Basilique de Saint-Denis, tombeau des Rois de France

Anthropologie - Sociologie - Histoire - Géographie - Science politique
Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2124
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lu par Relief » ven. 23 févr. 2018, 23:53

AdoramusTe a écrit :
mar. 30 janv. 2018, 21:03
En dehors du mauvais goût, ce qui m'inquiète le plus dans ce type d'affaire est le comportement des évêques qui engagent leurs diocèses dans des dépenses ruineuses et inutiles (souvent plusieurs centaines de milliers d'euros) jusqu'à les mettre en grave difficulté, à la manière d'un PDG du CAC 40 ferait une acquisition au-dessus des moyens de son entreprise.
Nous savons aujourd'hui que les diocèses sont quasi tous en difficulté et tout ceci parait complètement déconnecté de la réalité.
En effet, ils dépensent l'argent qu'ils n'ont plus. Certains économes diocésains cherchent-ils à endetter l’Église ?

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lu par Cepora » sam. 24 févr. 2018, 0:25

Relief a écrit :
ven. 23 févr. 2018, 23:53
AdoramusTe a écrit :
mar. 30 janv. 2018, 21:03
En dehors du mauvais goût, ce qui m'inquiète le plus dans ce type d'affaire est le comportement des évêques qui engagent leurs diocèses dans des dépenses ruineuses et inutiles (souvent plusieurs centaines de milliers d'euros) jusqu'à les mettre en grave difficulté, à la manière d'un PDG du CAC 40 ferait une acquisition au-dessus des moyens de son entreprise.
Nous savons aujourd'hui que les diocèses sont quasi tous en difficulté et tout ceci parait complètement déconnecté de la réalité.
En effet, ils dépensent l'argent qu'ils n'ont plus. Certains économes diocésains cherchent-ils à endetter l’Église ?
Je ne suis pas vraiment d'accord avec cette réflexion, je ne vois rien de scandaleux à dépenser de l'argent pour le culte, quand bien même le nouveau mobilier ne serait pas du goût de tout le monde. Cela me fait penser aux protestants qui reprochent à l'Eglise ses riches ornements sous prétexte que l'argent pourrait être mieux utilisé ailleurs. C'est un esprit iscariote.

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 838
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lu par Théodore » sam. 24 févr. 2018, 15:13

Cepora a écrit :
sam. 24 févr. 2018, 0:25
Relief a écrit :
ven. 23 févr. 2018, 23:53
En effet, ils dépensent l'argent qu'ils n'ont plus. Certains économes diocésains cherchent-ils à endetter l’Église ?
Je ne suis pas vraiment d'accord avec cette réflexion, je ne vois rien de scandaleux à dépenser de l'argent pour le culte, quand bien même le nouveau mobilier ne serait pas du goût de tout le monde. Cela me fait penser aux protestants qui reprochent à l'Eglise ses riches ornements sous prétexte que l'argent pourrait être mieux utilisé ailleurs. C'est un esprit iscariote.
L'esprit iscariote est de critiquer une dépense faite pour offrir à Dieu de la beauté, sous le prétexte fallacieux que cette dépense serait mieux utilisée pour les pauvres.

Or, ce nouveau choeur est laid, moche, et est donc objectivement un gaspillage de ressources :p
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Censor
Censor
Messages : 145
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Conviction : en chemin vers le baptême
Localisation : France

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lu par Fleur de Lys » mar. 27 févr. 2018, 16:07

Je ne sais pas si le chiffre avancé par cet article est exact:
400 000 € pour l'autel et l'ambon?!
Ca va qu'il n'y a aucune église de France et de Navare risquant la ruine, ouf
http://www.leparisien.fr/seine-saint-de ... 497507.php

Même si je trouve "la chose" en elle même très jolie (Surtout sur les photos 1 et 3). Mais je n'aurais pas attendu un autel de ce genre dans cette basilique si particulière point de vue historique. Maintenant les goûts et les couleurs...

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9116
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lu par PaxetBonum » mar. 27 févr. 2018, 18:28

Je ne vois pas la place des reliques ornées des 5 plaies (croix) du Christ…

Est-ce seulement un autel valide ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lu par Cepora » mar. 27 févr. 2018, 21:33

PaxetBonum a écrit :
mar. 27 févr. 2018, 18:28
Est-ce seulement un autel valide ?
Vous pouvez poser la question directement à Mgr Delannoy.

Sinon, concernant l'autel et l'ambon :
L’autel et l’ambon de la basilique cathédrale seront taillés dans ce travertin d’Arménie, extrait des carrières de Shatin, situées à 2000m d’altitude, non loin du Mont Ararat (5160 m), un des symboles de l’Arménie.

Le Mont, visible depuis la région de Shatin (marz de Vayets Dzor), est de nos jours sur le territoire de la Turquie. Le fleuve Araxe sépare les deux pays ; l’Arpa, un de ses affluents irrigue la vallée de Shatin. Les veines caractéristiques du travertin d’Arménie, ondulent comme les flots, évoquant les eaux du Déluge. Cet épisode cataclysmique est rapporté dans la Bible de façon poétique : l’arche de Noé à la fin du Déluge s’échoue sur le Mt Ararat, Dieu conclu alors une alliance avec les hommes, l’arc-en-ciel en est le Signe.


L’origine de la pierre d’autel fait écho au lien qui exista au 14ème siècle entre la France et l’Arménie. Exilé, Léon VI de Lusignan, dernier roi de la Petite - Arménie, est accueilli à Paris dans le Marais par les souverains,il y meurt en 1393. Intime des rois Charles V et Charles VI, il devient conseiller de ce dernier. En 1816, les tombeaux princiers du Musée des Monuments français furent transférés dans la basilique - église royale - de Saint-Denis.

A ce titre, le gisant de Léon VI prit place dans le déambulatoire du chevet.

Source : http://www.amisdelabasiliquesaintdenis. ... A8nements/

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 838
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lu par Théodore » mar. 27 févr. 2018, 23:17

PaxetBonum a écrit :
mar. 27 févr. 2018, 18:28
Je ne vois pas la place des reliques ornées des 5 plaies (croix) du Christ…

Est-ce seulement un autel valide ?
De toute façon aujourd'hui on peut célébrer sur une table pas même bénie, alors...
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2404
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Reconstruire la deuxième flèche de Saint-Denis ?

Message non lu par Jean-Mic » ven. 14 déc. 2018, 16:42

smallprojet-remontage-fleche.jpg
smallprojet-remontage-fleche.jpg (9.21 Kio) Consulté 763 fois
On se dit : "rendez-vous dans 10 ans" ?

Présentation du projet en images : [youtube]https://www.youtube.com/watch?v=g4fDNq0 ... ture=share[/youtube]

Et vous, vous en dites quoi ?
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4214
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Reconstruire la deuxième flèche de Saint-Denis ?

Message non lu par Kerniou » sam. 15 déc. 2018, 11:36

Toute construction et/ou réparation des bâtiments religieux représente réellement "un plus" dans notre république laïque sinon anti cléricale... je me prononcerai davantage sur le symbole que sur la qualité intrinsèque de l'architecture que, par ailleurs, je ne trouve pas laide ...
La haute flèche apporte de la noblesse, de la hauteur et surtout de la visibilité à la Basilique Saint Denis ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2403
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Reconstruire la deuxième flèche de Saint-Denis ?

Message non lu par Nanimo » sam. 15 déc. 2018, 16:15

Mille fois oui, "Rendez-vous dans 10 ans" pour voir la flèche de la cathédrale Saint-Denis restaurée!
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2404
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Reconstruire la deuxième flèche de Saint-Denis ?

Message non lu par Jean-Mic » ven. 21 déc. 2018, 19:13

Rappelons à toutes fins utiles l'histoire de cette tour nord :
  • les deux tours de façade sont commencées à la toute fin du XIIe s., vers 1190 ; elles sont identiques,
  • la tour nord est complétée par une flèche, achevée seulement vers 1230 ; elle culminait à 86 m (90 avec la croix), afin de dépasser la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris,
  • en 1837, la tour est touchée par la foudre ; l'architecte François Debret est chargé de sa restauration ; dès la mise en chantier, les choix de Debret sont contestés,
  • les lézardes apparues lors de deux tornades successives en 1842 et 1843 font craindre l'effondrement de la tour ; Debret est révoqué,
  • en 1847, Viollet-le-Duc reprend le chantier ; il fait démonter pierre à pierre la tour nord jusqu'à sa base
  • dans la foulée, Viollet-le-Duc consolide et restaure (à sa manière) l'ensemble de l'édifice, le sauvant de la ruine et lui permettant de parvenir jusqu'à nous,
  • Viollet-le-Duc prévoit la reconstruction de la tour nord et de sa flèche, ainsi que l'ajout d'une flèche identique sur la tour sud ; ce projet n'a jamais abouti.
Ajoutons que, fidèle à la méthode et à la doctrine violletleducienne, la déconstruction de la tour nord s'est accompagnée de relevés de détail des parties supprimées, et que bon nombre d'éléments déposés ont été entreposés dans des dépôts lapidaires.

En résumé, on peut dire que les garanties scientifiques et historiques de la restauration de la tour nord et de sa flèche sont effectivement réunies pour que ce soit une restauration fidèle, digne des plus beaux savoir-faire des architectes et compagnons des MH.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités