Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2018-2019)

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Entrer dans le mystère de l'Eucharistie

Message non lu par etienne lorant » sam. 21 sept. 2019, 11:31

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens
Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous exhorte à vous conduire d’une manière digne de votre vocation :  ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour;  ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il y a un seul Corps et un seul Esprit.   Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous.     À chacun d’entre nous, la grâce a été donnée selon la mesure du don fait par le Christ.  Et les dons qu’il a faits, ce sont les Apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent.   De cette manière, les fidèles sont organisés pour que les tâches du ministère soient accomplies et que se construise le corps du Christ,     jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Die, à l’état de l’Homme parfait,à la stature du Christ dans sa plénitude.

   
PSAUME
(Ps 18 -19)
R/ Par toute la terre s'en va leur message.
Les cieux proclament la gloire de Dieu,
le firmament raconte l'ouvrage de ses mains.
Le jour au jour en livre le récit
et la nuit à la nuit en donne connaissance.
.
Pas de paroles dans ce récit,
pas de voix qui s'entende;
mais sur toute la terre en paraît le message
et la nouvelle, aux limites du monde.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu En ce temps-là,  Jésus sortit de Capharnaüm et vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.  Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples.   Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? »  Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades.  Allez apprendre ce que signifie :Je veux la miséricorde, non le sacrifice.
En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »


    – Aelf, Paris


C'est de l'humilité que traient les lectures de ce matin, veille de dimanche. Humilité et douceur dans les encouragements adressés aux convertis d’Éphèse. Ils ne sont pas du peuple de l'Alliance, ils ne sont pas circoncis,  mais d'un seul pas, ils sont entrés dans le Royaume. Telle est la grâce divine pour les hommes et les femmes qui découvriront le don de Dieu. Et tandis que les Juifs ne cessent de scruter Jésus pour trouver  toutes sortes d'arguments susceptibles de le déstabiliser, les convertis ont mis de côté toutes les idoles  que le monde continue de promouvoir afin de détourner les âmes du Salut et d'une béatitude qui demeure jusque dans les circonstances les plus contraires...

Par leurs rites, leur règles, par leurs interdictions et leurs obligations, la religion qui désigne le lien à Dieu, avait été comme "confisqué" par les maîtres du temple.  De notre temps, encore, nous connaissons, parmi les fidèles des "spécialistes" qui commentent, à la sorite de l'église, la "prestation" du prêtre  à l'autel.  De temps à autre,  par exemple au sein d'une communauté religieuse,  on découvrira des efficients véritablement animés par l'amour de Dieu. C'est une forte expérience, de celle dont ont se souvient  bine longtemps plus tard , car ils confèrent à leurs auditeurs une forme de grâce, d'épanouissent de la  bonté et de la joie parfaites...




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Entrer dans le mystère de l'Eucharistie

Message non lu par Carolus » sam. 21 sept. 2019, 13:22

etienne lorant a écrit :
sam. 21 sept. 2019, 11:31
C'est de l'humilité que traient les lectures de ce matin, veille de dimanche.
Sans aucun doute, cher Étienne. :oui:
Mt 9, 12 Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades.

Il faut se rendre compte de son besoin du MÉDECIN.
CEC 1848 La conversion requiert la mise en lumière du péché, elle contient en elle-même le jugement intérieur de la conscience.
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est le seul médecin qui peut nous donner la vie éternelle.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Une lumière dans notre obscurité

Message non lu par etienne lorant » lun. 23 sept. 2019, 9:20

Lecture du livre d’Esdras
La première année du règne de Cyrus, roi de Perse, pour que soit accomplie la parole du Seigneur proclamée par Jérémie, le Seigneur inspira Cyrus, roi de Perse. Et celui-ci fit publier dans tout son royaume – et même consigner par écrit –:  « Ainsi parle Cyrus, roi de Perse : Le Seigneur, le Dieu du ciel, m’a donné tous les royaumes de la terre ; et il m’a chargé de lui bâtir une maison à Jérusalem, en Juda. Quiconque parmi vous fait partie de son peuple, que son Dieu soit avec lui, qu’il monte à Jérusalem, en Juda, et qu’il bâtisse la maison du Seigneur, le Dieu d’Israël, le Dieu qui est à Jérusalem. En tout lieu où résident ceux qui restent d’Israël, que la population leur vienne en aide : qu’on leur fournisse argent, or, d en nature, bétail, qu’on y joigne des offrandes volontaires pour la maison de Dieu qui est à Jérusalem. »   Alors les chefs de famille de Juda et de Benjamin, les prêtres et les lévites, bref, tous ceux à qui Dieu avait inspiré cette décision, se mirent en route et montèrent à Jérusalem pour bâtir la maison du Seigneur ;   tous leurs voisins leur apportèrent de l’aide : argent, or, dons en nature, bétail, objets précieux en quantité, sans compter toutes sortes d’offrandes volontaires.

       
PSAUME
(Ps 125 -126),
R/ Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous !
Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,
nous étions comme en rêve !
Alors notre bouche était pleine de rires,
nous poussions des cris de joie.
.
Alors on disait parmi les nations :
« Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! »
Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :
nous étions en grande fête !
.
Ramène, Seigneur, nos captifs,
comme les torrents au désert.
Qui sème dans les larmes
moissonne dans la joie.
.
il s’en va, il s’en va en pleurant,
il jette la semence ;
il s’en vient, il s’en vient dans la joie,
il rapporte les gerbes.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, Jésus disait aux foules :  « Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase ou ne la met sous le lit ; on la met sur le lampadaire pour que ceux qui entrent voient la lumière. Car rien n’est caché qui ne doive paraître au grand jour ; rien n’est secret qui ne doive être connu et venir au grand jour.  Faites attention à la manière dont vous écoutez. Car à celui qui a, on donnera ;et à celui qui n’a pas, même ce qu’il croit avoir sera enlevé. »

           – Aelf, Paris

Lorsqu'un homme a perçu que telle parole lui qui le touche directement au cœur et à l'esprit, il s'en réjouit, car la parole reçue est une forme de trésor qui lui seervira durant toute sa vie.   C'est le cas de toute personne qui se découvre un talent qui lui est proche. L'un se met à chanter et ses chansons sont reconnues par tous comme juste belle. Un autre a saisi comment bien travailler le bois pour en tirer toutes sortes d'objets bien  utiles.  Les professeurs  aiment leurs branches au point qu'ils désirent vraiment partager leurs connaissances comme si c'était chose toute neuve.  

Tel est le roi Cyrus qui a découvert le Dieu unique, le seul des dieux antiques qui ne veut pas qu'on le compare a des animaux.  Un Dieu qui ne veut pas que l'on verse le sang d'autrui, mais qui se manifeste dans les cœurs,
Bienheureux celles et ceux qui ont découvert que l'amour de Dieu fait fait sortir  des situations malsaines et pénibles par de simples révélation

.   En effet:  "La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne peuvent la contenir !




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

L'espérance, qui accompagne notre foi

Message non lu par etienne lorant » mar. 24 sept. 2019, 11:55

Lecture du livre d’Esdras,
En ces jours-là, le roi de Perse, Darius, écrivit aux autorités de la province située à l’ouest de l’Euphrate : « Laissez le gouverneur de Juda et les anciens des Juifs travailler à cette maison de Dieu : ils doivent la rebâtir sur son emplacement. Voici mes ordres concernant votre ligne de conduite envers les anciens des Juifs pour la reconstruction de cette maison de Dieu : les dépenses de ces gens leur seront remboursées, exactement et sans interruption,sur les fonds royaux, c’est-à-dire sur l’impôt de la province. Moi, Darius, j’ai donné cet ordre. Qu’il soit strictement exécuté ! » Les anciens des Juifs continuèrent avec succès les travaux de construction, encouragés par la parole des prophètes Aggée et Zacharie le fils d’Iddo. Ils achevèrent la construction conformément à l’ordre du Dieu d’Israël, selon les décrets de Cyrus et de Darius.  La maison de Dieu fut  achevée le troisième jour du mois nommé Adar, dans la sixième année du règne de Darius. Les fils d’Israël, les prêtres, les lévites et le reste des rapatriés célébrèrent dans la joie la dédicace de cette maison de Dieu.  Ils immolèrent, pour cette dédicace, cent taureaux, deux cents béliers, quatre cents agneaux et, en sacrifice pour le péché de tout Israël, douze boucs, d’après le nombre des tribus d’Israël.  Puis ils installèrent les prêtres selon leurs classes, et les lévites selon leurs groupes, pour le service de Dieu à Jérusalem, suivant les   prescriptions du livre de Moïse   Les rapatriés célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois.    Tous les prêtres et tous les lévites, sans exception, s’étaient purifiés :tous étaient purs. Ils immolèrent donc la Pâque pour tous les rapatriés, pour leurs frères les prêtres, et pour eux-mêmes.

         

PSAUME
(Ps 121 -122),
R/ Dans la joie, nous irons
la maison du Seigneur.
Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »
Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !
.
Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !
C’est là que montent les tribus,
les tribus du Seigneur.
.
C'est là qu'Israël doit rendre grâce
au nom du Seigneur.
C’est là le siège du droit,
le siège de la maison de David
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, la mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui à cause de la foule. On le lui fit savoir : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. »  Il leur répondit : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »

         
 – Aelf, Paris


Bien avant la venue du Seigneur, de nombreux peuples ont ressenti que les nombreuses idoles  n'étaient aucunement capables de rendre compte des questions  que posent les événements  de la vie humaine et son avenir.  La vie sur la terre offre de multiples raisons de réjouir les cœurs,  mais de façon mystérieuse.  Et dès les premiers temps, la longévité relative  de l'existence humaine a posé et pose encore.  C'est ainsi  que tous les "grands" de monde voudraient bien en découvrir et posséder les clés de ce mystère.  Dans les sociétés primitives, il était chose commune au la cour des hommes et des femmes - ainsi que les membres de la de la société primitive accompagnent, dans la mort,  les princes qu'il avaient  servis .  De notre temps encore, on se rend dans  les cimetières et l'on dépose des gerbes et des fleurs -  mais de plus en plus on a recours à l'incinération.  Mais de toute façon, les hommes passent, mais c'est la foi seule qui permet l'espérance - et la la vie après la vie...

Bien souvent,  on a considéré dans la réponse de Jésus adresse à sa mère comportait une forme de "sexisme", mais en vérité, il y a aussi la reconnaissance  de Marie dont la foi ne cesse de susciter la nôtre .





.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: L'espérance, qui accompagne notre foi

Message non lu par Carolus » mar. 24 sept. 2019, 13:56

etienne lorant a écrit :
mar. 24 sept. 2019, 11:55

 Mais de toute façon, les hommes passent, mais c'est la foi seule qui permet l'espérance - et la la vie après la vie...
Il faut rester introspectif, cher Étienne. :oui:
« Homme, souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière » (Genèse 3, 19)
Il ne faut jamais oublier le jugement particulier.
1 Jn 2, 24-25 Quant à vous, que demeure en vous ce que vous avez entendu depuis le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le commencement demeure en vous, vous aussi, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père. Et telle est la promesse que lui-même nous a faite : la vie éternelle.
Que la Parole de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ demeure en nous !

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Douce pédagogie divine

Message non lu par etienne lorant » mer. 25 sept. 2019, 10:11

Lecture du livre d’Esdras
Moi, Esdras, à l’h eure de l’offrande du soir, je me relevai de ma prostration ; le  vêtement et le manteau déchirés, je tombai à genoux ; les mains tendues vers le Seigneur mon Dieu,  je dis : « Mon Dieu, j’ai trop de honte et de confusion pour lever mon visage vers toi, mon Dieu. Nos fautes sans nombre nous submergent, nos offenses se sont amoncelées jusqu’au ciel.  Depuis les jours de nos pères et aujourd’hui encore, grande est notre offense : c’est à cause de nos fautes que nous avons été livrés, nous, nos rois et nos prêtres, aux mains des rois étrangers, à l’épée, à la captivité, au pillage et à la honte, qui nous accablent encore aujourd’hui. Or, voici que depuis peu de temps la pitié du Seigneur notre Dieu laissé subsister pour nous des rescapés et nous a permis de nous fixer en son lieu saint ; ainsi, notre Dieu a fait briller nos yeux, il nous a rendu un peu de vie dans notre servitude. Car nous sommes asservis;  mais, dans cette servitude, notre Dieu ne nous a pas abandonnés : il nous a concilié la faveur des rois de Perse, il nous a rendu la vie, pour que nous puissions restaurer la maison de notre Dieu et relever ses ruines,
afin d’avoir un abri solide en Juda et à Jérusalem. »



PSAUME
R/ Béni soit Dieu, le Vivant, à jamais !
C’est lui qui châtie et prend pitié,
qui fait descendre aux profondeurs des enfers
et retire de la grande perdition :
nul n’échappe à sa main.
.
Rendez-lui grâce, fils d’Israël, à la face des nations
où lui-même vous a dispersés ;
là, il vous a montré sa grandeur :
exaltez-le à la face des vivants.
.
Car il est notre Seigneur,
lui, notre Dieu, notre Père,
il est Dieu, pour les siècles des siècles !
.
Regardez ce qu’il a fait pour vous,
rendez-lui grâce à pleine voix !
Bénissez le Seigneur de justice,
exaltez le Roi des siècles !
.
Et moi, en terre d’exil, je lui rends grâce ;
je montre sa grandeur et sa force
au peuple des pécheurs.
.
« Revenez, pécheurs,
et vivez devant lui dans la justice.
Qui sait s’il ne vous rendra pas
son amour et sa grâce ! »



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, Jésus rassembla les Douze ; il leur donna pouvoir et autorité sur tous les démons, et de même pour faire des guérisons ;  il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades. Il leur dit : « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de change. Quand vous serez reçus dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez.  Et si les gens ne vous accueillent pas, sortez de la ville et secouez la poussière de vos pieds : ce sera un témoignage contre eux. »   Ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons.

           – Aelf, Paris

-
Les textes de ce jour nous disent que la colère divine ne dure jamais, très  longtemps.   Les sanctions ont toutes un caractère pédagogique ,  comme est celle d'une mère envers ses enfants. Les pleurs des enfants cessent aussitôt qu'ils comprennent la peine qu'ils causent à leur mère.  La sanction du père est, quant à elle, est plus plus redoutée car elle est plus sévère.   Le message de l’Évangile est offert à tous sans exception et il est, en soi, source de bonheur en même que d'espérance.  Pour nous, fidèles, la meilleure des attitude est celle de la confiance  - et une confiance qui pousse à l'abandon de notre ego    Et c'est bien ainsi que l'on peut dire: "Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir."   Comme ils sont heureux et joyeux, celles et ceux qui ont un jour  découvert que la charité et le don de soi font accéder à la connaissance du mystère divin !


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Qui dites-vous que je suis ?

Message non lu par etienne lorant » jeu. 26 sept. 2019, 10:02

Lecture du livre du prophète Aggée
La deuxième année du règne de Darius, le premier jour du sixième mois, la parole du Seigneur fut adressée, par l’intermédiaire d’Aggée, le prophète, à Zorobabel fils de Salathiel, gouverneur de Juda, et à Josué fils de Josédeq, le grand prêtre :  Ainsi parle le Seigneur de l’univers :Ces gens-là disent : « Le temps n’est pas encore venu de rebâtir la maison du Seigneur ! » Or, voilà ce que dit le Seigneur par l’intermédiaire d’Aggée, le prophète : Et pour vous, est-ce bien le temps d’être installés dans vos maisons luxueuses, alors que ma Maison est en ruine ?  Et maintenant, ainsi parle le Seigneur de l’univers : Rendez votre cœur attentif à vos chemins : Vous avez semé beaucoup, mais récolté peu ; vous mangez, mais sans être rassasiés ; vous buvez, mais sans être désaltérés ; vous vous habillez, mais sans vous réchauffer ; et le salarié met son salaire dans une bourse trouée.  Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Rendez votre cœur attentif à vos chemins :  Allez dans la montagne, rapportez du bois pour rebâtir la maison de Dieu. Je prendrai plaisir à y demeurer, et j’y serai glorifié – déclare le Seigneur.

           

PSAUME)
(Ps 149, -150
R/ Le Seigneur aime son peuple !
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !
En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !
.
Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !
Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l’éclat de la victoire.
.
Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l’heure du triomphe.
Qu’ils proclament les éloges de Dieu,
c’est la fierté de ses fidèles.




Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là,  Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, entendit parler de tout ce qui se passait et il ne savait que penser. En effet, certains disaient que Jean le Baptiste était ressuscité d’entre les morts. D’autres disaient  « C’est le prophète Élie qui est apparu. »D’autres encore :   C’est un prophète d’autrefois qui est ressuscité. »   Quant à Hérode, il disait : « Jean, je l’ai fait décapiter. Mais qui est cet homme dont j’entends dire de telles choses ? » Et il cherchait à le voir.

   
      – Aelf, Paris

Tous les hommes, tous les humains sont appelés à se demander qui est Jésus et d'où, d'où vient-il, quel est son enseignement ? Et tous les protagonistes de cette histoire ont témoigné selon leur compréhension. Et de constater que tous donnent leurs propres avis et opinions. Les juifs sont les tout premiers à reconnaître l'existence et la permanence de l'existence de Dieu. Ils ont reçu de Dieu les patriarches, les prophètes, les juges et les rois et leurs guides inspirés les ont conduit en Israël. Et Jésus vint. Mais en dépit des miracles, des signes, des guérisons instantanés et jusqu'à la résurrection du notable Lazare... ils n'ont pas voulu le reconnaître...

Or, à cause de ce refus, c'est toute la terre qui hérita du message. L’évangile continue d'être annoncé, les signes demeurent et quiconque cherche Dieu sincèrement finit par le rencontrer - et toute sa vie en est métamorphosée. Ce qui frappe d'étonnement, ce n'est pas seulement le témoignage des convertis, mais également: des persécutions qui vont des moqueries simples jusqu'aux persécutions et aux génocides. De toute façon, lorsque les hommes et les femmes, quels qu'ils soient, rencontreront le Seigneur par l'expression d'un besoin de vérité et d'absolu.

"Si ceux-ci doivent se taire, alors les pierres crieront !"


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Indispensable remise en quinstion

Message non lu par etienne lorant » ven. 27 sept. 2019, 12:01

Lecture du livre du prophète Aggée
La deuxième année du règne de Darius, le vingt et unième jour du septième mois,la parole du Seigneur se fit entendre par l’intermédiaire du prophète tAggée : « Va parler à Zorobabel, fils de Salathiel, gouverneur de Juda,à Josué, fils de Josédeq, le grand prêtre, et au reste du peuple. Tu leur diras :  es-t-il encore parmi vous quelqu’un qui ait vu cette Maison  dans sa gloire première ? Eh bien ! Qu’est-ce que vous voyez maintenant ? N’est-elle pas devant vous réduite à rien ?  Mais à présent, courage, Zorobabel ! – oracle du Seigneur. Courage, Josué fils de Josédeq, grand prêtre ! Courage, tout le peuple du pays ! – oracle du Seigneur. Au travail ! Je suis avec vous – oracle du Seigneur de l’univers –,  selon l’engagement que j’ai pris envers vous à votre sortie d’Égypte. Mon esprit se tient au milieu de vous : Ne craignez pas !   Encore un peu de temps – déclare le Seigneur de l’univers –, et je vais ébranler le ciel et la terre, la mer et la terre ferme.  Je vais mettre en branle toutes les nations, leurs trésors afflueront ici, et j’emplirai de gloire cette Maison – déclare le Seigneur de l’univers. L’argent est à moi, l’or est à moi – oracle du Seigneur de l’univers.     La gloire future de cette Maison
surpassera la première et dans ce lieu, je vous ferai don de la paix, – Oracle  du Seignereurur de l’univers. »


       

PSAUME
(Ps 42 -43),
R/ Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
il est mon sauveur et mon Dieu !
Rends-moi justice, ô mon Dieu, défends ma cause
contre un peuple sans foi ;
de l’homme qui ruse et trahit,
libère-moi.
.
C’est toi, Dieu, ma forteresse :
pourquoi me rejeter ?
Pourquoi vais-je assombri,
pressé par l’ennemi ?
.
Envoie ta lumière et ta vérité :
qu’elles guident mes pas
et me conduisent à ta montagne sainte,
jusqu’en ta demeure.
.
J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu,
vers Dieu qui est toute ma joie ;
je te rendrai grâce avec ma harpe,
Dieu, mon Dieu !



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce jour-là, Jésus était en prière à l’écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea :
« Au dire des foules, qui suis-je ? »  Ils répondirent :  « Jean le Baptiste ; mais pour d’autres, Élie ;
et pour d’autres, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Pierre prit la parole et dit : « Le Christ, le Messie de Dieu. »   Mais Jésus, avec autorité, leur défendit vivement de le dire à personne,  et déclara : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué,
et que, le troisième jour, il ressuscite. »

 
     

Aelf, Paris

Le prophète  Agzée annonce des temps meilleurs, mais qui mais viendront plus tard. Il faut d'abord reprendre courtage et supporter l'épreuve du temps présent . Et cela signifie : accepter  les contre-temps,  les chutes et relèvements,  marcher résolument, se détourner des souvenirs  heureux en vue d'en connaître de meilleurs encore.

Lorsque Jésus annonce à ses disciples les tourments qui lui seront infligés, quelle déconvenue ! Ce n'était donc pas la fin du monde ?  Mais ils finiront par se réjouir, car ils participeront au relèvement de toute l'humanité !
Cela concerne chacun d'entre nous. Le temps est propice à une révision générale de vivre." Et notre prêtre a  déclaré qu'il voyait un nouveau prophète en la personne de la toute jeune femme qui milite en faveur d'une préservation du climat - sous peine de graves mutations de touchant toute l’humanité.
Et d’ajouter que les hommes au pouvoir devront également d'enquêtes afin de rejeter celles et et ceux qui outrepassent leurs pouvoir de gains d'argent.  Nul ne peut servir deux maîtres !


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Samedi : contemplons le mystère eucharistique

Message non lu par etienne lorant » sam. 28 sept. 2019, 11:04

Lecture du livre de Zacharie le prophète
Moi, Zacharie,  je levai les yeux et voici ce que j’ai vu : un homme qui tenait à la main une chaîne d’arpenteur. Je lui demandai : « Où vas-tu ? » Il me répondit :« Je vais mesurer Jérusalem, pour voir quelle est sa largeur et quelle est sa longueur. ». L’ange qui me parlait était en train de sortir,lorsqu’un autre ange sortit le rejoindre et lui dit : Cours, et dis à ce jeune homme : Jérusalem doit rester une ville ouverte, à cause de la quantité d’hommes et de bétail qui la peupleront. Quant à moi, je serai pour elle – oracle du Seigneur – une muraille de feu qui l’entoure, et je serai sa gloire au milieu d’elle.  Chante et réjouis-toi, fille de Sion ; voici que je viens, j’habiterai au milieu de toi – oracle du Seigneur.  Ce jour-là, des nations nombreuses s’attacheront au Seigneur ; elles seront pour moi un peuple,et j’habiterai au milieu de toi. Alors tu sauras que le Seigneur de l’univers
m’a envoyé vers toi.


           

CANTIQUE
(Jr 31, 10, 11-12)
R/ Le Seigneur nous garde,
comme un berger son troupeau.
Écoutez, nations, la parole du Seigneur !
Annoncez dans les îles lointaines :
« Celui qui dispersa Israël le rassemble,
il le garde, comme un berger son troupeau.
.
« Le Seigneur a libéré Jacob,
l’a racheté des mains d’un plus fort.
Ils viennent, criant de joie, sur les hauteurs de Sion :
ils affluent vers les biens du Seigneur.
.
« La jeune fille se réjouit, elle danse ;
jeunes gens, vieilles gens, tous ensemble !
Je change leur deuil en joie,
les réjouis, les console après la p
eine. »


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, comme tout le monde était dans l’admiration devant tout ce qu’il faisait, Jésus dit à ses disciples :  « Ouvrez bien vos oreilles à ce que je vous dis maintenant : le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes. »    Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée,si bien qu’ils n’en percevaient pas le sens, et ils avaient peur de l’interroger sur cette parole.

           – Aelf, Paris


Contrairement à ce que dit le prophète- car il ne peut saisir l'ampleur du projet divin, ce n'est pas à  la manière humaine qu'il vient habiter au milieu des hommes. Mais c'est par le don parfait que le Christ  fit de lui-même. Comment les juifs  et d'abord:  les maîtres du temple,  pouvaient-il saisir que Jésus se ferait l'Agneau parfait du sacrifice - seul capable d'ôter le péché du monde - en se livrant lui-même aux mains des pécheurs ?  Oui, en vérité: Qui est comme Dieu !

Parmi les hommes sur la terre, il y a en à beaucoup qui ne voudront pas croire en un tel homme parfait en tout point, rempli d'amour et de vérité ... puisse se livrer et devenir l'agneau de tous les sacrifices  afin de guérir les âmes ?  C'est ce mystère "central" que qui qui fait trébucher les plus grands penseurs humains...  

A notre échelle, nous qui cherchons à honorer le don de Dieu, nous apprendrons à dominer la logique toute humaine afin de pénétrer le mystère fantastique de l’Agneau de Dieu qui s'est livré en un don parfait !


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Samedi : contemplons le mystère eucharistique

Message non lu par Carolus » sam. 28 sept. 2019, 14:13

etienne lorant a écrit :
sam. 28 sept. 2019, 11:04
etienne lorant :

Parmi les hommes sur la terre, il y a en à beaucoup qui ne voudront pas croire en un tel homme parfait en tout point, rempli d'amour et de vérité ... puisse se livrer et devenir l'agneau de tous les sacrifices  afin de guérir les âmes ?  C'est ce mystère "central" que qui qui fait trébucher les plus grands penseurs humains...  
Malheureusement, vous avez raison, cher Étienne. :(
CEC 461 Reprenant l’expression de S. Jean (" Le Verbe s’est fait chair " : Jn 1, 14), l’Église appelle " Incarnation " le fait que le Fils de Dieu ait assumé une nature humaine pour accomplir en elle notre salut.
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ s’est fait chair pour nous sauver en nous réconciliant avec Dieu.

Il faut proclamer la Bonne Nouvelle !

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Simplicité et humilité, vertus essentielles

Message non lu par etienne lorant » lun. 30 sept. 2019, 11:20

Lecture du livre du prophète Zacharie
Parole du Seigneur de l’univers :    Ainsi parle le Seigneur de l’univers : J’éprouve pour Sion un amour jaloux, j’ai pour elle une ardeur passionnée.  Ainsi parle le Seigneur : Je suis revenu vers Sion, et je fixerai ma demeure au milieu de Jérusalem. Jérusalem s’appellera : « Ville de la loyauté », et la montagne du Seigneur de l’univers : « Montagne sainte ».  Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Les vieux et les vieilles reviendront s’asseoir sur les places de Jérusalem, le bâton à la main, à cause de leur grand âge ; les places de la ville seront pleines de petits garçons et de petites filles qui viendront y jouer.  Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Si tout cela paraît une merveille aux yeux des survivants de ce temps-là, ce sera aussi une merveille à mes yeux– oracle du Seigneur de l’univers.  Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Voici que je sauve mon peuple,en le ramenant du pays de l’orient et du pays de l’occident.  Je les ferai venir pour qu’ils demeurent au milieu de Jérusalem. Ils seront mon peuple, et moi, je serai leur Dieu,
dans la loyauté et dans la justice.


         

PSAUME
(Ps 101 (102-103)
R/ Le Seigneu rebâtira Sion,
il apparaîtra dans sa gloire. .
[i]Les nations craindront le nom du Seigneur,
et tous les rois de la terre, sa gloire :
quand le Seigneur rebâtira Sion,
quand il apparaîtra dans sa gloire,
il se tournera vers la prière du spolié,
il n’aura pas méprisé sa prière.
.
Que cela soit écrit pour l’âge à venir,
et le peuple à nouveau créé chantera son Dieu :
« Des hauteurs, son sanctuaire, le Seigneur s’est penché ;
du ciel, il regarde la terre
pour entendre la plainte des captifs
et libérer ceux qui devaient mourir. »
.
Les fils de tes serviteurs trouveront un séjour,
et devant toi se maintiendra leur descendance.
On publiera dans Sion le nom du Seigneur
et sa louange dans tout Jérusalem,
au rassemblement des royaumes et des peuples

qui viendront servir le Seigneur.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, une discussion survint entre les disciples pour savoir qui, parmi eux, était le plus grand. Mais Jésus, sachant quelle discussion occupait leur cœur, prit un enfant, le plaça à côté de lui et leur dit : « Celui qui accueille en mon nom cet enfant, il m’accueille, moi. Et celui qui m’accueille accueille celui qui m’a envoyé. En effet, le plus petit d’entre vous tous, c’est celui-là qui est grand.»  Jean, l’un des Douze, dit à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un expulser des démons en ton nom ; nous l’en avons empêché, car il ne marche pas à ta suite avec nous. »   Jésus lui répondit : « Ne l’en empêchez pas : qui n’est pas contre vous est pour vous. »


   
      – Aelf, paris


Les hommes songes au Royaume des Cieux comme quelque chose d’extraordinaire, comme ces bâtiments que s'élèvent vers le ciel et qui manifestent hauteur et puissance. Cela rappelle les Sphinx et les pyramides, la Rome antique, mais encore : les tours du 11 septembre. Les hommes aiment bâtir des monuments extraordinaires qui expriment à leurs propres yeux force et leur force et leur puissance. Mais ces constructions demeurent toutes à la taille humaine: avec le temps, elles frittent et s'effondrent sous des forces plus grandes encore.

Tel n'est pas le Royaume des Cieux. Le Royaume des Cieux est fondé sur l'amour en ces formes les plus élevées tout en demeurant accessible d'abord aux plus simples des hommes. C'est ainsi que Jésus posa un enfant devant eux un petit enfant et leur dit: celui qui veut être grand parmi vous, qu'il soit votre esclave ! Parmi nous, les hommes et les femmes qui dont proches du Royaume, il faut compter aussi les scientifiques qui, en explorant l'univers viennent de découvrir de l'eau sur la Lune ainsi que sur Mars. Ces découvres nous parlent nous enseignent également à demeurer humbles !




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Simplicité et humilité, vertus essentielles

Message non lu par Carolus » lun. 30 sept. 2019, 13:59

etienne lorant a écrit :
lun. 30 sept. 2019, 11:20
etienne lorant :

Le Royaume des Cieux est fondé sur l'amour en ces formes les plus élevées tout en demeurant accessible d'abord aux plus simples des hommes.
Le Royaume des Cieux est uniquement pour ceux qui s’abaissent devant notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, cher Étienne.
CEC 201 Dieu appelle Israël et toutes les nations à se tourner vers Lui, l’Unique : " Tournez-vous vers Moi et vous serez sauvés, tous les confins de la terre, car Je suis Dieu, il n’y en a pas d’autre (...). Oui, devant Moi tout genou fléchira, par Moi jurera toute langue en disant : en Dieu seul sont la justice et la force " (Is 45, 22-24 ; cf. Ph 2, 10-11).
CEC 201 cite Ph 2, 10-11 :
Ph 2, 9-11 C’est pourquoi Dieu l’a exalté : il l’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel, sur terre et aux enfers, et que toute langue proclame : « Jésus Christ est Seigneur » à la gloire de Dieu le Père.
Que tout genou fléchisse volontiers au nom de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ !

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Aimer : seul et unique absolu

Message non lu par etienne lorant » mar. 01 oct. 2019, 9:45

Lecture du livre de Zacharie le prophète
Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Voici que, de nouveau, des peuples afflueront, des habitants de nombreuses villes. Les habitants d’une ville iront dans une autre ville et diront : « Allons apaiser la face du Seigneur, allons chercher le Seigneur de l’univers ! Quant à moi, j’y vais. » Des peuples nombreux et des nations puissantes viendront à Jérusalem chercher le Seigneur de l’univers et apaiser sa face.   Ainsi parle le Seigneur de l’univers : En ces jours-là, dix hommes de toute langue et de toute nation saisiront un Juif par son vêtement et lui diront : « Nous voulons aller avec vous,
car nous avons appris que Dieu est avec vous. »


     

PSAUME
(Ps 86 -87)
R/ Dieu est avec nous.
Elle est fondée sur les montagnes saintes.
Le Seigneur aime les portes de Sion
plus que toutes les demeures de Jacob.
Pour ta gloire on parle de toi, ville de Dieu !
.
« Je cite l’Égypte et Babylone
entre celles qui me connaissent. »
Voyez Tyr, la Philistie, l’Éthiopie :
chacune est née là-bas.
.
Mais on appelle Sion : « Ma mère ! »
car en elle, tout homme est né.
C’est lui, le Très-Haut, qui la maintient.
.
Au registre des peuples, le Seigneur écrit :
« Chacun est né là-bas. »
Tous ensemble ils dansent, et ils chantent :
« En toi, toutes nos sources ! »


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue.  Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem. Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? »  Mais Jésus, se retournant, les réprimanda.    Puis ils partirent pour un autre village.

           – Aelf, Paris

Comme Jésus se met en route vers Jérusalem , il va se heurter, d'une part, aux incrédules ainsi qu'aux particularismes  - comme celui des Samaritains, mais encore aux scribes et aux pharisiens.  Tous vont s'accrocher à leurs coutumes et leurs manières de vivre et de croire. C'est bien du fait d'un attachement aux rites et aux coutumes que les uns et les autres vont endurcir leurs cœurs et, finalement, s'emparer du Messager afin de garder leurs coutumes et leurs manières de croire.

Cette "dérive" demeure possible de notre temps, si nous tombons dans la tentation des "rites pour les rites".  Afin de vaincre ce penchant pour les particularismes, il faut s'en remettre aux deux principaux commandements :

- Tu aimeras le Seigneur de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute  tes forces -
et :  
- : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.


A eux seuls, ces commandements  renferment toute la théologie.  Certes, il n'est pas simple d'aimer ainsi "dans l'absolu" .  Ce n'est pratiquement possible qu'en ayant cherché à renoncé à l'Ego  définitivement  en vue de l'amour de Dieu - le seul et unique absolu !



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Miséricorde est ma juscice

Message non lu par etienne lorant » mer. 02 oct. 2019, 11:12

Lecture du livre de Néhémie
Moi, Néhémie, j’étais alors échanson du roi.    
La vingtième année du règne d’Artaxerxès, au mois de Nissane,  je présentai le vin et l’offris au roi. Je n’avais jamais montré de tristesse devant lui, mais ce jour-là, le roi me dit : « Pourquoi ce visage triste ? Tu n’es pourtant pas malade ! u as donc du chagrin ? » Rempli de crainte, je répondis :« Que le roi vive toujours ! Comment n’aurais-je pas l’air triste, quand la ville où sont enterrés mes pères a été dévastée, et ses portes, dévorées par le feu ? »  Le roi me dit alors : « Que veux-tu donc me demander ? » Je fis une prière au Dieu du ciel, et je répondis au roi:« Si tel est le bon plaisir du roi, et si tu es satisfait de ton serviteur, laisse-moi aller en Juda, dans la ville où sont enterrés mes pères, et je la rebâtirai. »  Le roi, qui avait la reine à côté de lui, me demanda: « Combien de temps durera ton voyage ? Quand reviendras-tu ? »  Je lui indiquai une date qu’il approuva, et il m’autorisa à partir.  Je dis encore : « Si tel est le bon plaisir du roi,qu’on me donne des lettres pour les gouverneurs de la province qui est à l’ouest de l’Euphrate, afin qu’ils facilitent mon passage jusqu’en Juda ; et aussi une lettre pour Asaph, l’inspecteur des forêts royales, afin qu’il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle qui protégera la maison de Dieu, le rempart de la ville, et la maison où je vais m’installer. » Le roi me l’accorda,
car la main bienfaisante de mon Dieu était sur moi.

     


PSAUME
(Ps 136 137)
R/ Que ma langue s’attache à mon palais
si je perds ton souvenir !
Au bord des fleuves de Babylon
Nous étions assis et nous pleurions,
nous souvenant de Sion ;
aux saules des alentours
nous avions pendu nos harpes.
.
C’est là que nos vainqueurs
  nous demandèrent des chansons,
et nos bourreaux, des airs joyeux :
« Chantez-nous, disaient-ils,
quelque chant de Sion. »
.
Comment chanterions-nous
 un chant du Seigneur
sur une terre étrangère ?
Si je t’oublie, Jérusalem,
que ma main droite m’oublie !
.
Je veux que ma langue
s’attache à mon palais
si je perds ton souvenir,
si je n’élève Jérusalem,
au sommet de ma joie.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
À ce moment là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »   Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,   et il déclara :  « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.  Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi.»  Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.

         – Aelf, Paris

Ce qu'il faut craindre, ce n'est pas la mort, mais c'est - sans doute : la juste rétribution de nos ouvres sur la terre, si nous n'avons pas lutté contre la paresse, l'envie, la colère, tous les péchés capitaux commis en pleine compréhension. Et ce qui nous en préserve, c'est bien : l'humilité en tant que capacité à reconnaît bonnes et mauvaise actions. Encore faut-il qu'elles soient commise en pleine conscience..  Du reste, nous avons reçus ces préceptes :  "Ne jugez-pas et vous ne serez pas jugés, ne condamner et vous ne serez pas condamnes" pas et vous ne serez pas condamnés"  En effet, qui est le plus coupable des deux : celui qui a tué, ou bien celui qui a incité à tuer ?

Les textes de ce jour nous invitent à la plus grande prudence dans nos jugements.  Nous  n'avons pas accès à la conscience d'autrui. Le larron crucifié à côté de Jésus fut le tout premier invité dans le Royaume fut "le bon larron" qui s'exclama :  Pour nous, c'est juste, mas Lui n'a fait aucun mal.

Heureux les miséricordieux :  ils obtiendront miséricorde !

.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Miséricorde est ma juscice

Message non lu par Carolus » mer. 02 oct. 2019, 16:16

etienne lorant a écrit :
mer. 02 oct. 2019, 11:12

Le larron crucifié à côté de Jésus fut le tout premier invité dans le Royaume fut "le bon larron" qui s'exclama :  Pour nous, c'est juste, mas Lui n'a fait aucun mal.
« Le larron crucifié à côté de Jésus » a dit la vérité, cher Étienne. :oui:
CEC 1505 Sur la Croix, le Christ a pris sur lui tout le poids du mal (cf. Is 53, 4-6) et a enlevé le " péché du monde " (Jn 1, 29)
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ a souffert pour nos péchés.
Is 53, 5 Mais lui, il a été transpercé à cause de nos péchés, broyé à cause de nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix a été sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
S. Pierre nous explique la situation :
1 P 3, 18 […] le Christ a souffert une fois la mort pour nos péchés, lui juste pour des injustes
Le bon larron connaît LE SEUL JUSTE.

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités