La théorie du gender au lycée

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par françois67 » lun. 30 mai 2011, 20:24

Ren' a écrit :
françois67 a écrit :déjà cette année, lorsqu'en classe il était question de contraception, et que j'ai fait part de mon désaccord profond notamment pour le stérilet en disant que c'est du meurtre, la prof. (bien préparée pour rétorquer de façon à vouloir dire "ah oui le pauvre endoctriné de service!")a répondu:" Et voilà les catholiques purs et durs!!!!"
Réaction inacceptable de ma collègue (je suis prof moi-même, et m'efforce à une stricte neutralité)
Mais c'est à vos parents de réagir s'ils le souhaitent.
A quoi bon, ça ne lui fera qu'inspirer plus d'haine du catholiscisme, et j'aimerais bien rester dans ce collège car c'est le meilleur de Strasbourg.
Cela m'attirerait la foudre de nombreux professeurs!
Vous voyez comme on est persécuté à cause de Jésus et de Son Eglise!
Si telle est Sa Volonté, c'est à prendre comme une grâce!
Et puis je n'ai parlé du prof. d'histoire qui a traité saint Paul de "sale con"!
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par PaxetBonum » lun. 30 mai 2011, 20:45

PriereUniverselle a écrit :Le sujet est suffisamment important pour qu'on ne le biaise pas par une réflexion superficielle épidermique.

20 % des naissances seraient sujettes à des indéterminations de sexe que l'on appelle "intersexualité" ou "intergenre"

Une fois sur 1 000 naissances, certains enfants mâles héritent d'un chromosome X supplémentaire. Dans la sphère médicale, on identifie cette nomalie en donnant d'abord le nombre de chromosomes puis la formule génétique, exemple : 47XXY. On ignore la cause de ce phénomène mais l'on sait qu'il se produit en moyenne une fois sur 500 à 1000 naissances d'enfants de sexe « masculin ». Il s'agit de l'une des anomalies génétiques les plus fréquentes. Comme toute anomalie chromosomique, l'identification se fera au moyen d'un caryotype.

Environ un enfant sur 2000 est visiblement intersexué à la naissance tandis que d'autres cas ne sont dépistés que plus tard ou jamais.

En prendre conscience est capital. Je viens de l'apprendre à l'occasion de l'ouverture du type de ce forum ouvert.

Effectivement nous devons apporter un soutien à toutes ces personnes, dans le trouble qu'elles vivent. Jésus-Christ est venu sauver tout le genre humain.
L'évaluation de cette pathologie génétique est ici un peu surestimée
On trouve classiquement 1 pour environ 100 000 naissances (aucune statistique définitive)

En tout cas faire une norme d'une exception qui plus est, quand c'est une pathologie génétique, cela relève de la folie furieuse…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
GuilhemMaurice
Quæstor
Quæstor
Messages : 324
Inscription : dim. 20 mars 2011, 18:19
Localisation : France
Contact :

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par GuilhemMaurice » lun. 30 mai 2011, 21:17

Charles a écrit :
PriereUniverselle a écrit :20 % des naissances seraient sujettes à des indéterminations de sexe que l'on appelle "intersexualité" ou "intergenre".
N'importe quoi.
Franchement, 20% vous sortez çà d'où? Du grand n'importe quoi!!!!!!!
Bonum est confidere in Domino, bonum sperare in Domino

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par proflycee » lun. 30 mai 2011, 21:48

Bonsoir François,

Je suis enseignant dans un lycée public et je sais ce que pense une bonne partie de mes collègues, mais sachez qu'il existe au sein de votre collége des enseignants qui, même s'ils ne sont pas chrétiens, sont d'acccord avec vous. Essayez, à votre niveau, de voir les professeurs qui n'approuvent pas l'attitude anti-catho de leurs collégues, peut-être pourront-ils vous aider d'une manière ou d'une autre. Sinon il existe toujours, surtout en Alsace, des aumoneries, n'hésitez pas à en parler.

Vous seriez surpris de savoir que beaucoup d'enseignants sont chrétiens, certains font le catéchisme ou ont des responsabilités dans leur paroisse (je parle aussi bien pour l'Anjou où je vis que pour la banlieue parisienne, où j'ai enseigné un certain temps).

Bon courage à vous, et n'ayez pas peur.

Denis

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par proflycee » lun. 30 mai 2011, 21:56

veuille m'excuser françois, j'ai oublié de te souhziter un bon anniversaire: aussi

:toast: :toast: :toast: BON ANNIVERSAIRE FRANCOIS

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par PriereUniverselle » lun. 30 mai 2011, 22:10

Dès la fécondation, le sexe chromosomique est connu. Un programme va s'exécuter afin de donner une anatomie mâle ou femelle. Durant ce programme, des croisements, au sens de carrefour, vont permettre l'orientation vers l'un des pôles extrêmes du spectre de sexuation (mâle ou femelle). Le programme sous l'action de divers facteurs, (hormones, médicament pris par la mère, pollution, gène(s) ayant un fonctionnement atypique...), peut prendre une direction ou l'autres à plusieurs reprises durant son déroulement. C'est ce qui permet ce contiuum entre mâle et femelle.

Les formules chromosomiques du sexe sont nombreuses. Pour illustrer mon propos, voyons celles que l'on trouve chez les humains:

xy , xx, xxx, xxxx, xxy , xxxy, xyy, xxyy, xxxyy, xyyy, xxyyy, xxxyyy, xo, xxo, xxxo

3 x 6 = 18 formules possibles.
Si on inclue les mosaïques: 18 x 18 = 324 combinaisons possibles.
Même si ces cas de figures sont rares, voire très rares, on est très loin de 2 sexes !

Le chiffre de 20 % a été trouvé sur Internet, ce serait le chiffre correspondant à des anomalies qu'on ne remarqueraient pas physiquement.

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par françois67 » lun. 30 mai 2011, 22:13

proflycee a écrit :veuille m'excuser françois, j'ai oublié de te souhziter un bon anniversaire: aussi

:toast: :toast: :toast: BON ANNIVERSAIRE FRANCOIS

A, je m'étais fait un pari que si oui ou non, quelqu'un remarquerait mon pseudo dans la barre anniversaire!
Merci beaucoup!
(Juste pour précision, vous ne pouviez pas savoir, je ne l'ai pas dit je pense enmessage ouvert, mon véritable prénom est Martin, j'ai mis "François" pour mon pseudonyme car saint François d'Assise est le saint qui m'a permis je considére de me rapprocher énormément de Jésus.)
Merci beaucoup encore!
Bonne soirée!
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10957
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par Fée Violine » lun. 30 mai 2011, 22:53

françois67 a écrit :A, je m'étais fait un pari que si oui ou non, quelqu'un remarquerait mon pseudo dans la barre anniversaire!
Merci beaucoup!
(Juste pour précision, vous ne pouviez pas savoir, je ne l'ai pas dit je pense enmessage ouvert, mon véritable prénom est Martin, j'ai mis "François" pour mon pseudonyme car saint François d'Assise est le saint qui m'a permis je considére de me rapprocher énormément de Jésus.)
Merci beaucoup encore!
Bonne soirée!
Voir le fil spécial anniversaires!

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par PaxetBonum » mar. 31 mai 2011, 9:48

PriereUniverselle a écrit :Dès la fécondation, le sexe chromosomique est connu. Un programme va s'exécuter afin de donner une anatomie mâle ou femelle. Durant ce programme, des croisements, au sens de carrefour, vont permettre l'orientation vers l'un des pôles extrêmes du spectre de sexuation (mâle ou femelle). Le programme sous l'action de divers facteurs, (hormones, médicament pris par la mère, pollution, gène(s) ayant un fonctionnement atypique...), peut prendre une direction ou l'autres à plusieurs reprises durant son déroulement. C'est ce qui permet ce contiuum entre mâle et femelle.

Les formules chromosomiques du sexe sont nombreuses. Pour illustrer mon propos, voyons celles que l'on trouve chez les humains:

xy , xx, xxx, xxxx, xxy , xxxy, xyy, xxyy, xxxyy, xyyy, xxyyy, xxxyyy, xo, xxo, xxxo

3 x 6 = 18 formules possibles.
Si on inclue les mosaïques: 18 x 18 = 324 combinaisons possibles.
Même si ces cas de figures sont rares, voire très rares, on est très loin de 2 sexes !

Le chiffre de 20 % a été trouvé sur Internet, ce serait le chiffre correspondant à des anomalies qu'on ne remarqueraient pas physiquement.
Qu'est-ce que c'est que cette génétique ?
L'homme a une paire de chromosomes sexuels
Ceux qui ont un caryotype présentant plus de deux chromosomes sexuels sont atteint d'une maladie génétique
Il y a bien 2 sexes XX et XY et des anomalies
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par PriereUniverselle » mar. 31 mai 2011, 15:16

le gyrovague a écrit :Manifester contre la dictature du genre imposée aux enfants, mais rejetée par ses fondateurs

C'est ce que suggère Gérard Leclerc dans le magazine "France catholique" :

"La nouvelle est tombée ces jours derniers, sans avoir été reprise encore par les grands moyens d’information. Pourtant son importance morale la situe au niveau des enjeux supérieurs de civilisation dont parlait le cardinal André Vingt-Trois à propos de la révision de la législation sur la bioéthique. Que la théorie du gender soit inscrite dans les programmes officiels de SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) en classe de Première constitue une agression caractérisée de nos consciences de pères et mères de familles, d’éducateurs et, tout simplement, d’êtres humains. Il s’agit, en effet d’imposer une idéologie fabriquée aux États-Unis et dont le caractère philosophique, militant, voire intrusif, est patent. L’Éducation nationale veut faire avaliser, sous le biais de la science, un échafaudage intellectuel qui s’oppose aux grandes traditions de l’humanité, à l’aune d’un constructivisme généralisé qui fait de l’arbitraire la clé de notre humanité.

Il s’agit d’abord d’une arme à déconstruire l’identité sexuelle. Nous ne sommes plus définis comme hommes et femmes mais comme pratiquants de certaines formes de sexualités  : homosexuels, hétérosexuels, bisexuels, transsexuels. Les libéraux-libertaires ont fait une propagande effrénée dans le monde entier pour banaliser cette conception et délégitimer les représentations communément admises jusque-là. Ce qu’on ne sait pas encore en France, c’est que la théorie des genders se trouve actuellement en crise et provoque des remises en cause de la part de ses concepteurs, comme Judith Butler.

En effet, on finit par s’apercevoir que c’est la structure morale fondatrice de notre humanité qui se trouve finalement détruite par l’arbitraire. Le refus des interdits les plus structurants débouche sur un nihilisme absolu qui permet toutes les transgressions, notamment celles qui se sont produites sous la férule totalitaire au XXe siècle.

La décision du ministre de l’Éducation nationale d’imposer cette idéologie irrationnelle et inhumaine à des adolescents est un scandale considérable. Seule la mobilisation des consciences fera reculer ce qu’il faut dénoncer sans relâche comme un crime contre l’Esprit, d’autant plus odieux qu’on prend la jeunesse en otage".

Au lieu de prendre peur face à des réalités que la nature opère, reprenez votre sang froid, calmez votre esprit qui se trouble inutilement. Dans ce constat il n'y a aucune atteinte à la loi de Dieu qui reste une vérité. Ne peut s'accoupler qu'une femme et un homme pour avoir un enfant. La seule vérité que nous apprennent ces découvertes c'est qu'il y a une multitude de combinaison façonnant un être humain. Et cela doit nous donner une attitude plus compréhensive à soutenir ces personnes de l'enfance à l'âge adulte, et qui sait jusqu'à leur mort. Nous devons les accompagner dans cette différence, et surtout les souffrances qu'ils devront aborder de ne pas être comme tout le monde, et d'être tiraillé parfois tout le long de leur vie par ce particularisme. Nous devons être plus prévenant et à leur écoute, pour leur montrer notre fraternité tous ensemble en Christ. Je le rappelle Jésus-Christ est venu sauver tout le genre humain, il nous a montré la voie à suivre en marchant dans ses pas. Prenons soin les uns des autres. Nous sommes une famille humaine, et comme le disait Jésus, "ma mère et mes frères ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la mettent en pratique." St-Luc 8 verset21 ; " Voici ma mère et mes frères : Quiconque fait la volonté de mon père, qui est aux cieux, c'est lui mon frère, ma sœur, ma mère". Mt 12, verset 49 ; Mc 3, verset 34. La parole de Dieu est très claire sur le comportement de vie que nous devons suivre, et ce qui est considéré comme une abomination.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par Cgs » mar. 31 mai 2011, 15:56

Bonjour,

Merci d'étayer vos arguments avec des sources scientifiques solides. Les considérations pseudo-génétiques que vous avez exposées n'ont aucun fondement scientifiques, et ressemblent à de la propagande pro-genre. Si vous voulez exposer des éléments de la théorie du genre (qui est une théorie sociologique, et absolument pas génétique), merci de faire de même.

Je reprends une à une les inepties que vous relayez (au passage, méfiez-vous des informations sur Internet, et vérifiez toujours la source de ce que vous pouvez y trouver) :
PriereUniverselle a écrit :Dès la fécondation, le sexe chromosomique est connu. Un programme va s'exécuter afin de donner une anatomie mâle ou femelle. Durant ce programme, des croisements, au sens de carrefour, vont permettre l'orientation vers l'un des pôles extrêmes du spectre de sexuation (mâle ou femelle). Le programme sous l'action de divers facteurs, (hormones, médicament pris par la mère, pollution, gène(s) ayant un fonctionnement atypique...), peut prendre une direction ou l'autres à plusieurs reprises durant son déroulement. C'est ce qui permet ce contiuum entre mâle et femelle.


Ce genre de formulation est dangereuse. Elle sous-entend que le sexe pourrait changer avec des influences biologiques diverses, et que cela tient de la nature. En réalité, si la mutation sexuelle existe, elle est un accident, une pathologie, et non quelque chose de normal.

Un embryon XY donnera un garçon, et un embryon XX donnera une fille, voilà ce que nous dit la science génétique. Le reste est à ranger sous l'accident génétique, qui ne correspond pas à l'ordre de la nature.


Les formules chromosomiques du sexe sont nombreuses. Pour illustrer mon propos, voyons celles que l'on trouve chez les humains:

xy , xx, xxx, xxxx, xxy , xxxy, xyy, xxyy, xxxyy, xyyy, xxyyy, xxxyyy, xo, xxo, xxxo

3 x 6 = 18 formules possibles.
Si on inclue les mosaïques: 18 x 18 = 324 combinaisons possibles.
Même si ces cas de figures sont rares, voire très rares, on est très loin de 2 sexes !


N'importe quoi. La différenciation sexuelle mâle est ordonnée par le chromosome Y, ok. Evidemment, il existe des formes dégénérées du 23ème chomosome, XXY par exemple. Mais la plupart de ces formes ne sont pas viables. Les faire donc passer pour "normales" est donc faux. De plus, remettre en cause l'identité des deux sexes sous prétexte qu'il existe un continuum entre les deux, le tout sous l'aspect "scientifique", est profondément erroné. Ce continuum n'existe pas.


Le chiffre de 20 % a été trouvé sur Internet, ce serait le chiffre correspondant à des anomalies qu'on ne remarqueraient pas physiquement.
Je vous réitère mon conseil : il faut être très prudent avec ce que l'on trouve sur Internet.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par PriereUniverselle » mar. 31 mai 2011, 16:18

Réfutez vous les scientifiques spécialisés dans ces sujets ?

http://www.intersexualite.org/identite_sexuelle.html

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par Raistlin » mar. 31 mai 2011, 16:32

PriereUniverselle a écrit :Les formules chromosomiques du sexe sont nombreuses. Pour illustrer mon propos, voyons celles que l'on trouve chez les humains:

xy , xx, xxx, xxxx, xxy , xxxy, xyy, xxyy, xxxyy, xyyy, xxyyy, xxxyyy, xo, xxo, xxxo

3 x 6 = 18 formules possibles.
Si on inclue les mosaïques: 18 x 18 = 324 combinaisons possibles.
Même si ces cas de figures sont rares, voire très rares, on est très loin de 2 sexes !
N'importe quoi. Un homme est XY, une femme XX, un hermaphrodite XXY (au fait, c'est quoi l'allèle o que vous mentionnez ??? jamais entendu parler). C'est tout.

Qu'il y ait après des hommes plus ou moins virils, des femmes plus ou moins féminines, nul ne le conteste. Mais vous n'empêcherez pas que l'IMMENSE majorité des hommes ont un pénis qui a certaines fonctions bien définies, et que les femmes ont une poitrine et un vagin aux fonctions également bien définies.

Et devinez quoi : même l’homme le plus efféminé a un pénis ayant exactement les mêmes potentialités (si si) que celui d’un macho de première.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par PriereUniverselle » mar. 31 mai 2011, 16:37

Raistlin a écrit :
PriereUniverselle a écrit :Les formules chromosomiques du sexe sont nombreuses. Pour illustrer mon propos, voyons celles que l'on trouve chez les humains:

xy , xx, xxx, xxxx, xxy , xxxy, xyy, xxyy, xxxyy, xyyy, xxyyy, xxxyyy, xo, xxo, xxxo

3 x 6 = 18 formules possibles.
Si on inclue les mosaïques: 18 x 18 = 324 combinaisons possibles.
Même si ces cas de figures sont rares, voire très rares, on est très loin de 2 sexes !
Ca ne veut rien dire. Un homme est XY, une femme XX, un hermaphrodite XXY. C'est tout.

Et alors ? En quoi cela change-t-il quelque chose que l'on soit homme, femme ou hermaphrodite ? Nous sommes tous du genre humain, et rien ne change dans notre comportement que nous devons avoir à vivre selon les lois décrites par le catholicisme.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: La théorie du gender au lycée

Message non lu par Cgs » mar. 31 mai 2011, 16:50

PriereUniverselle a écrit :
Réfutez vous les scientifiques spécialisés dans ces sujets ?

http://www.intersexualite.org/identite_sexuelle.html
Je n'en ai ni le temps, ni l'envie. Mais à l'évidence, le lien que vous mentionnez n'a pas l'allure d'un article scientifique sur le sujet. Où est la bibliographie ? Les principales revues scientifiques qui ont publié des articles connexes sur le sujet ? L'expérimentation et les résultats ?

Cela ressemble à un simili de justification scientifique de la théorie du gendre, tout simplement.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités