Standard & Poor's - enfin une réplique !?!

Écoles et doctrines - Économie politique - Politique monétaire - Comptabilité nationale
Silvio1190
Censor
Censor
Messages : 119
Inscription : dim. 25 avr. 2010, 1:23

Re: Standard and Poor's et la Sicile ...

Message non lu par Silvio1190 » jeu. 26 juil. 2012, 6:14

Bonjour,

Etienne, sincèrement désolé mais je ne peux pas t'aider :(. Ma mère a du payer 1000 euros d'extra qu'elle s'est fait remboursé et cette année encore 1000 euros dans les mêmes circonstances. Ils inventent des payements "au cas ou" quelqu'un payerait aveuglement point barre.

Pajaro, je te conseille d'y aller. Quel age as-tu ? Que je te conseille en fonction.
" Le chemin vers Dieu est long et sinueux. "

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Standard and Poor's et la Sicile ...

Message non lu par etienne lorant » jeu. 26 juil. 2012, 9:41

Je songe à passer à "Luminus". L'an dernier, étant donné l'exagération des chiffres, je les avais manuellement, via les touches du téléphone, rabaissés de moitié... des voleurs, et pas des petits !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Standard and Poor's et la Sicile ...

Message non lu par etienne lorant » lun. 30 juil. 2012, 14:19

Bonjour Silvio,

Ayant communié samedi dans une chapelle dédiée à sainte Agathe, où est exposée un magnifique tableau, j'ai fait quelques recherches et j'ai découvert que cette sainte est sicilienne et a subi un martyre effrayant. Sa mort fut entourée de phénomènes surnaturels (qui diffèrent cependant selon les récits). En voici un:

Sainte Agathe
Vierge et Martyre (+ 254)

Deux villes de Sicile, Palerme et Catane, se disputent l’honneur d’avoir donné naissance à sainte Agathe ; ce qui est certain, c’est qu’elle fut martyrisée à Catane, sous l’empereur Dèce.

Dénoncée au préteur Quintianus, comme chrétienne, Agathe lui fut amenée. La beauté de la jeune fille le séduisit ; il conçut pour elle une passion criminelle et crut venir à bout de son dessein en la remettant aux mains d’une femme débauchée, nommée Aphrodisia. Aphrodisia employa son art et son artifice afin de séduire Agathe, sans pouvoir y réussir ; et après un mois de tentatives, elle s’en fut trouver le préfet pour lui annoncer l’inutilité de ses efforts.

Le juge alors fit comparaître la servante du Seigneur devant son tribunal.

" -Qui es-tu ?

- Je suis noble et d’une illustre famille, toute ma parenté le fait assez connaître.

- Pourquoi donc suis-tu la chétive condition des chrétiens ?

- Parce que la véritable noblesse s’acquiert avec Jésus-Christ dont je me dis la servante.

- Quoi donc ! sommes-nous dégradés de noblesse pour mépriser ton Crucifié ?

- Oui, tu perds la véritable liberté en te faisant esclave du démon jusqu’au point d’adorer des pierres pour lui faire honneur."

Afin d’apprendre à la jeune fille à mieux parler, Quintianus la fit frapper sur la joue, et commanda qu’on la conduisit en prison, lui disant qu’elle eût à se préparer à renier Jésus-Christ ou à mourir dans les tourments. Le lendemain, le juge essaya de gagner Agathe par des promesses, mais il la trouva inébranlable, et ses réponses excitèrent tellement la rage du persécuteur, que, sur son ordre, on arracha un sein à la Sainte. Elle dit à Quintianus : "N’as-tu pas honte, ô cruel tyran, de me faire souffrir de cette façon, toi qui as sucé ta première nourriture du sein d’une femme ?"

Quand elle fut rentrée dans la prison où le préfet avait défendu de lui rien donner, saint Pierre lui apparut et la guérit au nom du Sauveur ; la Sainte s’écria : "Je Vous rends grâces, ô mon Seigneur Jésus-Christ, de ce qu’il Vous a plu de m’envoyer Votre Apôtre afin de guérir mes plaies et de me rendre ce que le bourreau m’avait arraché," et la prison fut remplie d’une si éclatante lumière que les gardiens s’enfuirent épouvantés, laissant les portes ouvertes.

Les autres prisonniers conseillaient à Agathe de prendre la fuite, mais elle répondit : "Dieu me garde de quitter le champ de bataille et de m’enfuir en voyant une si belle occasion de remporter la victoire sur mes ennemis."

Quatre jours après, Agathe fut ramenée devant le juge qui, la voyant saine et sauve, fut rempli d’étonnement ; sa rage n’en devint que plus grande. Par son ordre, on roula la Sainte sur des têts de pots cassés et sur des charbons, en même temps que l’on perçait son corps de pointes aiguës. Pendant ce supplice, un tremblement de terre survint, et les principaux ministres de la cruauté de Quintianus furent écrasés. La ville, épouvantée, vit là un châtiment du Ciel, et le persécuteur, craignant qu’on ne lui enlevât sa victime, se hâta de la renvoyer en prison. Quand elle y fut rentrée, Agathe dit : "Ouvrez, Seigneur, les bras de Votre miséricorde, et recevez mon esprit qui désire Vous posséder avec tous les transports d’amour dont il est capable," et en achevant ces mots elle expira (254).

Aussitôt que la nouvelle de cette mort se fut répandue, toute la ville accourut pour honorer les restes de sainte Agathe, et au moment où on voulut la mettre dans le tombeau, cent Anges, sous la figure de jeunes hommes, apparurent, et au front d’Agathe inscrivirent ces mots : "C’est une âme sainte ; elle a rendu un honneur volontaire à Dieu et elle est la rédemption de sa patrie." Quintianus, de son côté, était parti pour se mettre en possession des biens de la servante de Dieu, mais au passage d’une rivière, un cheval le mordit au visage et un autre, à coups de pieds, le précipita dans l’eau où il se noya.

La dévotion à sainte Agathe ne tarda pas de se répandre partout, mais nulle part elle ne fut plus honorée qu’à Catane. Plusieurs fois sa protection a sauvé cette ville des éruptions de l’Etna, et pour cela il suffisait aux habitants de donner, comme barrière aux torrents de lave qui descendaient de la montagne, un objet qui avait touché le corps de la Sainte.

Trouvé sur :

http://viechretienne.catholique.org/sai ... nte-agathe

Il existe de nombreuses versions du même récit, mais ils sont concordants sur différents points. La dévotion à sainte Agathe s'est répandue dans tout l'Europe.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Standard & Poor's a de sulfureuses relations...

Message non lu par etienne lorant » mer. 07 nov. 2012, 11:59

L'agence de notation américaine Standard & Poor's a été condamnée par la justice australienne pour avoir recommandé des produits à des collectivités locales qui se sont avérés désastreux dans la crise de 2008, a-t-on appris ce lundi 5 novembre. Une première qui pourrait ouvrir la voie à d'autres plaintes de victimes de la crise financière.

En 2006, une banque néerlandaise vendait à treize collectivités locales australiennes des produits financiers sans risque et de bon rapport, pensaient-elles, puisqu'ils étaient assortis du fameux triple A de l'agence de notation Standard & Poor's. Mais en 2008 dans le marasme de la crise financière, le titre, éminemment toxique, a perdu 90% de sa valeur.

Un tribunal vient de condamner Standard & Poor's mais aussi la banque néerlandaise émettrice et l'intermédiaire australien à rembourser aux plaignants leurs pertes, avec intérêts. La juge australienne a estimé que la note triple A était « trompeuse » et basée sur des informations « inexactes ». Standard & Poor's, qui va faire appel, a plaidé que la notation est un art et pas une science, un argument visiblement jugé un peu court.

Forts de ce succès, les plaignants envisagent de saisir la justice de la même façon en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Mais surtout cela devrait donner des idées à d'autres victimes du triple A ailleurs dans le monde...
[+] Texte masqué
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/201211 ... nciers-tox
Les condamnés sont : la banque néerlandaise ABN AMRO, la société de services financiers LGFS et S-P...
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4474
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Standard & Poor's a de sulfureuses relations...

Message non lu par Kerniou » mer. 07 nov. 2012, 18:53

Merci de cette info.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Standard & Poor's a de sulfureuses relations...

Message non lu par etienne lorant » jeu. 08 nov. 2012, 12:10

La Tribune - Après la condamnation de S&P en Australie, des plaintes vont probablement voir le jour en Europe. L’avenir de l’agence américaine - et celui de ses concurrentes Moody’s et Fitch - est-il menacé?

Norbert Gaillard - Il faut d’abord souligner que le jugement de la Cour australienne porte sur des enjeux financiers faibles. On parle ici d’environ 15 millions de dollars australiens [plus de 12 millions d’euros, Ndlr]. C’est peu de chose. En revanche, ce qui est plus important, c’est que la Cour a clairement jugé les méthodes de travail de S&P légères et peu professionnelles. Et ce, sur des bases solides. L’inquiétude, pour S&P et les autres agences, est que ce jugement peut être utilisé comme une base, notamment aux Etats-Unis [où beaucoup de titres toxiques ont été émis et initialement très bien notés]. Et ce, alors que dans son rapport sur la crise financière d’avril 2011, le Sénat américain avait déjà fustigé les méthodes de travail des agences de notation. Les agences ont donc du souci à se faire.

Pourrait-on assister prochainement à une avalanche de plaintes?

C’est possible. Le jugement de la Cour australienne illustre le fait que la ligne de défense classique des agences de notation est en train de sauter. Les autorités américaines avaient déjà mis en évidence le problème de conflit d’intérêt lié à ces agences. De fait, celles-ci sont payées par les banques d’investissements qui veulent des notes élevées pour les produits qu’elles émettent. Mais encore une fois, c’est leur manière de travailler qui est ici mise en cause. Souvent en sous-effectifs, elles n’ont pas fait suffisamment d’efforts pour noter correctement certains produits. Dans l’enquête du Sénat américain, certains témoignages sont édifiants. Des analystes de ces agences affirment qu’ils ne croyaient pas eux-mêmes dans les notes qu’ils attribuaient. L’avenir de ces agences s’annonce assez sombre. Si de grosses plaintes devaient se muer en condamnation, le secteur pourrait tout simplement faire faillite. Pour rappel, les agences de notation pèsent 2 milliards de chiffre d’affaires. Une amende de 500 millions de dollars, par exemple, ne constituerait qu’une goutte d’eau pour Goldman Sachs. Mais pour Moody’s, cela représenterait la moitié de ses profits…

A terme, les investisseurs pourraient-ils perdre totalement confiance en ces agences?

Il peut se produire une sorte de "big bang" au sein du marché de la notation. Les investisseurs savent depuis 2007 que le travail des agences a été bâclé. Celles-ci pourraient se voir décrédibilisées et perdre leur situation de rente. D’autres alternatives à leurs notations pourraient alors monter en puissance, comme les CDS (Credit Default Swap), les taux d’intérêt, ou encore les notes des banques et des assurances.
[+] Texte masqué
http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... faire.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Standard & Poor's a de sulfureuses relations...

Message non lu par etienne lorant » lun. 12 nov. 2012, 18:53

Eh bien, la réponse à la question posée est : OUI ! En tout cas, pour la société de notation Fitch, çà remue !

S&P et Fitch menacées d'un procès en Italie
AFP

Mis en ligne le 12/11/2012

Cette requête doit maintenant être examinée par un juge des audiences préliminaires, une étape qui peut durer plusieurs mois.
Le parquet de Trani (sud de l'Italie) a demandé lundi le renvoi en justice de dirigeants des agences de notation Standard and Poor's et Fitch pour "manipulation de marché", estimant qu'ils avaient dégradé la note de la Péninsule à des fins spéculatives.

Pour le parquet de cette petite ville des Pouilles (sud), doivent être jugés Deven Sharma, président de SP entre 2007 et 2011, le directeur opérationnel du rating chez Fitch, David Michael Willmoth Riley, et cinq autres dirigeants des deux agences de notation (quatre pour SP, un pour Fitch). Article complet sous le spoiler.
[+] Texte masqué
http://www.lalibre.be/economie/actualit ... talie.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités