Comment donner la communion à domicile selon l'Eglise ?

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2723
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Comment donner la communion à domicile selon l'Eglise ?

Message non lu par Cgs » mar. 08 mai 2012, 9:29

Bonjour,

Je souhaite savoir ce qui est préconisé par l'Eglise pour un laïc qui souhaite donner la communion à domicile pour sa femme qui vient d'accoucher. Quelles sont les normes "liturgiques" (je ne trouve pas d'autres mots pour formuler la question, mais le terme est peut-être mal choisi) en la matière ?

Merci.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3172
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Donner la communion à domicile

Message non lu par Griffon » mar. 08 mai 2012, 13:41

Bonjour Charles,

Vous n’avez pas de réponse ?!
Je m’y mets.

Il y a des années maintenant que j’apporte la communion dans une maison de retraite.
J’ai participé à un groupe au début, pour apprendre le b.a.ba. On m’a donné un petit carnet, que j’ai déjà perdu 2 fois.

Mais en fait, c’est simple.
1. Cela se passe sous la responsabilité de votre curé
Vous êtes en qq sorte délégué par le prêtre.

2. Il faut disposer d’une custode.
En allant communier, le prêtre y dépose l’hostie

3. Cela se passe dans le cadre d’une petite cérémonie.
Je vous raconte comment je fais, version longue.
- En entrant dans les chambres : « La Paix soit avec vous »
(ce n’est pas une visite anodine)
- Quelques échanges pour introduire et vérifier que la personne veut communier.
- Début par un signe de croix
- Une prière d’ouverture est bienvenue, avec une réponse.
(genre : « Dieu vient à notre aide » - « Seigneur à notre Secours »)
(ou « Notre secours est dans le nom du Seigneur » - « Qui a fait le ciel et la terre » )
- Une lecture brève du jour, ou une oraison (le Magnificat est bienvenu)
- Le notre Père
- La communion :
« Heureux les invités au repas de l’Agneau. »
« Voici l’Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde »
Réponse : « Seigneur, je ne suis pas digne… »

Euh… Lorsque les personnes sont devant la messe de la télé, je donne juste la communion pour certaines. Avec d’autres, je fais en plus le Notre-Père.
C’est la version courte.

Avec son épouse, c’est une merveilleuse expérience.
Le Seigneur vous accompagne,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2723
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Donner la communion à domicile

Message non lu par Cgs » mar. 08 mai 2012, 17:33

Merci beaucoup pour vos conseils.

Existe-t-il des prescriptions liturgiques en la matière dans des textes magistériels ?
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3172
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Donner la communion à domicile

Message non lu par Griffon » mar. 08 mai 2012, 18:06

Désolé, Charles,
Je n'ai rien d'autres.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
François-Xavier
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 756
Inscription : dim. 20 août 2006, 23:53
Contact :

Re: Donner la communion à domicile

Message non lu par François-Xavier » mar. 08 mai 2012, 19:08

Tiré de "Dimanche en Paroisse " :
La coutume d'envoyer des chrétiens porter la communion aux absents, en signe de communion et de réconfort spirituel est ancienne. Le martyrologe compte ainsi plusieurs laïcs ayant préféré mourir plutôt que d'abandonner l'Eucharistie aux païens.
La communion sacramentelle ne remplace pas le précepte dominical. Sa distribution par des laïcs à domicile n'est jamais une mesure de confort qui dispenserait les proches des personnes malades ou âgées d'accompagner ces dernières à l'église.
C'est au diacre, ministre ordinaire de la communion, que revient spécialement la tâche de porter la l'Eucharistie aux absents. Certains laïcs – prioritairement les acolytes institués, mais aussi d'autres, après formation – peuvent y être y députés, temporairement ou non, par l'évêque ou même en cas de nécessité absolue, par le prêtre. Ces ministres extraordinaires reçoivent une bénédiction appropriée (le cas échéant ad actum) : Que le Seigneur vous bénisse, vous qui allez aujourd'hui administrer le corps du Christ à vos frères. R. Amen.
On apporte aux absents des hosties consacrées au cours de la messe. Les ministres extraordinaires se présentent après la bénédiction finale devant l'entrée du sanctuaire. Le prêtre, après les avoir bénis avec la formule ci-dessus, leur confie la sainte Eucharistie qu'il prend sur l'autel. Renvoyés en même temps que l'assemblée, ils partent immédiatement porter la communion aux absents.
Et aussi la formule de bénédiction "canonique" (1973) : http://www.scholasaintmaur.net/img/ritu ... tandum.pdf

Le document renvoie vers le rituale romanum sur la façon de procéder pour la communion hors de la messe : De Sacra Communione et de Cultu Mysterii Eucharistici Extra Missam.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2723
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Donner la communion à domicile

Message non lu par Cgs » mar. 08 mai 2012, 19:24

Merci beaucoup François-Xavier, c'est tout à fait ce que je cherchais !

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2406
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Donner la communion à domicile

Message non lu par Jean-Mic » mar. 08 mai 2012, 19:57

Dans notre diocèse, le synode diocésain (2006) a inscrit dans ses orientations cette double nécessité :
1°) dans nos communautés paroissiales, porter attention à ceux qui sont absents pour raison d'âge ou de santé,
2°) signifier clairement que ceux qui leur portent la communion sont mandatés par l'Eglise rassemblée.

Dans la pratique, qu'est-ce que ça donne dans ma paroisse ? Deux cas de figure selon les prêtres :
avec l'un :
  • - les personnes qui porteront la communion sont invités à déposer les custodes sur l'autel à l'offertoire (en même temps que sont installés les vases sacrés),
    - après la communion, le prêtre remet les custodes aux personnes revenues au pied des marches et celles-ci sont envoyées en mission avec la bénédiction de rigueur : Que le Seigneur vous bénisse, vous qui allez aujourd'hui administrer le corps du Christ à vos frères.
avec l'autre :
  • - les personnes apportent leur custode en même temps qu'elles s'avancent pour communier.
La première formule est plus évidemment plus solennelle et vraiment dans l'esprit de l'orientation synodale, mais elle présente néanmoins une difficulté très réelle quand le porteur de la communion est lui-même une personne qui peine à se déplacer ; comme quoi il est bien difficile d'être parfaits avec nos limites humaines... De toutes façons, dans les deux cas, vu la taille de notre communauté, cela ne pose aucune difficulté dans la mesure où le prêtre et l'assemblée connaissent clairement chacun des porteurs de la communion et savent pertinemment à qui est destinée la communion.

Sur le rite de communion lui-même, décrit par Griffon, rien à ajouter, si ce n'est confirmer qu'un minimum de préparation est le bienvenu : c'est le rôle du Service Évangélique des Malades (pour les visiteurs) et du curé (pour les parents)... et que la discipline générale de cette mission est du ressort du curé.

Avatar de l’utilisateur
François-Xavier
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 756
Inscription : dim. 20 août 2006, 23:53
Contact :

Re: Donner la communion à domicile

Message non lu par François-Xavier » mer. 09 mai 2012, 9:06

Cgs a écrit :Merci beaucoup François-Xavier, c'est tout à fait ce que je cherchais !

Bien à vous,
De rien. Mais le problème c'est que lorsqu'on lit bien la directive de la congrégation du culte divin, on se rend compte qu'il y a un certain nombre de contraintes par rapport à ce ministère qui sont vraiment très rarement remplies, y compris dans les endroits où on a les meilleures intentions du monde. C'est un appel à la conversion....
Parce que dans le cas de la communion habituelle aux absents et malades, on peut difficilement instaurer pour l'envoi des ministres extraordinaires la formule de bénédiction "ad actum" à chaque fois et toutes les fois que ça se produit ou que c'est nécessaire. L’esprit de la chose, c'est que l'ordinaire désigne des ministres extraordinaires pour la communion aux absents et les bénit, les missionne avec la formule liturgique prévue en pièce jointe de mon précédent message. Dans les paroisses il devrait y avoir des personnes mandatées explicitement par l'évêque pour ça, en nombre suffisant, si il n'y a pas de ministre extraordinaire. On ne peut pas désigner quelqu'un "comme ça", à l'initiative du seul curé, qui n'a en fait cette possibilité que de manière exceptionnelle, pour raisons graves.

De même le ritus ad deputandum a encore d'autres contraintes qui sont la plupart du temps pas assumées : "Minister extrardinarius, qui s. Communionem distribuere debet aut vestem liturgicam in sua regione usitatam assumat, aut vestem induat, quae hoc sacrum ministerium deceat". On voit bien qu'il faut être "habillé liturgiquement" pour être ministre extraordinaire de la ste communion, ce n'est pas laissé au choix. Or, il y a très peu d'endroits où ça se fait, pour des raisons qu'on peut aisément percevoir... Encore un motif de conversion, concret. Et ne disons pas que c'est un détail. Cela correspond, encore une fois à une prise en compte d'une anthroplogie du ministère qui est juste... Et qui contrecarre une certaine idéologie.

Cela incite aussi, au delà des cas particuliers à une autre conversion : si il y a besoin de ministres extraordinaires, c'est qu'il n'y a pas de ministres ordinaires. Il faut donc prier et agir pour que l’Église en appelle, et que l'appel de l’Église soit entendu par eux. Et peut être même que le peuple de Dieu, constatant l'urgence et en expérimentant le manque concret de la grâce du sacrement, saura favoriser ces réponses à la vocation.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2876
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Donner la communion à domicile

Message non lu par AdoramusTe » mer. 09 mai 2012, 9:17

François-Xavier a écrit : Cela incite aussi, au delà des cas particuliers à une autre conversion : si il y a besoin de ministres extraordinaires, c'est qu'il n'y a pas de ministres ordinaires. Il faut donc prier et agir pour que l’Église en appelle, et que l'appel de l’Église soit entendu par eux. Et peut être même que le peuple de Dieu, constatant l'urgence et en expérimentant le manque concret de la grâce du sacrement, saura favoriser ces réponses à la vocation.
Il est certains que les vocations manquent.
Néanmoins, est-ce que l'utilisation de laïcs pour porter la communion aux malades est justifiée dans tous les cas ?
On remarque dans de nombreux endroits, particulièrement en région parisienne où tout est concentré, que les prêtres se sont fait à l'idée que les laïcs devaient porter la communion aux malades.
Or cela fait avant tout partie du travail des prêtres (eux qui se plaignent de s'ennuyer le dimanche !).
De surcroit, il peuvent confesser à cette occasion.

C'est en tout cas la pratique des prêtres de la CSM.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
François-Xavier
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 756
Inscription : dim. 20 août 2006, 23:53
Contact :

Re: Donner la communion à domicile

Message non lu par François-Xavier » mer. 09 mai 2012, 9:19

AdoramusTe a écrit : Il est certains que les vocations manquent.
Néanmoins, est-ce que l'utilisation de laïcs pour porter la communion aux malades est justifiée dans tous les cas ?
On remarque dans de nombreux endroits, particulièrement en région parisienne où tout est concentré, que les prêtres se sont fait à l'idée que les laïcs devaient porter la communion aux malades.
Or cela fait avant tout partie du travail des prêtres (eux qui se plaignent de s'ennuyer le dimanche !).
De surcroit, il peuvent confesser à cette occasion.

C'est en tout cas la pratique des prêtres de la CSM.
Entièrement d'accord. Bien sûr. Evidemment. On oublie trop qu'un ministre extraordinaire est... extraordinaire.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2723
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Comment donner la communion à domicile selon l'Eglise ?

Message non lu par Cgs » mer. 09 mai 2012, 9:33

Bonjour,

L'objet de cette discussion n'est pas de revenir sur la question des ministres extraordinaires (même si la question est bien évidemment liée). L'objet est de savoir précisément, lorsque l'on est dans le cas d'un ministre extraordinaire qui porte la communion à sa femme qui vient d'accoucher (sous-entendu, on n'a pas trouvé de prêtre disponible pour aller la voir ce dimanche en question), ce qu'il convient de faire.

Je résume ce que j'ai compris de ce que prescrit l'Eglise. N'hésitez pas à préciser, ou corriger les choses, textes à l'appui, en particulier sur les questions que je formule dans le corps du texte :

:arrow: Demander à un prêtre d'aller visiter sa femme, et éventuellement de bénir le petit. Si c'est possible, tout ce qui suit n'a plus lieu d'être.

:arrow: si aucun prêtre n'est disponible, demander au prêtre de confier au mari la Sainte Hostie dans une custode
:arrow: aller voir sa femme avec la custode
:arrow: préparer le rituel en posant la custode (ouverte ou fermée?) sur un napperon blanc, avec une bougie à côté
:arrow: être revêtu au moins d'une aube (avec une croix ? un cordon ?)
:arrow: célébrer le rituel : acte pénitentiel, lecture de l'Evangile, prière universelle, Notre Père, Ecce Agnus Dei, communion (que faut-il dire à ce moment-là ?), prière finale et bénédiction.

Ai-je bien compris ? Manque-t-il quelque chose ? Y a-t-il des erreurs manifestes ?

Merci encore pour toutes vos précisions.

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
François-Xavier
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 756
Inscription : dim. 20 août 2006, 23:53
Contact :

Re: Comment donner la communion à domicile selon l'Eglise ?

Message non lu par François-Xavier » mer. 09 mai 2012, 9:52

Cgs a écrit : :arrow: Demander à un prêtre d'aller visiter sa femme, et éventuellement de bénir le petit. Si c'est possible, tout ce qui suit n'a plus lieu d'être.

:arrow: si aucun prêtre n'est disponible, demander au prêtre de confier au mari la Sainte Hostie dans une custode
:arrow: aller voir sa femme avec la custode
:arrow: préparer le rituel en posant la custode (ouverte ou fermée?) sur un napperon blanc, avec une bougie à côté
:arrow: être revêtu au moins d'une aube (avec une croix ? un cordon ?)
:arrow: célébrer le rituel : acte pénitentiel, lecture de l'Evangile, prière universelle, Notre Père, Ecce Agnus Dei, communion (que faut-il dire à ce moment-là ?), prière finale et bénédiction.
En fait :
en point 1' : Demander à M. le curé s'il y a des diacres qui seraient disponible pour cela ?
en point 1'' : Demander à M. le curé s'il y a un ou plusieurs ministres extraordinaires mandatés pour l'évêque pour cela ?
en point 1''' : Demander à M. le curé de mandater un ministre extraordinaire "ad actum" avec la formule de bénédiction requise pour cela.
en point 1'''' : demander à M. le curé de vous mandater "ad actum" à défaut de personnes capables.

Sur le rituel :
- la tenue du ministre c'est l'aube + le cordon, au moins dans l'usage "gaulois". Ailleurs c'est la soutane / cotta ou surplis. Il n'y a pas de croix, c'est un usage des "petits chanteurs à la croix de bois" qui s'est répandu sans raison valable. La croix, c'est pour les évêques, les pères abbés, les mères abbesses.
- il faut dire "le corps du Christ R/. Amen". Comme à la messe, à mon avis.

Ensuite, il faut rappeler que ce qui est obligatoire, c'est le précepte de la messe dominicale, pas la communion qui n'est de précepte qu'une seule fois par an à Pâques. En cas d'impossibilité de messe (hospitalisation) il est loisible d'avoir la messe radiophonique (je recommande radio espérance, avec deux messes quotidiennes en direct chaque jour, accessible même par internet).

Peut être est - ce aussi l'occasion pour vous, si vous avez à assumer ce ministère de vous poser la question de devenir lecteur et / ou acolyte (institué). C'est également légitime !

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2723
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Comment donner la communion à domicile selon l'Eglise ?

Message non lu par Cgs » mer. 09 mai 2012, 11:25

[Discussion expurgée du hors-sujet]


Merci cher François-Xavier pour toutes vos réponses. Quelques précisions :
François-Xavier a écrit : En fait :
en point 1' : Demander à M. le curé s'il y a des diacres qui seraient disponible pour cela ?
en point 1'' : Demander à M. le curé s'il y a un ou plusieurs ministres extraordinaires mandatés pour l'évêque pour cela ?
en point 1''' : Demander à M. le curé de mandater un ministre extraordinaire "ad actum" avec la formule de bénédiction requise pour cela.
en point 1'''' : demander à M. le curé de vous mandater "ad actum" à défaut de personnes capables.
Pour ma paroisse, il n'y a pas de diacre, ni, à ma connaissance, de ministres extraordinaires mandatés par l'évêque. Cela évacue les 2 premiers points. L'habitude dans la paroisse est de faire selon le point 1''' ou 1'''' : juste après la communion, le prêtre invite les personnes qui vont porter la communion à se présenter sur le côté du sanctuaire pour recevoir la Sainte Hostie dans une custode (ces personnes ont évidemment prévenu le prêtre avant la messe). Le prêtre dit : "Bénis soyez-vous, vous qui allez porter la communion à vos frères.". Je pense que c'est cette pratique que vous qualifiez de "ad actum".

Je compte donc demander au prêtre de se déplacer, et s'il ne peut pas, de faire comme le point 1''''.
Sur le rituel :
- la tenue du ministre c'est l'aube + le cordon, au moins dans l'usage "gaulois". Ailleurs c'est la soutane / cotta ou surplis. Il n'y a pas de croix, c'est un usage des "petits chanteurs à la croix de bois" qui s'est répandu sans raison valable. La croix, c'est pour les évêques, les pères abbés, les mères abbesses.
- il faut dire "le corps du Christ R/. Amen". Comme à la messe, à mon avis.
Question supplémentaire : peut-on chanter le psaume du jour ? J'aime bien chanter les psaumes avec mon épouse, mais ce n'est apparemment pas prévu...
François-Xavier a écrit : Ensuite, il faut rappeler que ce qui est obligatoire, c'est le précepte de la messe dominicale, pas la communion qui n'est de précepte qu'une seule fois par an à Pâques. En cas d'impossibilité de messe (hospitalisation) il est loisible d'avoir la messe radiophonique (je recommande radio espérance, avec deux messes quotidiennes en direct chaque jour, accessible même par internet).
Pourtant, il est aussi conseillé de prendre l'Eucharistie aussi souvent que possible (je ne sais plus où cela est recommandé, cela doit être dans le catéchisme de mémoire). Du coup, cela paraît contradictoire.
François-Xavier a écrit : Peut être est - ce aussi l'occasion pour vous, si vous avez à assumer ce ministère de vous poser la question de devenir lecteur et / ou acolyte (institué). C'est également légitime !
C'est effectivement une interrogation légitime. Le fait est que nous avons la chance d'avoir 3 prêtres pour notre seule paroisse, et que je répondrais par l'affirmative si le prêtre était seul. Mais en l'occurence, je suis réticent pour ne pas "empiéter" sur les ministres ordonnés. C'est peut-être bête de penser ainsi...

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
François-Xavier
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 756
Inscription : dim. 20 août 2006, 23:53
Contact :

Re: Comment donner la communion à domicile selon l'Eglise ?

Message non lu par François-Xavier » mer. 09 mai 2012, 11:37

Cgs a écrit : Question supplémentaire : peut-on chanter le psaume du jour ? J'aime bien chanter les psaumes avec mon épouse, mais ce n'est apparemment pas prévu...
Evidemment, je pense que c'est bien. Et même les deux lectures du dimanche.
Cgs a écrit : Pourtant, il est aussi conseillé de prendre l'Eucharistie aussi souvent que possible (je ne sais plus où cela est recommandé, cela doit être dans le catéchisme de mémoire). Du coup, cela paraît contradictoire.
Évidemment, la communion fréquente est très fortement conseillée. C'est le décret de S. Pie X, Sacra Tridentina, 1905 : http://www.evangelium-vitae.org/documen ... e-1905.htm
Mais elle n'est pas obligatoire. Je ne connais pas le cas particulier dans lequel vous êtes, mais en l'espèce, il peut être intéressant, au point de vue de la vie chrétienne de faire une communion spirituelle. Mais je ne suis pas du tout sûr que ce soit adapté, et je n'ai pas à en juger. En tout cas un des critères est celui ci : combien de temps votre épouse risque- t'elle d'être privée du sacrement eucharistique ? La question ne se pose pas dans les mêmes termes si c'est une semaine, un mois ou un an...
François-Xavier a écrit : Peut être est - ce aussi l'occasion pour vous, si vous avez à assumer ce ministère de vous poser la question de devenir lecteur et / ou acolyte (institué). C'est également légitime !
Cgs a écrit : C'est effectivement une interrogation légitime. Le fait est que nous avons la chance d'avoir 3 prêtres pour notre seule paroisse, et que je répondrais par l'affirmative si le prêtre était seul. Mais en l'occurrence, je suis réticent pour ne pas "empiéter" sur les ministres ordonnés. C'est peut-être bête de penser ainsi...
Ce n'est pas empiéter sur le ministère ordonné que d'accepter un ministère institué. Beaucoup moins, même, en l'occurrence que le fait d'être ministre de la communion. Je pense que ce sont habituellement des laïcs qui de toutes façon font déjà les lectures à la messe, dans votre paroisse... !

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2723
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Comment donner la communion à domicile selon l'Eglise ?

Message non lu par Cgs » mer. 09 mai 2012, 11:53

François-Xavier a écrit : Évidemment, la communion fréquente est très fortement conseillée. C'est le décret de S. Pie X, Sacra Tridentina, 1905 : http://www.evangelium-vitae.org/documen ... e-1905.htm
Mais elle n'est pas obligatoire. Je ne connais pas le cas particulier dans lequel vous êtes, mais en l'espèce, il peut être intéressant, au point de vue de la vie chrétienne de faire une communion spirituelle. Mais je ne suis pas du tout sûr que ce soit adapté, et je n'ai pas à en juger. En tout cas un des critères est celui ci : combien de temps votre épouse risque- t'elle d'être privée du sacrement eucharistique ? La question ne se pose pas dans les mêmes termes si c'est une semaine, un mois ou un an...
Merci pour cet éclairage très... éclairant. :)

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités