Préservatifs & discours du Pape, quelques questions

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
roll
Quæstor
Quæstor
Messages : 200
Inscription : jeu. 13 août 2009, 18:09
Contact :

Re: Préservatifs & discours du Pape, quelques questions

Message non lu par roll » lun. 26 juil. 2010, 19:34

D'accord. Une fois cette distinction faite que reste t-il ? Rien de très fort à l'encontre de la contraception !

PS: je n'ai pas dit que la distinction était inutile, juste que ça m'énerve un peu que vous vous sentiez toujours obligé de mettre les points sur les i sur des détails, vous aviez sûrement très bien compris ce que je voulais dire, j'ai même pris la précaution de prendre un exemple (j'ai envie de me marier). Car dans le langage courant, on fait la confusion tout le temps et c'est assez étrange de chipoter sur un simple abus de langage.

Et je n'ai pas parlé d'impulsion de la nature, j'ai dit par nature. Puisque vous aimez débattre du langage je précise que le mot «nature» est polysémique et que l'un de ses sens est: la composition et la matière d'une chose (ce qu'elle est, son essence). Par nature, l'homme est poussé à faire des enfants.
Toi, tu crois qu'il y a un seul Dieu? Tu fais bien. Les démons le croient aussi, et ils tremblent.
Veux-tu savoir, homme insensé, que la foi sans les œuvres est stérile?

Avatar de l’utilisateur
DA95
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : sam. 08 août 2009, 11:44

Re: Préservatifs & discours du Pape, quelques questions

Message non lu par DA95 » ven. 13 août 2010, 10:09

Bonjour roll et ti'hamo,


"Je veux un enfant" "je fais un enfant" envie, vouloir et projet parental, bien des termes mais qui sont peu connectés à la réalité de notre nature humaine.
On peut vouloir un enfant et pourtant il ne vient pas. La vie dans le secret du corps de la femme n'est pas créée. On peut même utiliser des méthodes comme les FIVETTE et cela ne fonctionne pas (je connais au moins 5 couples dans mon entourage proche qui désespèrent de ne pas y arriver).
Cela veut dire simplement que l'on ne "fait" pas un enfant. Nous participions à sa création. Nous ne maitrisons pas tout le processus nous ne sommes pas les arbitres de la vie.
"Faire une enfant" quelle formulation maladroite qui enlève à l'enfant une part de sa dignité. Croyons-nous être le principe d'autre vie? Nous prenons nous pour plus que notre nature d'homme et de femme nous le permet?
L'enfant est un don . Nous ne le faisons pas, nous l'accueillons. Nous sommes procréateurs. Cela a du sens, une signification, et implique un comportement digne: c'est tout l'enjeu du discours (pour reprendre le terme du sujet du fil) de l'évangile sur l'amour humain.

Cordialement
"Amen, viens, Seigneur Jésus !" Ap 22,20

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Préservatifs & discours du Pape, quelques questions

Message non lu par ti'hamo » sam. 14 août 2010, 10:14

Heuuu... oui, donc voilà, vous avez tout à fait résumé ce que j'essayais d'exprimer et d'expliquer de façon claire à "roll".
Merci. :-)
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Avatar de l’utilisateur
DA95
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : sam. 08 août 2009, 11:44

Re: Préservatifs & discours du Pape, quelques questions

Message non lu par DA95 » sam. 14 août 2010, 10:52

Avec plaisir.

Gloire à Dieu
"Amen, viens, Seigneur Jésus !" Ap 22,20

Avatar de l’utilisateur
roll
Quæstor
Quæstor
Messages : 200
Inscription : jeu. 13 août 2009, 18:09
Contact :

Re: Préservatifs & discours du Pape, quelques questions

Message non lu par roll » sam. 14 août 2010, 12:53

ti'hamo a écrit :Heuuu... oui, donc voilà, vous avez tout à fait résumé ce que j'essayais d'exprimer et d'expliquer de façon claire à "roll".
Merci. :-)
C'est intéressant parce que je ne suis pas (et n'ai jamais été) en désaccord avec ce que dit DA95 alors tout ça pour ça...
Toi, tu crois qu'il y a un seul Dieu? Tu fais bien. Les démons le croient aussi, et ils tremblent.
Veux-tu savoir, homme insensé, que la foi sans les œuvres est stérile?

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Préservatifs & discours du Pape, quelques questions

Message non lu par ti'hamo » lun. 16 août 2010, 11:30

Vous pouvez le dire si ça vous fait plaisir, mais, du moins pour les principes qu'il énonce et que je reprends (resterait à discuter ce qu'on en comprend et ce qu'on en retire comme règles de vie), cela semble entrer en totale contradiction avec vos propos précédents :

définir un enfant avant tout par l'envie qu'on a de "l'avoir", mettre en œuvre différents moyens en se donnant comme but premier de subordonner l'arrivée de l'enfant au désir que l'on a,
cela va totalement à l'encontre du principe que l'enfant est un don.

c'est comme si je disais à un ami "oui, oui, ce que tu m'offres est un cadeau, je suis tout à fait d'accord", mais en déployant tous les efforts imaginables pour le forcer à "m'offrir" précisément LE cadeau que j'ai en tête, au moment précis que j'ai prévu pour le recevoir, de la façon qui corresponde à ce que j'ai prévu :
comment pourrais-je dire ensuite "oui, je suis bien conscient que tu m'offres ce cadeau, que c'est un don et un cadeau de ta part" ?

Ce serait soit de l'hypocrisie, soit de la schizophrénie.
(et que les efforts déployés soient finalement sans effet ne change rien à l'intention et l'état d'esprit qu'ils expriment)
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités