Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2019-2020)

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

De la foi qui confère une joie parfaite!

Message non lu par etienne lorant » lun. 11 mai 2020, 13:44

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, à Iconium, il y eut un mouvement chez les non-Juifs et chez les Juifs, avec leurs chefs, pour recourir à la violence et lapider Paul et Barnabé. Lorsque ceux-ci s’en aperçurent, ils se réfugièrent en Lycaonie dans les cités de Lystres et de Derbé et dans leurs territoires environnants. Là encore, ils annonçaient la Bonne Nouvelle. Or, à Lystres, il y avait un homme qui était assis, incapable de se tenir sur ses pieds. I Infirme de naissance, il n’avait jamais pu marcher. Cet homme écoutait les paroles de Paul. Celui-ci le fixa du regard et vit qu’il avait la foi pour être sauvé. Alors il lui dit d’une voix forte : « Lève-toi, tiens-toi droit sur tes pieds.» L’homme se dressa d’un bond: il  marchait.En voyant ce que Paul venait de faire, les foules  sérièrent en Lycaonie: «Les dieux se sont faits pareils aux  hommes et ils sont descendus chez nous!» Ils donnaient à Barnabé le nom de Zeus, et à Paul celui d’Hermès, puisque c’était lui le porte-parole. Le prêtre du temple de Zeus, situé hors de la ville, fit amener aux portes de celles  taureaux et des guirlandes. Il voulait offrir un sacrifice avec les foules. Informés de cela, les Apôtres Barnabé et Paul déchirèrent leurs vêtements et se précipitèrent dans la foule en criant :« Pourquoi faites-vous cela ? Nous aussi, nous sommes des hommes pareils à vous, et nous annonçons la Bonne Nouvelle :détournez-vous de ces vaines pratiques, et tournez-vous vers le Dieu vivant, lui qui a fait le ciel, la terre, la mer,et tout ce qu’ils contiennent. Dans les générations passées,il a laissé toutes les nations suivre leurs chemins. Pourtant, il n’a pas manqué de donner le témoignage de ses bienfaits,puisqu’il vous a envoyé du ciel la pluie et des saisons fertiles pour vous combler de nourriture et de bien-être. »  En parlant ainsi, ils empêchèrent, mais non sans peine,la foule de leur offrir un sacrifice.



PSAUME
(113-115)
R/ Non pas à nous, Seigneur,
mais à ton nom, donne la gloire.
Non pas à nous, Seigneur, non pas à nous,
mais à ton nom, donne la gloire,        pour ton amour et ta vérité.
Pourquoi les païens diraient- ils :
« Où donc est leur Dieu ? »

Notre Dieu, il est au ciel ;
tout ce qu’il veut, il le fait.
Leurs idoles : or et argent,
ouvrages de mains humaines.

Soyez bénis par le Seigneur
qui a fait le ciel et la terre !
Le ciel, c’est le ciel du Seigneur ;
aux hommes, il a donné la terre.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. » Jude – non pas Judas l’Iscariote – lui demanda  « Seigneur, que se passe-t-il ?  Est-ce à nous que tu vas te manifester, et non pas au monde ? » Jésus lui répondit : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole; mon Père l’aimera,nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure. Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi: elle est du Père, qui m’a envoyé. Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. »



Cy Aelf,Paris

Ces textes me réjouissent , car j'ai vécu une expérience de conversion instantanée, le treize mai 2004. Je travaillai et mon travail m'allait comme un gant. parait Aune époque où l'on commençait d'organiser des "Marché aux puces", je fus le premier en ville une bouquinerie: j'achetais et je revendais. Cela parait tout simple, mais une fois par semaine se présentait et demandait un style d'écriture particulier. Des livres, il y en a de toutes sortes, depuis les romans sentimentaux - et encore, parmi eux de superbes récits d'amours fidèles parfois bouleversant de bout en bout. Il faut une une forme d'intuition pour parvenir à conseiller des auteurs qui, eux-mêmes sont passés d'un thème un autre.

Sans avoir étudié philosophie , psychologie sciences exactes et sciences humaines... les croyants peuvent être des saints et des saintes et vivre une expérience de foi authentique qui leur confère des dons de dons d'enseignements, capables de passer de "rêveries " à d'authentiques signes de sainteté - cette sainteté qui se passer d'une quelconque reconnaissance. Et tout à la fin, ils et elles entendront la voix qui leur dira : "C'est bien, bon et fidèle serviteur, entre dans la Joie de ton maître !



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le Seigneur nous indique notre propre chemin

Message non lu par etienne lorant » mar. 12 mai 2020, 13:29

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, comme Paul et Barnabé se trouvaient à Lystres, des Juifs arrivèrent d’Antioche de Pisidie et d’Iconium ; ils se rallièrent les foules, ils lapidèrent Paul et le traînèrent hors de la ville, pensant qu’il était mort. Mais, quand les disciples firent cercle autour de lui, il se releva et rentra dans la ville. Le  lendemain, avec Barnabé, il partit pour Derbé. Ils annoncèrent la Bonne Nouvelle à cette cité et firent bon nombre de disciples. Puis ils retournèrent à Lystres, à Iconium et à Antioche de Pisidie ; ils affermissaient le courage des disciples ; ils les exhortaient à persévérer dans la foi, en disant: « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu. »  Ils désignèrent des Anciens pour chacune de leurs Églises et, après avoir prié et jeûné, ils confièrent au Seigneur ces hommes qui avaient mis leur foi en lui. Ils traversèrent la Pisidie et se rendirent en Pamphylie. Après avoir annoncé la Parole aux gens de Pergé, ils descendirent au port d’Attalia, et s’embarquèrent pour Antioche de Syrie, d’où ils étaient partis ; c’est là qu’ils avaient été remis à la grâce de Dieu pour l’œuvre qu’ils avaient accomplie. Une fois arrivés, ayant réuni l’Église, ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux,et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi. Ils passèrent alors un certain temps avec les disciples.
.

PSAUME
(144 -145)
R/ Que tes amis, Seigneur,
Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits.

Ils annonceront aux hommes tes exploits,
la gloire et l’éclat de ton règne :
ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.

Que ma bouche proclame
les louanges du Seigneur !
Son nom très saint, que toute chair le bénisse
toujours et à jamais
!



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous laisse la paix,je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous.  Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ;ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez.  Désormais, je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car il vient, le prince du monde. Certes, sur moi il n’a aucune prise, mais il faut que le monde sache que j’aime le Père, et que je fais comme le Père me l’a commandé. »



Aelf, Paris

Quelle est donc cette paix qui permettra aux disciples qui sont envoyés sans adopter les méthodes des des vendeurs et des bonimenteurs ? Ni tambour ni trompettes pour éveiller la curiosité des passants. Plus encore , leurs discours sont extraordinaires . Ils ne parlent pas de leurs de leurs capacités, mais bien de celles qui nous ressemblent, un peu comme une trouvaille qui soulagerait les fardeaux : on y avait songé, mais sans jamais la mettre en oeuvre. Ils parlent encore et l'on est délivrés de nos vieilles querelles et nous découvrons que notre adversaire pourrait très bien devenir un assolés et amis.

En toutes circonstances de la vie, il nous faut prier afin que notre vie prospère, non pas dans la compétition,mais dans une saine émulation. Comme j'écoutais ce discours, je me suis souvenu des circonstances qui m'ont conduit à devenir bouquiniste. . J'avis rencontré une commerçante qui vendait toutes sorts d’objets de fin de stock. A peine un mois plus tard, une femme m'apporta plusieurs caisses de livres qui devinrent mes premiers mes premiers scots...




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

De quel amour aimons nous ?

Message non lu par etienne lorant » mer. 13 mai 2020, 12:31

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, des gens, venus de Judée à Antioche, enseignaient les frères en disant : « Si vous n’acceptez pas la circoncision selon la coutume qui vient de Moïse, vous ne pouvez pas être sauvés. » Cela provoqua un affrontement ainsi qu’une vive discussion engagée par Paul et Barnabé contre ces gens-là.Alors on décida que Paul et Barnabé, avec quelques autres frères, monteraient à Jérusalem auprès des Apôtres et des Anciens pour discuter de cette question. L’Église d’Antioche facilita leur voyage. Ils traversèrent la Phénicie et la Samarie en racontant la conversion des nations, ce qui remplissait de joie tous les frères. À leur arrivée à Jérusalem, ils furent accueillis par l’Église, les Apôtres et les Anciens, et ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux. Alors quelques membres du groupe des pharisiens qui étaient devenus croyants intervinrent pour dire qu’il fallait circoncire les païens et leur ordonner d’observer la loi de Moïse. Les Apôtres et les Anciens se réunirent pour examiner cette affaire.[/i]
.


PSAUME
(121 -122)
R/ Dans la joie, nous irons
à la maison du Seigneur.
Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »
Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !

Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !
C’est là que montent les tribus,
les tribus du Seigneur.

C’est là qu’Israël doit rendre grâce
au nom du Seigneur.
C’est là le siège du droit,
le siège de la maison de David.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage. Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.  Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors,et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples.
»

– Aelf, Paris



"Ce qui est issu de  chair est chair est chaire qui est, ce qui est de l’Esprit Esprit est esprit".  Tous les baptisés  ont reçus cette onction qui a valeur d'exorcisme.  Il est véritablement un sacrement qui protège "anticipativement"  de toutes sortes d'agressions du Malin, celui qui trompe. Fondamentalement, le baptême est un exorcisme.   Même si l'on qualifie ce sacrement comme lui de l'entrée dans la sainte Eglise, la bénédiction a valeur de protection de l'âme.

"Prenez garde", a dit notre prêtre de ces personnes qui vous serrent mollement la main tout en affirmant qu'ils sont très heureux de vous revoir... mais sans chaleur aucune.. .  Les personnes qui vous aiment vous envoient une carte postale de leurs séjours de vacances.  Ils vous invitent au restaurant mais sans choisir le plus coté en ville , parce qu'ils savent que vos revenus sont moindre que les leurs.    Et notre prêtre nous a tous surpris en concluant avec le mot d'un chanteur qui déclarait, tout simplement :  


[center]Aimer est plus fort que d'être aimé ![/center]
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Judas homme d'affaires

Message non lu par etienne lorant » jeu. 14 mai 2020, 16:19

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, Pierre se leva au milieu des frères qui étaient réunis au nombre d’environ cent vingt personnes, et il déclara:  « Frères, il fallait que l’Écriture s’accomplisse. En effet, par la bouche de David, l’Esprit Saint avait d’avance parlé de Judas, qui en  st venu à servir de guide aux gens qui ont arrêté Jésus : ce Judas était l’un de nous et avait reçu sa part de notre ministère. il est écrit au livre des Psaumes : Que son domaine devienne un désert, et que personne n’y habite, et encore  Qu’un autre prenne sa charge.  Or, il y a des hommes qui nous ont accompagnés durant tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu parmi nous,    depuis le commencement, lors du baptême donné par Jean, jusqu’au jour où il fut enlevé d’auprès de nous. Il faut donc que l’un d’entre eux devienne, avec nous, témoin de sa résurrection. »  On en présenta deux : Joseph appelé Barsabbas, puis surnommé Jus tus, et Matthias.Ensuite, on fit cette prière: « Toi, Seigneur, qui connais tous les cœurs, désigne lequel des deux tu as choisi    pour qu’il prenne, dans le ministère apostolique, la place que Judas a désertée en allant à la place qui est désormais la sienne.»
 On tira au sort entre eux, et le sort tomba sur Matthias,
qui fut donc associé par suffrage aux onze Apôtres.

   


PSAUME
(Ps 112- (113),
R/ Le Seigneur l’a placé au dessus de tous
parmi les princes de son peuple.
Louez, serviteurs du Seigneur,
louez le nom du Seigneur !
Béni soit le nom du Seigneur,
maintenant et pour les siècles des siècles !

Du levant au couchant du soleil,
loué soit le nom du Seigneur !
Le Seigneur domine tous les peuples,
sa gloire domine les cieux.

Qui est semblable au Seigneur notre Dieu ?
Lui, il siège là-haut.
Mais il abaisse son regard
vers le ciel et vers la terre.

De la poussière il relève le faible,
il retire le pauvre de la cendre
pour qu’il siège parmi les princes,
parmi les princes de son peuple.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
An ce temps-là,Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Mon commandement, le voici: Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.   voici ce que je vous commande: c'est de vous aimer les uns les autres




 – Aelf, Paris



Judas  est le prototype éternel du traître. Le type même de l'homme qui calcule ses chances. C'est un calculateur, un ambitieux qui n'en n'est pas à sa première affaire. Aujourd’hui, on l’appellerait "JR  Ewinge" un homme qui évalue toutes choses
selon le gain et la valeur des choses. Acheter pour rendre et vendre pour acheter.  On montrerai bien un homme "mou" et, dont la poignée de main est comme inconsistante molle - mais qui révèle le peu d’intérêt qu'il porte à son prochain dès que la valeur monétaire n'est plus le centre d’intérêt.

Mon expérience rencontre très bien ce que rapporte  l'Evangile au  sujet de la personnalité de Judas. Les onze autre disciples ne rapportent pas grand chose d'autre au sujet due de de personnage :car on le se le représente facilement.

 Une conclusion qui simple nous renvoie à notre conscience de chrétien :  lorsque Jésus a parlé de celui qui allait le trahir, tous les disciples se sont demandé lequel d'entre eux  serait ce traître.

C'est assez dire que notre conscience pourrait bien  nous reprocher de telle tentations...



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

De l'Esprit au sept dons

Message non lu par etienne lorant » ven. 15 mai 2020, 13:15

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, les Apôtres et les Anciens décidèrent avec toute l’Église de choisir parmi eux des hommes qu’ils enverraient à Antioche avec Paul et Barnabé.C’étaient des hommes qui avaient de l’autorité parmi les frères :Jude, appelé aussi Barsabbas, et Silas. Voici ce qu’ils écrivirent de leur main :« Les Apôtres et les Anciens, vos frères, aux frères issus des nations, qui résident à Antioche, en Syrie et en Cilicie, salut ! Attendu que certains des nôtres, comme nous l’avons appris, sont allés, sans aucun mandat de notre part, tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi,  nous avons pris la décision, à l’unanimité,de choisir des hommes que nous envoyons chez vous, avec nos frères bien-aimés Barnabé et Paul, eux qui ont fait don de leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ. Nous vous envoyons donc Jude et Silas, qui vous confirmeront de vive voix ce qui suit : L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas faire peser sur vous d’autres obligations que celles-ci, qui s'imposent: vous abstenir des viandes offertes en sacrifice aux idoles,du sang, des viandes non saignées des unions illégitimes.;Vous agirez bien, si vous vous gardez de tout cela.Bon courage ! »  On laissa donc Partir les délégués, et ceux-ci descendirent alors à Antioche.
Ayant réuni la multitude des disciples, ils remirent la lettre.À sa lecture, tous se réjouirent du réconfort qu’elle apportait.




PSAUME
(56 -57)
R/ Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur.
Mon cœur est prêt, mon Dieu,
mon cœur est prêt !
Je veux chanter, jouer des hymnes !
Éveille-toi, ma gloire !
Éveillez-vous, harpe, cithare,
que j’éveille l’aurore !

Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur,
et jouerai mes hymnes en tous pays. Ton amour est plus grand que les cieux, ta vérité, plus haute que les nues.
Dieu, lève-toi sur les cieux : que ta gloire domine la terre !

Je vous appelle mes amis, dit le Seigneur,
car tout ce que j’ai entendu de mon Père,
je vous l’ai fait connaître.






Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour  que,de donner sa vie pour ceux qu’on aime.Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs,car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis,  car tout ce que j’ai entendu de mon Père,je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez,que vous portiez du fruit,vet que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »



Aelf, , paris



Avec le secours de l'Esprit Saint, la bonne nouvelle
va commencer de sortir des frontières d’Israël , car l'Esprit Saint est à l'oeuvre, non seulement pour celui qui enseignent que pour celles et ceux qui la découvre. Telle est les la puissance de l'Esprit capable de susciter autant ceux qui enseignent autant que ceux qui reçoivent l’enseignement. Outre cette saveur extraordinaire qui émane les paroles,il y a une délivrance qui touchent autant les érudits que les étrillés.

Ce matin, notre prêtre nous a invités à une un exercice mémoire, car tous les fidèles ont accès au secours de l'Esprit défenseur.

Un jour, un policier m’a rapporté un incident qui l'avait laissé sans voix.

S'adressant à un homme qu'il avait suspecté de vol, et ayant aperçu une croix en pendentif, il s'était mis à argumenter encirant sur le fait que l'homme portait un petit crucifix, il avait argumenté en disant : "Allons, n'est-il pas écrit dans dans votre Livre "faute avouée à moitié pardonnée? Mais l'homme de rétorquer aussi vite : "vous citez un proverbe, mais ce qui est écrit dans "mon livre, c'est : " la vérité vous rendra libre ! Et puisque j'ai dit la vérité, je me lève et je suis libre.

Quelle force extraordinaire que celle du Défenseur !




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Veritas Liberabit Vos

Message non lu par etienne lorant » sam. 16 mai 2020, 12:03

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, Paul, qui avait quitté Antioche avec Silas, arriva ensuite à Derbé, puis à Lystres. Il y avait là un disciple nommé Timothée ; sa mère était une Juive devenue croyante mais son père était grec.À Lystres et à Iconium, les frères lui rendaient un bon témoignage. Paul désirait l’emmener ; il le prit avec lui et le fit circoncire à cause des Juifs de la région, car ils savaient tous que son père était grec Dans les villes où Paul et ses compagnons passaient,ils disaient les décisionsprises par les Apôtres et les Anciens de Jérusalem, pour qu’elles entrent en vigueur Les Églises s’affermissaient dans la foi et le nombre de leurs membres augmentait chaque jour. Paul et ses compagnons traversèrent la Phrygie et le pays des Galates, car le Saint-Esprit les avait empêchés de dire la Parole dans la province ’Asie.Arrivés en Mysie, ils essayèrent d’atteindre la Bithynie,  ais l’Esprit de Jésus s’y opposa. Ils longèrent alors la Mysie et descendirent jusqu’à Troas. Pendant la nuit, Paul eut une vision:un Macédonien lui apparut, debout,qui lui faisait cette demande : «Passe en Macédoine et viens à notre secours. » À la suite de cette vision de Paul, nous avons aussitôt cherché à partir pour la Macédoine, car nous en avons déduit que Dieu nous appelait à y porter la Bonne Nouvelle.



PSAUME
(Ps 99 -100)
R/ Acclamez le Seigneur, terre entière !
Acclamez le Seigneur, terre entière,
servez le Seigneur dans l’allégresse,
venez à lui avec des chants de joie !
Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :
il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau.

Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d’âge en âge.




Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde aimerait ce qui est à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. Rappelez-vous la parole que je vous ai dite :un serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre.
Les gens vous traiteront ainsi à cause de mon nom,
parce qu’ils ne connaissent pas Celui qui m’a envoyé. »



– Aelf, Paris

Partout où ils passaient, les disciples prenaient connaissance d'hommes et de femmes  que l'Esprit suscitait devant eux. C'est  à tort  que l'on souvent que les disciples  que seuls des érudits peuvent se mettre à évangéliser.  Mais c'est l'Esprit saint qui fait  s'ouvrir ouvrir les bouches afin qu'elle préplacement ce qu'elles ont "entendues".  C'est ainsi qu'une Jeanne d'Arc, personnage des  plus insignifiant en apparence  -  mais en réalité entièrement guidée intérieurement.  

Par exemple, comment aurait-elle pu  rétorquer aussi vivement lorsque l'on tend une question destinée à confondre comme  vaniteuse, ambianceuse et   A la question: "Etes-vous en état de grâce, elle rétorque vivement :  "Si je n'y suis pas, Dieu m'y mette ! "

Cette "capacité soudaine à rétorquer, nous la possédons depuis ce que nous appelons la "Confirmation".

Je conclus. avec une anecdote vécue victime  victime d'un.   Au cours de ma carrière de libraire bouquiniste, je fus un jour victime d'une accusation mensongère.  Le brocanteur voisin - concurrent direct - me fit convoquer sur base d'une improbable de :  "recel marchandise volée. Convoqué par un jeune policier,  le policier me   tendis une question piège bien  amenée:

-"Nous le savons :  vous êtes catholique pratiquant , nous le savons.  Allons, ne dites-vous pas dans votre religion"Faute avouée à moitie pardonnée ?  

Hé bien, ce n'est plus "moi" qui a ai rétorqué.  La réponse a vraiment sauté de ma bouche, sans avoir sans que j'ai pu réfléchir. Ma bouche s'est ouverte comme si je n'en avais plus le le contrôle coronelle:

- "Non ! ce que vous dites tiens du proverbe"Mais ce que dit ma religion c'est bien : "La vérité vous rendra libre !" Et par conséquent, puisque je vous ai dit la vérité, je me lève et je sors" Personne ne m'a retenu  Mais quelques mois plus  tard, mon accusateur fut contraint de fermer boutique...
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Heureux les Miséricodieux

Message non lu par etienne lorant » mar. 19 mai 2020, 12:10

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là,dans la ville de Philippes, la foule se déchaîna contre Paul et Silas. Les magistrats ordonnèrent de leur arracher les vêtements pour leur donner la bastonnade. Après les avoir roués de coups, on les jeta en prison, en donnant au geôlier la consigne de les surveiller de près. Pour appliquer cette consigne, il les mit tout au fond de la prison,avec les pieds coincés dans des blocs de bois. Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les autres détenus les écoutaient.;Tout à coup, il y eut un violent tremblement de terre,qui secoua les fondations de la prison : à l’instant même, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les détenus se détachèrent. Le geôlier, tiré de son sommeil, vit que les portes de la prison étaient ouvertes ;croyant que les détenus s’étaient évadés, il dégaina son épée et il était sur le point de se donner la mort. Mais Paul se mit à crier d’une voix forte :« Ne va pas te faire de mal, nous sommes tous là. » Ayant réclamé de la lumière, le geôlier se précipitait, tout tremblant, se jeta aux pieds de Paul et de Silas. Puis il les emmena dehors et leur demanda : « Que dois-je faire pour être sauvé, mes seigneurs? »Ils lui répondirent :« Crois au Seigneur Jésus,et tu seras sauvé, toi et toute ta maison. »Ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu’à tous ceux qui vivaient dans sa maison. À l’heure même, en pleine nuit, le geôlier les emmena pour laver leurs plaies. Aussitôt, il reçut le baptême avec tous les siens. Puis il fit monter chez lui Paul et Silas, il fit préparer la table et, avec toute sa maison, il laissa déborder sa joie de croire en Dieu.




PSAUME
(137 -138)
R/ Ta main droite me sauve, Seigneur.
De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce : tu as entendu les paroles de ma bouche.
Je te chante en présence des anges,
vers ton temple sacré, je me prosterne.

Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
Le jour où tu répondis à mon appel,
tu fis grandir en mon âme la force.

Ta droite me rend vainqueur.
Le Seigneur fait tout pour moi !
Seigneur, éternel est ton amour :
n’arrête pas l’œuvre de tes mains.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?” Mais, parce que je vous dis cela, la tristesse remplit votre cœur.Pourtant, je vous dis la vérité: il vaut mieux pour vous que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous ’enverrai. Quand il viendra, il établira la culpabilité du monde en matière de péché, de justice et de jugement.En matière de péché, puisqu’on ne croit pas en moi.En matière de justice, puisque je m’en vais auprès du Père, et que vous ne me verrez plus. En matière de jugement, puisque déjà le prince de ce monde est jugé. »



Cy  Aelf, Paris


Ces texte nous montrent que, dès  la résurrection,  l’Évangélisation est commencée et se poursuit encore et se poursuit-quelles que soient les circonstances,et les plus diverses...


Le geôlier qui croyait devoir mettre fin à ces jours ira plutôt de venir témoin du Seigneur.  Pour le reste de ses jours, il ne cessera plus de témoigner : celui qui refermait les  portes de la lumière, deviendra celui qui les ouvre.

Ne pensons pas qu'il s'agit d'une figure de style !  Un homme qui devient geôlier, c'est un homme qui ferme les portes à autrui et les contraint à regretter à regretter la couleur du ciel qui s'étend sur toute la création.  Et d'un autre côté, le geôlier lui--même subit  lui aussi la disgrâce d'être gardien de prison.  En  cette occasion, notre prêtre a évoqué le cas d'un jeune prêtre qui avait été changé plusieurs fois d’affectation, car ses paroissiens l'estimait trop ouvert aux de jeunes orphelins qualités de "mauvaises graines" pour ne pas dire de "graines de voyous".

Quoi qu'il en soit, la veille de sa mutation comme aumônier des prisons, je lui dit  mes regrets pour cette mutation qui me paraissait vraiment comme une sanction sévère, mais il se mit à rire car il avait d'abord  choisi de devenir assistant social dans le but de conseiller les jeunes qui sont  en "décharge" envers la société telle quelle est.





.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La foi nous entraine toujours vers l'avant

Message non lu par etienne lorant » mer. 20 mai 2020, 12:11

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, ceux qui escortaient Paul le conduisirent jusqu’à Athènes. Puis ils s’en retournèrent, porteurs d’un message, avec l’ordre, pour Silas et Timothée, de rejoindre Paul le plus tôt possible. Alors Paul, debout au milieu de l’Aréopage, fit ce  discours : « Athéniens, je peux observer que vous êtes, en toutes choses, des hommes particulièrement religieux. En effet, en me promenant et en observant vos monuments sacrés, j’ai même trouvé un autel avec cette inscription  “Au dieu inconnu.” Or, ce que vous vénérez sans le connaître,voilà ce que, moi, je viens vous annoncer. Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qu’il  contient, lui qui est Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas des sanctuaires faits de main d’homme ; il n’est pas non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, le souffle et tout le nécessaire. À partir d’un seul homme, il a fait tous les peuples pour qu’ils habitent sur toute la surface de la terre, fixant les moments de leur histoire et les limites de leur habitat ; Dieu les a faits pour qu’ils le cherchent et, si possible, l’atteignent et le trouvent, lui qui, en fait, n’est pas loin de chacun de nous. Car c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être. Ainsi l’ont également dit certains de vos poètes : Nous sommes de sa descendance. Si donc nous sommes de la descendance de Dieu, nous ne devons pas penser que la divinité est pareille à une statue d’or, d’argent ou de pierre sculptée par l’art et  ’imagination de l’homme. Et voici que Dieu, sans tenir compte des temps où les hommes l’ont ignoré, leur enjoint maintenant de se convertir, tous et partout. En effet, il a fixé le jour où il va juger la terre avec justice, par un homme qu’il a établi pour cela, quand il l’a accrédité auprès de tous en le ressuscitant d’entre les morts. » Quand ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquaient, et les autres déclarèrent : « Là-dessus nous t’écouterons une autre fois. » C’est ainsi que Paul, se retirant du milieu d’eux, s’en alla. Cependant quelques hommes s’attachèrent à lui et devinrent croyants. Parmi eux, il y avait Denis, membre de l’Aréopage, et une femme nommée Damais, ainsi que d’autres avec eux. Après cela, Paul s’éloigna d’Athènes et se rendit à Corinthe.


PSAUME
(148, -149
R/ Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.
Louez le Seigneur du haut des cieux,
louez-le dans les hauteurs.
Vous, tous ses anges, louez-le,
louez-le, tous les univers.
Les rois de la terre et tous les peuples,
les princes et tous les juges de la terre ;
tous les jeunes gens et jeunes filles,
les vieillards comme les enfants.

Qu’ils louent le nom du Seigneur,
le seul au-dessus de tout nom ;
sur le ciel et sur la terre, sa splendeur :
louange de tous ses fidèles !




Évangile de Jésus Christ selon saint Jean En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité,  il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »

– Aelf,paris


Le relatif échec de la première évangélisation en Grèce est relatif
à l'adoption d'un système qui ne reconnait à l'adoption d'un mode de connaissance qui ne repose que sur la reproduction systématique de causes et aboutissement des phénomènes. Les grecs ont apporté à l'édifice du christianisme, mais par d'autres moyens que celui de la vérité que l’illumination intérieures qu'apporte la grâce.

On rapporte diverses anecdotes au sujet d'Albert Eisenstein qui déclarerait en souriant :  "Deux et deux font quatre... du moins si Dieu le veut  ! Autre égratignure au rationnel pur:  le mouvement rectiligne uniforme accéléré. Si l'on adopte le ce modèle de calcul, une flèche tirée vers une cible, s’approche toujours  du but ... mais nel'atteint jamais !  Mais cette anecdote confirme que la foi dépasse toujours la pure rationalité mais elle enrichit la quêté de vérité.

Pour conclure cette démonstration, notre prêtre  s'est réjoui que nous nous  toujours de quoi nous réjouir en Dieu notre sauveur !




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2019-2020)

Message non lu par etienne lorant » sam. 23 mai 2020, 12:04

Lecture du livre des Actes des Apôtres
Après avoir passé quelque temps à Antioche,
Paul partit. Il parcourut successivement le pays galate et la Phrygie, en affermissant tous les  un Juif nommé Apollos, originaire d’Alexandrie, venait d’arriver à Éphèse. C’était un homme éloquent, versé dans les Écritures. Il avait été instruit du Chemin du Seigneur; dans la ferveur de l’Esprit, il parlait et enseignait avec précision ce qui concrète Jésus, mais, comme baptême,,il ne connaissait que celui de Jean le Baptiste. Il se mit donc à parler avec assurance à la synagogue. Quand Priscille et Aquilin l’entendirent, ils le prirent à part et lui exposèrent avec plus de précision le Chemin de Dieu. Comme Apollos voulait se rendre en Grèce, les frères l’y encouragèrent, et écrivirent aux disciples de lui faire bon accueil. Quand il fut arrivé, il rendit de grands services à ceux qui étaient devenus croyants par la grâce de Dieu. En effet, avec vigueur il réfutait publiquement les Juifs,
en démontrant par les Écritures que le Christ, c’est Jésus
.




PSAUME
(46 -(47)
R/ Dieu est le roi de toute la terre.
Tous les peuples, battez des mains,
acclamez Dieu par vos cris de joie !
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
le grand roi sur toute la terre.

Car Dieu est le roi de la terre :
que vos musiques l’annoncent !
Il règne, Dieu, sur les païens,
Dieu est assis sur son trône sacré.

Les chefs des peuples se sont rassemblés :
c’est le peuple du Dieu d’Abraham.
Les princes de la terre sont à Dieu
qui s’élève au-dessus de tous.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : ce que vous demanderez au Père en mon nom,
il vous le donnera. Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom ; demandez, et vous recevrez: ainsi votre joie sera parfaite.  En disant cela, je vous ai parlé en images. L’heure vient où je vous parlerai sans images, et vous annoncerai ouvertement ce qui concerne le Père. Ce jour-là, vous demanderez en mon nom ; or, je ne vous dis pas que moi, je prierai le Père pour vous,
car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé
et vous avez cru que c’est de Dieu que je suis sorti. Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ; maintenant, je quitte le monde, et je pars vers le Père. »


– Ael
f, Paris





Les apôtres continuent haranguer  les peuples et leur ouvrir un mode de vie qui ne nécessite pas de contraintes selon les ambitions des rois et des chefs de guerre. Pour qu'une nation grandisse sans devoir conquérir et dominer,  mais il suffit  d'ouvrir les cœurs à l'Evangile.  L'Esprit saint parcoure les peules cent fois plus par la charité, la douceur,  le gout ineffable d'une parole qui ouvre et ne referme pas.

Cette semaine un prêtre africain est venu nous visiter afin de partager leur expérience.  Il se trouve l'Eglise occidentalise a besoin de nouvelles figures tout autant  que de coopération.   Ainsi, les homélies de l'un et de l'autre se sont rencontrées pour partager leurs et "perspectives.   Le programme a été respecté et nous avons invoquer l'Esprit saint pour nous  la réconciliation entre les différentes ethnies.  Pour conclure,  un repas : le fameux "Poulet Mohanbe"...    Attention,  choisissez la sauce mode douce pour éviter l'incendie dans la bouche !




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Laissez le Bien vous faire du BIEN !

Message non lu par etienne lorant » lun. 25 mai 2020, 9:42

Lecture du livre des Actes des Apôtres
Pendant qu’ Apollos était à Corinthe, Paul traversait le haut pays ;vil arriva à Éphèse, où il trouva quelques disciples. Il leur demanda : « Lorsque vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu l’Esprit Saint ? » Ils lui répondirent: « Nous n’avons même pas entendu dire qu’il y a un Esprit Saint. » Paul reprit: « Quel baptême avez-vous donc reçu ? » Ils répondirent  « Celui de Jean le Baptiste. » Paul dit alors : « Jean donnait un baptême de conversion:il disait au peuple de croire en celui qui devait venir après lui, c’est-à-dire en Jésus. » Après l’avoir entendu, ils se firent baptiser au nom du Seigneur Jésus.Et quand Paul leur eut imposé les mains, l’Esprit Saint vint sur eux,et ils se mirent à parler en langues   mystérieuses et à prophétiser. Ils étaient une douzaine d’hommes au total.Paul se rendit à la synagogue où, pendant trois mois, il prit la parole avec assurance ; il discutait et usait d’arguments persuasifs à propos du royaume de Dieu.
[/i]


PSAUME
(67 -68)
R/ Royaumes de la terre,
chantez pour le Seigneur.
Dieu se lève et ses ennemis se dispersent,
ses adversaires fuient devant sa face.
Comme on dissipe une fumée, tu les dissipes ;
comme on voit fondre la cire en face du feu,
les impies disparaissent devant la face de Dieu.

Mais les justes sont en fête, ils exultent ;
devant la face de Dieu ils dansent de joie.
Chantez pour Dieu, jouez pour son nom,
frayez la route à celui qui chevauche les nuées.
Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

Père des orphelins, défenseur des veuves,
tel est Dieu dans sa sainte demeure.
À l’isolé, Dieu accorde une maison ;
aux captifs, il rend la liberté.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, les disciples de Jésus lui dirent : « Voici que tu parles ouvertement et non plus en images. Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et tu n’as pas besoin qu’on t’interroge  voilà pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. » Jésus leur répondit :  « Maintenant vous croyez ! Voici que l’heure vient – déjà elle est venue – où vous serez dispersés chacun de son côté, et vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi. Je vous ai parlé ainsi, afin qu’en moi vous ayez la paix. Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde. »



– Aelf, Paris


Les lectures de ce jour mettent en garde contre l'angélisme.  Tout le monde est beau et tout le monde est gentil...   Un christianisme qui se veut tout aimable,  qui ferme les yeux sur les scandales qui parcourent le monde de part en part par des paroles creuses et sucrées, ce n'est plus un christianisme.

Le vrai christianisme, c'est une lutte quotidienne pour rectifier sa marche, pour tenter de nouvelles avancées et subir des revers avant de pouvoir se relever mieux armé et plus vigilant que la . Notre prêtre nous a mis au défit de nous renoncer encore. " Vous, qui avez été mis en garde contre les dégâts du tabac sur l'organisme, vous n'avez plus d'excuses" Rien de tel qu'accepter ces comptas, en une période de congés, loin du travail - Voici un parfait bon temps pour se laisser
guérir sans avoir à retomber dans les routines du travail.

Le doux mot de vacance désigne aussi une absence. En quittant cette messe, laissez le Bien vous faire du bien !




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Cieux nouveaux terre nouvelle

Message non lu par etienne lorant » mar. 26 mai 2020, 12:04

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, depuis Milet, Paul envoya un message à Éphèse pour convoquer les Anciens de cette Église. Quand ils furent arrivés auprès de lui, il leur adressa la parole : « Vous savez comment je me suis toujours comporté avec vous, depuis le premier jour où j’ai mis le pied en Asie: j’ai servi le Seigneur en toute humilité, dans les larmes et les épreuves que m’ont évalues les complots des Juifs ; je n’ai rien négligé de ce qui était utile,pour vous annoncer l’Évangile et vous donner un   enseignement en public ou de maison en maison. Je rendais témoignage devant Juifs et Grecs pour qu’ils se convertissent à Dieu et croient en notre Seigneur Jésus. Et maintenant, voici que je suis contraint par l’Esprit de me rendre à Jérusalem,
sans savoir ce qui va m’arriver là-bas. Je sais seulement que l’Esprit Saint témoigne, de ville en ville, que les chaînes et les épreuves m’attendent. Mais en aucun cas, je n’accorde du prix à ma vie, pourvu que j’achève ma course et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus :rendre témoignage à l’évangile de la grâce de Dieu. Et maintenant, je sais que vous ne reverrez plus mon visage, vous tous chez qui je suis passé en proclamant le Royaume. C’est pourquoi j’atteste aujourd’hui devant vous
que je suis pur du sang de tous, car je n’ai rien négligé pour vous annoncer tout le dessein de Die
u. »



PSAUME
(67 -68)
R/ Royaumes de la terre,
chantez pour le Seigneur.
Tu répandais sur ton héritage une pluie généreuse,
et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.
Sur les lieux où campait ton troupeau,
tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre.

Que le Seigneur soit béni !
Jour après jour, ce Dieu nous accorde la victoire.
Le Dieu qui est le nôtre est le Dieu des victoires,
et les portes de la mort sont à Dieu, le Seigneur
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit :  « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.  Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire. Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe. J’ai annifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés,car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ;eux, ils sont dans le monde, moi, je viens vers toi.
»


Cy Aelf, Paris

L'annonce du Royaume est désormais confié aux disciples et aux fidèles, afin que la terre entière, de tous les jours et de tous les temps puissent s'appuyer sur une doctrine juste et véritable mais encore :  qui se renouvellera à chaque nouveauté et chaque révolution de tous les domaines.  Lorsque l'on y songe un peu, cette double cohésion entre foi et découverte , c'est ce qui fait le bonheur des hommes et aussi:  une confiance extraordinaire. C'était dé déjà fantastique d'avoir réussi un aller et retour de de la terre à la Lune.

Dès  à présent,  la découverte d'eau sur la lune et sur Mars nous permet de nous réjouir de ce que tous les humains seront associés à l'exploration  des étoiles .  Que celles et ceux  qui sont sceptiques sceptiques considèrent superflues ces recherches en tous domaines... peu importe !    En vérité, c'est c'est un grand bonheur de voir et de saisir que Dieu créateur poursuit l'oeuvre de   a création.

Notre prêtre assez  jeune pour avoir connu les deux  mondiales se réjouit de ce que,  désormais les peuples de la terres devront dépasser leurs différences afin de participer à l’exportation de tout l'univers.... [/color


On a marché sur la Lune - Illustration choisie : Mission
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Comment veiller sur autrui sans le faire pour soi ?

Message non lu par etienne lorant » mer. 27 mai 2020, 13:14

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, Paul faisait ses adieux aux Anciens de l’Église d’Éphèse. Il leur disait   Veillez sur vous-mêmes, et sur tout le troupeau dont l’Esprit Saint vous a établis responsables, pour être les pasteurs de l’Église de Dieu, qu’il s’est acquise par son propre sang. Moi, je sais qu’après mon départ, des loups redoutables s’introduiront chez vous et n’épargneront pas le troupeau. Même du milieu de vous surgiront des hommes qui tiendront des  discours pervers pour entraîner les disciples à leur suite. Soyez donc vigilants,  et souvenez-vous que, durant trois ans, nuit et jour,  je n’ai cessé, dans les larmes, de reprendre chacun d’entre vous. Et maintenant, je vous confie à Dieu et à la parole de sa grâce, lui qui a le pouvoir de construire l’édifice et de donner à chacun l’héritage en compagnie de tous ceux qui ont été sanctifiés. Je n’ai convoité ni l’argent ni l’or ni le vêtement de personne. Vous le savez bien vous-mêmes : les mains que voici ont pourvu à mes besoins et à ceux de mes compagnons. En toutes choses, je vous ai montré qu’en se donnant ainsi de la peine, il faut secourir les faibles et se souvenir des paroles du Seigneur Jésus, car lui-même a dit : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »  Quand Paul eut ainsi parlé, il s’agenouilla et pria avec eux tous. Tous se mirent à pleurer abondamment ; ils se jetaient au cou de Paul et l’embrassaient ; ce qui les affligeait le plus, c’est la parole qu’il avait dite : « Vous ne verrez plus mon visage. »  Puis on l’accompagna jusqu’au bateau.



PSAUME
(Ps 67-86)
R/ Royaumes de la terre,
chantez pour le Seigneur.
Ton Dieu l’a commandé : « Sois fort ! »
Montre ta force, Dieu, quand tu agis pour nous !
De ton palais, qui domine Jérusalem,
on voit des rois t’apporter leurs présents.

Royaumes de la terre, chantez pour Dieu,
jouez pour le Seigneur.
Voici qu’il élève la voix, une voix puissante ;
rendez la puissance à Dieu.

Redoutable est Dieu dans son temple saint,
le Dieu d’Israël ;
c’est lui qui donne à son peuple force et puissance.
Béni soit Dieu !




Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes. Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie. Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés. Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde. Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais. Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde.  Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité. De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde. Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »



Il nous faut nous - nous-mêmes- nous sanctifier Y   Mais comment y parvenir ?   C'est la question qui se pose.   Le médecin a dit :"Monsieur, cessez-donc de cesser de fumer,  vous mourrez d'un cancer du poumons dans les cinq prochaines.si vous


Mais comment y parvenir aussi rudement ?  About d'une semaine, les patches de nicotine n'empêche plus les crises de manque.


Ace stade, redevenu pénitent sur la terre des hommes, il se rendit à  l’Église pour demeurer en prière. Mais le troisième jour, il se sentit  envahi d'une joie extraordinaire "au point de dé demeure]er en cette Joie ineffable. C'est cet homme qui écrit ce  témoignage....



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Témoigner en toute consciente

Message non lu par etienne lorant » ven. 29 mai 2020, 12:43

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, le roi Agrippa et Bérénice  vinrent à Césarisée saluer le gouverneur Festus. Comme ils passaient là plusieurs jours, Festus exposa au roi la situation de Paul en disant : « Il y a ici un homme que mon prédécesseur Félix a laissé en prison. Quand je me suis trouvé à Jérusalem, les grands prêtres et les anciens des Juifs ont exposé leurs griefs contre lui en réclamant sa condamnation. J’ai répondu que les Romains n’ont pas  coutume de faire la faveur de livrer qui que ce soit lorsqu’il est accusé, avant qu’il soit confronté avec ses accusateurs et puisse se défendre du chef d’accusation. Ils se sont donc retrouvés ici, et sans aucun délai, le lendemain même, j’ai siégé au tribunal et j’ai donné l’ordre d’amener cet homme. Quand ils se levèrent, les accusateurs n’ont mis à sa charge aucun des méfaits que, pour ma part, j’aurais supposés. Ils avaient seulement avec lui certains débats au sujet de leur propre religion, et au sujet d’un certain Jésus qui est mort, mais que Paul affirmait être en vie. Quant à moi, embarrassé devant la suite à donner à l’instruction, j’ai demandé à Paul s’il voulait aller à Jérusalem pour y être jugé sur cette affaire. Mais Paul a fait appelpour être gardé en prison jusqu’à la décision impériale. J’ai donc ordonné de le garder en prison jusqu’au renvoi de sa cause devant l’empereur. »


PSAUME
(Ps 102 -103)
R/ Le Seigneur a son trône dans les cieux.
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
il met loin de nous nos péchés.

Le Seigneur a son trône dans les cieux :
sa royauté s’étend sur l’univers.
Messagers du Seigneur, bénissez-le,
invincibles porteurs de ses ordres !



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
Jésus se manifesta encore aux disciples
sur le bord de la mer de Tibériade. Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes- tu vraiment, plus que ceux-ci ? »Il lui répond :« Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »
Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. » Il lui dit, pour la troisième fois  « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui  demandait :« M’aimes-tu ? »Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout :
tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit :« Sois le berger de mes brebis. Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ;quand tu seras vieux,tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. » Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi.
»/b]



Aelf, Paris



Petit à petit, les disciples de vont endosser leur habit de témoins de Jésus. Avec le secours de l’Esprit,   les disciples vont recevoir les carlismes nécessaires et utile à la diffusion de la bonne nouvelle.  Jusqu'alors, les hommes et  pouvaient progresser en  s'appliquant toutes les règles édictées et et mises  en oeuvre. Il y en avait - et de toutes les sortes.  De nos jour encore, les citoyens sont supposer connaitre toutes les prescriptions.

Cependant les êtres humains  n'étant pas des   robots, ont développés  des  sortes de routines sur leurs matériel existant - qui permettent d'identifier l'utilisateur au son de sa voir...  

En cette matière comme en de nombreuses autres, il convient de de préserver ce "caractère humain".

Nous vivons cette époque  d’informatisation de la plupart des charges humaines.   Quiconque en doute,  qu'il se souvienne ce qu'il lui est survenu en jouant aux allumettes .





.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Confier nos projet à 'Lesprit Conseiller

Message non lu par etienne lorant » sam. 30 mai 2020, 15:04

Lecture du livre des Actes des Apôtres
À notre arrivée à Rome,  Paul a reçu l’autorisation d’habiter en ville  avec le soldat qui le gardait. Trois jours après, il fit appeler les notables des Juifs. Quand ils arrivèrent, il leur dite: « Frères, moi qui n’ai rien fait contre notre peuple et les coutumes reçues de nos pères, je suis prisonnier depuis Jérusalem où j’ai été livré aux mains des Romains. Après m’avoir interrogé,  eux-ci voulaient me relâcher,  puisque, dans mon cas, il n’y avait aucun motif de condamnation à mort. Mais, devant l’opposition des Juifs, j’ai été obligé de faire appel à l’empereur, sans vouloir pour autant accuser ma nation. C’est donc pour ce motif que j’ai demandé à vous voir et à vous parler, car c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte ces chaînes. » Paul demeura deux années entières dans le logement qu’il avait loué ; il accueillait tous ceux qui venaient chez lui ; il annonçait le règne de Dieu et il enseignait ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ  avec une entière assurance et sans obstacle.



PSAUME
(10 (11-12
R/ Les hommes droits te verront face à face
Le Seigneur, dans son temple saint,
le Seigneur, dans les cieux où il trône,
garde les yeux ouverts sur le monde.
Il voit, il scrute les hommes.

Le Seigneur a scruté le juste et le méchant :
l’ami de la violence, il le hait. Vraiment, le Seigneur est juste ; il aime toute justice : les hommes droits le verront face à face.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là,  Jésus venait de dire à Pierre : « Suis-moi. »  ’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. C’est lui qui, pendant le repas,
s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? » Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? » Jésus lui répond  « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. » Le bruit courut donc parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait pas, mais :  «


Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe  » C’est ce disciple qui témoigne de ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est vrai. Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrira
it.


– A

Pourrait-il survenir des querelles de pouvoir entre ces deux disciples ?  Entre Pierre , le chef choisi par le  maître lui-même, et jeune Jean et le travailleur des mers ?   Certes, non, et ce sont leurs différences qui agiront l'une dans l'autre en d'autres circonstances. C'est ainsi que tous nouveaux croyants se reconnaîtront  selon leurs charismes propres. L'église naissante, ainsi deux fois distinguée , l'une visible et l'autre invisible.  L'une éclaire l'autre dans son avancée.  
 
On n'en parle quasi jamais dans le monde :  "ces hommes et ces femmes qui demeurent cloîtrés et ne sortent que pour aller au cimeterre... en quoi servent-t'ils !  

Prenons-les comme serviteurs et dans nos bureaux, ils classeront nos documents.  Nous les rendrons d’autant  plus dociles pour nous servir   - qui se douterait que des espions ont convaincu les stratèges de déplacer des canons de là où ils auraient été les plus  meurtrier.

Prier l'Esprit saint nous conseilleur !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Ite Missa est !

Message non lu par etienne lorant » mer. 03 juin 2020, 11:07

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée
Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie que nous avons dans le Christ Jésus, à Timothée, mon enfant bien-aimé. À toi, la grâce, la miséricorde et la paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur. Je suis plein de gratitude envers Dieu, à qui je rends un culte avec une conscience pure, à la suite de mes ancêtres, je lui rends grâce en me souvenant continuellement de toi dans mes prières, nuit et jour. Voilà pourquoi, je te le rappelle, ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains. Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération.  N’aie pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ; mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile. Car Dieu nous a sauvés, il nous a appelés à une vocation sainte, non pas à cause de nos propres actes, mais à cause de son projet à lui et de sa grâce.Cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus avant tous les siècles, et maintenant elle est devenue visible, car notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté : il a détruit la mort, et il a fait resplendir la vie et immortalité l’annonce de l’Évangile, pour lequel j’ai reçu la charge
de messager, d’apôtre et d’enseignant. C t c’est pour cette raison que je souffre ainsi ; mais je n’en ai pas honte, car je sais en qui j’ai cru, et j’ai la conviction qu’il est assez puissant pour sauvegarder, jusqu’au jour de sa venue, le dépôt de la foi qu’il m’a confié
.
           
PSAUME
(Ps 122 -(123)
R/ Vers toi, Seigneur, j’ai les yeux levés.
Vers toi j’ai les yeux levés,
vers toi qui es au ciel,
comme les yeux de l’esclave
vers la main de son maître.

Comme les yeux de la servante
vers la main de sa maîtresse,
nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
attendent sa pitié.



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc
En ce temps-là, des sadducéens– ceux qui affirment qu’il n’y a pas de résurrection – vinrent trouver Jésus. Ils l’interrogeaient : « Maître, Moïse nous a prescrit : Si un homme a un frère qui meurt en laissant une femme, mais aucun enfant, il doit épouser la veuve pour susciter une descendance à son frère.  Il y avait sept frères; le premier se maria, et mourut sans laisser de descendance. Le deuxième épousa la veuve, et mourut sans laisser de descendance. Le troisième pareillement.  .
aucun des sept ne laissa de descendance. Et en dernier, après eux tous, la femme mourut aussi. À la résurrection, quand ils ressusciteront,
duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour épouse ?» Jésus leur dit: « N’êtes-vous pas en train de vous égarer, en méconnaissant les Écritures et la puissance de Dieu ?
Lorsqu’on ressuscite d’entre les morts, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme les anges dans les cieux. Et sur le fait que les morts ressuscitent, n’avez-vous pas lu dans le livre de Moïse, au récit du buisson ardent, comment Dieu lui a dit :
Moi, je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob ?
Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Vous vous égarez complètement. »


       
  –Aelf, Paris

En multipliant les rites, depuis la circoncision  les règle des rites et jusqu’à déclarer impure les viandes grasses comme le porc , mais encore les lavages de coupes et la manière de servir, avec telle épices ou absence de condiments...  c'est jusqu'au plaisir de se nourrir que les ...  tout juste plaisir est soumis aux  règles en sorte que  le vin est le bienvenu pour rendre plus joyeux les invités aux  repas !  "Entre nous, a dit notre prêtre,  c'est  vraiment  faire injustice à ce brave animal dont on se régale ! L'assemble a réagi " en riant et notre prêtre  d'ajouter qu'il est juste de se réjouir des dons de Dieu. Mais par contre, il faut appeler au repentir les hommes et les femmes qui se rendent impures par leurs pensées et leurs actes !  


A la fin de cette homélie, notre prêtre a critiqué ces "messes de toujours", tout en ajoutant qu'il les apprécient en une occasion  ou l’autre  u autre
...



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités