Le marxisme culturel

Epistémologie - Logique - Écoles - Ontologie - Métaphysique - Philosophie politique
paulau
Ædilis
Ædilis
Messages : 42
Inscription : ven. 11 mai 2012, 13:12

Le marxisme culturel

Message non lu par paulau » jeu. 10 oct. 2019, 17:35

Il me semble que le politiquement correct trouve sa source dans le marxisme culturel. Dans les années 20 , des penseurs marxiste ont émis l 'hypothèse que le communisme ne pouvait pas être propagé par la force. Ils ont préféré attaquer l ' ennemi capitaliste en tentant de le pourrir par l 'intérieur, en déconstruisant se qui stabilisait la vie de l 'occidental : la famille , l 'école , le sentiment national....
Aujourd' hui cette oeuvre de déconstruction continue. On cherche actuellement à détruire le lien existant entre l 'individu et son sexe : - mariage pour tous , un homme peut se marier avec une femme, mais également avec un homme; PMA , une femme peut faire un enfant sans contact avec un homme......... Cela semble être la conséquence de la volonté de déconstruire l 'individu, déconstruction qui ne sera sans doute pas sans conséquence sur le dynamisme de l ' Occident, sur le regard que portera le reste de la planète sur cet Occident.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9881
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Le marxisme culturel.

Message non lu par Cinci » jeu. 10 oct. 2019, 18:14

Bonjour,

Je ne sais pas si vous pourriez à juste titre qualifier de marxisme culturel ce dont vous parler. Peut-être ? Il faudrait définir au départ c'est quoi cette culture marxiste (?)

Mais ...

D'emblée, je vous dirais que l'idée de subvertir les vieilles valeurs de l'occident chrétien relève en tout cas d'une certaine contre-culture. Et puis ça date de quelques décades passées.

Cependant, les soviétiques ne m'auront jamais parut être des gens très empressés de faire disparaître les interdits "classiques" touchant la sexualité comme l'homosexualité, la pédophilie, l'inceste. Vous connaissez certainement ces vieux socialistes ou vieux communistes en France qui vont défendre la famille quasiment dans les mêmes termes que les catholiques. Le sentiment national ? Pas sûr. Les Chinois communistes semblent pas mal épris de leur nation, les Cubains aussi. Puis le coup de la Résistance en France menée par des communistes français. Staline lui-même se sera rabattu sur sa vieille Russie.

Il est bien possible que des communistes aient pu songer à exploiter la contre-culture comme arme de guerre pour déstabiliser certains pays de l'intérieur. Mais de là à dire que le marxisme en soi véhiculerait ce genre de phénomène connu maintenant sous l'appellation de politiquement correct ? Doute. Un Pier Paolo Pasolini en Italie (un exemple) ne m'aurait pas tellement fait figure d'amateur de politiquement correct, bien que en tant qu'athée marxisant - il est vrai - il aura pu être aussi du genre à vouloir miner le vieux système patriarcal, le vieux conservatisme bourgeois couplé à la vieille influence de l' Église.

Pour moi la question serait ouverte ...

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1362
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Le marxisme culturel.

Message non lu par Altior » jeu. 10 oct. 2019, 23:08

paulau a écrit :
jeu. 10 oct. 2019, 17:35
Il me semble que le politiquement correct trouve sa source dans le marxisme culturel.
Cher Paulau,

Du moins pour ceux qui ont connu le communisme et l'endoctrinement marxiste, cela est une évidence. C'est dire que «il me semble que les rayons de soleil trouvent leur source dans le soleil».

Néanmoins, pour ceux qui n'ont pas eu une expérience communiste vécue, le rapport n'est pas si évident que ça.

Pour une première approche, voici l'intervention d'une collègue et amie de Roumanie, à l'occasion du Synode pour la Famille en 2015: https://reinformation.tv/intervention-c ... e-44328-2/

Un an plus tard, suite à cette très courte et très retentissante inervention synodale, l'auteur reçoit la demande de développer le sujet du marxisme culturel. Voilà sa conférence: http://www.revue-item.com/10988/la-conf ... -culturel/

paulau
Ædilis
Ædilis
Messages : 42
Inscription : ven. 11 mai 2012, 13:12

Re: Le marxisme culturel

Message non lu par paulau » ven. 11 oct. 2019, 18:04

Merci pour les liens.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9881
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Le marxisme culturel

Message non lu par Cinci » dim. 13 oct. 2019, 19:34

Vu dans le premier lien :
Aujourd’hui cela se fait la plupart du temps à travers le marxisme culturel. Il y a continuité entre la révolution sexuelle de Lénine, à travers Gramsci et l’École de Francfort, et l’idéologie contemporaine des droits gay et du genre. Le marxisme classique avait la prétention de redessiner la société, par le biais de la spoliation violente de la propriété. Aujourd’hui la Révolution va plus profond ; elle prétend redéfinir la famille, l’identité sexuelle et la nature humaine.

Cette idéologie se qualifie elle-même de progressiste. Mais elle n’est rien d’autre que la vieille proposition du serpent, pour que l’homme prenne le contrôle, que Dieu soit remplacé, que la rédemption soit organisée ici-bas, dans ce monde. C’est une erreur de nature religieuse, c’est la gnose.

Une distinction est faite ici entre un marxisme classique et "autre chose" présenté comme une révolution plus récente. C'est bien ce que je pensais.

Ce n'est pas si clair. Il se peut que le marxisme ait bon dos dans cette affaire. Les propagateurs du marxisme culturel étaient peut-être aussi des fils de bonne famille très éloignés de ce que le véritable Karl Marx aura jamais pu penser à son époque. Mais c'est sûr que la volonté de vouloir changer la société, désacraliser nombres des anciennes valeurs phares, abattre le patriarcat le système moral judéo-chrétien auront été portées par un vaste mouvement de contre-culture plutôt hétéroclite. Il serait difficile de ramener tout ça comme à une seule et unique manoeuvre de communistes !

Je croirais plutôt à une convergence d'intérêts promus par les uns et les autres et pas toujours pour les mêmes raisons. Elvis aussi a pu faire partie de la contre-culture à sa façon et aura pu être perçu un bon moment comme un corrupteur des bonnes moeurs, un promoteur de sensualité, un cheval de Troie pour l'arrivée de la décadence à grande échelle en Amérique. On sait qu'il était très loin d'être communiste ! Pensez à la Beatlemania des années 1960 avec le mouvement hippie, la drogue. Bien des gens intéressés à pousser le mouvement se réclamaient des gourous du Nouvel Âge en Californie. Les racines du Nouvel Âge plongent dans tout autre chose que le communisme ou le marxisme. On pourrait en remonter la filière jusqu'au XIXe siècle au moins et jusque chez des associations d'occultistes ou de spirites, des gens intéressés aussi à balayer le christianisme de la surface de la terre si c'était possible. Puis il y a le freudisme.

Dans un ouvrage dont j'ai déjà parlé et intitulé La mort de l'élite progressiste, son auteur témoignait que beaucoup de vieux militants de gauche des années 1930, syndicalo-marxistes, auront pu percevoir la contre-culture des années 1960 comme une trahison, une déviance, un subvertissement des authentiques combats des pionniers de la contestation économique du système en politique spectacle débile et autres fariboles (orgies, partouze, la commune hippie, grands happenings pour épater la gallerie).

Mais il est vrai que les milieux artistiques d'avant-garde auront , au moins depuis la révolution de 1917, toujours été compagnons de route du communisme. Il pouvait y avoir compénétration jusqu'à un certain point.

Par marxisme culturel on veut sous-entendre confusément les forces de gauche (la contestation, les insatisfaits de la norme politique et sociale du monde conservateur). Ceux qui pouvaient peut-être charrier un vernis de marxisme pour l'occasion, tout en étant friand pour vrai d'une authentique soif de démolition du système de papa. Dans tout cela, le marxisme pouvait sans doute représenter un ferment de contestation, sans que les contestataires aient pu en être !

Avatar de l’utilisateur
Sam D.
Quæstor
Quæstor
Messages : 272
Inscription : mer. 04 juil. 2018, 13:11
Conviction : Catholique romain

Re: Le marxisme culturel

Message non lu par Sam D. » lun. 14 oct. 2019, 14:38

Bonjour,

Qu'un travail de sape de l'Occident soit en cours, c'est assez clair ; pour être admis dans les salons, l'homme blanc se doit de sangloter, il doit se prendre en horreur et récuser autant que possible la prééminence que ses succès techniques et culturels lui ont offerte jusque là.

On vitupère et tourne en dérision ceux qui disent "on n'est plus chez nous", soit en leur répondant qu'ils exagèrent, soit qu'ils témoignent là d'une xénophobie qui les classe à l'extrême-droite, autrement dit, qui est pratiquement le signe de quelque problème psychiatrique. Or tel est exactement le but : arriver au jour où l'homme blanc (expression générale pour dire, grosso modo, les Occidentaux, femmes comprises bien sûr) ne sera objectivement plus en mesure d'affirmer "on est chez nous", tant on lui aura retiré les leviers de pouvoir des mains - c'est d'ailleurs là une des causes de la chute de l'Empire romain, ainsi que l'expose feu l'académicien J. Carcopino.

Que le balancier des préoccupations s'éloigne de la liberté collective (dont les frontières sont le premier gage) pour aller vers la liberté individuelle (il est vrai trop longtemps négligée), c'est une chose assez normale, que peuvent expliquer le discrédit qui a rejailli sur les grands Etats européens suite aux désastres des deux guerres mondiales d'une part, et la longue période de paix que nous avons la chance de vivre depuis 1945 d'autre part. Ce que Paulau appelle "déconstruction de l'individu" est avant tout un luxe qu'on n'a jamais eu l'occasion de se payer - mais au même titre que la liberté religieuse, après tout. L'erreur ou l'illusion, que favorise précisément le fait que l'on se trouve dans un intervalle où notre sécurité collective n'est pas mise à l'épreuve, serait simplement de croire que la liberté individuelle peut survivre à la liberté collective et qu'il importe dès lors peu de se préoccuper de cette dernière. Pour ma modeste part, je redoute moins le foisonnement de nouvelles libertés ou expériences (non que je donne ma bénédiction à tout sans distinction), que la perte de vue du tragique de l'histoire ; entre ceci et le fait que "la patrie [a été] trahie par la République", comme l'écrivait Jean Raspail, il y a un gros potentiel de lendemains qui déchantent.
"Ne crains pas, crois seulement"
"Je veux la miséricorde, non le sacrifice"

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 198
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Le marxisme culturel

Message non lu par LaurentVan » lun. 21 oct. 2019, 9:30

Bonjour,

Un lien qui introduit le concept et les hommes derrières l’école de Francfort :

http://sos.philosophie.free.fr/francfor.php
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 198
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Le marxisme culturel

Message non lu par LaurentVan » lun. 21 oct. 2019, 10:11

Le marxisme culturel, un objectif de corrompre la culture bourgeoise occidentale:

Si la fuite en avant semble caractériser les errements de l’occident, il faudrait bien prendre le temps d’en cerner les causes. Il semblerait que la faillite des idéologies de la gauche des lumières coïncide avec la déréliction d’un néolibéralisme qui table de plus en plus sur la division sociale pour imposer sa loi. C’est dans contexte que l’on peut affirmer que les avatars du marxisme culturel ont fini par être récupérés par les marchés financiers. Les théories du genre deviennent les nouveaux évangiles d’un impérialisme planétaire plongé dans une mutation véritablement suicidaire.

https://reseauinternational.net/vertigo ... -culturel/
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 198
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: Le marxisme culturel

Message non lu par LaurentVan » lun. 21 oct. 2019, 10:47

Deuxième partie du journaliste québécois Patrice Hans-Perrier sur le marxisme culturel

https://reseauinternational.net/le-vert ... lturel-ii/
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités