Les Évangiles apocryphes

Anthropologie - Sociologie - Histoire - Géographie - Science politique
Hep
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : dim. 12 juin 2016, 21:58
Conviction : Chrétien !

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Hep » lun. 13 juin 2016, 1:08

Ce que l'on sait de la vie du Seigneur était au départ de l'oral. Lorsque les apôtres ont commencé à disparaître, leurs apprentis ont décidé de mettre par écrit ce qu'ils savaient afin de figer tout cela. A ma connaissance aucun des évangiles canoniques n'ont été écrits par les apôtres dont ils portent le nom, mais par des disciples. A partir de là ne nombreux écrits sont apparus dont de nombreux avec un accent gnostique plus ou moins fort. Ces livres sont intéressants aussi pour y voir les courants des églises chrétiennes de l'époque.

De nos jours, des évangiles apocryphes ont été trouvés, on peut donc se poser la question: est-il possible de compléter le savoir actuel basé sur les canoniques ?

Certains apocryphes sont vraiment trop lacunaires (comme l'évangile de Marie où il manque plein de pages). Dans ce genre de cas on y apprend seulement que le rôle des femmes dans l'Église était déjà un sujet de controverse. En effet Marie Madeleine y est présentée au milieu des apôtres avec une révélation du Christ qui montre qu'elle aurait pu être considérée au moins comme l'une des apôtres, sinon comme leur guide.

Le rôle de Marie Madeleine apparaît aussi dans Philippe où certains y voient un témoignage de relations avec Jésus plus intimes (même si les coutumes de l'époque font que les paroles de cette évangile ne sont pas forcément une confirmation de cette intimité: avant on ne se donnait pas la main pour se donner la paix, on se faisait un baiser chaste sur la bouche).

Ensuite il y a des évangiles apocryphes qui n'apportent rien de nouveau par rapport aux canoniques.

Enfin il y a l'accent gnostique plus ou moins fort de ces évangiles. Chez Thomas, il y a des petites influences gnostiques mais on y apprend aussi la symbolique male=conscient, femelle=inconscient et l'union des deux qui est le but pour accéder au royaume. Le reste est très proche des évangiles canoniques. Là aussi, Marie Madeleine joue un rôle important et Pierre apparaît comme quelqu’un d'assez impulsif. Ici Jésus lui même dit à Pierre que Marie Madeleine est son égale dans le dernier logion si je me rappelle bien.

Par contre il y a des évangiles qui n'ont d'autre intérêt que de comprendre l'approche gnostique mais qui sont très profondément gnostiques avec le démiurge, etc.. dont l'enseignement est pour le coup très hétérodoxe.

Bref, comme pour tout il faut faire la part des choses entre certains de ces apocryphes qui peuvent nous faire apparaître des accents que nous avons perdus mais que certaines communautés de premiers chrétiens avaient (notamment sur le reconnaissance d'un rôle beaucoup plus fort des femmes, une vision plus intérieure de la quête de Dieu, etc.)

En tout cas cela vaut le coup de les lire. Elle ne sont pas très cachées comme on essaie de le dire: il suffit d'aller sur google pour avoir les textes.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3054
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Trinité » lun. 13 juin 2016, 19:00

Merci Hep!

Très intéressant!

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par axou » lun. 13 juin 2016, 20:37

Bonjour Hep,

savez -vous dans quel apocryphe se trouve ce passage ou Jésus guérit les plaies d'un âne maltraité et ou Il admoneste le méchant maître ?


Bien à vous,

Axou

Hep
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : dim. 12 juin 2016, 21:58
Conviction : Chrétien !

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Hep » mar. 14 juin 2016, 16:06

axou a écrit :Bonjour Hep,

savez -vous dans quel apocryphe se trouve ce passage ou Jésus guérit les plaies d'un âne maltraité et ou Il admoneste le méchant maître ?


Bien à vous,

Axou
Ah non, pas celle là :D
Mais vous allez me le dire ?

Hep
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : dim. 12 juin 2016, 21:58
Conviction : Chrétien !

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Hep » mar. 14 juin 2016, 16:14

Trinité a écrit :Merci Hep!

Très intéressant!
Pas de quoi. Celui que j'ai bien aimé est celui de Thomas. Plus de la moitié ce sont des choses que l'on retrouve déjà dans les canoniques mais il y a des petits accents gnostiques (mais pas trop) ce qui en fait un très beau texte. Et il est court. Mais c'est vrai que si on ne voit pas la symbolique derrière le mot "mâle" et si on l’interprète en terme de sexe masculin, le dernier logion laisse perplexe (c'est probablement une des raisons pour laquelle il a été écarté du canon)

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par axou » mar. 14 juin 2016, 18:58

Hep a écrit :
axou a écrit :Bonjour Hep,
savez -vous dans quel apocryphe se trouve ce passage ou Jésus guérit les plaies d'un âne maltraité et ou Il admoneste le méchant maître ?
Bien à vous,
Axou
Ah non, pas celle là :D
Mais vous allez me le dire ?
Mais je ne le sais pas ! je l'espérais de vous !

ce texte se trouve "le Cinquième Evangile" écrit par le théologien Bernard-Marie (tiers ordre franciscain), réunissant entre autres des textes apocryphes .
Il est précisé pour le texte qui nous intéresse qu'il s'agit d'un agraphon d'un manuscrit copte des Evangiles. (Bibliothèque Nationale de France). Je l'ai lu pour la première fois dans un "La Vie" sur les animaux et un exégète disait que ce passage était probablement basé sur des faits authentiques.

Dans le livre : page 51.

"plus loin encore, toujours accompagné de ses disciples, il vit un homme qui frappait violemment un âne lourdement chargé. Epuisé et blessé, l'animal venait de s'affaler.
Jésus demanda à ses disciples : "entendez vous les appels de cette bête ? ". Ils répondirent: "nous n'entendons que ses cris et rien d'autre". Attristé, Jésus répliqua : "Pauvres de vous ! vous ne comprenez donc pas qu'il appelle à l'aide et implore la pitié ? le malheur de son maître est pire que celui de son âne, car, par sa dureté, il fait éloigner de lui la bénédiction du Créateur." S'approchant alors de l'animal blessé, Il le toucha avec douceur. Aussitôt, celui-ci fut guéri de toutes ses plaies et se remit debout.
Se tournant ensuite vers le maître violent, Jésus lui adressa cette parole : "A présent, tu peux poursuivre ta route mais ne bats plus ta monture. Ainsi, toi aussi, tu obtiendras miséricorde ! "

Hep
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : dim. 12 juin 2016, 21:58
Conviction : Chrétien !

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Hep » jeu. 16 juin 2016, 1:09

Celui-là je ne le connaissait pas. Cela dit le texte est parfaitement en accord avec ce qu'on attendrait de jesus suite aux evangiles canoniques.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3054
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Trinité » ven. 17 juin 2016, 0:11

Bonsoir Hep!

J'ai "survolé " :D les logions de l'évangile de Thomas et notamment le dernier ;) Jésus parlant en parabole, moi j'y vois évidemment la symbolique dans le mot mâle!

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3054
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Trinité » mer. 25 sept. 2019, 22:27

Je reviens sur les Evangiles apocryphes et notamment celui de Judas!
Le texte serait du II siècle après Jésus-Christ.
Le sujet à peut-être été traité quelque part, mais je ne le trouve pas, une partie du texte aurait été trouvé en Egypte en 1978, le Christ aurait demandé à Judas de le dénoncer, afin qu'il accomplisse sa mission de rachat pour le monde, par sa mort sur la croix!
Du coup, Judas serait considéré comme un héros, et non pas comme un traitre!

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Carolus » mer. 25 sept. 2019, 22:55

Trinité a écrit :
mer. 25 sept. 2019, 22:27
Trinité :

Du coup, Judas serait considéré comme un héros, et non pas comme un traitre!
Judas ne peut pas être considéré comme un héros, cher Trinité. :non:
CEC 1851 C’est précisément dans la Passion où la miséricorde du Christ va le vaincre, que le péché manifeste le mieux sa violence et sa multiplicité : incrédulité, haine meurtrière, rejet et moqueries de la part des chefs et du peuple, lâcheté de Pilate et cruauté des soldats, trahison de Judas si dure à Jésus, reniement de Pierre et abandon des disciples.
La « trahison de Judas si dure à Jésus » est un péché.

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ne veut jamais que nous péchions :!:

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3054
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Trinité » jeu. 26 sept. 2019, 23:41

Cher Carolus,

Bien-sûr que les Evangiles canoniques ne décrivent pas du tout ce scénario pour Judas!
Quelle crédibilité peux t'on porter à ce récit?
J'ai toujours du mal avec ces Evangiles apocryphes, pourquoi l'auteur de cet Evangile, apporte t'il une telle contradiction avec les Evangiles canoniques!

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Carolus » ven. 27 sept. 2019, 3:49

Trinité a écrit :
jeu. 26 sept. 2019, 23:41
Trinité :
Cher Carolus,

Bien-sûr que les Evangiles canoniques ne décrivent pas du tout ce scénario pour Judas!
Merci de votre réponse, cher Trinité. :)
Trinité a écrit :
jeu. 26 sept. 2019, 23:41
Trinité :
Quelle crédibilité peux t'on porter à ce récit?
Vous posez une bonne question.
CEC 105 " Notre Sainte Mère l’Église, de par sa foi apostolique, juge sacrés et canoniques tous les livres tant de l’Ancien que du Nouveau Testament, avec toutes leurs parties, puisque, rédigés sous l’inspiration de l’Esprit Saint ils ont Dieu pour auteur et qu’ils ont été transmis comme tels à l’Église elle-même " (DV 11).
L’Église juge les quatre Évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean) « sacrés et canoniques […], puisque, rédigés sous l’inspiration de l’Esprit Saint ils ont Dieu pour auteur et qu’ils ont été transmis comme tels à l’Église elle-même » (CEC 105).
Trinité a écrit :
jeu. 26 sept. 2019, 23:41
Trinité :
J'ai toujours du mal avec ces Evangiles apocryphes, pourquoi l'auteur de cet Evangile, apporte t'il une telle contradiction avec les Evangiles canoniques!
Évidemment, un texte qui apporte « une telle contradiction avec les Evangiles canoniques » ne peut pas être rédigé sous l’inspiration de l’Esprit Saint. :non:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10200
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Cinci » sam. 28 sept. 2019, 17:09

Trinité :

J'ai toujours du mal avec ces Evangiles apocryphes, pourquoi l'auteur de cet Evangile, apporte t'il une telle contradiction avec les Evangiles canoniques!
La tradition de l'Église fait de Judas un traître à la cause comme vous savez. On parle d'un individu qui non seulement abandonne l'Église en gestation mais va vendre son maître. Des dissidents de l'Église perçus à leur tour comme des Judas par la grande Église vont juste vouloir neutraliser l'étiquette d'infamie les concernant , en essayant de populariser l'idée inverse, savoir que Judas aurait été plutôt un véritable héros ne faisant qu'accomplir une mission que son maître lui confiait. C'est une vieille technique qui aura été largement reprise depuis, je penserais, par nombre de sectaires cherchant surtout à recruter des gens de qualité, bien loin de la masse des vilains aux idées trop communes. C'est l'inversion des valeurs.

Avantage ? Détacher nettement ce nouveau croyant recherché de tout le schéma de pensée de l'Église catholique et tout ce qui l'accompagne (un Messie vulnérable, Jésus rejeté par son peuple, espoir placé en la réincarnation de la chair, etc.) Le thème sert à accrocher l'attention d'éventuels douteurs, de sceptiques, de possibles catholiques "mous" pouvant être à la veille de se chercher n'Importe quel prétexte pour justifier idéologiquement leur propre trahison et qui, dès lors, n'en sera plus du tout une bien entendu.

Cette histoire du "bon Judas devant contraster le plus fortement possible avec ce que les autres racontent" est comme l'histoire du poteau de supplice qu'affectionnent tant les Témoins de Jéhovah. Technique d'inversion. Ce que tout le monde raconte dans l'Église doit servir de repoussoir. Ainsi, adopter la croix ou le signe de la croix devient marqueur signifiant que vous ne feriez pas partie du petit troupeau de "ceux qui savent". Vous êtes à la masse, dans la foule de tous ceux qui se seront fait rouler comme des amateurs par ces sales de types de pouvoir qui dirigent une certain Église que vous connaissez.

Je ne pense pas qu'il faille chercher plus loin.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3054
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Les évangiles apocryphes

Message non lu par Trinité » sam. 28 sept. 2019, 22:20

Vos explications sont très convaincantes et rationnelles mon cher Cinci!

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3054
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Les Evangiles apocryphes

Message non lu par Trinité » dim. 27 oct. 2019, 15:20

Je reviens sur le sujet, à la suite de l'écoute de cette vidéo sur les Evangiles.
Est- il vrai que c'est l'empeur Constantin qui imposa les 4 Evangiles canoniques et ordonna la destruction des autres?

https://youtu.be/2TAx9Qf0sJ4

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités