Confession : ne pas assumer ses actes?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le sacrement de réconciliation

Message non lu par PaxetBonum » ven. 24 sept. 2010, 14:39

Nous sommes d'accord Griffon
Voici l'extrait du catéchisme :

Comment peut-on retrouver l’état de Grâce perdu par le péché mortel ?
On peut retrouver l’état de Grâce par le Sacrement du pardon ou, en cas d’impossibilité de le recevoir, par la contrition parfaite.

Que doit faire, avant de communier, celui qui sait être en état de péché mortel ?
Celui qui sait être en état de péché mortel, doit, avant de communier, faire une bonne confession ; car l’acte de contrition parfaite, sans la confession, ne suffit pas à celui qui est en état de péché mortel pour communier comme il faut.


J'avais fait un raccourci provocateur pour montrer que la disposition est plus importante que tout dans la confession
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Celte
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : ven. 14 janv. 2011, 16:50

La confession

Message non lu par Celte » dim. 16 janv. 2011, 14:59

Bonjour.

Cela fait 7 ans que je ne me suis pas confessé à un prêtre.

Je sens qu'il le faut pourtant car durant ces années écoulées j'ai commis tellement de pêchés qu'il m'est impossible de me rappeler de tous.

Mais je n'ose pas, j'ai peur ou me sens ridicule à l'approche du prêtre lorsque je m'apprête à lui demander.

Cela m'attriste beaucoup. J'aimerais me confesser mais je n'ose faire le premier pas.

Portez-moi conseil s'il vous plais.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: La confession

Message non lu par Griffon » dim. 16 janv. 2011, 17:05

Si vous voyiez l'état de votre âme, vous n'hésiteriez pas, Celte.
Et si vous vous rendiez compte de l'effet, idem. L'effet sur votre âme du sacrement de réconciliation est si fort que vous en ressentirez la paix et la joie.

Bon dimanche,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1793
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: La confession

Message non lu par cracboum » dim. 16 janv. 2011, 18:47

Ah bon ? Moi je n'ai jamais ressenti la moindre joie ou paix à l'issue d'une confession, mais au contraire le sentiment d'avoir complu à une pratique puérile qui m'oblige pour être cohérent. En revanche les conseils d'un Directeur spirituel sont à recommander, et c'est d'ailleurs dans ce cadre que la "confession" s'intègre harmonieusement.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: La confession

Message non lu par Griffon » dim. 16 janv. 2011, 19:16

Oui, mais.... vous, c'est vous !

Des Cracboum, y en a pas tant !

Mais Celte, lui, sentira bcp la paix et la joie.
Bon fin de dimanche,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1793
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: La confession

Message non lu par cracboum » dim. 16 janv. 2011, 19:48

Signé Griffon :)
Comme le bon vin vieilli.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: La confession

Message non lu par Griffon » dim. 16 janv. 2011, 20:04

cracboum a écrit :Signé Griffon :)
Comme le bon vin vieilli.
Eh oui !
Vieilli, c'est le mot. :-D

C'est toujours une surprise de vous lire, cher Cracboum.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: La confession

Message non lu par Anaisunivers » dim. 16 janv. 2011, 22:50

Celte a écrit :Cela fait 7 ans que je ne me suis pas confessé à un prêtre... j'ai commis tellement de pêchés qu'il m'est impossible de me rappeler de tous.
Le temps n'a pas d'importance. Les pêchés qui pèsent le plus sur l'âme, ce dont vous vous rappelez, qui vous empêchent d'avancer.
Celte a écrit :Mais je n'ose pas, j'ai peur ou me sens ridicule à l'approche du prêtre lorsque je m'apprête à lui demander.
Le premier pas est difficile, mais quand on y est cela va tout seul. Un prêtre ne juge pas, il ne vous regarde pas non plus. Et puis vous savez, il a déjà tout entendu !

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La confession

Message non lu par PaxetBonum » lun. 17 janv. 2011, 16:12

Oui, le premier pas est difficile, mais voyant l'enfant prodigue rentrer à la maison le Père accourt pour faire l'autre moitié du chemin !

7 ans… préparez bien votre confession pour essayer de ne rien oublier des plus 'gros morceaux' (j'ai toujours culpabilité et honte de m'apercevoir d'avoir oublié quelque chose après m'être confessé)

Oh oui ! Griffon a raison, vous verrez combien vous allez obtenir Paix et Joie après la confession
Des ailes sembleront vous avoir poussées dans le dos

Priez votre ange gardien, il connaît vos fautes et ne désire que votre retour vers Dieu, il saura vous aider.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Celte
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : ven. 14 janv. 2011, 16:50

Re: La confession

Message non lu par Celte » lun. 17 janv. 2011, 17:01

Je vous remercie du fond du coeur de votre soutien.

J'irai me confesser dès que possible. Vous avez renforcé ma conviction qu'il faut pour moi accomplir cette démarche.

Merci pour tout.

Avatar de l’utilisateur
muirgheal
Quæstor
Quæstor
Messages : 363
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 14:35

Confession

Message non lu par muirgheal » jeu. 06 oct. 2011, 10:44

Boujour,

Je viens à nouveau auprès de vous avec une petite question. J'ai été me confesser récemment. Je me suis confessée en dehors de l'heure habituelle, car impossible de m'y rendre le moment prévu. J'avais donc demandé il y a quelques jours au prêtre s'il était possible de me confesser après la messe de ce jour. Il m'a dit : aucun problème.

J'assiste donc à la messe, puis lui retourne à la sacristie et je vois qu'il enlève ses vêtements liturgiques. Je vais donc le trouver pour voir si c'était toujours possible de me confesser. Il me dit que oui. Il règle 2-3 trucs et puis il vient me retrouver. Mais il n'avait pas l'étole. Et finalement, je pense que ça me pose un problème de me confesser à un prêtre qui est sans ses vêtements liturgiques ou au moins sans étole.

Je me confesse donc, mais je l'ai senti très distrait et un peu absent. Et ça m'a un peu perturbée. J'ai eu l'impression que pour ses conseils, il a dû se forcer pour m'en donner. Finalement, je suis partie de cette confession avec un poids supplémentaire. Et je me suis retrouvée effondrée en rentrant chez moi. En effectuant ma pénitence, le calme est revenu, mais je n'ai pas la paix comme je l'ai d'habitude en sortant de confession.

Mes questions :

- ai-je le droit de demander au prêtre de mettre au moins l'étole ? S'il est prévu de mettre une étole violette, c'est qu'il y a une raison. Ce n'est pas pour faire joli. Et cela a donc son importance.

- si en cours de confession, je sens le prêtre distrait, absent ... ai-je le droit de lui dire que je ne me sens pas en présence du Seigneur et que je préfère revenir me confesser une autre fois ? Et ceci, même si j'ai déjà commencé à me confesser ?

Mais ne serait-ce pas un manque de respect vis-à-vis du prêtre, des impolitesses de lui faire ces demandes ?

- quelle que soit la manière dont la confession s'est déroulée, je suppose qu'elle est "valide". Que je n'ai plus à revenir sur ce que j'ai abordé au cours de celle-ci, car on ne se confesse qu'une fois pour un péché commis et on n'a pas à revenir dessus.

Je vous souhaite une bonne journée.
Tu as frappé à la porte de mon cœur !
J'ai entendu ta voix et je t'ai ouvert.
Allume en mon cœur un grand feu de joie.

Avatar de l’utilisateur
Anna
Censor
Censor
Messages : 134
Inscription : jeu. 12 juil. 2007, 15:31

Re: Confession

Message non lu par Anna » jeu. 06 oct. 2011, 18:09

Bonjour,
- ai-je le droit de demander au prêtre de mettre au moins l'étole ? S'il est prévu de mettre une étole violette, c'est qu'il y a une raison. Ce n'est pas pour faire joli. Et cela a donc son importance.
Bien sûr, mais c'est malheureux que les fidèles en arrivent à demander de telles choses au prêtre. Il doit porter l'étole.
- si en cours de confession, je sens le prêtre distrait, absent ... ai-je le droit de lui dire que je ne me sens pas en présence du Seigneur et que je préfère revenir me confesser une autre fois ? Et ceci, même si j'ai déjà commencé à me confesser ?
Je ne suis pas experte en la matière. Il ne m'est jamais arrivé de vivre cela Deo Gratias.
- quelle que soit la manière dont la confession s'est déroulée, je suppose qu'elle est "valide". Que je n'ai plus à revenir sur ce que j'ai abordé au cours de celle-ci, car on ne se confesse qu'une fois pour un péché commis et on n'a pas à revenir dessus.
La Confession est valide oui a partir du moment ou toutes les conditions sont remplies de votre part et vous êtes pardonnée dès lors qu'il prononce les paroles de l'absolution.
Vous n'avez pas à confesser à nouveau des péchés déjà confessés mais si cela vous soulage vous pourrai peut être exposé que vous avez mal vécu votre dernière confession...

Un conseil pour éviter à l'avenir ces situations: confessez vous de préférence auprès d'un prêtre de la Tradition si vous en avez l'opportunité, au moins le sacrement ne sera pas bâclé par le ministre.

Allez bien en paix
Anna
Prouve que tu existes. Résiste !

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Confession

Message non lu par PriereUniverselle » jeu. 06 oct. 2011, 18:48

C'est terrible d'en arriver là, mais c'est un fait qui parait se généraliser ! C'est pour cela que les prêtres de la Tradition sont très demandés en autre !....

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Confession

Message non lu par Griffon » jeu. 06 oct. 2011, 19:36

Bonjour Muirgheal,

Désolé pour cette expérience... manquée.

Les prêtres sont humains.
Vous avez pris le prêtre un peu à l'improviste.
Il est plus facile de bien gérer le sacrement quand cela se passe pendant un moment préparé pour cela. Le prêtre est alors préparé intérieurement et extérieurement (étole).
Là,... c'était une confession improvisée.
Le prêtre avait sûrement des choses à faire, mais il a vu l'âme, sa demande, et... il n'a pas voulu sursoir le sacrement.
On peut reconnaître à ce prêtre qu'il a accepté de prendre un temps non prévu.

Les prêtres sont des hommes. (et non des femmes)
Beaucoup d'entre eux ont des habitudes de vieux célibataires qui accordent peu d'importance à la tenue.
Le prêtre sait bien que la confession reste valide,... alors, il a tendance à laisser la tenue au vestiaire.
Ce n'est pas dément, mais... avait-il seulement une étole violette à sa disposition ?
il me semble que, vu le lieu, s'il en avait une, il l'aurait mise.

Il reste son attitude.
Ou la vôtre ?

Car je veux bien croire que le prêtre était dans un jour "sans" (pas d'inspiration, d'écoute,...).
Mais je suis sûr que vous, et bien... vous étiez dérangée. Par sa tenue d'abord.
Par le lieu peut-être, par l'activité du prêtre avant d'être à votre disposition ?
Quoiqu'il en soit... cela ne s'est pas bien passé !

Et alors ?
Vous avez reçu le sacrement.
Vos fautes sont pardonnées.
N'est-ce pas là le miracle ?!

Ce prêtre était là et il vous a administré le sacrement.
Mais en plus, il y fallait la manière !

Personnellement, je vois dans cette petite histoire une tentation signée.
Ou est votre reconnaissance ?
Faut-il ressentir, se sentir accueillie,.... pour avoir une vraie confession ?

Une occasion vous est donnée de faire un pas de plus vers le Seigneur.
Une occasion de vous oublier,... et de porter avec Jesus ce qu'il y a de trop humain en... chacun de nous.
Et de louer Dieu de nous donner des prêtres qui nous apporte les sacrements.

Voilà, quelques réflexions que je dois vous communiquer.
Croyez bien que je pourrais me les adresser à moi-même.

Cordialement,

Griffon,
très sceptique sur l'avantage d'un "prêtre de la tradition".
(le problème extérieur n'est pas le plus important, surtout pas ici)
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
muirgheal
Quæstor
Quæstor
Messages : 363
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 14:35

Re: Confession

Message non lu par muirgheal » jeu. 06 oct. 2011, 20:04

Merci de vos réponses et surtout à vous Griffon.

Ai-je pris le prêtre à l'improviste ? Je lui avais demandé quelques jours avant, mais peut-être avait-il oublié et du coup il a été pris de cours. Plus des soucis à régler ... il est humain bien entendu. Je me suis confessée à l'église, et il avait tout à sa disposition. Mais là en effet n'est pas le plus important. Il m'a consacré ce temps important et c'est là l'essentiel.

Merci, Griffon, pour vos réflexions qui remettent les choses à leur juste place.

Cordialement,
Tu as frappé à la porte de mon cœur !
J'ai entendu ta voix et je t'ai ouvert.
Allume en mon cœur un grand feu de joie.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités