Etude: Les croyants plus enclins aux troubles mentaux

Psychologie - Psychanalyse - Psychiatrie - Psychologie sociale - Pathologies psychiques
Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par Olivier C » sam. 19 janv. 2013, 16:08

JustineF a écrit :Si pourfendre les thèses racistes en s'appuyant sur les progrès de la science vous paraisse douteux ou empreint d'idéologie me laisse perplexe. Poursuivre une fin aussi noble et humaniste au moyen de procédés qui parlent à la Raison; oui je suis pour...
C'était l'inverse : les scientifiques, comme je l'ai dit, on été en capacité de se mettre au service du racisme sous le colonialisme... ou encore sous le reich, c'est selon.

Vous tournez le sens des phrases comme cela vous arrange. Je vous laisse donc troller à votre aise. Salutation.
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1388
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par françois67 » dim. 20 janv. 2013, 17:50

Bonjour,
vous savez quels pays ont systématiquement les plus hauts taux de suicide? Les pays les plus athées et les moins religieux, comme la République Tchèque ou la Suède.

Ensuite, oh douce hypocrisie, que tes charmes sont raffinés... lorsque je compare (on peut tout comprarer, un chouette et un calendrier, un journal et Louis XIV, un lac et Antarès) (et on peut tout rapprocher (Brejnev et Mendès-France: les deux ont gouverné un pays sans en être présidents, le tabac et le chewing-gum: tous deux apportent de la satisfaction gustative à ceux les consommant etc.) tout en précisant trois fois que l'un est nettement pire que l'autre: la pratique sexuelle homosexuelle et la pratique sexuelle zoophile pour montrer que si l'on ne condamne pas moralement l'une aucun argument ne sied à exprimer du dégoût pour l'autre, car ni l'une ni l'autre ne font de mal à personne, car tel est votre principe de morale; et que vous m'attaquez et exprimez un outrage infâme, alors que j'avais tellement de fois affirmé et ré-affirmé que les proportions n'étaient pas du tout les mêmes -et c'est une litote-. Pourtant, moi j'avais bien dit ne pas vous mettre -loin de moi de faire cela- sur le même niveau que ceux ayant un goût pour les relations intimes avec vous savez quoi.
Ainsi, faire une comparaison entre nous chrétiens et les sanguinaires mayas sacrificateurs d'enfants ne me gênerait en soi pas du tout, tant que vous précisez bien qu'il y a un gouffre entre l'un et l'autre. Par exemple, nous ressemblons sur le fait que nous soyions tous deux préoccupés de plaîre au Seigneur (pour eux à leurs seigneurs). De même, tous pratiquons des sacrifice pour trouver grâce à Ses (leurs pour les mayas) yeux. Chez eux, c'étaient des humains, chez nous aussi c'est un humain dont nous mangeons même le corps: celui de Jésus Christ.
Cependant, bien que comparables, ces deux religions sont tout sauf équivalentes. J'utilise le même procédé dans mon argumentation logique: homosexualité et zoophilie sont deux pratiques sexuelles considérées comme étant dans leur expression charnelle, copulative pour être cru mais clair, des offenses contre Dieu selon l'enseignement de l'Eglise directement reçu des saints Apôtres du Christ. La comparaison s'arrête là POINT BARRE. Mais je le dis haut et fort, elles ne sont de très loin équivalentes. Comparables mais pas équivalentes, dans une mesure énorme.

Bref, tout cela pour dire que vous nous assimilez à une bande de malade mentaux implicitement, sans même essayer de prendre de précautions ne serait-ce que politesse froide et distante. Rapporter cela, l'information je veut dire n'a rien de mal en soi. Mais l'utiliser pour sous-entendre que nous serions une bande de dingues à l'hystérie mise en veille au fond de nous, cela est insultant, outrant, innacceptable et répugnant, et tout cela en omettant le fait que cela ne vous présente pas sous votre meilleur jour.

Bien à vous malgré tout.

P.S.: sur la justification du Mal, le parcours de réflexion d'une athée américaine sur sa justification par le matérialisme lui seul, bien défaillante comme vous le verrez:
http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 18&t=23818
Dernière modification par françois67 le lun. 24 juin 2013, 1:22, modifié 3 fois.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9653
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par Cinci » mer. 23 janv. 2013, 6:22

En écho, Olivier C écrivait :
Cette "étude" me rappelle les études des premiers anthropologues, cherchants a appuyer la théorie de la suprématie de la race blanche sur les autres, dans une perspective colonialiste.

Illustration :


[...] ... l'infériorité physiologique des noirs par rapport aux blancs trouve encore un argument dans la prétendue odeur déplaisante des noirs. Des millions de personne croient à cette odeur sui generis. [...] Presque tous les groupes humains ont été accusés à une époque ou une autre, de sentir mauvais. Les juifs naturellement n'ont pas été oubliés. «Opinion reçue», selon l'expression de sir Thomas Brown, elle ne serait plus acceptée de nos jours même par les antisémites les plus forcénés sinon au sens figuré. D'après l'écrivain de couleur Richard Wright, les noirs disent que les moricauds sentent mauvais quand ils suent, mais que les blancs sentent toujours mauvais. Selon un vétéran de la guerre dans la jungle, cité par Time, «on sent un bataillon de Japonais à 500 mètre», particularité qui n'a pu que simplifier les opérations militaires.

Les Japonais nous avaient toutefois devancés dans l'art de la téléolfaction. Leur grand anatomiste Buntaro Adachi a publié, il y a une cinquantaine d'années, une désobligeante bien que savante monographie sur l'odeur des Européens. Que les Européens visés par lui aient été des Allemands n'a sans doute guère compromis la bonne entente de l'Axe.

L'inanité de telles accusations apparaît dans les explications qu'on en donne. Ainsi on a justifié l'élimination des noirs de certains emplois parce que à l'encontre des blancs «qui exsudent du sel avec leur sueur pour en atténuer l'odeur», les nègres, eux, n'ont pas de sel. C'est pour cette raison que beaucoup de blancs refusent de s'asseoir près d'eux dans les tramways et préféreraient, prétendent-ils, se passer de manger plutôt que d'avoir des nègres à leur table. Mais on ne s'explique pas dès lors le plaisir qu'ils ont à prendre leurs repas dans des wagons-restaurants, ni comment ils arrivent à avaler des mets préparés par des noirs et servis par des noirs, qui se tiennent sans cesse derrière eux. Le professeur A.M. Lee de l'Institut de sociologie de l'université Wayne (Détroit, Michigan) rapporte qu'à la suite des émeutes raciales de juin 1943, un des témoins lui aurait déclaré avoir été pris de nausées dans un cinéma lorsque, la lumière étant revenue, il s'était aperçu que son voisin était un noir. La cause de ses nausées était, selon lui, que «le noir sentait affreusement mauvais», mais il ressort de ses propres dires que le sens olfactif de cet homme délicat était inhibé par l'obscurité.

[...]

Tout comme pour les noirs, on a essayé de prouver que les juifs étaient physiologiquement différents des non-juifs et qu'ils constituaient une race à part. On affirme souvent que certaines maladies sont particulières aux juifs. Ainsi le docteur George Boris Hassin écrivait en 1925 que l'idiotie juvénile amaurotique se rencontre exclusivement dans les familles juives venues de l'ancienne Pologne russe et ajoutait que cette tendance raciale demeure le seul et indiscutable facteur étiologique de la maladie. «Les cas typiques de cette maladie, écrivait-il, se présentaient presque exclusivement chez les jeunes hébreux, en particulier ceux dont les parents émigrèrent des provinces polonaises de l'ancien empire russe». Dans l'entre-temps, il avait été soutenu par le Dr Frank R. Ford qui, en 1937, avait déclaré que la maladie se limite à de rares exceptions près à des sujets de race juive.

De telles opinions n'étaient pas imprimées dans des organes de combat antisémite, mais dans des publications savantes, rédigées à l'intention des spécialistes. Le modeste profane croit volontier que des déclarations aussi catégoriques, provenant non pas de simples docteurs mais de docteurs qui enseignent aux docteurs, doivent être l'aboutissement logique d'investigations exhaustives, d'observations répétées et contrôlées.

[...]

Une autre «maladie juive» est la maladie de Buerger, affection du système circulatoire qui se rencontrerait presque exclusivement chez les juifs, selon le docteur Leo Buerger qui la découvrit. Dans un rapport de 1924, le Dr Buerger note que sur 500 malades étudiés, 10 seulement n'étaient pas juifs. Pour beaucoup de médecins et même de spécialistes, la question était de ce fait réglée : la maladie de Buerger était une maladie juive*.

Pour le sceptique, tout cela rappelle de manière inquiétante l'histoire des chevaux blancs et des chevaux noirs de mon oncle.


  • Gribouille informe M. Thomas que les chevaux blancs de son oncle mangent deux fois plus que les chevaux noirs et il se demande pourquoi. Après enquête, on s'aperçoit que c'est parce que l'oncle a deux fois plus de chevaux blancs que de noirs. Cette vieille plaisanterie a toujours beaucoup de succès au music-hall.
[/size]


Selon d'autres observateurs, les juifs participeraient d'une biologie différente. Guttmacher dit que tous les commentateurs s'accordent pour dire que les juifs ont une plus grande proportion d'enfants mâles que les non-juifs. Mais qu'est-ce donc au fait qu'un juif ? Et qui sont ces commentateurs anonymes ? Dans quelle mesure faut-il limiter ce tous puisque ni Fishberg, ni Kautsky ni Scheinfeld, ni Hogben ni Haldane et ni Huxley ne sont du nombre ?

Aux yeux du populaire, les juifs comme les noirs, auraient une psychologie différente. Cet argument fut invoqué pour empêcher la nomination de Brandeis, en 1916, à la cour Suprême des États-Unis. On affirma que ce juif serait incapable d'interpréter des lois faites par des esprits occidentaux.

[...]

L'idée de justifier des brimades par une différence biologique est un produit de la pensée moderne. Ou plutôt, comme le fit remarquer John Stuart Mill à la naissance de cette idée, elle est un produit de la paresse intellectuelle. «De toutes les manières vulgaires de ne point tenir compte des influences sociales et morales sur l'esprit humain, écrivit-il, la plus vulgaire consiste à expliquer la diversité des types et des comportements par des causes naturelles intrinsèques.»

Source : Histoire naturelle des sottises ou 3000 ans d'erreurs quotidiennes, Librairie Plon, traduit de l'américain par Bernard Heuvelmans (Alfred A. Knopf, The Natural History of Nonsense, New-York, 1961),

______

* La clientèle du Dr Buerger, à l'époque de sa découverte (il était alors attaché à l'hôpital de Mont-Sinai à New-York) était en majeure partie israélite. Quand le Dr Horton de la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota), où les juifs sont dans une proportion moindre qu'à Mont-Sinai, fit paraître en 1938 une autre étude sur cette maladie, il ne confirma en rien les observations du Dr Buerger. Le Dr Horton avait étudié 948 cas parmi lesquels 262 juifs et il était arrivé à cette conclusion que cette maladie que l'on supposait presque exclusivement juive, se rencontre en fait dans presque toutes les races.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10635
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par Fée Violine » mer. 23 janv. 2013, 14:41

françois67 a écrit :vous savez quels pays ont systématiquement les plus hauts taux de suicide? Les pays les plus athées et les moins religieux, comme la République Tchèque ou la Suède.
Pour la Suède, je peux ajouter qu'il y a de gros problèmes d'alcoolisme parmi les jeunes, ce qui est une forme de suicide lent.

JustineF
Quæstor
Quæstor
Messages : 339
Inscription : mar. 20 mars 2012, 18:16

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par JustineF » mer. 23 janv. 2013, 21:41

Pour la Suède, je peux ajouter qu'il y a de gros problèmes d'alcoolisme parmi les jeunes, ce qui est une forme de suicide lent.
Cela vaut aussi pour l'Irlande et la Pologne pourtant de fiers bastions du Catholicisme.

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par ti'hamo » ven. 25 janv. 2013, 11:31

@Cinci

Décidément, sur ce sujet comme sur d'autres, j'envie votre richesse en sources bibliographiques... est-ce votre bibliothèque personnelle qui se trouve bien fournie, ou bien êtes-vous particulièrement doué pour effectuer des recherches en ligne ?
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par salésienne05 » ven. 25 janv. 2013, 15:44

Le taux de suicide des pays du Nord vient également de faible ensoleillement annuel de ces contrées. Certains pays incitent même leurs citoyens à recevoir leur dose d'ultra-violets l'hiver. Là, ce n'est pas une vue de l'esprit : la Pologne et la Suède ne se situent pas à la même latitude. Quant à la Russie, étant donnée l'immensité du pays, il faudrait voir où l'on se suicide le plus.

Les pays du Nord, en effet, ont aussi un triste record quant à la consommation d'alccols forts (je pense à la vodka pour la Russie). Cela n'aide pas à conserver un travail, à avoir les idées claires et à être l'acteur de sa propre vie.

Fraternellement.

Cécile -qui a fait une dépression nerveuse à cause du manque de soleil en migrant de Marseille à Paris pour ses études :p

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9653
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par Cinci » ven. 25 janv. 2013, 19:25

Ti'hamo,

Comme pour la petite histoire :

Le livre humoristique présenté comme traité d'histoire naturelle des sottises se trouve dans ma bibliothèque depuis quelques années. Don pour moi provenant à l'origine d'un monsieur qui maintenant n'est plus, qui souffrait d'un mal qui l'aura finalement emporté il y a 5 ans (cf. maladie de Parkinson, forme sans tremblement), un monsieur sympathique dont je m'occupais alors et avec qui j'étais en relation professionnelle (avec qui le courant passait bien entendu; même si nous n'étions pas d'accord en matière de foi et lorsque lui-même se sera révélé sceptique jusqu'au bout finalement).

J'aurai pensé mettre l'extrait ici à raison (entre autres) de ce ton pince-sans-rire qui se trouve présent dans ce bouquin et qui fini par être franchement désopilant à la fin.

Les détails livrés dans le bouquin ne sont pas inventés (au moins tous ceux qu'il me serait possible de vérifier, c'est à dire pour peu que je pourrais les vérifier ou comme les ayant vu au moins être relatés par d'autres*) illustraient ''assez'' ce que Olivier voulait dire. Ils font songer aussi à cette présente étude dont Justine parle.

Je trouve formidable la remarque donnée pour être celle de John Stuart Mill également. Il me semble que cette dernière tomberait tellement à point avec la propension toujours actuelle à trouver des justifications physiologiques (les gênes, les circonvolutions du cerveau, la biologie) dans le fait que les uns seraient à part des autres. On dira «les croyants» de nos jours, les homosexuels, etc.

[...]

Oui, c'est vrai que j'ai quand même un certain nombre d'ouvrage dans la bibliothèque chez moi. C'est souvent dans cette dernière aussi que je pige pour une citation. Mais la quantité reste raisonnable. La bibliothèque nationale que je fréquente assez régulièrement reste une source importante pour les documents. C'est peut-être 55% vs 45% ou soit 55% du temps la citation va provenir d'un ouvrage en papier qui ne m'appartient pas. Je privilégie les bouquins physiques aux textes en ligne.

Quand je citerais le Déclin de Gibbon ou les écrits de Michelet sur la Révolution; si ce sont les ouvrages du père Sesboüé, le guide des difficultés de la foi catholique ou comme si je citerais Claude Trestmontant encore (Comment se pose le problème de l'existence de Dieu, etc) : il en proviendra bien de ma ''biblio'' personnelle. Il en sera de même pour un autre extrait que j'aimerais glisser dans la section des actualités. Je songe ici au bel avenir de la guerre ... Le bel avenir de la guerre ... Il s'agira encore d'un bouquin que j'ai sur les tablettes à la maison. Par contre, au sujet de l'Algérie ... là, là ... c'est le désert chez moi (sourire). Néophyte total en cette dernière tranche des études historiques : la bibliothèque nationale sera la bienvenue comme mine pour les sources, les documents, pour soutenir la réflexion.

__

* ... dans des écrits de Stephen Jay Gould par exemple, en matière d'illustrations de discours savant d'hier sur les races, celui de l'an 1880, 1895 ou 1910, etc.;comment les noirs devaient être plus près du singe en fonction d'études savantes et rationnelles, comment les criminels se distinguent des honnêtes gens par la forme des bosses sur le crâne, etc.

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1388
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par françois67 » jeu. 31 janv. 2013, 0:57

salésienne05 a écrit :Le taux de suicide des pays du Nord vient également de faible ensoleillement annuel de ces contrées. Certains pays incitent même leurs citoyens à recevoir leur dose d'ultra-violets l'hiver. Là, ce n'est pas une vue de l'esprit : la Pologne et la Suède ne se situent pas à la même latitude. Quant à la Russie, étant donnée l'immensité du pays, il faudrait voir où l'on se suicide le plus.

Les pays du Nord, en effet, ont aussi un triste record quant à la consommation d'alccols forts (je pense à la vodka pour la Russie). Cela n'aide pas à conserver un travail, à avoir les idées claires et à être l'acteur de sa propre vie.

Fraternellement.

Cécile -qui a fait une dépression nerveuse à cause du manque de soleil en migrant de Marseille à Paris pour ses études :p
Bonjour,
avant de vouloir réduire en miettes mon rapprochement, je vous signale que cela ne concerne pas que la Suède, mais aussi la République Tchèque, pays qui bat des records de suicides dans le monde entier, et où seulement 9% des personnes sont réellement religieuses, c'est à dire pratiquantes, elles sont généralement regroupées dans la campagne de Bohême, et seules 19% de la population dit croire en un Dieu personnel. Pourtant, juste à l'est, sous la même latitude la Slovaquie, avec laquelle les Tchèques ont formé un état pendant 80 années et dont ils sont très proches culturellement, linguistiquement, dans les mentalités, bref à tous les égards. Les deux peuples s'appellent même souvent "nos frères Tchèques" et réciproquement. Pourtant, en Slovaquie, environ 68% des gens croient en Dieu et d'après mes estimations basées sur mon expérience là-bas plus d'un tiers est fortement pratiquante. Or, on pourrait penser que la pauvreté contribuerait à faire un plus grand taux de suicide. De même, l'alcoolisme. La Slovaquie est généralement plus pauvre -même si ces toutes dernières années cela devient de moins en moins vrai, mais nous parlons là de tendances générales- et chez les hommes une bonnes moitié sont dans les villes comme à la campagne des alcooliques notoires qui ne le cachent même plus. Pourtant, comparez les taux de suicide pour 100 habitants en Slovaquie et en République Tchèque, et il n'y aura pas photo.
Comment expliquer cela? La seule vraie variable qui change est la religiosité.
Et il ne s'agit vraiment pas là d'une constatation ponctuelle ou toute récente, elle doit être plus vieille que la plupart d'entre nous sur ce forum présents.

Bien à vous.
Dernière modification par françois67 le lun. 24 juin 2013, 0:07, modifié 1 fois.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
stroopy
Censor
Censor
Messages : 69
Inscription : sam. 02 févr. 2013, 19:48

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par stroopy » ven. 08 févr. 2013, 20:45

Je pense pour ma part que c'est l'absence de foi (de morale, de repères etc)
qui est un facteur aggravant pour les troubles mentaux.
L'absence de foi c'est avancer dans le vide jusquà y tomber. :fleur:
" Le cœur tranquille est la vie du corps ; l'envie est la vermoulure des os. "
Proverbe de Salomon ; La sainte Bible, XIV, 30 - Xe s. av. J.-C

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : lun. 22 oct. 2012, 21:54

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par Vincent » ven. 08 févr. 2013, 20:58

stroopy a écrit :Je pense pour ma part que c'est l'absence de foi (de morale, de repères etc)
qui est un facteur aggravant pour les troubles mentaux.
L'absence de foi c'est avancer dans le vide jusquà y tomber. :fleur:
C'est passer d'un extrême à l'autre. Une étude vous donnera sûrement raison, n'en doutons pas. Mais l'intérêt, d'un extrême à l'autre, est discutable.
« Nous serons pauvres et nous souffrirons la misère aussi longtemps qu’il le faut, comme une ville assiégée qui n’entend pas capituler, mais nous montrerons que nous sommes quelque chose. »
Vincent Van Gogh.

Avatar de l’utilisateur
stroopy
Censor
Censor
Messages : 69
Inscription : sam. 02 févr. 2013, 19:48

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par stroopy » ven. 08 févr. 2013, 21:03

Les repères, la morale, la foi sont à la vie ce que le code de la route est
pour circuler en sécurité (pour le moins) sur nos accès routiers.
Sans règles imaginons l'anarchie qui résulterait sur nos routes :sonne:
" Le cœur tranquille est la vie du corps ; l'envie est la vermoulure des os. "
Proverbe de Salomon ; La sainte Bible, XIV, 30 - Xe s. av. J.-C

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : lun. 22 oct. 2012, 21:54

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par Vincent » ven. 08 févr. 2013, 21:07

stroopy a écrit :Les repères, la morale, la foi sont à la vie ce que le code de la route est
pour circuler en sécurité (pour le moins) sur nos accès routiers.
Sans règles imaginons l'anarchie qui résulterait sur nos routes :sonne:
Les repères, la morale, oui. Ça s'apprend. On ne peut forcer la foi, et ne pas l'avoir n'est pas une tare.
« Nous serons pauvres et nous souffrirons la misère aussi longtemps qu’il le faut, comme une ville assiégée qui n’entend pas capituler, mais nous montrerons que nous sommes quelque chose. »
Vincent Van Gogh.

Avatar de l’utilisateur
stroopy
Censor
Censor
Messages : 69
Inscription : sam. 02 févr. 2013, 19:48

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par stroopy » ven. 08 févr. 2013, 21:17

Vous avez raison pour la foi c'est ce qui la rend tellement précieuse . :ciao:
" Le cœur tranquille est la vie du corps ; l'envie est la vermoulure des os. "
Proverbe de Salomon ; La sainte Bible, XIV, 30 - Xe s. av. J.-C

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : lun. 22 oct. 2012, 21:54

Re: Etude récente:Les croyants plus enclins aux troubles men

Message non lu par Vincent » ven. 08 févr. 2013, 21:29

Très précieuse. Prenez-en soin. :oui:
« Nous serons pauvres et nous souffrirons la misère aussi longtemps qu’il le faut, comme une ville assiégée qui n’entend pas capituler, mais nous montrerons que nous sommes quelque chose. »
Vincent Van Gogh.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités