Missale Romanum et sous-diacre

luiggi
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : mer. 23 mars 2016, 18:28
Conviction : Catholique romain

Missale Romanum et sous-diacre

Message non lu par luiggi » mer. 23 mars 2016, 18:40

Bonjour à tous,
Quelqu'un peut-il expliquer ces deux points?
- quelle est la signification du déplacement d'un côté à l'autre de l'autel des livres pendant la messe?
- le prêtre ''assistant'' pendant la consécration se tient au pied de l'autel et semble se couvrir le visage ? Même question : quel est le sens de ce geste?
Merci et bonne Semaine Sainte.

nicolas95200
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : ven. 30 mai 2014, 17:56
Conviction : catholique traditionnel
Localisation : Sarcelles

Re: Deux questions

Message non lu par nicolas95200 » jeu. 24 mars 2016, 1:48

Le déplacement du missale romanum a surtout une utilité pratique, je ne crois pas qu’il y ait un sens symbolique, mais ça reste a vérifier. Quant au sous-diacre qui se cache le visage, il s'agit plutôt d'un symbole du fait qu'il n'a pas encore la dignité du prêtre pour offrir le saint sacrifice.
Et Verbum caro factum est, et habitavit in nobis.

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Missale Romanum et sous-diacre

Message non lu par steph » jeu. 07 avr. 2016, 0:15

Bonsoir!

Le Missel change de place car l'Evangile doit être lu "du côté du nord" pour tout un tas de raisons historico-pratiques puis symboliques.
Deux exemples d'explication:

1° Historiquement: Si l'évêque se tient dans l'abside (donc à l'Est: mais attention au cas particulier des basiliques romaines!), l'évangile est proclamé à sa droite (Nord) en raison de sa dignité supérieure.
2° Symboliquement: Par la suite, cet évangile proclamé "côté nord" sera carrément chanté face au nord. Car le nord est le point cardinal qui ne connaît pas la lumière. La prédication évangélique apporte la lumière à ceux qui sont assis dans les ténèbres et l'ombre de la mort. Comme la croix d'autel constitue l'orient liturgique (quel que soit le sens dans lequel se trouve l'autel), l'évangile est proclamé à droite de la croix et donc à gauche des fidèles et du prêtre qui lui font face.

Notez que le Missel se trouve à trois endroits différents sur l'autel: à droite (coin de l'épître), à gauche (coin de l'évangile) et juste à gauche du corporal.
D'aucuns y verront la distinction des espaces liturgiques (mais, ça ne marche pas tout à fait exactement): lieu de présidence (coin de l'épître), ambon (coin de l'évangile) et autel (à gauche du corporal) [N.B. Sur tout un tas d'autels (surtout latéraux), la "pierre d'autel" (qui est l'autel proprement dit), de taille plutôt réduite se trouve au centre, ce qui permet de comprendre pourquoi je dis "autel (à gauche du corporal)": de fait, dans ce cas, les deux autres lieux du missel ne sont "pas" l'autel; N.B.² placé à côté du corporal, le missel n'est donc pas sur la pierre d'autel, mais à côté].

Quant au sous-diacre (qui n'est pas le prêtre assistant, qui, lui, revêt la chape et se trouve à la gauche du prêtre (côté du missel) à l'autel), l'interprétation selon laquelle il "se couvre la face en présence de Dieu" à la manière des anges est plutôt tardive (mais à mon sens très belle). Le sens du geste est à chercher en rapport avec la patène qu'il tient élevée au moyen du voile huméral [dont l'emploi est nécessaire car, n'ayant pas reçu l'ordination diaconale, le sous-diacre ne peut pas toucher la patène directement avec les doigts]. On en a parlé il y a quelques temps ici.

Bonne suite de temps pascal!

Steph
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité