Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2019-2020)

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La parole de Dieu renouvelle toute l'histore

Message non lu par etienne lorant » jeu. 12 déc. 2019, 8:56

Lecture du livre du prophète Isaïe
C’est moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, et qui te dis : « Ne crains pas, moi, je viens à ton aide.» Ne crains pas, Jacob, pauvre vermisseau, Israël, pauvre mortel. Je viens à ton aide – Oracle du Seigneur; ton rédempteur, c’est le Saint  ’dIsraël.J’ai fait de toi un traîneau à battre le grain, tout neuf, à double rang de pointes: tu vas briser les montagnes, les broyer ; tu réduiras les collines en menue paille tu les vanneras, un souffle les emportera, un tourbillon les dispersera. Mais toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur ; dans le Saint d’Israël, tu trouveras ta louange Les pauvres et les malheureux cherchent de l’eau, et il n’y en a pas ; leur langue est desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas. Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources au creux des vallées. Je changerai le désert en lac,et la terre aride en fontaines. Je planterai dans le désert le cèdre et l’acacia, le myrte et l’olivier ; je mettrai ensemble dans les terres incultes le cyprès, l’orme et le mélèze, afin que tous regardent et reconnaissent, afin qu’ils considèrent et comprennent que la main du Seigneur a fait cela,
que le Saint d’Israël en est le créateur
.
[/color]



PSAUME
(144 -145),
R/ Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour.
Je t’exalterai, mon Dieu, mon Roi,
je bénirai ton nom toujours et à jamais !
La bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse, pour toutes ses œuvres,
.
Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits,
.
Ils annonceront aux hommes tes exploits,
la gloire et l’éclat de ton règne :
ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âge
s
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus déclarait aux foules :
« Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme,
personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ;
et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux
est plus grand que lui.

Depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à présent, le royaume des Cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer. Tous les Prophètes, ainsi que la Loi,ont prophétisé jusqu’à Jean. Et, si vous voulez bien comprendre, c’est lui, le prophète Élie qui doit venir. Celui qui a des oreilles,   qu’il entende ! »


– Aelf, Paris

"Petits moyens, grands effets", voici ce qui caractérise l'oeuvre de Dieu parmi les hommes. Bien avant que son enseignement s'inscrive sur des tablettes ou sur des pierres, elle s'est mise à faire vibrer des cœurs et s'imprime dans les âmes. Dans toute l'histoire des hommes, jamais paroles n'ont pu autant pénétrer les cœurs et les âmes et c'est pourquoi tous les hommes et toutes les femmes ont reconnu la vérité de Dieu dans les paroles prononcées par Jésus.

Les textes de jour témoignent de ce grand mystère :  bien avant que les paroles du Seigneur soient transcrite sur des parchemins,  les paroles de la vie éternelles ont rejailli de cœurs en cœurs et continuent de renouveler les cœurs et les âmes de toutes celles et tous ceux qui les aurons écoutées. Il se peut très bien que l'on assiste à une guérison miraculeuse, ce qui touche les âmes pour les convertir, ce sont bien les pa
roles données aux hommes dans l’Évangile.

Suis Qui d'autre que Jésus ait pu déclarer : "Avant qu’Abraham fut, moi, je Suis !" Aujourd’hui, ce matin, la parole du Seigneur renouvelle la terre entière !


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: La parole de Dieu renouvelle toute l'histore

Message non lu par Carolus » jeu. 12 déc. 2019, 15:05

etienne lorant a écrit :
jeu. 12 déc. 2019, 8:56
etienne lorant :

[…] les paroles de la vie éternelles ont rejailli de cœurs en cœurs et continuent de renouveler les cœurs et les âmes de toutes celles et tous ceux qui les aurons écoutées.
C’est notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ seul qui a les paroles de la vie éternelle, cher Étienne. :oui:
CEC 1336 “Voulez-vous partir, vous aussi ? " (Jn 6, 67) : Cette question du Seigneur retentit à travers les âges, invitation de son amour à découvrir que c’est Lui seul qui a " les paroles de la vie éternelle " (Jn 6, 68)
Écoutons donc les paroles de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Les dérives des pouvoirs de l'homme

Message non lu par etienne lorant » ven. 13 déc. 2019, 12:55

Lecture du livre du prophète Isaïe
Ainsi parle le Seigneur, ton rédempteur Saint d’Israël: Je suis le Seigneur ton Dieu,e te donne un enseignement utile, je te guide sur le chemin où tu marches.Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements, ta paix serait comme un fleuve,ta justice, comme les flots de la mer. Ta postérité serait comme le sable, comme les grains de sable, ta descendance; son nom ne serait ni retranché ni effacé devant moi.



PSAUME
(1-6)
R/ Qui marche à ta suite, Seigneur,
aura la lumière de la vie.
Heureux est l’homme  qui n’entre pas au conseil des méchants,
qui ne suit pas le chemin des pécheurs,
ne siège pas avec ceux qui ricanent,
mais se plaît dans la loi du Seigneur
et murmure sa loi jour et nuit !
.
Il est comme un arbre
planté près d’un ruisseau,
qui donne du fruit en son temps,
et jamais son feuillage ne meurt ;
tout ce qu’il entreprend réussira.
Tel n’est pas le sort des méchants.
.
Mais ils sont comme la paille    balayée par le vent,
Le Seigneur connaît le chemin des justes,
mais le chemin des méchants se perdra.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus déclarait aux foules : « À qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d’autres en disant:
“Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé.
Nous avons chanté des lamentations,et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.” Jean est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l’on dit : “C’est un possédé !” Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et l’on dit : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.” Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste à travers ce qu’elle fait. »



– Aelf, Paris

Qui sont les plus grands hypocrites ? Ce sont le plus souvent les hommes et les femmes qui accèdent à des niveaux de pouvoir et qui changent de paroles à peine y ont-t-il  accédé.  Il y a le plan A destiné au électeurs, et il y a le plan B qui se cachait sous le plan !  En verve, ce matin, notre prêtre s'est moqué des politiciens qui ne sont plus au service de la nation, mais à celui de puissants groupes de pressions.  

En dépit des justes et des saints, des citoyens qui dénoncent mensonges et dissimulations, le pouvoir ne peut plus se justifier par un langage lui aussi tronqué... L’évangile de ce matin dénonce véritablement ces détournements du langage et du pouvoir :

" “Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé. Nous avons chanté des lamentations,et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.”



Il en est bien ainsi et l'on peut se demander ce qu'il adviendra
...


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Les dérives des pouvoirs de l'homme

Message non lu par Carolus » ven. 13 déc. 2019, 15:01

etienne lorant a écrit :
ven. 13 déc. 2019, 12:55
etienne lorant :

Qui sont les plus grands hypocrites ?
Vous posez une bonne question, cher Étienne. :(
CEC 2466 À ses disciples Jésus enseigne l’amour inconditionnel de la vérité : " Que votre langage soit : ‘Oui ? oui’, ‘Non ? non’ " (Mt 5, 37).
Pour les vrais disciples de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, l’amour inconditionnel de la vérité doit être primordial.

Il faut que notre « langage soit : ‘Oui ? oui’, ‘Non ? non’.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Génération de Jésus Christ

Message non lu par etienne lorant » mar. 17 déc. 2019, 10:58

Lecture du livre de la Genèse
En ces jours-là, Jacob appela ses fils et dit : « Assemblez-vous ! Je veux vous dévoiler ce qui vous arrivera dans les temps à venir.  Rassemblez-vous, écoutez, fils de Jacob, écoutez Israël, votre père. Juda, à toi, tes frères rendront hommage, ta main fera plier la nuque de tes ennemis et les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion. Tu remontes du carnage, mon fils. Il s’est accroupi, il s’est couché comme un lion ; ce fauve, qui le fera lever? Le sceptre royal n’échappera pas à Juda,ni le bâton de commandement, à sa descendance, jusqu’à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront. »


           –
PSAUME
(Ps 71 -72)
R/ En ces jours-là fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des temps.
Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
qu’il fasse droit aux malheureux !
.
Montagnes, portez au peuple la paix,
collines, portez-lui la justice !
Qu’il fasse droit aux malheureux de son peuple,
qu’il sauve les pauvres gens, qu’il écrase l’oppresseur !
.
En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des lunes !
Qu’il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !
.
Que son nom dure toujours ;
sous le soleil, que subsiste son nom !
En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
que tous les pays le disent bienheureux !


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
Généalogie de Jésus, Christ, fils de David, fils d’Abraham.    Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,  Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara,  harès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,    Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone,Naassone engendra Salmone,  Salmone, de son union avec Raha, engendra Booz, Booz,de son union avec Ruth, engendra Jobed,Jobed engendra Jessé,  Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,  Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,    Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram  engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,   Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias,  Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone. Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel,  Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor,   Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud Élioud engendra Éléazar,  Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob,   Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.

Le nombre total des générations est donc: depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusq
u’au Christ, quatorze générations.


Aelf, Paris



La généalogie de Jésus présentée par Matthieu ne m'a pas apporté grand chose, si ce n'est que je me suis laissé bercer par certains noms qui m'ont paru d'une grande sonorité: Abraham, bien sûr, car c'est un nom allongé - et allongé selon le choix de Dieu; mais aussi: Roboam, Manassé, Aminadab, Zorobabel... cela m'a fait songer à l'une des chansons de Jacques Brel dans lequel il dit à regret: "J'ai compris un beau jour que je ne serai pas Vasco de Gama !" En définitive, quelles que soient les explications savantes (dont celle-ci : "cette lecture nous présente l'échelle que Jacob a vu de nuit, pendant son sommeil"), l'essentiel c'est la chute: Jacob engendra Joseph, l'époux de Marie,de laquelle fut engendré Jésus,que l'on appelle Christ. Car après cela, plus de générations, c'est fini, comme l'histoire de l'humanité s'était arrêtée là...

En réalité, une forme de l' histoire s'est bien arrêtée à l'incarnation du Verbe, car les nouvelles générations que le Verbe a produites, elles ne sont plus de la terre mais des cieux. C'est curieux comme les choses m'apparaissent : tous les ruisseaux vont aux rivières, les rivières font aux fleuves, et les fleuves à la mer - et à partir de ce moment-là, pour que se reproduisent le cycle de l'eau, il faut passer par l'évaporation de l'eau des mers. Alors, soit j'ai beaucoup trop d'imagination, soit cela veut tout de même dire qu'à partir de Jésus et des apôtres le Seigneur attire tout à Lui, comme Il l'avait lui-même : "Une fois élevé de terre j'attirerai tout à moi". C'est un fameux bouleversement, car à partir de Noël, la religion n'est plus tant une affaire d'hommes dans leurs relations à Dieu, mais à l'inverse dirai-je, c'est l'affaire de Dieu dans le retour de l'homme. Et j'ai de nouveau l'attention attirée par la fresque qui orne la voûte de la Chapelle Sixtine: s'agit-il seulement de la création d'Adam, ou recréation par de l'homme par le nouvel Adam ?




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Génération de Jésus Christ

Message non lu par Carolus » mar. 17 déc. 2019, 16:06

etienne lorant a écrit :
mar. 17 déc. 2019, 10:58
etienne lorant :

La généalogie de Jésus présentée par Matthieu ne m'a pas apporté grand chose […]
S. Matthieu nous montre la descendance royale de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, cher Étienne. :)
CEC 437 L’ange a annoncé aux bergers la naissance de Jésus comme celle du Messie promis à Israël : " Aujourd’hui, dans la ville de David vous est né un Sauveur qui est le Christ Seigneur " (Lc 2, 11).
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est né « dans la ville de David ».
CEC 437 Joseph a été appelé par Dieu à " prendre chez lui Marie son épouse " enceinte de " ce qui a été engendré en elle par l’Esprit Saint " (Mt 1, 21) afin que Jésus " que l’on appelle Christ " naisse de l’épouse de Joseph dans la descendance messianique de David (Mt 1, 16 ; cf. Rm 1, 3 ; 2 Tm 2, 8 ; Ap 22, 16).[/b]
Cette généalogie nous donne la preuve que notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est né « dans la descendance messianique » du roi David (CEC 437).

« Jésus a accompli l’espérance messianique d’Israël dans sa triple fonction de prêtre, de prophète et de roi » (CEC 436). 👍

cmoi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 447
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2019-2020)

Message non lu par cmoi » mer. 18 déc. 2019, 12:43

Il est aussi intéressant de noter le présence de Thamar (inceste) et de Ruth (non juive) mises en avant, l'adultère de David, comme quoi Dieu sait faire des lignes droites avec des courbes. La sève a continué à circuler et la branche à pousser, le bouton à éclore, et quel bouton pour quelle fleur !

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Marie, nouvelle Ève

Message non lu par etienne lorant » mer. 18 déc. 2019, 19:21

Lecture du livre du prophète Jérémie    
Voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où je susciterai pour David un Germe just e il régnera en vrai roi, il agira avec intelligence, il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera sauvé, et Israël habitera en sécurité.Voici le nom qu’on lui donnera « Le-Seigneur-est-notre-justice.  C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du  Seigneur – où, pour prêter serment, on ne dira plus  Par le Seigneur  qui a fait monter du pays d’Égypte les fils d’Israël » mais : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays du nord,les gens de la maison d’Israël, qui les a ramenés de tous les pays où il les avait chassés. » Car ils demeureront sur leur sol.

   .

PSAUME
(Ps 71 -72)
R/ En ces jours-là fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des temps.
Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
qu’il fasse droit aux malheureux !
.
Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.
.
Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
lui seul fait des merveilles !
Béni soit à jamais son nom glorieux,
toute la terre soit remplie de sa gloire ! Amen ! Amen
!


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
Voici comment fut engendré Jésus Christ :
Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.  Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;    elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».  Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse
.


          – Aelf, Paris


Les textes proposés à la méditation aujourd'hui nous montrent les hommes s'efforçant d'interpréter les desseins de Dieu d'après ce qu'ils connaissent. Ainsi, Jérémie prophétise un "Germe juste" et interprète ce qu'il sera en fonction de l'histoire passée : de même que le peuple a été libéré des mains des égyptiens, de même le peuple en esclavage à Babylone vivra un jour en sécurité sur la terre donnée par Dieu.

Joseph est lui aussi un bon juif, qui désire la justice de Dieu comme tout bon juif. Mais dans le cas intime qui le touche, cette justice implique la répudiation de Marie de par la loi. Son état à ce moment vaut bien l'esclavage: le voici enchaîné à la loi à laquelle il a choisi d'appartenir - et écartelé par son amour pour Marie.

Je crois qu'une telle situation, nous l'avons tous et toutes connue à un moment donné de nos vies. Ce sont des impasses, des épreuves, des occasions que le Seigneur nous envoie pour mesurer la confiance que nous Lui accordons. La vie chrétienne est simple lorsque tout se met en place de la façon dont nous l'avions imaginé. Et puis, d'un seul coup surgit un gros problème, une impossibilité de poursuivre, un changement radical qui nous déroute complètement.

J'ai vécu cela en perdant mon travail durant une période d'un an et trois mois. Quelle panique ! J'ai fini par devoir revenir à la maison des parents - à 46 ans ! Catastrophe, ce n'était pas du tout ce que j'avais pensé ! Assez vite, cependant, la situation s'est améliorée. J'ai dû m'investir dans l'assistance à mon père âgé (dur, dur !) et cela jusqu'à sa fin. Mais, en contre-partie, il m'a mis au courant de ses comptes, m'a demandé de gérer de plus en plus le bon entretien de la maison, etc. Et c'est durant cette période "impossible", que j'ai commencé la lecture du Petit Journal de sainte Faustine, qui allait me conduire à la théologie de la Miséricorde divine, laquelle me pousserait à écrire sur le web, etc.

La parole de l'ange, je ne l'ai pas entendue, ce "Ne crains pas !", mais j'ai tout de même repris confiance et j'ai prié cette année-là plus que jamais. Je partais des heures entières, à pieds, le chapelet en poche. Et j'ai vécu un bonheur intérieur au milieu d'un malheur extérieur: combien de connaissances, me croisant dans la rue, m'ont plaint pour mon échec ! Mais j'ai repris mon travail, j'y suis toujours, j'ai beaucoup appris, j'ai découvert que je savais écrire et le "feu intérieur" qu'apporte l'Eucharistie, j'en vis plus que jamais.

Désormais, je fais une distinction entre "foi" et "foi de confiance". Pour moi (je ne dis pas que cela vaut pour tous), la foi procédait de mon mental : il était raisonnable et bon et juste de croire en Dieu, tandis que la confiance, c'est la foi qui ensemence le coeur et y fait lever le bon grain.

Et l'impasse dans laquelle s'est retrouvé Joseph fut le commencement d'une vie toute nouvelle !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Splendeur des grâces

Message non lu par etienne lorant » jeu. 19 déc. 2019, 12:41

Lecture du livre des Juges
En ces jours-là,    il y avait un homme de Soréa, du clan de Dane, nommé Manoah.Sa femme était stérile et n’avait pas eu d’enfant. L’ange du Seigneur apparut à cette femme et lui dit : « Tu es stérile et tu n’as pas eu d’enfant.  Mais tu vas concevoir et enfanter un fils. Désormais, fais bien attention : ne bois ni vin ni boisson forte, et ne mange aucun aliment impur,  car tu vas concevoir et enfanter un fils. Le rasoir ne passera pas sur sa tête,ncar il sera voué à Dieu dès le sein de sa mère. C’est lui qui entreprendra de sauver Israël de la main des Philistins. » La femme s’en alla dire à son mari : « Un homme de Dieu est venu me trouver ; il avait l’apparence d’un ange de Dieu tant il était imposant. Je ne lui ai pas demandé d’où il venait, et il ne m’a pas fait connaître son nom.  Mais  ais il m’a dit : “Tu vas devenir enceinte et enfanter un fils. Désormais ne bois ni vin ni boisson forte, et ne mange aucun aliment impur, car l’enfant sera voué à Dieu dès le ein de sa mère et jusqu’au jour de sa mort !” »   La femme enfanta un fils, et elle lui donna le nom de Samson. L’enfant grandit, le Seigneur le bénit, et l’Esprit du Seigneur commença à s’emparer de lui.


PSAUME
R/ Je n’ai que ta louange à ma bouche,
tout le jour, ta splendeur.
En toi, Seigneur, j’ai mon refuge :
garde-moi d’être humilié pour toujours.
Dans ta justice, défends-moi, libère-moi,
tends l’oreille vers moi, et sauve-moi.

Sois le rocher qui m’accueille,
toujours accessible ;
tu as résolu de me sauver :
ma forteresse et mon roc, c’est toi !

Seigneur mon Dieu, tu es mon espérance,
toi, mon soutien dès avant ma naissance,
tu m’as choisi dès le ventre de ma mère ;
tu seras ma louange toujours !

Je revivrai les exploits du Seigneur
en rappelant que ta justice est la seule.
Mon Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse,
jusqu’à présent, j’ai proclamé tes merveille
s.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
Il y avait, au temps d’Hérode le Grand, roi de Judée,
un prêtre du groupe d’Abia, nommé Zacharie. Sa femme aussi était descendante d’Aaron ;elle s’appelait Élisabeth.   Ils étaient l’un et l’autre des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur de façon irréprochable. Ils n’avaient pas d’enfant, car Élisabeth était stérile et, de plus, ils étaient l’un et l’autre avancés en âge.      Or, tandis que Zacharie, durant la période attribuée aux prêtres de son groupe, assurait le service du culte devant Dieu,     il fut désigné par le sort, suivant l’usage des prêtres, pour aller offrir l’encens dans le sanctuaire du Seigneur.  Toute la multitude du peuple était en prière au dehors à l’heure de l’offrande de l’encens   L’ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l’autel de l’encens.  À sa vue, Zacharie fut bouleversé et la crainte. le saisit. L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée : ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.     Tu seras dans la joie et l’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance,  car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boisson forte, et il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère ;  il fera revenir de nombreux fils d’Israël
au Seigneur leur Dieu;   ll marchera devant, en présence du Seigneur, avec l’esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le cœur des pères vers leurs enfants, ramener les rebelles à la sagesse des justes, et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. » Alors Zacharie dit à l’ange :  Comment vais-je savoir que cela arrivera ? Moi, en effet, je suis un vieillard et ma femme est avancée en âge. »  L’ange lui répondit : « Je suis Gabriel et je me tiens en présence de Dieu. J’ai été envoyé pour te parler
et pour t’annoncer cette bonne nouvelle.  Mais voici que tu seras réduit au silence et, jusqu’au jour où cela se réalisera,ntu ne pourras plus parler, parce que tu n’as pas cru à mes paroles ;
celles-ci s’accompliront en leur temps. »  Le peuple attendait Zacharie et s’étonnait qu’il s’attarde dans le sanctuaire.   Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler, et ils comprirent que, dans le sanctuaire, il avait eu une vision. leur faisait des signes et restait muet.    Lorsqu’il eut achevé son temps de service liturgique,
il repartit chez lui.  Quelque temps plus tard,  a femme Élisabeth conçut un enfant. Pendant cinq mois, elle garda le secret.
Elle se disait :     « Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi,
en ces jours où il a posé son regard pour effacer
ce qui était ma honte devant les hommes.
»


           – Aelf, aParisu.





Les lectures de ce jour nous entraînent loin dans la signification des noms en Hébreux. Jean signifie "Dieu fait grâce" et ceci est très compréhensible simplement du fait que Dieu a effectivement fait grâce en donnant un fils à une femme réputée stérile. Mais il n'y a pas pas que cela : cette grâce en rappelle une autre, celle faite Sara l'épouse d'Abraham - ce qui nous fait remonter le temps jusqu'à la première Alliance !

Ensuite, Jean le batiste sera prophète comme fut le prophète Elie, celui qui ressemblera le mieux: il s'appellera Jean, un nom qui signifie : "Dieu a fait grâce",

Mais Jean sera également "comme" le prophète Elie, tant par la foi que la puissance de ses enseignements. Elie est proche de Jean jusque dans l'espace, puisqu'il se retira, en une époque de sécheresse, à proximité du Jourdain. C'est lui qui fut enlevé au ciel dans un chariot de feu, sans craindre la mort, car dans son cachot il reçut un réconfort de la bouche de Jésus lui-même ...  

L'ancien testament est donc rempli de ces images fortes, liées - en partie à du moins l'alphabet hébreux qui ne comporte que des consonnes: les voyelles sont au libre choix du lecteur, en sorte que de multiples interprétations de lecture sont possibles - que de richesses pour quiconque médite un peu!  )Ces mutiles enchaînements de sens entraînent le lecteur à la contemplation bienheureuse de l'oeuvre divine..


.

.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

cmoi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 447
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Marie, nouvelle Ève

Message non lu par cmoi » jeu. 19 déc. 2019, 13:28

etienne lorant a écrit :
mer. 18 déc. 2019, 19:21
Lecture du livre du prophète Jérémie    
Saint.Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.  

Un petit poème qui imagine ce que purent être ses méditations solitaires, ses doutes, la crainte que Marie ne se fasse lapider...




Mon seul désir
Serait de pouvoir mourir après toi.

Ces mots,
Qu’un assassin prochain
Pourrait prononcer comme les siens
Sont ceux-là seuls par lesquels j’exprime
L’amour que j’ai pour toi.

Vouloir aimer
Serait la preuve que je n’en éprouve pas
L’émoi.
Ni que j’en suis envahi.

Beaucoup d’autres se l’imaginent
Qui rêvent
A ce qu’ils vont pouvoir faire pour conserver
Un sentiment qui les évite mais dont ils s’approprient
L’idée.
Au contact d’un corps qui leur reste étranger.

Un jour
Ils croiront le posséder
Se réaliser quand ils le concrétiseront ;
Dispersant ce qui les dissipe,
Volant, usurpant ton principe !

Mourir après toi,
Etre sûr de ne rien perdre de toi,
D’en conserver la vie, l’intégrité…
Avant de m’en aller.
Non pas te laisser souffrir
D’un manque qui n’est que celui de toi.
Je ne mérite pas ta foi.

Je n’ai ni la pensée
Ni l’énergie de ce que j’accomplirai
Pour toi.
Je suis seulement attaché
A prolonger l’intimité
Qui nous emploie...
Sans avoir rien serré déjà
Que nos propres forces en toi
Et moi.

Je suis celui qui reste ;
Sombre comme du sang alourdi,
Rien d‘autre qu’une larme
Ajoutée, un espoir d’encre
Pour ta calligraphie,
Ton palimpseste.

Survient
Juste une idée :
Et si Dieu existait…
S’il t’avait créée…
S’il pouvait recommencer
Pour être tien ?

Dire
Alors
Qu’il m’avait permis
De le précéder !

Je t’aime…
C’est tout ce que je vis,
C’est tout ce que je suis.

Pouvoir être ton envie
Et disparaître...

Or Dieu n’existerait pas :
Quel démon le remplacera
Pour nous leurrer combien de temps
Avant qu’il ne comprenne incohérent
Son impossibilité d’être à la fois
Présent
Et absent ?

Certains hommes sont des injures
Faites à la nature.
Jusque à quand aurons-nous un futur ?

J’aurais aussi voulu
Pouvoir t’épargner ;
Rester le seul
Confronté à ces êtres corrompus
Et veules.
Les affronter dans la mort ;
Te donner le droit de vivre encore.

Goujat lové contre ta peau nue
L’un de ces malotrus
Peu spirituel(s)
M’a subrepticement remplacé :

Péché mortel.

Avatar de l’utilisateur
Levergero
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : dim. 08 sept. 2019, 15:00
Conviction : Catholique

Re: Marie, nouvelle Ève

Message non lu par Levergero » jeu. 19 déc. 2019, 16:47

cmoi a écrit :
jeu. 19 déc. 2019, 13:28
etienne lorant a écrit :
mer. 18 déc. 2019, 19:21
Lecture du livre du prophète Jérémie    
Saint.Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.  
Je ne comprends pas bien. Je croyais que Joseph avait épousé Marie et avait fait sien Jésus comme étant son fils. Justement pour lui éviter la lapidation. Il ne l'a pas renvoyée et ont vécu ensemble..

Merci de me l'expliquer, Etienne.

cmoi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 447
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2019-2020)

Message non lu par cmoi » jeu. 19 déc. 2019, 17:20

C'est exact Levergero

mais il l'a fait suite à un songe qui l'éclaira, car auparavant, sa résolution fut de la renvoyer en secret, en espérant qu'elle puisse ainsi s'en tirer...

Merci pour votre intérêt.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Marthe et Marie : le quatuor de la Miséricore

Message non lu par etienne lorant » sam. 21 déc. 2019, 10:28

Lecture du livre du prophète Sophonie    
Pousse des cris de joie, fille de Sion !
Éclate en ovations, Israël !,Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie,fille de Jérusalem ! Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi, il a écarté tes ennemis. Le roi d’Israël, le  Seigneur, est en toi.Tu n’as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem: « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! Le Seigneur ton Dieu est en toi, c’est lui, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il exultera pour toi et se réjouira,    comme aux jours de fête.
»

           

PSAUME
(Ps 32 -33) Criez de joie pour le Seigneur,
chantez lui le cantique nouveau.
Rendez grâce au Seigneur sur la cithare,
jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.
Chantez-lui le cantique nouveau,
de tout votre art soutenez l’ovation.

Le plan du Seigneur demeure pour toujours,
les projets de son cœur subsistent d’âge en âge.
Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu,
heureuse la nation qu’il s’est choisie pour domaine !

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
La joie de notre cœur vient de lui,
notre confiance est dans son nom très saint
.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or,quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : «Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.   Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

   – Aelf, Paris

Un tressaillement d'allégresse.  Non pas un cri,o on pas un chant, mais un simple tressaillement d’allégresse, voici comment Dieu se manifeste aux hommes qui le cherchent afin que leur vie, leur passage sur la terre soit imprégné d'un désir de vérité, de douceur, de justice tout autant que de miséricorde.

Les mystères du divin ne sont pas donnés pour être résolus, mais pour être contemplés avec allégresse.


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Marthe et Marie : le quatuor de la Miséricore

Message non lu par Carolus » sam. 21 déc. 2019, 14:41

etienne lorant a écrit :
sam. 21 déc. 2019, 10:28
etienne lorant :

Les mystères du divin ne sont pas donnés pour être résolus, mais pour être contemplés avec allégresse.
Oui, il faut contempler notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ avec allégresse, cher Étienne. :)
1 Ch 16, 26-27 Lui, le Seigneur, a fait les cieux : devant lui, splendeur et majesté, dans le lieu où il demeure, puissance et allégresse.
Dieu est parmi nous.
CEC 744 Dans la plénitude du temps, l’Esprit Saint accomplit en Marie toutes les préparations à la venue du Christ dans le Peuple de Dieu. Par l’action de l’Esprit Saint en elle, le Père donne au monde l’Emmanuel, " Dieu-avec-nous " (Mt 1, 23).
Le « Père donne au monde l’Emmanuel, " Dieu-avec-nous " » (CEC 744). :clap:

Soyons dans l’allégresse et dans la joie, rendons gloire à Dieu, car « le Père donne au monde l’Emmanuel, " Dieu-avec-nous " » !

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13367
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le Prologue de Jean - Merveille parmi toutes !

Message non lu par etienne lorant » mar. 31 déc. 2019, 12:00

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement auprès de Dieu.
Par lui, tout s'est fait, et rien de ce qui s'est fait ne s'est fait sans lui.
En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ;
la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas arrêtée.

Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean.
Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.
Cet homme n'était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage.
Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde.
Il était dans le monde, lui par qui le monde s'était fait, mais le monde ne l'a pas reconnu.
Il est venu chez les siens, et les siens ne l'ont pas reçu.

Mais tous ceux qui l'ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d'une volonté charnelle, ni d'une volonté d'homme : ils sont nés de Dieu.

Et le Verbe s'est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. Jean Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « Voici celui dont j'ai dit : Lui qui vient derrière moi, il a pris place devant moi, car avant moi il était. »
Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce : après la Loi communiquée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

Dieu, personne ne l'a jamais vu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, c'est lui qui a conduit à le connaître.

]- © AELF, Paris

Pour mieux entrer dans ce texte du prologue de Jean, j'ai procédé par paragraphes car, en le relisant et en le contemplant, j'ai ressenti que l'apôtre avait voulu, en quelque sorte, reproduire le mouvement de vagues sur une plage. Pour me faire mieux comprendre, je dirais que, selon son inspiration, Jean a voulu montrer comment le dessein de l'Amour, s'est révélé et s'est épanché, vague après vague, sur la plage de l'histoire des hommes.

A l'analyse, on y retrouve des éléments historiques, dont le témoignage de Jean Baptiste, puis le témoignage des apôtres, mêlés à l’événement de la Lumière qui, progressivement, depuis celle émise dans le buisson ardent, est venue pour pénétrer l'histoire des hommes et lui conférer un sens, une direction et aussi un contenu de lumière et d'ombre, de ténèbres.

Il est difficile d'exprimer ces choses, mais l'essentiel est que ceux qui ont reconnu le Christ comme étant la Lumière venue dans le monde, sont entrés dans une autre histoire. Certes, ils vivent le temps que la nature leur a donné, mais leur mouvement personnel n'est pas dépendant de la nature. Ils vivent de la contemplation de la Lumière apparue dans le monde en la personne de Jésus-Christ, en même temps homme et Dieu.

Et à vivre ainsi, ayant part à la plénitude de la Lumière, recevant grâce après grâce, leur présence dans le monde devient une inconnue aux yeux de ceux qui ne croient pas. C'est la dernière ligne qui le révèle: il y a eu la loi - et les hommes des ténèbres en ont tiré des idéologies de toute nature - et il y a désormais: la grâce et la vérité. Quiconque parmi nous a voulu de la grâce de la Lumière, est entré dans la Vérité, et est véritablement né de Dieu.

Tôt ou tard, je vous le dis comme le sens en moi, tout homme, toute femme qui sont nés de Dieu, apparaîtront comme tels - tandis que les autres se noieront et seront dissous dans les ténèbres du temps.


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités