Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IVG

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
un médecin catholique
Barbarus
Barbarus

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par un médecin catholique » lun. 11 avr. 2011, 23:47

Voilà où on en est arrivé : cette affaire a été montée en épingle par le site Pro-Choix et la fameuse Fiammetta Venner (celle-là même qui avait monté l'affaire Williamson) pour discréditer le combat pro-vie.
Ce qui est malheureux c'est que cela été avec le concours du fameux Philippe Isnard.
En tant que médecin je peux vous dire que la dite vidéo en question n'a rien de scientifique. Effectivement on ne peux pas savoir en la visionnant (ce que je m'étais infligée avant qu'elle ne soit retirée des sites de partages) s'il s'agit d'embryons déjà morts avant l'aspiration (ce qui peux être le cas en cas de grossesses arrêtées par mort in utero avant leurs termes) ou effectivement d'avortements par aspiration.
De plus l'aspiration n'est pas la seule méthode d'avortement. Actuellement plus de la moitié des avortements en France a lieu par voie médicamenteuse et au stade où cela est réalisé les images ne seraient pas du tout les mêmes. Et je ne parle même pas des avortements très précoces à cause du stérilet ou de la pilule du lendemain.
Défendre la vie depuis son commencement à sa fin est un noble combat mais nos adversaires nous attendent au tournant. Ne tendons pas le baton pour nous faire battre y compris sur le terrain des idées.
Je rappelle que la morale chrétienne nous dit que la fin ne justifie pas les moyens. Même si l'on poursuit un fin bonne il faut utiliser des moyens bons ou au moins neutres. Dans le cas présent le moyen n'est pas bon vu qu'il repose sur un mensonge (à moins qu'un prof d'histoire-géo soit plus compétent qu'un médecin pour déterminer l'origine exacte des images présentées dans cette vidéo).
En cela je rejoint parfaitement les points de vue présentés par Ren'. J'abonde dans son sens quand il dit que cela n'est pas laisser un vrai liberté aux enfants que de leur proposer de sortir au moment du visionnage de cette vidéo. Je me rappelle le temps pas si lointain où j'avais le même âge que les enfants qui ont visionné cette vidéo. J'étais à l'époque incapable de faire part de mon point de vue dans un groupe; je ne pense pas que j'aurais eu le courage de sortir même si j'avais eu peur d'être choquée par les dites images. Enfin je n'ai jamais vu un prof me proposer de sortir si le cours ne me convenait pas. C'est une drôle de conception de la pédagogie.

Avatar de l’utilisateur
Ficelle
Censor
Censor
Messages : 147
Inscription : ven. 25 févr. 2011, 21:16

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Ficelle » mar. 12 avr. 2011, 9:10

Pissenlit a écrit :En ce moment-même : les anti-avortements et l'affaire du prof sont le sujet du "Spécial Investigation" de ce soir sur Canal+. Je suis curieuse de savoir ce qu'ils vont en dire...

Edit : Bon ben en fait, j'espère que vous avez pas regardé... T_T
Pourquoi ?
Je suppose qu'il n'en est rien ressorti de transcendant... :(
"Heureux les hommes dont tu es la force, des chemins s'ouvrent dans leur coeur." Psaume 83

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Cgs » mar. 12 avr. 2011, 10:11

un médecin catholique a écrit :Voilà où on en est arrivé : cette affaire a été montée en épingle par le site Pro-Choix et la fameuse Fiammetta Venner (celle-là même qui avait monté l'affaire Williamson) pour discréditer le combat pro-vie.
Ce qui est malheureux c'est que cela été avec le concours du fameux Philippe Isnard.
En tant que médecin je peux vous dire que la dite vidéo en question n'a rien de scientifique. Effectivement on ne peux pas savoir en la visionnant (ce que je m'étais infligée avant qu'elle ne soit retirée des sites de partages) s'il s'agit d'embryons déjà morts avant l'aspiration (ce qui peux être le cas en cas de grossesses arrêtées par mort in utero avant leurs termes) ou effectivement d'avortements par aspiration.
De plus l'aspiration n'est pas la seule méthode d'avortement. Actuellement plus de la moitié des avortements en France a lieu par voie médicamenteuse et au stade où cela est réalisé les images ne seraient pas du tout les mêmes. Et je ne parle même pas des avortements très précoces à cause du stérilet ou de la pilule du lendemain.
Défendre la vie depuis son commencement à sa fin est un noble combat mais nos adversaires nous attendent au tournant. Ne tendons pas le baton pour nous faire battre y compris sur le terrain des idées.
Je rappelle que la morale chrétienne nous dit que la fin ne justifie pas les moyens. Même si l'on poursuit un fin bonne il faut utiliser des moyens bons ou au moins neutres. Dans le cas présent le moyen n'est pas bon vu qu'il repose sur un mensonge (à moins qu'un prof d'histoire-géo soit plus compétent qu'un médecin pour déterminer l'origine exacte des images présentées dans cette vidéo).
En cela je rejoint parfaitement les points de vue présentés par Ren'. J'abonde dans son sens quand il dit que cela n'est pas laisser un vrai liberté aux enfants que de leur proposer de sortir au moment du visionnage de cette vidéo. Je me rappelle le temps pas si lointain où j'avais le même âge que les enfants qui ont visionné cette vidéo. J'étais à l'époque incapable de faire part de mon point de vue dans un groupe; je ne pense pas que j'aurais eu le courage de sortir même si j'avais eu peur d'être choquée par les dites images. Enfin je n'ai jamais vu un prof me proposer de sortir si le cours ne me convenait pas. C'est une drôle de conception de la pédagogie.
Après réflexion, je pense que vous avez raison. Si le choix proposé (sortir ou regarder la vidéo) n'est pas cornélien comme je le présupposais, il n'en demeure pas moins que le rapport d'autorité du professeur à l'élève rend difficile le choix de sortir, puisque l'élève est censé assister au cours. La manière de faire a certainement été maladroite.
Ren' a écrit :
Cgs a écrit :je ne vois pas en quoi le professeur a failli en terme de responsabilité en demandant à certains élèves s'ils voulaient sortir
Vous ne voyez pas parce que vous ne voulez pas voir. Il n'est pas question de CDI, mais bien de noter absent ceux qui ne veulent pas regarder : dans ce cas, il y a faute professionnelle (déchargement de la responsabilité adulte sur des mineurs). Et ma source n'est pas uniquement Rue89, mais les déclaration de cet enseignant lui-même : "Les élèves qui ne souhaitaient pas voir le document “No need to argue”étaient libres de quitter la classe" ( http://proviefrance.blogvie.com/provie- ... dal-hebdo/ )
...Cette phrase est un mensonge : non, un élève mineur sous la responsabilité d'un enseignant n'est pas "libre de quitter la classe"
Cgs a écrit :On pourrait d'ailleurs revenir sur d'autres sujets qui sont sujets à propagande à l'école
Sur ce point, parfaitement d'accord. Et c'est d'ailleurs de cette manière qu'il est possible d'agir de façon réellement efficace contre la propagande pro-IVG : en la démontant dans un réel travail de réflexion. C'est moins tape-à-l'oeil, c'est moins glorieux, comme tout travail au long terme, mais c'est réellement efficace.
Cgs a écrit :Interdire d'aborder certains sujets sans aucun fondement menace la liberté d'enseigner, et donc la fonction même de professeur
Encore une fois, il n'est pas question ici d'interdire le sujet, mais la méthode employée
...La liberté d'enseigner, ne rêvons pas, n'existe presque plus ; mais il reste (encore un peu... les cahiers de textes numériques vont la réduire davantage) une marge de manoeuvre non négligeable pour la désobéissance, car l'Education Nationale est trop occupée à gérer la pénurie d'enseignants pour se soucier de ce qui est fait du moment qu'il n'y a pas de vagues.
Cgs a écrit :Avez-voius lu les communiqués du professeur ? Je ne sais pas où vous voyez de l'orgueil dans ses propos
Alors relisez ce communiqué... qui use dans sa formulation même de méthodes de propagande.
Cgs a écrit :On ne retient que la vidéo incriminée
Oui, bien sûr, on ne retient que cette vidéo. C'était inévitable. Et c'est pourquoi il ne fallait pas la diffuser dans un cours. Parce que c'est elle qui pose problème, et non le débat sur l'avortement.
Cgs a écrit :On fustige ses défenseurs d'être des catholiques intégristes
...Et en diffusant cette vidéo, il n'a fait que renforcer l'idée selon laquelle les défenseurs de la vie naissante sont des extrémistes. Merci, Philippe Isnard, de nous avoir tiré dans le dos ! Nous avions vraiment besoin de ça...
Cgs a écrit :On le salit dans la presse
Il se salit lui-même... cf la façon dont son communiqué est formulé.
Cgs a écrit :Qu'aurait-il dû faire à votre avis ?
Agir en chrétien adulte et responsable, et non rechercher une posture de martyr qui ne flatte que son égo.
Merci de ne pas hacher les propos cités, cela n'a pas de sens de répondre à des bouts de phrase sans prendre en compte l'ensemble du raisonnement.

La source que vous citez en plus de celle de rue89 ne mentionne toujours pas explicitement que le professeur a fait du chantage à l'absence pour ceux qui ne voulaient pas voir la vidéo. Ou alors j'ai mal vu. C'est plutôt une interprétation de ce qu'il s'est passé qui fait croire à un chantage à l'absence.

En revanche, comme le dit "un médecin catholique", la façon de faire met l'élève dans une situation un peu difficile, c'est vrai ; chose que j'ai à tort minimisée.

Sur le reste, si la méthode utilisée du professeur est condamnable, car desservant l'effort d'autres pour le combat pro-vie (c'est d'ailleurs discutable), n'oublions pas qu'il écope de la plus dure sanction possible. On peut lui reprocher sa maladresse, le fait qu'il est entré trop fort dans le tas. Mais la réaction a objectivement été vraiment disproportionnée, et il faut aussi le dire en haut lieu.

D'ailleurs, j'ai lu quelque part que ce professeur n'en est pas à son coup d'essai. Quelqu'un a-t-il des sources à ce sujet ? A-t-il eu déjà des sanctions de moindre importance pour les mêmes actions ?
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

JACQUES-FRANCOIS
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : mer. 03 mars 2010, 20:33
Localisation : Docèse de BAYEUX & LISIEUX

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par JACQUES-FRANCOIS » mar. 12 avr. 2011, 10:45

Au 'médecin catholique'
[***]
Vous [discréditez] un professeur courageux Philippe ISNARD, que vous traitez de 'fameux', sous votre plume c'est bien sûr pour lui faire une mauvaise réputation. Mais pour un chrétien, oui, il est fameux, c'est-à-dire: Brillant, glorieux, grand et illustre.
Je prie Notre Créateur pour que se lèvent en masse des hommes de cette trempe pour dire: NON au massacre des innocents.
Je prie surtout pour le corps enseignant, prit entre le marteau et l'enclume, afin que la pression médiatique ne leur fasse pas courber l'échine devant les adeptes de l'ignominie.
Croyez-moi, la sanction sera lourde de conséquence.
Merci !
JFL
Dernière modification par Raistlin le mar. 12 avr. 2011, 11:24, modifié 1 fois.
Raison : Merci de conserver un ton courtois avec vos interlocuteurs

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Ren' » ven. 15 avr. 2011, 9:34

JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD a écrit :un professeur courageux Philippe ISNARD
Je ne vois aucun courage dans sa démarche. Le véritable courage, c'est le travail au long terme, loin des projecteurs médiatiques.
un médecin catholique a écrit :Je rappelle que la morale chrétienne nous dit que la fin ne justifie pas les moyens. Même si l'on poursuit un fin bonne il faut utiliser des moyens bons ou au moins neutres. Dans le cas présent le moyen n'est pas bon vu qu'il repose sur un mensonge
Merci pour ce rappel de l'un des véritables problèmes posés par la conduite de P. Isnard.
Cgs a écrit :Après réflexion, je pense que vous avez raison. Si le choix proposé (sortir ou regarder la vidéo) n'est pas cornélien comme je le présupposais, il n'en demeure pas moins que le rapport d'autorité du professeur à l'élève rend difficile le choix de sortir, puisque l'élève est censé assister au cours. La manière de faire a certainement été maladroite
Arrêtons avec les euphémismes : la manière de faire n'a pas été simplement "maladroite".
Cgs a écrit :La source que vous citez en plus de celle de rue89 ne mentionne toujours pas explicitement que le professeur a fait du chantage à l'absence pour ceux qui ne voulaient pas voir la vidéo. Ou alors j'ai mal vu. C'est plutôt une interprétation de ce qu'il s'est passé qui fait croire à un chantage à l'absence.
Non, ce n'est pas une interprétation, ce sont les faits. Quand P. Isnard déclare "Les élèves qui ne souhaitaient pas voir le document “No need to argue”étaient libres de quitter la classe", c'est parfaitement explicite : il a demandé à des élèves mineurs de s'auto-exclure de son cours, auto-exclusion qui oblige l'enseignant à les inscrire comme absent.

Rappel de ce que je pointe depuis le début :
- 1ère faute professionnelle : utilisation d'une vidéo de propagande-choc comme "argument"
- 2e faute professionnelle : chantage par personne ayant autorité
- 3e faute professionnelle : déchargement de la responsabilité d'adulte sur des mineurs
...S'ajoute le petit jeu avec les médias pour se faire passer pour un héros.

Bilan de ce contre-témoignage égoïste : décrédibilisation de la lutte pour la vie naissante.
Merci, P. Isnard, pour ce couteau planté dans le dos !
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Cgs » ven. 15 avr. 2011, 11:43

@Ren'

Il est vrai que votre acharnement à condamner ce professeur sur des bases extrapolées et interprétatives mériterait d'être relativisé.

Bref, attendons de voir la suite de l'histoire.

Cordialement,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Ficelle
Censor
Censor
Messages : 147
Inscription : ven. 25 févr. 2011, 21:16

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Ficelle » ven. 15 avr. 2011, 12:30

JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD a écrit :Pourquoi tant de haine pour discréditer ce professeur, d’un courage exceptionnel ?
Je ne pense pas que ce soit de la haine. Pour ma part, je reste choquée de la façon dont il l'a fait, je le répète. Je ne pense pas que j'aurais apprécié de récupérer mes enfants traumatisés suite à cette vidéo et connaissant ma fille, je pense que c'est ce qui se serait passé. Alors d'accord, il faut montrer des réalités, mais on peut discuter aussi.
Qu'en pensent les autres parents?
"Heureux les hommes dont tu es la force, des chemins s'ouvrent dans leur coeur." Psaume 83

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Ren' » ven. 15 avr. 2011, 17:00

Cgs a écrit :votre acharnement à condamner ce professeur sur des bases extrapolées et interprétatives mériterait d'être relativisé
Je n'ai rien extrapolé :
- P. Isnard lui-même déclare "Les élèves qui ne souhaitaient pas voir le document “No need to argue”étaient libres de quitter la classe"
- un médecin vous a confirmé le caractère manipulateur de la vidéo
- un enseignant (moi) vous explique que des élèves mineurs ne sont jamais libre de quitter la classe, et que s'ils la quittent, l'enseignant responsable est obligé de les noter absent.

Vous êtes ensuite libre de vous "acharner" à refuser de voir ces faits et de chercher à les relativiser. Tout comme d'autres sont libres de fantasmer sur le pseudo-courage de cet enseignant irresponsable.

Mon "acharnement" n'est que la réaction d'un enseignant catholique responsable. Qui a le courage de se farcir le travail frustrant et invisible du long terme au lieu de tenter des coups d'éclats qui ne font que flatter l'égo de ceux qui les font, sans se soucier des conséquences (et si vous aviez eu votre fille dans cette salle, qui aurait avorté en secret, à votre insu, et qui choisissait de se suicider après avoir vu cette vidéo ? ne venez pas me dire que ce cas de figure est irréaliste, je pense que vous n'imaginez pas un instant les histoires parfois terribles auxquelles on assite parmi nos élèves)

EDIT: Au passage, je n'ai aucune haine pour P. Isnard ; juste une grande pitié.
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

Avatar de l’utilisateur
un médecin catholique
Barbarus
Barbarus

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par un médecin catholique » ven. 15 avr. 2011, 23:21

Pour répondre aux différentes interventions ci-dessous, bien sûr je juge la sanction disproportionnée, surtout ayant travaillé lors de mes études comme interne dans la fonction publique, je suis témoin du fait qu'il y a de nombreux incompétents ou fumistes qui eux ne sont jamais sanctionnés dans le service public (tel ou tel praticien hospitalier qui refuse de se déplacer à la suite d'un appel lors d'une garde, ce qui constitue un faute grave dans le service public hospitalier); je suppose que des cas similaires existent dans le service public de l'éducation nationale.
Il est évident que s'il s'était agi d'un autre sujet que l'avortement la sanction n'aurait sûrement pas eu la même gravité.
Ceci dit, quand on soutient des positions pro-vie dans un milieu potentiellement hostile à ces idées, il faut savoir usé de la vertu de prudence quant à la forme de l'expression de ces positions.
Je suis assez bien placée pour en parler vu que je me suis trouvée dans la situation où j'ai du invoquer l'objection de conscience lors d'un de mes stages auprès d'un médecin pratiquant des avortements, pour ne pas participer à la procédure conduisant à ces avortements. Alors bien sûr j'aurais pu faire barrage de mon corps pour empêcher les femmes de parvenir à son bureau mais à part la gloire momentanée d'avoir fait un acte héroïque cela n'aurait sûrement pas fait changé d'avis le dit médecin qui connaissait parfaitement mes positions sur le sujet et aurait abouti par contre à coup sûr à la fin de mes études de médecine. Avouez que finalement un médecin diplomé pro-vie en moins aurait été dommage.
Par contre j'ai pu discuté avec mes collègues internes de ce sujet, dans le calme, sans s'invectiver mutuellement, et faire modestement avancer le combat pro-vie par l'éclairage que j'ai pu leur apporter. Je n'ai pas la prétention d'en avoir fait des militants pro-vie acharnés, mais j'espère que lors qu'ils verront une femme enceinte en consultation qui se trouve dans une situation difficile, ils ne penseront pas systématiquement à lui proposer l'avortement comme unique solution à ses problèmes.
C'est certes moins glorieux mais je pense que les petits ruisseaux qui finissent par faire des grandes rivères sont préférables aux tsunamis. Si chacun d'entre nous dans son milieu professionnel ou amical témoigne avec calme et foi de ses positions pro-vie, les mentalités finiront par changer.

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Ren' » sam. 16 avr. 2011, 9:53

un médecin catholique a écrit :C'est certes moins glorieux mais je pense que les petits ruisseaux qui finissent par faire des grandes rivères sont préférables aux tsunamis
Je partage votre avis.
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par Invité » dim. 17 avr. 2011, 21:57

un médecin catholique a écrit :Pour répondre aux différentes interventions ci-dessous, bien sûr je juge la sanction disproportionnée
C'est le moins que l'on puisse dire, car un enseignant qui établit un réel débat (arguments pour et arguments contre) avec ses élèves au sujet de l'avortement est radié de l'Education Nationale alors qu'un directeur d'école qui détient des fichiers pédopornographiques, lui, ne se voit pas radié de cette même Education Nationale.

http://www.sudouest.fr/2010/08/03/piege ... 2721-7.php

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1107
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Nouvelle-Aquitaine
Contact :

Pour aider Philippe Isnard

Message non lu par katolik » mer. 08 juin 2011, 13:29

Trouvé sur :
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog ... snard.html

Pour avoir présenté ce qu'est réellement l'Avortement, ce crime abominable, lors d'un débat contradictoire en classe de seconde, le professeur Philippe Isnard, du lycée des Iscles à Manosque (Alpes de haute Provence), a été brutalement révoqué, sans indemnité ni traitement, jeté à la rue. Il lui reste 1000 euros par mois pour vivre, avec 2 enfants à charge. C'est une sanction disproportionnée, et inhumaine par sa méchanceté, qui nous concerne tous en tant que Chrétiens.

Une "chaîne de solidarité" pour aider Philippe Isnard a été lancée, en attendant qu'il trouve du travail. Si nous sommes 40 à verser 30 euros chaque mois, nous l'aiderons à garder la tête hors de l'eau ! Votre aide est à adresser : Revue "Euro-Prospections", - 12 Allée des rosiers, 104 Cours Gambetta, 13100 Aix en Provence.
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Suspension d'un prof qui avait diffusé une vidéo anti-IV

Message non lu par PriereUniverselle » mer. 08 juin 2011, 14:13

Et bien je ne vais pas aller dans le sens à défendre cet enseignant, parce qu'il n'a respecté à aucun moment son jeune auditoire. Il est tout à fait naturel qu'une cellule psychologique se soit mise en place pour remettre un sens et un ordre dans l'esprit troublé et destabilisé des jeunes adolescents par cette diffusion terriblement "Trash" insupportable à visionner même pour un adulte. Je réitère qu'un adulte n'a pas le droit d'instrumentaliser un enfant de cette manière que je qualifie de perverse. Je trouve que son procédé est non seulement ignoble en tant qu'agression psychologique d'un adulte vis à vis des enfants mais aussi scandaleux et indigne d'un enseignant. Je crois d'ailleurs qu'il va être interdit d'enseigner définitivement. Si il veut se lancer dans la carrière cinématographique, et défendre son point de vue, qu'il affiche que ses films ne peuvent être vu en dessous de 16 ou 18 ans. Je m'oppose à toute malversation quelle qu'elle puisse être à l'encontre de mineurs.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités