Peut-on être catholique et socialiste ?

« Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre » (Sg 1.1)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté sur la doctrine sociale, politique, économique et écologique de l'Église
Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3402
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par Héraclius » mar. 13 mai 2014, 21:20

Par ailleurs, l'affirmation de françois67 sur les aspects "gauchistes" du nazisme sont hautement fantaisistes. Le nazisme considérait le peuple allemand (abstrait) comme une sorte de divinité, mais n'a en rien aidé les personnes à vivre mieux.
Hum, si je puis me permettre de faire oeuvre de nécromancie à la suite de James ( :p ), il faut admettre que le National-socialisme, comme souvent l’extrême droite en général, a une forte dimension sociale. On peut penser par exemple à la Volkswagen (la voiture du peuple).

Je ne justifie pas les Nazis ou ne condamne pas le PS de faire du social à la suite de ces derniers, hein. C'est juste un constat.


Pour ce qui est du sujet initial, je dirais que la gauche a perdu les chrétiens depuis qu'elle a perdu ses valeurs. La gauche de Jean Jaurès, c'était contestable, mais ça avait de la gueule, ça se tenait. La valeur du travail, de l'entraide, de la pratique.

J'ai un peu de mal à retrouver ça chez les énarques socialistes d'aujourd'hui, et encore moins chez Sa Normalité. Je cherche peut être pas très bien, mais faut avouer que ça ne saute pas aux yeux. Sans parler, bien évidemment, de la recrudescence d'un anticléricalisme à deux sous. Du coup, on se tourne vers la droite, qui au moins ne change rien au nom du conservatisme. Et mieux vaut rester sans bouger que de sauter à pied joint dans la décadence promue par la gauche d'aujourd'hui.

Bref, le "avant oui... mais c'était avant" de Johnny me semble pertinent.


Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par Johnny » mer. 14 mai 2014, 9:12

Hollande a répondu dans une petite vidéo :

"Si on croit dans la République, il faut passer par la Franc-Maçonnerie..."

(exégèse : quand "République" suit le verbe "Croire" (sic) , c'est un synonyme de Socialisme , et en aucun cas la désignation des institutions d'une république bourgeoise....)

http://www.youtube.com/watch?v=gSG-NEf84bM

Il a le mérite d'être clair, pour une fois !

Par contre faire suivre le verbe "croire" par "dans" n'est pas génial en termes de syntaxe !
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par Peccator » mer. 14 mai 2014, 18:08

Johnny a écrit :Par contre faire suivre le verbe "croire" par "dans" n'est pas génial en termes de syntaxe !
De toute évidence, cela fait quelques années déjà qu'il n'est plus nécessaire de s'exprimer dans un français correct pour être Président de la République. La syntaxe, elle n'est pas nécessaire à la rhétorique contemporaine :-D :-D

"Croire dans la République", il faudra qu'on m'explique ce que cela veut dire.

Et 109 ans après la séparation des Eglises et de l'Etat, je trouve intéressant de voir l'Etat essayer d'instaurer une nouvelle religion d'Etat...
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Gnôsis
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : sam. 11 oct. 2014, 21:50
Conviction : Catholique & Orthodoxie orientale
Localisation : Languedoc Roussillon

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par Gnôsis » dim. 12 oct. 2014, 14:59

Peut-on être catholique et socialiste ? Grande question. Au risque d'en offusquer plus d'un, je dois rappeler que le militantisme politique est strictement circonscrit dans le siècle, dans le monde et non dans le monde qui est celui de Jésus Christ. Qu'un catholique s'engage dans le socialisme, équivaut à dire qu'il a décidé de faire une pause dans son cheminement spirituel. En effet, la charité chrétienne n'a rien à voir avec l'engagement social et la défense des travailleurs, elle est d'une toute autre nature, empreinte de vérité et de justice. Percevez-vous réellement la vérité et la justice dans le discours et SURTOUT les actes socialistes ? Moi pas. Donc, si un catholique s'engage dans la voie politique du socialisme ou même d'un autre parti, c'est qu'il n'a rien compris à la Parole de Jésus quand il affirme : "si on met les mains à la charrue et que l'on regarde en arrière, on est pas digne du Royaume des Cieux". Eh oui, étroite est la voie qui y mène et large comme un boulevard le chemin qui mène à la perdition. Je prierai pour vous tous. Que Dieu vous bénisse.
"j'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi" (II Timothée, 4, 7).

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9823
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par Cinci » mer. 22 oct. 2014, 16:27

Gnôsis,
En effet, la charité chrétienne n'a rien à voir avec l'engagement social et la défense des travailleurs, elle est d'une toute autre nature, empreinte de vérité et de justice. Percevez-vous réellement la vérité et la justice dans le discours et SURTOUT les actes socialistes ? Moi pas.
Vous tenez ici un discours de puriste (retrait par rapport au monde, etc.) qui ne fait pas beaucoup de sens, en tout cas par rapport à l'existence de grands chrétiens, de grands croyants et catholiques aussi, lesquels auront su maintenir à la fois leur espérance chrétienne à proprement parler et leurs activités dans le monde, que ce soit comme salariés ou bénévoles, de nature syndicale, sociale ou autre.

Non

Il est aussi absurde de prétendre à l'impossibilité d'être chrétien et syndicaliste, voyez-vous, que de se figurer ensuite qu'un catholique ne pourrait pas partager plusieurs des grands objectifs politiques qui auront pu être historiquement ceux d'un parti socialiste de l'an ... ? quoi ? 1895 ? 1910? 1932? 1960 ? 2014 ?

A supposer même (supposition gratuite ici; pour projeter le pire de façon uniquement rhétorique) qu'un parti socialiste français de l'an 2000 fût tombé aux mains de "ravisseurs", n'étant désormais plus que sous la coupe diabolique d'un quarteron de satanistes confirmés : il n'en ferait pas pour autant que le socialisme en soi serait incompatible avec le christianisme. Non, ici ce serait simplement qu'un parti se serait fait "braquer" par certains intérêts particuliers de nature "X". Mais le socialisme n'est pas captif non plus d'un seul parti organisé.

Je veux dire que le tout ne nous renverrait pas, juste pour commencer, à une quelconque "exigence" pour les chrétiens d'être de parfaits petits libéraux classiques, en contrepartie, et avec l'obligation, encore!, d'être des porteurs d'encens du patronat, des amateurs de la concurrence entre les salariés, du grand commerce débridé ou bien d'être tous forcés de voter pour des gros bourgeois de droite, d'être des enragès de la révolte contre l'impôt, etc. Plutôt, c'est à chacun de s'arranger avec sa propre conscience dans le domaine, de ne pas se trahir soi-même, etc.

Une religion qui forcerait l'individu à "ne plus être soi-même" mais une sorte de pion soumis à des diktats aliénants, en lieu et place : elle ne mériterait rien d'autre que le mépris en réalité.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par Cgs » mer. 22 oct. 2014, 21:11

Peccator a écrit :
"Croire dans la République", il faudra qu'on m'explique ce que cela veut dire.
Bonsoir,

Cela veut tout simplement dire ce que les mots signifient, à savoir que c'est l'acte de croire en étant dans un système politique de type république. C'est tout. Autrement dit, l'auteur de cette phrase s'est trompé (car la phrase telle quelle n'a aucun intérêt) et a certainement voulu dire "Croire en la République".
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Gnôsis
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : sam. 11 oct. 2014, 21:50
Conviction : Catholique & Orthodoxie orientale
Localisation : Languedoc Roussillon

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par Gnôsis » jeu. 23 oct. 2014, 19:39

Cinci a écrit :Gnôsis,
En effet, la charité chrétienne n'a rien à voir avec l'engagement social et la défense des travailleurs, elle est d'une toute autre nature, empreinte de vérité et de justice. Percevez-vous réellement la vérité et la justice dans le discours et SURTOUT les actes socialistes ? Moi pas.
Vous tenez ici un discours de puriste (retrait par rapport au monde, etc.) qui ne fait pas beaucoup de sens, en tout cas par rapport à l'existence de grands chrétiens, de grands croyants et catholiques aussi, lesquels auront su maintenir à la fois leur espérance chrétienne à proprement parler et leurs activités dans le monde, que ce soit comme salariés ou bénévoles, de nature syndicale, sociale ou autre.

Non

Il est aussi absurde de prétendre à l'impossibilité d'être chrétien et syndicaliste, voyez-vous, que de se figurer ensuite qu'un catholique ne pourrait pas partager plusieurs des grands objectifs politiques qui auront pu être historiquement ceux d'un parti socialiste de l'an ... ? quoi ? 1895 ? 1910? 1932? 1960 ? 2014 ?

A supposer même (supposition gratuite ici; pour projeter le pire de façon uniquement rhétorique) qu'un parti socialiste français de l'an 2000 fût tombé aux mains de "ravisseurs", n'étant désormais plus que sous la coupe diabolique d'un quarteron de satanistes confirmés : il n'en ferait pas pour autant que le socialisme en soi serait incompatible avec le christianisme. Non, ici ce serait simplement qu'un parti se serait fait "braquer" par certains intérêts particuliers de nature "X". Mais le socialisme n'est pas captif non plus d'un seul parti organisé.

Je veux dire que le tout ne nous renverrait pas, juste pour commencer, à une quelconque "exigence" pour les chrétiens d'être de parfaits petits libéraux classiques, en contrepartie, et avec l'obligation, encore!, d'être des porteurs d'encens du patronat, des amateurs de la concurrence entre les salariés, du grand commerce débridé ou bien d'être tous forcés de voter pour des gros bourgeois de droite, d'être des enragès de la révolte contre l'impôt, etc. Plutôt, c'est à chacun de s'arranger avec sa propre conscience dans le domaine, de ne pas se trahir soi-même, etc.

Une religion qui forcerait l'individu à "ne plus être soi-même" mais une sorte de pion soumis à des diktats aliénants, en lieu et place : elle ne mériterait rien d'autre que le mépris en réalité.
Bonsoir Cinci,

Visiblement nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde. D'abord il ne s'agit pas d'un discours de puriste, mais d'un discours adapté aux changements radicaux auxquels notre monde occidental va être confronté chaque mois un peu plus. La Chrétienté se doit, dans le maelstrom qui vient, de réagir et tenir un rôle central dans les décisions qui seront prises. De mouvement suiveur, elle doit être meneuse d'hommes. Il n'est plus question de laisser prendre l'initiative à "l'élite" corrompue qui nous a menée où nous en sommes aujourd'hui, élite oligarchique qui, visiblement, a désormais et même dépassé son seuil d'incompétence depuis maintenant fort longtemps déjà.

Vous n'y pouvez rien mais le monde auquel vous tenez tant n'existe déjà plus. La droite, la gauche, les vertus progressistes et j'en passe et des meilleures ont toutes fait leur temps. Qu'avons-nous en face de nous et qui arrive en courant ? Plus d'emploi pour la grosse majorité des humains : les entreprises ferment les unes après les autres, les délocalisations vont s'accélérer, et puis les robots sont déjà là - d'énormes contrats portant sur des centaines de milliers d'unités ont été signés cette année, marchandise livrable en Occident pour 2015. Très vite la norme sera le chômage pour tous, même pour les fonctionnaires, car nos états sont déjà ruinés, les caisses sont vides, et il n'y a plus aucun moyen de redresser la barre. Les gens de votre monde ont trop tiré sur la ficelle et depuis trop longtemps. Maintenant que les hordes des fléaux de Dieu sont dans nos murs, pensez-vous que nos gentils bonhommes de gauche et même de droite vont pouvoir redresser la barre ? Croyez-le si cela peut vous permettre de dormir tranquille...

Ceux qui dans les mois et les années qui viennent doivent investir les postes de pouvoir, que ce soit à l'échelon local ou national ou international, doivent être des individus comme vous n'en avez encore jamais vus : incapables de mensonges et à qui personne ne pourra mentir. Les anti-corrupteurs, si vous voulez. Le Christianisme seul peut arriver à ce résultat. Un gros travail est fait en ce moment même afin de réaliser une unité des églises chrétiennes. S'accorder sur une profession de foi qui conviendrait à chacune d'entre elles est chose impossible car, dans ce cas, se produirait un déchirement tragique dans l'âme collective (égrégore) de chacune d'entre elles.

La solution, puisqu'il s'agit d'expression diverses de la Foi chrétienne, consiste à, puisque les temps s'y prêtent, à étaler au grand jour "la sagesse mystérieuse et cachée" dont parle abondamment S. Paul et qui n'a jamais été perdue. Il s'agira, ni plus ni moins que d'un troisième Testament qui devrait sauver la Chrétienté qui, en dehors de tous les dangers auxquels elle doit faire face, subit actuellement des pressions afin de lui faire adopter les lois noachides qui ont déjà été inscrites dans la Constitution des Etats-Unis. Nous nous devons, en tant que chrétiens et catholiques, faire obstacle à ce projet funeste qui tend à réhabiliter la tradition Salomonesque au dépend de la tradition Davidienne dont dépend le Christianisme qui lui doit tout.

Donc, faites vous une raison : le monde tel que vous le connaissez va partir en fumée et ce ne sera pas la faute des vilains patrons capitalistes. A ce propos, vous citez des exemples de grands chrétiens, salariés, syndicaliste, bénévoles. Ne vous est-il jamais venu à l'idée qu'un patron pouvait également être un grand chrétien ? Lui qui a pris des risques inconsidérés, qui a donné des emplois à des tas de gens, pendant toute sa vie. Ne mérite-t-il pas l'honneur de faire partie des grands chrétiens ? Je vous conseille, alors, de lire S. Thomas d'Aquin, lorsqu'il explique, au niveau de l'entreprise, de quelle manière le plus petit employé a droit à accéder à ce qu'il appelle la dignité de cause, au même titre que son patron. Évidemment il n'y avait pas de syndicats en ce temps là...

Ne m'en veuillez pas d'avoir été aussi "direct" mais, en tant que catholique et chrétien, il est de mon devoir de réveiller ceux que je trouve endormis. Que Dieu vous bénisse.
Dernière modification par Anne le ven. 24 oct. 2014, 5:37, modifié 1 fois.
Raison : Paragraphes pour faciliter la lecture
"j'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi" (II Timothée, 4, 7).

Avatar de l’utilisateur
papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par papounet » dim. 26 oct. 2014, 15:20

Socialiste ne veut pas dire être militant ou sympathisant du parti socialiste qui, lui, est une abomination pour un chrétien.
Socialiste = social et donc proche des démunis et des exclus. Alors, là, oui un chrétien peut être socialiste...
Dernière modification par Anne le dim. 26 oct. 2014, 17:52, modifié 1 fois.
Raison : Ajout des accents

Gnôsis
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : sam. 11 oct. 2014, 21:50
Conviction : Catholique & Orthodoxie orientale
Localisation : Languedoc Roussillon

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par Gnôsis » dim. 26 oct. 2014, 18:18

papounet a écrit :Socialiste ne veut pas dire être militant ou sympathisant du parti socialiste qui, lui, est une abomination pour un chrétien.
Socialiste = social et donc proche des démunis et des exclus. Alors, là, oui un chrétien peut être socialiste...
Ben, alors, dans ce cas, pourquoi se torturer les méninges ? Il est tout simplement un bon chrétien qui fait son devoir de chrétien. Que Dieu vous garde.
"j'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi" (II Timothée, 4, 7).

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4955
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par gerardh » dim. 26 oct. 2014, 18:23

_______

Bonjour,

Qu'est-ce qu'un socialiste ?


_________

Gnôsis
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : sam. 11 oct. 2014, 21:50
Conviction : Catholique & Orthodoxie orientale
Localisation : Languedoc Roussillon

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par Gnôsis » dim. 26 oct. 2014, 18:37

gerardh a écrit :_______

Bonjour,

Qu'est-ce qu'un socialiste ?


_________
Généralement - mais pas toujours -, un socialiste est quelqu'un qui ignore Dieu délibérément et qui ne croit qu'en l'homme, en somme c'est une forme d'idolâtrie aggravée d'un péché contre l'Esprit Saint. Mais c'est un peu la même chose. En somme, on n'a pas besoin du socialisme pour faire le bien, suivre la voie de Dieu et respecter ses lois est tout aussi bien. Que Dieu vous bénisse.
"j'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi" (II Timothée, 4, 7).

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3402
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par Héraclius » dim. 26 oct. 2014, 18:58

Gnôsis a écrit :
papounet a écrit :Socialiste ne veut pas dire être militant ou sympathisant du parti socialiste qui, lui, est une abomination pour un chrétien.
Socialiste = social et donc proche des démunis et des exclus. Alors, là, oui un chrétien peut être socialiste...
Ben, alors, dans ce cas, pourquoi se torturer les méninges ? Il est tout simplement un bon chrétien qui fait son devoir de chrétien. Que Dieu vous garde.

Parce qu'en tant que citoyen, l'un de nos devoirs est de voter. Il y ici des chrétiens qui votent pour le parti socialiste, et je respecte leur choix.

Être socialiste, aujourd'hui, n'a un peu près rien à voir avec une forme d'adhésion aux positions de marx en matière d'économie, et encore moins à son matéralisme philosophique. On peut reprocher ce que l'on veut à Valls et Hollande, le fait est que personne ne les traite de rouges (sauf Lys_Sul, peut-être :-D ).
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par antoine75 » dim. 26 oct. 2014, 19:26

Moi je raisonne un peu comme un gamin de 10 ans. Pour moi, être socialiste c'est favoriser une meilleure répartition des richesses, notamment envers les plus faibles. Si ce raisonnement était juste, tous les chrétiens devraient être socialistes.

Mais la réalité est surement différente.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4955
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par gerardh » dim. 26 oct. 2014, 20:24

_______

Bonjour Antoine,

Dans nos pays il y a déjà une grosse dose de redistribution des richesses. Nous serions donc tous socialistes ?


__________

Avatar de l’utilisateur
antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Peut-on être catholique et socialiste ?

Message non lu par antoine75 » dim. 26 oct. 2014, 20:34

Oui vous avez raison. Etre de droite ne signifie pas non plus garder les richesses pour les uns, et laisser les miettes aux autres d'après la caricature. Mais bon, je me dis que plus on redistribue, mieux c'est, mais évidemment faut pas aller dans l'excès inverse à savoir pour tous, les mêmes richesses, quoique ça pourrait être une bonne chose, non ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité