se voir confier systématiquement les ADAP quand les prêtres ne peuvent célébrer les messes.

Il y a, aussi, l'encadrement des scouts, l'encadrement des catéchistes etc ....

Cela veut dire qu'il faudra les former plus longuement pour ces missions en renforçant leurs connaissances religieuses et liturgiques.

Reste le problème du nombre de vocations pour le diaconat permanent. Je ne suis pas très sûr, manquant par ailleurs de statistiques, qu'il soit suffisant. Car le problème des vocations diaconales comme sacerdotales est celui de la médiocrité moyenne de la foi dans notre pays.

D'autre part pourquoi ne pas restaurer les ordres mineurs et qui seraient conférés à des laïcs hommes et femmes.
C'était un très bonne idée du concile Vatican II qui n'a pratiquement pas été mise en place.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2808
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par Jean-Mic » ven. 22 août 2014, 11:13

jean_droit a écrit :Monseigneur Di Falco parle du mariage des prêtres.
...
... on pourrait élargir les fonctions des diacres permanents, lesquels peuvent être mariés ou se marier.
NON ! Mgr di Falco ne parle pas du mariage des prêtres. Il parle de l'appel et de l'ordination d'hommes mariés.
NON ! les diacres permanents ne peuvent pas se marier. Ils peuvent être appelés et ordonnés, mariés ou non : dans les deux cas, ils restent et demeurent ad vitam dans l'état matrimonial où ils étaient*.

Continuer à entretenir la confusion sur ces deux points ne peut que brouiller le débat. C'est hélas une pratique courante qui permet de jeter le discrédit général sur la question.
jean_droit a écrit :D'autre part pourquoi ne pas restaurer les ordres mineurs et qui seraient conférés à des laïcs hommes et femmes.
C'était un très bonne idée du concile Vatican II qui n'a pratiquement pas été mise en place.
D'accord avec vous. C'est effectivement une piste intéressante.
jean_droit a écrit :Reste le problème du nombre de vocations pour le diaconat permanent. Je ne suis pas très sûr, manquant par ailleurs de statistiques, qu'il soit suffisant.
D'accord, également.


* Quoique, je crois, le droit canon ouvre la porte, avec le discernement de l'évêque, au nouveau mariage d'un diacre devenu veuf, dans certains cas particuliers, comme la présence de très jeunes enfants par exemple.

Fraternellement
Jean-Mic

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par jean_droit » ven. 22 août 2014, 12:36

Merci pour ces précisions .....

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2743
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Mgr Falco s'exprime sur certaines questions doctrinales

Message non lu par Suliko » mar. 26 août 2014, 11:57

Bonjour,

Jean-Mic et Kerniou, vous déclarez être d'accord avec Mgr Falco, mais n'expliquez pas pourquoi, ou si peu.
Moi, je m'oppose catégoriquement à ce genre de discours, qui entretiennent une totale confusion chez les fidèles et au-delà. Je vous explique en quoi.
Pour les autres situations, pourquoi pas un contrat d’union civile qui donne les mêmes droits qu’à un couple hétérosexuel. C’est déjà le cas du Pacs.
Mais pourquoi donc un évêque tient-il ce genre de propos, se montrant favorable à un contrat d'union civile pour les couples de même sexe?! N'est-il pas évident que dans tous les pays qui ont accepté le pacs ou une quelconque union civile pour les homosexuels, la pression des lobbys cherche à imposer le mariage, et parfois même le mariage religieux! De plus, un catholique et en particulier un évêque, n'a pas à encourager la légalisation et la légitimation morale d'actes peccamineux.
Qu’est-ce qui est important, permettre aux communautés chrétiennes d’avoir un prêtre proche et surtout l’Eucharistie, ou de se crisper sur la question du célibat ?[/b] Sans pour autant, bien sur remettre en cause le célibat (...)
Mgr Falco déclare ne pas remettre en cause le célibat des prêtres, mais en même temps, il utilise l'expression "se crisper sur la question du célibat", comme si le fait d'être fidèle à la tradition latine du célibat des prêtres était une crispation...Et puis, a-t-il l'impression que les églises protestantes historiques n'ont pas de problème de recrutement de pasteurs, qui pourtant peuvent se marier?! La vérité, c'est que la crise actuelle est pour beaucoup le résultat du libéralisme théologique. Or, que fait Mgr Falco (et les autres catholiques en général) contre cela? Pas grand chose. Au contraire, la majorité des catholiques soutient ce libéralisme...
Peut-être des femmes diacres, ce serait une première étape. L’essentiel, c’est d’avancer".
Comment comprendre ce propos autrement que: "la deuxième étape, ce sera la prêtrise des femmes"! Expliquez-moi...Par ailleurs, les femmes ne peuvent pas être diacres. C'est contraire à la Tradition (et pas seulement à la tradition latine), si ce mot a encore un sens...Les diaconesses, ce sont les femmes de diacre, tout simplement.
Moi, je rêve d'un jour où les clercs nous reparleront clairement des fins dernières, du péché et de ses conséquences, de l'importance de la prière et du jeûne (notamment en périodes de carême et de préparation à la communion ou à une grande fête), s'occuperont mieux de la qualité du catéchisme, nous réapprendront le respect dû au Saint Sacrement (communion dans la bouche et en état de grâce, salut au Saint Sacrement), l'importance de la fréquentation des sacrements, et notamment de la confession.
Mais bon, je sais que c'est un rêve. On a tellement touché le fond que je vois mal comment on pourrait reconstruire tout ce qui a été démoli volontairement. Cela me fait penser à des témoignages de chrétiens irakiens réfugiés en France depuis 2010: "Ce fut, d’abord, le choc de découvrir une France qui n’est pas celle où ils avaient cru se réfugier. Non pas une société chrétienne, mais multiculturelle et athée. « J’avais imaginé la France et quand je suis arrivé à Paris, j’ai trouvé tout autre chose… », témoigne Benoît.
Rita se souvient : « On a trouvé de l’aide auprès des Arabes, qui croyaient que nous étions musulmans. Mais quand ils apprenaient que nous étions chrétiens, ils partaient ».
« Au pèlerinage de Chartres, je me suis dit : enfin, je suis en France. Je me suis sentie intégrée ! On est mieux accueillis chez les traditionnalistes qu’ailleurs », confirme Rita. « Je ne sais pas pourquoi, mais on a senti quelque chose de différent. »
Et comment donc la France et l'Europe en général est-elle devenue athée? C'est largement de la faute des catholiques, surtout depuis le dernier concile. Pourquoi ne parle-t-on jamais de cela? Serait-ce tabou? Pourquoi faudrait-il toujours rassurer notre interlocuteur, même catholique pratiquant, sur notre attachement à la république et à la laïcité et jamais sur notre attachement à la France chrétienne et catholique? Pourquoi est-il tabou de déclarer que la laïcité en tant que séparation du politique et du religieux nous laisse plus que sceptique? J'ai vraiment le sentiment que les catholiques sont plus soucieux de plaîre au monde (càd aux valeurs du monde actuel) qu'à Dieu et c'est très grave.

Bien à vous,

Suliko
L’observance du Carême est le lien de notre milice; c’est par elle que nous nous distinguons des ennemis de la Croix de Jésus-Christ. [...] Si cette observance se relâchait, ce serait au détriment de la gloire de Dieu, pour le déshonneur de la religion catholique et le péril des âmes chrétiennes; et sans aucun doute, cette négligence deviendrait la source de malheurs pour les peuples, de désastres dans les affaires publiques, d’infortunes pour les individus. (Benoît XIV)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités