Ex-sédévacantiste

« Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière afin que tous croient par lui. » (Jn 1.7)
Règles du forum
Forum d'édification des lecteurs par le partage de témoignages chrétiens de grâces obtenues (conversions, guérisons, etc.)
Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2952
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Ex-sédévacantiste

Message non lu par Jean-Mic » jeu. 21 mai 2020, 18:56

Je m'en doutais un peu :oui:

Léon
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: Ex-sédévacantiste

Message non lu par Léon » ven. 12 juin 2020, 8:25

Bonjour bien chers tous,

je souhaite remercier pour avoir obtenu moi aussi la guérison du sédévacantisme que j'avais adoptée de 2014 à 2017. Difficile de trouver les causes d'une telle maladie, tant elle est subtile et compliquée. Le résultat en a été la quasi perte de foi totale et un grand désespoir indescriptible. Avec le temps, le retour à l'humilité et à la simplicité est possible.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Ex-sédévacantiste

Message non lu par Cinci » sam. 13 juin 2020, 18:14

Le texte de Virgile du 16 avril 2008 est très intéressant à lire. Car il me semble pouvoir y reconnaître tellement de traits d'un discours encore actuel.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 809
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Ex-sédévacantiste

Message non lu par Kerygme » dim. 14 juin 2020, 13:28

Bonjour,
carennac46 a écrit :
jeu. 21 mai 2020, 2:18
... là ou Paul IV avait infailliblement clarifié le sujet..
N'oublions pas que l'infaillibilité citée n'a rien à voir avec le dogme de l'infaillibilité pontificale, ce serait faire du caporalisme que d'amalgamer les deux et de donner une dimension éternelle au texte car un anathème y serait adjoint (Cum ex apostolatus officio au paragraphe 10).

Ce sont des termes juridiques employés par les pontifes qui stipulent que quiconque viendrait contre telle bulle, "Quo primum tempore" pour mon exemple, serait anathème. Bien entendu un pape a le droit d'apporter des modifications sans tomber sous le coup d'un anathème, sinon -pour ce seul exemple - tous les papes depuis saint Pie V ayant modifié le bréviaire seraient excommuniés : saint Pie X l'a entièrement refait.

Autre exemple, la bulle de saint pie V (De salute gregis en 1567) visant à interdire les combats contre les animaux - selon le vœu du Concile de Trente - et notamment les courses taurines contenait une excommunication ipso facto, elle a été levée par le pape Grégoire XIII. Cette bulle contenait même le refus d'une sépulture ecclésiastique à tout catholique décédant à la suite de cette pratique. La position de principe de l’Eglise n’a pas changé puisqu'elle condamne hautement, ainsi qu’elle l’a fait par le passé, ces spectacles et l’interdiction religieuse d’organiser des courses de taureaux ou même d’y assister demeure.

D'ailleurs même concernant le dogme de l'infaillibilité, les définitions sont définitives mais non figées. Comme le dit Vatican II les « définitions du pontife romain sont irréformables » et n’ont pas besoin du « consentement de l’Église » mais elles peuvent toujours être approfondies, réexprimées, situées dans un cadre plus vaste. Elles n’ont pas besoin d’un consentement a posteriori car ce consentement s’est exprimé avant la définition.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité