Le Corbusier

Patrimoine - Cinéma - Médias - Photographie - Musique - Peinture - Architecture
Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Le Corbusier

Message non lu par coeurderoy » dim. 18 mars 2012, 23:24

Ce qui est embêtant c'est que lorsqu'on dit "Ronchamp" on pense "Corbu" et non Jésus...Le Corbusier était un doctrinaire et c'est bien ce qui m'embête...Je n'ai jamais compris par ex. pourquoi il trouvait magnifiques et dignes d'être absolument conservés les vieux quartiers de la Casbah d'Alger lorsque, dans le même temps, il rêvait de raser les vieux quartiers de Paris et ses rues - "rues écrans" dans sa doctrine hygiéniste et totalitaire - pour "ponctuer l'espace de barres et de tours" comme on l'a si longtemps répété après lui...

Les "sous-Corbu", qui se sont reproduits comme champignons après la pluie, nous ont donné, en guise de logements humanistes, les machines à habiter que l'on sait, imposant à nos plus belles villes et paysages l'esthétique bétonnière des chambres à gaz : on peut crever d'asphyxie spirituelle dans le béton, expérience que j'ai un peu connue dans les mornes quartiers dortoirs de Reims ou d'Alfortville...
...Ceci dit je ne suis jamais allé ni à Ronchamp ni au couvent de la Tourette (connu par photos) mais je sais gré à l'un de mes profs d'Art contemporain de m'avoir fait découvrir les facettes très antipathiques de l'architecte de la Cité Radieuse...
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Ludovic
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : dim. 29 août 2010, 23:25

Re: Un art chrétien contemporain ?

Message non lu par Ludovic » mer. 21 mars 2012, 1:20

coeurderoy a écrit : Les "sous-Corbu", qui se sont reproduits comme champignons après la pluie, nous ont donné, en guise de logements humanistes, les machines à habiter que l'on sait, imposant à nos plus belles villes et paysages l'esthétique bétonnière des chambres à gaz : on peut crever d'asphyxie spirituelle dans le béton, expérience que j'ai un peu connue dans les mornes quartiers dortoirs de Reims ou d'Alfortville...
...Ceci dit je ne suis jamais allé ni à Ronchamp ni au couvent de la Tourette (connu par photos) mais je sais gré à l'un de mes profs d'Art contemporain de m'avoir fait découvrir les facettes très antipathiques de l'architecte de la Cité Radieuse...
Les "sous-Corbu" ne sont pas Corbu, et sont même souvent du mauvais Corbu.
J'attends de voir qui crèverait d'asphyxie spirituelle à la Tourette... On a trop souvent tendance à mettre tout et n'importe quoi sous le mot béton, et du coup à l'appréhender d'un point de vue négatif. Or il est aussi absurde de dire "le béton c'est moche" en pensant à un parpaing que de dire "le bois c'est moche" parce qu'on a en tête un lamellé-collé en épicéa.
C'est pas beau une lumière qui chante sur du beau béton?
Image

et pour ce qui est des intérieurs d'églises corbuséens, je dis pas non:
Image

Et puis comme tout le monde, Le Corbusier n'a pas que des façettes antipathiques!
"Toujours nous froisserons et déchirerons la fleur pour sentir mieux son parfum, et ensuite nous nous révolterons quand, au lieu du parfum, il ne restera plus qu'une fumée."
F. Dostoïevski, Les Annales de Pétersbourg

Si comprehendis non est Deus"
Saint Augustin, Sermon 52

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Un art chrétien contemporain ?

Message non lu par coeurderoy » mer. 21 mars 2012, 9:37

Cher Ludovic, les faits démontrent tout-de-même que ce sont les sous-Corbu qui ont progressivement enlaidi et profondément attisté notre pays, pays où la lumière rayonne subtilement sur les pierres, les arbres, les visages et les paysages : non le béton (qui vieillit particulièrement mal et dont la restauration coûte excessivement cher à la collectivité) ne m'émeut pas, c'est ainsi : les "ouvrages d'art" (sic !) imposés par les DDE, régulièrement tagués et compissés ne m'émeuvent pas davantage...j'excepte évidemment les merveilles que peuvent constituer (esthétiquement parlant) certains viaducs, Millau notamment...je trouve que cette exception confirmerait plutôt la règle d'ailleurs...

Il y a eu, certes, pas mal d'études, de colloques et de somptueux ouvrages d'art illustrés de belles photos pour réhabiliter un matériau qui m'a toujours semblé froid, inerte, cruel et triste comme un long dimanche de pluie...Je me demande si la délectation esthétique qu'on peut éprouver devant certains monuments phares, présentés sous leur meilleur jour n'est pas réservée à une toute petite minorité qui a eu le privilège de ne pas vivre "au quotidien" dans un univers réellement bétonné...
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

mandonnaud
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2311
Inscription : jeu. 01 juil. 2004, 15:28
Localisation : LIMOGES 87000 FRANCE
Contact :

Re: Le Corbusier

Message non lu par mandonnaud » mer. 21 mars 2012, 20:35

je suis allé l'année dernier dans ses deux églises roncham et les dominicains arbreles, c'est émouvant et jamais je n'ai ressenti la présence de Dieu comme la,par les dimension intérieur ,les lumière et surtout la présence de la prière qui y a été vécu,
amitiés
Paul
PS quand au barre je suis contre
Jésus est infiniment misericordieux.
http://www.mandonnaud.net/

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1427
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Le Corbusier

Message non lu par Harfang » jeu. 22 mars 2012, 0:10

Image

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Le Corbusier

Message non lu par marie du hellfest » jeu. 22 mars 2012, 1:23

Harfang a écrit :Image
Moui enfin ... c'est très joli, certes, mais le jour où tous les habitants de la photo d'en bas pourront emménager dans un bâtiment comme celui de la photo d'en haut, on pourra en reparler. Et où sont les fruits de la civilisation inégalitaire correspondant aux logements des banlieusards de l'époque ? Ils étaient d'une telle qualité qu'il n'en reste rien, c'est tout dire.

Coeurderoy, j'aime bien vos photos. La barre est effectivement particulièrement moche, mais pour une fois elle met en valeur l'église (je trouve). Alors que d'habitude un cadre inapproprié nuit au monument, ici l'église n'en est que plus resplendissante, cette flèche d'un blanc étincelant au milieu de la grisaille, comme une lueur d'espoir dans la morosité ambiante ... (profitez de l'envolée lyrique, j'en fais pas tous les jours - surtout pour des églises ! :D )

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Le Corbusier

Message non lu par coeurderoy » jeu. 22 mars 2012, 9:33

Bonjour Marie...les photos...c'est pas moi ! (c'est le moine errant...).
Certes nous devons tenter de comparer ce qui est comparable...A défaut de Chenonceau (devenu demeure royale...) tournons-nous vers les solutions urbaines de nos ancêtres non nobles (ex. les "villeneuves", bastides du XIIIème s.) : les beaux matériaux de ces demeures ont tout-de-même tenu le coup, et quel échantillonnage, quelle variété et réussites d'adaptation au "genius loci" en ce qui concerne l'habitut rural...alors d'accord, les temps ont changé, les matériaux aussi mais le bon sens, la véritable intelligence, l'amour du beau, le respect envers la personne humaine et ses besoins élémentaires auraient dû engendrer, chez les architectes de la seconde moitié du XX ème s. des programmes autres que ceux qui ont transformé nos abords de ville en camps de concentration verticaux non ?
A société totalitaire, habitat totalitaire...
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1427
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Le Corbusier

Message non lu par Harfang » jeu. 22 mars 2012, 16:32

oui enfin ... c'est très joli, certes, mais le jour où tous les habitants de la photo d'en bas pourront emménager dans un bâtiment comme celui de la photo d'en haut, on pourra en reparler. Et où sont les fruits de la civilisation inégalitaire correspondant aux logements des banlieusards de l'époque ? Ils étaient d'une telle qualité qu'il n'en reste rien, c'est tout dire.
Parce que vous croyez que dans 300 ans il en restera grand chose de nos cages à lapins façon bunker ou parking souterrain ? :incertain:

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10955
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le Corbusier

Message non lu par Fée Violine » jeu. 22 mars 2012, 17:23

Non, et alors?

Avatar de l’utilisateur
Ludovic
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : dim. 29 août 2010, 23:25

Re: Le Corbusier

Message non lu par Ludovic » ven. 23 mars 2012, 1:16

Bonsoir,

Je vous trouve bien durs avec l'architecture de Le Corbusier. Tout d'abord, on ne peut pas lui en vouloir si ceux qui se sont revendiqués de son école ont fait n'importe quoi (et pourtant pas toujours), c'est comme si les mauvais élèves de Michel Ange, et Dieu sait s'il y en a eu, nuisaient au talent du maître. Ensuite je trouve assez malhonnête de dire que le Corbusier fut l'instigateur de "camps de concentration verticaux". Parce que s'il est bien une chose qu'on ne peut lui reprocher, c'est la qualité de l'espace intérieur qu'il crée. Outre toute considération esthétique de la barre en tant que telle, les appartements que Le Corbusier ménage sont d'une qualité inégalée à son époque pour des logements à loyers modérés. Les gens ne sont pas "parqués" dans les unités du Corbusier. Mais en avez vous déjà visité une pour vous en rendre compte? Vous verrez, c'est extrêmement lumineux, et les gens qui y vivent sont loin d'y être malheureux (je parle strictement des unités d'habitation de Le Corbusier). Voyez ce qu'on faisait jusqu'au XIXe siècle, c'était bien loin d'un tel confort pour ceux qui n'avaient pas les moyens de se loger dans un bel appartement.

Et une fois de plus, il y a béton et béton. Je comprends que vous ayez en aversion ce béton qui court sur des km dans les villes nouvelles. Mais il n'est pas comparable à celui que vous trouverez dans les oeuvres des grands architectes brutalistes de 1960.

Pour ce qui est de l'esthétique des barres, je vous accorde que je tenais en horreur ce genre d'équipement il n'y a de cela pas 3 mois. Et puis quand on essaye de se défaire de ses préjugés, on revoit peu à peu ses considérations. OK, 99% des barres construites sont laides et sauvagement exposées à notre vue. Mais il y en a pourtant certaines, dont quelques unes de Corbu, qui ne me semblent pas se conformer à cette triste règle: je prends volontairement cet exemple, qui risque de vous titiller un peu :)
Image

Voyez que ce n'est pas une barre comme les autres. A première vue, si. Mais en allant un peu plus loin, que voit-on? Qu'elle ne nous fait pas face, mais qu'elle vient de biais. Elle semble surgir, s'avancer, c'est un vaisseau, c'est un énorme bateau, qui flotte sur la forêt (en faisant abstraction des constructions plus tardives autour). Ce qui est affirmé, c'est un aspect monumental, mais ce n'est pas un bâtiment qui domine la ville, frontalement, dans une relation conflictuelle, c'est au contraire quelque chose qui va vers la ville ou la quitte (c'est selon le point de vue), mais dans un vrai mouvement. Ca a un côté surréaliste et hors d'échelle, moi ça me fait penser à un vaisseau dans un Miyazaki. Il n'en faudrait pas plus d'une, là ça deviendrait totalitaire, la conquête des barres. Mais une seule, c'est un long bâtiment (sens archi ou maritime) qui s'est échoué sur une mer de végétation. Pour moi ça a déjà la beauté d'une ruine antique, ou au contraire d'un objet du futur.
Il ne faut bien sûr pas que tous nos paysages se transforment en plages de débarquement de machines à habiter, mais de temps en temps... C'est comme tout, qui voudrait d'un Paris entièrement haussmannien?
"Toujours nous froisserons et déchirerons la fleur pour sentir mieux son parfum, et ensuite nous nous révolterons quand, au lieu du parfum, il ne restera plus qu'une fumée."
F. Dostoïevski, Les Annales de Pétersbourg

Si comprehendis non est Deus"
Saint Augustin, Sermon 52

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Le Corbusier

Message non lu par marie du hellfest » sam. 24 mars 2012, 2:24

coeurderoy a écrit :A défaut de Chenonceau (devenu demeure royale...) tournons-nous vers les solutions urbaines de nos ancêtres non nobles (ex. les "villeneuves", bastides du XIIIème s.) : les beaux matériaux de ces demeures ont tout-de-même tenu le coup, et quel échantillonnage, quelle variété et réussites d'adaptation au "genius loci" en ce qui concerne l'habitut rural...
Des "villeneuves" il ne reste chez nous que les bâtisses du XIXe le long de la départementale qui les traverse, aucune place de village accueillante, l'église se sent bien seule ... je n'ai jamais réussi à me sentir bien dans ce genre de village.

Pour les bastides, arrêtez-moi si je raconte des bêtises, mais il me semble que c'était justement plus "luxueux" (tout est relatif, hein ...) que ce qui se faisait couramment à l'époque. Les bastides ont été créées par chez nous pour repeupler des zones laissées à l'abandon, et pour y attirer les gens les seigneurs leur octroyaient des avantages inaccessibles à la majorité de la population rurale. On avait donc une population qui ressemblait plus à une proto-classe moyenne, plutôt qu'aux "banlieusards" du moment. Par contre je ne sais pas si ça a influencé sur le bâti lui-même, mais force est de constater qu'il ne reste pratiquement rien des fermes pauvres et isolées des campagnes.

Enfin bon ... les modes changent, peut-être que nos barres en béton toutes moches (ou ce qu'il en restera) seront un jour classées monuments historiques, qui sait ?

Avatar de l’utilisateur
Ludovic
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : dim. 29 août 2010, 23:25

Re: Le Corbusier

Message non lu par Ludovic » sam. 24 mars 2012, 8:30

marie du hellfest a écrit :
Enfin bon ... les modes changent, peut-être que nos barres en béton toutes moches (ou ce qu'il en restera) seront un jour classées monuments historiques, qui sait ?
Mais c'est déjà le cas pour certaines!
"Toujours nous froisserons et déchirerons la fleur pour sentir mieux son parfum, et ensuite nous nous révolterons quand, au lieu du parfum, il ne restera plus qu'une fumée."
F. Dostoïevski, Les Annales de Pétersbourg

Si comprehendis non est Deus"
Saint Augustin, Sermon 52

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Le Corbusier

Message non lu par marie du hellfest » sam. 24 mars 2012, 12:13

Mince, je viens de me faire devancer par l'Histoire ... ça me rajeunit pas !! :-D

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2899
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Le Corbusier

Message non lu par Jean-Mic » sam. 24 mars 2012, 12:52

Vous ne trouvez pas que le raisonnement moderne=béton=moche // ancien=pierre=beau, c'est un peu simpliste ?

Comme le fait remarquer Ludovic, les bâtiments d'habitation du XX° siècle classés MH (Monuments Historiques), ça existe :
  • - outre les Cités Radieuses (Marseille, Rézé, Briey et Firminy),
    - je pense à certaines HBM des années 1930 (Habitat à Bon Marché) de la ceinture parisienne, dont la Cité 212 du Blanc-Mesnil, (la Cité de la Muette à Drancy en fait partie, mais pour des raisons évidemment un peu différentes ...),
    - la Cité des Gratte-Ciel à Villeurbanne (protection au titres des Sites et non des MH : ce qui signifie que l'aménagement urbain dans son ensemble est inclus dans la protection),
    - etc. cf. http://patrimoine-xx.culture.gouv.fr/
Bien sûr, toute la production d'habitat collectif du XX° siècle ne mérite pas autant d'éloges. D'où la nécessité des opérations de rénovation urbaine et de démolition-reconstruction. Toutefois, n'oublions pas que ces immeubles ont eu le mérite d'être là quand on en a eu besoin, et qu'ils étaient un modèle de confort à leur époque.

A l'opposé, les bastides, pourtant si belles à visiter, sont devenues en grande partie invivables. Derrière leurs beaux alignements, les parcelles y sont tout en profondeur, ne prenant le jour que sur une, rarement deux, façades étroites (j'en ai vu de 25m sur 4 et demi, avec jour sur une seule face et même 40m sur 5 avec un puits de lumière central de 2 sur 2, sur plusieurs niveaux ...). Elles ont été abandonnées par leurs propriétaires au profit des quartiers pavillonnaires et accueillent aujourd'hui des populations particulièrement défavorisées et quelques rares BoBo qui ont fait leur retour au centre-village. C'est notamment en pensant à ce type d'habitat extrêmement complexe et très dégradé que le Ministère du Logement a mis en place le PNRQAD (Plan National de Résorption des Quartiers Anciens Dégradés). Au risque de vous surprendre, la reconquête de tels quartiers ne peut que passer par des démolitions ou, a minima, des curetages (démolition en coeur d'îlots) afin de donner un double éclairement aux appartements (qui pour la plupart n'en avait jamais eu).

Désolé de vous barber avec ce petit exposé théorique, mais il me semblait indispensable de rappeler les termes de la comparaison avant toute critique. La mise en opposition entre le château de Chenonceaux et ce qu'on appelle une "muraille de chine" est en effet un procédé un peu facile : la comparaison entre un palais princier et un habitat populaire n'a pas de sens. Pas plus que le tout ancien, tout beau // tout nouveau, tout vilain !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité