Pie XII et la shoah

Anthropologie - Sociologie - Histoire - Géographie - Science politique
Epsilon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1191
Inscription : ven. 02 juil. 2010, 19:27

Re: Pie XII et la Shoah

Message non lu par Epsilon » dim. 27 janv. 2013, 19:06

Isabelle47 a écrit :Je n'ai pas pu lire le message.
A-t-il été supprimé?
A priori non ... mais une fois que vous l'avez lancé cliquez encore dessus !!!


Cordialement, Epsilon

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13264
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Pie XII et la Shoah

Message non lu par etienne lorant » lun. 28 janv. 2013, 18:22

Trouvé dans mes bouquins un vieux livre de poche (2107) intitulé "Le Vicaire". C'est une pièce de théâtre qui a été maintes fois jouées et qui prétendait démontrer un tas de choses contre le Pape. Il faut vraiment lire ce que l'on peut lire de la pièce sur Wikipedia :

Le Vicaire (Der Stellvertreter en allemand) est une fiction pour le théâtre de Rolf Hochhuth critiquant l'action du pape Pie XII durant la Seconde Guerre mondiale, en particulier à l'égard des Juifs. Lorsque la pièce sort en 1963, Pie XII est mort depuis cinq ans, et c'est plus généralement l'attitude de l'Église catholique durant la guerre que Rolf Hochhuth dénonce. En 1965, le négationniste Paul Rassinier publie l’opération Vicaire où il attaque la pièce et prend la défense de Pie XII. Le film Amen, de Costa-Gavras, est inspiré de cette pièce.
On retrouve dans Le Vicaire de nombreux éléments tirés du témoignage de Kurt Gerstein, un officier SS qui avait essayé en vain d'alerter le monde sur la Shoah en train de se dérouler. L'auteur a néanmoins pris des libertés tant avec la réalité historique qu'avec la vie de Kurt Gerstein.
Le Vicaire est monté la première fois à Berlin le 20 février 1963, dans une mise en scène d'Erwin Piscator. En France, la première a lieu aussi en 1963, au théâtre de l'Athénée à Paris, dans une adaptation de Jorge Semprún.

La suite sur le lien :
[+] Texte masqué
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Vicaire
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10546
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pie XII et la Shoah

Message non lu par Fée Violine » lun. 28 janv. 2013, 20:24

J'ai fusionné le fil ouvert ces jours derniers, avec quelques autres plus anciens, sur le même sujet.

J'ai fusionné aussi plusieurs fils concernant l'éventuelle béatification de Pie XII. C'est ici :
http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... =93&t=6461

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13264
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Pie XII et la Shoah

Message non lu par etienne lorant » ven. 01 févr. 2013, 19:01

Les dollars du Pape Pie XII contre Hitler

C’est le titre d’un article de Luca M. Possati publié par L’Osservatore Romano en italien du 30 janvier (« I dollari del Papa contro Hitler ») qui rapporte ce nouveau développement de la recherche historique sur le pontificat le plus dramatique de l’histoire (1939-1958).
La Traduction pour Zenit est d'Océane Le Gall.
Les dollars du pape contre Hitler
De nouveaux documents issus des Archives nationales britanniques révèlent comment Pie XII a combattu le nazisme par des investissements réalisés aux Etats-Unis. Une recherche de Patricia M. McGoldrick, parue dans la revue «The Historical Journal», reconstruit en détail les opérations financières effectuées durant la seconde guerre mondiale.

Une histoire inconnue, qui oblige à tracer de nouveaux bilans. Une histoire d’espionnage, de contacts secrets, de documents très délicats restés cachés pendant 70 ans et ne sortant que maintenant des archives avec toute leur force. L’homme au cœur de cette histoire est Bernardino Nogara, un membre de la direction de la Banque commerciale italienne et ami de la famille Ratti (famille du pape Pie XI, ndlr), chargé depuis 1929 de conduire les finances du Saint-Siège. C’est lui qui, sous la direction des hautes autorités de la curie, sera l’homme clef de la stratégie financière du Vatican. Lui qui apportera, durant la Seconde guerre mondiale, une contribution fondamentale à la victoire des Alliés contre l’ennemi nazi fasciste. Cette stratégie se traduit en millions de dollars investis dans les plus grosses banques américaines et britanniques, qui serviront à aider les Eglises persécutées et les populations à bout de force .

On doit la reconstruction de cette histoire à Patricia M. McGoldrick, de la Middlesex University de Londres, auteur de l’article « New Perspectives on Pius XII and Vatican Financial Transactions during the Second World War », publié dans le numéro de décembre 2012 de la revue trimestrielle de l’Université de Cambridge, « The Historical Journal » (55, 2012, pp. 1029-1048). Le texte se base sur la découverte de documents des services secrets britanniques remontant à la période 1941-1943, conservées dans les Archives nationales britanniques et concernant les activités des principales institutions financières du Vatican: la Section extraordinaire de l’Administration des Biens du Saint-Siège (ASSS) et l’Institut pour les Œuvres de Religion (IOR).

La suite :
[+] Texte masqué
http://www.zenit.org/article-33338?l=french
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13264
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Pie XII et la Shoah

Message non lu par etienne lorant » sam. 02 févr. 2013, 12:20

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont exercé des pressions sur le pape Pie XII pour qu’il ne dise rien sur les brutalités nazies, évitant ainsi que ses protestations aient d’autres conséquences, révèlent des documents jusqu’ici inédits.


[Étienne, ce texte a déjà été posté à la page 12 de ce fil, le 19 mai 2011]
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 748
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: Pie XII et la Shoah

Message non lu par Anonymus » sam. 02 févr. 2013, 19:49

Il serait intéressant de connaître les motivations de ces pressions des dirigeants britanniques et américains.

Avaient-ils peurs que des personnes antisémites, mais hostiles à l'occupant nazi, perdent leur sympathie pour les Alliés ?

Avatar de l’utilisateur
moune984
Ædilis
Ædilis
Messages : 26
Inscription : lun. 11 mars 2013, 20:23

Re: Pie XII et la Shoah

Message non lu par moune984 » mar. 12 mars 2013, 20:02

Dieu bénisse le Saint Père Pie XII parce que ce n'est pas tout le monde qui, à sa place, aurait pu faire preuve de courage face aux nazis...
"C'est un crime public que d'agir comme si Dieu n'existait pas."
Léon XIII

"Seigneur, tu es là, présence invisible dans le silence et je t'accueille dans mon coeur."

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13264
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Pour en finir avec l'image d'un Pie XII antisémite

Message non lu par etienne lorant » ven. 14 mars 2014, 18:35

« L’Église de Rome n’est pas restée indifférente, au contraire, c’est grâce à elle que plus de la moitié des juifs de Rome a pu survivre à la persécution nazie », affirme L’Osservatore Romano dans son édition du 12 mars 2014.


Chiffres à l’appui, le journal du Vatican énumère les aides de l’Église aux juifs : « parmi les 8.207 juifs présents à Rome avant la rafle du 16 octobre 1943, on estime à 1.323 (dont 1.116 romains) le nombre de ceux qui avaient cherché refuge ailleurs : 18 au Vatican et dans les sièges extraterritoriaux : 44 dans les paroisses et collèges pontificaux; 500 dans 43 monastères déjà connus; 368 chez des amis à eux; et 393 dans les villages aux alentours de Rome ».

« Pour les trois premiers groupes, il ne fait aucun doute que le pape Pie XII, en personne, est intervenu pour leur donner une cachette », affirme le journal. En outre, parmi les 368 juifs cachés chez des particuliers, « 152 étaient sous la protection de Delasem, une organisation internationale de secours aux juifs en difficulté, que le pape aidait en nourriture et argent. Au total, il s’agirait de 714 juifs, donc 54% des 1.323 indiqués plus haut ».

Le journal des Sœurs franciscaines Missionnaires de l’Immaculée conception fait état d’un avis de protection du Saint-Siège, daté du 20 juillet 1943, visant à protéger les juifs qui s’y réfugiaient contre d’éventuels persécuteurs : « Tous les jours il y a avait une nouvelle demande; de temps en temps arrivait un coup de téléphone de la Secrétairerie d’État de sa Sainteté, demandant à la Révérende Mère provinciale de venir au Vatican, et le motif était toujours le même: (...) une famille persécutée à accueillir. (...) pas question de refuser à des représentants du pape ».

Malgré plusieurs tentatives, le pape n’a pas réussi à empêcher la rafle, mais il a réussi à sauver de nombreux juifs de la déportation : les quelque 200 juifs auxquels, quelques heures après le début de la rafle, les Sœurs de Notre-Dame de Sion ouvrirent les portes de leur monastère, sous autorisation du Vatican. Le Grand Séminaire pontifical de Rome eut sous son toît des juifs réputés comme le mathématicien Giorgio Del Vecchio et le clinicien Frugoni, en accord avec Pie XII, qui demandait la liste des juifs qui y étaient cachés avec leur vrai nom et leur nom falsifié.

Dans le journal des Sœurs Augustiniennes des Quatre-Saints-Couronnés on lit qu’en novembre 1943 Pie XII « souhaitait qu’elles protégeassent ses fils: y compris les juifs ». Sœur Assunta des Clarisses de Saint-Laurent a elle aussi témoigné que « le pape Pacelli avait donné à tous les instituts la faculté de les prendre (...). Il s’agissait d’un ordre oral arrivé du Vicariat ».

De même au recteur du Collège Lombard, Mgr Giuseppe Bertoglio, Juste parmi les Nations, le pape avait dit: « Faites-le ! Avec prudence, mais faites-le ! ».

Après la rafle, pendant huit mois, jusqu’au 4 juin 1944, quand Rome fut libérée, on estime que le nombre de juifs présents s’élevait à 9.926, poursuit L'Osservatore Romano : « 1.697 furent tués, dans diverses circonstances; 117 juifs seulement survécurent aux déportations. Parmi les 8.112 juifs restés à Rome, 4.169 juifs avaient trouvé refuge dans au moins 234 monastères, 344 dans les Collèges pontificaux et dans les paroisses romaines et 161 au Vatican, tandis que 1.670 juifs survécurent sous la protection de Delasem chez l’habitant à Rome. Cela signifie que 64% des 9.926 juifs, furent en quelque sorte aidés par le pape Pie XII. »

Le texte rappelle qu'Elio Toaff, le grand rabbin de Rome, a loué « la grande bonté et magnanimité compatissante du pape » durant la persécution, déclarant que la communauté israélite de Rome était convaincue que « tout ce qui a été fait par le clergé, par les instituts religieux et par les associations catholiques pour protéger les persécutés ne pouvait avoir eu lieu que sous la claire approbation de Pie XII ».

http://www.zenit.org/fr/articles/avec-p ... -faites-le
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

James
Senator
Senator
Messages : 835
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Pour en finir avec l'image d'un Pie XII antisémite

Message non lu par James » ven. 14 mars 2014, 19:12

Tout à fait, Etienne!

Je rajouterai aussi qu'Israël Zolli, le Grand Rabbin de Rome pendant la Seconde Guerre Mondiale, s'est converti au Catholicisme en 1945!!!
Il a souligné à de nombreuses reprises le comportement admirable qu'a eu le Pape Pie XII - qu'il connaissait bien - pendant la guerre.

Si l’Église avait été "collabo" à l'époque, comme certaines mauvaises langues laïcardes veulent essayer de faire croire, comment un juif, de surcroit Grand Rabbin à Rome, aurait pu adopter cette religion??? (avec tout le rejet de sa communauté que sa conversion a du impliquer...)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10546
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pour en finir avec l'image d'un Pie XII antisémite

Message non lu par Fée Violine » sam. 31 janv. 2015, 17:23


Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10546
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pie XII et la shoah

Message non lu par Fée Violine » dim. 01 mars 2015, 15:37

cette béatification qui serait trop clivante entre les catholiques
S'il fallait attendre que tout le monde soit d'accord, avant de prendre des décisions...

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7153
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Pie XII et la shoah

Message non lu par Anne » lun. 02 mars 2015, 1:59

papounet a écrit : Et puis, pourquoi vouloir béatifier à tout prix tous les papes ?
Techniquement, sur 266 papes (antipapes compris) ce sont 91 qui ont été canonisés ou béatifiés. On ne peut donc parler de *tous*, ni de "à tout prix".
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9116
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Pie XII et la shoah

Message non lu par PaxetBonum » lun. 02 mars 2015, 9:26

papounet a écrit :Excusez cette expression triviale, mais il y avait "à boire et à manger" dans les comportement de Pie XII lors de la dernière guerre.

Pourriez-vous détailler le 'boire et le manger' de Pie XII ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10546
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pie XII et la shoah

Message non lu par Fée Violine » mer. 04 mars 2015, 23:05

"Pie XII a été le Schindler du Vatican", dit la réalisatrice de ce film, qui sera présenté à Cannes:

http://www.aleteia.org/fr/international ... 6052832256

Mais le film ne semble pas très bon (c'est dommage):
http://www.lavie.fr/religion/catholicis ... 958_16.php

Threne
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : mer. 01 avr. 2015, 23:09
Conviction : Catholique

Re: Pie XII et la shoah

Message non lu par Threne » jeu. 02 avr. 2015, 6:15

Je ne sais pas si ça a été dit mais il est aujourd'hui avéré que Pie XII a été un grand sauveur pour les Juifs et l'auteur du sujet a très bien montré cela par l'anecdote du Grand rabbin de Rome qui se convertit.
Si cette polémique existe, il est avéré aujourd'hui que la propagande communiste contre le pape est en cause. Elle visait à faire naître une Italie communiste (le PC y a toujours eu une grande influence). Ainsi, la pièce Le Vicaire a été montée par l'URSS; elle dépeint un Pie XII collaborateur, afin de faire créer des ressentiments contre ce pape qui gêne la montée du communisme.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités