Mariage religieux et mariage civil

« Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre » (Sg 1.1)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté sur la doctrine sociale, politique, économique et écologique de l'Église
Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Re: Mariage religieux, mariage civil

Message non lu par Scratchy » sam. 09 avr. 2016, 14:31

Bonjour,

Je me permets de faire remonter ce post au sujet du mariage civil. Comme je vous l'avais dit, mon petit cousin s'est marié civilement avec une non baptisée et j'étais le témoin de leur mariage.

A l'époque, j'en avais parlé à mon père spirituel mais il m'avait conseillé de ne pas me désister. Cela dit, aujourd'hui, je me pose toujours la question de savoir si j'ai bien fait d'être le témoin.

J'ai pensé plusieurs fois à m'en confesser depuis mais vu ce que m'avait dit mon père spirituel je ne l'ai finalement pas fait. Pensez-vous que je devrais tout de même le faire?
Si oui, pensez vous du coup que mes dernières confessions sont sacrilèges?

Vous en remerciant,

pierrot2
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 535
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Mariage civil et religieux

Message non lu par pierrot2 » sam. 09 mars 2019, 3:06

J' avoue que je cherche à être rassuré:
Je discutais avec quelqu'un hier, qui me disais qu'il ne fallait rien cacher à son conjoint par mariage, que c'était "illégal". Ces femmes qui manifestent pour leurs droits ces jours-ci auraient-elles autant de difficulté avec un mariage chrétien bien compris. A moins que je ne comprenne pas.. Si quelqu'un peut me rassurer… :
N'y aurait-il pas une nuance de conséquence dans le mariage civil, marqué du sceau de la loi, et qui contraint, permet de posséder en aliénant (le verbe "aliéner" a plusieurs sens , dont celui, ancien, d' avoir des troubles mentaux qui rende difficile la vie en société , et celui de "renoncer à" (un droit naturel), avec pour exemple l'expression : "aliéner son indépendance" . L' adjectif "aliénant" signifie qui soumet à des contraintes, qui rend esclave.) et le mariage religieux chrétien, marqué du sceau de l'amour, qui me semble au contraire devoir libérer, par la confiance instaurée, d'abord par des fiançailles, ensuite par l'engagement. C'est du moins ce que j'ai toujours entendu par la lettre de saint Paul aux corinthiens, servant de texte aux cérémonies de noces.

Je remarque qu'avec le mot "lien", il y a une ambiguïté analogue, puisqu'il désigne aussi bien ce qui sert à ligoter( aliénant) que ce qui permet de rester uni, au sens de garder contact (libérant, (de l'exclusion par exemple)).

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10549
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mariage civil et religieux

Message non lu par Fée Violine » sam. 09 mars 2019, 11:32

le verbe "aliéner" a plusieurs sens , dont celui, ancien, d' avoir des troubles mentaux
Plus exactement, on dit "être aliéné", ou "souffrir d'aliénation mentale". C'est-à-dire, ne plus s'appartenir, puis "alienus" en latin signifie "qui appartient à autrui". C'est pourquoi "aliéner un bien" signifie "le vendre à un autre". Vous voyez que c'est le même sens, le sens psychiatrique étant une image. Et le cinéma a popularisé le mot "alien", désignant celui qui vient d'ailleurs, qui est radicalement "autre" que nous.
Cela dit, je ne sais pas s'il y a entre le mariage civil et le mariage religieux la différence que vous y voyez. Certes, le mariage religieux engage davantage, mais je ne pense pas qu'on puisse ainsi les opposer.
Je laisse à de plus compétents que moi le soin d'y réfléchir !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités