Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Psychologie - Psychanalyse - Psychiatrie - Psychologie sociale - Pathologies psychiques
Quejana
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : sam. 14 oct. 2017, 10:38

Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par Quejana » sam. 02 févr. 2019, 12:00

Bonjour,
Je souffre d'une maladie mentale : la schizophrénie. Il ne s'agit pas d'un dédoublement de la personnalité, contrairement aux idées reçues. "Schizo" veut bel et bien dire "scinder" mais il faut le comprendre dans le sens "scindé de la réalité" plutôt que "scindé en deux". A l'époque où je ne prenais pas de médicaments, j'avais donc des croyances erronées telles qu'un sentiment de culpabilité implacable ("Je suis coupable de tout", "J'ai commis le péché impardonnable"). J'avais aussi l'impression de percevoir des choses que les autres ne perçoivent pas. Je n'ai jamais eu d'hallucinations mais il m'a semblé sentir des choses - sans que je ne leur donne véritablement un nom - qui appartenaient à un autre monde, un monde invisible.
Les symptômes de ma schizophrénie ont commencé lorsque je me suis convertie au christianisme. Dès que j'ai eu la foi, j'ai regardé le monde différemment. J'ai notamment vu la beauté de certaines choses, comme par exemple la beauté de la nature. J'ai également été plus sensible aux rapports entre les hommes. Par exemple, j'ai vu qu'une marge invisible séparait les personnes sans domicile fixe des personnes ayant un toit, les personnes malades des personnes en bonne santé ; et que cette marge invisible ne pouvait être franchie que par le secours de l'Esprit saint. J'ai senti de cette manière des "barrières invisibles". Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres. Autre exemple : j'ai senti que chaque homme portait un fardeau invisible sur ses épaules, plus ou moins grand. Lorsque je faisais du bien autres, je sentais également qu'une force invisible s'échappait de moi. Je sentais aussi qu'un immense amour était posé sur moi auquel je devais répondre. J'ai senti bien d'autres choses mais il serait long de les résumer ici.
J'ai cru que c'était par le secours de l'Esprit saint que je sentais toutes ces choses. Mais il s'est avéré que j'étais en vérité, atteinte d'une maladie psychique.
Or, chose terrible, ma foi a commencé à éclore au moment où ces symptômes de ma maladie se sont déclarés. Ce qui fait que maintenant, je suis incapable de discerner ce qui vient de mon esprit malade et ce qui vient de la foi. Dans mon cas, christianisme et maladie mentale sont intrinsèquement liés. Je ne sais comment distinguer les deux. J'aimerais guérir de ma maladie, ou tout du moins ne plus en sentir les symptômes mais j'ai peur qu'une fois tous ces symptômes traités, je perde ma foi : "Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux"
J'imagine bien pourtant qu'il y a une différence entre l'âme et l'esprit, que les médicaments agissent sur l'esprit, non sur l'âme. Mais comment distinguer les deux ?
Si l'âme est ce que l'on éprouve au plus profond de nous, mon âme elle-même est blessée, car même sous médicaments, je sens une grande tristesse et quand je pense sérieusement à ma foi, une culpabilité inextricable.
Qu'en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1546
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par Xavi » sam. 02 févr. 2019, 14:41

Bonjour Quejana,

Merci pour votre témoignage et votre question.

N’ayez crainte pour votre esprit ! Aucune maladie du corps, y compris aucune perturbation du cerveau, ne peut atteindre l’esprit que le souffle spirituel de Dieu a créé en nous. Cet esprit qui nous permet d’être en relation avec Dieu est toujours totalement et parfaitement préservé des perturbations que notre corps peut subir, même s’il en partage les souffrances, les troubles et toutes les particularités.

Notre âme, c’est la personne que nous sommes. Nous n’avons pas une âme, nous sommes, chacun, une âme. Cette âme a une double nature corporelle et spirituelle. C’est par l’esprit insufflé dans un corps humain (avec un ADN à nul autre pareil) que Dieu crée l’âme que nous sommes. Sans le corps, il n’y a pas d’âme humaine. Sans l’esprit, il n’y a pas d’âme humaine.

Dès qu’une âme est conçue, sa réalité spirituelle peut certes être affectée par l’état de sa réalité corporelle, mais elle demeure même si le corps se dégrade et meurt.

Vous pouvez confier au Seigneur vos troubles, ceux de votre âme, en toute confiance car, par votre esprit, vous ne cessez jamais d’avoir accès à Lui et Il vous est toujours tout proche.

Quejana
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : sam. 14 oct. 2017, 10:38

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par Quejana » sam. 02 févr. 2019, 15:14

Bonjour Xavi,
Merci pour votre message ! Mais plusieurs questions me viennent maintenant en tête :
Quelle est la différence entre l'âme et l'esprit ? je ne connais pas bien les définitions de ces deux entités.
Si l'âme est liée au corps, comment survit-elle après la mort ? est-ce l'esprit qui est l'entité la plus spirituelle ou l'âme ? l'âme étant liée au corps, je suppose que c'est l'esprit qui est éternel et incorruptible, donc que c'est lui qui survit après la mort mais j'ai peut-être mal compris.
Comment fait-on pour distinguer les deux ? comment sait-on ce qui vient de l'âme, ce qui vient de l'esprit ?

Merci d'avance pour votre réponse !

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1546
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par Xavi » sam. 02 févr. 2019, 17:43

Nous sommes incapables de dissocier clairement notre âme de son corps ou de son esprit.

Aujourd’hui, dans la chair, notre connaissance est partielle et nous voyons comme à travers un voile. C’est ce que nous dit St Paul (1 Co 13, 9-12).

Par la foi, la prière, les sacrements, la communion de l’Église et, surtout, l’amour, nous essayons et pouvons de mieux en mieux discerner la présence et la volonté de Dieu.

Il n’y a là ni truc, ni magie qui « marche à tous les coups » pour répondre « clairement » à votre question. Il y a seulement un chemin avec le Christ, une conversion et une écoute intérieure que le Seigneur nous aide à faire mûrir en nous.

Ce qui survit à la mort, c’est nous-mêmes, notre âme.

Notre esprit n’est pas une entité distincte de notre âme, ni de notre corps. Les trois ne font qu’un. Notre âme n’est pas plus ou moins spirituelle que notre esprit, ni plus ou moins corporelle que notre corps.

Il est vain et cela n’a pas de sens d’essayer de les séparer ou de les distinguer. Certes, notre corps physique actuel meurt un jour, mais l’âme de « ce » corps (pas du corps de quelqu’un d’autre) est définitivement créée et pourra, après sa mort, retrouver « son » corps ressuscité, même si sa « matière » sera autre. À chaque âme ne correspond qu’un seul corps avec un esprit insufflé par Dieu, le sien, celui dont elle est l’âme.

Comment l’âme survit-elle après la mort ? Mais, tout simplement parce qu’elle spirituelle et pas seulement corporelle. Nous sommes corps et esprit.

Si vous souhaitez approfondir cette question vous pouvez parcourir le fil intitulé « L’âme, l’esprit et le corps » dans la section Théologie du forum avec le lien suivant :
viewtopic.php?f=92&t=40548

Quejana
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : sam. 14 oct. 2017, 10:38

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par Quejana » sam. 02 févr. 2019, 18:23

Merci, ce sujet m'a permis de remettre certaines choses à leur place. Cela me donne envie de lire saint Thomas d'Aquin. J'apprends en lisant votre message que je ne suis pas la seule à ne pas bien savoir discerner ce qui vient de l'âme et ce qui vient de l'esprit.

Je me suis fait la supposition suivante concernant le lien entre maladie mentale et foi :
Peut-être que certains saints, en particulier les mystiques, souffraient de pathologies mentales ou neurologiques ; et que Dieu s'est servi de leur pathologie pour les sanctifier et se révéler à eux : faire voir des anges à quelqu'un qui a une prédisposition à avoir des hallucinations, nuit de la foi et persévérance pour les graves dépressions, extase pour les épileptiques... Peut-être est-ce justement par les portes de la maladie que peut passer la lumière. Le Royaume des Cieux n'est-il pas réservé aux plus faibles et aux plus vulnérables ? "Car lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort" (2 Corinthiens 12:10)
Dans ce cas, l'esprit serait une sorte de terrain propice (terrain dépressif, schizophrène avec hallucinations, épileptique...) et l'âme serait la chose bonne qui pousse sur ce terrain (persévérance et ascèse pour la dépression, visions d'ange pour le schizophrène, extase pour l'épileptique...) Si la personne a une âme pure, elle ne tirera que du bien de sa maladie ; si elle a une âme encore corrompue, cette maladie la poussera vers le mal.
De cette manière, les gens atteints d'une maladie mentale auraient exactement les mêmes possibilités de faire le bien que les autres. Car leur possibilité de faire le bien ne se situerait pas au niveau du terrain pathologique mais au niveau de ce qui pousse dessus.
Le terrain serait l'esprit et ce qui germe dessus l'âme.

Je me suis fait cette réflexion pour me convaincre que ma maladie ne m'empêcherait pas d'être une bonne chrétienne. Mais je trouve qu'elle est en fin de compte, dangereuse. Car elle pousse à se complaire dans la maladie. Et de ce fait, je ne suis plus de cet avis quitte à parfois adopter une position de victime ou à pousser des plaintes comme le fait Job. Mais malgré cela, dans mes plus grands moments de remise en question, une voix en moi me fait culpabiliser et me laisse penser que ma maladie n'est pas une chose qui peut m'empêcher de faire tout aussi bien que les autres. Toute maladie n'est-elle pas en effet une occasion de sainteté ?
Qu'en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par la Samaritaine » dim. 03 févr. 2019, 1:04

Quejana a écrit :
sam. 02 févr. 2019, 18:23
Je me suis fait cette réflexion pour me convaincre que ma maladie ne m'empêcherait pas d'être une bonne chrétienne. Mais je trouve qu'elle est en fin de compte, dangereuse. Car elle pousse à se complaire dans la maladie. Et de ce fait, je ne suis plus de cet avis quitte à parfois adopter une position de victime ou à pousser des plaintes comme le fait Job. Mais malgré cela, dans mes plus grands moments de remise en question, une voix en moi me fait culpabiliser et me laisse penser que ma maladie n'est pas une chose qui peut m'empêcher de faire tout aussi bien que les autres. Toute maladie n'est-elle pas en effet une occasion de sainteté ?
Qu'en pensez-vous ? Quejana
Oui toute maladie est une occasion de sainteté, j'en suis convaincue. Je crois que ce que vous "sentez", des marges entre les bien portants et les malades, entre les gens de la ville et les personnes SDF, ce sont des murs invisibles au plus grand nombre mais visibles pour vous, et réels. Votre maladie vous donne une hyper sensibilité, des antennes. Ce qui est compliqué dans cette maladie, c'est de discerner si les antennes sentent du réel ou de l'illusion, de l'hallucination car c'est aussi un des symptômes. Il s'agit de se confier sans cesse à l'Esprit Saint, en toute chose...

Je ne sais si vous habitez Paris mais je vous conseille vivement un chemin thérapeuthique en logothérapie. A Paris, le centre de logothérapie s'appelle EFRATE et on peut y consulter un logothérapeuthe. Ils y collaborent souvent avec des psychiatres qui leur envoient des personnes attteintes de maladies comme la vôtre et des personnes suicidaires ou anorexiques.

La logothérapie, créée par le psychiatre Victor Frankl, c'est la thérapie par le sens de la vie : la personne apprend à extraire de tous les événements de sa vie des valeurs et un sens spirituel profond pour faire des choix nouveaux (thérapie brève de quelques mois). A l'époque de Frankl, Freud prétendait que l'homme n'était que corps et âme, soma et psyché et que tous ces problèmes n'étaient que névrose, conflits psycho-somatiques, en lui-même. La religion pour Freud n'était qu'infantilisme et recherche du Père pour fuir l'angoisse.

Pour Frankl, l'homme est aussi esprit, il est ouvert à la transcendance, ce qui est la marque de l'Humain. Frankl dit que l'homme bien souvent souffre de névrose existentielle : de manque d'ouverture à la transcendance pour laquelle sa nature profonde est faite. Il diffère donc radicalement de Freud ce sujet. Alors que Freud représente la psychologie des profondeurs, Frankl représente la psychologie des hauteurs.

En Christ,

Samaritaine

Jeanne
Ædilis
Ædilis
Messages : 49
Inscription : mar. 18 sept. 2018, 10:29
Conviction : Catholique

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par Jeanne » dim. 03 févr. 2019, 9:23

Bonjour Quejana,
J'ai (eu?) un diagnostic proche du vôtre et je sais qu'il faut éviter les sujets "délirogènes". La religion en est un.
Je vous conseille de méditer et prier, pour calmer votre hyperactivité cérébrale.
Laisser passer les questions qui vous assaillent et vous faire accompagner pour avoir une pratique et une vision ancrées de votre foi.
Sur ce forum je dois dire que c'est parfait !
Je sais que je ne réponds pas à ce que vous demandez mais je suis sensible à vos écrits pour avoir traversé un peu le même parcours.
Vous pouvez faire une force de ce que vous vivez, et de ce que vous êtes.
Attention à ne pas vous refermer sur le diagnostic, la vie est surprenante et le plan de Dieu pas toujours prévisible.
Je vous souhaite le meilleur, et surtout restez sur ce forum tellement apaisant, er écoutez ce que Dieu vous dit, ne tenez pas toute la place dans votre tête.
Écoutez.
J'espère ne pas avoir été maladroite.

Quejana
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : sam. 14 oct. 2017, 10:38

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par Quejana » dim. 03 févr. 2019, 14:01

Merci Samaritaine pour votre long message. Ça a l'air très intéressant cette logothérapie. J'habite effectivement près de Paris et Je vais me renseigner là-dessus. Le travers de la psychiatrie est parfois de ne pas prendre en compte les besoins existentiels du patient, en attribuant tout à la pathologie. Guérir par notre rapport à la transcendance peut être une excellente idée.

Jeanne, vous n'avez pas du tout été maladroite. J'espère en effet trouver sur ce forum l'apaisement que je cherche. Il est vrai que penser que je suis malade m'apporte un certain soulagement : cela me fait moins peur que les angoisses métaphysiques et culpabilisantes que j'ai pu avoir à cause de cette maladie. Néanmoins, il est vrai que je ne dois pas m'enfermer dans un diagnostic.
Bon courage à vous et merci pour votre message !

BNicolas34
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : jeu. 31 janv. 2019, 21:44
Conviction : FOI dans les Saintes Ecritures

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par BNicolas34 » dim. 03 févr. 2019, 15:19

Bonjour à toutes et à tous,


ma contribution vers l'aide, est une aide d'un évangéliste que j'estime beaucoup car on sent que la présence du SEIGNEUR est avec lui.

Il parle de l'âme, de l'esprit et du corps, en utilisant les versets Bibliques.


Je suis avant d'être catholique un chrétien.





Amicalement, fraternellement,
Nicolas

Quejana
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : sam. 14 oct. 2017, 10:38

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par Quejana » dim. 03 févr. 2019, 18:22

Merci BNicolas34 !
On revient toujours à 1 Thessaloniciens 5:23
Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ !
Saint Paul place l'esprit en premier. Je croyais que l'esprit était moins important que l'âme, qu'il représentait nos facultés intellectuelles et l'âme notre partie immortelle, qui retournera à Dieu. Apparemment, tout le monde n'est pas d'accord sur les définitions du mot "âme" et du mot "esprit".

Avatar de l’utilisateur
ChristianK
Senator
Senator
Messages : 783
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par ChristianK » ven. 22 févr. 2019, 1:01

L'âme est plus large que l'esprit (intellect + volonté), et les animaux et plantes ont une âme. L'esprit est une faculté de l'âme, une puissance, qui peut ou non être en acte, en état de veille ou sommeil, au contraire de l'âme. Les 5 sens sont d'autres facultés de l'âme, ainsi que les 4 sens internes (dont imagination et mémoire)

Ps. Toute maladie ou épreuve peut faire office de signe décidé de toute éternité par la providence pour enseigner et guider un fidèle dans sa vocation. Il n'y a pas vraiment de hasard..

Quejana
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : sam. 14 oct. 2017, 10:38

Re: Comment cerner la différence entre l'âme et l'esprit ?

Message non lu par Quejana » dim. 24 févr. 2019, 18:00

Merci ChristianK pour ces explications :)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités