J'ai fait un rêve...

Psychologie - Psychanalyse - Psychiatrie - Psychologie sociale - Pathologies psychiques
Avatar de l’utilisateur
Zvjezdana62
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 597
Inscription : mar. 05 août 2008, 23:23

J'ai fait un rêve...

Message non lu par Zvjezdana62 » mar. 07 juil. 2009, 10:07

L’origine d’un rêve?

Je voudrais ici vous raconter une histoire un peu drôle:

Une personne (une jeune fille croyante) se trouvait dans des difficultés financières et cherchait un travail quelconque mais après avoir eu deux expériences très mauvaises elle a commencé à avoir peur et à chercher un issue indépendant, c'est-à-dire une façon de gagner d’argent sans dépendre d’un donneur d’emploi. Alors elle est venue à l’idée d’écrire un livre. Après avoir longtemps réfléchi et fait des recherches et cherché des conseils de ses amies sur le genre de ce livre à écrire, elle a décidé d’écrire un livre sur les vampires parce que, comme elle nous a dit, c’était très populaire. Le problème était qu’elle ne savait pas quoi imaginer parce qu’elle avait l’impression que les autres ont déjà tout écrit.
Alors elle a décidé de prier Dieu de lui envoyer une inspiration. Elle savait que ce n’était vraiment pas le type de demande à faire à Dieu mais elle l’a fait quand même. Un soir avant de se coucher elle a prié de tout son cœur et a promis à Dieu que si elle devient riche et connue qu’elle fera des bonnes choses pour se ‘racheter’.

Le matin suivant pendant qu’elle s’éveillait elle a ‘entendu’ une voix féminine un peu moqueuse mais sans méchanceté qui lui disait: "un e-mail de Dieu, clique sur save" et après des ‘paroles’ lui ont commencé à ‘passer’ dans la tête. En bref elle a ‘reçu’ une courte histoire que j’appellerais du genre écologique, quelque chose sur les oiseaux en train de disparaître à cause de la destruction de nature causée par des hommes. Le titre était ‘Le moineau’.

Alors selon vous cela aurait vraiment pu être un message de la part de Dieu ou c’était seulement son propre subconscient parce qu’elle savait au fond que sa démarche n’était pas du tout ni sage ni pertinente? Un ange (ou quelqu’un d’autre qui vient de Dieu, une âme du paradis par exemple) pourrait agir de cette manière?
"Invoque-moi, je te répondrai, je te révélerai de grandes choses, des choses inaccessibles que tu ne connais pas."

Jérémie, 33, 3

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: L’origine d’un rêve?

Message non lu par zélie » mar. 07 juil. 2009, 10:42

Mais alors finalement ce ne fut pas une histoire de vampire, mais une histoire écologique beaucoup plus saine et pédagogique pour le lecteur, non?
Pourrait-on alors penser qu'à une demande en partie saine (inventer une histoire) Dieu n'ait répondu que sur la partie saine (par une histoire saine)? Et qu'il ait occulté la forme initiale souhaitée (le thème des vampires)? Donc la dame peut gagner sa vie, mais sans sombrer dans la décrépitude spirituelle...
Oui, bon, ça fait un peu marchand de tapis mon explication, il vaut mieux attendre d'autres posts!

Zélie

Avatar de l’utilisateur
Zvjezdana62
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 597
Inscription : mar. 05 août 2008, 23:23

Re: L’origine d’un rêve?

Message non lu par Zvjezdana62 » mar. 07 juil. 2009, 11:07

Au contraire chère Zélie je trouve que c’est une remarque très intéressante (écrire vraiment un livre mais un livre sur un sujet ‘sain’ et pas abandonner cette idée définitivement).

Mais moi ce qui m’intéresse en premier lieu c’est si ce ‘message’ pourrait être vraiment de la part de Dieu?
"Invoque-moi, je te répondrai, je te révélerai de grandes choses, des choses inaccessibles que tu ne connais pas."

Jérémie, 33, 3

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1427
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: L’origine d’un rêve?

Message non lu par Harfang » mer. 08 juil. 2009, 1:03

Pourquoi pas ? Personne n'est plus actif que Dieu. Peut-être que le rêve n'est pas exactement le fait de Dieu mais une cause qui au final a permis quelque chose.
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Zvjezdana62
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 597
Inscription : mar. 05 août 2008, 23:23

Re: L’origine d’un rêve?

Message non lu par Zvjezdana62 » mer. 08 juil. 2009, 1:50

Peut-être vous avez raison. C'est seulement qu'on imagine Dieu et surtout les anges comme des êtres posés, un peu rigides et privés de sens d'humour. Or un ange (je ne crois quand même pas que c'était Dieu en personne, Il doit avoir des choses plus sérieuses à faire que répondre aux personnes qui prient pour les choses pas très sages) qui dit d'une manière divertie et un peu moqueuse: „un email de Dieu, clique sur save" …? Enfin j'essayerai de me renseigner un peu sur le sujet.
"Invoque-moi, je te répondrai, je te révélerai de grandes choses, des choses inaccessibles que tu ne connais pas."

Jérémie, 33, 3

Milobellus
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : jeu. 20 déc. 2012, 16:41

J'ai fait un rêve...

Message non lu par Milobellus » jeu. 29 mars 2012, 7:44

Mauvais rêve
Bonjour tout le monde,

Je ne sais pas vraiment par ou commencer mais je tiens à dire que je suis jeune et croyant. Mais cette nuit, j'ai fais un rêve que j'ai eu l'impression de "vivre" réellement.
Je ne saurais trop vous dire pourquoi, mais ce rêve fût globalement assez effrayant.
Je suis perturbé, c'est pourquoi je cherche depuis mon réveil des explications.
En fait, mon rêve a débuté me semble-t-il dans mon lit de "vacances" (je ne sais pas DU TOUT pourquoi, d'autant plus que ce n'est pas un lieu que j'aime particulièrement), en sachant que j'y partageais ma chambre avec mon frère et ma soeur.
Et donc, dans ce rêve, je me suis senti comme soulevé, planant au dessus de mon lit, comme si quelqu'un me portait. J'en étais conscient mais me laissais faire comme quand j'étais petit et que j'étais content que mes parents me prennent dans leurs bras pour m'emmener dans mon lit. Ensuite, je me retrouve posé sur la table de ma chambre (en sachant que dans mon souvenir, elle est petite et fragile, donc je crois que je planais au dessus), et là je sens qu'on me tient la jambe et qu'on la soulève.
Je n'ai pas trop compris pourquoi mais en tout cas, cette présence commence à m'emmener en dehors de ma chambre et à se diriger vers la sortie, jusqu'au moment ou j'étais terrifié, et que j'essayais de crier pour sortir de ce rêve et me réveiller.
Le plus bizarre, c'est qu'en me rendormant (si je me suis vraiment réveillé entre-temps), j'étais de nouveau dans mon lit, et j'ai senti quelqu'un me toucher, mais juste simplement me toucher je crois.
Dans ce rêve "vécu", j'ai également le souvenir d'avoir essayé de réveiller mon frère, pour me rassurer je crois, sans réponse de ce côté-là me semble-t-il. Mais je ne saurais probablement plus situer ce passage dans le déroulement de mon rêve.

Enfin bon voilà, je me suis réveillé, mais pas vraiment dans un sentiment de bienveillance. Mais ça ressemble plutôt à de l'insécurité :(.

J'espère que vous pourrez m'aider, parce que pour le croyant que je suis, c'est très perturbant pour moi, et j'avoue appréhender la prochaine fois que je vais m'endormir. Je ne sais pas exactement si ce rêve est une manière de mon père de me dire quelque chose ou non. Mais faire le rapprochement entre mon père et ce sentiment d'insécurité me fais peur, parce que quand je pense ou quand je parle à mon père, c'est plutôt de la bienveillance que je ressens, pas du doute ...


Je vous souhaite une agréable journée, et un merci d'avance ! ^.^

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Rêve confus

Message non lu par jeanbaptiste » jeu. 29 mars 2012, 9:02

Je ne sais pas exactement si ce rêve est une manière de mon père de me dire quelque chose ou non. Mais faire le rapprochement entre mon père et ce sentiment d'insécurité me fais peur, parce que quand je pense ou quand je parle à mon père, c'est plutôt de la bienveillance que je ressens, pas du doute ...
Vous avez répondu vous-même à votre question :)

Sinon, je vous invite à ne pas donner trop d'importance à cet événement, à laisser tout cela de côté.

Si le rêve devient trop insistant, qu'il se reproduit trop souvent, il faudra faire quelque chose, mais sinon, il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

Milobellus
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : jeu. 20 déc. 2012, 16:41

Re: Rêve confus

Message non lu par Milobellus » jeu. 29 mars 2012, 10:47

Merci beaucoup d'avoir répondu ! ^.^
Ca me rassure un peu, mais ce n'est pas habituel comme rêve, je n'y prêterais peut-être pas autant d'attention sinon :o. Je vais essayer de suivre votre conseil. Mais pourquoi un rêve si "vrai" ? Et pourquoi des circonstances aussi étranges dans le rêve (chambre de vacances à laquelle je ne pense quasiment jamais par exemple) ? Et pourquoi j'ai eu la sensation qu'on me "préparait" pour m'emmener quelque part ?

Je ne sais pas du tout de quoi je parle, mais j'ai cru lire quelque part que les rêves venant de dieu pouvaient aussi être effrayants non ?

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Rêve confus

Message non lu par Raistlin » jeu. 29 mars 2012, 11:12

Je ne sais pas du tout de quoi je parle, mais j'ai cru lire quelque part que les rêves venant de dieu pouvaient aussi être effrayants non ?
La marque de l'Esprit-Saint, c'est la paix et la joie.

Si Dieu peut sembler nous "menacer", c'est parce que nous sommes dans une situation de grand péché. Mais alors la menace est toujours liée à ces péchés, pour notre conversion et notre Salut. Dieu ne s'amuse à nous effrayer "just for fun".

Bien à vous,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Milobellus
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : jeu. 20 déc. 2012, 16:41

Re: Rêve confus

Message non lu par Milobellus » jeu. 29 mars 2012, 11:24

D'accord, je vous remercie encore une fois pour m'avoir éclairé. Je vais essayer d'oublier ça et je vous dirai si dans les prochains jours, voire prochaines semaines, ça se reproduit ^.^". D'ici là je vais arrêter de vous ennuyer !

Bonne journée !

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

J'ai fait un rêve...

Message non lu par Invité » dim. 28 oct. 2012, 15:59

Il y a quelques semaines, j'ai fait le rêve suivant :

Je me trouvais en compagnie d'une cousine avec laquelle j'ai passé une partie de mon enfance, et que je n'ai pas revue depuis près de 35 ans. Nous marchions côte à côte en direction de Notre-Dame de Paris sur un chemin de terre labouré. La grande porte de la cathédrale était ouverte, mais un fossé devant cette porte principale empêchait les personnes de pénétrer à l'intérieur. Ma cousine pleurait beaucoup et me reprochait de l'avoir abandonnée. La cathédrale était remplie de petites roses, d'un beau rose soutenu, qui embaumaient l'air. Je me suis réveillée à ce moment-là, ressentant une grande douleur et des regrets immenses au fond de moi.

Depuis, j'ai retrouvé ma cousine et , aujourd'hui, je l'ai contactée par téléphone. Après cet entretien téléphonique, je me suis rendue dans la pièce où se trouve ma statue de Notre-Dame de Paris pour y ranger mon répertoire téléphonique. Dans la pièce flottait un parfum identique à celui des roses qui embaumaient Notre-Dame de Paris dans mon rêve. Je suis ressortie de la pièce pour me rendre compte que je ne rêvais pas. Puis, le parfum a disparu.

Avatar de l’utilisateur
Rota
Barbarus
Barbarus

Rêve de mer

Message non lu par Rota » sam. 02 mars 2013, 8:57

parfois je rêve de violentes vagues qui déferlent sur ma maison et l'envahissent, ce mois de février 2 fois en un mois. et je me réveille assez troublée ? est ce que quelqu'un peut m'aider à comprendre merci

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11006
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: rêve de mer

Message non lu par Fée Violine » sam. 02 mars 2013, 11:07

Bonjour Rota et bienvenue!

D'après les psychanalystes, les rêves de mer représentent la mère.
Au-delà du jeu de mots (qui ne fonctionne d'ailleurs qu'en français!), c'est bien possible, puisque les mères sont parfois vécues comme puissantes et envahissantes. La relation mère-fille est souvent compliquée et ambivalente.
La maison, elle, représente toujours la personne qui rêve.

Alors peut-être pensez-vous inconsciemment que votre mère vous envahit.
Mais ça n'a peut-être rien à voir avec votre situation. Un rêve ne peut être interprété que par la personne qui le fait, chaque personne a ses symboles, son histoire.
Ce que vous pouvez chercher à analyser, c'est le sentiment de trouble que vous ressentez, et chercher si ce sentiment d'envahissement correspond à quelque chose que vous avez vécu récemment.
Les rêves sont des messages que notre inconscient nous envoie pour nous aider à mieux comprendre notre vie. Ce sont des indices qui peuvent être très utiles.

Vous avez posté votre question dans "le christianisme pour les nuls". Je pense qu'elle serait plus à sa place dans la section "psychologie" car s'il existe parfois des songes envoyés par Dieu, généralement les rêves correspondent plutôt à des réalités d'ordre psychologique, naturel.

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1323
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: rêve de mer

Message non lu par mike.adoo » sam. 02 mars 2013, 11:23

Rota a écrit :parfois je rêve de violentes vagues qui déferlent sur ma maison et l'envahissent, ce mois de février 2 fois en un mois. et je me réveille assez troublée ? est ce que quelqu'un peut m'aider à comprendre merci
Bonjour Rota

Je rejoins tout à fait les propos de Fée Violine ( que je salue au passage ) : C'est vous qui avez la réponse mais pourtant , vous n'y avez pas accès ...
Il est souvent question , dans la Bible , de rêves , souvent prémonitoires et porteurs de sens ...
Pour mieux comprendre , je vous suggère ce lien http://catechisme-adulte.blogspot.fr/20 ... oires.html

Bonne lecture

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Rêve de mer

Message non lu par Cinci » dim. 03 mars 2013, 16:39

Rota,
parfois je rêve de violentes vagues qui déferlent sur ma maison et l'envahissent, ce mois de février 2 fois en un mois. et je me réveille assez troublée ? est ce que quelqu'un peut m'aider à comprendre merci

L'élément liquide - l'eau - pourrait représenter ce qui est enfoui, comme une profondeur, comme l'inconscient, comme la mort (mort et renaissance).

Moïse parvient à faire franchir la mer à pied sec au peuple, les Égyptiens sont engloutis par la mer en contrepartie.
Jésus marchait sur les eaux.
«Qui est donc celui-là auquel même le vent et la mer ...»
Il y a le récit de la tempête apaisée
Le baptême consiste à être plongé dans la mort du Christ en vue d'une renaissance. Engloutissement dans l'eau.

L'eau présente un aspect menaçant et surtout lorsqu'il y a tempête «... de violentes vagues qui déferlent sur ma maison et l'envahissent»; «... je me réveille assez troublée»

... comme Pierre est troublé à la vue des vagues et commence à couler ... angoissant ... une barque dans le récit « ... ma maison » ... une barque est une habitation ... On pourrait penser aussi à l'histoire du déluge universel avec Noé.

Ceux de la génération de Noé subissent le déluge
Les Égyptiens subissent aussi le déluge.
Il faut que le vieil homme meurt.

Tiens, une page de Simone Pacot :
  • «... un état de fusion, de confusion, d'emprise, de convoitise, entraîne forcément, chez celui ou celle qui en est victime, des émotions très fortes. La révolte, la colère, la haine, couvent ou explosent selon le cas, contre celui ou celle qui empêche de vivre. ces émotions sont bien souvent enfouies. Celui ou celle qui s'est trouvé encercler par la fusion ou l'emprise, n'ose pas les laisser émerger à la lumière. L'habitude est prise de tout garder pour soi, puisque l'expression des sentiments est quasi interdite. Bien souvent, ils n'affleurent même pas à la conscience. [...]

    Une grande souffrance qui ne dit pas son nom se cache souvent derrière la révolte : ainsi en est-il d'un enfant, qui a été injustement méconnu pour ce qu'il est , n'a pas été aimé pour lui-même. Il ne sait pas ce que c'est qu'un véritable amour qui mène à la liberté, qui laisse émerger le désir de l'autre. Il vit sous la menace constante d'être dévoré, écrasé ou rejeté : il pense que l'amour est dangereux. Il s'entoure d'une sorte de barrière défensive, il se protège de l'envahissement, ou il se replie sur lui-même.»

    Reviens à la vie, p. 140



par contraste

  • «... une vie féconde va se déployer dans le don. Et le don ne peut prendre sa source que dans la fécondité qui, telle une eau vive, va se répandre sur toute la terre
    id., p.209


Une autre histoire :


«... sur toute l'étendue de la terre, les hommes étaient devenus si pervers que Zeus décida de les exterminer. D'envoyer l'orage et la tempête jusqu'aux limites du monde et d'en finir avec l'homme mortel.

Il envoya le déluge. Avec son frère, le dieu de la Mer dont il réclama le concours, il noya toute la surface de la terre [...] seul le pic le plus élevé, le Parnasse, ne fut pas entièrement recouvert et c'est à cet étroit espace que le genre humain doit d'avoir échappé à la destruction. Quand il eut plu pendant 9 jours et 9 nuits, ce qui semblait être un grand coffre de bois s'en vint dérivant vers cet endroit, et dans cet esquif, sains et saufs, se trouvaient deux êtres humains, un homme et une femme, Deucalion et Pyrrha. Il était le fils de Prométhée, et elle, sa nièce, la fille d'Épiméthée et de Pandore. Prométhée, l'être le plus sage de l'univers, avait su protéger sa famille. Sachant que le déluge viendrait, il avait prié son fils de construire un coffre et d'y monter avec sa femme, non sans l'avoir au préalable chargé de provisions.

Zeus par bonheur ne s'en offensa pas, car ils étaient tous les deux de fidèles adorateurs des dieux. Lorsque l'esquif aborda et qu'ils en descendirent, ils ne virent autour d'eux aucun signe de vie, rien qu'une immensité d'eau; et Zeus les prit en pitié. Il ordonna aux eaux de se retirer. Lentement comme une marée baissante, la Mer et les rivières se retirèrent et la terre réapparut. Seules créatures vivantes dans un monde mort, Deucalion et Pyrrha descendirent du Parnasse. Ils trouvèrent un temple couvert de mousse mais pas tout à fait en ruine, et là ils rendirent grâce aux dieux de leur protection et les prièrent de les aider dans cette solitude désolée.

Ils entendirent une voix : «Voilez-vous la face, sortez du temple et jetez derrière vous les os de votre mère.» Cet ordre les frappa d'horreur. «Jamais nous n'oserons faire une chose pareille», dit Pyrrha. Deucalion ne pouvait que lui donner raison, mais après avoir longuement réfléchi au sens peut-être caché des mots, il l'entrevit tout à coup: «La terre est notre mère commune», dit-il à sa femme, «les pierres sont ses os et nous pouvons les jeter derrière nous sans faire le mal». C'est ce qu'ils firent et les pierres en tombant prirent forme d'hommes ou de femmes selon qu'elles étaient jetées par Deucalion ou Pyrrha. Ce fut le peuple de pierre, une race dure et endurante ainsi qu'il fallait s'y attendre et telle qu'il lui fallait bien être pour arracher la terre à la désolation laissée par le déluge.

Edith Hamilton, La mythologie, p.81



Le symbole de l'eau ou de l'agitation des flots qui engloutissent est comme revêtu d'un caractère double ou ambigüe. C'est la destruction ou perte de quelque chose, a priori comme chose angoissante à juste titre. Puis l'envahissement des eaux annonce en même temps une nouvelle fécondité, entrouvre la place pour du neuf.

On dirait que votre rêve table sur l'exploitation d'un symbole de mort et de renaissance. Je ne sais pas : peut-être une aspiration plus ou moins consciente à quelque chose de neuf et qui exigerait de laisser mourir un aspect quelconque des choses chez vous. Et alors l'inquiétude surgit. La Mer ? c'est comme une force vitale. C'est comme une vie dans les profondeurs.

C'est un peu comme dans l'histoire biblique de Jonas.

Il y a encore la mer, les eaux, la tempête qui se lève ... «les dieux exigeraient bien ...» ... perte, mort ... renoncement à quelque chose (à sa vie actuelle ?; angoissant) ... mais dans la profondeur de la Mer se trouve aussi une puissance de vie apte à opérer une renaissance ... le grand poisson dans le cas de Jonas, symboliquement parlant. Jonas n'était plus orienté du bon bord, alors la tempête ...


:)

(je ne sais pas si ça vous aiderait un poil)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité