Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IVG

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11105
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Fée Violine » jeu. 16 déc. 2010, 10:22

C'est aussi mon avis. Quand on pense à toutes les horreurs que les jeunes, et même les enfants, peuvent voir à la télé ou au cinéma, sans que leurs parents s'en émeuvent!
De toute façon, c'est aux élèves concernés de donner leur avis.

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Ren' » jeu. 16 déc. 2010, 13:48

Faisons un peu le tri...
Fleury a écrit :Adolescents, à un âge où l'avortement est concevable, il me semble logique qu'ils soient mis devant la réalité technique d'un tel choix.
Parfaitement d'accord. Surtout dans un contexte où, comme le disait Jean-Paul II, "La contraception et l’avortement sont très souvent étroitement liés, comme des fruits d’une même plante (…) Malheureusement, l’étroite connexion que l’on rencontre dans les mentalités entre la pratique de la contraception et celle de l’avortement se manifeste toujours plus ; et cela est aussi confirmé de manière alarmante par la mise au point de préparations chimiques, de dispositifs intra-utérins et de vaccins qui, distribués avec la même facilité que les moyens contraceptifs, agissent en réalité comme des moyens abortifs aux tout premiers stades du développement de la vie du nouvel individu"

Mais le problème est un problème de méthode.
Théophile a écrit :Comme outil pédagogique, il existe un "Manuel bioéthique des jeunes" de la Fondation Jérôme Lejeune, spécialiste de la recherche en trisomie 21, que l'on peut commander gratuitement sur leur site :
"http://www.fondationlejeune.org/index.p ... view&id=88".

Ce manuel remet "en perspective la réalité des faits biologiques et leurs implications éthiques", en "démaquillant les mots"
Merci pour cette information. Je ne connais pas ce manuel, mais j'ai plutôt tendance à avoir confiance dans les méthodes de la fondation Lejeune.

Et, de fait, "démaquiller les mots" est un des points important du travail à faire auprès des jeunes sur cette question (IVG, GPA... > http://dialogueabraham.wordpress.com/20 ... -en-avent/ )
Laurent L a écrit :Trouvez-vous inadmissible que l'on montre aux mêmes adolescents des films sur les camps de concentration ?
Montrer à une classe un film sur la réalité des camps n'est pas une chose que je ferai. J'obtiens une meilleure réaction en utilisant la scène de la liquidation du ghetto et la scène du charnier que l'on déterre dans la "Liste de Schindler". Le travail du réalisateur (autour de la "petite fille en rouge") est bien plus efficace que la "réalité toute nue"
Fée Violine a écrit :Quand on pense à toutes les horreurs que les jeunes, et même les enfants, peuvent voir à la télé ou au cinéma
Le contexte n'est pas le même, l'impact est donc tout autre. Quand on travaille en classe sur un sujet délicat, et que ce travail fonctionne (bref, quand on arrive à faire en sorte que les élèves n'esquivent pas le problème), l'impact de vidéos-choc peut amener à des conséquences chez certains individus qu'on ne peut jamais prévoir (un ado n'est pas un "mini-adulte", et une classe, ce ne sont pas "des jeunes" mais bien une somme de cas particuliers)

Mon collègue a voulu jouer avec le feu, et je maintiens que je trouve ça irresponsable.
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

bnauchocolat
Quæstor
Quæstor
Messages : 226
Inscription : sam. 26 févr. 2011, 14:47

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par bnauchocolat » jeu. 10 mars 2011, 1:19

Quant à la 2ème vidéo diffusé par le professeur (lien à la 1ère page), pourriez vous me dire si il s'agit de cas d'avortement tel que pratiqués en France ou si il s'agit d'une vidéo "a but de manipulation" montrant des grossesses plus tardives ?
J'ai regardé le début de cette vidéo sans m'attendre à ça... :(

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Sofia » jeu. 10 mars 2011, 15:18

Bonjour,
bnauchocolat a écrit :Quant à la 2ème vidéo diffusé par le professeur (lien à la 1ère page), pourriez vous me dire si il s'agit de cas d'avortement tel que pratiqués en France ou si il s'agit d'une vidéo "a but de manipulation" montrant des grossesses plus tardives ?
Vous parlez de la vidéo No need to argue ? Je viens de la regarder, je me pose la même question...
A vue d'œil et sans certitudes, étant donné la taille de certains fœtus (ceux de 1'08 à 1'22 par exemple), je pense que la plupart sont "issus" d'interruptions de grossesse tardives, consécutives par exemple à une IMG - Interruption médicale de grossesses - (en France, il s'en pratique environ 6 000 par an), ou à une fausse couche (avortement non volontaire) tardive.
À 1'37, la vidéo précise "Solution 1 : injection de sel", puis à 2'01 "Solution 2 : injection de prostaglandines". Ces deux méthodes, logiquement, font référence à une IMG :
[+] Texte masqué
L'interruption médicale de grossesse

> Les méthodes

Il faut rappeler que la durée de la grossesse se mesure en mois ou en semaines d'aménorrhée pour les médecins. Dans le premier cas, le point de départ est le jour de la fécondation. Et lorsque l'on compte en semaines d'aménorrhée, on part des dernières règles, soit deux semaines plus tôt.

Lorsqu'elle est réalisée avant vingt-deux semaines d'aménorrhée, un peu avant la fin du cinquième mois, on utilise des anti-progestérones, des médicaments qui empêchent l'action de la progestérone, l'hormone phare de la grossesse. De tels médicaments y mettent un terme définitif.

Quarante-huit heures après, le travail est déclenché par un autre traitement, les prostaglandines, qui entraîne la dilatation du col et les contractions de l'utérus. L'expulsion se fait dans la foulée.

A partir de vingt-deux semaines d'aménorrhée, il faut réaliser un foeticide, car sinon, le risque principal serait de mettre au monde un enfant vivant. On injecte au foetus du chlorure de potassium. Le médecin utilise une aiguille qu'il passe dans l'abdomen de la maman pour atteindre le cordon ombilical.

http://www.france5.fr/sante/connaitre/g ... /W00549/4/
En revanche, à 2'40, la "Solution 3 : l'aspiration" se rapporte à l'IVG chirurgicale.
L'IVG peut aussi être médicamenteuse, mais je ne crois pas que la vidéo en parle (?). Cette dernière technique peut être choisie avant la fin de la 5ème semaine de grossesse (passé ce délai elle ne peut normalement plus être utilisée).

Si quelqu'un en sait plus sur la vidéo...

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Cgs » jeu. 31 mars 2011, 17:40

Bonjour,

La suspension devient une radiation, sans aucune compensation. La république broie ceux qui osent ne pas penser comme elle. On le savait, mais là c'est extrêmement dur et voyant.
31 mars 2011
Philippe Isnard est révoqué officiellement

Communiqué du Secrétaire générale de ProVie France

"Philippe Isnard se rend actuellement à une conférence à Aix-en-Provence, il m’a donc chargé d’annoncer qu’il a reçu la révocation officielle du Ministère de l’Education Nationale, la pire envisageable. En effet il est révoqué sans aucune indemnité d’aucune sorte et n’a plus droit à rien. Il est clair que sa révocation est si brutale qu’elle a pour objet de servir d’exemple a tous les enseignants qui auraient l’audace de discuter encore de l’avortement. C’est désormais un dogme d’Etat."
Source : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog ... ement.html
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
SweetieLoLy
Quæstor
Quæstor
Messages : 289
Inscription : mar. 21 avr. 2009, 23:19
Localisation : dijon
Contact :

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par SweetieLoLy » jeu. 31 mars 2011, 18:52

Fée Violine a écrit : Quand on pense à toutes les horreurs que les jeunes, et même les enfants, peuvent voir à la télé ou au cinéma, sans que leurs parents s'en émeuvent!
De toute façon, c'est aux élèves concernés de donner leur avis.
:bomb: exactement ils regardent de pures betises, debilisantes et honteusement deplacées comme "carré viip" sur TF1, les parents les laissent se faire lobotomiser la cervelle par des choses comme ça(une soit disant réalité qui donne des codes de vie..super les codes!) ...et ils seraient choquée par une pure réalité...si le fait de savoir que ce qui est éliminé est un petit être vivant comme eux, ça les choque...et bien tant pis mais c'est une réalité

au depart il ne fallait pas mentir...."c'est un haricot un amas de cellule sans vie etc..etc.." :furieux:

les gens le croient vraiment!! :cry:

le fait que ce professeur ai montré ces videos ne choquent pas vraiment dans le font on voit bien pire! ce qui derange est que il divulgue des verités!! et sabote le travail lobotomisant des pro avortements qui mentent pour justifier ces actes et inciter les gens à le faire !!!les gens croient vraiment eliminer un petit amas de cellule, rien de plus comme si on se faisait retirer une verrue...ou des polypes ou un fibrome... :-@ une HONTE!! :bomb:

ça me fait mal au coeur de savoir ça et voir toute cette comedie autour de ce fait divers... :non:

Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Et.H » jeu. 31 mars 2011, 18:54

Cgs a écrit :Bonjour,

La suspension devient une radiation, sans aucune compensation. La république broie ceux qui osent ne pas penser comme elle. On le savait, mais là c'est extrêmement dur et voyant.
31 mars 2011
Philippe Isnard est révoqué officiellement

Communiqué du Secrétaire générale de ProVie France

"Philippe Isnard se rend actuellement à une conférence à Aix-en-Provence, il m’a donc chargé d’annoncer qu’il a reçu la révocation officielle du Ministère de l’Education Nationale, la pire envisageable. En effet il est révoqué sans aucune indemnité d’aucune sorte et n’a plus droit à rien. Il est clair que sa révocation est si brutale qu’elle a pour objet de servir d’exemple a tous les enseignants qui auraient l’audace de discuter encore de l’avortement. C’est désormais un dogme d’Etat."
Source : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog ... ement.html
Il n' a pas de recours possible pour lui ?

Avatar de l’utilisateur
GuilhemMaurice
Quæstor
Quæstor
Messages : 324
Inscription : dim. 20 mars 2011, 18:19
Localisation : France
Contact :

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par GuilhemMaurice » jeu. 31 mars 2011, 19:34

En tant que professeur de SVT de lycée je me sens très concerné par cette affaire. Elle est grave dans le sens, comme vous le dîtes, qu'il faille "mentir" sur la réalité de l'acte et de l'état de l'embryon.

Je me souviens de l'an dernier avec les 1ères ES quand je leur faisais étudier la procréation, je leur présentais le stérilet comme étant un contraceptif (cuivre neutralisant les spermatozoïdes) mais aussi comme un abvortif dans le sens où il empêche la nidation (implantation vers le 5ème jour de l'embryon (morula) dans la muqueuse utérine).
Cela a choqué les élèves parce que l'infirmière leur avait dit que ce n'était qu'un contraceptif.

Alors je me suis un peu renseigné sur cette affaire et je me suis rendu compte du tour de passe passe que certains ont développé pour faire passer le stérilet et la pilule du lendemain comme de simples contraceptifs, en donnant comme début de grossesse la nidation. Toutes les techniques d'arrêt des étapes antérieures seraient considérées comme contraceptives.

La contraception est d'empêcher la fécondation et non pas de détruire l'oeuf une fois formée, qui est une contragestion. Donc vous voyez le processus de mensonge qui se met en place pour brouiller la vérité sur les enjeux des techniques.

--> On en revient à du "de toute façon ce n'est rien, rien qu'un amas de cellules". Nous mêmes sommes rien d'autre qu'un amas de cellules...
--> Par ailleurs, il existe aussi un discours pour faire accepter l'avortement d'embryons (qui ne sont considérés comme rien) par rapport à un foetus qui alors acquiert un statut à part (quoique refusé quand il présente un handicap ou un pptentiel d'handicap): on les fait passer comme deux entités totalement différentes alors que le développement n'est qu'un processus continu. Quelle peut bien être la différence physiologique entre un embryon de 11,999999999 semaines et un embryon de 12,000000001 semaines pour que pour la suppression de l'un soit un droit et celle de l'autre sinon un meurtre, un crime?

Dans cette affaire il n'y a qu'un sournois lavage de cerveau bien instrumentalisé.

En écrivant ce message, je m'inquiète pour le futur de ma carrière....bien que je me fais force de rester neutre dans mon enseignement. Je sens que la chasse aux sorcière dans le milieu enseignant va sévir alors que je ne partage mon avis que sur un forum et non pas devant une classe.
Bonum est confidere in Domino, bonum sperare in Domino

Avatar de l’utilisateur
Unsimplehomme
Quæstor
Quæstor
Messages : 266
Inscription : dim. 25 juil. 2010, 17:41

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Unsimplehomme » jeu. 31 mars 2011, 20:35

:furieux: Vous avez le droit d'avorter mais il vous est interdit de savoir ce qu'est un avortement... Et après cela les pro-mort ont encore le culot de dire que c'est nous les OBSCURANTISTES! :bomb:
-Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi.
-Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux : c'est bien ainsi qu'on a persécuté les prophètes, vos devanciers.
(Mt 5:11et12)

JACQUES-FRANCOIS
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : mer. 03 mars 2010, 20:33
Localisation : Docèse de BAYEUX & LISIEUX

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par JACQUES-FRANCOIS » jeu. 31 mars 2011, 21:23

Le Professeur Philippe ISNARD est définitivement suspendu et cela nous laisse de marbre !
Honte à nous les catholiques, honte à nous les gens bien pensants, honte à nous les donneurs de leçons.
Dans quel monde sommes-nous ?
Et nous osons encore, nous, parler d'AMOUR' ! De qui se moque-t-on ? De DIEU !
Mes amis la sanction va bientôt sonner, et croyez-moi, elle va être lourde, très lourde.
Merci !
JFL

Avatar de l’utilisateur
SweetieLoLy
Quæstor
Quæstor
Messages : 289
Inscription : mar. 21 avr. 2009, 23:19
Localisation : dijon
Contact :

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par SweetieLoLy » jeu. 31 mars 2011, 22:18

Unsimplehomme a écrit ::furieux: Vous avez le droit d'avorter mais il vous est interdit de savoir ce qu'est un avortement... Et après cela les pro-mort ont encore le culot de dire que c'est nous les OBSCURANTISTES! :bomb:

:bomb: VOUI!!! fou ça!!

bon c'est légal que on soit contre ou non c'est comme ça...mais au moins on pourrait informer les gens , leur dire ce que ils vont faire que ils le fassent en toute connaissance de cause!! :furieux:

mais ça serait tellement contradictoire avec certaine choses!! :s hhmmmm :s

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Cgs » jeu. 31 mars 2011, 22:51

Et.H a écrit : Il n' a pas de recours possible pour lui ?
Bonsoir,

Il y a toujours la possibilité de recourir au tribunal administratif. Mais c'est loin d'être gagné. Peut-être à coups de pétitions...

En Christ,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Pissenlit
Ædilis
Ædilis
Messages : 21
Inscription : sam. 26 mars 2011, 2:53

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Pissenlit » jeu. 31 mars 2011, 23:25

Pour moi, cela ne fait aucun doute : l'avortement est un acte horrible, infanticide, contraire au droit à la vie.

Mais je ne trouve pas vraiment ça normal qu'un professeur montre une vidéo anti-IVG à ses élèves. L'avortement est un droit en France, et je pense qu'un professeur doit laisser de côté ses convictions personnelles/religieuses car, en enfilant son costume de professeur, il devient un représentant de l'Etat et doit donc devenir "laïc" en quelque sorte. On doit respecter les non-chrétiens qui estiment que l'avortement est un droit et ne relève pas du crime.
Respecter ne voulant pas dire accepter ! Évidemment, je pense qu'il faut qu'on fasse tous de notre mieux pour sensibiliser les gens sur l'horreur de l'avortement, faire évoluer les mentalités (les droits de la femme seraient-ils supérieurs aux droits de l'enfant ? reconnaît-on d'ailleurs des droits au fœtus ?) et par là-même sauver des vies, mais je n'apprécie pas la façon de faire du professeur en question.
D'ailleurs, j'en profite pour dire que les vidéos anti-avortement m'exaspèrent un peu : soit on joue la carte du pur pathos (musique triste et larmoyante, image de bébés souriants piqués sur le site de Pampers avec des messages du type "Maman, pourquoi tu m'as tué ?") ou la carte du gore (images d'un avortement, des fœtus morts et sanguinolents). Je pense que l'avortement est un sujet de la plus haute importante, et que la démarche qui consiste à prendre les gens par les sentiments (apitoiement, tristesse ou dégoût) est contre-productive. Ce sujet mérite d'amener les gens à une vraie réflexion, une vraie prise de conscience sur la signification du mot "vie", sur la réalité de l'existence du fœtus, de ses droits, etc.

Un bon professeur doit présenter la vérité, avec une certaine dose de neutralité : l'avortement est un droit reconnu, la contraception est un droit reconnu, ces droits ont été gagnés dans un processus de libération de la femme (qui est une bonne chose, en soi), mais il y aussi un terrible revers de la médaille : le fœtus considéré comme un moins-qu'humain, des contragestifs qu'on appelle à tort des contraceptifs (cf. l'explication de GuilhemMaurice), etc. Tel est le rôle d'un professeur selon moi : on explique, on dit la vérité, on amène à se poser les bonnes questions, on donne éventuellement son avis personnel... mais on ne force pas des adolescents à penser pro-IVG ou anti-IVG à coups de vidéos traumatisantes.

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Ren' » ven. 01 avr. 2011, 8:00

Cgs a écrit :La suspension devient une radiation, sans aucune compensation. La république broie ceux qui osent ne pas penser comme elle
Ne nous mentons pas : ce n'est pas parce qu'il ne pense pas comme la Répubique qu'il est radié, c'est parce qu'il a commis une grave faute professionnelle avec la méthode qu'il a choisi. Cette vidéo de propagande-choc n'a pas sa place dans un réel débat.
Je suis catholique, contre l'avortement, mais je suis aussi prof, conscient des responsabillités de mon métier.
SweetieLoLy a écrit :ils regardent de pures betises, debilisantes et honteusement deplacées comme "carré viip" sur TF1, les parents les laissent se faire lobotimiser la cervelle par des choses comme ça(une soit disant réalité qui donne des codes de vie..super les codes!) ...et ils seraient choquée par une pure réalité...si le fait de savoir que ce qui est éliminé est un petit être vivant comme eux, ça les choque...et bien tant pis mais c'est une réalité
Et que faites-vous par exemple de la fille qui aurait pu être présente dans la classe, qui aurait déjà vécu un avortement en secret, et qui aurait pu être poussée au suicide par le traumatisme de cette vidéo ?
J'ai déjà eu à gérer des élèves qui ont fait ou voulu faire des tentatives de suicide. Et vous ?

Vous ne faites que des généralités sur "les jeunes" ; mais nous n'enseignons pas à des généralités, nous enseignons à des êtres réels, individuels. On ne peut se permettre d'agir de façon irresponsable avec ces individus qui sont dans une phase critique de leur développement.
SweetieLoLy a écrit :le fait que ce professeur ai montré ces videos ne choquent pas vraiment dans le font on voit bien pire! ce qui derange est que il divulgue des verités!! et sabote le travail lobotomisant des pro avortements qui mentent
C'est vous qui vous mentez. C'est bien cette vidéo qui justifie son licenciement, une vidéo qui au passage ne sabote pas le camp "pro-avortement" mais bien le camp "anti-avortement" : par son outrance, elle nous fait passer pour des fanatiques qu'il ne faut surtout pas écouter !
GuilhemMaurice a écrit :Je me souviens de l'an dernier avec les 1ères ES quand je leur faisais étudier la procréation, je leur présentais le stérilet comme étant un contraceptif (cuivre neutralisant les spermatozoïdes) mais aussi comme un abvortif dans le sens où il empêche la nidation (implantation vers le 5ème jour de l'embryon (morula) dans la muqueuse utérine).
Cela a choqué les élèves parce que l'infirmière leur avait dit que ce n'était qu'un contraceptif
Là, par contre, nous touchons le point où doit se faire le véritable combat : non pas répandre de la propagande-choc, mais bien démonter la propagande adverse ! Et on peut très bien le faire, quoi qu'en disent les textes et programmes officiels, car l'Education Nationale est en train d'être détruite, et que du moment qu'il n'y a pas de faute grave (comme cette vidéo), on peut librement désobéir a ses consignes (on ne sacrifie que son avancement), notre ministère a d'autres chats à fouetter (tant qu'on tient nos classes)
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Cgs » ven. 01 avr. 2011, 8:46

Ren' a écrit :
Cgs a écrit :La suspension devient une radiation, sans aucune compensation. La république broie ceux qui osent ne pas penser comme elle
Ne nous mentons pas : ce n'est pas parce qu'il ne pense pas comme la Répubique qu'il est radié, c'est parce qu'il a commis une grave faute professionnelle avec la méthode qu'il a choisi. Cette vidéo de propagande-choc n'a pas sa place dans un réel débat.
Je suis catholique, contre l'avortement, mais je suis aussi prof, conscient des responsabillités de mon métier.
Je suis également professeur de l'Education Nationale. Une faute professionnelle n'entraîne pas forcément la radiation. Il y a tout une procédure pour aboutir cette sanction définitive. Je maintiens que du fait de la faute particulière qui touche un tabou en France, la sanction a été exemplaire, alors que le professeur a maintes fois expliqué que ce qui avait été écrit dans les medias était déformé. Il avait prévenu du caractère choquant de la vidéo, certains élèves étaient sortis. En relisant la version du professeur Isnard, on se rend compte de l'iniquité de cette décision. Après, on ne sait pas comment s'est déroulée l'entretien entre les autorités et le professeur, ni la réunion de la commission paritaire, mais cela sent quand même la mesure particulière.

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 4 invités