Mariage religieux et mariage civil

« Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre » (Sg 1.1)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté sur la doctrine sociale, politique, économique et écologique de l'Église
proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Mariage religieux et mariage civil

Message non lu par proflycee » dim. 13 mai 2012, 12:12

A l'heure actuelle il ne peut y avoir mariage religieux pour les catholiques, si et seulement si, il y a eu mariage civil.

J'ai oui-dire que si le mariage de binômes homosexuels voyaient le jour, il n'y aurait plus obligation du mariage civil, que certains considéreraient comme dévoyé, pour se marier religieusement. J'aimerai connaitre ce qu'il en est exactement.

Merci

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2302
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par Teano » dim. 13 mai 2012, 14:25

Bonjour proflycée,

Le mariage civil doit nécessairement précéder le mariage religieux quelle que soit la confession des futurs époux. C'est le droit civil qui l'impose.
Je ne vois pas en quoi la possibilité d'un mariage civil entre personnes du même sexe viendrait modifier le droit positif pour y déroger.
Je doute fortement que des prêtres accepteraient de célébrer des unions religieuses en l'absence de ce préalable de l'union civile.

D'autre part, le mariage religieux n'ayant aucune valeur légale, les époux se verraient considérés comme de simples concubins et privés de la protection légale réciproque qu'offre le mariage civil.

In Christo,
Dernière modification par Teano le dim. 13 mai 2012, 17:30, modifié 1 fois.
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2378
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par Jean-Mic » dim. 13 mai 2012, 14:48

Attention aux confusions ? Les époux et le prêtre se mettraient à la fois dans l'illégalité civile et dans l'invalidité canonique.

1°) les époux :
  • Le mariage religieux produit des effets sur le plan spirituel, en aucun cas sur le plan civil. Ainsi, si nous admettons (ce qu'aucun prêtre ne ferait) qu'il n'y ait que mariage religieux, les époux ne seraient pas reconnus civilement comme mari et femme, ... avec tout ce que ça veut dire pour les questions de communauté de biens, d'éducation et de responsabilités des enfants et de protection en cas de séparation ou de deuil. Aucun canoniste ne pourrait donner raison à un couple qui demanderait le mariage sans se soucier de ces questions qui n'ont rien de détail. Un tel mariage, occultant ces questions, aurait même de forts risques d'être reconnu comme non-valide par l'Eglise.
2°) le prêtre :
  • Le prêtre serait immédiatement passible de la justice civile, mais ceci n'aurait canoniquement aucun sens dans la mesure où il ne peut encourager ce que je viens de dire plus haut. Il ne peut pas non plus aller contre le droit de son pays, dès lors que celui-ci n'est pas contradictoire ("rendez à César, rendez à Dieu") avec la saine doctrine de l'Eglise (protection des époux et des enfants).

Rien n'empêche un couple qui place le mariage chrétien comme un sommet de son engagement de tenir le mariage civil pour une simple formalité, mais il serait coupable et inconséquent de ne pas remplir ces obligations légales et saines, comme garantes de l'avenir du foyer qu'ils fondent.
(A titre d'exemple, pour notre mariage, nous étions sept à la mairie : Mme le Maire, la secrétaire de mairie, nous deux, le témoin de mon épouse, mon témoin et son épouse ; quinze jours plus tard, l'église était trop petite et il y avait du monde sur le parvis ... :D )
.

Fraternellement
Jean-Mic

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par proflycee » dim. 13 mai 2012, 22:28

Bonsoir,

Je vous remercie pour vos réponses et je souscris tout à fait à ce que vous dîtes, mais je voudrai savoir si cette rumeur (entendu dans mon diocèse) est vraie: c'est à dire que pour montrer l'importance du mariage entre un homme et une femme, et par opposition à l'institution d'un mariage (prévu, mais non officiel) de deux personnes de même sexe, certains clercs auraient décidés de procéder à des mariages religieux sans mariage civil.
Quelle est la raison de l'obligation du mariage civil pour un mariage religieux (du point de vue religieux, l'Etat étant laïque ne devrait pas pouvoir se mêler de ce problème)?

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par Théophane » lun. 14 mai 2012, 9:41

proflycee a écrit : J'ai oui-dire que si le mariage de binômes homosexuels voyaient le jour, il n'y aurait plus obligation du mariage civil, que certains considéreraient comme dévoyé, pour se marier religieusement. J'aimerai connaitre ce qu'il en est exactement.
Le mariage civil n'est pas requis par l'Eglise pour la validité du mariage catholique. Simplement, les catholiques sont invités à respecter les lois de l'Etat où ils se trouvent et dont ils ont la nationalité. En outre, lorsque le ministre du culte célèbre le mariage religieux de deux personnes qui n'ont pas régularisé leur union devant l'officier d'état civil, il s'agit d'un délit (Code pénal, art. 433-21).
Vous soulevez fort à propos la question de la valeur du mariage civil aux yeux des catholiques. Je partage votre avis. Pour nous, le mariage doit être vu d'abord comme une formalité administrative et non comme une condition de validité. Mais comment une union qui n'est pas indissoluble et qui peut être célébrée entre deux personnes du même sexe pourrait-elle être crédible aux yeux de la communauté catholique ? La sœur d'un de mes amis est allée se marier civilement en jean, et ça ne me dérangerait pas de faire pareil. :D
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

pajaro
Quæstor
Quæstor
Messages : 291
Inscription : dim. 20 sept. 2009, 19:33
Localisation : Dioecesis Massiliensis

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par pajaro » jeu. 24 mai 2012, 18:21

Mon mariage civil a été fait au Pérou il y a plus de deux ans, et depuis ce moment je n'ai plus revu mon épouse, hormis un contact quotidien par téléphone. Nous sommes en train de faire valider notre mariage par les autorités françaises car il n'est pas valide dans notre pays pour l'instant. Puis quand nous serons à nouveau réunis, nous pensons fortement au mariage religieux, pour sa signification et pour la puissance que détient ce sacrement qui est bien plus important en lui-même que le mariage civil qui reste quand même une formalité administrative. Surtout dans mon cas, car je me suis marié avec une "étrangère".
A quien Dios quiere hacer muy santo, lo hace muy devoto de la Virgen María.
San Luis de Monfort

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par Théophane » jeu. 24 mai 2012, 23:54

Cet après-midi je parlais avec quelqu'un qui me disait que si l'Etat léglisait le mariage homosexuel, le mariage civil français n'aurait plus aucune valeur aux yeux des catholiques, et que nous devrions demander le droit de ne nous marier qu'à l'église, le mariage religieux ayant alors des effets sur l'état-civil, comme c'est le cas dans d'autres pays.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2378
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par Jean-Mic » ven. 25 mai 2012, 9:18

Théophane a écrit :nous devrions demander le droit de ne nous marier qu'à l'église, le mariage religieux ayant alors des effets sur l'état-civil, comme c'est le cas dans d'autres pays.
Même pas en rêve :diable: .

1°) Il est impensable dans le régime de séparation issu de la loi de 1905 que l'Etat puisse reconnaître à une religion de réaliser un acte d'état-civil.
2°) Quant à savoir si ce serait une bonne chose, que penseriez-vous si les membres d'autres religions demandaient la même prérogative ? Le mariage musulman ? Le mariage selon les rites anciens africains (au fait, un ou plusieurs ?). Vous imaginez les dérives ? On n'aurait pas fini d'en parler sur ce forum :s ...
Ce serait une dérive communautariste grave dont ni la société, ni l'Eglise n'ont besoin :bomb:

Le plus simple n'est-il pas, comme suggéré ci-dessus, de considérer le mariage civil comme une formalité administrative, un peu solennelle, au même titre qu'une déclaration de naissance ou une déclaration de décès ? Rien n'empêche d'y aller en jean's, comme on va chez le boulanger et chez le coiffeur, et de considérer que ce qui donne sens, c'est le mariage religieux ...

Fraternellement
Jean-Mic
Dernière modification par Jean-Mic le ven. 25 mai 2012, 9:58, modifié 2 fois.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2378
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par Jean-Mic » ven. 25 mai 2012, 9:32

J'ai écrit plus haut :
Jean-Mic a écrit :il serait coupable et inconséquent de ne pas remplir ces obligations légales et saines, comme garantes de l'avenir du foyer qu'ils fondent.
J'ai le droit de grincer des dents en voyant que les mêmes garanties sont étendues à des personnes et dans des situations qui ne le justifieraient pas à mes yeux. Pour le bien de mon foyer, je n'ai pas le droit d'y renoncer ! Eh bien, passons donc par la mairie : tu parles d'une affaire ...!

J'ai bien d'autres raisons de vouloir faire objection de conscience et de garder ma faculté d'indignation.

En toute fraternité
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2302
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par Teano » ven. 25 mai 2012, 9:49

Jean-Mic a écrit :
Le plus simple n'est-il pas, comme suggéré ci-dessus, de considérer le mariage civil comme une formalité administrative, un peu solennelle, au même titre qu'une déclaration de naissance ou une déclaration de décès ? Rien n'empêche d'y aller en jean's, comme on va chez le boulanger et chez le coiffeur, et de considérer que ce qui donne sens, c'est le mariage religieux ...

Fraternellement
Jean-Mic
Teano-Claire vient faire sa peau de vache ou son chameau, histoire de casser l'ambiance ...

Oui enfin, la formalité administrative, quand ça commence à aller mal et qu'il faut se coltiner un divorce, elle vous reste grave en travers de la gorge et elle risque de vous coûter cher !!!!
Non parce que pour 15 minutes devant l'écharpe tricolore, vous en avez pour des mois à laver votre linge sale devant le juge !!!!


voilàààà, je m'en vais.... :arrow:
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par Théophane » ven. 25 mai 2012, 13:45

Jean-Mic a écrit :1°) Il est impensable dans le régime de séparation issu de la loi de 1905 que l'Etat puisse reconnaître à une religion de réaliser un acte d'état-civil.
Certes. Pourtant, l'Etat s'immisce indûment dans la vie de l'Eglise en interdisant aux pasteurs de célébrer des mariages religieux sans mariage civil préalable.
Cela pose aussi la question de la qualification juridique de la religion en droit français. Ce n'est pas un acte juridique encadré par la loi, mais un fait juridique, autrement dit une réalité que l'on ne peut pas nier et qui produit nécessairement des effets de droit.
Le plus simple n'est-il pas, comme suggéré ci-dessus, de considérer le mariage civil comme une formalité administrative, un peu solennelle, au même titre qu'une déclaration de naissance ou une déclaration de décès ? Rien n'empêche d'y aller en jean's, comme on va chez le boulanger et chez le coiffeur, et de considérer que ce qui donne sens, c'est le mariage religieux ...
Je partage votre avis. C'est d'ailleurs la position de nombreux catholiques qui procèdent au mariage civil dans la semaine et qui n'invitent les invités qu'au mariage religieux le samedi. Un de mes amis a fait cela l'an dernier.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
Yves54
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1163
Inscription : lun. 16 avr. 2007, 19:48
Localisation : Paris

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par Yves54 » sam. 02 juin 2012, 18:16

Personnellement lorsque je me suis marié le seul mariage qui a compté à mes yeux, c'est celui que j'ai réalisé devant Dieu. L'autre a été plus une contrainte qu'autre chose.

Le mariage civil n'a déjà plus rien à voir avec le mariage religieux. Seul le nom est resté en commun. Le mariage religieux s'appuie sur 4 piliers clairement établis. Or le mariage civil renie un des ces piliers très important : l'indissolubilité. A partir de ce moment là je ne peux pas reconnaitre qu'un tel mariage à de la valeur.

Donc personnellement ça ne changera rien à ma vision du mariage civil. Cela confirmera sur notre société tombe de plus en bas et qu'elle disparaitra par ses travers.

In Xto

Yves
« Commettre des erreurs est le propre de l'humain, mais il est diabolique d'insister dans l'erreur par orgueil »
Saint Augustin
(sermon 164, 14)

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par proflycee » dim. 22 juil. 2012, 23:07

Je reviens sur ce sujet, malgré les considérations de certains,en citant le Père Rougé (aumonier du monde politique)

Il y aussi l’euthanasie et le mariage. Si le mariage civil change de nature, est-il juste que nous continuions d’être obligés de ne marier religieusement que des gens mariés civilement alors même que le mariage sera devenu une réalité relativement équivoque ? C’est un vrai sujet de réflexion. (dans Rue 89)

Bonne soirée

Denis

Hégésippe
Ædilis
Ædilis
Messages : 48
Inscription : jeu. 24 mai 2012, 3:07

Assister à un re-mariage civil

Message non lu par Hégésippe » lun. 20 mai 2013, 5:52

J'ai dans mon entourage proche une personne (que j’appellerai "Claude") qui a divorcé il y a quelque temps.
Récemment "Claude" a rencontré quelqu'un et j'ai entendu dire que Claude allait peut être "épouser" (au sens civil du terme) son partenaire.
Jusque là rien de bien original, ce qui m’embête c'est que Claude fait parti de ma famille proche, et à ce titre, s'il y a mariage civil, m'inviterait très certainement ainsi que ma femme et mes enfants.
Comme je suis catholique et que je crois en l’indissolubilité du mariage, je considère (et je dois être un des rares dans ce cas) Claude comme étant déjà marié avec son premier conjoint.
Donc s'il devait y avoir mariage civil, je ne saurais pas très bien quelle attitude adopter :
- faire comme si de rien n’était, et aller à ce "mariage";
- refuser car contraire à mes convictions.

D'un coté je suis d'un naturel plutôt conciliant (j’évite les conflits familiaux) mais ce qui me fait pencher vers la seconde solution c'est :
- je n'ai pas trop envie de mentir en faisant croire que je reconnais la validité de cet éventuel "mariage";
- je ne peux pas dire à mes enfants que "Claude" se marie puisque ce n'est pas vrai.

Quelqu'un a-t-il/elle été déjà confronté à ce genre de situation?

Avatar de l’utilisateur
levergero78
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 406
Inscription : mar. 01 janv. 2013, 17:39
Localisation : yvelines & Finistère

Re: Mariage civil

Message non lu par levergero78 » lun. 20 mai 2013, 9:35

Bien sûr que oui, mais dans ce cas-là, par correction, amitié ou affection, on met ses croyances religieuses dans sa poche avec un mouchoir dessus et on assiste au mariage civil si on ne veut pas passer pour un goujat et un sectaire...C'est mon avis.

Un minimum de tolérance, que diable !
http://jean-paul.vefblog.net

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités