"Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par proflycee » sam. 21 mai 2011, 12:40

Pour répondre à Marie du Hellfest, il suffit de voit les lieux où le FN fait le plus de voix pour voir l'erreur qu'elle commet.

De plus c'est dans les régions encore bien christianisées ((la Bretagne et le Maine Anjou, où j'ai la chance d'habiter) qu'il fait ses plus mauvais scores.

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1133
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par Virgile » sam. 21 mai 2011, 14:36

Monte-Cristo a écrit :Donc, vouloir une politique "sécuritaire"...ce que veut la majorité des français, qu'ils le disent ou non (qui voudrait comme idéal de risquer le racket, le viol ou le meurtre à chaque sortie dans la rue ?), c'est être fasciste ?
Un peu comme vouloir une liturgie plus pure à la messe quand on est catholique, c'est être intégriste ?
Nous sommes vraiment dans une société où les anathèmes sont lancés à tout va !
Soyons sérieux deux minutes, si le FN New Age arrivait au pouvoir demain, il n'aurait pas plus de pouvoir que d'interdire la burka dans les lieux publics ou de réduire légèrement l'immigration... nous savons tous que ce n'est plus le gouvernement qui dirige le pays :/
Bonjour,

ne parlons plus de "fascistes", ça ne sert pratiquement à rien. Ne parlons plus non plus de ce que veut ou ne veut pas la majorité des Français, et dont je n'ai aucune connaissance bien précise.

Parlons plutôt du fait qu'aucun changement dans l'ordre du politique n'a jamais changé l'état d'une société et l'état des moeurs de ces membres - même pas et surtout pas la Révolution française. L'état d'une société et les moeurs des habitants d'un pays donné, c'est ce que l'on peut appeler avec Tocqueville la démocratie. La démocratie n'est pas un régime politique, mais un état d'esprit, un véritable mode de vie, qui peut s'adapter à des régimes politiques divers et qui reflète assez exactement la vitalité de la culture, de la langue, de la conscience historique et nationale des habitants d'un pays, de leur degré de civilisation pour ainsi dire. La démocratie est un état d'esprit. C'était celui de la culture catholique française, quoique l'on puisse en dire.

Et c'est aussi l'enjeu des prochaines élections présidentielles, pour cette raison que cet état d'esprit est en train de disparaître progessivement de l'horizon quotiden de nos compatriotes. Compatriotes qui ont parfaitement compris que les partis politiques et leus candidats ne changeront rien aux évolutions en cours, mais dont le malaise ne fait que croître.

Un malaise qui porte sur la démocratie, et son avenir.
Ce que nous pouvons attendre des politiques, pour le moins, et les élections sont l'occasion de le leur exprimer directement, c'est qu'il nous montre que rien n'est irréversible et que les hommes valent mieux que les idées absurdes avec lesquelles la modernité tente de faire disparaître le sens du réel, le réel lui-même et les hommes qui veulent conserver un peu de liberté.


Amicalement.
Virgile.
Dernière modification par Virgile le sam. 21 mai 2011, 14:43, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Monte-Cristo
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : dim. 01 mai 2011, 12:38
Localisation : Elsass - Lothringen

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par Monte-Cristo » sam. 21 mai 2011, 14:37

Les raccourcis pour éviter les discussions, je n'en ai pas le monopole. Qu'on arrête de discuter pour savoir si le nouveau FN est fasciste ou non, c'est ridicule et stérile.

On pourrait se demander pourquoi de plus en plus de français se disent proches du FN de Marine Le Pen au lieu de les traiter de cons, comme le disent certains gauchistes, que ce soient dans les manifs ou dans les médias.

Chère marie du hellfest, que les lois qui sont déjà votées soient appliquées, ça serait déjà une très bonne chose de faite. Mais nous sommes dans un régime politique qui privilégie les promesses, la démagogie et les mensonges, alors on peut toujours rêver pour des choses concrètes en faveur des aspirations du peuple :siffle:

Enfin, il ,n'y a pas besoin d'être grand clerc pour savoir que si l'ouest ne vote pas FN, c'est tout simplement car cette région est protégée de l'immigration de masse. Rien à voir avec le fait que le nord ouest soit moins déchristianisé...le sud-ouest ne vote également pas FN, et pourtant, cette région est totalement ignorante du christianisme, baignant dans une tradition anticléricale !

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par proflycee » sam. 21 mai 2011, 17:09

Monsieur le Comte,

Vous approuvez donc ce que je dis concernant le fait que ceux qui votent le plus pour le FN sont ceux qui sont confrontés au problème de l'immigration.

Ma deuxième remarque concernant le grand ouest était pour faire remarquer que les catholiques (pas seulement eux, il est vrai) sont plutôt réticents face à la politique prônée par ce parti. Mais vous avez raison la France profonde n'est guère en phase avec le FN: aussi peut-on parler d'un parti populiste?

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1133
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Lepen

Message non lu par Virgile » sam. 21 mai 2011, 17:20

Ren' a écrit :A moi et à ceux qui partagent mon avis d'expliquer, donc, ce que nous mettons aujourd'hui dans ce terme -quitte à trouver éventuellement, après réflexion, un meilleur terme pour définir la réalité que nous décrivons ?
Ben voyons!
... je n'avais pas lu votre réponse. Mais c'est que cette méthode est tout aussi curieuse que la première, sinon davantage!

D'ordinaire, on ne peut pas coller comme ça un sens perso aux mots de la langue française, à volonté et en fonction des impératifs du moment : même Harry Potter avec sa baguette magique ne se le permet pas, mais c'est parce qu'il est très très gentil, qu'il n'est ni écrivain ni poète, et qu'il n'aurait sûrement pas aimé du tout les discours de Robespierre, de Staline, d'Unkle Adie ou autres Pol Pot.

Quand à trouver un meilleur terme pour définir la réalité que vous décrivez, je ne doute pas qu'il s'agisse d'une louable intention: le mieux, c'est que cette intention en reste à l'état de pure éventualité, ce qui ne manquera pas d'être le cas après réflexion, et ce qui aura l'avantage d'éviter d'avoir à démontrer de façon très ennuyeuse qu'une définition de la réalité n'est pas équivalent à la réalité elle-même, pas davantage qu'une description de la réalité ne peut l'être - et que les mots ne sont pas juste les pièces interchangeable d'un jeu - de différance ou pas - pourvu du sens qu'on veut bien y trouver entre treize heures moins quinze et quatorze heures et demie le premier mardi de chaque mois à condition d'être de bonne humeur.

Dans le débat qui nous occupe, comme dans la plupart des débats, les mots et les anecdotes ne prouvent rien. Seuls les arguments comptent.

Ou alors ce fil n'est effectivement qu'un vaste roman de cap et d'épée et moi je suis tour à tour d'Artagnan, Portos, Aramis, Milady, le Cardinal, Rochefort, la moustache de Rochefort, Alexandre Dumas et tous les lecteurs des Trois mousquetaires...

Quant à choisir, je préfère me contenter d'être Virgile.

Amicalement.
Le même.

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par Aldous » sam. 21 mai 2011, 17:28

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fascisme :
Au sens large, le terme fascisme a pris un sens générique. Il s'est étendu à tout mouvement politique s'appuyant sur un pouvoir fort, les métiers organisés en corporations, l'exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l'opposition et un contrôle politique extensif de la société civile. Le nazisme s'est en partie inspiré du fascisme.

Moi je pense que le FN est fasciste.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Lepen

Message non lu par Charles » sam. 21 mai 2011, 17:34

SweetieLoLy a écrit :selon l'opinion publique..et surtout en France, faire de la préference nationale c'est du racisme
Oui, alors que la préférence nationale selon le FN n'a rien de raciste puisqu'elle ne vise qu'à protéger les emplois des français quelle que soit leur couleur de peau ou origine ethnique, cela a toujours été dit et répété par les responsables du FN.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Lepen

Message non lu par Charles » sam. 21 mai 2011, 18:00

Pneumatis a écrit :La tendance fasciste du FN se mesure à l'aune de son obsession pour la répression sécuritaire,
Les dernières années ont vu un recul spectaculaire des libertés publiques en France avec le déploiement de tout un système de police biométrique (politique) et de mesures sécuritaires... cela n'a pas été le fait du FN mais de l'UMP. Je ne refais pas la liste de tous ces reculs, je l'ai déjà faite, mais leur compilation est longue et effrayante.

Le FN regrette surtout la démission de l'autorité de l'Etat dans les banlieues, il n'est pas le seul d'ailleurs.
Pneumatis a écrit :entre autre, avec le rétablissement de la peine de mort à la clef
C'est VGE et une clique libérale qui avaient pourtant tenté de réintroduire la peine de mort :

"article II-61
1. Toute personne a droit à la vie.
2. Nul ne peut être condamné à la peine de mort, ni exécuté.

Paragraphe 3-a de l'article 2 de l'annexe 12 (intitulée "Déclaration concernant les explications relatives à la Charte des droits fondamentaux") :

«La mort n'est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d'un recours à la force rendu absolument nécessaire:
a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale ;
b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l'évasion d'une personne régulièrement détenue ;
c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.» "
ou encore son gout pour la dissuasion nucléaire
Remarque risible...
c'est qu'aux problématiques politiques, il ne cherche pas des solutions, il cherche des responsables
La politique n'est la la physique, elle est une activité humaine exercée par des responsables politiques qui, quand ils sont défaillants, doivent se retirer pour laisser l'exercice du pouvoir à d'autres plus compétents. Le personnel politique qui est au pouvoir aujourd'hui n'y est pas par une loi de la nature, ni par un décret divin. S'il est un obstacle au redressement du pays, il doit être renvoyé. Pourquoi intégrer comme une donnée inamovible des problématiques politiques les personnes même qui font obstacle à leur résolution ? Votre remarque est absurde. Nous ne sommes plus dans l'Ancien Régime mais dans une république et une démocratie (au moins nominalement), les responsables des problèmes dont nous souffrons doivent partir. Par exemple, pour ce qui est de l'éducation, comment voulez-vous améliorer les choses en conservant la secte pédagogiste au pouvoir ? Ridicule.

Avatar de l’utilisateur
Monte-Cristo
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : dim. 01 mai 2011, 12:38
Localisation : Elsass - Lothringen

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par Monte-Cristo » sam. 21 mai 2011, 18:23

proflycee a écrit :Monsieur le Comte,

Ma deuxième remarque concernant le grand ouest était pour faire remarquer que les catholiques (pas seulement eux, il est vrai) sont plutôt réticents face à la politique prônée par ce parti. Mais vous avez raison la France profonde n'est guère en phase avec le FN: aussi peut-on parler d'un parti populiste?
Je suis d'accord avec vous concernant le fait que les catholiques soient plutôt réticents face au FN... mais pour les catholiques comme moi, c'est car le FN fait trop de concessions face au monde, concessions très peu catholiques à mon goût !

Cependant, ce n'est pas car la France profonde (Limousin, Bourgogne, Auvergne...) ne vote pas FN que ce parti n'est pas "populiste"... beaucoup de gens du peuple qui habitent le Nord, la Provence ou la Moselle votent pour ce parti.

Bien à vous !


PS : Et arrêtons par pitié de spéculer sur ce terme de fascisme, qui a été tronqué avec le temps !

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par PriereUniverselle » sam. 21 mai 2011, 21:52

proflycee a écrit :Monsieur le Comte,

Vous approuvez donc ce que je dis concernant le fait que ceux qui votent le plus pour le FN sont ceux qui sont confrontés au problème de l'immigration.

Ma deuxième remarque concernant le grand ouest était pour faire remarquer que les catholiques (pas seulement eux, il est vrai) sont plutôt réticents face à la politique prônée par ce parti. Mais vous avez raison la France profonde n'est guère en phase avec le FN: aussi peut-on parler d'un parti populiste?

Vous en direz ce que vous voudrez ......Mais le score de Marine LE PEN monte dans les opinions !....

N'oublions pas que sur la mer déchainée des marchés mondiaux , on peut dire que l'esquif politique est et restera toujours fragile....

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1133
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par Virgile » dim. 22 mai 2011, 1:04

Aldous a écrit :http://fr.wikipedia.org/wiki/Fascisme :
Au sens large, le terme fascisme a pris un sens générique. Il s'est étendu à tout mouvement politique s'appuyant sur un pouvoir fort, les métiers organisés en corporations, l'exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l'opposition et un contrôle politique extensif de la société civile. Le nazisme s'est en partie inspiré du fascisme.

Moi je pense que le FN est fasciste.
Bonjour Aldous,

vous ne semblez pas avoir lu avec suffisament d'attention la définition - inexacte - de wikipedia. Si vous tenez absolument à faire "coller" une telle définition avec la réalité politique qu'est le Front National (une méthode qui, je le rappelle, ne prouvera jamais rien, sinon votre habileté à trouver des définitions qui "collent" à la "réalité" telle que vous l'imaginez) - faudrait-il encore que chacun des termes de la définition dans son entier corresponde exactement à ce qu'est le Front National dans tous les cas, toutes les parties de sa réalité, etc.

Vous voici embarqué dans une longue affaire: mais seul, car je ne monte pas sur le navire avec vous et je n'ai pas le temps et la patience qui servent à acheter le billet.

Vous pensez que le Front National est fasciste: prouvez-le, avec des arguments raisonnés - pas avec un copier-collé de chez Wikipedia.

A part les accusations de fascisme, je relève que personne n'a encore expliqué de façon sérieuse la présence d'un parti tel que le Front National sur la scène politique d'un pays aussi démocratique que le France. Ni les raisons pour lesquelles, et le procédé par lequel, tant de Français dont l'origine sociale, l'appartenance ethnique, la religion, le niveau d'éducation présentent tout de même une diversité assez étonnante seraient devenus des "fascistes".

En rester à l'incantation magico-religieuse du "fascisme" pour tout expliquer et tout conclure est une plaisanterie inventée par les communistes après la guerre et très en vogue dans les années soixante-dix: ce n'est pas sérieux et j'ajoute - parce que je ne vis pas en France et que je ne suis plus vraiment habitué au débat "à la française" - que c'est assez typique de la superficialité et de la vanité de certains Français lorsqu'il s'agit de dire que l'affaire est réglée, que tout a été dit et qu'il est temps de poursuivre tranquillement la discussion devant un apéro au café du coin...

amicalement.
Vrirgile.

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par Aldous » dim. 22 mai 2011, 7:02

Bonjour,
Le FN est dirigé par Le Pen depuis sa fondation: pouvoir fort... Le FN exalte le sentiment nationaliste, rejette les institutions démocratiques et libérales... Cela me suffit pour penser qu'il a l'avant goût du fascisme. Je ne doute pas que s'il était au pouvoir il finirait, tristement, par en avoir complètement le goût...
Virgile a écrit :A part les accusations de fascisme, je relève que personne n'a encore expliqué de façon sérieuse la présence d'un parti tel que le Front National sur la scène politique d'un pays aussi démocratique que le France. Ni les raisons pour lesquelles, et le procédé par lequel, tant de Français dont l'origine sociale, l'appartenance ethnique, la religion, le niveau d'éducation présentent tout de même une diversité assez étonnante seraient devenus des "fascistes".
Un tel parti (le FN) est présent sur la scène politique française parce que justement en toute démocratie la France laisse s'exprimer toutes les opinions politiques. De mon point de vue, depuis des décennies le FN avance habilement une partie de ses opinions tolérables par la démocratie mais n'avance pas publiquement son fond de commerce qui est fascisant.
Si tant de français se laissent prendre à son discours c'est justement parce qu'il (le FN) cache habilement son fond de commerce et parceque les français sont perplexes devant la difficulté qu'il y a a conduire une démocratie, un pays libre, et que les partis traditionnels (gauche, droite) ne répondent pas toujours à leur attente dans ce domaine: conduire un pays démocratique, et pour cause la tâche n'est pas facile. Les français perplexes devant la difficulté des partis traditionnels à diriger notre pays écoutent le FN, sont séduits par ses solutions simplistes et se tournent vers lui. Je l'espère vivement qu'il ne se tourneront pas vers lui jusque à un point qu'ils pourraient regretter amèrement.

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1133
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par Virgile » dim. 22 mai 2011, 12:56

Aldous a écrit : Le FN est dirigé par Le Pen depuis sa fondation: pouvoir fort...
La page de Wikipedia n'est pas à jour?
Aldous a écrit :Le FN exalte le sentiment nationaliste, rejette les institutions démocratiques et libérales...
Ridicule. Informez-vous.
Aldous a écrit :Un tel parti (le FN) est présent sur la scène politique française parce que justement en toute démocratie la France laisse s'exprimer toutes les opinions politiques. De mon point de vue, depuis des décennies le FN avance habilement une partie de ses opinions tolérables par la démocratie mais n'avance pas publiquement son fond de commerce qui est fascisant.
Quel est ce raisonnement?
Ou sont les preuves argumentées de ce que vous avancez?
Aldous a écrit :Si tant de français se laissent prendre à son discours c'est justement parce qu'il (le FN) cache habilement son fond de commerce et parceque les français sont perplexes devant la difficulté qu'il y a a conduire une démocratie, un pays libre, et que les partis traditionnels (gauche, droite) ne répondent pas toujours à leur attente dans ce domaine: conduire un pays démocratique, et pour cause la tâche n'est pas facile. Les français perplexes devant la difficulté des partis traditionnels à diriger notre pays écoutent le FN, sont séduits par ses solutions simplistes et se tournent vers lui. Je l'espère vivement qu'il ne se tourneront pas vers lui jusque à un point qu'ils pourraient regretter amèrement.
Et les preuves de tout celà?
Et l'argumentation crédible, structurée ou même simplement étayé par autre chose qu'une analyse "simpliste" que je peux très bien lire dans n'importe quel journal ou entendre à la télé?
Vos explications ne sont pas convaincantes. Vous utilisez encore dans votre message le mot qui ne va pas : ce n'est que du terrorisme intellectuel, tout simplement et ça ne marche pas du tout.

Comment allons-nous pouvoir dialoguer de façon intelligente et chrétienne sur de telles bases?
Aldous, vous avez un problème: vous êtes l'agresseur, la balle est de votre côté et je ne vais pas quitter la partie de toute façon...

Amicalement.
Virgile.

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par Aldous » dim. 22 mai 2011, 13:25

Virgile a écrit :Aldous, vous avez un problème: vous êtes l'agresseur, la balle est de votre côté et je ne vais pas quitter la partie de toute façon...
Je n'ai aucun problème et je ne me sens pas agresseur: je vous dis simplement que je pense que le FN est un parti fasciste. C'est bien mon droit de penser cela (et de le dire puisque cette éventualité a été avancée dans le fil).
Vous vouliez des arguments dans ce sens: je vous ai dit que je considère qu'il est fondé sur un pouvoir fort (l'hégémonie de Le Pen depuis sa fondation), qu'il exalte le nationalisme: chacun sait que le FN se replit sur un nationalisme exacerbé face à l'Europe et à la mondialisation, je ne le vois pas de plus comme un parti démocratique ni qui met la démocratie en avant, tout cela est suffisant pour moi de le qualifier de fasciste. De plus je sens cela dans le verbe, le discours Lepéniste, chaque fois que je l'entends (lui ou sa fille) je suis inquiet pour mon pays. C'est comme ça...

bien à vous,

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: "Face aux chrétiens" - Marine Le Pen

Message non lu par Pneumatis » dim. 22 mai 2011, 15:03

Bonjour Virgile,

Je me sens responsable de ce débat autour de la tendance fasciste présumée du FN. J'avoue que le choix du terme est bien pratique pour le disqualifier. Ceci dit, on n'en arriverait pas là si certains catholiques n'étaient pas trop facilement séduit par les sirènes de quelques principes cher au coeur des catholiques, savamment mélangés avec d'autres qui devraient les faire fuir. Voyez-vous, on en arrive à mettre des mots chargés émotionnellement pour essayer d'éveiller l'alerte à la compromission intolérable.

Néanmoins, j'ai donné des indications dans un de mes précédents messages sur ce qui justifiait pour moi de voir dans le FN une tendance au fascisme (et non du fascisme). Une tendance, dans ce qu'un parti populiste concentré sur le fait de chercher des responsables aux problèmes de la France plutôt que des solutions (les solutions étant ensuite de supprimer ou réprimer lesdits responsables), témoigne d'un gout prononcé pour la répression. Le FN a sans doute toute sa raison d'être comme parti régulateur, comme parti d'opposition. Mais il prétend être un parti de gouvernement. Et comme le dit Aldous, l'exemple de gouvernement qu'il donne en son sein laisse perplexe : ça ressemble plus à une monarchie qu'une république, l'appareil. Avec, reconnaissons-le aussi, les magouilles financières pour tenir la barre, les conflits d'autorité qui ont conduit bien des membres hauts-placés du FN à le quitter (c'est plutôt bizarre, c'est comme si l'option "changer de chef" n'avait jamais traversé l'esprit de personne), et au final la banqueroute financière : pour un parti montant, c'est ballot. Tout ça pour dire que la persistance de la famille Le Pen à la tête du parti semble avoir des raisons autres que les compétences pour le diriger. L'hypothèse d'un gout plus prononcé pour le pouvoir que pour les valeurs de la démocratie républicaine tient plutôt bien la route.

Après, on est en droit de s'interroger (plutôt que de se contenter de balayer le problème d'un revers de la main) sur le pourquoi c'est le FN et pas un autre parti qui se retrouve infiltré par des mouvements comme l'Oeuvre Française et tout ce que la France compte comme groupuscule néo-nazis ou néo-fascistes (bon d'accord, pas tout, il y en a aussi un peu à l'extrême-gauche).

Ce qui nous conduit aux idées politiques. Paul Valéry disait : "le mélange de vrai et de faux est plus toxique que le faux". Le FN séduit les catholiques lors qu'il corrompt les fondements des principes sur lesquels il rencontre l'adhésion des catholiques. Par exemple, pour répondre sur ce point à Le Gyrovague, le FN n'est pas seulement souverainiste, il est nationaliste. En d'autres termes, pour en aller directement au fondement, il n'aspire pas à la souveraineté nationale par adhésion au principe de subsidiarité, mais parce qu'il fait de la nation une fin en soi. Perversion du principe de souveraineté nationale à la base.

De même sur la défense de la famille : le FN ne défend pas la famille, il défend la famille française. On me rétorquera que ce n'est pas à la France de se soucier du monde entier, d'accord. Pour autant, quand il décide de supprimer le regroupement familial, par exemple, alors même qu'il doit être favorisé, c'est manifestement que ce n'est pas la famille en tant qu'institution universelle qui l'occupe, mais uniquement la famille en tant que pilier de la nation. Perversion du principe à la base. Et puis il suffit d'ailleurs de regarder - désolé si ça ne se fait pas en France - un peu la vie des dirigeants et cadres du FN pour en savoir plus sur l'idée qu'ils se font de la famille.

On retrouve la même dérive chez certains pro-vie, les plus ancrés à l'extrême-droite, qui disent vouloir promouvoir la maternité, mais qui se plaignent que les familles issues de l'immigration aient une forte natalité, et proposent des politiques visant à contenir la natalité des familles issues de l'immigration (comme par exemple la suppression des allocations familiales). On voit là que le principe de défense de la vie, fondé normalement sur la dignité humaine, a été totalement corrompu.

On pourrait comme ça énumérer un tas de principes. Je vous laisse par exemple aller questionner le programme économique du Front National. Le Gyrovague m'accuse de me comporter en élite méprisante, mais loin de là : j'attends juste, en particulier des catholiques, qu'ils fassent ce qu'il faut pour leur discernement.

Les catholiques français ont eu à souffrir comme ça pendant des années de l'influence nauséabonde de Maurras, qui, suivant la même logique, aimait l'Eglise... mais pour les mauvaises raisons. Pour des raisons politiques. Tout comme Marx aimait la religion, cet opium du peuple. On appréciera le fait qu'un des grands compagnons de route du FN est (encore) Jean Madiran, secrétaire particulier et adorateur invétéré de Charles Maurras. Il a été et reste encore certainement le leader de ce mouvement de l'extrême-droite catholique qui a tend puisé dans le vivier traditionaliste. Pour en revenir furtivement à la question du fascisme, on retrouvera assez facilement dans le passé de ces dernières décennies, les affinités politiques de Maurras et de son cher secrétaire.

Ceci dit, maintenant le problème c'est que comme avec Maurras, les relations des catholiques au FN sont de l'ordre du clientélisme pur et simple. Et à la base de ce clientélisme, on trouve tromperie et compromission. Tromperie sur les fondements des points "non négociables", compromissions sur des points de désaccord jugés plus "mineurs" mais qui en disent pourtant long sur le fond.

C'est ce qui faisait dire, en 2002, à la conférence des évêques de France dans un communiqué officiel :
Nous sommes choqués de voir que de nombreux électeurs des milieux ouvriers et populaires ont porté leur choix sur les candidats d'extrême droite. [...] Une société démocratique se construit par le dialogue, l'accueil, l'écoute, la tolérance. C'est en mélangeant, au fil des siècles, les cultures de peuples différents que la France est devenue ce pays de liberté et de fraternité auquel nous tenons tant. Les droits sociaux, le droit au travail, à l'éducation, à la santé se gagnent aussi par l'action collective au quotidien. C'est là le vrai combat. Chrétiens, nous ne supportons pas les mensonges du candidat de l'exclusion, du mépris et de la haine, notamment quand il détourne l'Evangile à son profit. Le projet de société qu'il propose n'a rien à voir avec le message d'amour et d'espérance du Christ.
Je signale, à toutes fins utiles, que depuis 2002, si le candidat a changé, le programme du FN lui n'a pas vraiment bougé. Ca devrait un peu questionner, ça aussi. Le revirement n'est-il finalement qu'une question de personnalité ?

J'ajoute un post scriptum, déjà précisé maintes fois par ailleurs... Bien sur les partis politiques comme le PS ou l'UMP ne valent pas mieux. Mais en dehors des dernières tentatives grossières de Nicolas Sarkozy, ils ne surfent pas sur ce clientélisme motivé par tout autre chose qu'une communion d'idées, avec les catholiques. Au moins avec eux, on n'est pas trompé sur la marchandise, si vous me passez l'expression. Encore une fois, et c'est pourquoi je prends bien soin d'alerter, sur un forum catho, je vous renvoie à la phrase de Paul Valery que pour l'occasion je fais mienne.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cinci et 3 invités